Bandeau Présidentielle

L'"écotaxe poids-lourds" rapportera plus de 2 milliards d'euros au consortium Ecomov'

 |   |  441  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La taxe devrait être effective à compter de mars 2013 en Alsace et juin 2013 sur l'ensemble du réseau routier national.

Alors que l'on fête le quatrième anniversaire du Grenelle de l'environnement, événement qui suscite une vive polémique sur la réalité de la politique écologique de Nicolas Sarkozy, le feuilleton de l'"écotaxe" poids-lourds vient de trouver son épilogue. Après moult tergiversations, c'est finalement le pool d'investisseurs Ecomov' qui vient de remporter l'appel d'offres lancé par le gouvernement. Avec à la clef une belle rente puisque si l'on se base sur les chiffres publiés par l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (Afitf), sur des recettes estimées à 1,24 milliard d'euros par an, Ecomov' en recevra 240 Millions au titre de l'entretien et de la gestion du dispositif en charge de la taxation des poids-lourds.

Un investissement de 600 millions

L'investissement, pour ériger environ 5.000 portiques le long des 10.000 km de routes nationales et des 5.000 km de routes départementales à fort trafic (également concernés par l'écotaxe), est estimé à 600 millions d'euros. Il comprend également le coût d'équipement de quelque 800.000 camions de plus de 3,5 tonnes en terminaux embarqués, autrement dit des boites de la taille d'un décodeur TNT, truffées d'électronique et placées dans la cabine des poids-lourds afin de pouvoir dialoguer avec les portiques lorsque le camion les franchit et indiquer, en principe sans erreur, le kilométrage exact du véhicule et par conséquent le montant de la taxe qu'il doit acquitter.

Avec des recettes de 240 millions d'euros annuels, l'investissement devrait pourvoir être comblé en deux ans et demi. Or, la concession qu'a signée le consortium avec l'Etat courant sur onze années et demi, c'est la promesse d'un produit d'un peu plus de deux milliards qui se profile pour les associés du consortium, c'est à dire la société italienne gestionnaire d'autoroutes Autostrade, le groupe Thales, la SNCF, l'entreprise Steria (systèmes informatiques) et l'opérateur de téléphonie SFR.

Soupçons de corruption

Le dispositif créé par la loi de finances pour 2009 a subit plusieurs retards. Prévu pour entrer en vigueur dès 2011, il fut repoussé une première fois à l'été 2012. Puis une seconde fois à la suite d'une plainte d'un consortium concurrent emmené par la société d'autoroutes Sanef dont la candidature fut rejetée et qui, sur des soupçons de corruption, a saisi en février le service central de la prévention de la corruption auprès du garde des sceaux. Une enquête préliminaire est en cours auprès du parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine). Ce n'est finalement qu'à compter de mars 2013 en Alsace et juin 2013 sur l'ensemble du réseau national que l'écotaxe poids-lourds devrait être effective.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2011 à 17:11 :
Et oui ,il faut taxer les transporteurs pour combler le trou énorme du déficide de la sncf,en france on n' aime pas les camions.
a écrit le 24/10/2011 à 14:22 :
Ne rêvez pas, croyez_vous vraiment que la taxe sera répercutée au client final ?? Les transporteurs ne pourront répercuter que 20 ou 30 % de cette charge supplémentaire, le reste sera pour eux (une nouvelle fois...).
a écrit le 24/10/2011 à 7:23 :
Le problème de l'écotaxe (qui n'a rien d'écologique) .... elle sera également appliquée sur les kilomètres à vide !!!!!!!!!! On ne recharge pas chez le client chez on livre CQFD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 22/10/2011 à 3:14 :
Une telle rente de situation avec un investissement remboursé en à peine 2 ans 1/2 sur 11 ans 1/2 de concession (presque 5 fois la mise), ça sent bien le "cadeau aux copains". En attendant cette nouvelle taxe sera répercutée au client final donc alourdira encore le cout du panier moyen pour la ménagère.
Réponse de le 22/10/2011 à 11:06 :
Bien dit ! Et après on viendra nous vanter les partenariats "public/privé" ! Idem pour Dassault et son hôpital de Corbeil 40% plus cher que le projet public... Arrêtons ce type de projets dogmatiques et qui ne servent que les copains !
Réponse de le 25/10/2011 à 17:02 :
Et oui,il faut taxer les transporteurs pour financer les improductifs (sncf),c 'est la france a deux vitesse.
Réponse de le 23/11/2011 à 7:37 :
non ce ne sera pas répercuter sur les clients qui aujourd'hui baissent les prix
par contre oui ce sera répercuter sur la panier de la ménagère ... comme toujours...
le miracle des intermédiaires !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :