La Tribune

Le statut de l'auto-entrepreneur fait toujours débat

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Fabien Piliu  |   -  374  mots
François Hollande veut limiter le régime social car il fausserait la concurrence. De son côté, l'UMP propose un contrôle annuel des comptes des auto-entrepreneurs.

L'auto-entrepreneur suscite encore et toujours la polémique. Après avoir été accusé de cannibaliser les créations d'entreprises et de fausser la concurrence, notamment dans le secteur de l'artisanat, le régime social de l'auto-entrepreneur agite les politiques. Après que François Hollande a proposé ce lundi sur BFM TV de limiter fortement le statut de l'auto-entrepreneur car, justement, celui-ci représente une concurrence déloyale, la réaction de l'UMP n'a pas traîné.

"Comment peut-il oser dire qu'il veut faire de la jeunesse sa priorité en proposant de mettre fin à un statut qui concerne près de 162.000 jeunes ? Veut-il se limiter à une jeunesse sous perfusion ?", s'interroge Jonas Haddad, secrétaire national de l'UMP en charge de l'entreprenariat des jeunes qui rappelle que près de 22% des auto-entrepreneurs ont moins de 30 ans.

Créé par loi de modernisation votée en 2008, en vigueur depuis le 1er janvier 2009, le statut de l'auto-entrepreneur propose un régime social allégé dont l'ambition est, notamment, de favoriser l'entrepreneuriat et de réduire le travail clandestin. Plus de 500.000 auto-entreprises ont déjà été créées.   

Un contrôle comptable tous les ans ?

Une autre polémique enfle également, mais sur le plan technique cette fois. La commission des finances de l'Assemblée nationale, au sein de laquelle l'UMP est majoritaire, a adopté un amendement prévoyant de soumettre les auto-entrepreneurs à un contrôle annuel de leurs comptes par un professionnel de la comptabilité ou un organisme agréé.

Bien que cette mesure peut leur apporter de nouveaux clients, elle fait bondir le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC), l'Union des
auto-entrepreneurs (UAE) et l'Union de la profession comptable et des organismes agréés (UNPCOGA). Les trois institutions demandent le retrait de cet amendement au rapporteur général de la commission des finances.

Ils réclament en revanche que le retrait de cet amendement s'effectue au bénéfice d'une concertation pour élaborer un projet de texte visant à proposer un diagnostic d'activité triennal des auto-entreprises, s'inscrivant dans le cadre d'un contrat de croissance. Ce diagnostic pourrait être effectué auprès d'un professionnel de la comptabilité ou d'un organisme agréé et le cas échéant d'autres partenaires comme par exemple les chambres de commerce et d'industrie.

Réagir

Commentaires

l'artisan du 59  a écrit le 04/11/2012 à 16:10 :

Si on supprime le statu Auto-entrepreneur que va t-il passé?
1. au moins 70 % des AE vont arrêter de travailler.
2. moins de cotisation pour les caisses RSI etc.....
3. plus de charmeurs.
4. plus de dépense pour les différent aides sociaux
5. favoriser le travail clandestin
6. décourager les jeunes de créer leurs propre entreprises.
Mais si en calcule ce que paye comme charge un AE sur son CA et ce que paye un artisan en E. Individuel sur son résultat ça revient presque en meme, alors je dis au artisans faites les 2 calcules et vous verrez, l'etat à tout calculer
je suis artisan depuis 2004 donc je sais de quoi je parle

Shakespoire  a écrit le 24/09/2012 à 11:08 :

La verité des choses est que vous devriez TOUS avoir la possiblité d'avoir un travail salarié, n'importe votre age. Et en plus bien payé POUR BIEN GAGNE SA VIE. Et c'es L'ETAT qui devrait s'en occuper au lieu d vous deranger avec des problèmes imaginaires, les vrais problèmes ne sont as des régimes...Le vrai probleme est QU IL N Y A PAS DE BOULOT POUR PERSONNEEEEEEEEEEEEE!!!!!

fanche  a écrit le 09/05/2012 à 22:34 :

Oui , il y a une concurrence déloyale.
INTERDIT de faire de la location en auto-entrepreneur.
Beaucoup sont dans l'illégalité.
VOUS?la FEDAE, Vous devez vérifier leur activité , avant de valider le dossier .
J?ai fermé mon entreprise de » Location de matériel » en juin 2011 après 16 années d?activité .
Aujourd?hui, je n?ai aucun revenu et chaque jour qui passe me coûte de l?argent sur mon entreprise.
J?attends des explications sur cette anarchie.

alaingb  a écrit le 13/04/2012 à 14:53 :

Je suis autoentrepreneur. ce statut me permet de gagner ma vie et de nourrir mes enfants, à un âge, 50 ans, où je ne suis "employable" dans ce pays. En décidant de "revenir" sur ce statut, le marxiste Hollande me poussera à frauder pour survivre.

Eric  a écrit le 29/03/2012 à 7:25 :

La notion de phase de démarrage ne s'adresse effectivement qu'à des entrepreneurs qui pensent (ou qui ont la chance) voir leur activité s'envoler et dépasser les 32K? de CA en service ou 80K? en vente.

Personnellement, comme pas mal d'autres en service de conseil, webdesign, je serais déjà bien content d'atteindre les 32K?. ça fait 3 ans et je suis satisfait même avec un CA assez maigre.
L'alternative ?
Je n'en ai plus. Ce serait pire que de la précarité! Peut-être Maison des artistes (à moins qu'on la supprime aussi ?)
Inemployable à 48 ans, mal diplomé (pour les normes actuelles) sans droits Assedic (carrière de 16 ans et ancien cadre, ), viré à 39 ans en 2004, Acre en 2005, EURL pendant 3 ans dans le commerce, puis dépôt en 2009 - sans avoir quasiment pu me verser un salaire - sans le statut A.E en service informatique je n'aurais juste **plus rien**.

Ce statut est le seul qui permette de **travailler** en **cotisant légalement** sans l'usine à gaz des statut anciens.

La précarité ?? Elle est précisément dans les SARL et EURL. Ceux qui en parlent savent-ils de quoi il s'agit ? des frais obligatoires associés ? (compte bancaire pro qui sont de véritables arnaquent, gestion lourde, dépot de pièce, comptable, taux d?imposition , etc).

Dan le cadre de prestations de services, sans grands frais l'A.E est parfait. Si je devais faire autrement ce ne serait jamais viable.

Faut arrêter de penser que chaque entrepreneur va faire 150K? par an sans pb et que l'A.E le bride.
C'est totalement ahurissant!

Si vous dépassez le plafond vous êtes **obligé** de basculer dans un mode conventionnel, alors où est le pb ?

Dans l?artisanat il y peut-être plus de frictions, alors c'est là qu'il faut avoir une réflexion plus pointue sans doute, mais on sait pertinemment que dans le BTP notamment si les A.E disparaissaient une grosse partie repasserait faire du black.
Effectivement retirer l'A.E est une mesure qu'on s'attendrait "particulièrement à droite".. oh oui que c'est bien pensé!

Ceci dit je suis prêt à devenir conseillé à Pôle Emploi si la structure se voit attribuée de vrais moyens :{

fopadéconé  a écrit le 10/02/2012 à 22:03 :

Fopadéconé le 10,02,2012 à 23h03

Parlons concurrence: En Micro-entreprise et Auto-entrepreneur ,il est INTERDIT de faire de la location de matériels...!
Voir sur les sites internet ... le nombres de loueurs dans l'illégalité .
Des prix défiants toute concurrence avec du matériels de bricoleur .
Sans TVA et charges c'est facile de louer à bas prix .
Le statut n'est pas respecté et PAS CLAIR .
Dans beaucoup de métiers : il faut "diplôme" , "formation" , "décennal " , "capacité de transport" .
INTERDIT de faire du transport en auto-entrepreneur ! il est temps de vérifier les A-E dans l'illégalité !
J'ai fermé mon entreprise de " Location " en juin 2011 après 16 années d'activité avec toutes les annonces qui me font concurrence .
Aujourd'hui,je ne gagne plus rien et chaque jour qui passe me coûtent de l'argent sur mon entreprise .Tout le matériels est à l'abandon ! j'attends des explications sur cette anarchie .
Pas sûre que les responsables réagissent sur ce sujet !

hum  a répondu le 03/03/2012 à 19:04:

"Sans TVA et charges c'est facile"====> les AE ont des charges (parfois des réductions les 1eres années) et justement les AE achète ttc et ne peuvent récupérer dc la tva. ^^

lolo63  a écrit le 26/01/2012 à 13:11 :

Je pense que la guerre de tranchée entre les artisans d'un coté et les auto-entrepreneurs de l'autre n'est absolument pas le coeur du problème en France.

Les artisans règlent des cotisations sur le bénéfice et ont le droit de déduire certaines charges.
Les auto-entrepreneurs règlent leurs cotisations sur un CA brut, sans droit de déduire aucune charge.
Le régime de l'auto-entrepeneur n'est pas forcément attractif dés que le chiffre d'affaire augmente (de toute façon plafonné).
Par contre, ce régime est intéressant par le fait qu'il offre un avantage indéniable sur le fait que les cotisations sont calculées mensuellement ou sur un trimestre au prorata du chiffre d'affaire, donc aucune surprise, et pas de trésorerie à sortir chaque mois sans connaissance du CA à venir.
Je pense que le problème devrait-être pris dans le bon sens en France, et à mon sens, il serait créateur d'emploi.
A savoir :
Nos législateurs et gouvernants devraient penser à appliquer à tout entrepreneur français un calcul de cotisations effectué sur un mois ou un trimestre écoulé et dû immédiatement, le montant dû, correspondrait de ce fait, réellement au prorata du CA effectué.
De plus il serait grand temps de simplifier les démarches inhérentes à la création ou reprise d'entreprise en France.
Nous sommes leader mondiaux quant à la complexité de nos lois par rapport à la création d'entreprise, de grace, encourageons les entrepreneurs français et simplifions les démarches.
Plus d'entrepreneurs, des charges justes (pas de forfait), moins de chomeurs et des embauches à la clé.
Prenons exemple sur les choses qui fonctionnent dans certains pays !

Donc OUI ! Bravo pour le régime auto-entrepreneur !
Il a le mérite d'être simplifié et moins terrifiant par rapport au régime des cotisations calculées sur un pourcentage du CA effectué.
Ce régime a d'ailleurs remporté un vif succès.
Il est grand temps maintenant de simplifier l'accès à l'entreprenariat en France, et de ce servir justement de la réussite en se posant les bonnes questions.

Beaucoup de français aimeraient créer leur entreprise, mais à ce jour ceci représente un véritable parcours du combattant.

Messieurs du PS, de l'UMP ou de tout autres partis politiques ne vous trompez pas de cible et essayez, pour une fois, d'être cohérents sur la marche à suivre par rapport aux TPE, PME et PMI en France.
Essayez pour une fois de faire simple et d'encourager l'entreprenariat, ne compliquez pas ce qui est simple mais appliquez le ailleurs.

Max  a écrit le 29/11/2011 à 12:10 :

L'autoentrepreneur est une tres bonne idée. Il pernet de lancer facilement une activité sans la lourdeur administrative d'une EURL. Bien sur, il faut peut etre l'amenager pour éviter les fraudes.
Etant passé par autoentrepreneur, je n'aurais jamais créer une vrai entreprise (3 salarié maintenant) sans ce status. Lorsque l'on créé une SARL ou EURL, avant même de gagner de l'argent, on vous demande de payer des impots (RSI, enregistrement, compatabilité, ...). Trop risqué pour tester une activité et tout le monde n'a pas les moyens d'avancer 1000?/mois!
Comme avec les retraites, le nucléaire, ... Hollande devrait un peu se renseigner un peu et sortir de son bocal.

GABUZO  a écrit le 29/11/2011 à 11:02 :

ce statut de l'autoentrepreneur c'est l'image même de la mesure libérale : on "libére" sans trop réfléchir aux conséquences et on régule à postériori les abus. le problème c'est que c'est également un outil idéologique qui sous le couvert sympathique d'inculquer l'esprit d'entreprise s'avère être un outil de déstabilisation du statut de salarié (salariat déguisé et concurrence déloyale vis à vis des entreprises classiques qui ne jouent pas avec les mêmes règles) de plus les cotisations sociales sont un peu moins élevées ce qui accroit le manque à gagner de la Sécu.Initialement ce statut était fait pour un complément d'activité le pb est que toujours pour faire du chiffre ce gouvernement en a fait une alternative au chômage pole eEmploi poussant des demandeurs d'emploi à s'installer en AE pour faire du résultat

yak  a répondu le 29/11/2011 à 15:46:

@gabuzo:pas d'accord.pour une fois qu'un gouvernement agit au lieu de reflechir 50 ans!et puis notre pays est il trop libéral?je crains que notre secteur privé indépendant soit anémié et que l'administration et le secteur privé protégé soient hyper dominants.d'ou le deficit du budget et des regimes sociaux.il n'y a pas d'esprit d'entreprise chez les jeunes,ils ont bien compris notre système economique.si on est en faillite aujourd'hui c'est que le secteur privé veritable est bien faible

Anne  a écrit le 29/11/2011 à 10:08 :

On est d'accord, l'AE n'est pas un statut pour DÉVELOPPER son activité. Il reste néanmoins un statut plutôt souple et pratique pour LANCER son activité, objectif pour lequel il a été initialement créé si je ne m'abuse. Personnellement, sur le point de me mettre en AE (à moins qu'une réforme bien vicelarde ne me coupe l'herbe sous le pied), je ne serais pas contre, loin de là, des mesures de contrôles comptables et un suivi plus ferme des AE. D'une part parce que les bonnes pratiques doivent être le crédo de tout créateur d'entreprise, donc autant prendre l'habitude dès le début, d'autre part parce que les AE sont parfois tout autant victimes que les concurrents dont ils sont la bête noire : je fais bien évidemment allusion au salariat déguisé et autres "clients" peu scrupuleux auxquels les AE ne sont pas toujours préparés.

Greg le Prolétaire  a écrit le 29/11/2011 à 7:20 :

Auto entrepreneur c'est en effet l'art de cacher un travailleur précaire derrière l'image de l'entrepreneur. Car il faut être sérieux : ce n'est pas avec ce statut que l'on peut développer son activité. Pour se donner une crédibilité face aux banques il faut forcément passer par les formes traditionnelles ( sarl, sa, sas...)

Max  a répondu le 29/11/2011 à 12:15:

Toutes les activités ne demandent pas un credit aux banques.
Exemple: beaucoup de femme de ménage sont maintenant en autoentrepreneur.
Je vous invite à consulter les limites de chiffres d'affaires pour un autoentrepreneur et vous comprendrez que si vous devez vous developpez trop, il faut passer par un SARL.

GABUZO  a répondu le 29/11/2011 à 13:10:

@max on peut se développer sans passer par SARL exemple Entreprise individuelle au réel simplifié EURL (qui est une variante simplifiée de la SARL). Concernant votre remarque trouvez vous normal qu'une femme de ménage qui est sur le fonds un statut de salarié soit autoentrepreneur?

lilou  a répondu le 12/06/2013 à 19:37:

Je developpe tres bien mon activite, je ne suis pas du tout precaire.
Merci de ne pas faire de generalites quand vous ne savez pas toutes les situations

Brodnik  a écrit le 29/11/2011 à 6:51 :

Ce Hollande , sait-il ce que c'est qu'une facture et un client ? Lui qui a toujours vécu des subsides de la République (Lui et d'autres...)
Décidément, hors des organisations de masse , pour ces gens là, aucune estime pour les indépendants.
Leur rêve : le collectivisme, l'individu transformé en chose...

Auto-fraude  a écrit le 28/11/2011 à 19:46 :

Il ne manquait aux spécialistes du boulot au noir qu'un seul outil pour trouver des clients : se faire de la pub sans se faire prendre. Le statutde l'auto entrepreneur est le statut de l'auto-faude, un statut pour faire sa pub officiellement et un arrangement pour empocher des sommes considérables au black et déclarer un revenu plancher de quelques euro ... voilà le staut de l'auto-fraude par excellence. Novelli avait soit les lunuettes enfumées soit il avait fumé la moquette le jour ou il a été illuminé de son rève merveilleux un matin lorsqu'il posa le pieds au tréveil sur sa descente de lit... les UMP en ont été émerveillés decette trouvaille : l'auto tricherie organisée.

RUBIS  a répondu le 28/11/2011 à 22:47:

Je suis en total desaccord avec vous auto-fraude - les jeunes auto-entrepreneurs sont des personnes serieuses qui ne fraudent pas , ils ont de l'ambition celle de progresser et d'avoir une entreprise qui fonctionne bien pour faire vivre leurs familles - je ne vois pas ou est le mal - cela evite du chomage , l'idee de M. Novelli et du gouvernement est plutot reflechie et excellente -

yak  a répondu le 29/11/2011 à 5:50:

auto fraude t'es a coté de tes baskets.le faible niveau de prélèvements sociaux incite justement a ne plus frauder.je le sais je suis auto entrepreneur et je vis beaucoup mieux depuis que je ne suis plus a l'ancien regime.résultat ton travail est valorisé.un grand bravo aux deux shadocks (sarko hollande)qui ne trouvent rien de mieux que d'attaquer les indépendants qui bossent et d'accorder en parallèlle une prime de noel aux rsa.tout le monde aura compris le message:les salauds en france c'est ceux qui ne vivent pas aux crochets de l'etat..mais alors qui va apporter de la richesse a l'etat?faux probleme,il suffit d'emprunter,on l'a toujours fait ça ne peut que continuer. il est hors de question que je PAYE un comptable agrée.et je precise que mes concurrents les plus sérieux c'est des gens qui font du commerce sur leur lieu (et leur temps) de travail ou les retraités.ces gens ne declarent rien et personne ne les controle

ICIDEMAIN  a répondu le 29/11/2011 à 7:30:

La fraude peut se trouver partout aussi bien parmi les auto entrepreneurs que dans les sociétés ou chez des entrepreneurs individuels ou artisans c'est pour cela que les auto entrepreneurs devraient avoir l'obligation de déposer des comptes simplifiés sans rendre obligatoire l'assistance d'un expert comptable ce qui permetrait d'opérer des controles. De plus, ce serait une habitude à prendre pour le jour ou ils dépassent les plafonds ou souhaitent se mettre en société qui elles sont tenues de déposer des comptes aux impots et meme leur permettre de se poser des questions sur l'évolution de leur activité.

GABUZO  a répondu le 29/11/2011 à 7:56:

@Yak et Rubis. Si au départ l'auto entrepreneur est une bonne idée répondant au soucis de certaines personnes de créer une entreprise très facilement, il s'avère que du fait qu'il n'y a aucun contrôle que cela se transforme en un outil pour cacher du faux salariat et un statut qui permet de travailler au black avec un n° SIREN.La preuve allez voir dans les camps de gens du voyage il n'y a plus que des auto entrepreneurs! Nous ne sommes pas dans un monde de Bisounours et les combinards ont vite compris l'avantage qu'ils pouvaient retirer de ce statut. Si l'on regarde les sats il s'avère que près de 60% des AE ne déclarent pas de chiffre d'affaires. J'attends toujours qu'on m'explique qu'est-ce que une entreprise qui ne déclare pas de CA. Autre aspect si l'on regarde les stats des résultats par département dans les DOM TOM cela devient complétement folklo!

yak  a répondu le 29/11/2011 à 11:11:

@gabuzo :si tu ne declares rien pendant 1 an tu es radié.quand a la declaration de chiffre d'affaires elle est obligatoire aupres du rsi,nous sommes comme toute entreprises suceptibles d'etre controlés a tout moment.alors pourquoi rendre obligatoire la certification payante d'un comptable alors que ce n'est pas obligatoire pour un travailleur indépendant du type artisan commerçant?

GABUZO  a répondu le 29/11/2011 à 11:37:

@yak en 2009 on était radié si l'on ne déclarait rien pendant 1 an en 2010 la durée a été portée à 3 ans puis raccourcie à 2 ans en 2011 (preuve que ça pose pb!) Depuis 2011 les AE ont l'obligation de déclarer leur CA même si il est égal à 0 auparavant il n'avaient rien à déclarer. quant à la probabilité de contrôle avec + de 600000 AE et un nb de contr^leurs en baisse elle devient infime.

yak  a répondu le 29/11/2011 à 15:50:

@gabuzo:de toutes façons tu declares pour payer tes charges.les controleurs sont payés au rendement du redressement,ça explique qu'ils ne grattent pas trop de notre coté vu le chiffre d'affaire...

lilou  a répondu le 12/06/2013 à 19:33:

Mais n'importe quoi auto-fraude, ca va bien de parler sans savoir?

L'AE a l'obligation d'editer des factures avec ses renseignements et celui du client, de plus il doit tenir un cahier de recettes, pour justifier ses rentrees d'argent.
C'est pas de l'argent de poche non declare.

S'il n'y a pas de controles, c'est pas la faute des AE quand meme, le gouvernement a qu'a en mettre en place. Ca me gene pas moi de leur livrer les copies de mes factures et de mon cahier des charges.

Et si les AE passaient en EI, en quoi ca les empecherait de faire du black et de declarer moins? Faut arreter les mecs, l'artisan qui se fait son taff du week-end non declare, ca date pas de 2010 quand meme.

legal  a écrit le 28/11/2011 à 18:18 :

La réalité rejoint la ponction (fiscale). Comme d'hab en France quoi!

Fredo30  a écrit le 28/11/2011 à 17:50 :

Décidément il est hors de question pour moi de voter pour Ump et Ps !En fait ils ont depuis trente ans organisé un système où il vaut bien mieux rester à la maison et profiter du RSA.Regardez un peu ces primes pour noel que ces chers assistés vont avoir à Noel ! Ca coute 380 millions d'euros !Royal ! et pendant ce temps le smicard qui tombe malade doit perdre 4 jours de carence pour faire économiser 200 millions d'euros !Malin non?

claude34  a répondu le 28/11/2011 à 18:18:

Euh, non, c'est pas équilibré, le smicard doit donc passer à 5 jours de carence ;) Plus sérieusement, c'est clair que cela pose les priorités des gouvernements des deux bords.

boss  a répondu le 28/11/2011 à 18:43:

Ben si le statut RSA est si interessant faut pas vous gener pour postuler Fredo30. Concernant le smic on peut trouver sensiblement le meme discours du type "les smicards n'ont pas fait d'etudes ils ne meritent que ce salaire"...
Si tu veux trouver des scandales plus consequents va plutot lorgner du cote des grosses fortunes mais c'est tellement plus facile de cogner sur le plus pauvres.

Patrickb  a répondu le 29/11/2011 à 0:35:

@ Fredo; je suis toujours effaré par le niveau d'ambitions de certains qui au lieu de taper dans le tas pour y arriver ne cessent de jalouser les plus pauvres qu'eux ! Quel courage aussi, car c'est plus facile que d'aller manifester (et de prendre des coups) devant l'Elysée :-)

Fredo30  a répondu le 29/11/2011 à 8:43:

Mais non ! je critique le manque de logique de ces gouvernements qui privilégient l'assistance depuis 30 ans.Par soucis électoraliste.Seul l'intérêt général devrait motiver les actions de nos dirigeants.Surtout pas les belles idées,car elles nous mèneront tot ou tard au chaos.

GABUZO  a répondu le 29/11/2011 à 9:26:

@Fredo30 ne vous trompez pas de cible. je comprends votre ressentimment par rapport à ce que vous appelez les assistés. mais en tombez pas dans la propagande grossière de ce gouvernement et du FN qui braquent les projecteurs sur les assistés pour cacher l'enrichissemant éhonté des plus aisés et l'accroissement des écarts de revenus.Si il ya une minorité de bénficiaires des minimas sociaux qui profitent du système (et ils faut les combattre) la majorité de ces personnes sont des vicitimes de la crise d'accident de la vie etc... Arrêtons de taper sur les plus faibles c'est trop facile.

vu  a écrit le 28/11/2011 à 17:32 :

un statut juste créé pour les trentenaires UMP qui ont peur de se lancer dans la VRAI CRÉATION D ENTREPRISE!!

he les trentenaires....si vous avez peur...rester salariés !! entrepreneur, s'est un métier!! un vrai!! il ne faut pas etre une poule mouillée!!

pas vu  a répondu le 29/11/2011 à 5:53:

mon pauvre vu ,t'as pas du voir une entreprise dans ta vie pour dire des betises pareilles

pas compris non plus  a répondu le 12/06/2013 à 19:42:

La creation d'entreprise c'est surtout une chance pour un pays. Un pays de salaries ca stagne, ca n'innove pas, ca ne cree pas.
Si vous vous etiez renseigne un peu auparant, vous sauriez qu'un rapport a bien etabli que la creation d'entreprise etait vraiment pas optimisee en france, mal connue, trop compliquee, pas assez accessible.
Pour une fois que l'UMP fait quelque chose de bien, c'est fou de lui tomber dessus a bras raccourcis.

pierre 2  a écrit le 28/11/2011 à 17:20 :

La France est un pays ou il ya plus d'arbitres que de joueurs.Le commentaire de
Philippe_Esch est tout à fait justifié.

yak  a répondu le 29/11/2011 à 5:54:

c'est exactement ça,et tous les jours on essaye d'economiser sur le nombre dejoueurs pour augmenter le nombre d'arbitres(les copains branleurs)

VAL  a écrit le 28/11/2011 à 16:41 :

Ha Ha...nous y voilà!!

quand ce statut est sorti j'avais bien dit à tous que c'était pour faire diminuer le % de chômeur...mais absolument pas pour leur donner à bouffer et un avenir!!
juste un statut "politique"....pour occuper le terrain...
Pas besoin de ce statut...il y a la MICROENTERPRISE et s'est la même chose

johnny  a écrit le 28/11/2011 à 16:31 :

Hollande le socialo-bobo devrait plutôt s'attaquer au grands groupes qui n'arrêtent pas de créer du chômage en délocalisant

RUBIS  a répondu le 28/11/2011 à 22:51:

vS AVEZ RAISON JOHNNY MAIS C DU HOLLANDE

yak  a répondu le 29/11/2011 à 5:57:

hollande se dit qu'il faut recupérer des charges sociales .alors il vaut mieux avoir peu de gens déclarés mais bien pressurés .comme il n'a jamais vraiment bossé dans sa vie il ne peut pas tout comprendre.et puis bosser dans le privé on ne leur a pas appris a l'ena

humour  a écrit le 28/11/2011 à 16:17 :

Jonas Hadad qui parle de la jeunesse,mdr.Lui qui est etudiant en droit et vit dans le 16eme chic!!!!désolé mais la plupart des jeunes ne ressemblent pas à ca.Le monde de l'entreprise lui est étranger!!Il court davantage devant les ministères où il est employé.

citoyen  a écrit le 28/11/2011 à 16:11 :

Faisons également un bilan annuel des députés et ministres...on les vire si les objectifs promis ne sont pas atteints

aek  a répondu le 14/02/2012 à 17:44:

GRAND BRAVO !!! Dans la lancée on mettrait une amende pour toute promesse electorale non tenue :P

c'est à gerber  a écrit le 28/11/2011 à 16:01 :

ces politicards sont à vomir....ils gagnent des fortunes et veulent encore matraquer les petits...je suis auto-entepreneur et j'arrive à peine à vivre de mon activité et je n'ai pas les moyens de payer un expert-comptable...autant arrêter de suite et m'inscrire au RSA

ICIDEMAIN  a répondu le 28/11/2011 à 20:17:

C'est vrai qu'avant de pondre un amendement pour obliger les auto entrepreneurs a prendre un expert comptable pour établir des comptes annuels, il faudrait que nos édiles se posent la question de la cohérence:quelqu'un qui se créé en société commerciale n'a aucune obligation de passer par un expert comptable ou commissaire aux comptes tant qu'il n'a pas atteint la taille d'une grosse PME! Alors pourquoi imposer aux auto entrepreneurs dont certains ont des chiffres d'affaires riquiqui quand rien ne s'impose aux autres? Ce qui pourrait etre demandé par contre ce serait de déposer par voie électronique une déclaration de résultats simplifiée si vraiment l'Etat craint les cas de gruge...

RUBIS  a répondu le 28/11/2011 à 22:54:

Tout-a-fait ICIDEMAIN -

er  a répondu le 29/11/2011 à 0:11:

nous devons prendre un expert comptable en tant qu'entreprise individuelle alors pas d?inégalité.....idem à l'avenir pour les autoentreprises!!!

idem pour les jours de carence: faire = pour privé et public!!!!

yak  a répondu le 29/11/2011 à 6:01:

non er j'etais artisan,je n'etais pas obligé de prendre un comptable.je suis auto entrepreneur et je ne payerai pas de comptable.si sarko veut ,je me mets au rsa et je continue mon activité au noir,je gagnerai plus et je ferai comme beaucoup d'autres.

GABUZO  a répondu le 29/11/2011 à 9:33:

Il est exact que l'expert comptable n'est pas obligatoire en Entreprise individuelle et pour les petites sociétés. par contre ce qui est obligatoire c'est de faire sa déclaration en temps et correctement remplie là est la vraie question. en ce qui concerne l'auto entrepreneur n'ayant aucun contrôle il déclare ce qu'il veut si il ya des personnes honnêtes il y a également beaucoup de combianrds qui ont vu l'intérêt du statut d'AE sans compter les entreprise s qui ont vu là un moyen d'avoir du personnel corvéable sans le cadre réglementaire du statut de salarié CQFD

yak  a répondu le 29/11/2011 à 11:18:

@gabuzo:je declare mon chiffre d'affaires tous les trimestres.l'administration fiscale peut me controler comme n'importe quel entrepreneur individuel.il n'y a pas plus de combinards chez les petits que dans les grosses sociétes du crack 40.combien total paye t'il d'impots en france?moins que moi.cherchez l'erreur

OBJECTIF  a écrit le 28/11/2011 à 15:28 :

Régime social,contrôle,organisme agréé...Ah voilà des mots bien Français.S'il y en avait moins eu il y aurait plus d'entreprises et moins d'auto-entrepreneurs.

Philippe_Esch  a répondu le 28/11/2011 à 16:27:

Vous avez raison c'est un mal très français, la médiocrité MADE IN FRANCE ! J'était auto-entrepreneur...j'ai vite arrêté et je suis parti m'installer au Luxembourg en Freelance, qui propose de vrai solution simple et qui rapporte vite ! La France est un pays de fonctionnaires, limite communiste même avec un gouvernement de droite. Ce pays me fait pitié de jour en jour, et tous les candidats pour 2012 ne vont rien changer à ce mal Français...les charges, impôts et taxes sont du racket ! La France est un enfer fiscal pour ceux qui veulent créer de la richesse...maintenant je la crée ailleur...comme beaucoup de personne ! Vive la médiocre France !

RUBIS  a répondu le 28/11/2011 à 22:57:

Donc Philippe_ESCH vous avez fuit votre pays , moi j'aime ma FRANCE , je trouve que tres bien ce statut d'auto-entrepreneur qui evite du chomage -

Daniel  a répondu le 03/03/2012 à 10:57:

J'espère que vous n'allez pas faire comme beaucoup de ceux qui s'établissent à l'étranger pour ne pas payer d'impôts en France, mais viennent y vivre, y trouver des revenus (ex : chanteurs, sportifs, mais aussi marchés), s'y soigner, ... aux frais de ceux qui restent ici.

fedae  a écrit le 28/11/2011 à 15:23 :

L'ombre de la mort plane sur le régime : exonération de TVA remis en question, épisode fiscal raté sur la CFE, amendement Courson pour forcer un contrôle annuel, François Hollande qui veut limiter la durée d'exercice...
http://www.federation-auto-entrepreneur.fr/auto-entrepreneur/actualite/2011/11/26/actualite-les-auto-entrepreneurs-rejetent-la-proposition-de-contr-le-de-leur-gestion.html

yak  a répondu le 29/11/2011 à 6:02:

et sur flamby aussi.tirons la chasse d'eau sur les deux