La Tribune

L'UMP veut proposer un "nouveau modèle de croissance"

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr, avec Reuters  |   -  865  mots
L'UMP veut enterrer définitivement la semaine de travail de 35 heures, financer une partie de la protection sociale par une fiscalité "anti-délocalisation" et créer un "FBI" contre la fraude aux prestations sociales.

Le parti du président Sarkozy présentait ce mardi le premier volet de son projet pour les élections présidentielle et législatives de 2012, lors d'une convention nationale réunie à Lambersart, près de Lille, dans le Nord. Ce volet, consacré aux sujets économiques et sociaux, veut à la fois créer les conditions d'une réindustrialisation de la France, en prenant l'Allemagne pour modèle, et tenir l'objectif d'un retour à l'équilibre des finances publiques en 2016.

"Nous proposons (...) un nouveau modèle de croissance, qui fait du "made in France" une marque aussi reconnue que le "made in Germany"", lit-on dans un document de synthèse élaboré sous la houlette du ministre de l'Agriculture. "Nous refusons une économie qui deviendrait exclusivement une économie de services", souligne Bruno Le Maire.

Ce nouveau modèle de croissance sera fondé sur une montée en gamme des produits "made in France" grâce à l'innovation et à la formation, et sur le développement des PME. Mais ce projet "coûte zéro euro", promet l'UMP. Autrement dit, "il faudra le financer par autre chose que les déficits", souligne son secrétaire général, Jean-François Copé.

En matière d'organisation du travail, l'UMP veut franchir une nouvelle étape dans le démantèlement des 35 heures en incitant employeurs et salariés à négocier "dès 2012" la durée du travail dans les branches et les entreprises, vidant ainsi définitivement de son contenu, sans l'abolir, la durée légale. "Nous inciterons chacun à ouvrir ces négociations et à aboutir à un accord en modulant les exonérations de charges en fonction de l'avancée des négociations", explique l'UMP.
Le parti de Nicolas Sarkozy propose aussi l'ouverture de telles négociations dans la fonction publique.

Fiscalité anti-délocalisation

Pour l'UMP, régler le problème de la compétivité de la France passe par une réforme du financement de la protection sociale, afin qu'il ne pèse plus uniquement sur le travail. Le parti propose ainsi de transférer sur cinq ans le financement des 30 milliards d'euros d'allocations familiales sur une "fiscalité anti-délocalisation" qui ne reposerait pas uniquement sur la TVA mais sur différents outils fiscaux. Les dirigeants du parti disent seulement que ce financement pourrait aussi comprendre une part de fiscalité écologique, d'impôt sur les sociétés, voire de Contribution sociale généralisée (CSG). Ils assurent d'autre part que le transfert du financement des allocations familiales n'est qu'une première étape qui n'exclut pas, à terme, le même exercice pour d'autres branches.

Parmi d'autres mesures, l'UMP propose de porter en cinq ans le nombre d'apprentis de 400.000 aujourd'hui à un million. La possibilité sera donnée aux jeunes qui le souhaitent d'entrer en apprentissage dès 14 ans grâce au développement de classes "métiers-études" dans le cadre du collège. En matière de formation continue, l'UMP propose la création de compte individuel dont le capital initial serait inversement proportionnel à la formation initiale. Le parti présidentiel envisage notamment de faciliter le financement des PME en modulant l'impôt sur les sociétés en fonction des stratégies de croissance et en rendant gratuit le premier dépôt de brevet par ces entreprises.

Allocations de chômage dégressives

Pour encourager la montée en gamme des entreprises françaises, il promet de pérenniser le crédit d'impôt-recherche et de développer quatre filières d'excellence : équipements industriels liés aux énergies renouvelables, agroalimentaire, filière médicale et économie numérique. Le parti de Nicolas Sarkozy confirme aussi son choix du nucléaire tout en réaffirmant l'engagement de la France à porter à 23% la part des énergies renouvelables en 2020 et de rééquilibrer les efforts de recherche en faveur de celles-ci.

En matière de prestations sociales, l'UMP dit vouloir créer un écart plus important entre revenus du travail et assistance. Le parti propose ainsi de fusionner la prime pour l'emploi et le revenu de solidarité active (RSA) "activité", c'est-à-dire complémentaire du revenu du travail. Il veut aussi faire en sorte que le cumul des prestations sociales, hors allocations familiales, des bénéficiaires du RSA "socle" - destiné aux personnes sans emploi - ne dépasse pas 75% du revenu minimum (smic) et rendre les allocations chômage dégressives, dès que le taux de chômage diminuera.

Enfin, il promet d'engager une "lutte déterminée" contre la fraude sociale - promesse déjà faite la semaine dernière par le chef de l'Etat, qui devrait briguer un second mandat. L'UMP propose ainsi de créer un "FBI" de la lutte contre les fraudes fiscales et sociales - un corps d'inspecteurs et de contrôleurs spécialisés - et reprend l'idée d'une "carte sociale sécurisée" et d'un "fichier national des fraudeurs sociaux". Le parti présentera le volet régalien de son programme et celui relatif à la place de la France en Europe et dans le monde lors de deux autres conventions, fin novembre et début décembre, avant une présentation définitive et un chiffrage de ce projet à la mi-décembre.

Réagir

Commentaires

BPAUD  a écrit le 23/11/2011 à 22:39 :

En 1981, VGE (qui n'a certes pas fait l'unanimité) part... la dette publique de la France est maîtrisée (environ 100 milliards) malgré les conséquences du choc pétrolier de 74.
Mitterand et Mauroy puis Fabius plombent le pays (dont les 35 heures) ... On ne s'en relèvera pas : la dette est passée en 1995 autour de 700 milliards. Depuis on supporte un coût de la dette qui dépasse nos capacités et nous enlise chaque jour davantage !!! (1700milliards aujourd'hui et au taux où la France emprunte -supérieur au meilleur taux de croissance envisageable- ça va FORCEMENT continuer à grimper ... jusqu'à la banqueroute peut-être même)

syndiqué  a répondu le 27/11/2011 à 23:21:

Yes revenir aux 39h "comme avant" sans plus aucune flexibilité , fini l'annualisation du temps de travail , fini les RTT imposés en cas de baisse de charge (faudra payer les salariés a rien foutre comme avant) , ... tout cela parce que des pingres ne veulent même pas payer les 4h sup maintenant de surcroit defiscalisées !!!! c'est incroyable non ??? ou alors n'est ce tout simplement pas parce qu'il n'y a pas assez d'activité donc de travail pour payer ces 4h pauvres heures sup defiscalisées ????

boic5530  a écrit le 23/11/2011 à 18:41 :

on ne peut acheter chinois, payés 120 euros par mois, et vouloir que les salaires occidentaux ne baissent pas!

boic5530  a écrit le 23/11/2011 à 18:37 :

à quoi cela sert de faire des gosses s'ils sont chomeurs ? pauvres, cessez de faire des enfants, privez-vous!

un jeunot  a répondu le 24/11/2011 à 7:27:

ben oui quoi!! dans ce domaine les émigrés travaillent à notre place.

lesclaudius  a écrit le 23/11/2011 à 14:45 :

supprimer les 35 heures alors même qu'on ne les a pas appliqué dans les administrations et collectivités et entreprises publiques !
qui aura le courage de dire, les 35 heures c'est 1609 heures de travail par an et de faire appliquer cette loi !
le plus souvent, les fonctionnaires font 39 heures par semaine mais ont tellement de congés et de JR et de récupération qu'ils ne font pas 1609 heures annuellles.
le simple respect de ce quota annuel aurait peut être évité le boulet des JR dans les hopitaux.
les fonctionnaires du Sénat font 32 heures... et ont 4 mois de congés par exemple.

Tousofns  a écrit le 23/11/2011 à 14:25 :

Cinq ans de réflexion,avec la possibilité d'expérimentation et tous les pouvoirs: légis-
latifs et réglementaires,sans parler de la main mise sur l'autorité judiciaire ,pour en
arriver à proposer quelque chose...pour un nouveau quinquennat.C'est proche du niveau zéro de la politique.
Et qui peut assurer que Sarkozy - non soumis cette fois au risque d'une sanction du suffrage universel direct - tiendra plus ses promesses que la première fois.Il pilote à vue,parfois à l'oreille,en tous les cas avec les sondages;c'est l'amiral de la flotte des
pédalos.

Tousofns  a écrit le 23/11/2011 à 14:25 :

Cinq ans de réflexion,avec la possibilité d'expérimentation et tous les pouvoirs: légis-
latifs et réglementaires,sans parler de la main mise sur l'autorité judiciaire ,pour en
arriver à proposer quelque chose...pour un nouveau quinquennat.C'est proche du niveau zéro de la politique.
Et qui peut assurer que Sarkozy - non soumis cette fois au risque d'une sanction du suffrage universel direct - tiendra plus ses promesses que la première fois.Il pilote à vue,parfois à l'oreille,en tous les cas avec les sondages;c'est l'amiral de la flotte des
pédalos.

retraité  a écrit le 23/11/2011 à 13:52 :

tous critiques les 35h, posez-vous la questions les élus travaillent combien de temps et quels salaires faramineux , les sénateurs , pour faire des économies en France s'est simple , supprimé les avantages des élus tous confondus , ne toucher la retraite qu'a partir de l'age de retraite ( pas a 40 ans retraite du senat ) s'est volé les français qui payent l'également leur impots , pas 50% comme les élus , c'est scandaleux .

henri  a répondu le 23/11/2011 à 14:08:

oui, les ouvriers travaillent 42 ans pour avoir une petite retraite et en plus payent des impots pour payer les élus sur payés un scandale; si qlq'un se présente au présidentiel et dis de supprimé les avantages des élus , il passera et fera des économies en France , sinon droite comme gauche on va coulé, et dirons que c'est de notre faute pas de là leur .

OBJECTIF  a écrit le 23/11/2011 à 13:02 :

Bon,tout le monde s'est exprimé,mais n'oublions pas que l'UMP comme le rappelle l'article est le parti du président Sarkozy.

Pierre  a écrit le 23/11/2011 à 12:13 :

a Abolir: vous ne comprenez pas qu'il n'y a pas de boulot, alors pourquoi suprimeraient ils les 35 heures. De plus dans la fonction publique, ils n'ont déjà pas de quoi s'occuper dans les 35 heures, alors impossible de faire 39 heures

béto  a répondu le 23/11/2011 à 13:29:

Dans la fonction publique l'horaire c'est du volontariat,ce qui compte c'est le traitement.

ENERM  a écrit le 23/11/2011 à 12:10 :

Tout ça c'est du baratincreux. Si l'UMP veut relancer la volonté d'entreprendre et faire de la France un pays de fourmis plutôt que de cigales, elle doit proposer la suppression des droits de succession et l'abolition de l'ISF, impôt à la fois bolchevick et nazi. D'autant plus que les listes ISF des familles à liquider sont prêtes , il suffirait de passer aux actes, comme en 1917, comme en 1940..

Aria  a écrit le 23/11/2011 à 11:06 :

Il faut supprimer les 35 heures, augmenter les salaires de 25 % surtout pour le SMIC et rétablir ainsi les grands équilibre du pays. Plus de cotisations, plus d'impots plus de consommation plus de croissance et moins de pauvreté et de stress pour les bas salaires qui ne permettent pas actuellement d'assurer tous les couts de la vie . Ca c'est ambitieux.

gerard71  a écrit le 23/11/2011 à 11:03 :

Que changera le démantèlement des 35h ? A mon avis, rien. En Allemagne et Hollande le temps de travail annuel est inférieur à celui de la France et ils n?ont pas les 35h. Chez eux, le temps de travail est négocié entre les entreprises et les syndicats dans des accords de branche ? C?est ce que veux l?UMP. Mais en France, on n?a pas cette culture de la négociation.
Ce démantèlement des 35h sera encore l?occasion d?accorder des avantages supplémentaires aux entreprises et de continuer à creuser le déficit. Et cela n?empêchera pas les délocalisations. L?écart du cout du travail entre les pays asiatiques et même les pays de l?est de la communauté européenne est trop important pour qu?il soit comblé par une remise en cause du droit social et une réduction de la fiscalité des entreprises.

Abolir les 35h ?  a écrit le 23/11/2011 à 11:02 :

Quel manque de courage politique. Avec la majorité depuis dix ans, malgré les critiques sur les 35h, pas d'abandon pur et simple.
Serait-ce la peur des entreprises publiques, de la fonction publique et de leurs syndicats ?
Allons, UMPistes, assumez, ayez des coui.... ou dégagez !

OBJECTIF  a écrit le 23/11/2011 à 10:49 :

En dix ans ils ont emmené le pays si bas qu'on va oublié qu'on n'est pas parti au même poteau que les pays du sud.

burnouf  a écrit le 23/11/2011 à 10:36 :

Eh les garçons! je ne voudrais pas dire mais la messe est dite.Autant de bonnes idées et aucune de mise en application depuis juin 2007.Pourquoi 4 ans et demi de léthargie? le réveil sera douloureux.Dans 6 mois vive la Rose!......avec ses vilaines épines

miro69  a écrit le 23/11/2011 à 9:53 :

abolir la loi sur les 35 heures ! vraiment COPE est une lumiere à l'UMP, cela fait depuis 2002 que les entreprises se sont réorganiser sur le temps de travail, pour le salarié lemda cela fait plus de RTT(utiliser la grande majorité pour régler les aléas de la vie) et les heures qu'il fera pour compenser les absences ne seront même pas payer en heures sup puisque la durée légale n'existera plus.
TRAVAILLER TOUJOURS PLUS POUR GAGNER TOUJOURS MOINS

2ranc  a répondu le 23/11/2011 à 10:52:

hélas oui et cela s'appelle "La Crise" ou bien il faut accepter que sans travail il n'existe pas de revenus. Arrêt ou contrôle des aides diverses et variées qui ont abouties à la situation actuelle.

nero51  a écrit le 23/11/2011 à 9:17 :

pourquoi aurais je confiance à l'ump en 2012 alors que je leur ai fait confiance en 2007 et qu'ils n'ont pas fait grand chose ou pire sont revenu sur certaines mesures ??? je pense que la mascarade à assez duré.

Cavaliere  a écrit le 23/11/2011 à 9:08 :

Supprimons les droits de successions et taxons davantage les salaires.

hades  a répondu le 23/11/2011 à 10:05:

cavaliere, t'as vraiment rien a dire...
a moins que tu es heritée ce que tu as,(tes rentes, ton capital immobiler , dont tu n'arretes pas de te vanter ) sinon lorsque que tu as travaillé pour te faire ton capital, je pense que tu ne devais pas avoir le meme discours...
tu es une vieille qui n'a rien a faire....
et si tu as herité, ca explique ton discours, mais tu n'as aucun merite... bah oui tes enfants seront taxés... c'est moche la vie hein ??? pourquoi tu ne donnes pas de ton vivant??? t'as peur qu'ils te mettent a la porte??? tu saoules cavaliere!!!

sabina  a répondu le 23/11/2011 à 10:29:

et vous croyez que le chomage n'est pas assez élevé comme ça?ha!ha!c'etait pour plaisanter.je suis en preretraite a 52 ans et la vraie vie commence pour moi

Zalk  a répondu le 23/11/2011 à 11:02:

Ou peut-être que ses commentaires sont à prendre au second degré.

hades  a répondu le 23/11/2011 à 11:03:

ok ... desolé .....

Generation Post 80  a répondu le 23/11/2011 à 22:03:

Ils sont systématiquement à prendre au second degré, toujours dans un style assez sympathique. Néanmoins, pour rebondir sur votre commentaire hades, je crois que nous avons eu la démonstration que le capital ne sert à rien s'il n'est pas investi....

Le travail est la richesse courante, le capital la richesse du passé et la dette l'appauvrissement de demain (en schématisant à outrance et en étant légèrement orienté). Entre les trois, en terme d'équité face aux inégalités de naissance ou de statut, j'ai choisi lequel était le plus juste en terme de distribution de richesse ;-)

A vous de voir.

Generation Post 80  a répondu le 23/11/2011 à 22:03:

Ils sont systématiquement à prendre au second degré, toujours dans un style assez sympathique. Néanmoins, pour rebondir sur votre commentaire hades, je crois que nous avons eu la démonstration que le capital ne sert à rien s'il n'est pas investi....

Le travail est la richesse courante, le capital la richesse du passé et la dette l'appauvrissement de demain (en schématisant à outrance et en étant légèrement orienté). Entre les trois, en terme d'équité face aux inégalités de naissance ou de statut, j'ai choisi lequel était le plus juste en terme de distribution de richesse ;-)

A vous de voir.

freddy 08  a écrit le 23/11/2011 à 8:25 :

Encore six mois à supporter cette bande d'incapables qui ne savent plus quoi inventer!!!

GABUZO  a écrit le 23/11/2011 à 7:52 :

En supprimant les 35h l'UMP supprimerait de fait le dernier symbole fort de la loi TEPA à savoir l'aide aux heures suplémentaires. preuve qu'en 4 ans n'a su que prendre des mauvaises mesures et ensuite revenir dessus.CQFD 5 ans de perdus Mais heureusement pendant ce temps là la dette et le déficit ont fleuri Beau Bilan

Pierre  a écrit le 23/11/2011 à 7:10 :

et HOP, un lapin sort du chapeau!!!!!!

najbar  a écrit le 23/11/2011 à 4:25 :

Dommage....Nulle trace dans ce projet d'un suicide collectif avec les socialistes; cela nous débarrasserait pour de bon de tout ces charlots.

Alain  a écrit le 22/11/2011 à 22:35 :

Cette droite est vraiment positive. Après l'arrêt de la publicité sur le service public, réforme hautement compétitive que le monde entier nous envie, ils ont encore des projets. Mais quel courage...

Chapelle18  a écrit le 22/11/2011 à 21:59 :

Que de projets! Apres 4 ans et demi de pouvoir il serait temps de s'y mettre ! Nous avions deja entendu que toute la fiscalite francaise devait etre remise a plat tout ces projets n en font pas parti ? Quand es ce que cela demarre? on attend, on attend toujours

Keke  a écrit le 22/11/2011 à 21:30 :

Le bal des baltringues depuis 30 ans, et ca continue

Generation Post 80  a écrit le 22/11/2011 à 21:14 :

L'UMP n'est-il pas le parti au pouvoir depuis 2007 ? Ne l'était-il pas en 2002 ? Pourquoi attendre ? Pourquoi ne pas agir de suite ???

C'est incompréhensible.

maylang chong  a répondu le 23/11/2011 à 10:19:

il est temps de sortir de 20 ans de gabegie socialiste.qui a les meilleures idées economiques?l'ump

Generation Post 80  a répondu le 23/11/2011 à 21:58:

Je ne suis pas d'accord avec vous. Il y a un déficit d'idées politiques depuis 1950, gauche, droite, centre, extrêmes et abstentionnistes inclus. Nous sommes incapables d'évoluer de manière cohérente. Entre la mondialisation et la guerre, il n'y a pas de nuances. C'est l'un ou l'autre. Dommage.

Marche europeen marocain  a écrit le 22/11/2011 à 20:05 :

1er janvier 2012 : Accord de libre echange prend effet entre l'UE et le Maroc, abolition des taxes douanieres, delocalisations massives prevues. De fait le marche commun europeen sera elargi au Maroc dans moins de 2 mois.
Les politiciens francais feignent de s'emouvoir des delocalisations alors que par derriere ils font tout pour les favoriser. C'est abject.

hades  a répondu le 23/11/2011 à 10:11:

tout a fait...on se demande a qui profite le crime ... on ne fait meme pas ca avec des pays europeens (hors ue)
abject : c'est le mot...

En quoi, est-ce un nouveau modèle de croissance ?  a écrit le 22/11/2011 à 19:10 :

Légaliser la semaine de travail ne changera que très peu de choses au système actuel. Dès à présent, les salariés font plus de 35 heures par semaine et de leur plein gré. La fiscalité anti-délocalisation est un fourre tout qui consiste à détaxer les entreprises pour taxer les contribuables et de manière très inégale puisqu'ils parlent de TVA. Qui plus est sans la moindre garantie au niveau de l'emploi. Un pari dangereux, selon moi. Tout comme celui qui consiste à remodeler les aides sociales en instaurant un seuil plafond à 75% du Smic. Finalement, le seul point d'accord véritable est la lutte contre la fraude. Une Vraie Bonne Idée.

Ahbon  a répondu le 22/11/2011 à 20:04:

Et ils ont oublier de mettre sur critère sociaux les allocations familiales pour les riches qui bénéficient déjà de part supplémentaire pour leurs impôts ... forcement ils en profitent , alors autant proposer des économies sur les pauvres ... et la TVA sociale il faut la faire mais pas sur les alloc mais sur la santé , et pour l'éducation pareil , indexer les frais de scolarité sur critères sociaux .

Greg le Prolétaire  a écrit le 22/11/2011 à 17:30 :

Après en avoir fait un produit d'appel pour 2007, l'UMP en supprimant la référence au temps de travail légal et aux 35 heures, décide de supprimer les heures supplémentaires. ça permet aux entreprises de demander aux salariés de travailler toujours plus pour le même prix et surtout ça permet de ne pas créer de nouveaux emplois : normal, il n'y a pas de chômage en France...

sabina  a écrit le 22/11/2011 à 17:03 :

il est grand temps que les socialistes cedent le pouvoir a l'ump,le seul parti capable de remettre la france au travail

Papi gaga  a répondu le 22/11/2011 à 17:28:

Oui. 15 ans de PS, dont 4 ans et demi de François Hollande, ça suffit. La baisse du pouvoir d'achat et l'insécurité, on n'en peut plus.Il faut uen tête neuve pour la France : Nicolas Sarkozy, un jeune qui promet.

Greg le Prolétaire  a répondu le 22/11/2011 à 17:33:

^^ le pire c'est que c'est leur stratégie : faire oublier que l'ump est depuis 10 ans au pouvoir...

xav  a répondu le 22/11/2011 à 18:50:

qu'aurait fait le PS de mieux? de décisif?... faut pas oublier la crise non plus...

Ahbon  a répondu le 22/11/2011 à 20:10:

MAis avant la crise en 2006 2007 c'était l'euphorie et ils n'ont pas fait baisser la dette au contraire , alors il reproche la période de croissance en 95 ou la gauche elle n'ont plus n'a pas fait baisser la dette , mais elle a au moins fait passer le chômage de 12% à 7% certes en période de croissance mais toutes les dernières périodes de croissances précédentes n'avaient pas fait baisser le chômage !! qui sur les 30 dernières années droite ou gauche ne faisait que monter monter ....

jb51  a écrit le 22/11/2011 à 16:57 :

Ils ont au mois le mérite d'avoir un truc qui semble réfléchis, parce que les autres c'est des grandes idées, qui font rêver du genre "On créé des emplois publics !,On augmente ce budget, ou on interdit ceci ou cela" mais y a pas grand chose de structurel.

Teepee  a répondu le 22/11/2011 à 17:30:

Je suis d'accord. Une belle connerie réfléchie, vaut mieux qu'une belle connerie improvisée.

dul  a répondu le 22/11/2011 à 18:38:

Je préfère les discours : "les réformes pour améliorer la compétitivité au travail et accompagner les travailleurs" plutôt que le discours "ne cherchez pas du boulot, on va ouvrir les vannes à fonctionnaires et autres emplois subventionnés par la dette mais qui ne crée aucune richesse". Question de goût...

revolution  a répondu le 22/11/2011 à 20:12:

et pour améliorer la compétitivité on va exonérer exonérer encore ... ce qui créer aussi de la dette ...

Toubab  a écrit le 22/11/2011 à 16:50 :

On a plus un sou, on sera bientôt tous chômeurs, la police ne met plus les pieds en banlieue car elle a trop peur des jeunes, des quartiers entiers sont contrôlés par les trafiquants de drogues, il ne se passe pas un jour où il n'a pas un mort ou deux à marseille, et ces c..s là n'ont qu'une obsession : supprimer les 35 heures. C'est surréaliste.

xav  a répondu le 22/11/2011 à 18:53:

l'économie et l'insécurité... ce sont deux choses distinctes non? faut pas mélanger les carottes et les patates dans le cerveau. c'est pas parce qu'il y a 2 morts à Marseille par jour qu'on ne peut/doit pas réformer les 35h...

Ahbon  a répondu le 22/11/2011 à 20:15:

Les 35 h sont très bien maintenant ... quand il y a un creux et qu'il n'y a rein a foutre c'est mieux de payer pour 35h plutôt que 40h et de pouvoir coller des RTT imposés ... si il y a du boulot rien n'empêche de payer 40h ou plus , tout le monde sera d'accord !! c'est un splendide outil de flexibilité !! Bon le rêve droitiste se serait de faire passer 60h payées 35 mais bon là celui qui ose risque d'avoir un peu de soucis

Totor  a répondu le 23/11/2011 à 9:32:

@ xav : L'économie et l'insécurité sont deux choses distinctes ? La flambée des bracages, des cambriolages, des vols à l'arrachée, les mômes sans boulot qui trafiquent pour vivre, n'ont aucune cause économique, évidemment. C'est seulement l'effet de a pleine lune.

sabina  a répondu le 23/11/2011 à 10:23:

@toubab:et tu as oublié le pire:un nouvel album de didier barbelivien pour noel.notre pays s'ecroule

hades  a répondu le 23/11/2011 à 11:13:

bien bonne sabina...
je crois que dorothee aussi en sors... un tremblement de terre !

Michel P.  a écrit le 22/11/2011 à 16:46 :

Mais c'estle programme du Candidat Sarkozy en 2007 que vous nous ressortez là MMrs de l'UMP. Ces promesses qui rendent les "imbéciles joyeux". Vous nous avez eu déjà une fois mais ce réchauffé a déjà été présenté et nous n'y croyons plus. Occupez vous plutôt du AAA qui ne va pas tardé à tomber.

UMPomme  a écrit le 22/11/2011 à 16:44 :

L'UMP veut un nouveau modèle de croissance des poches de ses sponsors milliardaires, dont certains sont des fraudeurs du fisc ? C'est sûr que pour ça on peut lui faire confiance.

lespiedsdansleplat  a écrit le 22/11/2011 à 16:41 :

Qaund on parle du made in France, Lemaire ferait déjà mieux de s'occuper à sauver l'agriculture, les producteurs de fruits et légumes...etc Secteur économique dans lequel il y a en moyenne un suicide par jour.

bob  a écrit le 22/11/2011 à 16:31 :

Ils nous prennent pour des mulets. Ils sont assis sur nous et tiennent la carotte.

Boubou  a répondu le 22/11/2011 à 16:53:

Vu les sensations, la carotte n'est pas où tu penses...

Pierre  a répondu le 22/11/2011 à 17:13:

Parce que vous pensez que les Francais sont quoi? Des mulets ou des veaux? Déjà qu'il y en a 20% qui n'ont aucun droit dans la vie politique, il reste quoi?

JB38  a écrit le 22/11/2011 à 16:28 :

Un nouveau modèle de de croissance, c'est s'enferrer dans la mondialisation en continuant d'écouter le chant des sirènes néo-libérales.

moutarde  a écrit le 22/11/2011 à 16:06 :

Mais cela devait etre fait il y a 4 années non ? Il commence à etre tard pour agiter les idées !

skippaco  a répondu le 22/11/2011 à 16:18:

cela s'appelle l'incompétence ou prendre les francais pour des ...

toto  a répondu le 22/11/2011 à 16:42:

Mieux vaut tard que jamais,au boulot!

Lessonless  a écrit le 22/11/2011 à 15:59 :

"Frauder c'est voler" -Sarkosy- L'UMP fait grand bruit sur la fraude sociale !
Mais Grand silence sur la fraude des super riches. Voir les sommes cachées par les Bettencourt, Takhedine...et ???

ernest antoine  a répondu le 23/11/2011 à 10:24:

les "super riches" n'ont pas besoin de frauder.ils ont assez d'argent

GABUZO  a écrit le 22/11/2011 à 15:57 :

On prend les mêmes et l'on recommence voilà qui va faire plaisir à tous les petits patrons qui pourront continuer en frauder en continuant à accabler les chômeurs et les assister avec Sarko le pétinisme et le poujadisme deviennent les valeurs montantes, cela nous rajeunit! au moins cela à le mérite de la franchise et les français ne pourront plus dire "on ne l'a pas élu pour cela"

SABRE AU CLAIR  a écrit le 22/11/2011 à 15:56 :

MAIS C'EST QUAND QU'ON ENTERRE L'UMP ILS SE PERMETTENT DE VENIR DONNER DES CONSEILS ALORS QUE CELA FAIT 1O ANS QU'ILS SONT AU POUVOIR AVEC LEURS TETE DE NOBLE OU SUINTE LA SUFFISANCE ET LE MEPRIS ET L 'ORGUEIL SI LES SMICARD ET AUTRE FRANCE D'EN BAS SE RECONNAISSENT EN EUX IL Y A VRAIMENT DE QUOI DESPERER.