Mobilisation gouvernementale en faveur du travail le dimanche

 |   |  200  mots
Le ministre du Travail et le secrétaire d'Etat chargé de la consommation ont défendu le principe du travail dominical. Selon un sondage, les Français seraient majoritairement pour.

 

Le secrétaire d'État chargé de la Consommation, Luc Chatel, et le ministre du Travail, Xavier Bertrand, se sont rendus hier au centre commercial de Thiais pour promouvoir le travail dominical.

« Partout où les magasins ouvrent le septième jour, l'activité a été favorisée. Le commerce du dimanche, c'est des emplois et de la croissance?! », a déclaré Luc Chatel dans un entretien au Journal du dimanche. Ce dernier a publié un sondage montrant que les Français sont majoritairement en faveur du travail dominical (à 52%, 67% se disant prêts à travailler le dimanche si c'est payé plus), particulièrement en Ile de de France.

De son côté, Xavier Bertrand a réaffirmé hier sur France 2 être favorable à l'assouplissement des règles du travail du dimanche à condition que cela reste sur « la base du volontariat » et que « cela soit payé double ». Commentant la proposition de loi du député UMP des Bouches-du-Rhône Richard Mallié qui vise à étendre les dérogations au repos dominical, Luc Chatel indique que, « si le calendrier le permet », elle pourrait être inscrite « à l'ordre du jour de l'Assemblée d'ici à la fin de l'année ».

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout pour faire plaisir au micocosme parisien et pourquoi pas l'ouverture 24h sur 24 honteux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si 67% travaillent le dimanche il ne reste plus qu'un potentiel clients de 33%Certains vont se la couler douce dans les magasins. Au pire si tout le monde veut travailler le dimanche.......plus de client.....et ouais..............
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quel sondage à montré Chatel ?..
Sans compter que les sondages se contredisent sans arrête, on le voit concernant la côte de N.S. où Viavoice dit qu'il monte, et l'Obs dit le contraire.

Bref, encore une opération enfumage, parce que les privilégiés de ce gouvernement veulent appliquer encore et toujours leurs recettes ultra-libérales, que l'actualité nationale et mondiale infirme dramatiquement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je préférerai que notre Ministre ne fasse pas de faute de français et nous dise " ce sont des emplois et de la croissance" au lieu de " c'est des emplois et de la croissance".

Florence - 9 ans CM1
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je préférerai que notre Ministre ne fasse pas de faute de français et nous dise " ce sont des emplois et de la croissance" au lieu de " c'est des emplois et de la croissance".

Florence - 9 ans CM1
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si les commerces doivent ouvrir le dimanche, les banques aussi.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ils ne comprennent donc rien. Et à grand renforts de sondage...Cette crise financière est le résultat "du toujours plus!" avec quel but, quel sens? C'est donc les seules réponses "consommer plus" quand dans le même temps on parle de Grenelle d'environnement et que de nombreux experts nous disent qu'il va falloir revoir nos modes de consommation. C'est quand que vous accepterez ces vérités toutes simples!! et que vous dirigeants déciderez d'apporter des réponses vers plus "d'humanité"?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est vrai qu'il faut mieux mettre les gens au boulot le dimanche qu'avec leur enfant qu'ils ne voient déjà pas de la semaine car il rentre trop tard du travail..
Acheter, acheter.... C'est merveilleux ce monde ou seule la croissance compte et la dépense.
Moi le dimanche, j'ai d'autres envies que d'aller dans les magasins bondés dépenser du fric. pas vous ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

NON, les Français ne sont pas d'accord pour travailler le Dimanche.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LUC CHATEL LE GRAND COPAIN DES GRANDES SURFACES
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Z'on rien compris ces nantis! Si j'ai 100? à dépenser, quel que soit le nombre de jours je vais pas en dépenser 101! je peux pas me permettre de vivre à découvert ! j'ai pas le droit . C'est pas comme le budget des états (US ou France) D'ailleurs faut voir où ç'a les a menés! Et ils veulent continuer!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si c ouvert le dimanche je consomme double c du bidon juste pour faire plaisir a la grande distribution et tuer le petit commerce
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la position des syndicats sur cette affaire illustre très bien la répugnance fondamentale de la gauche française à accepter que les gens qu'elle prétend représenter puissent décider seuls de ce qui est bon pour eux...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ceux qui ouvrent le dimanche observe une augmentation d'activité parce que leurs concurents sont fermés mais quand tous les magasins seront ouverts?
Les besoins et le pouvoir d'achats ne sont pas extensibles sauf si on veut créer des légions de surendettés à cause de leur TV plasma de leur home cinéma de leur cuisine intégrée et de leur salon en cuir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En 1932 pour lutter contre la crise ROOSEVELY a renforcé le droit social et mis en oeuvre la Sécu et la retarite. En 1998, Fillon et N.S propose de travailler le dimanche pour détruire le petit commerce et les structures familiales déjà chancelantes. La prochaine insurrection que connaitra notre pays, n'aura aucune trame politique ou syndicale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Aussi anachronique economiquement parlant que la defiscalisation des heures sup en periode de chomage eleve....
Recherche des bons en economie....desesperement....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a vraiment qu'en France que ce sujet est toujours autant sujet a debat. Je conseille a ses detracteurs d'aller faire un tour partout ailleurs dans le monde (Royaume Uni, Etats Uni, Canada, Thailande, Pologne, Roumanie...): vous vous rendrez compte a quel point la France est encore a la traine de ce cote la!! D'autant que basse sur la participation volontaire et paye double, ca permettrait notamment a des etudiants ou a des jeunes d'avoir un complement de revenus .Je suis passe par la et j'ai travaille le dimanche, et je n'en suis pas mort!!! Je ne preche pas la deregulation a outrance mais un assouplissement serait souhaitable. D'autant plus que la mort du commerce de proximite, je n'y crois pas vraiment, d'autant plsu que la plupart des petits commerces sont ouverts au moins le dimanche matin. Ouvrez plutot les yeux au lieu de denigrer a tout va!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le travail domonical est contre le droit des enfants et la volonté divine.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis complètement opposée au travail le Dimanche.
Mes raisons:
Je suis responsable de boutique (prêt à porter), statut cadre à 2300 euros bruts mensuels sur 12 mois...
Je travaille 6 mois en France, 6 mois en Italie.
En France:
Nous sommes ouvert 6 jours sur 7 (Lundi au Samedi) de 9H00 à 19H45 non-stop et ouverts quelques Dimanche par an.
Mes Dimanche travaillés ne sont ni payés double, ni récupérés, mon horaire hebdomadaire est d'environ 52 heures plus travail à la maison (plannings etc..).
En Italie:
Nous sommes ouverts 5 jours sur 7 (Mardi au Samedi) de 9H30 à 12H30 et de 15H30 à 19H15 (comme la majorité des commerces de détail) et donc le temps d'avoir moins de travail à la maison.
Résultat pour une surface de vente égale, dans une zone de chalandise similaire, notre chiffre d'affaires en Italie est supérieur de 12% (2007) par rapport au magasin en France.

Donc en France c'est travailler plus pour gagner moins pour les employés mais de ce fait aussi pour l'employeur.

Si nous devons ouvrir les Dimanche, ces magasins ne seront plus rentables, car le chiffre d'affaires ne sera pas en rapport. Ce qu'une personne dépensera le Dimanche elle ne le dépensera pas les autres jours de la semaine.
Le budget des ménages n'est hélas pas extensible.

Il y a aussi l'impact écologique (anti Grenelle de l'environnement...) de l'ouverture des magasins le Dimanche et résultant de ce mouvement de personnes (clients, personnels, badauds...):
Intensification du trafic routier, de la pollution sonore, de la pollution atmosphérique, du réchauffement climatique,
de la consommation d'énergie (ex: électricité), de l'usure des infrastructures (ex: routière), détérioration accrue de la biodiversité.

Une autre raison, avant d'ouvrir les commerces le Dimanche, il serait bon que certains ouvrent déjà le Samedi: Banques, Postes, Assurances, Réparateurs auto et un tas d'autres...

Enfin tout ce qu'il ne faut pas faire pour avoir une économie saine allié à du temps libre, une meilleure qualité de vie et un
meilleur environnement, le travail du Dimanche le fait.

Rappelez-vous de l'époque ou en France (comme en Italie actuellement) les commerces fermaient entre midi et 2 ainsi que le Lundi, étaient-ils plus malheureux ? certes non.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tu travailleras le dimanche!

Le casse-con français qui vient de découvrir l'Amérique et, trahi par les siens, envisage sérieusement de refonder le capitalisme, n'a pas attendu le 4 novembre pour unir la France en vue d'une action aussi commune que coordonnée: produire, échanger et consommer. Cette tripartition d'un nouveau type est en rupture. Guerriers, prêtres et paysans, ce monde-là, en effet, est fini, tout le monde à présent est libre-échangiste. Naturellement chacun offre sa différence, ses bras, son cerveau, son cul ou son argent qui ne font qu'un au plus haut niveau de l'état. « E Pluribus Unum », comme il est écrit en américain macaronique. Adepte d'un bonheur sans entraves, le casse-con français en organise systématiquement la libération, en faisant en sorte de faire gagner du temps à tout le monde. Plus! Plus! Par extension du temps de travail. C'est son credo fortement médiatisé. Mais, plus! Plus! Une forte envie de s'y coller ne suffit pas. Nous sommes en France, pas au Congo. Pour justifier le feu brûlant qui le pousse toujours plus haut, plus loin, plus vite, il faut faire entendre raison. Or çà, écoutons-le, en entendant la raison qu'il proclame à son insu. Si la religion est aujourd'hui telle que les Amoureux de la Langue la plus précise du monde, le français, l'imaginent, un déisme hasardeux, tombé d'un fauteuil vide, l'équivalent, au final, d'une conviction intérieure, riche en mots de tous les crimes commis (du passé! en forme de bras d'honneur) alors à quoi bon ce rendez-vous singulier avec le prêtre, une survivance d'un temps révolu? Dans les bonnes sociétés, chacun est juge et prêtre de sa propre action. Un, en se poussant à faire bien. Deux, en travaillant à faire mieux. Trois, en allant toujours de l'avant. Bref en disant, plus! Plus! en faisant, plus! Plus! Et ainsi de suite, plus! Plus! Dans les siècles, etc. C'est là le vrai pardon à l'égard de la nation pour un manque de célérité, presque de la scélératesse. Aussi quel sens a-ce de prier un jour particulier quand on peut de tous les jours faire dimanche. D'autant que sans as, c'est pas sensass! A l'évidence, le vieux dimanche n'est rien d'autre qu'un temps mort et moche. Le casse-con français est, en France, le Don Camillo et Peppone d'une religion la plus neuve, le capitalisme! Cette chose permanente qui se transmet en bourse des valeurs toujours et jamais les mêmes. Le chasse-con français est au bout du compte le modèle de l'homme intégralement intégré. Entre lui et lui, plus d'intermédiaires. Il vit totalement sur lui-même, en consommant ce qu'il produit et en produisant ce qu'il consomme. Non pas en tête-à-tête, mais en tête-bêche avec lui-même. Ecce homo, l'Adam libre-échangiste. La créature voulue et faite par le capitalisme. Cette fois la religion est « in », mais son grand Amour, lui, est « out ».. La gauche capitaliste rechigne sur l'idée du dimanche tronqué. Elle en espérait un plus humain. En voilà pourtant un plus qu'humain. La vie toute entière est devenue un dimanche. Après tout, cette façon de voir est peut-être juste, puisque le monde entier semble vouloir se reposer, là-bas, en Amérique, sur un « noir », aux doigts de rose, cousu de pourpre et d'or.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alice beranger, Vous ne demontrez rien du tout. Le fait que le chiffre d'affaire en Italie est 12% superieur peut etre due a sa localisation, a la publicité, aux types de produits..etc.Il y a tellement de facteurs que vous faites tres vite un raccourcie.
DE plus, Je n'ai pas compris pourquoi vous citez votre salaire!!!??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Comment croire au volontariat en matière de travail le dimanche, alors qu'un salarié au chomage ne pourra pas refuser plus de 2 offres de travail. Imaginez vous dans cette situation lorsqu'un employeur vous proposera une offre de travail incluant un forfait de dimanches travaillés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour, je 'ai trouvé une autre approche sur le travail du dimanche. Travailler le dimanche entre particuliers :
http://informations.agenceservices.fr/travailler-le-dimanche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :