La Tribune

Le pacte civique, un appel à vivre, penser et agir autrement

DR
DR
Sophie Péters  |   -  772  mots
"Œuvrer pour une société désirable pour tous à partir de quatre impératifs fondamentaux : la créativité, la sobriété, la justice et la fraternité", telle est l'ambition du Pacte civique qui va être lancé dans la perspective des échéances électorales de 2012.

La Marseillaise n'est plus de saison : le "Aux armes citoyens" prend aujourd'hui des allures de "A vos actions, citoyens". Un collectif d'une vingtaine d'associations allié à des personnalités de la société civile a pris l'initiative de lancer un pacte civique pour 2012.

Dans la droite ligne du pacte écologique de l'élection présidentielle de 2007, ce pacte sera lancé les 14 et 15 mai au Palais des Arts et des congrès d'Issy Les Moulineaux. Douze ateliers thématiques présenteront les trente-deux propositions d'engagements individuels ou collectifs pour rassembler les énergies et faire émerger des propositions concrètes. L'ambition est belle et grande : "oeuvrer pour une société désirable pour tous à partir de quatre impératifs fondamentaux : la créativité, la sobriété, la justice et la fraternité".

Parmi ces trente-deux engagements figurent l'éducation où doit prévaloir la coopération, le respect des personnes dans l'entreprise, la préservation de l'autonomie des médias et de leur déontologie, ou encore la droit à la parole de chacun et la promotion d'équilibres écologiques pour préserver la planète. L'objectif très clair : interpeller les responsables politiques à l'occasion des prochaines échéances électorales.

Inaugurées avec l'appui de Jean-Paul Delevoye, l'ex-médiateur de la république, ces deux journées seront l'occasion d'attirer les premiers adhérents et de mobiliser ceux des associations partenaires comme ATD Quart Monde, l'Agence pour l'éducation par le sport, le club de Budapest, Colibris ou encore Démocratie&Spiritualité. Ce pacte civique sera proposé à la signature de tous, individus et collectivités. Un bulletin d'adhésion est en ligne dès le 11 mai sur le site www.pacte-civique.org.

"La grande idée de ce pacte civique c'est d'aider à la coopération et faire se rencontrer beaucoup d'initiatives qui ne se connaissent pas. Ce qui nous manque c'est le souffle de la coopération", estime Claude Alphandéry, ancien président du Laboratoire de l'économie sociale et solidaire et l'une des personnalités engagés dans ce collectif. Mais aussi comme l'indique une des autres personnalités de ce pacte, le philosophe Patrick Viveret, "peser sur la demande citoyenne à l'instar des mouvements de consommateurs qui ont fait bouger l'économie sur le terrain des produits bio et équitables".

Ce pacte civique entend donc renouveler le vivre ensemble et rénover la qualité démocratique. Il est issu d'une réflexion collective, interdisciplinaire et transversale menée depuis des mois par plusieurs mouvements associatifs et personnalités de la société civile convaincus de l'impérieuse nécessité de changer de paradigme sociétal. Une mutation qui devrait selon eux amener vers un nouveau contrat social et citoyen sous plusieurs conditions : modifier les conduites individuelles en prenant des engagements soit à titre personnel ou collectif, transformer le mode de fonctionnement des organisations et enfin peser sur les politiques et les institutions. Les adhérents au Pacte civique, personnes physiques ou morales, s'engagent ainsi à adopter des comportements "porteurs de sens", à promouvoir une économie respectueuse de l'environnement et au service de la personne, enfin à améliorer la vie démocratique.

Pour Jean-Baptiste de Foucauld, président de Démocratie&Spiritualité, à la pointe de ce mouvement, "il est temps de réagir aux crises, aux dérives et aux fractures dont souffrent notre société et notre démocratie. C'est possible comme nous le montrent les multiples initiatives en cours". A cet égard le collectif associatif constate que, loin des discours catastrophiques ou démobilisateurs, beaucoup de femmes et d'hommes, à l'occasion de ces différentes crises, découvrent au fond d'eux-mêmes, chez leurs proches ou dans leur communauté d'appartenance, des ressources qu'ils ne soupçonnaient pas et qu'ils ont du mal à exprimer clairement.

Qu'il s'agisse de simple "courage", "d'instinct vital" ou de "quêtes d'identité", ce sont des énergies qui aux yeux de ces initiateurs constituent le principal ressort qui permettra de donner un nouvel essor à la démocratie. Toutes ces personnalités engagées dans le Pacte civique, comme aussi Geneviève Ancel, de "Dialogues en humanité", ou encore Jean-Pierre Dubois, président de la ligue des droits de l'homme, sont persuadées "d'ouvrir une voie" pour permettre une prise de conscience générale mais aussi, comme l'indique Jean-Baptiste de Foucauld, "donner corps à une certaine espérance présente dans notre société qui a encore du mal à trouver les moyens de son expression". Tous se réfèrent à la fameuse "voie" d'Edgar Morin dont la ligne directrice consiste à "aider à ce que la France s'en sorte mieux". Une pierre dans le jardin des politiques auxquels les signataires du pacte donnent bientôt rendez-vous.

Réagir

Commentaires

mijpopoy  a écrit le 14/05/2011 à 16:45 :

oui,je voudrais en savoir plus sur les moyens proposés

bancopasillico  a écrit le 12/05/2011 à 14:01 :

a moutarde, moi, un mr m'a rapporté 40 e en espèce et une carte bancaire à la banque ou je bosse. Il a même pas voulu que je transmette ses coordonnés à la personne pour être remercié. Respect, des gens comme ça, y'en a plus beaucoup en effet. temps durs oblige.

bancopasillico  a écrit le 12/05/2011 à 14:00 :

le service militaire avait du bon. On supprime ce qui marche en france, c'est chouette.
J'aurai aimé savoir si les gens qui concouraient à l'elaboration de ce pact étaient payés pour.. si oui, je veux bien participer à un truc qui ne sert à rien sinon à faire croire que c'est possible.
Demandez leur plutôt comment régler le problème de la faim dans le monde, y compris en france, comment faire pour que chacun est un toit décent (ah, en france on a une loi, un texte, des associations.. c'est moche, ça n'empêche pas des gens de dormir dans la rue) et comment faire pour que chacun dans le monde ait un travail lui permettant de subvenir à ses besoins et celui de sa famille. ah, la je pose le doigt sur les questions qui devraient être traitées et jusqu'à ce que une solution soit trouvée. Le reste, c'est de la poudre au yeux. car quand on a ces 3 éléments là, on a le temps de se tourner vers l'autre, et là ce sera le monde des bisounours. comme une petite poignée de gens n'a pas intérêt à ce que tout le monde mange à sa faim, se loge et travail.. on continuera en guerre et révolutions. dommâge, les gens qui ont des idées ne sont pas celles qui ont le pouvoir.

moutarde  a écrit le 12/05/2011 à 12:37 :

pacte civique:nous avons perdu une paire de lunettes avec verres progressifs ,le tout dans un étui avec le nom de l'opticien dedans .Eh bien ,2 semaines plus tard ,pas de retour ,ni en mairie, ni en écoles , ni chez l'opticien ....Il y a du travail à faire ,beaucoup de travail .

cri17cri  a écrit le 12/05/2011 à 12:05 :

Dommage, je ne lis quasiment que du négatif. Donnez donc une chance aux gens de devenir meilleurs....

le philanthrope  a écrit le 11/05/2011 à 19:23 :

C epacte que je découvre dans cet article, me donne beaucoup d'espoir dans l'avenir. Je le trouve de trés bon augure et je pense y adhérer et même en être actif si possible. Il faudra faire attention de ne pas verser dans un parti politique; puisque jusqu'à présent ils ne manifestent pas les mêmes pôles d'intérêts.

Ya d'la joie!  a répondu le 12/05/2011 à 16:50:

Tout à fait d'accord avec vous. Il faut garder l'espoir que l'on puisse vivre dans une société où les valeurs fondatrices de notre république soient enfin remises à l'honneur! Et tant pis pour les grincheux et pessimistes qui ne voient que le coté vide du verre. L'utopie est nécessaire pour faire avancer la société et non la résignation. Mais attention aux politiques en embuscade!!!

HRV  a écrit le 11/05/2011 à 11:36 :

Encore un pacte plein de bonnes intentions auquel tous les politiques se sentiront obligés d'adhérer mais quia l'image du pacte écolo de Hulot sera vite oublié une fois de plus après l'élection!De plus j'imagine que certaines mesures préconisées seront en contradiction avec la marchandisation de toutes les relations sociales pronée par l'OMC

ephw  a écrit le 11/05/2011 à 10:43 :

c'est vrai hélas, surtout dans les villes à forte "mixité sociale", moins à la campagne où les habitants se connaissent mieux et se respectent plus.

expatrie  a répondu le 11/05/2011 à 14:27:

tous depend d ou tu vis dans un certain nombre d'Etat des USA la mobilité n est pas un drame quand vous arrivez vous avez les assiciation de quartier, religieuses, les voisins qui viennent vous accueillir.... Apres libre à vous d entretenir ou pas ce voisinage...

Tant qu en France malgre toutes les bonnes paroles, cela sera chacun pour soi, et ou chacun ne veut "faire sa part" du plus pauvre au plus riche le pays n avancera pas

BIBI  a écrit le 11/05/2011 à 10:04 :

Vous avez oublié: LE RESPECT.
aujourd'hui, on ne respecte plus rien, ni les gens, ni les règles de vie, des choses, des lois etc..

Pierre  a répondu le 11/05/2011 à 12:02:

Si les créateurs de ce pacte ont déjà oublié le RESPECT!!!!!LE GERME EST MORT DANS l'OEUF!!!!!! LE RESPECT TOUT EST LA

kc2000  a répondu le 12/05/2011 à 9:46:

Quand le président de la République lui-même ne respecte plus rien, difficile pour les gens d'avoir un modèle à suivre...

Mordrakheen  a répondu le 12/05/2011 à 12:25:

tout ca c est du bisounours land c est petrit de bonnes intentions mais ca ne sert à rien car ca ne changera pas les gens Traitez moi de vieux réac mais la plus grosse connerie ca ete la suppression du service militaire vous y appreniez a vivre ensemble et à travailler ensemble et aussi à respecter votre prochain aussi différent qu il etait de vous même