La Tribune

Ecole : un rapport parlementaire prône la fin de la semaine de 4 jours

DR
DR
Clarisse Jay  |   -  505  mots
Le rapport Tabarot rendu public mercredi estime que la semaine de quatre jours, qui se traduit par des journées scolaires trop lourdes pour les élèves, "devrait être interdite". Il préconise aussi de raccourcir les vacances d'été.

La mission d'information sur les rythmes scolaires présidée par la députée UMP Michelle Tabarot (Alpes-Maritimes) en a remis une couche ce mercredi sur les rythmes scolaire. Comme les nombreuses contributions déjà parues sur ce sujet (Académie des sciences, inspection générale...), le rapport Tabarot arrive lui aussi aux mêmes conclusions : dans le primaire, la semaine de 4 jours (conséquence de la suppression du samedi travaillé par Xavier Darcos pour libérer des heures de soutien) conduit à un journée scolaire "délirante", "mauvaise" et "aberrante". Bref, la semaine de 4 jours "devrait être interdite". Le ton est donné. Il est vrai qu'avec 6 heures de cours par jour et 144 jours de classe, les élèves français ont les horaires quotidiens les plus lourds d'Europe. Pour autant, le rapport Tabarot ne tranche pas entre une semaine de 4 jours et demi et de 5 jours, ni entre le samedi et le mercredi.
Même l'enseignement secondaire est épinglé, avec « un volume horaire supérieur à la moyenne ". "Pourtant, relève le rapport, les établissements du secondaire disposent d'une autonomie pédagogique qui devrait en faire de véritables laboratoires en matière d'aménagement du temps de travail". Quant aux vacances d'été, elles mériteraient d'être raccourcies et l'alternance entre 7 semaines de cours et 2 semaines de congés respectée. Pour préserver l'industrie touristique, la mission d'information évoque "la définition d'un nouveau zonage, en deux zones, qui s'appliquerait également aux grandes vacances".


Les premiers changements au plus tôt en 2012

Ces préconisations ne diffèrent guère des précédents travaux. Mais elles arrivent à point nommé, au lendemain de la publication de l'enquête PISA de l'OCDE sur les performances des élèves dont les résultats pour la France sont très moyens. Nul doute donc qu'il soit pris en considération par le ministre de l'Education nationale, auquel il sera remis le 15 décembre.
Néanmoins, il faudra attendre 2013 pour un éventuel bouleversement des rythmes scolaires. Une fois le rapport Tabarot remis et la consultation nationale close, le 22 décembre, Luc Chatel procèdera à de nouvelles expertises et consultations "selon les axes du rapport" et rendra ses arbitrages en juin 2011. Mais, a-t-il prévenu à maintes reprises, il faudra attendre la rentrée 2012 pour que soient intégrées les premières modifications et aucune réforme d'ampleur ne pourra être appliquée avant la rentrée 2013, les calendriers scolaires étant calés trois ans à l'avance. Les négociations avec les industries du tourisme et les collectivités locales (qui interviennent pour les activités extrascolaires, la cantine, les transports....) s'annoncent aussi délicates. Sans compter la nécessité de ne pas trop alléger et dénaturer les programmes scolaires. L'Allemagne, très mal notées dans les premiers classements PISA (2000 et 2003) a ainsi réagi en allongeant ses journées scolaires pour se rapprocher du modèle français. De la difficulté de trouver le juste équilibre entre performances scolaires et rythmes scolaires...
 

Réagir

Commentaires

bottes ugg  a écrit le 04/11/2013 à 21:59 :

Merci pour ces infos complémentaires Lionel !
bottes ugg http://bibliotheques.amiens.fr/medias/uggpascher.html

Degoûté  a écrit le 05/07/2011 à 4:23 :

En tout cas ce qui est sûr, c'est que les raisons de modifier le rythme scolaire sont motivées par tout sauf une véritable volonté de conforter les enfants.
Par exemple, j'entends parler d'allonger la pause déjeuner. Un grand nombre d'élèves du primaire mangent à la cantine. Les repas industriels sont "tellement bons" à déguster qu'ils se retrouvent vite dehors à 12h15 avec plus d'1h d'attente, je dis bien d'attente avant de reprendre les cours.
Je n'évoque même pas les jours de pluie où l'heure se déroule sous le préau dans le vacarme fatigant que l'on peut imaginer. Allonger cette pause (actuellement de 2h) sans modifier les conditions du repas de mi-journée serait une belle bêtise.

Quant aux vacances et semaines de 4 jours, cela fait un bon moment que la jalousie essaye de se frayer un passage. Il semble qu'elle y parvienne.
Pour autant, sachez qu'un salaire d'instituteur, autant que je me souvienne (car je ne suis pas de la profession) est basé sur 11 mois par an (+ 1 mois chaumé) et que les syndicats ont commis l'erreur à l'époque de faire annualiser le salaire résultant. Pour ceux qui n'y croient pas, regardez les textes qui permettent aux enseignants de travailler légalement pendant 1 mois l'été (colos, animations...etc). Pensez-vous que ce soit un cadeau ?

Messieurs les députés UMP et autres membres du gouvernement, souvenez-vous que nous sommes seulement de passage. De la vie, nous ne sommes que locataires...
Et puis, il va falloir bientôt en dégager du temps, pour lutter contre les multiples agressions qui nous sont infligées. En particulier je pense aux gaz de schiste...
Un petit conseil, gardez à l'esprit de nous laisser un minimum à perdre car lorsque nous serons démunis de tout, ce sera pour vous un calvaire !



Bobby  a écrit le 04/07/2011 à 15:19 :

MORT DE RIRE !!!
Ce sont les mêmes qui ont supprimé le samedi matin (équivalent de 3 semaines de cours) qui viennent vous expliquer qu'i faut travailler le samedi ou mercredi matin... M. Sarkozy défendait cette suppression
A LIRE: http://www.education.gouv.fr/cid5612/ecole-suppression-des-cours-du-samedi-matin.html
"Pourquoi cette décision a-t-elle été prise ?" Réponse de M. DARCOS "Il y a un temps pour l'école, et un temps pour permettre aux familles de se retrouver. C'est déjà bien assez compliqué de s'organiser quand on travaille toute la semaine, quand on est divorcé ou à la tête d'une famille recomposée." Preuve que la suppression du samedi matin n'était qu'un prétexte à supprimer des postes d'enseignants. Décidément, M. Sarkozy fait un pas en avant puis deux en arrière (rythme scolaire, Hadopi, bouclier fiscal, heures défiscalisées, ....) Toutes ses réformes, jadis vitales pour la France, sont devenues des boulets...

kivepe  a écrit le 09/12/2010 à 14:21 :

La suppression de la semaine de 4 jours rejoint le raccourcissement des vacances scolaires, la suppression du repos dominicale, les suppressions de jours fériés.

Les raisons diverses qui sont avancées ne se justifient que par elle-même et surtout par une volonté : faire que tous les jours du calendrier soient travaillés et donc commercialisables.

Tout est bon aboutir à ce que le plus grand nombre de personnes soient monopolisées par une seule activité qui ne soit pas sociale ou familiale.
Ainsi « libérés des préoccupations personnelles » chaque individu, dès son plus jeune âge, est conditionné à répondre à la fonction de servir une société piloté par une pensée unique :

Etre entièrement disponible que pour générer des flux financiers et optimiser les amortissements industriels et immobiliers et, comme le ferait une secte, que le temps de chaque personne soit monopolisé par le conditionnement à un environnement économique omnipotent.

C?est donc bien une ?uvre de propagande de la pensée unique néolibérale, qui sous prétexte d?assurer la liberté de fonctionnement de l?économie a pour but l?asservissement de l?humanité à un système qui nie la dimension individuelle de chaque être humain.

Matrix  a répondu le 09/12/2010 à 21:43:

On serait tous partie intégrante de la ... Matrice !! et on la ferait vivre grace à notre sueur ?? .. Hélas certainement !

chantaloup  a écrit le 09/12/2010 à 13:49 :

Moi je trouve que la semaine de 4 jours c'était bien , il y a de plus en plus de parents séparé cela permettait qu'ils puissent passer un peu plus de temps chez la personne qui n'y a droit que 1 wk sur deux .

pierre  a écrit le 09/12/2010 à 12:11 :

apres avoir reforme on reforme la reforme ça au moins c'est du travail serieux.

ecolibre  a écrit le 09/12/2010 à 10:49 :

Lorsque je vois la "qualité" de l'orthographe des commentaires, je me dis que 4 jours d'école dans la semaine, c'est loin d'être suffisant!Il y a 60 ans, j'étais à l'école primaire qui avait lieu les lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi matin (soit 4 jours et demi/semaine); Les vacances d'été commençaient autour du 14 juillet et la rentrée avait lieu le 1er octobre chaque année; c'est vrai, c'était une autre époque avec congé hebdomadaire à la maison, pas de télé, pas de portables, pas de facebook, mais de la lecture et des jeux d'enfants. Résultat: je suis entrée en secondaire, sachant lire et écrire!

L'ancien  a répondu le 09/12/2010 à 17:43:

Oui ,sans compter qu'il n'y avait qu'une semaine de vacances aNoel et deux a Paques, que les maitres n'hesitaient pas a rester le soir pour faire travailler les mauvais eleves retenus par punition.Pendant ce temps ,ils preparraient leurs cours du landemain et corrigeaient les devoirs de la journee. IL est vrait que LES PARENTS ne disaient rien si Le Cher Bambain etait puniSur ,c'etait une autre epoque qui serait peut etre bon de remettre a nouveau ,quitte a le mettre ajours

Marianne  a répondu le 15/12/2010 à 17:47:

Je pense, qu'il y a soixante ans, Madame, vous alliez à l'école, le samedi toute la journée. Les enfants font peut être plus de fautes d'orthographes mais ils ont acquis d'autres compétences : un esprit de synthèse et critique plus développé.Ce n'est pas sans mal pour leurs enseignants et leurs éducateurs mais c'est intéressant!

db41  a écrit le 09/12/2010 à 9:38 :

Formidable ce rapport. Si les parents qui galère pour s'occuper de leurs enfants durant les longs congés d'été, vont être ravis de voir les vacances d'été réduite, que dire des profs... Y a de la manif en perspective...

Caro  a écrit le 09/12/2010 à 8:43 :

Nous avons une fille qui vit très bien cette semaine de 4 jours ainsi que les 2 enfants de mon mari. Par contre, cours de nouveau le samedi? Oui, bien sûr, nous n'aurons les enfants de mon mari qu'une journée et demi au lieu de 2 jours!!!! Et raccourcir les vacances d'été? Bien sûr!!!! Et on fait comment pour prendre les enfants pendant 1 mois?? J'adore ce pays qui trouve de nouveaux systèmes de fonctionnement et qui s'empresse de les supprimer une fois que les parents et les enfants s'y sont habitué et ce pourquoi? Pour une mauvaise notation de notre système!!!! Mais ce n'est pas la répartition du temps de travail qu'il faut changer mais plutôt le système qui dit à ses enseignants de suivre scrupuleusement le programme et de ne pas se soucier de ceux qui suivent ou pas! Laissons un peu juger les enseignants et demandons leur un peu leur avis, après tout, ce sont eux qui connaissent le plus les enfants qu'ils ont face à eux chaque jour.

exact  a répondu le 09/12/2010 à 9:39:

Cela démontre une fois de plus l'incompétance de nos gouvernants (il ont été à la même école).

ET EUX  a écrit le 09/12/2010 à 7:43 :

Je suis certains que les parlementaires ont eu EUX AUSSI la semaine de 4 jours.... ils s'en sont apparemment bien sortis NON ??

anonyme  a écrit le 09/12/2010 à 6:53 :

mais bien sur et la marmotte envelloppe le chocolat, comment feront les parents divorcés le vendredi soir, ils n'auront meme plus un week end complet avec leur gamin et quand au grande vacances tout le monde va se ruer en juillet en vacances alors que la plupart des entreprises ferment en aout abberant les ministres ils n'ont pas de gosses en bas ages pour faire voter ce genre de loi

ALEX11  a répondu le 09/12/2010 à 7:47:

Il était grand temps de corriger cette aberrance. Le but du système éducatif est la scolarisation harmonieuse et efficace des enfants, mais on se préoccupe tout de suite des contraintes que cela peut entraîner pour les parents et les enseignants. Ce système n?existe que depuis 2008 on peut donc imaginer qu?avant sa mise en place les personnes concernées s?en sortaient, comme partout dans le monde. Si l'on prenait en compte tous les inconvénients que l'emploi du temps pose aux parents, il faudrait un tuteur privé pour chaque enfant.

inconnue  a écrit le 09/12/2010 à 5:57 :

A mon avis moins de télé plus de sommeil apporteraient de bien meilleurs résultats que tous les chambardements de rythme scolaire ! De quels intérêts parle t on ? Celui des instits (week-end le samedi) celui des professionnels et associatifs de loisirs (activités du mercredi et tourisme...), celui des parents qui bossent quand ils sont obligés et qui trouvent au gré des rythmes scolaires des solutions de plus en plus hasardeuses,t celui des politiques......, et les enfants ? Au lit!

nel  a répondu le 09/12/2010 à 6:27:

Oui, le WE pour les instits... Pendant ce week end, ils corrigent et préparent la semaine, c'est à dire au moins une journée de travail. Mais, viens prendre notre place. Un professeur des écoles que vous faites bien rire.

fred  a répondu le 09/12/2010 à 6:47:

D'accord avec la télé et le manque de sommeil , mais pour le week-end du samedi des instits, il faut savoir de quoi on parle avant d'avancer ces élucubrations contre ces fainéants de fonctionnaires... L'immense majorité des instits étaient contre la semaine de 4 j. Ce sont plutôt les parents qui étaient bien contents (il faut bien chouchouter l'électorat !).

lol  a répondu le 09/12/2010 à 9:32:

A nel qui corrige et prépare la semaine le Week end : que fais-tu entre 16h30 (heure à laquelle je récupère mes enfants) et 18h ? 1h30 X 4jours = 6 heures.

Mariel  a répondu le 10/12/2010 à 2:46:

A lol: il récupère les siens et s'en occupent, après avoir essayer d'"éduquer" ceux des autres!!!

malou  a répondu le 11/12/2010 à 21:33:

Eh oui les profs aussi ont des enfants... et parfois ils bossent aussi entre 16h30 et 18h00 en faisant faire les devoirs des enfants des autres à l'étude !!!! eh oui pas tous des fainéants comme dit Lol.

tintin  a écrit le 09/12/2010 à 5:57 :

Diminuer les vacances d'été... hum, il ne faudrait pas oublier que les enseignants ne sont pas payés pendant les 2 mois d'été. Le salaire annuel sur 10 mois est mensualisé. Cela veut dire une augmentation générale ?

Christian  a répondu le 09/12/2010 à 8:04:

Faux. Seuls les personnels vacataires, non tirulaires d'un poste, ne sont en général pas payés l'été vu que leur contrat ne couvre pas cette période.
Les enseignants titulaires, c'est-à-dire la grande majorité, sont eux bien évidemment payés toute l'année !

zelouille  a répondu le 09/12/2010 à 8:39:

Bonjour,
C'est VRAI!! le salaire est bien versé mais les mois d'été ne sont pas comptabilisées! le salaire d'un prof c'est le salaire annuel de septembre à juin , versé sur douze mois!
Cordialement
zelouille

ELLA  a répondu le 09/12/2010 à 9:37:

je retiens l'idée des parents divorcés et il y en a beaucoup, qui récupère leur enfant le vendredi soir. Si le samedi matin devait être à nouveau une matinée d'école, quelle frustation pour celui ou celle qui a la garde des enfants le WE surtout pour les parents qui habitent assez loin l'un de l'autre.

minette miaou 66  a répondu le 10/12/2010 à 14:09:

je suis d'accord la semine de 4jours c'eest biennnnnn yhgyf t

Ptivax  a répondu le 11/12/2010 à 11:33:

Si un cadre A touche 28000? par an, le prof (cadre A aussi) touchera 23334? par an, soit 2 mois en moins correspondants aux vacances.
Pas de vacances raccourcies sans salaire ajusté, il faut y veiller !