François Hollande favorable aux eurobonds, réservé sur une nomination de Wolfgang Schäuble comme chef de l'Eurogroupe

 |   |  308  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au G8, le président français préconise les eurobonds comme une solution pour relancer la croissance. Selon le magazine allemand Der Spiegel, il serait par ailleurs réservé sur la nomination de Wolfgang Schäuble, actuel ministre allemand des Finances, à la tête de l'Eurogroupe, où il est en revanche soutenu par le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker qui occupe actuellement le poste.

Samedi à l'issue du sommet du G8, le président français a annoncé qu'il ferait des propositions pour la mise en place d'eurobonds lors du sommet européen du 23 mai.
"Tout au long de la période qui ira jusqu'au 23 mai, d'autres propositions pourront être faites (pour relancer la croissance). Dans ce paquet, il y aura des eurobonds et je ne serai pas le seul à les proposer, j'en ai eu la confirmation ici", a-t-il déclaré à l'issue du sommet de Camp David.

Il s?est réjoui des résultats de ce G8, où il estime avoir réussi à imposer l?idée de « croissance », rappelant lors d'un point de presse informel : « il n'y aura pas de croissance sans confiance, et il n'y aura pas de confiance sans croissance ».

Le président de l'Eurogroupe doit-il ou non être lui même ministre ?

Par ailleurs, selon l?hebdomadaire allemand le Spiegel à paraître lundi, François Hollande aurait exprimé auprès de responsables politiques à Bruxelles de fortes réserves au sujet d'une nomination du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble comme chef de l'Eurogroupe, qui regroupe les ministres des Finances de la zone euro.
Le président français aurait en outre exprimé le souhait, en cas de nomination de M. Schäuble, que ce dernier démissionne de son poste de ministre au sein du gouvernement de la chancelière Angela Merkel.

Or Wolfgang Schäuble, qui a récemment rendu officiel son intérêt pour ce poste,  estime au contraire que le patron de l'Eurogroupe doit en parallèle être lui-même ministre.
Quant au Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui occupe ce poste depuis sa création en 2005, il ne souhaite pas briguer de nouveau mandat et soutient une nomination de M. Schäuble pour lui succéder, après l'expiration de son mandat le 17 juillet.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2012 à 23:39 :
Quand on voit les réactions affligeantes de l'Union des Mauvais Perdants, tous des grands fanatiques de l'Allemagne, à l'image de leur maître que les français ont sagement éconduit le 6 mai, il ne faut pas s'étonner que la France ait connu de sombres heures dans les années 40 avec le régime des "collabos" de Vichy.
Ces gens-là n'ont pas compris, que pour mener à bien sa politique mercantiliste et non coopérative, l'Allemagne avait besoin de ses partenaires européens (qui sont les principaux consommateurs de produits allemands), et surtout d'un statut quo sur le fonctionnement de la zone euro.
Il suffirait que la zone euro explose pour que leur position se détériore gravement. La sur-évaluation de l'euromark plomberait sérieusement leur commerce extérieur. De plus, les épargnants allemands seraient plumés, car les autres pays feraient défaut sur leurs dettes, trop difficiles à rembourser compte tenu des dévaluations.
La solution consiste donc bien à faire pression sur l'Allemagne pour que la CDU se calme, adopte une politique coopérative, et arrête de se prendre pour le centre du monde.

a écrit le 21/05/2012 à 15:28 :
La seule chose à conseiller à Hollande, c'est d'être ferme face aux allemands mais sans animosité et en faisant valoir qu'il peut y avoir un plan B en Europe. Nous le valons bien.
Réponse de le 21/05/2012 à 21:23 :
Vous êtes trop mignon, vous pensez qu'en étant gentil les Allemands vont nous dire: oh bien sûr ... Les Allemands ne vont bientôt plus vouloir qu'une chose: se débarasser du Club Med. Votre plan B ce n'est rien d'autre que le Club Med. C'est à dire pas grand chose.
a écrit le 21/05/2012 à 15:00 :
notre françois 2 le petit a l'art de demander aux autres ce qu'il ne fait pas lui même. Quand est ce qu'il s'attaque à notre dette, à nos dépenses publiques somptuaires et inefficaces, aux réformes de fond indispensables pour rendre l'état, l'administration performantes et bien oragnisés ?
mais non, c'est la faute aux autres, regardez ailleurs, moi je ne peux rien faire puisque je gère la paix sociale et les avantages acquis, j'attends qu'on m'aide
a écrit le 21/05/2012 à 14:20 :
Les allemands sont en partie responsable du débacle grec. Par exemple du aux subventions de l'europe l'allemagne a tellement exporte des produits agricoles en grece, que l'agriculture grece a completement sombré, au point de ne plus savoir nourrir son propre pays. Un autre exemple toute produit agricole importe en grece passe par des transporteur allemand, par example l'ail est importé de chine et livre a la grece avec des camions allemands.

Les grecs ne savent plus rien faire, meme pas des oranges ou citrons, toute est importé et transporté par des camions allemands.

D'origine la grece avait surtout 2 secteurs d'activités florissant, le tourisme et l'agro-alimentaire, je ne compte pas les armateurs qui payent pas d'impots de toutes les façons.

Le tourisme est dévenu le seul vecteur économique positif, car la PAC a coulé l'agriculture en grece, car l'agriculture classique par des petits explitations n'éxiste plus, mais la geographie ne permet pas de créer des exploitations d'une taille industrielle tel que c'est quasiment obligé d'avoir su a l'europe.

Maintenant concernant les eurobonds. il est éstimé que le taux moyen devrait s'établir aux alentours de 2.5% et pas 5 ou 10 comme certains ecrivent ici. 2.5 est legerement supérieur a 1.98 (allemagne actuel) mais surtout nettement inférieur aux 5 a 8% paye par l'italie, l'espagne et la grece. ceci soulagera autant leur économie et permettra de rélancer l'économie locale. ceci n'empechera pas le pays de rembourser, et n'endettera pas plus l'economie de l'allemagne, car quoi que anonyme vers l'acheteur il reste assigné a leur emetteur d'origine par le gestionaire des bonds.
Réponse de le 21/05/2012 à 21:19 :
Faut arrêter de rêver. L'Allemagne ne veut pas des Eurobonds. Alors qui va faire les Eurobonds ??? France + Espagne + Portugal + Italie ? Si c'est la solution zoubi, alors c'est plus les Eurobonds, c'est les Club Med bonds dont personne ne veut si ce n'est à des taux usuraires. Les Club med bonds c'est de la m.... Vous voulez ajouter quelque chose ?
a écrit le 21/05/2012 à 14:17 :
Nous avons déjà 1000 euros sur notre compte et ,nous n'avons rien demandé ni rien reçu de la part des Grecs alors , que ceux qui veulent acheter des obligations de ces dettes le fassent volontairement ; il y en a qui possedent des milliards dans les paradis fiscaux .
a écrit le 21/05/2012 à 14:15 :
Et pourquoi donc ne nous demanderait-il pas si nous sommes ok pour payer les dettes des autres ? Personne ne paie mes dettes .
a écrit le 21/05/2012 à 14:10 :
Tout va très bien ,n'est-ce pas?? Pas de questions pertinentes des journalistes après le G8 ni concernant l'OTAN .
a écrit le 21/05/2012 à 14:00 :
Succès de Hollande au G8 ? Mais bon sang, mais c'est bien sûr !!
Quel est le véritable intérêt des U S A ? Que l'Europe soit faible, en crise, et, en totale déconfiture financière, ainsi les U S A seront à nouveau, sans contestation, à nouveau les maîtres du monde !
Il faut savoir que les Euro bonds augmenteront non seulement la dette des Etats membres, mais créeront une dette européenne qui signera l'arrêt de mort de L' U E qui n'est pas une fédération, de ce fait, elle n'a aucune ressource indépendante des Etats membres et ne lève pas d'impôts. S'endetter sans ressources est un non sens économique qui conduit au dépôt de bilan dans l'industrie. Enfin, il est mieux que ce soit un allemand qui soit chef de l'Euro groupe car nous ne pouvons que constater les déplorables résultats des pays du sud, par définition assistés socialement, incapables industriellement et maquereautée par les syndicats, cause principale avec la fonction publique de la désindustrialisation.
a écrit le 21/05/2012 à 11:59 :
pas encore vu , le niveau de la dette française,

et a - t -il espoir d' avoir une seule croissance , celle de la dette !!!,
a écrit le 21/05/2012 à 11:46 :
il peut pas s'en empêcher, il est toujours en retard. Et il est le roi du wishful thinking. Les Eurobonds, Schaüble à l'Eurogroupe etc... tous ces sujets ont déjà fait l'objet de décisions favorables à l'Allemagne. Les risettes de Camp David, tout le monde il est beau etc... terminé, fini. La France n'est pas en position d'imposer ou d'empêcher. Finances trop faibles, élection de Hollande très mince (il est minoritaire en votes), programme de dépenses hypertrophiées, toutes ces réalités font que le bulldozer allemand est en marche et passera. Les chiens peuvent toujours aboyer.
Réponse de le 21/05/2012 à 12:11 :
Mais ils vont les vendre à qui leurs bulldozers si l'économie occidentale s'effondre ?
Aux chinois ? Quand leur énorme bulle immobilière va exploser, ça va faire mal au carnet de commandes de Gross Deutschland...
Dans cette histoire tout le monde se tient par la barbichette ...
Réponse de le 21/05/2012 à 15:23 :
Qu'entendez vous par : Hollande minoritaire en votes ?
a écrit le 21/05/2012 à 10:54 :
Eurobonds contre présidence de l'Eurogroupe , de vrais négociations vont enfin se mettre en place . Un atout majeur pour FH , la montée de l?extrême droite partout en Europe.L' Allemagne ne voudra pas être le pays qui amènera le fascisme en Europe. (dixit mes amis Allemands)
a écrit le 21/05/2012 à 9:23 :
Bravo, Monsieur le President. D'abord pour le pacte de croiussance et ensuite pour les Eurobonds. Ca va enfin changer. Cependant, vu l'etat de nos finances, les Allemands devront payer pour les Eurobonds et pour unE relance Kenesienne. Detail, sans doute, il ne vous reste plus quy'a convaincre Angela et Schauble.......a moins, que vos ennemis les financiers, subjugues par votre premiere semaine en charge decide de financer la France avec un grand F a coup de milliards ?
Réponse de le 21/05/2012 à 10:34 :
oui, les allemands n'ont pas l'intention de payer pour la retraite a50 ans des francais alors qu'eux vont sur les 67 ans...
Réponse de le 21/05/2012 à 11:47 :
Damned ! Nico n'aurait pas réformé les régimes spéciaux de retraite ?
On nous aurait menti ?
Réponse de le 21/05/2012 à 12:26 :
@henri: yes indeed, my dear, les régimes spéciaux ont été soit disant réformés en achetant les syndicats et la fonction publique en payant encore plus. Oui, on ne nous a pas menti mais on nous a blousés.
a écrit le 21/05/2012 à 8:41 :
Je crois qu'il faut arrêter de rêver: les Allemands n'en voudront jamais, car ce serait accepter un renchérissement important de leurs taux d'emprunt sur le marché. Passer de 1.5% à 10 ans à 5%, c'est NEIN! Cela reviendrait à faire financer aux Allemands sous forme d'intérêts supplémentaires les déficits incontrôlés des pays du Sud. La seule solution est que ces pays en question mettent en œuvre des réformes structurelles. Une solution complémentaire serait de baisser de 25 nouveaux points le principal taux directeur de la BCE pour relancer les exportations et la croissance... Surtout que le prix des matières premières importées à bien diminué depuis qq semaines.
a écrit le 21/05/2012 à 8:38 :
Celui qui tient le couteau par la manche n'est pas la France, Hollande n'est pas l'égal de l'Allemagne, en Europe il y a un pays qui dirige c'est l'Allemagne.
La sensibilité politique n'est plus au socialisme n'en déplaise aux socialistes français qui devront attendre juin pour confirmer ou infirmer leurs députés.
Elle a la puissance de feu, quant à la France elle est engluée dans tous les déficits : budgétaire moins 100 milliards, mais on augmente l'allocation l'âge de la retraite à 60 ans, commercial moins 50 milliards et dire qu'il y un député de Saône et Loire du comment déjà du redressement industriel on se croirait revenu au front populaire de 1936, Hollande s'illusionne grandement. Lorsque l'on présente une situation des comptes publics aussi dégradés, on se tait.
Réponse de le 21/05/2012 à 10:35 :
et vous oubliez de preciser que les socialistes allemands ont finalement tres peu de points commun avec les francais! les seuls qui ont approuve la campagne francaise, c'est... die linke !!!
a écrit le 21/05/2012 à 8:25 :
Les Eurobonds sont morts avant d'être nés. Mais la structure est presque en place pour créer des projects bonds. Le efforts doivent être concentrés dessus. Les dépenses d'investissement ne doivent pas être prises en compte dans le calcul de l'équilibre budgétaire. Ces investissements dans la recherche, l'infra, les énergies renouvelables etc... seraient donc financés par des projects bonds émis par la BERD qui devrait pouvoir se fiancer auprès de la BCE car elle possède une licence bancaire. Les Etats membres souhaitant utiliser ces projects bonds participeraient à l'augmentation des fonds propres de la BERD pour maintenir un ratio soutenable. Les investisseurs européens privés devant pouvoir s'adresser directement à la BERD pour leurs projets dans des partenariats publics/privés.
a écrit le 21/05/2012 à 5:24 :
Bonjour, j'aimerais que notre cas soit pris en compte!!! Marre de vivre dans l'insalubrité et de payer un loyer et ses charges qui ne sont pas justifiées!! Je suis seule à me battre alors que tous les autres locataires sont dans le même cas que moi!!Monsieur Hollande je vous demande d'intervenir afin que cela cesse!!S'il vous plais!!!

Réponse de le 21/05/2012 à 11:31 :
N'ayez crainte, Hollande va prendre en charge votre loyer et ses charges... vous auriez dû lui en parler avant qu'il loue des Falcons pour son aller-retour à Tulle,
ainsi, il aurait pris le train et aurait pu faire des économies pour vous... c'est beau de rêver !!!
a écrit le 20/05/2012 à 23:53 :
Les eurobonds, ca existait déjà virtuellement et ça s'appelle l'EURO !!! Pendants dix ans les pays du sud, France comprise, se sont goinfrés comme des porcs de dettes à des taux très bas, grâce à la garantie de l'Allemagne via la monnaie unique. A titre d'information la Grèce a pendant longtemps emprunté à 4% ce qui au vu de son économie est juste délirant. Et aujourd'hui ils paient la note de cet ajustement !
Réponse de le 21/05/2012 à 8:19 :
He oui et malheureusement, il y a trois solutions pour régler le problème de la dette : le défaut (le monde y court), l'inflation et la guerre (qui n'est jamais ''bonne'' contrairement à ce que disent les planqués qui ne la font jamais).
Oublions donc la guerre.
Si vous êtes actif, l'inflation vous pénalisera moins que le défaut.
Si vous êtes inactif, ça craint : défaut comme inflation vous feront perdre beaucoup.
Si vous êtes détenteur d'une rente, vous vous arrangerez pour que ce soient les autres qui perdent.
Réponse de le 21/05/2012 à 10:36 :
+1
Réponse de le 21/05/2012 à 11:30 :
@Henri
Il y a une autre façon ! rappelons les chiffres .Dette Française 1700 milliards d'euros,épargne des Français 17000 millards d'Euros.La dette représente environ 10% de l'épargne des Français.
Il suffira donc d'instaurer un emprunt obligatoire auprès des Français les plus fortunés (à 3 % par exemple).Un avantage majeur la crise sera un peu moins mal répartie .(de plus pour beaucoup ce sera un gain).Comment font les japonais un pays que je connais bien pour avoir fait toute ma carrière dans une grande entreprise de ce pays)
Réponse de le 21/05/2012 à 11:49 :
Certes mais avec un taux d'intérêt nul, certainement pas à 3% sinon mécaniquement vous aggravez l'endettement
Bref une spoliation des épargnants !
a écrit le 20/05/2012 à 20:59 :
Hollande est un pur politique. Il n'a toujours pas compris que ses eurobonds, quand ils les aura créés, il faudra les vendre. A qui? Au marché. Or pour les vendre au marché à un bon prix, il faut de la confiance, de la crédibilité. Comment va-t-il s'y prendre si son bilan est plein de dettes et qu'il continue à accumuler les déficits sans rien réformer?
Merkel et Schaueble ont raison. Oui à la croissance, mais commencons par faire le ménage!
Réponse de le 20/05/2012 à 22:05 :
Le capitaine de pédalo le sait très bien mais il garde l'espoir que toutes ces cochonneries de E-bonds seraient rachetées par la BCE qui imprimerait de la monnaie virtuelle pour ce faire, à l'instar de la FED qui, bien que banque privée, inonde les USA de dollars. Mais cela ne ferait que repousser l'inéluctable.
a écrit le 20/05/2012 à 17:45 :
Euro-obligation, ça sonne mieux qu'Eurobound, non?
a écrit le 20/05/2012 à 17:44 :
Si la zone euro introduit des eurobonds ou emprunts européens communs, eh bien, tous les états devront non seulement ratifier le pacte de stabilité ( traité fiscal) mais les 17 devront surtout avancer vers du fédéralisme budgétaire avec harmonisation totale!!!!! Les 17 sont-ils prêts? bref, créer cette EU politique noyau dur qui fait tant défaut! Voyons voir ce qui va se passer....
Réponse de le 20/05/2012 à 20:10 :
Harmonisation fiscale ? Mais, s'il n'y a que des économies qui s'effondrent, le système fiscal, fut-il coordonné ou harmonisé, ne pourra pas prélever grand chose. Et donc, l'Etat, fut-il fédéral, ne pourra rien financer et se déliter. Parler de l'Euro fédéralisme comme solution aux problèmes actuels, c'est passer à côté de ce qui se passe vraiment. Peut-être faut-il vraiment analyser la nature des problèmes avant de désirer des solutions ? En l'occurrence, le problème, ce n'est pas le trop peu d'UE, c'est le trop plein d'UE. Cela fait trente ans que l'UE échoue et que ses dirigeants nous expliquent que c'est parce qu'elle n'a pas assez de pouvoirs, et cela fait trente ans qu'elle a de plus en plus de pouvoirs... pour toujours moins de résultats. Heureusement, même certains parmi les eurofédéralistes les plus dogmatiques - en général parmi la génération des 68ards - commencent à admettre en privé qu'ils se sont plantés, qu'ils ont voulu aller trop vite, et sans jamais mettre de fondations à leurs cathédrales institutionnelles.
a écrit le 20/05/2012 à 17:18 :
faire des eurobonds avec des pays exsangues est suicidaire , voir irresponsables
Réponse de le 20/05/2012 à 17:49 :
Pas mieux !
Réponse de le 20/05/2012 à 17:56 :
heureusement américains et autres alliés qui ont sauvé la France en 1945 ne raisonnaient pas comme vous .
Réponse de le 20/05/2012 à 19:39 :
pourquoi ne pas remonter à la création du monde vivez votre époque les ricains sont un peuple qui a volé la terre des tribus indiennes.
a écrit le 20/05/2012 à 16:50 :
bravo Monsieur le président vous fêtes honneur a la france , grâce a vous toute l?Europe parle de croissance sauf les sarkozistes

Réponse de le 20/05/2012 à 17:37 :
C'est de la croissance des dettes dont Flanby parle, pas de la croissance économique.
Réponse de le 20/05/2012 à 17:51 :
La croissance, c'est comme la démocratie. En parler, c'est une chose. La pratiquer, c'est autrement plus glorieux. Or, la croissance, cela ne s'impose pas. Les E-bonds ne sont rien d'autre que de la dette mutualisée. Et quand je regroupe 10 clochards, cela ne fait pas un riche.
Réponse de le 21/05/2012 à 3:09 :
Excellent !
a écrit le 20/05/2012 à 15:49 :


EN AVANT PÈDALO DUR ,TOUT À GAUCHE !!!!...Allez François continue là ou le nain s'est lamentablement couché !....Les allemand il ne faut pas les laisser dominer à eux seuls il faut une parité de tous les membres de l'Europe qui ne sont pas leurs colonies vassales ! Il faut rèsister et pousser l'Europe sur sa gauche !!!SÛR QUE C'EST PAS LA DROITE UMP QUI L'AURAIT FAIT !
a écrit le 20/05/2012 à 15:04 :
J'ai un léger faible pour le dernier lauréat du prix Charlemagne,la plus haute distinction honorifique européenne,décernée comme il se doit à Aix-la-Chapelle,ancienne capitale de l'Empire carolingien.
Réponse de le 21/05/2012 à 13:15 :
A propos de ce cher Charlemagne, qu'on nous a tous présenté comme un de nos illustres ancêtres, c'était un germain qui parlait une langue germanique, et que les allemands appellent Karl der Grosse, car pour eux, c'est un de leurs ancêtres... Tout ça pour dire que français et allemands ont une origine commune et faisaient partie d'une même empire. Les querelles actuelles en sont d'autant plus ridicules. À lire certains d'entre vous, l'Allemagne serait responsable de la crise! L'Allemagne dispose d'un hors-bord, et la France d'un pédalo, du coup les français sont jaloux! Mais nous sommes tous sur le même lac ! Cessons ces chamailleries stériles et mettons-nous au boulot! Voyons les raisons du succès de l'Allemagne et mettons les en œuvre chez nous, point!
a écrit le 20/05/2012 à 14:28 :
Si un jour il y a des eurobonds avec caution allemande je me serai vraiment trompé .
a écrit le 20/05/2012 à 14:01 :
Avec Schauble on peut discuter et s'entendre, avec Merkel non. Donc M. Hollande revoyez vos petites notes.
a écrit le 20/05/2012 à 13:21 :
Paroles, paroles comme le chantaient Dalida et Delon. Toujours des mots rien que des mots. Hollande a les poches vides et Angela bien remplies. Donc au bout du compte elle décidera.
Réponse de le 20/05/2012 à 14:51 :
Vous faites erreur : l'Allemagne n'a les poches bien remplies que parce qu'elle vend surtout au Sud de l'Europe (40% de ses excédents 2010) et, de manière générale, dans l'UE (70% desdits excédents). Si le Sud et le reste de l'Europe se rebiffent contre la politique mercantiliste allemande, ce qui est au bord de se faire, nos voisins d'Outre-Rhin verront leur économie s'effondrer assez vite.
Réponse de le 20/05/2012 à 16:37 :
Et comment pourraient ils se rebiffer ?
Réponse de le 20/05/2012 à 16:47 :
Vous pouvez le dire si cela vous fait du bien...
Réponse de le 20/05/2012 à 17:30 :
Comment les pays de l'Europe pourraient-ils se rebiffer ? C'est assez facile : en faisant exploser l'Euro. L'industrie allemande avec d'un coup d'un seul une monnaie réévaluée de 20 à 50% (voire plus dans le cas grec) face aux monnaies de ses partenaires, ne pourrait plus exporter si facilement. Une VW Polo à 12 000 Euros, c'est compétitif. Mais à 15 000, elle ne l'est plus. Par ailleurs, le système financier allemand n'y résisterait pas. Quant à la Bundesbank, avec plus de 600 milliards de créances sur le reste de l'Eurosystème, toute explosion de l'euro la condamne. L'Allemagne est complètement dépendante des autres pays de l'Europe, comme la tique ne doit d'être grasse qu'au chien qu'elle parasite.
Réponse de le 20/05/2012 à 20:49 :
@Truk: ce n'est pas à vous de décider si une Polo est compétitive à 12000 euros et pas à 15000, mais aux acheteurs, au marché (si ca ne tenait qu'à moi, déjà à 12000 je trouve ca trop cher). Or, force est de constater que le marché préfère des allemandes à 12000 ou 15000 que des Renault à 8000...
Réponse de le 20/05/2012 à 20:52 :
@Truk: vous faites l'erreur de penser qu'"avoir les poches pleines", c'est "avoir une balance commerciale très positive." Ca va beaucoup plus loin!
C'est avant tout une question de CREDIBILITE. A combien empruntent les Allemands sur les marchés aujourd'hui? Et à combien empruntent les Francais? Voilà, on a tout dit. Angela est dans une position de force pour imposer ses vues.
Réponse de le 20/05/2012 à 23:04 :
La situation est catastrophique pour l'ensemble des économies occidentales, Allemagne inclue.
Les dirigeants européens font preuve de beaucoup d'agitation pour des motifs de pure politique intérieure dans leurs pays respectifs mais en attendant, à part pousser le tas de m..... devant eux, ils n'ont guère de solutions.
Réponse de le 20/05/2012 à 23:31 :
@Burp. Le marché ne préfère pas des allemandes à 12 000 que des Renault à 8000 : pour le moment, en France, en Espagne, au Portugal, Renault a une part de marché supérieure à VW seul (sans inclure Seat ni Skoda, non fabriquées en Allemagne). Enfin bref, chiche ! Laissez donc l'Allemagne sortir de l'Euro, recouvrer un Mark - et donc des prix - de 30% plus cher que l'Euro actuel, et vous verrez bien si "le marché" préfère une Polo de 30% plus chère que la Clio... Les Allemands eux, pensent qu'il ne faut surtout pas essayer : c'est pour cela qu'ils essaient de maintenir dans l'Euro le plus de pays possibles, quitte à lâcher les maillons faibles.
Réponse de le 21/05/2012 à 1:08 :
Merci. Je suis soulagé de constater qu?il reste des gens réalistes sur ce forum. Si je puis me permettre d?apporter ma petite pierre à l?édifice, il me semble que puisque l?Allemagne possède l?inflation la plus faible de la zone euro, la monnaie unique lui permet de gagner chaque année en compétitivité par apport aux autres pays de la zone (les PIIGS, typiquement). Si vous supprimez l?euro, cette compétitivité artificielle disparait. Ajoutez, comme vous l?avez expliqué, un mark potentiellement plus fort que l?euro, et vous comprendrez pourquoi nos amis allemands ont tellement envie de sauver la monnaie unique à tout prix. Quand j?entends certaines personnes dire des choses du genre ?attention, si vous continuez, les allemands vont en avoir marre et sortir de l?euro?, cela me fait doucement rigoler...
Réponse de le 21/05/2012 à 13:21 :
Realistes? Que la France sorte de l'euro et le coût de ses matières premières, presque toutes importées concernant l'automobile, vont exploser car le Franc s'effondrera à peine resucité de ses cendres. La voiture française à 8000 € n'existera plus!
Réponse de le 21/05/2012 à 23:40 :
Le franc sera évalué à la baisse, en effet. Ce qui n?est pas nécessairement une mauvaise chose, l?euro étant grosso modo 30% trop fort pour notre économie. De là à dire qu?il va s?effondrer, vous devez avoir une voyante particulièrement performante...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :