La Tribune

Les quotas laitiers supprimés en 2015

latribune.fr  |   -  323  mots
Selon la commissaire européenne à l'Agriculture, les quotas laitiers devraient être supprimés en 2015. Une mesure qui divise, Français et Allemands souhaitant notamment maintenir une régulation du marché.

Les quotas laitiers européens devraient bien être supprimés en 2015 au sein de l'Union européenne. "Réduire les quotas n'aurait, quoi qu'il en soit, aucun effet (..) Ils n'ont pas d'avenir. Ils seront supprimés en 2015. Nous ne sommes pas prêts à faire demi-tour", a réaffirmé ce lundi Mariann Fischer Boel, commissaire européenne à l'Agriculture, dans un entretien accordé au quotidien Le Télégramme.

Alors que les productions de lait réclament des mesures de régulation, la commissaire rappelle que l'UE met déjà en place des mesures pour "stabiliser le marché (..) y compris les interventions, les aides au stockage privé et le refinancement des exportations". "Nous prévoyons cette année 600 millions d'euros de soutiens supplémentaires. Personne ne peut donc prétendre que le marché laitier a été complètement libéralisé", poursuit-elle.

"D'autres mesures sont en préparation, telles que de nouvelles promotions. D'autres encore restent à la disposition des Etats qui souhaitent les utiliser, comme les aides d'Etat de minimis ou celles accordées au titre du développement rural".

Ces déclarations interviennent alors que les ministres européens de l'Agriculture se réunissent ce lundi pour tenter d'apporter des réponses à la crise du lait. La France et l'Allemagne ont proposé une nouvelle régulation du secteur mais celle-ci a été fraîchement accueillie par leurs partenaires. La présidence suédoise de l'Union européenne souhaite ainsi mettre un terme à la régulation du marché.

Une initiative défendue par plusieurs pays. "Je suis pour travailler à un atterrissage en douceur en 2015, pour ensuite abandonner le système des quotas et je pense que nos producteurs laitiers peuvent gérer cela" sans avoir besoin de mesures alternatives, a ainsi déclaré la ministre néerlandaise de l'Agriculture, Gerda Verburg.

En attendant, les producteurs de lait menacent de déclencher une grève à l'échelle européenne. Une décision devrait être prise ce jeudi.

Réagir