Le coût des complémentaires santé ne cesse d'augmenter

 |   |  366  mots
Copyright Reuters
Selon UFC-Que choisir, la fiscalité des contrats a été multipliée par sept.

L'inflation des complémentaires santé a toutes les chances de continuer. Le coût de ces contrats a déjà progressé deux fois plus vite que les revenus des Français sur les cinq dernières années, selon les calculs d'UFC-Que Choisir. D'ailleurs, dans le financement de la consommation des soins et de biens médicaux, la part des complémentaires ne cesse d'augmenter de 13 % en 2005, elle dépasse désormais 14 %. Les cotisations représentaient 25,4 milliards d'euros en 2010. Elles croissent au fur et à mesure du transfert de charges de la Sécurité sociale sur les complémentaires et de l'alourdissement de la fiscalité.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir souligne en effet qu'entre 2005 et 2011 la fiscalité sur les contrats d'assurance santé a été multipliée par sept. La taxe au titre de la couverture maladie universelle est passée de 1,78 % à 6,27 % et la taxe au titre des contrats « responsables » (plus de 90 % des complémentaires) a d'abord été fixée à 3,5 % pour 2011 et elle doit passer à 7 % d'ici à la fin de l'année selon le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2012. Quelques assureurs vont répercuter immédiatement cette hausse de la taxe pour les primes arrivant à échéance en octobre. C'est ce qu'ont déclaré, lors des Journées du courtage qui se sont tenues à Paris cette semaine, Allianz France, Generali France, Gan Eurocourtage et Axa, des spécialistes de l'assurance santé collective en entreprise. D'autres attendront le 1er janvier 2012 pour leurs contrats collectifs comme Covea Risks ou leurs contrats individuels comme Swiss Life ou certaines mutuelles santé. Les augmentations devraient se situer entre 7 et 10 %. Rares sont les sociétés qui, à l'instar de l'assureur mutualiste de fonctionnaires GMF, prévoient de ne pas répercuter la taxe. Du moins pour l'instant.

Les seniors sont plus particulièrement touchés car les cotisations aux complémentaires santé augmentent avec l'âge et ils ne bénéficient plus de contrats en entreprise. En 2011, « les 60 ans et plus ont subi une augmentation moyenne de leur cotisation de 11,8 %, à garanties identiques », indique l'UFC-Que Choisir qui prédit que les primes des seniors vont progresser de 6,7 % à 8,2 % par an d'ici à 2020 selon l'amplitude du désengagement de l'assurance-maladie. S. So

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2011 à 12:07 :
Faut parfois faire la calcul pour savoir s'il est financièrement intéressant d'avoir une complémentaire santé. Pour les jeunes (en dessous de moins de 30 ans) ça ne l'est clairement pas. Il vaut mieux payer les 2 ou 3 consultations annuelles de sa poche que de verser 30 euros par mois à une mutuelle ou assurance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :