La Tribune

Le prix des rues du Monopoly: les valeurs sûres ne sont plus celles que l'on croyait

Copyright Reuters
Pascale Besses-Boumard  |   -  759  mots
<b>INFOGRAPHIE -</b> Nous avons demandé à MeilleursAgents.com d'étudier les prix immobiliers des rues figurant dans le célèbre jeu de société. Autre temps, autres mœurs? L'ordre retenu en 1935 n'est plus du tout le même aujourd'hui. Sauf pour la rue de la Paix qui conserve haut la main sa médaille d'or.

Qui n'a pas joué à ce jeu mythique lancé en 1935 aux Etats-Unis, le but étant de ruiner ses adversaires grâce à de juteuses opérations immobilières! La version française sortie au même moment a élaboré un parcours dans les rues de Paris avec une montée en puissance progressive suivant les différents quartiers. Depuis lors, les détenteurs de la marque n'ont jamais fait évoluer ce parcours resté dans toutes nos mémoires. Il nous a donc semblé intéressant et ludique de voir si les rues les moins chères en 1935 le sont toujours ou si elles ont connu une montée en gamme, et si à l'opposé, les rues les plus chères ont perdu de leur panache. Pour ce faire, nous avons demandé à MeilleursAgents.com de faire une recherche sur les prix pratiqués actuellement sur ces différentes zones. Notre objectif étant de voir si l'ordre établi dans le jeu connaît aujourd'hui des bouleversements et non pas de comparer les prix, les indications données sur le parcours cartonné ne reposant pas sur de réelles statistiques.

? INFOGRAPHIE : Cheminez à travers les rues de Paris pour découvrir l'évolution des prix ici

Si l'on commence par les plus faibles valorisations, on retrouve effectivement le boulevard de Belleville avec un prix au mètre carré médian pour un bien résidentiel de 6.549 euros. En revanche, le boulevard de la Villette, plus cher que l'avenue de la République dans le jeu, arrive en dernière place avec un prix médian de 6.470 euros le m2. Grosse descente aux enfers aussi pour la rue Lafayette qui, très bien placée dans le jeu (elle arrive tout de suite avant l'avenue de Breteuil) est maintenant dans le trio de queue avec un prix médian de 6.920 euros le m2 (avec certes une fourchette haute à 9.043 euros le m2). Idem pour la rue de Paradis, elle aussi dans le bas du palmarès avec un prix médian de 7.760 euros le m2. L'avenue de la République, elle, ne bouge pas beaucoup, avec des niveaux de prix médian (8.613 euros le m2) relativement modestes par rapport aux quartiers plus «rupins».

Parmi les très belles montées en puissance, à noter celles des rues Lecourbe et Vaugirard qui, mal placées dans le jeu, devancent maintenant la place de la Bourse avec des prix médians respectifs de 9.040 euros et 9.051 euros le m2. De même, la rue de Courcelles enregistre-t-elle un remarquable bond en avant par rapport au parcours du jeu. Prix médian de ce quartier aujourd'hui: 9.851 euros le m2. Dans le même sens, l'avenue Henri Martin, relativement bien placée dans le jeu, fait dorénavant partie des rues les plus chères de Paris avec un prix médian de 12.488 euros le m2 et des points hauts à... 20.724 euros le m2.

Il est tout aussi intéressant de noter que l'ordre du dernier quartile, le plus cher, a changé. Si la rue de la Paix conserve toutefois sa médaille d'or avec un prix médian de 14.733 euros le m2, la médaille d'argent revient aujourd'hui à l'avenue Foch (quatrième dans le jeu) avec 12.859 euros le m2. La médaille de bronze est décernée à l'avenue de Breteuil (5e dans le jeu) avec 12.674 euros le m2. L'avenue Henri Martin arrive donc en quatrième position devant le boulevard Saint Michel qui, lui aussi enregistre une formidable montée en gamme par rapport au parcours initial avec un prix médian de 12.481 euros le m2. On remarquera parallèlement la légère disgrâce de l'avenue des Champs-Elysées passant de la seconde place dans le jeu à la sixième place selon les chiffres de notre palmarès avec un prix médian de 12.363 euros le m2.
Autres temps, autres m?urs? Les mutations sociologiques de la population française ont forcément des conséquences sur ses habitudes et ses besoins résidentiels. Phénomènes de modes, choix de certaines constructions, aura de la capitale vis-à-vis des étrangers ou conséquence de l'effet de rareté, certains quartiers parisiens ont effectivement prix de la valeur au détriment d'autres. Avec toutefois cette déroutante constante: quelle que soit la zone étudiée, les prix ont atteint des niveaux hors normes poussant toujours plus de primo-accédants à se reporter sur les banlieues ou d'autres villes de province.
 

Pour aller plus loin :

Découvrir le plateau mis à jour

Estimez votre bien immobilier

Découvrez les prix de l'immobilier partout en France

Réagir

Commentaires

seb33  a écrit le 25/11/2012 à 21:44 :

Des logement sociaux par les hlm la ou je vit rénovation neuf extérieur interieur ya quand meme du bon coin la depuis que jabite devenir propritaire pour 400 euro par mois sans passer par agence ses lavantage alors les logement sont deja construit je sais que le social donne la force au pauvrétè

Airam  a écrit le 25/11/2012 à 11:43 :

Nous ne sommes pas sortis du pétrin avec aussi peu de réflexion personnelle...
La "prolifération" des logements sociaux comme vous le dites influerait plutôt à la baisse.
La politique sociale n'est faite que pour contenir une révolution sous-jacente de la population...
Le "français" le ventre plein n'est pas prêt à bouger ses fesses. Il reste de belles années à la racaille politique et aux profiteurs de tous bords...

Bouseux  a écrit le 25/11/2012 à 11:27 :

12 euros et 363 centimes le m² c'est pas cher....
En Europe (hors UK) on écrit 12 363? aux USA en effet on va écrire 12,363? pour douze mille trois cent soixante trois Euros et 12.363 pour douze Euros et trois cent soixante trois centimes.

nicolas  a écrit le 24/11/2012 à 22:44 :

la prolifération des logements sociaux fait monter les prix

1945  a écrit le 24/11/2012 à 14:53 :

En 1945, à Paris, la moitié des immeubles étaient vides, car les hommes morts au combat , et les immeubles valaient peu. Vrai ou faux ? Quels étaient les prix en 1945 et la situation ? Qui a les infos et pourquoi le journaliste n'en parle pas ?

Cébé  a écrit le 20/10/2012 à 20:23 :

"certains quartiers parisiens ont effectivement prix de la valeur" Prix ???

Tia  a écrit le 20/10/2012 à 10:11 :

J'ai pas les moyens pour sa et sa ne m'interresse pas pour l'instant

steph  a écrit le 18/10/2012 à 20:34 :

les travaux quand ça te tombe dessus tu es mal...

the snipers  a écrit le 17/10/2012 à 11:17 :

j ai arrete de lire l article.......j ai pas les moyens.

caisse de communauté  a écrit le 02/10/2012 à 13:44 :

Les acquéreurs devraient se souvenir des cartes "voirie" "ravalement" et "travaux" qui ruinent ceux qui investissent imprudemment.

exact  a répondu le 02/10/2012 à 14:51:

les travaux quand ça te tombe dessus tu es mal...

Non mais  a écrit le 01/10/2012 à 21:50 :

20k le mÚtre carré c'est n'importe quoi!

Gandalf  a écrit le 01/10/2012 à 21:46 :

Et le parking n'est plus gratuit...

pretu  a répondu le 02/10/2012 à 8:14:

la prison par contre oui

Mitch  a écrit le 01/10/2012 à 19:52 :

excellente idée même si les nouvelles ne sont pas rassurantes. Avec des prix comme ça on n'est pas prêt d'être proprio

Raymond  a répondu le 01/10/2012 à 21:51:

Moi j'ai acheté en 65 ça allait mieux!

paix  a écrit le 01/10/2012 à 19:46 :

combien vaut un hôtel rue de la paix?

mat  a répondu le 02/10/2012 à 9:19:

20 000 franc par maison et 20 000 de plus pour l'hotel. Soit 100 000 franc sur le vieux monopoly que j'utilise. Plutôt bon marché non ?

héhé  a répondu le 02/10/2012 à 9:41:

j'achète !

idée  a répondu le 02/10/2012 à 10:40:

à 14 000 euros du metre carré sur un hotel de 2000 metre carres on a du 28 millions minimum

lol  a répondu le 02/10/2012 à 10:53:

c'est autant que les droits d'auteur de Zazie...