EXCLUSIF Les enseignants-chercheurs trop et mal évalués, un rapport accuse

 |   |  135  mots
Découvrez le rapport de l'Académie des sciences qui fait 14 recommandations pour améliorer la déontologie et la transparence des évaluations individuelles.

Un rapport de l'Académie des sciences sur « l'évaluation individuelle des enseignants-chercheurs en sciences exactes et expérimentales » publié en juillet juge qu'« il y a paradoxalement trop d'évaluations [plutôt] que pas assez dans le système français actuel : recrutement, listes de qualification, changements de corps, promotions au cours de la carrière, demandes de financement, etc.. » t

Selon ce texten tout est prétexte à évaluation par les commissions des organismes (CNRS, Inserm...) et du Conseil national des universités (CNU). Ce qui, in fine, « nuit à l'évaluation elle-même ».

De quoi conforter les enseignants-chercheurs qui se sont élevés ce printemps contre la réforme de leur statut et notamment, leur évaluation individuelle.

Une enquête à lire ce mercredi dans La Tribune et un rapport à découvrir en cliquant ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :