Le "made in France" s'offre un label certifié

 |   |  204  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Pro France)
Yves Jego a présenté ce jeudi un label "origine France garantie" que pourront apposer les industriels souhaitant mettre en avant les produits dont l'origine française aura été certifiée.

Origine France garantie... C'est sous ce label que les industriels français vont pouvoir mettre en avant leur production auprès des consommateurs. A condition néanmoins que le produit concerné respecte deux conditions ainsi définies : "au moins 50%" de sa valeur devra avoir "été acquis sur le territoire national" et "le(s) lieu(x) où il a pris ses caractéristiques essentielles est situé en France".

C'est Yves Jégo qui est à l'origine de ce nouveau label. Le député radical s'était vu confié une mission sur le sujet en 2009 par Nicolas Sarkozy. Après plusieurs mois de consultations, Yves Jego avait remis l'année suivante un rapport dans lequel il concluait notamment que, pour défendre la marque France, il convenait de créer un label volontaire permettant aux entreprises le souhaitant d'apporter une information non sujette à caution sur l'origine française de leurs produits.

Ce label "Origine France garantie" qui concernera l'ensemble des secteurs d'activités sera certifié par Bureau Veritas Certification. L'opticien Atol sera apparemment le premier à "tester" l'efficacité de ce nouveau label, qui apparaîtra dès la fin de cette semaine sur certaines de leurs lunettes et dans les spots publicitaires diffusés à compter de ce vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2011 à 16:47 :
50%, bof, l'importateur y mettra son coût de main d'oeuvre ou d'assemblage et cela dépassera les 50%; 80% c'était mieux, peut-être faut-il des niveaux de label. 50 % 75% 100%.
mais dans l'absolu on peut imaginer qu'une boîte française( sûrement achetée pour l'occasion) ne soit qu'un écran pour une multinationale étrangère qui rapatriera ses bénéfices chez elle, alors qu'un produit venant de l'étranger soit en fait propriété d'intérêts français qui rapatrieront leurs bénéfices chez nous d'une manière ou d'une autre.
à force de compliquer le monde pour essayer de coller à tous les cas de figures, on oublie que la simplicité est la mère de l'efficacité, si tout était simplifié, nombre de métiers hautement rémunérés disparaîtraient, les gens n'ayant plus besoin de spécialistes en droit de ceci ou cela, fiscalité, expertise etc.. ce qui est le lit de la classe moyenne, de quoi réfléchir sur les conséquences du monde qu'on aimerait voir( et un monde qui fonctionne), si les grosses entreprises payent moins d'impôts que les petites grâce à tant d'experts c'était un choix, conscient, on ne peut se plaindre que la société s'adapte aux lois pondues( c'est à dire essayent de les contourner ou de les utiliser au maximum jusqu'à la mauvaise foi).
a écrit le 20/05/2011 à 13:48 :
RANCE ? Est-ce une simple erreur de cadrage ?
a écrit le 20/05/2011 à 12:04 :
L'essentiel est dans le rapport qualité/prix ! Le reste est secondaire...
a écrit le 20/05/2011 à 8:51 :
Bien d'avoir enfin un logo Made in France mais ils auraient pu mettre les couleurs du drapeau en Français car comme tout logo , il faut qu'il soit visible pour être lu et je pense que le consommateur ne le verra à peine. Pour les 50 % de la valeur c'est déjà une avancée mais ce n'est pas la panacée , car un produit prenons qui coûte 2 euros à fabriquer en Chine mais qui a sa pièce principale assemblée par une personne en France ou même par une machine en France mais que cette opération coûte aussi 2 euros vu les coûts pour le personnel ou l'es frais administratifs ou les amortissements , on aura un produit Made in France. De plus , le made in France n'a pas cette reconnaissance que le Made in Germany a , sauf peut-être pour la branche textile et du luxe. Il faudra donc retravailler cette image.
a écrit le 20/05/2011 à 8:06 :
La création de ce label démontre que les hommes politiques ont une méconnaissance totale du monde industriel et du commerce. Quand les composants viennent du monde entier (cf les récents retards de productions des voitures européennes suite aux difficultés d'approvisionnement auprès de certains fournisseurs japonais), quand les outils (robotique) et les logiciels prennent une part croissante dans la production de produits, et viennent eux aussi du monde entier, alors certifier une origine est soit très simpliste, soit irréalisable.
a écrit le 20/05/2011 à 7:59 :
Certains produits obtiendront aisément ce label d'origine garantie : essence et gas-oil, par exemple, dont au moins 75 % du prix est constitué de taxes franco-françaises et qui, avec un peu de chances, auront été raffinés en France, lieu donc où ces carburants auront pris leurs caractéristiques essentielles.
a écrit le 20/05/2011 à 7:18 :
Voilà un beau sujet mais comme d'habitude avant tout politique. Ce sujet avait été traité par M. Y.Jégo pour le calmer après avoir été débarqué de son poste de ministre de l'Outre Mer affaire du LKP et surtout de ceux qui tiennent l'économie des Dom Tom grands profiteurs des contribuables. Actuellement ce Monsieur fait un peu de bruit et rallie M. Borloo le grand démocrate écolo du gaz de schiste, alors on ressort des cartons le sujet pour que M. Jégo ait le sentiment d'exister.
Les labels sont de plus en plus contestés et pourquoi QUE 50% avec un peu d'astuces et de va et vient tous les produits deviendront label France avec à la clé un prix tiré vers le haut.
Réponse de le 20/05/2011 à 8:00 :
Je trouve votre commentaire trop, comment dire abrupt; je crois au contraire à l'intérêt des labels à la condition qu'ils aient une vraie valeur c'est à dire que les critères d'attribution et de contrôle soient indiscutables. Ceci est vrai pour les produits manufacturés,les produits alimentaires, et même les services. Si l'Europe avait été un peu moins naïve, on en serait pas là aujourd'hui, notre économie peut être intelligemment protégée par les labels, la sortie de l'euro n'est pas forcément la bonne solution. Quand à M. Jégo je ne le connais pas, mais au moins il semble avoir fait du bon boulot et Sarko pourtant si autoritaire sait aussi déléguer des missions et aller jusqu'au bout, c'est son paradoxe. Cela fait partie de son style, de sa marque de fabrique, heureusement, car pour le reste ça se discute sérieusement...
Réponse de le 20/05/2011 à 10:20 :
bonjour,
Je vous invite à prendre connaissance du système de validation CE, pourquoi? ce label forme de garantie n' a de valeur que le symbole car le produit contrôlé est dans la plupart des cas sur le marché avec son numéro de référence alors que le contrôle n' a pas encore été réalisé, je peux vous assurer que je parle d'un sujet que j'ai pu vérifier.
Pour ce qui est du Président pour qui j'ai voté je doute de sa sincèrité car ses promesses sont loin d'avoir été tenues et l'on voit aujourd'hui que les nouvelles promesses sont plus électorales que pour le bien de notre Pays et de ses citoyens.
La politique est un système obscur et d'argent à contario d' un engagement de conviction et de foi au service d'un Peuple.
Je vous souhaite un excellent WE et vour remercie pour votre commenataire à bientôt je l'espère.
a écrit le 20/05/2011 à 5:19 :
Autrefois nous produisions en France, ce label aurait été un petit plus. Mais aujourd'hui je verrais plutôt un label "prélèvements obligatoires garantis"
a écrit le 19/05/2011 à 23:23 :
En voyant les posts, je trouve que les réactions sont pour la plupart pertinente.
C'est un bon début qui qui trop tard avec un label qui coutera cher sans pour autant garantir aux consommateurs que le prix du produit sera redistribué en france. Ensuite, un label coute car ça demande des controles, c'est logique. Donc imposé du 100% français sur ce label serais difficilement gérable pour les entreprises, soit trop cher pour le consommateur. Mais je trouve ça bien car c'est un bon début pour garder le maximum d'argent en france et surtout changer l'état d'esprit du consommateur qui depuis 20 ans est sur "toujours plus pour moins cher pour de la qualité douteuse et du produit jetable". Je pense qu'il faut en revenir à l'état d'esprit des vieille machine à laver que l'on paye bonbon mais qui nous dur facilement 20-30 ans, fiable mais qui valent le cout d'etre réparées, au final, l'argent reste en france... bref c'est un bon début et la concession des 50% fera que ce label prendra au niveau des entreprises tout changeant l'état d'esprit du consommateur. Je me pose une question: pourquoi y a pas un seul gogol en politique qui n'a pas eu l'idée de nous proposer ça... depuis toutes ces années que l'on enrichie la dictature chinoise?
a écrit le 19/05/2011 à 19:03 :
#DSK, on va lui mettre où le label.
a écrit le 19/05/2011 à 17:02 :
Bonne initiative meme si elle arrive 20 ans trop tard et qu'elle ne va pas assez loin. Car comme explique par alwin ca ne changera rien a ce qui est deja fait aujourd'hui et donc malheureusement ne jouera pas sur l'emploi
a écrit le 19/05/2011 à 16:54 :
"au moins 50%" de sa valeur devra avoir "été acquis sur le territoire national" et "le(s) lieu(x) où il a pris ses caractéristiques essentielles est situé en France"."===> donc en clair, un produit conçut en France ( les caractéristiques essentielles du produit sont déterminées en France ) , produit en Chine mais vendu en France avec une multiplication du prix d'import par 2 ( 50% de sa valeur acquise en France ) aura droit à ce label. Au temps dire que ce label ne vaut rien et n'aura aucun impact sur la ré industrialisation du pays.
a écrit le 19/05/2011 à 16:34 :
Il n'en reste pas beaucoup de produits fabriqués entièrement en France. Cela fait très drôle de voir cette mention. Cela est le cas pour Tefal. Combien de temps encore ?
a écrit le 19/05/2011 à 16:14 :
super je design un produit, je fabrique en chine et je labellise origine france
a écrit le 19/05/2011 à 16:11 :
Où sont les couleurs de la France dans ce logo ?!?
a écrit le 19/05/2011 à 15:51 :
50% made in français

la moitié de la valeur devra correspondre à des activités de production située sur le territoire national.

MADE IN GERS 100% OU MADE IN FRANCE 100%
a écrit le 19/05/2011 à 15:33 :
depuis le temps qu'on attendait cela. Et ça lui a pris un an... j'espère qu'il planchait sur d'autres sujets. Je trouve que pour les prochaines elections,la tribune devrait faire un bilan des actions faites par les différents ministres. ça permettrait de se rappeler ce qui a été utile ou pas vu que c'est toujours les mêmes têtes qui reviennent, on a du mal à se rappeler ce qu'ils ont fait de bien ou de mal durant leur longue carrière.
a écrit le 19/05/2011 à 15:29 :
Attention La tribune, sur la page d'accueil l'image du Made in France est tronquée et on ne lit plus que "Origine Garantie Rance". Cà peut bien évidemment faire rire surtout pour notre réputation culinaire.
Réponse de le 20/05/2011 à 10:03 :
Bien vu. Je crois que cette présentation est tout à fait justifiée en ces instants. Sur la scène internationale l'odeur de la FRANCE est plutôt RANCE eu égard au comportement d'un de leur plus illustre représentant.
a écrit le 19/05/2011 à 15:19 :
Avec des couleurs bleu-blanc-rouge, ça aurait été plus clair et plus facile à repérer. Ils ont honte de leur drapeau ou quoi ?
a écrit le 19/05/2011 à 15:16 :
pourvu que ce nouveau label ne soit pas payant pour les entreprises sinon cela sera un bide . il serait même judicieux de faire le contraire un label "made in pas France" obligatoire pour tous eux qui ne fabrique pas en France et bien sûr payant pour ces entreprises
si on se decarcasse pour fabriquer Francais qu'on ne paye pas pour le justifier c'est de la double peine
Réponse de le 19/05/2011 à 15:53 :
Ou tu as vu qu'un label est gratuit en France. On peut tricher sur les controle, mais il faut faire le chèque.
a écrit le 19/05/2011 à 14:53 :
C'est du protectionnisme pure et simple et une simple de discrimination à l'encontre des autres produits !! je me demande si bruxelles acceptent çà !! pourquoi ne pas mettre comme les autres produits étrangers : Made in france et c'est tout !!
en tout cas çà ne changera grand chose pour l'industriel français
Réponse de le 19/05/2011 à 16:16 :
J'ai l'exemple de la suède en tête, qui en plus d'avoir le "producerade i sverige" en gros sur ses produits et les suèdois les achètent prioritairement ! Ils vont même jusqu'à écrire sur les canettes de coca-cola la région où est produit le sucre... Il n'y a rien de mal, si c'est l'acheteur qui fait le choix, et non un protectionnisme par les douanes.
Réponse de le 19/05/2011 à 22:26 :
La France est en retard sur la Bretagne. Les entrepreneurs de ses cinq départements historiques (22, 29, 25, 44 et 56) disposent depuis 1995 du célèbre label "produit en Bretagne". (http://www.produitenbretagne.com)
a écrit le 19/05/2011 à 14:10 :
Excellent!!!!
Enfin.....
Désormais, les consommateurs pourrons choisir de privilégier l'emploi en France...
Réponse de le 19/05/2011 à 14:43 :
oui c est une trés bonne initiative pour une fois
Réponse de le 19/05/2011 à 15:55 :
Pour moi Origine France ne doit s'appliquer que sur un produits 100% Français et non pas 50%. On va encore prendre le consommateur pour un imbécile. Achetez ce produit il est français à 50%
Réponse de le 19/05/2011 à 16:06 :
"au moins 50%" de sa valeur devra avoir "été acquis sur le territoire national" et "le(s) lieu(x) où il a pris ses caractéristiques essentielles est situé en France".

Du grand n'importe quoi...
En gros, j'importe des kits de montage du bungladesh à très bas prix (2-3% du prix), et je monte tout ça en FRANCE, et je mets origine France, très, très comique.

Et dire qu'on paye tout ça par nos impôts.


Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :