Bandeau Présidentielle

Les agents de la fonction publique seraient de plus en plus aimables...

 |   |  401  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Mis au point par le ministère du Budget, le baromètre de la qualité des services publics progresse. Gagnant 3 points par rapport à l'année dernière, il indique que 81% des Français sont satisfaits des efforts engagés par les ministères et opérateurs de l'Etat pour améliorer la qualité de l'accueil.

Selon la troisième édition du baromètre semestriel de la qualité des services publics mis au point et publié par le ministère du Budget, les efforts engagés par les ministères et opérateurs de l'Etat pour améliorer la qualité du service rendu sont de plus en plus appréciés par les Français.

En hausse de trois points par rapport à mars, l'indicateur « Indice de la qualité de l'accueil dans les services de l'État », l'indice moyen de la qualité de service s'élève désormais à 81%. Il affiche une hausse de quatre points par rapport à octobre 2010. Un résultat qui, sans surprise, enchante la nouvelle ministre du Budget, Valérie Pécresse.

« Plus encore, la note moyenne des sites ayant déployé le référentiel Marianne et accompagnés dans 27 départements par la Direction générale de la modernisation de l'Etat en 2010 est supérieure de 6 à 10 points à celle des autres, tous engagements confondus, et leur progression deux fois plus rapide », se félicite le ministère du Budget.

Pour mémoire, le référentiel Marianne repose sur la charte Marianne mise en place à partir de janvier 2005. Conçue pour devenir le document de référence pour la qualité de l'accueil dans les services publics, elle est construite à partir de quelques grands principes d'accueil, comme la courtoisie, l'accessibilité, la rapidité, la clarté des réponses, l'esprit d'écoute, la rigueur et la transparence.

Sur le traitement des démarches, deux indicateurs de la qualité de service rendu aux usagers progressent particulièrement : il s'agit du pourcentage de premiers voeux satisfaits lors de la demande d'inscription à l'université. Il gagne 17 points par rapport à l'édition de mars à 61%. « Cette progression s'explique par la campagne d'information menée par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche auprès des élèves », explique le ministère.

Le pourcentage de décisions sur les dossiers d'indemnisation chômage pris en moins de 15 jours bondi de 9,5 points par rapport à l'édition précédente. Désormais, 95,5% des usages expriment leur satisfaction sur ce point. Pour Bercy, « cette augmentation s'explique par le renforcement du suivi du traitement d'un dossier dans les 15 jours sur un périmètre élargi. Il prend désormais en compte les allocations de solidarité spécifique relevant du régime de solidarité de l'Etat en plus de l'allocation de retour à l'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2011 à 22:50 :
Cette attitude va sans doute changer quand le gouvernement (quel qu'il soit ) annoncera la baisse de leur rémunération !
Réponse de le 30/07/2011 à 5:39 :
@Pierre, déjà que les salaires sont minable! dans ce pays pas de pouvoir d'achat!!!
Réponse de le 30/07/2011 à 15:36 :
@ DEGOUT: alors cherche une autre boulot mieux rémunéré !!! Qu'est-ce qui te retiens ???
a écrit le 26/07/2011 à 21:39 :
Nous ne sommes pas un 1er avril pourtant ??? :) Trêve de galéjades, le renouvellement de personnel via les départs à la retraite y est ( effectivement) sans doute pour quelque chose. Un vent nouveau en quelque sorte. De plus les fonctionnaires de - de 30 ans ont nettement plus conscience de leurs avantages quand ils voient leurs potes de Fac, de BTS ou d'école, galérer pour avoir ne serait-ce que 2 ans de visibilité professionnelle. Bref, ils ralent moins et sont + souriants.
a écrit le 26/07/2011 à 7:09 :
Cela tient avant tout de la baisse de la moyenne d'age des fonctionnaires. Les vieux grincheux sont partis en retraite et les jeunes qui les ont remplacés sont plus sympas car contents de travailer, c'est tout !!
Réponse de le 26/07/2011 à 21:27 :
Finalement des jeunes content de travailler! quel plaisir de lire cette nouvelle.
Réponse de le 30/07/2011 à 5:34 :
@Amar, après 37 ans de carrière, un individu avec tout ce qu'il à pu supporter, n'a plus de motivation! fonctionnaire où pas!Et quand ,ceux qui dirigent ces hommes et femmes, sont parfois affreux avec eux, cela n'arrange pas les choses! alors les anciens ont donnés! les jeunes après 37 années de fonction, ils auront les mêmes sentiments!!!!!
a écrit le 25/07/2011 à 18:14 :
Quoi ?! Les syndicats gauchistes nous auraient mentis en prétendant que la réduction des effectifs et la maîtrise des coûts allaient se faire au dépriment du service apporté aux usagers ?
Réponse de le 30/07/2011 à 15:38 :
@ dul: et c'est quoi une syndicat pas gauchiste ??? Une carpette qui demande à ses sympathisants de ramper tout leur vie en chantant "je suis heureux, remet m'en un peu" :-)
a écrit le 25/07/2011 à 16:42 :
Avec la prochaine crise qui arrive (celle de la dette publique) et leurs licenciements en masse, ils ont bien intérêt à changer d?attitude envers les employeurs potentiels qu?ils accueillent dans les administrations. Même un chômeur d?aujourd?hui peut devenir chef d?entreprise. Fini l?arrogance de ceux qui ont un job à vie. Ce n'est que mon avis (qui est aussi un petit conseil).
Réponse de le 26/07/2011 à 0:05 :
Très bon constat l'attitude d'un grand nombre dans l'administration, que viens tu faire ici tout en regardant la pendule.
Réponse de le 30/07/2011 à 5:44 :
Je suis fonctionnaire, en retraite, ceux qui pense du mal des fonctionnaires je m'en tape, après tout, cela est reconnu que les FRANCAIS sont des jaloux! ils s'occupent du voisin et pas d'eux même!
Réponse de le 30/07/2011 à 19:20 :
@ fonct: il ya peut-être des jaloux, mais il faut tout de même reconnaître que les fonctionnaires ont des poouvoirs staliniens par rapport à leur niveau intellectuel !!! et ils font bien sentir que c'est eux qui ont le tampon !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :