La Tribune

Restaurants: les prix baissent de plus de 10% selon Christine Lagarde

latribune.fr  |   -  560  mots
La ministre de l'Economie a défendu le contrat d'avenir signé avec les restaurateurs et instaurant un taux de TVA a 5,5%. Elle annonce également la mise en place d'une commission de suivi pour les trois ans à venir.

"50% des cafés, hôtels et restaurants ont appliqué la mesure de réduction des prix et pour un tiers de ces prix la baisse était supérieure à 10%." Christine Lagarde, ministre de l'Economie veut croire au contrat d'avenir signé avec les restaurateurs et instaurant un taux de TVA a 5,5% au lieu de 19,6%. Elle répondait ce mardi aux parlementaires qui l'interpellaient sur l'enquête de la Direction générale de la concurrence, consommation et répression des fraudes (DGCCRF), publiée la semaine dernière. Cette étude révélait qu'un restaurant sur deux avait baissé ses tarifs mais que moins d'un tiers des indépendants jouait le jeu quand 90% des chaînes appliquait déjà la baisse.

"Au bout de simplement trois semaines, on n'est pas encore en mesure de savoir si les engagements sont tenus", s'est justifiée la ministre. Lors de la publication de l'enquête, cette dernière s'était pourtant agacée, rappellant que "les indépendants se sont engagés à diminuer les prix, ils ont un contrat avec le pays. C'est du donnant-donnant, on ne peut pas recevoir sans donner. Et quand on donne, on partage et je crois que les consommateurs sauront faire la différence très vite entre ceux qui tiennent leur parole et qui baissent les prix et puis ceux qui ne veulent pas jouer le jeu".

Désormais, le gouvernement veut calmer les esprits des consommateurs qui s'étonnent de ne pas voir baisser le prix de leur addition plus rapidement. Pour contrer les détracteurs du contrat d'avenir, Christine Lagarde annonce la mise en place mercredi d'un comité de suivi par Hervé Novelli, le secretaire d'Etat au commerce. Ce dernier sera chargé dans les trois ans à venir de vérifier que tous les engagements seraient tenus par les professionnels. Après les résultats de la DGCCRF, Hervé Novelli avait été l'un des seuls à croire à une baisse rapide des prix. "Cela va se propager. Il y aura un effet d'entraînement au cours de l'été", avait-il declaré.

De son côté, Patrick Devedjian, ministre de la Relance, s'était agacé: "je trouve que la baisse des prix ne va pas assez vite. La profession s'était engagée en contrepartie à baisser les prix et à effectuer des embauches. Cette promesse doit être respectée, il en va de la crédibilité du secteur".

Les professionnels avaient pour leur part precisé qu'il était trop tôt pour tirer un bilan. Selon Christine Pujol, présidente de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), les clients ne doivent pas s'attendre à une baisse immédiate des prix. De la même façon, l'engagement d'augmenter les salaires dans le secteur de 5,6% et d'embaucher 40.000 personnes devra attendre une amélioration du contexte économique.

Pour le gouvernement, difficile de mettre la pression. Le contrat d'avenir, signé par les restaurateurs, est basé sur une promesse. Aucune mesure contraignante n'existe. Seuls les restaurateurs qui s'engagent à coller une affichette "la TVA baisse, les prix aussi" peuvent risquer une inspection de la DGCCRF. Et les chiffres annoncés aujourd'hui par Christine Lagarde n'ont rien d'exceptionnel. D'après le contrat d'avenir, les restaurateurs s'étaient engagés à baisser leur prix d'au moins 11,8% sur sept produits de leur carte. Avec une baisse de 10% pour un tiers d'entre eux, l'objectif est loin d'être atteint.

Réagir

Commentaires

eric  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

N'importe quoi. Elle ne doit pas aller souvent au restaurant Lagarde.

galain  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

une promesse, pas d'engagement ferme ....il faudra un jour demander des comptes sur la manière dont ce gouvernement dilapide l argent. C est scandaleux

ANNECY très MAUVAISE ELEVE  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

ANNECY, la ville CANDIDATE AUX JEUX OLYMPIQUES et de bernard ACCOYER, le President de l'Assemblée nationale est la VILLE mauvaise élève, qui ne baisse pas ses prix . Le Tour de France PASSERA PAR ANNECY et les GOGOS vont se faire avoir comme des lapins

SVP FAITES QUELQUE CHOSE - Eric WURTH  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

faites quelque chose d'utile pour la France, OUI MONSIEUR LE MINISTRE DU BUDGET, VOS ELECTEURS VOUSEN REMERCIERONT, VOUS POUVEZ INVERSER LA VAPEUR, c'est à dire DEPOSER de TOUTE urgence UN PROJET DE LOI POUR IMPOSER LA TVA à 19,60 % sur tous les repas, MAC DO et autres repas à emporter en TETE DE GONDOLE, vous verrrez CA VA RAPPORTER AUTANT QUE LES CABINES RADARS sur les routes, ET EN PLUS LES GOINFRES VONT PAYER ET TOUT SPONTANéITé - VOILA POUR REMONTER LES FINANCES DE LA FRANCE QUI VA TRES MAL, si vous ne le faites pas, l'UMP sera EJECTEE du terrain de jeu politique, les SOCIALOS VONT SE REFAIRE UNE SANTé GRACE A VOUS !!!

Notre ministre inactif Hervé NOVELLI,  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Comme a son habitude, le ministre de l'artisanatdes PME et du Commerce fait des déclarations pompeuses pour exister un peu, lui aussi il aime les médias, il aime s'exprimer, il aime avoir un public, ET IL A DECLARE QU'IL AVAIT CREER UNE COMMISSION DE SUIVI des RESTAURATEURS ; il faut comprendre que sa commission de suivi va PERMETTRE A MONSIEUR NOVELLI MINISTRE DU COMMERCE de SE RENDRE PLUS SOUVENT AU RESTAURANT POUR DEGUSTER, APPRECIER SES AMIS LES RESTAURATEURS, PROBABLEMENT QUE SON MINISTERE PAIERA SES REPAS DE SUIVI, et ensuite MONSIEUR LE MINISTRE POURRA CONVOQUER LA PRESSE ASSEZ REGULIEREMENT POUR s'EXPRIMER, AUPRèS DE SON PUBLIC et le cycle peut recommencer à l'infini - A LA FIN DESON MANDAT, Monsieur le Ministre NOVELLI bénéficiera d'une bonne retraite qu'il pourra utiliser pour suivre et rendre visite à ses très nombreux amis restaurateurs de luxe.

râleur  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Chapeau bas aux restaurateurs. Voilà des gens qui méritent leur argent car ils sont harcelés comme jamais. 6000 ont fermé en 2008; C'est donc un métier dur et difficile en ces temps de crise. or pas un jour sans que les média parlent de ces gens. Les contrôles qu'ils subissent sont démentiels : contrôle du fisc, contrôle de l'URSSAF, contrôle des prix,contrôle sanitaire, contrôle de la police et cerise sur le gateau maintenant le ministre de l'économie demande un contrôle des citoyens. Aucune autre profession n'est à ce point contrôlée. Et aujourd'hui on demande à ces pme pas moins de trois actions : augmenter les salaires, embaucher des jeunes, investir dans du matériel moderne et baisser les prix "démentiel", je vais au restaurant trois fois dans l'année. S'il reste un restaurateur valide à la fin de l'année 2009, je lui tire mon chapeau et tape dans les mains pour une standing avation.

carpaccio  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

"...pour un tiers de ces prix la baisse était supérieure à 10%". Je ne dois pas fréquenter les mêmes restaurants alors ...

nicolasd  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Le titre ne correspond pas à l'article!! Est-ce que la personne qui les écrit n'est pas celle qui fait l'article? Seulement un tiers "de ces prix" aurait baissé de plus de 10%, et l'on ne comprend d'ailleurs pas s'il s'agit du tiers des prix, qui a baissé, ou plus surement du tiers de "ces prix" c'est à dire le tiers de 50%, soit un sur six. En tout cas ce qu'il faut retenir c'est que la moitié des restaurateurs n'ont pas baissé leurs prix. Espérons qu'ils augmenteront les salaires de leurs employés, parce que les pourboires risquent encore de rétrécir...

daniel  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

J'ai toujours considéré que c'était bétise de diminuer la TVA sur ce type d'activité !Les faits sur Aix-en-P me donne raison. Ayant eu à vendre ce type de commerce , j'avais constaté nombreuses irrégularités comptables ,pour ne pas dire plus.De toute façon aucune corrélation entre résultat publié et prix de vente , par contre train de vie en rapport avec prix de vente !Il est bien évident que ce type de commerçant , ne voulant pas payer impôt n'allait pas répercuter une baisse de TVA aux consommateurs .

Flèche  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Un scandale cette affaire !!!!!!!!!!!!!!!
Ce n'est pas ce qui est observé sur le terrain. Leur marge a augmenté de 10% et leurs prix n'ont baissé que sur les articles qu'on ne commande pas habituellement sauf le café. Quand au recrutement = 0

robbon  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Que Madame la ministre veuille bien nous dire où elle va manger.

eurofederal  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Vraiment? Il est vrai que certains restaurants jouent le jeu. J'ai mangé dans un bistro de la Petite France à Stasbourg debut Juillet et sur le menu, il y avait les anciens prix et les nouveaux prix. Très bonne initiative car cela permet de vérifier la baisse. Ceci étant dit, je n'ai pas constaté de changement. Sur auroroute, Total et les autres enseignes continuent de facturer le café 1.60 si ce n'est pas 2.00....je ne parle même pas des produits alimentaires tels sandwichs. De toute façon, je ne consomme jamais sur autouroute française. ni essence, ni produits dérivés. Cette baisse de la TVA est en fait une augmentation déguisée des prix de presque 14% consentie aux restaurateurs. Seul le gouvernementr nie les faits et Mme lagarde est risible dans sa volonté de défendre les restaurateurs.

Tataratatata  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Je suis rentré hier au Grand Bleu quai de l' Arsenal . J' ai regardé la carte des consommations : café crème 4 ? 50Le petit café , le moins cher était à 2 ? 30 . J' ai demandé à une serveuse au comptoir ce qui avait baissé : elle m' a répondu le petit café , avant il était à 2 ? 50 . J' ai demandé si le café crème avait baissé : on m' a répondu non : c' est sans doute à cause du prix "exagéré" auquel on paie le lait aux agriculteurs ?
Je me suis installé à la terrasse et après 20 minutes tous les autres étant à l' intérieur un garçon est venu me demander ce que je voulais : j' ai dit le petit café , le moins cher . Il me l' a apporté je lui ai alors demandé : depuis la baisse de la TVA avez vous été augmenté ? Réponse " NON " . Pourquoi ? Je suis arrivé hier ! " Dans ce cas vous pouvez attendre votre augmentation . Mais avez vous été engagé , est ce un nouvel emploi ? NON je viesn juste en remlacement d' un serveur ! Madame LAGARDE qui semble avoir des qualités , nous gargarise de baisses des prix , mais elle ne doit pas souvent aller sur le terrain et vérifier le prix réel et ce qui se passe ...
Elle a sans doute mieux à faire si elle veut en plus nous raconter de belles salades !

PAS VRAI  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

ellle ment en permanence au francais

Le Rustre  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Elle mange gratos au Ministère et prétend connaître les prix ? Sans doute un stagiaire énarque qui lui a pondu une étude bidon ou alors un sondage demandé à Opinionway.