Moscovici juge "sérieux" le problème du déficit français

 |   |  693  mots
Pierre Moscovici va maintenant subir une audition devant la commission du Parlement européen chargée de son dossier, qui donnera son avis sur ses compétences et son engagement européen. REUTERS
Pierre Moscovici va maintenant subir une audition devant la commission du Parlement européen chargée de son dossier, qui donnera son avis sur ses compétences et son engagement européen. REUTERS (Crédits : reuters.com)
Pierre Moscovici, prédécesseur de Michel Sapin aux Finances en France, sera sous surveillance à Bruxelles, où il sera le représentant d'un pays jugé peu crédible dans sa lutte contre les déficits.

Le futur commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a déclaré samedi que le déficit de la France, revu à 4,4% fin 2014, était "un problème sérieux" qu'il aurait à examiner en tant que gendarme du pacte de stabilité. Paris pousse en faveur d'une plus grande souplesse sur la question des déficits au sein de la zone euro afin de relancer une croissance atone. Le ministre français des Finances Michel Sapin a annoncé cette semaine que le déficit public avait augmenté en 2014 et que l'objectif de le ramener à 3% du PIB était repoussé à 2017.

La nouvelle trajectoire annoncée par la France, qui a déjà obtenu deux reports pour redresser ses comptes, en 2007 et 2013, n'est pas conforme à ses engagements, a réagi la Commission européenne. "Les 4,4% de déficit, c'est un problème sérieux, c'est un problème qu'il faut traiter, c'est un problème qu'il m'appartiendra aussi d'examiner", a déclaré samedi Pierre Moscovici sur BFM Business. Dans le cadre des discussions avec la France, "il faut partir de données objectives", a-t-il ajouté. "Par exemple, Michel Sapin évoque des circonstances exceptionnelles, le rôle de la Commission, c'est de voir si, au regard de nos règles, ces circonstances sont réellement exceptionnelles ou pas."

"Faire la pédagogie de l'Europe"

Pierre Moscovici, prédécesseur de Michel Sapin aux Finances en France, sera sous surveillance à Bruxelles, où il sera le représentant d'un pays jugé peu crédible dans sa lutte contre les déficits. Il a déjà indiqué qu'il ne donnerait aucune dérogation à Paris sur le respect des règles de redressement de ses finances publiques, tout en précisant qu'il examinerait les efforts entrepris, les économies réalisées et les réformes menées. "Quand on devient commissaire européen, on reste quelqu'un qui a sa nationalité (...) en même temps, on devient quelqu'un qui défend l'intérêt général européen", a-t-il répété samedi, estimant qu'il lui faudrait "naviguer" entre deux écueils, celui de "l'indulgence excessive" et celui de "l'approche purement punitive".

Interrogé sur ce qui allait concrètement changer avec la nomination d'un socialiste français en remplacement du libéral Olli Rehn au poste de commissaire aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici a répondu : "Je ne peux pas vous le dire, là, maintenant, mais je peux vous dire une chose, vous le verrez." Il a notamment indiqué qu'il souhaitait consacrer du temps à "faire la pédagogie de l'Europe" dans son pays.

Comme tous les autres commissaires, Pierre Moscovici va maintenant subir une audition devant la commission du Parlement européen chargée de son dossier, qui donnera son avis sur ses compétences et son engagement européen. Cet avis des commissions parlementaires n'est que consultatif mais, par le passé, plusieurs candidats ont dû être remplacés, les députés européens disposant de facto d'un droit de veto puisqu'ils doivent accorder leur confiance à la Commission tout entière lors d'un vote d'investiture.

"Je m'attends à une épreuve, au bon sens du terme", a dit samedi Pierre Moscovici sur BFM Business. "Je veux la réussir, et je veux la réussir bien, je ne veux pas passer ras." Pour lui, le nouvel exécutif européen a un "rôle historique" à jouer. "Si cette Commission ne réussit pas à donner de la dynamique économique, à créer de la croissance et de l'emploi (...) à ne pas se contenter du sérieux budgétaire, indispensable mais pas suffisant, alors à ce moment-là, dans cinq ans, ça sera la fin du projet européen", a-t-il estimé.

Invoquant la faible croissance et une inflation au plus bas, Michel Sapin a indiqué que le déficit public français atteindrait 4,4% du PIB fin 2014, au lieu de 3,8% prévu auparavant, soit plus que les 4,1% de 2013, selon la dernière révision par l'Insee. Le dérapage serait ainsi de plus de 6 milliards d'euros cette année et de plus de 25 milliards en 2015, année où le déficit serait à peine réduit à 4,3%, au lieu des 3% promis auparavant. Il reviendrait sous cette barre fin 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2014 à 15:40 :
Comment dire ce qu' il faudrait faire quand on ne l'a pas fait quand on était en devoir de le faire. Un menteur comme son ancien mentor, un certai président qui l' a propulsé à cette "planque".
a écrit le 15/09/2014 à 14:04 :
Son incompétence en tant que ministre aux finances a été bien récompensée. Il semble que c'est la coutume avec ce gouvernement (voir Désir). En tout cas 20000e mensuels pour découvrir tout à coup que le déficit français est inacceptable c'est vraiment du mépris pour l'électeur de tout bord..
a écrit le 15/09/2014 à 13:53 :
Pas plus crédible que Mme Lagarde. Ils ont oublié avec une rapidité déconcertante leur passage au gouvernement.
a écrit le 15/09/2014 à 13:51 :
Et pendant ce temps-là il était où?
a écrit le 15/09/2014 à 12:52 :
quelqu'un qui faisait du bla bla au gouvernement fera meme chose en europe et favorise le laxisme des poliques francais
a écrit le 15/09/2014 à 12:50 :
Décidément, il est très fort et l' a bien caché...
avec quelle rapidité , il a pris connaissance du dossier français !!!!!!
a écrit le 15/09/2014 à 12:36 :
Seule, une sortie de l’Euro et une dépréciation des monnaies de la France mais aussi des pays d’Europe du Sud permettrait d’inverser la situation, de retrouver la croissance et donc les grands équilibres, qu’il s’agisse du budget, des comptes sociaux ou de la balance commerciale. Ils sont nombreux à le savoir, mais ils restent fascinés par ce totem déjà visiblement pourrissant appelé « Union européenne ».
Réponse de le 15/09/2014 à 13:55 :
+ 1 000 000
a écrit le 15/09/2014 à 10:56 :
Tu parles, Moscovicidose, on est "CHAMPION du MONDE du DEFICIT PUBLIC" !!!!!! Cocorico ???? French Touch ??? Excellence française ???
a écrit le 15/09/2014 à 10:23 :
J'adore la photo... Sujet sérieux, mais Mosco quasi hilare ...
a écrit le 15/09/2014 à 10:12 :
Moscovici a changé de casquette, et de lunettes, passées du rose au noir , en franchissant la frontière.
Serait il aussi passé de l'ombre à la lumière ?
a écrit le 15/09/2014 à 9:54 :
TANT QU ON AURAS DES FONCTIONNAIRES INCONPETANTS PAYEZ// 25000//EUROS PAR MOIS POUR OCCUPER DES POSTES ONORIFPHIQUE ?LA DETTE FRANCAISSE CONTINURAS D AUGMENTE? EST LES INPOTS AUSSI???
Réponse de le 15/09/2014 à 12:35 :
Commencez par apprendre à écrire le Français.
a écrit le 15/09/2014 à 9:54 :
Il fait parti du club des grands diseurs et des petits faiseurs.

C'est un comble de sortir une telle ânerie alors qu'il était ministre du gouvernement durant deux ans.
a écrit le 15/09/2014 à 9:26 :
lamentable moscouvici ce que tu dis on pourrait l'entendre dans chaque bistrot..au fait tu as declaré hier a europe 1 que tu possédais un patrimoine tres modeste acceptes alors q'une commission fasse une enquete a ce sujet .mais comme chuzac tu n'a certainement aucun compte caché .encore plus grave toi qui n'aime pas le fric ;alors démissionne de ton poste de député comme tout bon socialo tu es combinard et cumulard ..promesse de hollande non tenue;
a écrit le 15/09/2014 à 9:21 :
Je juge sérieux le problème de la compétence et de la crédibilité de M. Moscovici.
a écrit le 15/09/2014 à 8:45 :
Les bras m'en tombent !!! Mosco s'inquiète du déficit de la France qu'il a contribué à augmenter ! Ce type est autant cynique qu'incompétent !
Réponse de le 15/09/2014 à 8:59 :
Il a eu son poste à Bruxelles, mais il a dû promettre (mais on sait ce que valent les promesses socialistes) de faire mettre bon ordre en France...
a écrit le 15/09/2014 à 8:44 :
Pierre Moscovici n'a pas tort sur le déficit mais surtout ne fait que défendre son fromage à 25 000 milles euros par mensuel de salaire comme tous les politicards servent plus leurs propres intérêts et plus un comportement d’égoïste de l'ENA, Bref, un fonctionnaire... Plus soucieux de son nombril que celui des autres...
a écrit le 15/09/2014 à 7:10 :
Un des grands problèmes de notre pays est la crédibilité de notre classe politique qu’elle soit de droite ou de gauche. D’où vient ce copinage pour ne pas dire coquins parfois, nomination d’ amis de promo, concurrent interne que l’on veut museler ou compagnon de route politique. Dans tous les cas la nomination n’est pas liée à la compétence. Nous avons des symboles fort à droite comme M. Hortefeux compagnon politique ou Guéant fidèle avant toute compétence avec le symbole politique des primes en liquide , à gauche M. Sapin le copain de promo sans grande vision des postes qu’il occupe ou occupé et M. Moscovici un concurrent ex compagnon de route de DSK lui aussi un grand théoricien type 35 h avant d’être un homme de réalité économique, avec là aussi un symbole politique et argent, type phobie administrative ou placements en Suisse. La classe politique est en fait un système parfois à la limite de la nébuleuse maffieuse mais sur le fond bien loin des pb de notre pays et tellement décrochée du monde économique. Alors ce commissaire une pointure certainement pas dans un poste sous contrôle allemand , une pointure typiquement politique mot qui depuis des années se résume à des discours hors contrôle économique qui en fait est «contrôlé »  par 2000 milliards de dette et 5 millions de chômeurs avec les laissés pour compte bien résumé dans l‘image des sans dents. En me laissant aller je dirais des nuisibles pour la France et l’Europe.
a écrit le 15/09/2014 à 6:46 :
Un pyromane qui veut nous faire gober qu'il a des aptitudes de pompier. Lamentable personnage.
Réponse de le 15/09/2014 à 8:34 :
C'est exactement ça!
a écrit le 15/09/2014 à 6:42 :
Mme Lagarde, Mr moscovici, 2 des principaux responsables des déficits français, une au FMI un a la commission pût va bien. Au rauyaume des aveugles les borgnes sont rois
a écrit le 15/09/2014 à 2:33 :
sans blague ??
a écrit le 15/09/2014 à 1:37 :
Entendre ce personnage parler de "sérieux" a quelque chose de surréaliste. Ces gens se "foutent de la gueule" de leurs contemporains a un point effrayant. Il faut rire ou pleurer?
a écrit le 14/09/2014 à 23:12 :
Quand j'ai lu sur tous les médias qu'il avait vraiment dit ça, je me suis étouffé. Le type reste au gouvernement aux ministère des Finances 2 ans, fait du surplace en ne faisant aucune réforme, encaisse confortablement son salaire prélevés sur les impôts des français... Et à la fin il a fait quoi pour le pays? Rien.... Et aujourd'hui, il est propulsé par un obscur mécanisme à des responsabilités plus grande encore, et ose l'ouvrir sur ce qu'il n'a pas fait... C'est la prime à la médiocrité et l'hôpital qui se fout de la charité. Je suis tellement écoeuré de ce pays que j'ai émigré. C'est juste déprimant de constater que rien ne change et que ca continue.
Réponse de le 15/09/2014 à 8:37 :
Le ridicule ne tue pas, la preuve. L'amour propre au fond de la poche et le mouchoir par dessus.
Faites ce que je dis et pas ce que je n'ai pas fait.
a écrit le 14/09/2014 à 21:53 :
Cet apôtre doit savoir de quoi il parle, car il est responsable d'avoir tricher sur les comptes et c'est lui qui a maquiller les chiffres pour cacher le désastre. Maintenant il doit être un peu em....dé, mais le mensonge fait parti de son répertoire, donc pas de problème (no problem)
a écrit le 14/09/2014 à 21:17 :
Au même titre que Mme LAGARDE au FMI, le retour des pompiers pyromanes!!
a écrit le 14/09/2014 à 21:14 :
Déficit sérieux ? Et il vient de s'en apercevoir.......
a écrit le 14/09/2014 à 20:58 :
bon a rien mauvais a tout qui crache dans la soupe !
a écrit le 14/09/2014 à 20:39 :
Incroyable, scandaleux de voir un tel provocateur alors qu'il a été ministre des finances.
Les Français doivent descendre dans la rue pour virer tous ces profiteurs qui ont ruiné ce pays depuis 40 ans et mettre en place un tribunal populaire pour les juger et les condamner en leur confisquant tous leurs biens.
Réponse de le 14/09/2014 à 21:04 :
Yesss un thevenou en puissance
a écrit le 14/09/2014 à 19:08 :
il devrait s'appliquer les mesures d'économies et se rénumérer au niveau du smic; c'est nous qui payons ce personnage.
a écrit le 14/09/2014 à 19:05 :
il a ete incapable de faire quoi que se soit en france et maintenant il va foutre la pagaille en europe ,ces socialistes sont vraiment des bon a rien !!!
a écrit le 14/09/2014 à 18:35 :
un hollandais qui passe ses impôts en Belgique !
a écrit le 14/09/2014 à 18:22 :
Les collaborationnistes ont pris le pouvoir en France et se révèlent une fois en poste a Bruxelles, C'est l'UE!
a écrit le 14/09/2014 à 17:07 :
Moscovici, combien de grand-parents français?
Il n'a pas aucun attachement à la France, il a abusé d'elle, il a pris ce qu'elle avait de mieux, il a lui menti et l'a volé. Aujourd'hui il fuit et lui crache dessus.
Nous n'oublions pas.
a écrit le 14/09/2014 à 16:37 :
Continuez a nommer ce genre de type que plus personnes ne veux voir et valls aura raison le FN arrivera au pouvoir et je mets Sarko avec
a écrit le 14/09/2014 à 16:16 :
pas sérieux s'abstenir.... et on l'a nomme là.... c'est a pleurer... le meme sourire que Sapin que hollande, des hommes qui viennent d'ailleurs qui se moquent des traités des Français, des déficits... la seule chose qui l'intéresse il est a un poste ou lui il ne paiera pas d'impot...
a écrit le 14/09/2014 à 16:08 :
Il a été placé là après de longues palabres et négociations en catimini, car Hollande espère l'indulgence de l'Europe. Pas sur qu'on y gagne, tellement ce monsieur ne comprend rien à rien... Je l'ai vu à l'œuvre en tant qu'invités à un congrès professionnel d'une profession dont il est le ministre de tutelle. À vomir. Il n'a débité que des inepties, banalités et bonnes intentions de bisounours... Le pire, c'est qu'il a été applaudi. Tant qu'on respectera ce genre de personnage, on n'est pas rendu...
a écrit le 14/09/2014 à 16:00 :
Le problème est Sérieux il faut pas être énarques pour le savoir
Le sérieux de moscovici lui est loin d être sur. Mensonges embrouille baratin enfumage c est plus ça mosco
a écrit le 14/09/2014 à 15:55 :
A vomir!
a écrit le 14/09/2014 à 15:15 :
Quelle déclaration pour un commissaire européen, ex ministre des finances de la FRANCE!!!!!!
On ne le savait pas même au fond des bois!!!!!!!
Les bras m'en tombent.
Rappelez moi son salaire et primes à ce monsieur?
a écrit le 14/09/2014 à 15:14 :
aucun crédit le mec ! comment on à du magouillé pour le voir la !!
a écrit le 14/09/2014 à 14:37 :
Il dit tout ça maintenant mais il pourrait dire l'inverse. C'est un parleur ambitieux. Il a fait partie du gouvernement de la dépense et des impôts. La démocratie est saccagée par ce genre d'homme sans cœur qui ne s'intéresse qu'à son ego.
a écrit le 14/09/2014 à 14:35 :
Il se fait virer par un incompétent qui l'envoie vers l'Europe. Il raconte des sornettes et donne des leçons après avoir ruiné la france. Ces gauchistes ne manquent pas de culot. Pourquoi tant de complaisance à leur égard alors que sarkozy avait été humilié pour beaucoup moins. Pourquoi tant de complaisance. La france est une grande manipulée par le gauchisme. Elle est morte. Tout est à reconstruire...
a écrit le 14/09/2014 à 14:34 :
il est beau l'énarque donneur de leçons apres deux années passées à bercy avec les resultats brillants que nous connaissons tous. comme il n 'est pas credible, il va maintenant nous expliquer ce qu'il aurait fallu faire, mais pas pourquoi il ne l'a pas fait. il va faire de la surenchere. pauvre france avec son énarchie qui suffisante qui fait rire le monde entier
a écrit le 14/09/2014 à 14:32 :
Moscovici est le symbole de l'énarque carriériste, aux discours enphasés dont le fond est d'un grandennui, creux,
bref il est de ces personnages politicards dont nous retenons seulement la suffisance ...
a écrit le 14/09/2014 à 14:27 :
Quel cynisme !
a écrit le 14/09/2014 à 13:47 :
C''est le plus grand des voleurs, oui mais c'est un gentleman...
a écrit le 14/09/2014 à 13:41 :
Ne vous inquiétez pas il a une veste bien souple
Réponse de le 14/09/2014 à 14:11 :
Et il En profite pour faire son beurre
a écrit le 14/09/2014 à 13:23 :
Pierre Moscovici, prédécesseur de Michel Sapin aux Finances en France, sera sous surveillance à Bruxelles, où il sera le représentant d'un pays jugé peu crédible dans sa lutte contre les déficits. Surtout que les Pontifes Européens savent que Darius Rochebin de la RTS, a déclaré à l'époque de Davos, qu'il avait vue son homologue Suisse pour étouffer l'affaire "CAHUZAC"En ne faisant rien, j'ai peur d'avoir peur de jours très difficiles
en France, voire une révolte....
a écrit le 14/09/2014 à 13:18 :
Réserve parlementaire : 170000 euro pour la fondation Jean Jaurès..... etc,etc.....
J'en passe et des meilleures
a écrit le 14/09/2014 à 12:56 :
bizare nos personnage politiques
une fois quitte la france pour des fonctions interntional
le discours change
deja vue avec mme lagarde et d'autres
voila un ancien ministre des finances les plus mauvais de la france
va nous faire une morale differente des ses idees premieres
comme si la lumiere lui est enfin parvenue
a écrit le 14/09/2014 à 12:37 :
Il aurai pu travailler dans le prive
Ça lui éviterai de dire des c...,,,
Comme quoi la politique ne représente plus l'élite de la nation
a écrit le 14/09/2014 à 12:34 :
Trop drôle non comme situation ? Voila qu'il s'émeut de la situation catastrophique lui qui en a été l'un des artisans....tout comme Sarkosy, Chirac et Mitterrand avant lui. A t'on les politiques que l'on mérite. ? Pas vraiment tant que ces gens pourront faire carrière. Il faut changer la constitution pour les obliger à lâcher prise au bout d'un mandat ou deux.


a écrit le 14/09/2014 à 12:30 :
Mais il se fout du monde! Il est responsable de n'avoir rien fait lorsqu'il était aux manettes!
a écrit le 14/09/2014 à 12:30 :
En politique l'incompétence est récompensée
La politique ne devrai pas être un métier mais une parenthèse dans la vie
Ça obligerai tout le personnel politique à travailler et ça leur éviterai de faire et dire n'importe quoi
a écrit le 14/09/2014 à 12:30 :
En politique l'incompétence est récompensée
La politique ne devrai pas être un métier mais une parenthèse dans la vie
Ça obligerai tout le personnel politique à travailler et ça leur éviterai de faire et dire n'importe quoi
a écrit le 14/09/2014 à 11:55 :
Ce qu'il peut être marrant à retourner sa veste maintenant qu'il a eu son poste ! Enfin, on peut au moins se dire qu'il échouera sans doute autant là où il est désormais, que là où il était avant...
a écrit le 14/09/2014 à 11:53 :
Attendez... il était pas Ministre de l'Économie et des Finances
a écrit le 14/09/2014 à 11:48 :
Hollande doit nous défendre contre ces rénégats qui comme Moscovici ou Lagarde passent du service de la France au service des marchés financiers anglo saxons par cupidité.On doit s'attendre de sa part a de vives attaques contre nos dépenses sociales et notre mode de vie
Réponse de le 14/09/2014 à 12:11 :
Un socialiste n'est par définition qu'au service de sa personne...
a écrit le 14/09/2014 à 11:44 :
cela commence à devenir grave .lorsque l on ne va plus croire à nos politiques qui s en mettent plein ...salaire des commissaires dans une europe à l aboi..
a écrit le 14/09/2014 à 11:33 :
MOSCOVICI à ce poste est aussi crédible que RIBERY à l'Académie Française
Réponse de le 14/09/2014 à 11:46 :
ou Nabilla a l'éducation
Réponse de le 14/09/2014 à 16:21 :
Pas d'accord ,tout dépend de la matière et du cours
a écrit le 14/09/2014 à 11:30 :
Mais noooon, il faut que Moscovici prenne conseil auprès des remarquables économistes de La Tribune, il va sans doute retrouver son optimisme.
a écrit le 14/09/2014 à 11:24 :
Si les députés européens se souviennent de ses compétences en France et s'ils font bon usage de leur véto.
Sinon on nous fait un sacré cinéma...
a écrit le 14/09/2014 à 11:19 :
il se juge lui-même. C'est quoi cette pantalonnade ???
Réponse de le 14/09/2014 à 11:26 :
Il est à l'image de ses camarades, après nous le déluge...
a écrit le 14/09/2014 à 11:14 :
Heureusement que Moscovici qui a prouvé son incompétence comme premier comptable de France sera encadré et surveillé désormais dans son nouveau poste honorifique .
a écrit le 14/09/2014 à 11:10 :
j'attends qu'il dise qu'il foutre en l'air les 35H et autres allocations ! Histoire de marrer deux minutes .... ce que je souhaite !
a écrit le 14/09/2014 à 11:01 :
Charlot
a écrit le 14/09/2014 à 10:59 :
Se souvient-il qu'il a été ministre des finances, et donc responsable aussi de cela ?
Réponse de le 14/09/2014 à 11:44 :
non il a une mémoire de poisson rouge 1mn
Réponse de le 14/09/2014 à 11:50 :
Malheureusement c'est un comportement fréquent chez l'homme politique français actuel d'être juge/commentateur plutôt qu'acteur.
Réponse de le 14/09/2014 à 22:54 :
il a fini donc acteur avec un très bon cachet de l'union européenne. mais c'est un cabot !
Réponse de le 15/09/2014 à 0:00 :
Il doit être suer super bien payé la où il est... Comme d'hab, comme tout socialo qui se respecte, non pas en créant de la valeur, mais en piochant dans les impôts des sans-dents... On est de gauche ou on ne l'est pas!!!
a écrit le 14/09/2014 à 10:58 :
c'est maintenant "la Moscovicidose" !... pour François !;o))))
a écrit le 14/09/2014 à 10:55 :
Maintenant qu'il est bien installé dans ses meubles et après avoir lamentablement échoué en France, Moscovici ose mettre son grain de seul. Il ferait mieux de la boucler.
a écrit le 14/09/2014 à 10:54 :
On est sauvé mosco est là!!!!!!!!!
SVP peuple français révoltons nous plutot que de laisser des commantaire
a écrit le 14/09/2014 à 10:47 :
Le coauteur du déficit de la France qui commence à faire la leçon à l'actuel gouvernement...on nage en plein délire.
M. Moscovici aurait du passer à autre chose. Il n'a plus aucune crédibilité et le président Hollande qui a tout fait pour le faire nommer en a perdu un peu plus...déjà qu'il ne lui en restait guère.
Réponse de le 14/09/2014 à 10:55 :
... le syndrome Lagarde !
a écrit le 14/09/2014 à 10:45 :
Non mais de qui il croit se foutre ?! Il n'a rien fait ou de si timides reformes en 2 ans et maintenant subitement, Mr Moscovici redecouvre la vertu ? Il nous prend vraiment pour des cons.
a écrit le 14/09/2014 à 10:31 :
Moscovici est responsable de la dérive financière de la France, il ne manque pas de culot pour parler ainsi. La place est bonne , dommage que les Allemands aient cédé , une autre personnalité plus compétente aurait mieux fait l'affaire.
a écrit le 14/09/2014 à 10:31 :
La vie est belle ,un vrai comique antonyme de serieux,digne de roberto benigni qui trouve toujours la bonne formule dans les situation les plus graves
a écrit le 14/09/2014 à 10:28 :
Il a changer de lunettes , ???
a ces hommes politique ils ont jamais honte de rien
Réponse de le 14/09/2014 à 10:56 :
La honte comme l'insécurité sont des sentiments qu'ils ne connaissent pas...
a écrit le 14/09/2014 à 10:21 :
Pourquoi il n' a rien fait contre l'optimisation et l'évasion fiscale ? Conflits d'intérêts ?
Réponse de le 14/09/2014 à 10:34 :
Parce qu'il en profite comme les autres...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :