Eric Woerth promet le maintien provisoire de la retraite à 60 ans... pour les régimes spéciaux

 |   |  444  mots
Le report de l'âge de la retraite ne concernera pas pour l'instant les régimes spéciaux dont bénéficient près de 500.000 salariés d'entreprises publiques (SNCF, EDF, GDF, RATP...). Eric Woerth, le ministre du Travail, l'a confirmé ce mercredi matin sur LCI.

Les régimes spéciaux seront pour l'instant épargnés. C'est ce qu'a déclaré ce mercredi sur LCI Eric Woerth. Le ministre du Travail a expliqué que la réforme des retraites qui  va se traduire notamment par un report de l'âge légal de la retraite, actuellement à 60 ans, ne concernerait pas les salariés des entreprises publiques bénéficiant d'un régime de retraites à part, notamment à la SNCF, dans la mesure où leur régime a déjà été "considérablement" réformé voici trois ans. "Ce que nous disons dans le document d'orientation, c'est que nous respecterons à la lettre les engagements qui ont été pris en 2007" a insisté Eric Woerth.

Ces régimes concernent environ 500.000 actifs et 1,1 million de retraités à EDF, GDF, la RATP, la SNCF notamment. Une première réforme, adoptée laborieusement en 2007 après une vague de grèves, a porté la durée de cotisation pour une retraite à taux plein de 37,5 années à 40 ans d'ici 2012. Leurs salariés conserveront la possibilité de partir à 60 ans, comme le prévoyait la réforme de 2007, qui fixe l'échéance de 2018 pour une éventuelle nouvelle remise à plat du système, a dit Eric Woerth sur LCI.

Cette déclaration confirme un message interne envoyé aux salariés de la SNCF la semaine dernière et dévoilé mercredi par le quotidien Les Echos, où la direction affirme que la réforme en préparation ne concernera pas les cheminots.

Eric Woerth s'est montré plus évasif sur un éventuel alignement des règles régissant le secteur public, où le montant de la pension est calculé sur les six derniers mois, et le privé, où il dépend des 25 meilleures années. "Il est logique qu'il n'y ait pas tout à fait le même système, parce que c'est pas le même métier, c'est pas la même chose. Quand on arrive pas à expliquer les différences, c'est là-dessus qu'on doit faire bouger les choses", a souligné Eric Woerth.

Le ministre du Travail a, par ailleurs, tenu à rassurer les Français en soulignant que l'entrée en vigueur de la réforme se ferait petit à petit : "Toute réforme des retraites est progressive. On ne passe pas du blanc au noir." Selon lui, les personnes ayant effectué des carrières longues conserveraient le droit de partir plus tôt. "On verra les conditions, mais on va bien continuer à prendre en compte le fait qu'on ait commencé plus tôt à travailler", a-t-il expliqué. Ce principe adopté dans la précédente réforme de 2003 avait permis de nombreux départs anticipés dans les entreprises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2010 à 6:16 :
comme ces personnes peuvent bloquer le pays dont l'économie, elles conservent leurs droits : c'est un rapport de force ! Sarko en 2007 a modifié leur régime qui coûte aussi plus cher qu'avant : mr Villepin l'a évoqué dans un entretien à la Tribune ...et tant pis pour les français qui devront payer leur énergie plus chère ; on se moque de nous - créons plutôt des emplois qui créeront des cotisations sociales ! personne pour proposer des solutions durables à la baisse du chômage ????
a écrit le 29/05/2010 à 17:04 :
Il faut mieux être réformé par le dernier des bruxellois que par le premier des français !
Sarko=Chirac en pire !
a écrit le 29/05/2010 à 4:02 :
En fait, il n'y a pas que 500 000 personnes qui bénéficient d'un départ à la retraite dès l'âge de 50 ou 55 ans mais près de 1,5 million. Il faut, en effet, ajouter 1/4 de la fonction publique classé en catégorie "active".
Pierre-Edouard du Cray
a écrit le 28/05/2010 à 18:35 :
à Raslacasquette : on peut dire la même chose de certains employés du privé. Que dire de tous ces traders qui ont mis le système économique mondial à genoux, ce qui a abouti à des dizaines de millions de chômeurs supplémentaires, 7 millions de familles expulsées de leurs logements aux USA à cause des subprimes, et une crise monumentale ? Que penser quand on voit que leurs banques, responsables de cette catastrophe, sont sauvées à coups de centaines de milliards, et que ces traders continuent à recevoir des bonus qui s'élèvent en moyenne à 100 000 voire 400 000 euros par an ? Trouvez vous normal que ces financiers si néfastes soient ainsi récompensés de leurs erreurs gràce au soutien des états donc de nos impôts ? Cela n'est-il pas encore plus scandaleux ? Ne vous trompez vous pas de cible ?
a écrit le 28/05/2010 à 11:03 :
Bonjour, Je suis né en 1958 et j?ai commencé à travailler à 18 ans. Je ne rentre pas dans le dispositif carriere longue. Si l?age de départ est relevé à 61 ans, j?aurais cotisé 43 ans. Si l?age est relevé à 62 ans, j?aurais cotisé 44 ans. Si l?age est relevé à 63 ans, j?aurais cotisé 45 ans. Ou est la justice ?
a écrit le 28/05/2010 à 8:17 :
Il est temps de revenir à l'égalité dans les retraites.
Ceux qui décident protègent leur retraite : régime spéciaux
Alors le privé doit compensé le déficit de ces régimes spéciaux qui sont en déficit !!!!!!
a écrit le 28/05/2010 à 7:40 :
notre système de retraite par répartition va mal et il faut trouver des solutions. déjà par le passé, des régimes spéciaux privés ont été mis à mal, et personne ne s'est soucié alors des conséquences pour les salariés concernés, ni n'a versé une larme sur la perte de leurs avantages. Calculer sa retraite sur les 6 derniers mois ou sur les 25 meilleures années, avouez qu'il y a là une injustice criarde. pourquoi un tel écart de traitement ? aujourd'hui, il faudrait se serrer les coudes ? alors soit, mais que tous y participent ! je dis bien tous : privé, public, et en premier chef les politiques.
a écrit le 28/05/2010 à 7:08 :
Moi meme faisant partie des regimes speciaux je suis outré par le comportement de ce gouvernement qui est la pour reformer mais dans la justice, j'ai honte et mal au coeur pour tous mes amis qui travaillent dur et cotisent pour payer mon bon salaire, mes primes et oui il y en a, le chomage je connais pas, les absences je ne les compte pas, les villages vacances je sais pas quoi choisir, les cheques vacances il m'en reste de l'année passée, les quittances EDF c'est pas un probleme! c'est sur en 2012 j'irai voter mais pas pour vous.
a écrit le 27/05/2010 à 18:45 :
Je trouve intolérable cette démagogie vis à vis des régimes spéciaux. Je suis usé par transports en commun qui ne marche jamais. Qui devrait avoir droit à partir à la retraite avant tout le monde ? Les chauffeurs de RER qui font monter le stress à chaque grève ? les contrôleurs de la SNCF qui ne contrôlent plus rien du tout ?? les préposés au guichets qui ne savent même pas imprimer un billet de train ??
C'est SCAN-DA-LEUX. Ce sont les gens qui m'usent et me gâchent ma vie qui seraient les privilégiés du système ?? c'est INACCEPTABLE
a écrit le 27/05/2010 à 18:27 :
Bravo à Gilles pour demander des explications à Woerth sur les différences de catégorie de français pour ceux qui ont droit plus et d'autre moins pour la retraite,
également, pour la protection sociale publique/privée. Ce monsieur pratique l'égalité à sa manière bien sûr!
a écrit le 27/05/2010 à 17:18 :
Sarko leur a fait un beau cadeau en 2007 ! afin de n'avoir pas à les affronter comme Juppé en 1995 !qu'ils soient ainsi protégés jusqu'en 2018 est contestable alors qu'on ne leur demande aucune contribution particulière au nom de la solidarité : la crise devrait être partagée ! EDF annonce des augmentations de l'énergie pour tous : dur à accepter par tous !
a écrit le 27/05/2010 à 16:00 :
ces régimes spéciaux, sont une injuste, toutes les retraites, sur le même calcul et le même age pour le privé comme le public, sauf pour les métiers difficiles bâtiment, chauffeur routier, aide soignante, pompier, policier, employés d'usine.
a écrit le 27/05/2010 à 15:27 :
je suffoque ! comment plier devant ceux qui ont une réelle capacité de nuisance ??? comment le privé, déjà mal en point va t'il pouvoir descendre dans la rue ???
a écrit le 27/05/2010 à 13:19 :
Inégalité persistante des droits entre les travailleurs du privé et du public en France pays des droits de l'Homme ?
a écrit le 27/05/2010 à 10:24 :
Expliquez-nous monsieur Eric Woerth, expliquez-nous, expliquez-vous devant nous salariés du privé ce que veux dire égalité fraternité, justice sociale,... Expliquez-nous pourquoi nous devons payer les mêmes impôts sans avoir les mêmes droits ; expliquez-nous pourquoi certains d'entre-nous doivent travailler plus sans avoir plus et d'autres moins pour avoir plus...
a écrit le 27/05/2010 à 9:40 :
un contrat de travail, qu'il soit public ou privé doit être respecté.
tout le monde s'engage en connaissance de cause, avec avantages et inconvénients et en fonction de ses moyens!
beaucoup de ces réactions critiquent le public, mais ils veulent tous:
une bonne éducation pour leurs enfants
une bonne santé pour leur famille
la sécurité
la justice,
les transports
le courrier,
le logement,
...
le public peut certainement améliorer son "rendement", mais il est nécessaire.
ceux qui pronent le libéralisme à tout crin, allez donc voir en angleterre ou aux états-unis.
et payez donc pour
votre assurance santé privée,
les études de vos enfants (très cher!)
les logements
le transport,
etc
qui ne les épargnent pas de la crise!
et vous verrez que le système français, n'est pas si détestable.
et ne pas oublier que les retraités sont des consommateurs, et qu'ils font aussi tourner la machine économique!
P.S. je ne suis pas retraité
a écrit le 27/05/2010 à 9:29 :
L'attitude de E. Woerth est inadmissible. Si nos dirigeants ne sont pas les garants de l'équité, alors à qui confier nos destins ? Nos politiques font de la cogestion avec les syndicats qui ne défendent que les intérêts des fonctionnaires et des agents du public. A quand un dirigeant digne de ce nom capable de remettre enfin de l'ordre dans ce pays ?
a écrit le 27/05/2010 à 8:53 :
Moi même ,agent EDF , je ne peux comprendre cette inégalité de traitement public/privé que l'on doit mettre sur le compte de la démagogie.Ce seuil général de 60 ou 65 ans ou plus n'est pas en soi satisfaisant .Celui qui ,entré au travail à 18 ans ,a cotisé 42 ans ,a bien droit à la retraite à 60 ans et même avant .Celui qui a fait des études (payées par la collectivité) n'a commencé à travailler qu'à 26 ans (j'en fais partie),ne peut avoir droit (sauf à réduire ses droits), à la retraite à 60 ans .Il devrait,à mon sens attendre 65 ans .Donc, plutôt que de changer le seuil d'age,ne vaudrait il pas mieux ,augmenter le nombre requis d'années de travail (ou de chômage) .Ce serait plus égalitaire .
a écrit le 27/05/2010 à 8:29 :
quel foutage de g......, il n'y a pas d'autres mots, l'égalité , manifestement ni les politiques ni les syndicats ne savent et ne veulent reprendre leur dictionnaire pour rechercher la définition de ce mot ! c'est un véritable scandale de maintenir hors circuit les "régimes spéciaux" , à quand une manifestation organisée par les syndicats pour défendre les salariés du privé contre cette iniquité organisée ???
a écrit le 27/05/2010 à 7:11 :
L'iniquité règne en France et s'accumule pour les mêmes couches de population avec l'accord éhonté des politiciens ... On a viré Xavier Darcos pour nous mettre Eric Woerth ? Je fais partie de tous ces gens qui travaillent depuis si longtemps et qui ne se sentent plus représentés par les partis politiques. Elle n'est plus belle la Fance, elle n'est plus juste la Fance, elle est inégalitaire la France...
a écrit le 27/05/2010 à 6:40 :
Ne pas inclure les régimes spéciauc dans la réforme actuelle est proprement "scandaleux" d'autant que la réforme de 2007 les concernant (de 37,5 à 40 ans) a été largement compensée par des augmentations de salaires qui font qu'en 2020, ceal coutera + cher à l'état( rapport de la cour des comptes).Courage M. WOERTH, fuyons... nous savons tous pour le subir lors de chaque grève, ce sont les fonctionnaires, des régimes spéciaux qui bloquent l'activité nationale par les grèves de transport notamment, alors qu'ils ont une garantie d'emploi à vie, et que leurs salaires évoluent + rapidement que dans le privé (2,1 %/an contre 1,5 %/an dans le privé), sans parler des niveaux de cotisations retraites (7,85 % c/ 10,35 % en moyenne dans le privé).La revalorisation des retraites est aussi inégalitaire : l'indice des prix pour le privé et évolution des salaires de entreprise pour le public..M. WOERTH avez vous quantifié la valeur d'un emploi à vie dans le public par rapport aux salariés du pivé qui connaissent plusieurs périodes de chomage dans leur vie proressionnelle, voire restent chomeurs sans ressources à partir de 50 ans....M. SARKOZY, je votais pour vous jusqu'à présent, mais vous avez trompé ma confiance, vous manquez de courage, et surtout l'hônneté intellectuelle...ou je ne voterais plus ou je me retournerai vers les extremes....
a écrit le 27/05/2010 à 5:51 :
sarkozy vient de perdre 2 voix en 2012
a écrit le 27/05/2010 à 5:45 :
Rayons de notre vocabulaire les mots Justice,Solidarité,Egalité,Honneteté etc et mettons en avant les mots Privilèges,Démagogie,Malhonneteté,Lacheté.MM les politiciens vous pouvez continuer à habiter dans les palais nationaux;rouler en carrosse,vous arroger tous les droits...vous etes méprisables.Regardez dans les autres pays.
a écrit le 27/05/2010 à 5:18 :
SUPPLIQUE à la TRIBUNE
Je viens de relire toutes les réactions qui vous ont été envoyées depuis hier! Je suis stupéfait de constater une telle révolte...mais cette révolte qui couve me donne l'espoir de nous voir un jour nous rassembler, nous les "bosseurs" silencieux et donner un grand coup dans la fourmilière, opération qui serait salutaire! Je suis partant pour y participer...mais comment s'y prendre? Déjà adhérer à "SAUVEGARDE RETRAITES".
En attendant, la TRIBUNE, pourriez-vous transmettre une copie de toutes ces réactions à Eric WOERTH que, naïvement, je pensais plus courageux. Moi qui me positionne dans la famille politique au pouvoir, je le redis: J'AI HONTE DE MA FAMILLE ET DE LA LÂCHETÉ DONT ELLE FAIT PREUVE FACE A DES SYNDICATS CORPORATISTES DONT ON CONNAIT LES CAPACITÉ DE NUISANCE. Merci la TRIBUNE
a écrit le 27/05/2010 à 5:09 :
Votre raisonnement est très justifiè, bravo pour votre logique: il y a deux sortes de français dans ce pays gouverné par des hommes non respectables avec leurs politiques non équitables et de trahison. Egalité, Liberté, Fraternité. pas pour tous!
a écrit le 27/05/2010 à 5:08 :
Merci a vous messieurs qui nous gouvernes, c'est encore les travailleurs du privé qui doivent payer la note de votre incompétence.
Que l'on mettent en place deux caisses, une pour le privé et une autre pour le public et que nos ministre arretent de se remplir les poches.
Qu'ils continuent dans cette voie et il auront bientôt un mai 68
a écrit le 27/05/2010 à 4:44 :
j ai lu les commentaires de chacun je suis agent sncf 30 ans de srvice et je suis agent de maitrise j ai passe les noel et nouvel an en gare je me leve tous les matins à 4 heures tout ca pour 1900? net
moi je ne suis jaloux de personne en 1995 nous nous sommes battus nous recoltons 15 ans plus tard , evidemment je suis pour une retraite a 60ans pour chacun mais je prefere voir les gens sur le terrain que devant internet a ecrire tout et n importe quoi
a écrit le 27/05/2010 à 4:43 :
Je suis scandalisé par le manque de courage de ce gouvernement et pas surpris par la gauche,les syndicats qui mettent en avant les mots solidarité,égalité...Ils creusent le fossé entre les salariés du secteur privé et tous les privilégiés de la fonction publique,ministres,députés,sénateurs etc je suis en colère et m'en souviendrai le moment venu.Honte à nos politiciens gauche et droite confondues,honte à nos syndicalistes,honte et trahison à nos gouvernants
a écrit le 27/05/2010 à 3:22 :
Encore et toujours une retraire à 2 vitesses !!!!
Pourquoi les régimes spéciaux seront-ils encore épargnés ....
Il y en a ras le bol ! ! ! ! ! !
a écrit le 27/05/2010 à 3:00 :
NORMALE cette INFO.....MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE il n'allait pas charger..... ces petits
"PROTEGES" ce qu'il y a de FANTASTIQUE c'est que nous, dans le "PRIVE" avec notre AMI BALLADUR...nous sommes passés, en une NUIT...... de 37,5 années de COTISATION à 40.....et là, au nom de l'EGALITE sans aucun doute on ne TOUCHE pas aux REGIMES SPECIAUX...
allez AMIS de la SNCF, de la RATP..AMIS ENSEIGNANTS,
FONCTIONNAIRES de tout "POIL" n'ayez aucune crainte vous conserverez vos PRIVILEGES, les SYNDICATS vous défendent vous....normal il faut "VIVRE" pas vrai... et comme il y a beaucoup plus de syndiqués dans le PUBLIC que dans le PRIVE...ceci explique peut être celà....avant que d'être critiqué par certains....je précise que je suis de "GAUCHE" et que je souhaite pour notre SOCIETE un peu plus d'EQUITE....je n'ai pas dit d'EGALITE, c'est un vilain MOT de nos jours!!
a écrit le 26/05/2010 à 18:51 :
ca commence a bien faire ! le fossé se creuse entre les élus et la société civile...cela risque de finir de la même manière entre les salariés su secteur public et les privilégiés du pseudo "service" public :-((
a écrit le 26/05/2010 à 18:24 :
pauvre Monsieur Woerth, vous devriez faire bannir le mot "égalité", ce serait plus honnête
a écrit le 26/05/2010 à 18:16 :
Les membres du Gvt ne sont ils pas aussi dans le cas des régimes spéciaux, les ministres députés etc etc.... toute cette "clique" ne va pas s'auto sanctionner ... faut pas rêver... LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX .. !! c'est une belle preuve de courage et d'intégrité vis à vis du reste du peuple ... ON S'EN SOUVIENDRA LONGTEMPS
a écrit le 26/05/2010 à 18:12 :
Elle est belle la France....!!!
a écrit le 26/05/2010 à 18:11 :
Je partage la consternation et la révolte de la majorité des commentaires. Je voudrais ajouter qu'étant fils de Préfet ayant fait ma carrière dans le privé, j'ai eu de nombreux débats avec mon père sur ces sujets. Il partageait vos attitudes scandalisées sur les privilèges de la fonction publique et m'en a raconté de beaucoup plus ahurissantes que ce que vous évoquez!
Ce pays aura du mal à éviter une faillite annoncée s'il ne se réforme pas en tranchant dans ses dépenses publiques en éliminant les injustices qui ne sont plus tolérables en situation de dépression économique.
Quelques faits terrifiants aujourd'hui en France :
- plus de 70% des jeunes diplômés aspirent à rentrer dans la fonction publique;
- pour un poste ouvert dans la fonction publique il y a en moyenne 200 à 500 candidats ou candidates.
La pensée unique dans ce pays véhiculée par tous les politiques de gauche comme de droite, les journalistes et même un certain lobby patronal crient à l'infamie en dénonçant une volonté d'opposer les français les uns contre les autres dès que quelqu'un évoque une nécessaire réforme des avantages iniques accordés aux fonctionnaires (retraite, emploi à vie, temps de travail, rémunérations).
C'est le leurre pour tuer toute réforme, mais le pays n'en peut plus...
Seule la consternation défaitiste, le vote extrémiste ou la fuite à l'étranger seront les options en ce qui me concerne. Pour mes enfants c'est déjà réglé; je les ai convaincus depuis 10 ans de s'installer en Chine pour l'un, à Singapour pour l'autre et en Suisse pour la dernière. J'ai convaincu un de mes associés sur un projet industriel innovant de créer sa société en Chine avec 120 emplois à la clef et de lui donner la nationalité chinoise
a écrit le 26/05/2010 à 18:09 :
incroyable ! abasourdi devant toutes ces inégalités, c'est vrai qu'il est plus facile de s'attaquer au travailleurs du privé qui ne peuvent rien dire plutôt qu'au secteur public privilégié, je n'irai plus voter
a écrit le 26/05/2010 à 17:31 :
@ fonctionnaire : un enseignant chercheur à 2500 c'est en début de carrière, après c'est la grimpette automatique. (voir plus bas)

La non-alignation des régimes spéciaux (dont les parlementaires) va amplifier ce sentiment d'injustice qui croît au fil des jours
c'est pour cela que demain, SNCF fonctionnera en partie, RATP aussi .....
a écrit le 26/05/2010 à 16:37 :
c'est degeulasse les regimes speciaux comme les autres ,je n'irais plus votre
a écrit le 26/05/2010 à 16:35 :
@Fonctionnaire
Et moi je suis BAC +5, et j'enchaine depuis un an des petits CDD qui dépassent à peine le SMIC. Tu es donc payé plus de 1000 euros par mois de plus que moi, avec un emploi sécurisé et une carrière toute tracée, quand je me demande tous les deux mois si je vais pas avoir à retourner chez mes parents. Si toi et tes potes surdiplomés estimez devoir partir, faites donc. Ce n'est pas les chômeurs qui manquent. Les gens du privé, cad ceux qui payent vos salaires, sont au bout du rouleau. On ne peut plus porter la France à bout de bras.
a écrit le 26/05/2010 à 16:34 :
Cette différenciation privé / publique est scandaleuse. Le problème des retraites suppose une profonde réforme, y compris dans la gestion des cotisations. Combien les fonds retraite ont-ils perdu dans la crise?
En repoussant l'âge de départ, nous supprimons les meilleures années en argumentant que nous vivrons plus longtemps. Sauf que l'allongement de la durée de vie se fait souvent en fauteuil roulant ou en maison médicalisée (avec un coôt pour la société).
Il est temps d'instituer une caisse de retraite unique, une retraite mini pour tous (1300?) et une maxi (4000?). Un âge de départ identique pour tous (62 ans) prenant en compte, au cas par cas, l'état de santé.
Ce ne sont pas les solutions qui manquent aux hauts salaires pour s'en constituer une complémentaire (immobilier locatif,Loi scellier, Madelin, PEA, ass-vie, Epargne salariale, etc...).
Tous les revenus du patrimoine doivent être soumis à des contributions sociales à taux progressif(en sus du PFL). Pour taxer un jeune qui ouvre un PEL avec 45? / mois ?
Franchise d'intérêts de 2000 ?, puis taxation progressive (tous livrets,PEL, obligations, ass-vie... etc, afin de ne pas taxer les petits épargnants.
Il n'y a jamais eu autant d'épargne dans le monde.
Le problème est qu'il est concentré entre quelques uns, épargné (et spéculé) et non consommé, donc non investi dans l'économie réelle.
a écrit le 26/05/2010 à 16:27 :
@ fonctionnaire
les jeunes docteurs de votre domaine vont à l'étranger, mais sur place ils ne deviennent pas fonctionnaire pour autant! sans sécurité de l'emploi, juste leur talent! alors essayons de reprendre les choses dans le bon sens et réciproquement de savoir combien gagne un fonctionnaire aux USA, GB, Suisse, je pense qu'ils sont tout aussi mal payé qu'ici!
douce France, cher pays des privilèges
douce France, cher pays pris en otage par une certaine mauvaise foi!
en tant qu'enseignant chercheur, ayant chercher toute votre vie, c'était votre but et passion!!!
entre nous soit dit, à 70 ans vous pourrez encore nous faire part de vos découvertes!!! on vous les paiera!!!
cordialement
a écrit le 26/05/2010 à 16:04 :
Je suis scandalisé, je n'ai pas de mots assez forts pour le dire, mais je suis vraiment en colère.
Qui est usé par les services publics ? avec les grèves, les matériels roulants défectueux bloqués pendant des heures sans information ? Les usagers.
Qui doit souffrir de la bêtise de syndicats corporatistes et lâches ? Les usagers.
Qui doit souffir de l'absence de dialogue social à la sncf ? les usagers
Qui est usé de prendre ces transports inhumains? les usagers
Qui paye pour se faire traiter comme du bétail? les usagers
Qui doit voyager dans ces termitières violentes ? les usagers
C'est le monde à l'envers. La lâcheté du gouvernement et la démagogie de nos dirigeants me dégouttent.
Si ce projet n'est pas revu, je deviendrai violent et je ne serai pas le seul.
INADIMISSIBLE


a écrit le 26/05/2010 à 15:31 :
En tant qu'enseignant chercheur je touche 2500 euros/mois et mes camarades de promo également diplômés d'une grande école parmi les 3 plus prestigieuses de France + doctorat gagnent au strict minimum 4 fois plus dans le privé (finance). Qu'on arrête donc de mettre tous les fonctionnaires dans le même panier et de les considérer indument comme des privilégiés. En ce moment la plupart des jeunes docteurs dans mon domaine partent aux USA, GB ou en Suisse, pour cause de rémunération et considération supérieures. Ceci dit il faudrait en effet augmenter l'age de départ à la retraite pour tout le monde.
a écrit le 26/05/2010 à 15:12 :

il faudrait remettre les bonnets phrygiens et prendre les fouches pour reabolir tous les priviléges de nos chers fonctionnaires.quand a nos mille senateurs et deputés ils se font de grasses retraites sur notre dos pour un euro versé ils en touchent sept. pour trouver de l'argent, on pourrait pensée a plafonner les grosses retraites mais la personne ne dit mot, meme le ps entre copain on se nuit pas. il est plus facile de piquer de l' argent aux petits epargnants je suis ecoeurée de tout ces politiques. sarko ne devait pas ceder a la rue !!!il cede aux sydicats donc a la rue! libreté, egalité fraternité disparues!! pauvre france tous ces temoignages ne changerons malheureusement rien!!! en 2012 nous auront de la mémoire
a écrit le 26/05/2010 à 15:09 :
C'est proprement scandaleux, injuste et indigne d'un gouvernement qui prétend être déterminé à mener avec courage les réformes nécessaires! En plus, pour moi qui me positionne dans la famille politique au pouvoir, je suis consterné et humilié! J'en ai honte!!! Au fait où en est le "pouvoir de l'exemple", qu'est-il envisagé pour les politiques, ministres, députés, sénateurs et les hauts fonctionnaires...leurs logements luxueux, les voitures avec chauffeurs...même pour les ex premiers ministres, les régimes de retraites hyperspéciaux, donc indécents alors on nous rabat les oreilles comme quoi il faut faire des efforts!
a écrit le 26/05/2010 à 15:05 :
Depuis combien de temps déjà les fonctionnaires profitent-ils de leur pouvoir, de leur statut ultra protégé et favorisé, pour plumer le privé ? Les fonctionnaires monopolisent la contestation et la détourne à leur unique profit, rendant le reste de la population invisible et impuissante. Il faut en finir avec cette mafia publique !
a écrit le 26/05/2010 à 14:59 :
La gauche ne bronche pas curieusement : on comprend qu'elle protège son fond de commerce traditionnel, cad la protection des nantis sur le dos des petits, enrobé d'un discours bien pensant hypocrite. Aucune politique ni journaliste, ni expert ne réagit. On assassine bien le petit peuple.
a écrit le 26/05/2010 à 14:56 :
N S et son équipe ont perdu pour 2012 ....manque de courage .......il n y A rien a espérer avec les entreprises publics pour relever la FRANCE...LA REVOLTE EST EN MARCHE......
a écrit le 26/05/2010 à 14:50 :
"Diviser pour mieux régner", n'est-il pas ?
Cela a un double avantage, d'un côté, on ne provoque pas les noyaux les plus durs pour éviter les mouvements sociaux d'ampleur et de l'autre, on réussit à jeter les travailleurs du privé contre ceux du public pour éviter là-aussi que travailleurs du privé et du public mènent le combat main dans la main.
Bien joué !
a écrit le 26/05/2010 à 14:44 :
Une fois de plus, le gouvernement fait preuve de lâcheté en n'osant pas s'attaquer aux privilèges scandaleux des fonctionnaires!...
a écrit le 26/05/2010 à 14:37 :
Qu'attend la presse pour s'insurger.Nos représentants sont sourds.Lamentable cette France. Où est le contre pouvoir ?
a écrit le 26/05/2010 à 14:31 :
si j'ai bonne mémoire durant sa campagne,sarko voulait mettre tout les assistés fainéants au boulot?ça aurait surement fait du bien aux caisses de retraites mais il n'a certainement pas pu,je pense!
a écrit le 26/05/2010 à 14:12 :
Et pourquoi ne pas montré l exemple comme par exemple parmis les dirigeants poliques et bloqué le systéme a 5000 euro par exemple pour éviter le n importe quoi des cumules comme pour les ministres et notre ancien président mr chirac qui touche je croi de 30000 euro....et tous les ancien ministre qui aprés 6mois touche leurs payent jusqu a la fin de leurs vies d orée
a écrit le 26/05/2010 à 14:10 :
Au moins, l'euro à un coté positif: on n'écrit plus Liberté Egalité Fraternité sur les pièces.
L'égalité entre génération, est oubliée au profit du clientèlisme politique.
Une personne qui a 30 ans aujourd'hui ne va évidement pas profiter des changements progressifs d'âge de départ à la retraite mais en subit les conséquences. On lui demande (sans lui dire), tu vas travailler plus, payer les retraites des autres, rembourser les déficits du passé, ceux d'aujourd'hui et de demain... Après cela on s'étonne que les jeunes ne vont plus voter et se désintéresse de la politique. Les Papy boomers font leur loi. Les jeunes actifs passeront à la caisse pour eux.
Il y a un an j'ai diné avec un ENARQUE de Bercy, je lui ai demandé si ça ne leur posait pas de problème de creuser les déficits, sa réponse: tant que des gens achètes des bons du trésor ça va. Bref on attends d'être au pied du mur.
a écrit le 26/05/2010 à 14:08 :
Quelle pétaudière cet état ! Pourtant je l'aime ma France ... Un bon coup de karsher sous les lambris dorés serait bien utile .
a écrit le 26/05/2010 à 13:56 :
@Bebert22

C'est complètement faux ! Le nombre de fonctionnaire augmente depuis des années ! Entre 1982 et 2003, l'emploi public a augmenté de 24% alors que dans le même temps, l'emploi total n'a augmenté que de 13%. Ce n'est que depuis la réforme Sarkozy que ce chiffre a commencé à reculer. Et encore, vu le rythme auquel il recul...

Vous devez être un pauvre syndicaliste, qui ne recule devant aucun mensonge, aucune tromperie, pour faire avaler aux pauvres gens ses revendications honteuses. Assez de manipulations !
a écrit le 26/05/2010 à 13:47 :
Je suis scandalisé et le peu d'illusions qui me restaient sur la politique gouvernementale se sont évanouies avec l'interview de notre ministre... C'est franchement honteux. Ne pas modifier les régimes spéciaux au pretexte qu'il y a des engagements, mais j'ai commencé à travailler dans le privé avec des régles qu'on modifie aujourd'hui, c'est ce moquer du monde. Quant aux petites retraites du public, il faut arrêter les conneries, elles sont bien plus importantes en moyenne que le privé pour les catégories B et C à niveau équivalent. Et dans beaucoup de cas en catégorie A. Quant à ceux qui disent qu'il est rare qu'un fonctionnaire gagne plus de 3 000 E par mois, les enseignants dépassent régulièrement ce montant dès lors qu'ils ont un peu d'expérience et qu'ils travaillent une heure de plus... Quant aux salariés de la SNCF, c'est dans la plupart des cas des rémunérations égales ou supérieures au marché avec un régime de retraite honteux. Je ne suis pas jaloux mais simplement scandalisé par l'attitude du gouvernement et des syndicats de fonctionnaires. Il y a des mécanismes économiques qu'il convient de respecter et je ne cesse d'être surpris de la manière dont on gère notre secteur public en france et cela aux frais du contribuable... Quant à taxer l'épargne pour les retraites, je ne vois pas le rapport, le problème étant simplement démographique !
a écrit le 26/05/2010 à 13:45 :
Même pas étonné ! Vous avez la possibilité d'immobiliser l'activité en france, vous ? Non ! Alors, cotisez et taisez-vous...
a écrit le 26/05/2010 à 13:43 :
De nouveaux chômeurs en perspective : les salariés des instituts de sondage.
Le résultat prévisible en 2012 au premier tour avec une mesure aussi scandaleuse :
1 - parti socialiste
2 - FN
3 - Sarko
a écrit le 26/05/2010 à 13:39 :
Mais qu'est que c'est ce gouvernement ?
La retraite à 62 ans pour tous ou pour personne
. Alors si on part de se principe, on cotise 40 ans et les cotisations sont calculées sur les 25 meilleures années depuis 1993. Donc on va prendre ca aussi en compte : 17 ans de retard sur le privé, ça fait un beau paquet à récupérer...
a écrit le 26/05/2010 à 13:37 :
c'est assez drôle ce même credo, le privé paye pour les regimes spéciaux etc et en plus, c'est entierement faux. Ce que verse l'état et pas les caisses de retraites du privé c'est une aide à ces régimes de retraite pour baisse de la démographie. En effet, depuis la fin des années 70,ces entreprises ont diminué considérablement le nombre de leurs employés, (environ moins 90 000 pour la SNCF) modernisation et productivité oblige. C'est ce qui a introduit un désiquilibre dans ces régimes de retraites moins de salariés, plus de retraites à payer. Aussi l'état, donc tous les contribuables et pas seulement ceux travaillant dans le privé, comme il le fait pour d'autres secteurs d'activités, les mines, l'agriculture etc secteurs qui ont vu fondre leur nombre d'emploi compense ce déséquilibre démographique. A terme, la baisse de salarié ayant commencé il ya 30 ans, le nombre de retraités de ces régimes va diminuer et les sommes versées par l'état diminuées.Vu la diminution des effectifs, il ya en effet de moins en moins de retraités et qui suite à la réforme diffère déjà de plus de 2 ans leur départ à la retraite.
Maintenant ce que certains disent, c'est que la parole de l'état pour certaines catégories de citoyens ne doit pas valoir. La réforme des retraites du privé s'est faite sur 10 ans 1993 - 2003, celle de la fonction publique sur 10 ans 2003 - 2013 et celle des régimes spéciaux sur 10 ans 2008 - 2018. J'appelle celà plutôt un traitement égalitaire.
a écrit le 26/05/2010 à 13:35 :
Malheureusement, le rapport de force et le chantage semblent être les seuls leviers efficaces pour influencer les politiques dans ce pays. Si nous étions tout aussi irresponsables que ces salariés nanti des régimes spéciaux, nous pourrions user des mêmes méthodes - blocage illimitée des services de l'état - jusqu'à abolition des privilèges et mise en place d'un régime commun, pour le public comme le privé.
Malheureusement, c'est bien nous qui tenons le pays a bout de bras et qui respectons les institutions
a écrit le 26/05/2010 à 13:30 :
Pour payer tout ces privilégiés, il va falloir créer de l'emploi. Et pour créer de l'emploi avec une telle pression fiscale, il va falloir dégommer le code du travail et nous aligner sur les pays pauvres.

Des emplois à 400 euros par mois, voilà ce que les vieux avares au pouvoir vont offrir aux jeunes.

Cette génération de baby boomer est une disgrace totale, une abomination.
a écrit le 26/05/2010 à 13:21 :
Les politiques de tous bords prennent les Français pour des imbéciles et ils auraient tort de se priver! Qui a protesté contre la "réforme" des régimes spéciaux qui se traduit par un coût encore plus élevé de ces régimes du fait des
contreparties lachées par le gouvernement pour pouvoir se vanter d'avoir réformé ces régimes?

Français réveillez vous, vos services publics sont un gouffre, et ne croyez pas ceux qui vous endorment avec la qualité des services publics français, je vis à l'étranger et la comparaison n'est pas à l'avantage des fontionnaires Français.

Qui a parlé d'une répartition éqquitable des efforts?
a écrit le 26/05/2010 à 13:13 :
certains ont droit à un bouclier fiscal, d'autres à un bouclier retraite et après les politiciens vont nous parler d'équité,de déficit, de partage ...
a écrit le 26/05/2010 à 13:05 :
Le secteur privé, avant même de commencer à pouvoir se rémunérer, doit payer les retraités, les fonctionnaires, les subventions aux banques, aux multinationales et à la culture. 70% du revenu d'un salarié du privé arrive, directement ou indirectement, dans les poches de l'Etat.

Qui ose encore se demander pourquoi l'économie va mal ?
a écrit le 26/05/2010 à 13:05 :
Courageux Monsieur Woerth.... C'est lamentable...!!!
a écrit le 26/05/2010 à 12:47 :
A la lecture des différents commentaires je voudrais simplement préciser que quelque soit le parti politique à la tête du gouvernement les injustices subsisteront. Le fait de voter FN, gauche ou droite n'y changera rien. Pour 2012 il faudra voter l'homme COURAGEUX ayant la ferme intention de s'attaquer aux privilèges des uns et des autres et combattre les inégalités.
a écrit le 26/05/2010 à 12:47 :
C'est bien un politique de plus qui botte en touche le problème. Avec de la chance le delta en 2050 sera +10 pour le privé :)
a écrit le 26/05/2010 à 12:46 :
Quand je lis des trucs pareils, ca me révolte !! Si on "remontait " un peu la "fillière": Le secteur privé produit, créee, vend, licencie.. et paye des taxes et autres impots très lourds pour financer l'Etat, qui paye les fonctionnaires qui n'ont pas de soucis avec leur carrière (licenciements rares) qui ont des facilités et autres avantages fantastiques (EDF/SNCF..) sans parler des grèves (il n'y a plus qu'eux dans les rues) , qui ont un age de départ à la retraite indescent et un mode de calcul de leur pension très avantageux... QUE TOUT CA soit remis à plat et que tout le monde soit au MEME niveau serait logique non ?... PUBLIC / PRIVE ON TRAVAILLE TOUS POUR LE MEME : L'ETAT !!!
a écrit le 26/05/2010 à 12:42 :
Je ne vous enverrais plus unseul commentaire car vous êtes trop nuls. ADIOS ! JCM
a écrit le 26/05/2010 à 12:39 :
@alternance
Vos arguments sont ridicules. A vous entendre, les privilèges du public (régime spécial de retraite, sécurité de l'emploi, pas d'évaluation de la qualité du travail....) sont une donnée immuable et légitime.

La vérité, c'est que 22% des actifs sont sous régimes communiste, dans un univers parallèle déconnecté de la réalité, alimenté par le travail autres qui ont de moins en moins de travail et de pouvoir d'achat. Et les gens du privés ne peuvent pas se syndiquer ! Ça fait longtemps qu'on en a plus la liberté, sous peine de se faire évincer de l'entreprise.

Les fonctionnaires sont une population de narcissiques parasites et nuisibles.
a écrit le 26/05/2010 à 12:37 :
La solution : plus de statut de fonctionnaire, comme en Suisse, hormis quelques rares fontions régaliennes (santé, armée, police), tous les autres pourraient avoir un statut privé, du technicien de surface au préfet de région, mais aligner les droits et devoirs, rémunérations et durées de cotisation, etc.. sur ceux du privé. Pardonnez moi, on peut toujours délirer !
a écrit le 26/05/2010 à 12:14 :
Ceux du privé qui critiquent le public, n'ont rien compris,ou ne sont pas capables de comprendre!
I. si le public était (est) si bien, pourquoi ne l'ont-ils pas choisi? incapables de passer les concours? ne supportent pas la mobilité?, salaires plus faibles à niveau de compétence égal par rapport au public?
II. et que croyez-vous que pratique le gouvernement?
"le diviser pour mieux régner" (et pour spolier tous les retraités). il l'a déjà fait une fois.
d'abord on s'attaque au moins organisés (eh oui les gens du privé, veulent être forts ou protégés, mais ils ne se syndiquent pas!)et ensuite au régime spéciaux et puis il recommence, régime privé,régime public ,... il y a d'autre ressources à utiliser si on souhaite protéger nos anciens. par exemple les échanges boursiers représentent des milliards d'euros chaque jour, une taxe de 0,5% négligeable pour ces traders, représenterait plusieurs milliards d'euros par an et permettrait d'équilibrer les comptes de la retraite. une taxe sur les jeux (ce que j'appelle de l'impôt volontaire!) le retour de la taxe à 33% sur les produits de luxe, etc, etc
et n'oublions pas de chiffrer la valeur des retraités qui s'occupent d'associations sportives, culturelles, sociales, ...
a écrit le 26/05/2010 à 12:13 :
Plus on fait grève et perturbe les petits salaires, la SNCF les champions de la féniantise, moins on travaille plus on a de congès plus tôt on part à la retraite plus on revandiques

IL Y EN A MARRRE DE CETTE POPULATION VIVEMENT QU ON LA PRIVATISE
a écrit le 26/05/2010 à 11:56 :
Assez payé pour les privilégiés des régimes spéciaux. Si je pouvais, je foutrais le camp. J'ai cotisé pendant 40 ans pour eux et je suis obligé de travailler alors que j'ai 68 ans pour compléter une faible retraite alors que que les SNCF. RATP, EDF se la coulent douce en trés bonne santé. Où est l'équité ? Voter FN ne résoudra rien, ce sera juste un peu plus le bazar, comme le PS et le PC, grandes gueules dans l'opposition mais en face de l'obstacle, il n'y a plus personne.
a écrit le 26/05/2010 à 11:44 :
C'est la prime aux glandeurs
a écrit le 26/05/2010 à 11:40 :
liberte EGALITE fraternite.
On croit rever, c est vraiment une honte.
a écrit le 26/05/2010 à 11:38 :
Bientot un cheminot du privé retraite à 65 ans
un cheminot du public retraite à 55 ans
Le mot EGALITE sera à supprimer au fronton des batiments officiels
a écrit le 26/05/2010 à 11:32 :
Cela fait longtemps que le service public ne sert plus que ses propres intérêts, comme une mafia qui s'alimente sur le dos de ceux qu'ils sont sensés servir... Cette énième démonstration d'injustice éhontée de leur part ne fait que montrer quel degré de mépris les fonctionnaires ont pour ceux qui les payent : le travailleurs du privé !

Ce n'est pas seulement le gouvernement qui est malade, c'est tout l'appareil étatique, des plus hautes sphères jusqu'aux derniers niveaux de l'administration.

En attendant, le peuple français, le plus ponctionné fiscalement du monde, va devoir sacrifier encore ses vieux et ses jeunes pour le privilège d'une minorité mafieuse et corrompue.
a écrit le 26/05/2010 à 11:20 :
On touche pas aux regimes speciaux;ouf on va pas etre paralysés par des greves de trains; beau courage

aucune logique a ne pas toucher aux regimes speciaux; qu on arrete de dire que les retraites du public ou du prive sont differentes; c est archi faux elles sont pareilles
explication
dans le public il est vrai que les primes (pour les cadres les plus chanceux cad ministere des finances peuvent atteindre 30 à 40% du traitement de base et ne sont pas prises en compte pour le retraite MAIS
la retraite est de 75% du traitement de base (et on sait que les 6 derniers mois sont bien gonfles poue ameliorer); en gros ca fait autour de 45% du traitement total primes comprises

et alors dans le privé un cadre c est pareil; entre la secu et l agirc il arrive a epu pres a 45% de son revenus total lui aussi

comme toujours quand on veut noyer le poisson on presente les choses de maniere tronquee mais la realite c est que public ou privé la retraite est du meme niveau

il n ya donc aucune raison de ne pas reformer les regimes speciaux maintenant
a écrit le 26/05/2010 à 11:19 :
Ben voyons!!! Encore une largesse aux fonctionnaires qui ne manquerons pas de faire grève malgré tout! Aucun courage ce gouvernement, et un pays sclérosé qui va mourir si tout reste en l'état . pour la première fois de ma vie ce sera LE PEN aux prochaines élections.
a écrit le 26/05/2010 à 11:12 :
Pour simplifier: les privilégiés sont encore une fois les plus privilégiés!

Ceci dit la capacité de nuisance des Services Publics, qui comme on sait défendent d'abord l'intérêt des usagers, empêche de prendre le problème à bras le corps.

Ceci dit quand notre soit-disant exprit cartésien arrive à la limite de ses performances, il faut aller regarder à l'étranger où les cartésiens font place au bon sens. Ainsi en Allemagne, l'allongement de l'âge pour prendre sa retraite (qui est déjà de 65 ans!) se fait progressivement à raison d'un ou deux mois de travail supplémentaire par an. Ce qui fait que ceux qui devraient prendre leur retraite maintenant ne retardent que d'une paire de mois ce passage au troisième âge alors que ceux qui ont aujourd'hui en gros la quarantaine la prendront dans une vingtaine d'année à 67 ans au lieu de 65 aujourd'hui.

a écrit le 26/05/2010 à 11:12 :
belle photo pour votre artcle il manque seulement notre president tous les 3 gardiens des caisses noires des CE ....voila encore du bouclier fiscal et l argent NOIR silence de la gauche sur le sujet...
a écrit le 26/05/2010 à 11:06 :
Le but n'est pas de mettre à dos le public et le privé, mais que certains cessent de s'apitoyer sur des acquis de soixante-huitards attardés. Moi j?ai 31 ans et la retraite je n?y pense même pas. Si je dois bosser jusqu?à 65 ans pour que tous le monde dans ce pays ait une retraite, et bien je le ferais ? on appelle cela la solidarité? Prônée par ses mêmes personnes qui demain seront en grève et qui ne pense qu?à leur petite personne et leur pré carré.
Les réformes sont nécessaires, publique et privée confondu, car il en va de la survie de notre système.
Enfin pour ceux à qui cela ne dérange pas de laisser une ardoise de plus de 1 500 milliards d?? à leurs enfants et petit enfants et bien qu?ils continuent et la France finira en terre exclusivement réservé à des retraités et fonctionnaires. Après tout depuis que je suis né, ce pays vie à crédit, en empruntant pour rembourser. A un moment donné il faudra bien commencer à payer l'addition. A mais j?oubliais « on verra plus tard » laissons nos enfants ce dépatouiller dans 30 ans, de toute façons la plupart de tous ceux qui sont contre une quelconque réforme ne seront plus la.
a écrit le 26/05/2010 à 10:49 :
ne pas considérer que le public et le privé doivent etre sur le meme pied d'égalité monsieur Woerth,c'est simplement un manque de courage.vous faites les choses a moitié et vous ralliez le PS.pas beau du tout,en fait vous touchez toujours aux meme.je votais pour vous maintenant ce sera LE PEN.
a écrit le 26/05/2010 à 10:46 :
Il est regrettable que soit prises en comptes les demandes des syndicats non représentatifs, pour pénaliser le privé face aux fonctionnaires et régimes spéciaux. Les commentaires des lecteurs démontrent que ce manque de courage ne sera pas payant en 2012 !
a écrit le 26/05/2010 à 10:44 :
MONSIEUR WOERTH reste bien de gauche et certainement amis de monsieur thibaullt..gauche ou droite et politique de tout bord un seul soucis faire payer les autres et conserver les privileges .......
a écrit le 26/05/2010 à 10:27 :
avec sa allé comprendre que les français vote plus ...encore une injustice de plus ,vite le pen !
a écrit le 26/05/2010 à 10:25 :
Et tous ces ministres, parlementaire, députés... enfin tous ces gens qui sont censés représentés le peuple ne faufrait-il pas revoir leur mode de calcul de la retraite. Déjà qu'ils sont logés nourris blanchis... et j'en oubli surement grâce à nos impôts. Il serait temps que toute cette "élite" se réveille et prenne conscience des gros privilèges qu'elle s'accorde avant que le peuple se soulève et que les têtes ne tombent.
a écrit le 26/05/2010 à 10:19 :
ben voyons : et malgré cela c'est les fonctionnaires qui vont faire gréve .....
Ne comptons pas sur le conseil d'état qui sont aussi fonctionnaires ....
Mr Woerth : vous êtes disqualifié pour parler d'équité ...
je ne voterai plus jamais .
a écrit le 26/05/2010 à 10:11 :
Moi c'est decidé. Je l'ai jamais fait jusqu'à maintenant mais en 2012 je vote FN
a écrit le 26/05/2010 à 10:08 :
Il y a public et public, pour moi les régimes spéciaux ne sont pas à intégrer dans le public a proprement dit. LA SNCF... la conccurence arrive bientôt !!!!
a écrit le 26/05/2010 à 10:05 :
La voie royale est ouverte au FN en 2012
a écrit le 26/05/2010 à 10:03 :
Le coup est réussi, diviser, c'est la seule manière de réussir leurs mauvais coups. EDF - GDF ne sont pas fonctionnaires.... Les fonctionnaires supportent le même régime que le privé sauf pour le calcul où les primes (environ 30% du salaire) ne sont pas comptabilisées. Au bout du compte, le calcul est moins avantageux que dans le privé. Mais évitons la division tant voulue par ces incompétents qui gouvernent, bizarrement juste avant la journée de grève...
a écrit le 26/05/2010 à 10:02 :
Et si cette annonce était une man?uvre de déstabilisation des syndicats ? En effets, cette annonce rend complètement illégitimes les grèves de demain. Après, il sera toujours temps de retourner la veste.

Cette annonce est d'une telle aberration, que je n'ose pas y croire, où alors ce n'est que pour retourner les salariés du privé contre ceux du public.
a écrit le 26/05/2010 à 9:59 :
C'est vraiment se foutre de la gueule des gens ! Et ces pourris de politiques quel est l'âge de leur retraite ? Il y a un sacré filon d'économies juteuses à faire en envoyant les politiques de 60 ans et plus en maison de retraite où ils pourraient retrouver les grévistes professionnels du service public, et tout le monde serait en pleine forme pour profiter d'une retraite à moins de 1000 euros par mois.
Honte au gouvernement !
a écrit le 26/05/2010 à 9:58 :
Pourquoi pas si les retraites sont versées à partir d'une caisse spécifique alimentée exclusivement par les cotisations de ceux qui vont bénéficier de ces régimes spéciaux et non pas par l'impôt
a écrit le 26/05/2010 à 9:49 :
j'approuve les propos de KIKI; les retraites du secteur public sont pour la majorité, très basses; il ne s'agit pas des retraites des fonctionnaires européens ou de celles de nos parlementaires qui jouissent d'une retraite très décente après seulement, 5 années de mandature; alors que dans le public les primes ne sont pas intégrées dans la retraite et après de très nombreuses années, elles sont minuscules. Alors arrêtez de vous plaindre les salariés du privé car vous avez de bonnes retraites et en plus une retraite complémentaire que nous, dans le public, nous n'avons nullement, car il ne nous est pas possible de cotiser comme vous. Il est donc normal que les fonctionnaires français et les salariés relevant d'un régime spécial soient traités , de ce fait, différemment.
a écrit le 26/05/2010 à 9:46 :
Privatisation de la sncf, edf/gdf etc.... surtout la sncf, les usagers n'auront plus de problèmes pour circuler, enfin en principe, car il est vrai que c'est facile de prendre les gens en otage.... Quel courage !!!!!
a écrit le 26/05/2010 à 9:29 :
On parle toujours de la retraite pour les salairés du PRIVE qui doit toujours faire l'effort de solidairté, mais on ne veut SURTOUT PAS TOUCHER AUX REGIMES SPECIAUX dont les salariés partent à 50 et 55 ans avec de bien meilleures retraites que ceux du PRIVE !
C'est une HONTE et ils veulent nous parler "EQUITE" !
L'ensemble de tous les salariés du PRIVE devraient descendre dans la rue pour contester ce qu'on prépare ! Mais dans le PRIVE nous pensons d'abord à travailler !
Nous sommes passés de 37.5 à 41 annuités jusqu'où allons-nous arriver ???? SARKOZY : C'est travailler plus pour travailler plus longtemps!!!!
Il y aurait beauoup à dire sur les point à ce sujet !
a écrit le 26/05/2010 à 9:22 :
Il serait peut être temps de ressortir les guillotines des greniers et de coupées quelques têtes...?
a écrit le 26/05/2010 à 9:20 :
Déconcertant de démagogie ! Le résultat on le connait déjà : "faillite" à la Grec dans 10 années mais c'est vrai que les personnes en charge aujourd'hui s'en "fichent" complètement. Quand je lis "hervé" un peu plus bas je crois rêver "3000 euros" retour sur terre mon ami, je suis autoentrepreneur avec 20% de charges et jamais je n'arriverais à 3000 avec 55 heures de boulot semaine, de grâce évitez de donner l'impression qu'un fonctionnaire mérite plus !!! "C'est injuste tout simplement". ON TRAVAIlLE = ON COTISE et la règle DOIT être la même c'est tout. Qu'ils fassent leurs grèves un bonne fois et qu'on en finisse avec ce chantage permanent.
a écrit le 26/05/2010 à 9:09 :
Tous ces politiciens, de gauche ou de droite, feraient déjà bien de passer quelques mois à l'usine pour apprendre à travailler. Peut-être auraient-ils une autre approche sur le sujet de la retraite. En tout cas il devient urgent que la France trouve une gouvernance alliant liberté, égalité et fraternité pour TOUS (pas seulement les fonctionnaires).
a écrit le 26/05/2010 à 9:07 :
pauvre france
"liberté égalité fraternité "
que c'est dur de vouloir faire des reformes dans ce pays.

a écrit le 26/05/2010 à 9:05 :
a voir si le CONSEIL CONSTITUTIONNEL fait bien respecter l'EGALITE pour tous
a écrit le 26/05/2010 à 8:59 :
scandaleux, m^me régime pour tout le monde, scandaleux.....
a écrit le 26/05/2010 à 8:58 :
Liberté
Egalité
C'est quoi deja après ?
a écrit le 26/05/2010 à 8:52 :
Le gouvernement se moque de la majorité des français en n'alignant pas les retraites du public et du privé. En France, nous avons toujours eu une catégorie de travailleurs privilégiés. Déjà qu'ils sont mieux rémunérés, bénéficient de nombreux avantages, on leur permet en plus de quitter la vie active plus tôt. Nous (salariés du privé), travaillons plus pour permettre aux fonctionnaires de profiter d'une retraite confortable puisque de toute façon, nous mourrons tous au travail.
a écrit le 26/05/2010 à 8:47 :
En fait de rupture, c'est la continuité du clientélisme, de la gabegie, du sectarisme. Absence de courage, de clairvoyance. La dette explose, les privilèges des nantis du public (et des élus) se maintiennent. Vivement que la France se prenne le mur, comme l'Argentine. L'égalité sera alors de mise !!!
a écrit le 26/05/2010 à 8:45 :
hé oui, pour ne pas déclencher de troubles sociaux, le gouvernement fait un pacte tacite avec les syndicats. Le maintien des privilèges des régimes spéciaux et des fonctionnaires contre le lynchage de toute les autres catégories. Une honte !
a écrit le 26/05/2010 à 8:42 :
Moins on travaille, plus on fait grève, plus on a la garantie de l'emploi et plus tôt on part à la retraite avec le taux le plus élevé par rapport au dernier salaire.
Il serait normal qu'il y ait une prise en compte de la pénibilité du travail ... en fait c'est l'inverse.
Bravo les réformateurs. En 2012 plus de ça...et si ça pouvait être avant.
a écrit le 26/05/2010 à 8:42 :
Et le président et les ministres nous parlaient d'une réforme juste et équitable
ils se foutent de notre gueule, ils ont peur des grèves de la SNCF , c'est scandaleux , ce sont des privilèges, savez vous que les conducteurs de TGV sont payés 30000 euros par moi, c'est n'importe quoi, pourquoi les cheminots ne seraient pas au régime de tout le monde???? l'esperance de vie est plus longue que la moyenne des français
Ils vont nous faire la m^me chose avec les cotisations des fonctionnaires, vous verrez qu'ils ne les aligneront pas sur le privé
c'est scandaleux
a écrit le 26/05/2010 à 8:35 :
Scandaleux er révoltant !
a écrit le 26/05/2010 à 8:34 :
Moi non plus je ne voterai pas pour Sarko la prochaine fois, même Martine Aubry ne ferait pas pire. C'est ça l'égalité fraternité ? ça donne envie de vomir. Les élus avec leurs super-privilèges n'ont même pas envisager un petit effort de leur coté non plus . Au secours
a écrit le 26/05/2010 à 8:29 :
Scandaleux
a écrit le 26/05/2010 à 8:27 :
Hervé:

A la nuance que la moyenne des salaires est plus élevée dans le public que dans le privé ;)
a écrit le 26/05/2010 à 8:26 :
Les régimes spéciaux doivent être alignés comme les autres. Il s'agit d'une des plus grandes inégalités du pays. Leur soit disant réformes se font aux frais du privé : scandaleux. Nos politiques sont des couards. Ce sont les premiers dont il faudrait diviser le nombre par deux pour montrer l'exemple. Qu'a t on à faire de 600 députés quand la moitié suffirait!
a écrit le 26/05/2010 à 8:24 :
il y a deux ans , une réforme des régimes spéciaux engagée par Sarkozy a rendu plus chère cette "réforme" et rien changé ! certains sont toujours protégés
épargnés - quand on veut une réforme acceptée par "tous les français" on doit la présenter comme juste ! ce n'est pas le cas jusqu'ici ....
a écrit le 26/05/2010 à 8:22 :
"... une première réforme adoptée laborieusement en 2007 après..." soit 14 ans après celle, plus sévère, appliquée dans le privé. Il est clair que
certains sont plus égaux que d'autres!
a écrit le 26/05/2010 à 8:15 :
Ceux qui peuvent partir à 50 ou 55 ans conservent leurs privilèges (normal ils ont le pouvoir de nuisance quand ils font grève!).
Pour les autres, ils partiront après 60 ans et paieront les décicits des régimes spéciaux (EDF, SNCF, RATP, armée, ...)
a écrit le 26/05/2010 à 8:14 :
Sarko et Balladur nous avaient déjà fait la même en 93 en sus ils avaient vidé les caisses de l'état comme aujourd'hui, mais on réélit le premier.
Inégalités, sur endettement de l'état cela rappelle la situation de la France en 1789 ...
a écrit le 26/05/2010 à 8:10 :
On tond les salariés du privé c'est sur, mais parlons des travailleurs indépendant qui voit la CSG et le CRDS augmenter sans limite (sur leurs revenus et les résultats de leur entreprise) alors qu'en contrepartie ils ont des régimes qui leur assure au mieux le seuil de pauvreté.
C'est une vrai iniquité, une de plus.
Supprimons la retraite par répartition plutôt que de sauver à bout de bras un régime qui génère toujours plus d'inégalité.
a écrit le 26/05/2010 à 8:07 :
C'est scandaleux. Rendez-vous en 2012...!
a écrit le 26/05/2010 à 8:06 :
Ça en deviens presque drole les plus favorisés des salariés une minorité...Toujours autant avantagé c'est leurs avantages sociaux qui nous coutent le plus cher mais ont leur laisse c'est normal....
Si Woerth avait un nez rouge j'aurais dis que c''etait une blague!!!
C'est honteux!
a écrit le 26/05/2010 à 7:56 :
Toujours la même méthode Sarkozyste: montrer ses muscles avec les faibles et s'écraser devant les forts. En l'occurrence les forts sont aujourd'hui les bénéficiaires des régimes spéciaux. En 1995 l'ensemble des français avait soutenu les grèves du public par solidarité. On va voir si les bénficiaires des régimes spéciaux vont se mobiliser pour l'ensemble des retraités ou vont jouer l'égoïsme (la faible mobilisation à la SNCF semble donner une indication...).
Messieurs les responsables des syndicats à vous de montrer si vous représentez comme vous le dites l'ensemble des salariés ou seulement ceux du public et plus particulièrement ceux des régimes spéciaux.
Ce que les français ne supportent pas c'est l'injustice et cette annonce en est une majeure
Il conviendrait d'ajouter aux régimes spéciaux cités dans l'article ceux des parlementaires de l'armée de la police etc... eux aussi doivent faire des efforts
a écrit le 26/05/2010 à 7:51 :
Je suis dans la privé mais à vous lire....vous êtes jaloux ou quoi ? si vous êtes si mal que ca partez donc dans la fonction publique ! une chose que vous oubliez : un fonctionnaire gagne rarement 3000 ? par mois alors que cette part est bien plus importante dans le privé. quand j'ai voulu passer les concours et que j'ai vu ce que serait ma rémunération dans le public et bien je suis resté dans le privé ! enfin lire autant de messages envieux c'est vraiment pathétique.
a écrit le 26/05/2010 à 7:44 :
eh oui c'est ca la france a deux vitesses. A quand un seul système identique pour tous le monde ou alors des caisses séparées qui doivent arriver à l'équilibre sans aller piocher dans les caisses des autres. Et nos chers parlementaires et ministres ne pourraient -ils pas consentir eux aussi à faire des efforts et à montrer l'exemple.
a écrit le 26/05/2010 à 7:39 :
le maintien de la retraite à 60 ans... pour les régimes spéciaux est inacceptable.
le même régime pour tout le monde y compris pour les sénateurs...
voir : Tableaux comparatif : régime général / régimes spéciaux ...
www.retraitegenerationsacrifiee.fr/spip.php?article 445
a écrit le 26/05/2010 à 7:39 :
Comme toujours c'est le privé qui fera l'effort pour financer le déficit du système des pensions du public , j'ai soutenu le candidat Sarkozy en pensant qu'il rétablirait l'équité entre les deux systèmes de retraite,et bien une fois de plus le citoyen que je suis ,est stupéfait et décu
a écrit le 26/05/2010 à 7:38 :
Garantie de l'emploi à vie, augmentations de salaire automatiques,fautes impunies et ....maintien de la retraite à 60 ans, calculée sur les 6 derniers mois d'activité au taux de 80 % après la promotion de rigueur c'est ...pour le public. Bravo pour le maintien scandaleux des inégalités. Quel courage politique!!! et quelle erreur politique!! Rendez-vous en 2012.
a écrit le 26/05/2010 à 7:38 :
Une honte, une fois de plus les salariés du privé vont payer pour les nantis de fonctionnaires.
Nos politiques ont comme d'habitude reculés devant les syndicats de gauche.
En 2012 les électeurs de droite vont se rappeler de cette injustice.
a écrit le 26/05/2010 à 7:34 :
voila la raison pour laquelle je ne voterai pas sarko en 2012 : il se couche devant les grevistes professionnels de la sncf . et en plus ils ne lui en sont pas reconnaissants !!!!!!!
a écrit le 26/05/2010 à 7:24 :
je voudrais repondre a toutes ces critiques malsaine vis a vis des uns et des autres sur les retraites.j'ai travaillé 16 ans dans le secteur privé et 25 ans dans une entreprise publique.j'ai ete mis a la retraite d'office a 56 ans et 8 mois (statut de l'entreprise oblige) et j'avais deja a mon depart 41 ans de cotisations.lorsque je suis parti ma retraite a ete calculée et payée sur une durée de 25 ans(durée de travail dans l'entreprise publique) il a fallu que je vive avec et que j'attende 3ans et 4 mois soit 60ans pour toucher ma retraite a taux plein(public privé),et ça n'a pas toujours ete facile.j'ajoute que grasse a mon entreprise publique j'ai un suivi medical accordé par la secu tout les deux ans pour des travaux au contact de l'amiante et des travaux sous rayonnement ionisant donc une epée de damoclaisse en permanence au dessus de la tete.Alors s'il vous plait reflechissez et renseignez vous bien avant de critiquer comme vous le faites sachant que nous sommes tres nombreux dans mon cas.et enfin je rajouterais que la retraite d'une entreprise publique et calculée uniquement sur le salaire de base et n'integre donc aucune prime quelle quelle soit contrairement au prive.voila ce que je voulais dire et que je pense ne pas avoir volée ma retraite en sachant que peux etre dans un avenir proche je ne pourraispeux etre plus vous repondre.Alors s'il vous plait un peu de retenue.merci
a écrit le 26/05/2010 à 7:23 :
encore une fois on va demander aux salariés du privé de payer pour les régimes spéciaux.Qu'est ce qui justifie que les uns partent à 60 et les autres à 62 alors que que le système est en quasi faillite? Connaissant la courbe démographique passer de 65 à 60 était déjà la programmation de nos difficultés à venir. Nous y sommes mais arrêtons de plumer les salariés du privé à moins que l'on ne veuille définitement faire fuir ceux qui contribuent dèjà avec beaucoup de mal à faire tourner notre économie réelle.
a écrit le 26/05/2010 à 7:22 :
C'est sûr que le risuqe de grèves et la solution du paiement avec les cotisations du privé ne lui laisse pas d'autre choix : restait l'option du courage politique pour le respect des notions d'égalité et de fraternité mais ne révons pas......
a écrit le 26/05/2010 à 7:20 :
on ne parle pas des efforts consentis par les élus de la nation........
ça aussi c'est honteux !!!

en tout cas, comme d'habitude, je parie que la loi sera votée cet été en plein mois de juillet ou août, comme cela ça se verra moins.....
a écrit le 26/05/2010 à 7:18 :
Encore une réforme pour rien ! INEQUITABLE ! Progressive au possible donc sans résultat !
A quand un minimum de courage chez nos politiciens ?
a écrit le 26/05/2010 à 7:14 :
C'est honteux... une France à 2 vitesses est clairement installée maintenant....
En fait rien des grands changements sociaux ne s'est appliqué au public(élargi aux chambre de commerce, mairies, etc..)... vive la faiblesse politique de nos 'gouvernants' (?)
a écrit le 26/05/2010 à 7:12 :
Et on dira que les fonctionnaires ne sont pas privilégiés. Vive l'égalité et merci aux salariés du privés et aux petits porteurs qui vont financer cela.
a écrit le 26/05/2010 à 7:10 :
Cette position risque de créer un sentiment d'injustice. Ces 500000 salariés vfont devenir la cible de tous ceux qui visent les soi-disant privilégiés. Certes il peut être important de respecter les engagements pris. Toutefois ceux-ci ne peuvent qu'être conditionnels étant donné l'évolution imprévisible de l'économie. Dans un tel contexte, et si cette position est maintenue, il va falloir faire tomber tous les autres avantages concernant les personnes concernées, notamment ceux concernant le calcul de la retraite.
a écrit le 26/05/2010 à 7:09 :
Une nouvelle fois se sont les salaries du privé qui vont payer la note. Ils vont devoir travailler jusqu'à 63 ans au moins avec une pension calculée sur une moyenne de 25 années. L'autre France, retraite à 60 ans voir 55 ans (conducteurs SNCF)calcullée sur les six derniers mois. C'EST HONTEUX.
a écrit le 26/05/2010 à 7:08 :
Monsieur Eric Woerth, ce que vous faites est pitoyable, une insulte à l'Egalité!
a écrit le 26/05/2010 à 7:08 :
et si on parlais de la retraite des deputes : non reelus , persevrons a vie 20% de leurs traitements = 1390 euros par mois mais tous va bien!!
a écrit le 26/05/2010 à 7:06 :
Je ne rajouterai pas plus sur le courage politique de notre gouvernement et de son président : c'est lamentable et on voit bien que 2012 marque plus les esprits que le bien être de notre pays.

Ce qui m'étonne toujours lorsque l'on parle de retraite, c'est que l'on focalise toujours sur l'age de la retraite. Certes c'est une des variables mais on n'oublie souvent deux qui sont très importantes :
- la rentrée des jeunes sur le marché de l'emploi qui a fortement reculé avec l'augmentation du niveau de scolarisation,
- l'augmentation massif du chomage chez les jeunes.

Comme tout le monde le sait, c'est les jeunes qui payent pour les vieux ce que l'on appelle dans le jargon la solidarité inter-générationnelle. Or pas de jeunes qui travaillent dit obligatoirement problème dans le paiement des retraites actuelles et futures.

Et là, nous avons un vrai problème car cela n'est que la résultante de l'état économique de notre pays, sujet où nos hommes politiques ont pu montrer de véritables performances ... surtout dans le domaine de l'incantation et du batage de bras.

Bref messieurs les politiques, arrêter les petits fours et sortez vous les doigts du c... pour paraphraser nos camarades militaires.
a écrit le 26/05/2010 à 7:06 :
J'aimerais entendre parler du nécessaire alignement des régimes de retraite des fonctionnaires avec le régime général!
- Les fonctionnaires cotisent 7,85% contre 10,55% dans le régime général et leur employeur (l'etat=le contribuable) 60% contre 14,45% dans le régime général,
- Ils bénéficient de nombreux trimestres gratuits (Travail dans les DOM-TOM) et de primes de retraite (DOM-TOM),
- les femmes peuvent prendre leur retraite après 15 ans de carrière pour un montant de 40% de leur salaire!!!
- ils accaparent 31% des prestations de retraite pour 12% des bénéficiaires,
Le surcoût par rapport au régime général est au moins de 20 milliards en 2008 et de 40 milliards en 2050 sur les 110 milliards de trou chiffré par le COR! Et les politiques disent qu'ils n'y a pas grandes différences!!! Probablement parce que politiques et syndicalistes sont des fonctionnaires!!
a écrit le 26/05/2010 à 7:06 :
Pourquoi toucher au régimes de retraite privilégiés puisque le consommateur paie! Qui sait qu'il paie le régime superfavorable de l'EDF sur sa facture d'électricité ("contribution au service public d'électricité"!!!)?
a écrit le 26/05/2010 à 6:58 :
C'est très décevant. Je ne vois pas dans les régimes spéciaux de justification de les ternir à l'écart de la réforme. Dans cette exception on ne recherche pas l'équité (rien ne justifie dans leur métiers cette exception) mais la capacité de nuire de leurs syndicats (on achète la paix social avec l'argent des salariés du privé).
a écrit le 26/05/2010 à 6:51 :
Le Gouvernement avait une occasion inespérée de donner un coup de chapeau à l'Egalité en rabotant les trop nombreux "régimes spéciaux" et voila qu'il capitule honteusement face, notamment, aux menaces de grèves dans les services publics et aux syndicats qui y sont tout puissants (et pour cause).
Plus que jamais la France renonce a apporter un peu d'Egalité et, par conséquent, à renforcer la Fraternité.
Quant à la Liberté, elle s'applique surtout aux multi récidivistes.
Pauvre République. Si ses fondateurs voyaient ça !
a écrit le 26/05/2010 à 6:49 :
..., Egalité, Fraternité : une fois de plus ce n'est pas le cas et c'est insupportable.
A quand le même régime pour tout le monde? Quand mettra t'on fin à ce hold up social?
a écrit le 26/05/2010 à 6:44 :
Ben voyons toujours les mêmes qui payent aucun courage, ils sont prêt à mettre le pays en faillitte, Ils n'auront pas mon vôte en 2012 et j'incite tous les jeunes à quitter ce pays qui n'a plus d'avenir. Nous avons les dirigeants que nous meritons.
a écrit le 26/05/2010 à 6:42 :
Comme d'habitude les privilèges restent car les politiques ont peur des grèves alors que les pauvres salariés du régime général ne peuvent se mobiliser comme nos chèrs fonctionnaires. Toujours les mêmes qui sont sacrifiés et ne parlons pas du calcul qui soit disant pour des raisons informatiques ne tiennent compte que des six derniers mois de salaires.

Gauche ou droite pas de vague uniquement leurs privilèges...... et l'ambition de la réelection.
a écrit le 26/05/2010 à 6:41 :
tout ces fonctionnaires travaillent moins, vivent plus longtemps et cotisent moins.cherchez l'erreur. en attendant les autres paient....
a écrit le 26/05/2010 à 6:41 :
Quel manque de courage. La réforme doit être pour tous ou pour personne.
a écrit le 26/05/2010 à 6:39 :
encore et toujours une societée de privilegiés , pourquoi pas la retraite a 77 ans pour tous ? , on reglerait le probleme du financement ? , en prime on autoriserait le TABAC afin de ne plus avoir de centenaires qui vivent 40 ans a la retraite ? , car en devenant anti tabac , l'etat recolte les sous du tabac d'un coté et nous dit que grace a une meilleure hygiene de vie on vielliera plus longtemps et en prime on coutera plus cher en retraite et qu'il faudra travailler plus longtemps , absurde absurde logique anti economique ,on navigue a vue et on reagit a l'emotion dans le monde politique en scrutant les sondages , on a pas fini de rigoler des absurditées jusqu'a 2012 et meme au delà
a écrit le 26/05/2010 à 6:38 :
une fois de plus le gouvernement ne va pas au fonds des choses, et baisse encore sa culotte. Le secteur du privé est vraiment le dindon de la farce.
a écrit le 26/05/2010 à 6:36 :
Une fois de plus ce sont toujours les mêmes qui trinquent.
La nomenclatura française est protégée par les gouvernements de droite ou de gauche.
Je vais finir anarchiste....
a écrit le 26/05/2010 à 6:31 :
comment essayer d'éviter des grèves qui auront lieu de toute façon
a écrit le 26/05/2010 à 6:29 :
Sympa, les salariés du privé vont travailler jusqu'à 65 ans pour que les salariés du publique puissent partir à la retraite à 60 ans. On doit oublier 2 fondements de la république la liberté, l'égalité par contre la fraternité ne va que dans un sens...
PS: ce n'est pas celui qui crie le plus fort qui a raison...
a écrit le 26/05/2010 à 6:22 :
bravo l'équité ! mon régime aussi a été récemment changé : il est passé de 37,5 annuités à 40 annuités ; puis de 40 annuités à 41 annuités ; ajouté à ça modification des périodes d'indemnisation retraite : au lieu du calcul basé sur les dix meilleures années du salaire annuel il est passé aux 20 meilleures années et des 20 meilleures années au 25 meilleures années !!!! ON SE FOUT DE QUI ???
a écrit le 26/05/2010 à 6:22 :
bravo l'équité ! mon régime aussi a été récemment changé : il est passé de 37,5 annuités à 40 annuités ; puis de 40 annuités à 41 annuités ; ajouté à ça modification des périodes d'indemnisation retraite : au lieu du calcul basé sur les dix meilleures années du salaire annuel il est passé aux 20 meilleures années et des 20 meilleures années au 25 meilleures années !!!! ON SE FOUT DE QUI ???
a écrit le 26/05/2010 à 6:22 :
bravo l'équité ! mon régime aussi a été récemment changé : il est passé de 37,5 annuités à 40 annuités ; puis de 40 annuités à 41 annuités ; ajouté à ça modification des périodes d'indemnisation retraite : au lieu du calcul basé sur les dix meilleures années du salaire annuel il est passé aux 20 meilleures années et des 20 meilleures années au 25 meilleures années !!!! ON SE FOUT DE QUI ???
a écrit le 26/05/2010 à 6:19 :
C'est simplement lamentable ! On privilégie ceux qui ont démontré le plus grand pouvoir de nuisance et évidemment on l'annonce en premier. CQFD : continuons à bloquer le pays cela marche, tant pis pour la majorité silencieuse. Ces régimes spéciaux là n'ont le plus souvent plus de signification, quand d'autres le mériterait bien plus. Qu'elle occasion manquée de rénover, d'assainir et de rassembler.
a écrit le 26/05/2010 à 6:02 :
Ben voyons.
"Fais ce que je dis mais pas ce que je fais"
a écrit le 26/05/2010 à 5:57 :
C'est ça le courage politique...D'abord l'échéance de 2012, après on verra...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :