Immigration professionnelle : la France donne un vrai-faux tour de vis

 |   |  614  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le gouvernement s'attaque à la liste des trente métiers ouverts aux étrangers. Une "mesurette" très médiatique rapportée aux 25.000 titres de travail attribués chaque année. Explications.

C'est une opération de communication à peine voilée. Un an après le désormais célèbre "discours de Grenoble", dans lequel Nicolas Sarkozy reliait sans détour insécurité et immigration, le gouvernement persiste sur le terrain polémique de l'accueil des étrangers. Il propose la réduction de moitié du nombre de métiers dits "en tension", c'est-à-dire pour lesquels "il est difficile de trouver des candidats sur le marché classique du travail", selon le ministère de l'Intérieur, et ouverts aux étrangers. Ce pour répondre à un taux de chômage élevé. Outre le raccourci discuté qui consiste à lier chômage et immigration légale, cette proposition ressemble à tout, sauf à une véritable mesure.

Sur la manière d'abord, l'annonce en plein coeur de l'été attise les critiques. Le Parti socialiste dénonce une action "en catimini", tandis que les syndicats, qui avaient jusqu'au 8 août pour faire part de leurs commentaires, s'insurgent de ne pas avoir été consultés.

Sur le fond ensuite, le gouvernement semble s'être peu penché sur le sujet puisque la liste qui a "fuité" ne propose que quatorze métiers - "conception et dessin de produits électriques et électroniques" y figure deux fois. La liste définitive devrait être publiée avant le 15 août. Il faut dire qu'après avoir instauré cette liste des 30 métiers (à la suite de la déclaration de Nicolas Sarkozy en 2007 de vouloir augmenter de 7% à 50% la part de l'immigration professionnelle dans l'immigration régulière totale), le gouvernement revient finalement sur sa politique d'ouverture aux travailleurs étrangers, aussi qualifiés soient-ils. Pourtant les visas de travail ne représentent qu'un peu plus de 12% du total des titres délivrés aux étrangers en 2009, soit seulement 24.456 autorisations de travail nouvellement accordées à des étrangers des pays tiers, ou membres de l'Union européenne (UE) en situation transitoire (à ce jour, la Bulgarie et la Roumanie). Rapporté à la population française, cela donne un ratio de 0,04%. Même la présidente du Medef, Laurence Parisot, déclarait en avril ne pas croire que "l'immigration légale par le travail soit un enjeu".

Conventions bilatérales

D'autant que la liste des trente(bientôt 15) métiers en tension est loin d'être le seul moyen d'obtention d'un titre de travail. Pour la Bulgarie et la Roumanie, 150 métiers sont toujours ouverts. Des conventions bilatérales existent avec le Canada, les Etats-Unis, le Maroc, le Sénégal ou encore la Tunisie. Soixante-quatorze métiers sont ouverts aux ressortissants tunisiens, par exemple, avec un contingent de 1.500 titres délivrés par an en 2009, au seul motif des échanges de "jeunes professionnels", dont les durées peuvent aller jusqu'à vingt-quatre mois. L'accord mentionne également la carte "compétences et talents". Valable trois ans, elle concerne les migrants qualifiés et n'impose aucune restriction d'activité professionnelle. Son obtention est conditionnée au projet proposé par le migrant, qui doit contribuer au "rayonnement" de la France ainsi que du pays d'origine du travailleur.

Restent les cartes "scientifiques", délivrées aux étrangers accueillis dans des établissements de recherche ou d'enseignement pour une durée d'un an, mais renouvelables trois fois. Ou encore les titres de séjours provisoires pour étudiants étrangers. Ceux qui représentent près d'un tiers des immigrants autorisés, peuvent ainsi prolonger leur séjour jusqu'à six mois, afin de bénéficier d'une première expérience professionnelle en France.

L'impact de cette nouvelle liste paraît infime. A l'évidence, il s'agit bien, pour la majorité, de séduire un électorat hostile à toute politique d'immigration. Par ailleurs, le gouvernement refuse de communiquer tout chiffre détaillé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2011 à 10:21 :
en france, ce qui est terrible, c'est qu'une étrangère ne travaillant pas peut avec simplement 2 enfants partir en vacance chaque année, avoir des places gratuites pour visiter chateaux et musés, manger quasi gratos, ne pas payer de loyer (30 e par mois), bref, elle vit bien mieux que n'importe quel français celibataire gagnant le smic!!
Réponse de le 15/09/2011 à 6:59 :
Cette spécifique générosité française nous aide à creuser chaque jour le gouffre abyssal de la dette française qui nous engloutira tous, bientôt.
Réponse de le 23/09/2011 à 18:49 :
Vous avez oublié le petit déjeuner au lit, la rente mensuelle de 4.000? et les valets et autres véhicules de fonction :).

Non mais sérieusement ... je n'ose même pas vous sortir de votre fantasme ! ...

Sachez que les étudiants étrangers payent leur logement plus cher que les étudiants Français (logique, moins de subventions par la CAF) et ne bénéficient ni de bourses, ni de frais d'inscription gratuits, etc. ; Ils consomment aussi au même titre que des Français "normals", ...

MANGER GRATOS, NE PAS PAYER DE LOYER ... Des mots qui sont bien cruels quand on sait qu'un étudiant étranger doit payer QUATRE FOIS LE SMIG de leur pays pour "survivre" :)
Réponse de le 21/10/2011 à 13:50 :
Vous arrive-t-il, de temps en temps, de sortir de votre caverne ?
Si de tels étrangers existent réellement, veuillez en apporter la preuve et cesser de dire de telles insanités indignes d'une personne humaine.
J'oubliais : veuillez parler correctement le français et écrire sans fautes d'orthographe au lieu de vous prendre pour un Français!
Réponse de le 25/12/2011 à 10:13 :
@L'immigré : cette générosité française existe bel et bien et je constate qu'elle n'est pas reconnue, ce qui est un comble. Je vous prie cependant d'être un plus gentil et de faire preuve de retenue dans vos propos. Des termes comme "insanités", "indignes" sont trop durs. Ne vous posez pas non plus en donneur de leçons surtout, si vous êtes dans un pays d'accueil.
a écrit le 12/08/2011 à 16:24 :
Est ce que le journaliste veut l 'extrait d 'un plaidoirie et de la réponse du tribunal prouvant que la France ne respecte pas les conventions bilatérales qu'elle A effectivement parfois au niveau européen avec différents pays .Je suis à sa disposition.un peu facile de dire qu'il s 'agit d 'une opération de com., cela va avoir des conséquences très concrètes sur la vie de beaucoup de gens.
Réponse de le 13/08/2011 à 20:06 :
Evidemment que cela a des conséquences concrètes sur la vie d'un certain nombre de gens. Mais à un niveau plus global, l'immigration légale du travail reste marginale. Et si le gouvernement souhaite réduire l'immigration (je n'ai pas dit qu'il le fallait) ce n'est pas en s'attaquant à cette liste que cela va changer quoi que ce soit. Il s'agit à nouveau d'une tentative de récupération des voix d'extrême droite. C'est le propos de l'article.
a écrit le 12/08/2011 à 10:15 :
Faire rentrer des gens qui souhaitent conserver chez nous les comportements qui expliquent directement la pagaille qui existe dans leur pays, pagaille que justement ils cherchent à fuir, ça suffit.
Réponse de le 19/09/2011 à 12:46 :
Monsieur,
Sachez que les personnes concernées par cette mesure ne sont pas ceux qui brûlent des voitures dans les banlieues : ce sont des cadres supérieurs issus d'écoles prestigieuses que, vus les amalgames dignes d'un élèves de CP que vous faîtes, n'auriez jamais ou atteindre!
HEC, Polytechnique, Centrale, ces établissements vous évoquent ils quelque chose? Et bien ce sont les étudiants de ces écoles qui sont touchés chers monsieur, ceux qui, par leurs compétences, auraient pu faire sortir la France de la crise!
Bien à vous;
Une étudiante en Grande Ecole que la France a beaucoup déçue!
a écrit le 11/08/2011 à 14:49 :
C DU PURE DISCRIMINATION il est temps que l'UE et le SOS raciste réagissent . le travail est censé être libre et de droit !!
C une honte pour la France !!
Réponse de le 11/08/2011 à 15:40 :
SOS racisme est la spa des fouteurs de m.... C'est plus "touche pas mon pote", c'est "laisse ta place à mon pote".
Réponse de le 11/08/2011 à 18:00 :
@Lola : exact.
Réponse de le 12/08/2011 à 4:54 :
@ ludo31: le travail est un droit dont les autochtones devraient être les premiers à bénéficier. Va donc essayer de travailler dans les pays des ressortissants auxquels tu penses et reviens nous parler !!!
a écrit le 11/08/2011 à 14:05 :
Bonjour,
Autre article très intéressant sur le sujet, trouvé sur internet :

http://www.questionsdetrangers.com/reduction-de-limmigration-professionnelle-lourdes-consequences-pour-les-jeunes-diplomes-etrangers/

D'après cet article, les étudiants étrangers qualifiés sont ceux qui souffrent le plus de la réduction de l'immigration professionnelle, qui a commencé avant-même la publication de la liste de 15 métiers.
Réponse de le 11/08/2011 à 14:24 :
@ Tiphaien: thériquement, les étudiants étrangers viennent apprendre pour retourner appliquer chez eux leurs connaissances, ou est-ce qu'ils viennent tout simplement pour immigrer, auquel cas ce serait voler leurs gouvernements qui leur paient dans la majorité les études à l'étranger ??
Réponse de le 15/09/2011 à 13:10 :
Retourner dans nos pays avec juste un diplome français ne sert presque pas à grand chose.Par contre acquérir une première expérience dans le pays ou nous faisons nos études constitue une partie intégrante de notre projet professionnel. On veut juste pouvoir travailler 2 ou 3 ans puis s'envoler à d'autres cieux :)

Amine, élève ingénieur
a écrit le 11/08/2011 à 13:58 :
quand Sarkozy arrètera de faire de la démagogie, il aura fait un grand progrès.Les immigrés qui arrivent en France devraient pouvoir se suffir à eux-même sans subsides de l'Etat, travailler pour cela et s'intégrer dans la population. Les autres, dehors comme ça se passe dans la plupart des pys du monde.Le meilleur moyen de stopper l'immigration, c'est d'arrèter de leur donner des papiers, de l'argent, un logement.
Réponse de le 12/08/2011 à 7:06 :
Le souci de Sarkozi n'est pas le bien être de la société française, mais le parti socialiste. Quand à ce dernier, son problème est que le bon sens est totalement exclu de son mode de pensée.....et des ses intêrets électotalistes.
Réponse de le 12/08/2011 à 9:59 :
Et le principe de mettre un enfant au monde en France pour qu'il soit Français et que ses parents avides d'aides sociales ne puissent plus jamais être expulsés, c'est stop.
Réponse de le 12/08/2011 à 16:28 :
Et si la femme française elle a envie d 'un enfant avec un étranger , vous allez surgir dans son pieu de force en lui imposant un préservatif?Et si la femme elle se contrefiche de la nationalité de l 'homme qu'elle aime, elle a le droit sans vous demander la permission?Et si cette femme elle aime à la fois son pays et cet homme elle peut?...ou c 'est incompatible avec votre idée de la France aussi.
a écrit le 11/08/2011 à 13:54 :
Je lis qu'il y a pratiquement 18000 accueils d'étrangers "humanitaire" c'est à dire dont la SS (donc nous tous) devra payer des frais pendant de longues années.
Combien y a til d'étudiants bidons?
Quant au regroupement familial, il représente +84000 personnes à ...loger quand on connait les énormes problèmes de logement dans notre pays, c'est aberrant!
a écrit le 11/08/2011 à 12:46 :
Point assez pertinent de la situation. Il évite pourtant d'aborder la question de l'immigration illégale et la qualification du terme. Un imigré ayant obtenu des papiers est désormais français... alors que les pratiques qui s'attachent à l'immigration se poursuivent pourtant. On constate par ailleurs que cette problématique s'ouvre désormais car elle perd de son contexte 'racial" que beaucoup faisaient semblant d'attribuer aux opposants du phénomène. Elle recentre la question du droit au travail comme moyen de redistribution des richesses pour les français sans que cela soit vécu comme une question autre en déplacement, voire xénophobe. Le chômage est en effet très directement corrélé à l'immigration, la perte de pouvoir d'achat aussi. beaucoup de métiers ont été dévalorisés au point qu'ils sont devenus interdits aux français : comment se sentir à l'aise sur un chantier où tous parlent une autre langue ? Il est utile bien entendu de pointer que la politique annoncée actuellement a une orientation manipulatrice. Quel(le) journaliste français(e) accepterait que son article soit écrit par un malien en transit ou bien directement depuis le Mali .... à moindre coût ?
Réponse de le 11/08/2011 à 14:45 :
Si vous pensez que votre description est exacte "Un immigré ayant obtenu des papiers est désormais français", c'est que vous n'avez jamais ouvert le CESEDA et ne savez sans doute pas ce que signifie ce terme. D'une part, obtenir des papiers ne signifie rien. C'est soit un titre de séjour (régie par le CESEDA), soit l'acquisition de la nationalité française (régie par le Code civil).Pour obtenir l'un ou l'autre, il faut vraiment s'y mettre. D'autre part, l'obtention d'un titre de séjour ne donne pas droit, contrairement à ce que vous indiquez, à la nationalité. Enfin, et surtout, la nationalité française n'est plus, loin de là, et contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire à l'extrême-droite, ouverte à n'importe qui. Mais évidemment, la démagogie suppose de jeter un écran de fumée sur la réalité de ce qu'est la réglementation.
Réponse de le 11/08/2011 à 15:05 :
A voir le nombre de personnes qui se promènent dans les rues et ne sont pas des touristes, on a du mal à vous croire. La question ne porte pas sur papiers/ou pas mais sur la présence et son utilisation outrancière d'une main d'oeuvre sur notre territoire, en "compétition" avec des français et cela sans raison pertinente. Je ne fais aucun amalgame mais de l'économie.
a écrit le 11/08/2011 à 12:17 :
En période de crise et de fort chômage, il est honteux d'ouvrir les vannes aux étrangers. Pour avoir beaucoup voyagé je peux vous dire qu'il n'y a qu'en France que cela pose problème. Ailleurs, le bon sens l'emporte allègrement. Commençons par balayer devant notre porte avant de l'ouvrir ....
a écrit le 11/08/2011 à 10:29 :
On veut des bosseurs qui s'intègrent, qui apprennent le français et qui respectent nos lois et la laïcité, et pas des autres. C'est pourtant simple !
Réponse de le 11/08/2011 à 16:05 :
Oui. Et l'origine géographie, la réligion ou la couleur de peau, on s'en fiche complétement.
Réponse de le 12/08/2011 à 4:55 :
@ Tiba; d'accord sur le fond, mais apprendre le français qui est une langue quasi-morte, pourquoi ???
Réponse de le 12/08/2011 à 10:03 :
@Patrickb. Avec des gars comme toi, c'est sûr qu'on va s'en tirer.
a écrit le 11/08/2011 à 10:28 :
le pb c'est pas les etrangers qui travaillent, le pb c'est les etrangers qui viennent exiger les droits acquis que la france leur doit, et pour lesquels ils n'ont jamais cotise........ ft arreter de marcher sur la tete
a écrit le 11/08/2011 à 10:26 :
Quoi ?!! Sarko-salades nous aurait encore menti ?!!!
a écrit le 11/08/2011 à 9:53 :
Afin de compléter la recherche de solutions en profondeur par notre très cher gouvernement:
- " Réduire la durée de la carte de séjour de 10 à 3 ans, y compris pour ceux qui se trouvent actuellement sur notre territoire"
-"Aujourd?hui, les Français s?endettent pour financer des prestations sociales visant à répondre à la « misère du monde »,

extrait du programme du FN 2011

les élections de 2012 approchent....

Réponse de le 12/08/2011 à 16:39 :
Tu dois pas fréquenter beaucoup d 'étranger sinon tu saurais que seule la carte de séjour d 'un an est actuellement distribuée et des tonnes de récipissé, chaque année, tel sysyphe l 'étranger pousse son dossier de demande de titre, toujours le même, galére, mets sa famille dans la mouise en ne pouvant plus bosser.De sorte que si de nombreux étrangers deviennent des assistés c 'est précisément à cause de Loi comme celle que vous plébiscitez.
Réponse de le 13/08/2011 à 20:14 :
Il me semble justement que sb n'est pas fan de "notre très cher gouvernement"...
a écrit le 11/08/2011 à 8:01 :
je n'ai pas tout a fait compris..Sarko veut reduire la liste?? Ce n'est pas ce que les français demandent. les français veulent que les immigrés accueillis en France est un contrat de travail au préalable. A la fin du dit contrat il doit retourner chjez lui ou obtenir un autre contrat de travail. Bien entendu, le tout déclaré.
Les français ne sont pas racistes, ça ne dérange personne que le dentiste, chirurgien, balayeur, facteur ou autre soit étranger. Ce qui gêne les français, c'est cette myriade de gens, malheureux, certes, qui débarquent ici pour bénéficier de notre système qui ne protège même plus des gens qui travaillent et dorment dehors. C'est là que le bât blesse. Pour le reste, si un immigré peut couvrir un poste à découvert qu'un résident ne peut obtenir, tant mieux.
Réponse de le 11/08/2011 à 9:37 :
C'est la première fois que je lis une opinion mesurée et juste sur le sujet. Si les partis politiques, quels qu'ils soient, et les éructeurs de tous extremes polluant les commentaires pouvaient s'en inspirer, cela nous ferait des vacances.
Réponse de le 11/08/2011 à 10:31 :
+ 1 merci
Réponse de le 11/08/2011 à 13:59 :
Certe ce point de vue est plus que defendable neanmoins au regard des derives de la mondialisations il est a ponderer:

Petit exemple concret, quand une entreprise Francaise va acheter des droits d exploitation de petrole, d'uranium, de cuivre....en exploitant la misere des Pays d Afriques tout en engraissant des dictateurs Elus ou des regime "amis" qui affament leur ressortissant..... Que dans le meme temps ces entreprises font des bénéfices enormes en revendant a prix d'or les produits transformés ou les matieres premieres tout en etant exonere de taxe..... Comment voulez vous que ces peuples qu'on affament ne prennent pas les pays d europe ou autre pays occidental pour un eldorado...

Je ne suis pas non plus favorable a l immigration clandestine, mais ce que j ai enoncer ce sont des faits, alors que fait on???? va t on enfin tous dire stop a cette gabegie qui ne sert ni les citoyen occidentaux prive de travail par une main d oeuvre pas cher car exploitable a merci ni aux immigres qui perdent leur racines et se retrouvent parfois dans une situation pire que celle de leur pays d origine (Protitutions des filles de l'est, Roms, Main d oeuvre africaine....)


La encore c est un probleme complexe qui exige un courage politique.... que n ont pas nos chers politique grassement payés.
Réponse de le 11/08/2011 à 14:16 :
un proverbe ne dit il pas "donne un poisson a un homme il mangera une journee, apprend lui a pecher il mangera toute sa vie"

N'a t on pas commis une erreurs en maintenant ces pays sous perfusion, endettant peu a peu les Etats occidentaux, ne faisant qu entretenir la misere tout en engraissant dictateur et mulitnationnales, entrainant tous ces problemes et conflit..... Si on en avait fait des consommateur et des clients... la crise d aujourd hui aurait elle eu lieu????
Réponse de le 12/08/2011 à 8:26 :
le pb c'est que nos "démocraties" exploitent à morts les pays riches en ressources naturelles. L?argent qui en résulte ne sert pas aux pays exploités, c?est encore le sale blanc qui en profite.
Qui a vu le reportage sur les exploitations pétrolières, sur France 2 il y?a peu ?? C?est honteux, les locaux crèvent de faim juste sous leurs yeux quand des milliers de litres se déversent dans la nature à côté de leur modeste maison. Et pendant ce temps là, des millions de dollars gisent à porté de main.. y?a de quoi devenir dingue.
J?ai entendu? les pétroliers ont une concession d?exploitation durant 80 ans.. c?est quoi la contrepartie pour le pays exploité ?? Pas même une école, un puit d?eau !! Alors en tant que française, oui je souhaite défendre nos acquis. Ça me fait rager de voir tant d?êtres qui souffrent, on est tous des êtres humains mais en tant qu?individu on ne peut non plus accepter que les fautes des responsables politiques nous retombent dessus à titre individuel. Stop à leurs erreurs. Donc oui à l?immigration choisie, et non aux aides de ceux qui ne cotisent pas, valable aussi pour les français de souche qui est au rmi depuis sa naissance? tout le monde en connaît au moins 1.
la revalorisation des salaires et une baisse des aides remettrait un peu d?ordre en privilégiant le travail au social. Le social doit exister pour aider à remettre le pied à l?étrier, pas pour entretenir advitem eternam.

Tout est question de courage et de morale.. le problème est que la plupart des dirigeants politique de ce monde en manque. Les sirènes du pouvoir et la corruption est trop forte.
A part prouver qu?il existe une justice divine qui nous jugera tous sans pardon au dernier jour ne notre vie ?? Je ne vois pas comment l?individu qui a un peu de pouvoir puisse rester juste.
Certains modèles des pays nordiques.. dont les médias nous parle peu bizarrement, me laisse espérer que des gouvernements responsables existent.. encore que ne connaissant pas bien leur modèle.. il s?agit peut être de mon eldorado..
a écrit le 11/08/2011 à 7:14 :
Gros comme une maison: c'est un appel du pied aux partisans du FN !!!
Réponse de le 11/08/2011 à 11:45 :
Je ne pense pas, c'est le souhait de la majorité des Français. Il faut être lucide , le système a des limites, si j?accueille une personne chez moi, je m'assure que je peux lui proposer de bonnes conditions pour vivre. Ce n'est plus le cas, nous ne pouvons pas acceuillir toute la misère du monde.
Réponse de le 11/08/2011 à 14:21 :
@ Lucide: je ne nie pas qu'il aurait fallu arrêter l'immigration depusi longtemps, ej dis simplement que Sarko et sa bande n'ont rien à faire du problème, mais qu'ils cherchent à ratisser les voix du FN.
Réponse de le 12/08/2011 à 8:39 :
Ce qu?il faut retenir pour 2012 c?est que la droite comme la gauche nous a berné encore une fois en tenant un discourt que l?on souhaitait entendre mais sans volonté derrière de tenir leurs promesses. Ils ne savent que parler ces gens là, rien d?autre. On leur confierait une entreprise florissante que 3 mois plus tard elle déposerait le bilan. Alors un paquebot qui flotte à peine..
Il faut du sang neuf dans nos politiques et comme il n?y en a pas, mettons le bazar en votant tout sauf les partis traditionnels. Que ferait le FN de pire que ne la fait la gauche en laissant trop filer les dépenses ou la droite en n?ayant pas eu le courage de faire les réformes en profondeurs et avec de la vraie justice comme il se plaisent à le répéter à l?envie.
Je veux un politiciens qui dise ce qu?il fera et qu?il le fasse. Peu importe les manifs de qq castes. Et si c?est si compliqué que cela, sans faire de rétroactivité, le gouvernement pourrait décréter que tout contrat de travail débutant au 1er janvier 2012 serait soumis aux mêmes cotisations, aux syndicats et postulants de défendre leur beefsteak en négociant le salaire et les avantages. Au lieu de ça, on palabre, chaque corps de métier avec une grève « empêche »la gouvernement de réformer et on reste avec nos absurdités de privé public, contrats précaires?.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :