La Tribune

EXCLUSIF Trois ex-chefs des services secrets saluent la mémoire des fondateurs de Princesse Tam-Tam

Pascal Junghans  |   -  219  mots
Ces messages ont été transmis par les anciens patrons de la DGSE, du contre terrorisme du BND allemand et du Mossad. Selon la DGSE, l'assassinat des deux seuls français tués à Bombay ne serait qu'une épouvantable coïncidence.

Trois anciens hauts responsables des services de renseignement, l'un français, l'autre allemand et le troisième israélien, ont adressé leurs condoléances à la famille de Loumia et Mourad Amarsy, les deux seuls français assassinés, parmi 195 victimes, lors de l'attaque de plusieurs sites de Bombay par des extrémistes islamistes, mercredi 26 novembre.

Loumia et Mourad Amarsy ont reçu cet hommage, dimanche 30 novembre, de la part du général François Mermet, ancien patron de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, services secrets français). Le deuxième message venait d'Elmar Remberg, ancien chef du contre-terrorisme au BND, les services secrets allemands. Le troisième a été rédigé par Danny Yatom, ancien chef du Mossad.

Loumia et Mourad Amarsy, de confession musulmane, avaient créé ensemble Princesse Tam-Tam. Mourad était président de l'entreprise de lingerie féminine. Loumia en était la styliste-en-chef et la tête d'affiche. Mourad Amarsy était une figure emblématique de la communauté malgache en France. Un des mieux renseignés sur l'Océan indien, il avait joué un rôle important dans la lutte contre Didier Ratsiraka, l'ancien dictateur de Madagascar, chassé du pouvoir en 2002.

Selon les responsables de la DGSE, l'assassinat de Loumia et Mourad Amarsy ne serait qu'une épouvantable coïncidence.

Réagir

Commentaires

philippe78  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

l'assassinat de Loumia et Mourad Amarsy ne serait qu'une épouvantable coïncidence

Pourquoi nous dit on cela ? personne n'a rien demandé !

JeanGuy78  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Trois services, peut-être plus, après la multinationale du terrorisme, celle du Contre terrorisme. "...DGSE, l'assassinat de Loumia et Mourad Amarsy ne serait qu'une épouvantable coïncidence" Il faut en dire plus sur des services rendus ou pas sugghérés par ces rapprochements?Tam-Tam pour des deshabillés, une couverture?, ce serait révélateur pour des de gens qui parlent peu et se couvrent. Quel serait le lien caché avec Rachida Dati autre qu'une bague de deuil apparue aussitôt à son doigt? Que nous pend-t-il au nez sous peu en Europe? JeanGuy78

Dd35  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Je trouve ces trois hommages posthumes très explicite de "services rendus",... alors que certaines "légion d'honneur" ne le sont guère,...

pierre20  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

aurait on pense un moment que cette attaque n'aurait eu pour but que de supprimer des agents de renseignement genants? et que veut on nous faire croire est il frequent que des services de renseignements adressent leurs condoleances aux familles de personnes assassinees?

Monop au lit  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Quel rapport entre la lingerie et les services secrets ? Ils fournissaient le Mossad en porte-jaretelles ? et la DGSE en strings léopard griffés Radada Chiti ? Mais était-ce une info aprés tout ?

al-mutasawwir  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Quand il s'agit d'un nom propre, on met une majuscule : un Français, des Français ; quand c'est un adjectif, on met une minuscule : une blague française, un agent secret français, ok ?

Gérard75  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Se faire assassiner "par hasard", quel manque de chance quand les services vous désignent post mortem comme honorables correspondants...On peut se demander quelle est l'uitilité de cette information concertée.

Le Vengeur Masqué  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Très, très, très, très.... Etrange coîncidence......

lpcr  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Mouais, la lingerie féminine, c'est tout de même plus mieux que France Champignons.

DUILI  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

y a pas à chercher très loin, pas la peine d imaginer des complots, le couple tam-tam a rendu des services à la France en renseignement, peut être économique. Stop la parano.