La Tribune

Forte progression du chômage en France

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
latribune.fr  |   -  281  mots
Après quatre mois d'embellie au début d'année suivi d'un atterrissage brutal en mai, la situation du marché du travail se dégrade de nouveau en juin. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'affiche en hausse de 1,3% (33.600 personnes) par rapport au mois précédent et de 1,5% sur un an.

Les inquiétudes des ménages sur la situation du marché du travail sont montées en flèche en juillet, selon l'enquête de l'Insee de mardi. Un sentiment justifié si l'on en juge les chiffres publiés mercredi soir par la Dares (ministère du Travail) et Pôle Emploi : le nombre de demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A) a en effet progressé de 1,3% en juin (soit de 33.600 personnes) et de 1,5% en un an, s'établissant à 2,72 millions de personnes.

Le nombre de demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite (catégorie B) a diminué de 0,8% en un mois, mais reste en hausse de 4,2% sur un an. Le nombre de demandeurs d'emploi en activité longue (catégorie C) baisse de 0,5%, mais a progressé très fortement sur l'année (+13%).

4,1 millions de demandeurs d'emploi

Au total, la France métropolitaine compte à fin juin 4,1 millions de demandeurs d'emploi (catégories A, B, C), soit 0,6% (25.000 personnes) de plus qu'il y a un mois et 4% de plus qu'il y a un an.

Le nombre de demandeurs d?emploi de moins de 25 ans (catégories A, B, C ) s?accroît de 1,2 % en juin mais marque une diminution sensible sur l'année (-1,8 %). Le chômage des jeunes au sens du BIT (Bureau internationl du travail) reste toutefois élevé en France : 22,8% à la fin du premier trimestre.

Au terme du premier trimestre, le chômage au sens du BIT  s'est établi à 9,2%. Il a à peine diminué (-0,1%) alors que le premier trimestre a été marqué par une croissance économique exceptionnelle (+0,9%). La baisse du nombre de demandeurs d'emploi lors des quatre premiers mois de l'année avait été brutalement interrompue dès le mois de mai.

 

Réagir

Commentaires

boss  a écrit le 20/09/2011 à 10:53 :

il y a actuellement 4.1 million de chaumeur en france et l'etat ce plein qu'il on une dette il ont ka moin les payer il leur retir 100 euro faite le calcul on et une france faineant et qui arrete de nous pomper nous les entreprises

koifaire  a écrit le 06/08/2011 à 7:35 :

Article intéressant, puisque cette étude montre, une fois de plus que les seniors ne font pas ou plus partie de la population !
D?ailleurs aucun lecteur ne semble s?en préoccuper alors que la qualification de senior est atteinte à partir de la fourchette d?âge 40 ? 45 ans. A méditer.
Enfin, le chômage n'a-t-il jamais cesser d'augmenter entre les fins de droits, les radiations, la limite d'âge dispensant de recherches d'emploi, les stages, etc... ?