La Tribune

D'ici dix jours, le triple A français risque de se retrouver "sous perspective négative"

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Robert Jules et Yann-Anthony Noghes, à Bruxelles, mise à jour par latribune.fr  |   -  592  mots
Selon plusieurs sources contactées par La Tribune, l'agence de notation Standard & Poor's pourrait préparer la France à la perte de son "triple A".

Nouvelle rumeur de marché, pour faire décaler les taux avant la dernière adjudication d'obligations OAT de l'année, ce jeudi ? Ou bien préparation des esprits à l'inéluctable ? Selon plusieurs sources concordantes, Standard & Poor's (S&P) pourrait bien annoncer "sous peu" le placement de la note AAA de la France sous "perspective négative". Ce serait la première étape avant l'abaissement de cette note, la plus haute, dont jouit l'Hexagone. "Cela pourrait intervenir sous une semaine, ou peut-être dix jours", affirme une source diplomatique, qui ajoute qu'il y aurait actuellement une intense réflexion en ce sens au sein de l'agence.

Menaces des autres agences

Une autre source glisse même que cette annonce de S&P aurait dû être rendue publique dès vendredi, mais que, pour des raisons inconnues, elle a été repoussée. Voici dix jours, S&P avait "par erreur" annoncé la dégradation de la France. Peu après, elle avait confirmé la note du pays ainsi que sa "perspective stable". Mais, depuis plusieurs semaines, la notation française est sous pression. Le ralentissement économique rend en effet moins crédibles les objectifs de réduction des déficits affichés par Paris. Fin octobre, Moody's avait prévenu qu'elle se donnait trois mois pour examiner si elle devait placer sous surveillance négative la note française.

Pour éviter qu'une éventuelle perspective négative ne se traduise par une perte du triple A, deux possibilités. Soit le gouvernement accepte de se lancer dans un troisième plan de rigueur, ce qu'a toujours exclu jusqu'à présent Valérie Précresse, ministre du budget. Soit la conjoncture s'améliore, ce qui est peu probable début 2012 d'après les chiffres de l'OCDE parus ce lundi. Pour l'heure, ce mardi, la France maintient ses prévisions malgré une série d'indicateurs laissant craindre un ralentissement économique, a déclaré ce mardi le ministre de l'Economie, François Baroin. Paris s'en tient toujours à une prévision de croissance à 1% pour 2012 et n'envisage pas de troisième plan de rigueur, a-t-il précisé sur France Info. Quant à Valérie Pécresse, interrogée sur France 2 pour savoir si le gouvernement changeait sa prévision pour l'année à venir, la ministre du Budget a répondu "non", ajoutant par la suite que le projet 2012 prévoyait des "marges" pour faire face à d'éventuels "aléas de croissance".

Capacité d'emprunt du Fonds européen réduite

De son côté, Fitch a mis en avant les "risques" pesant sur le AAA français qu'il a néanmoins réaffirmé. Si la France venait à perdre son triple A, le Fonds européen de stabilité financière (FESF) verrait alors sa capacité d'emprunt considérablement réduite. La "force de frappe" du FESF serait incapable de répondre aux attaques des marchés contre l'Italie et contre l'Espagne. "Si le patron du FESF, Klaus Regling, annonce mardi à l'Eurogroupe que l'effet de levier du fonds n'atteindra pas les 4 à 5, comme prévu, la Banque centrale européenne restera la seule option crédible", conclut cette source diplomatique, qui ajoute que la menace de dégradation de la France, "surtout avant le Conseil européen dudu 9 décembre, mettrait une pression massive sur Angela Merkel concernant l'implication de la BCE".

L'agence de notation Standard & Poor's a refusé de commenter ce mardi l'article de La Tribune. "S&P ne commente pas les rumeurs sur ses notations", a dit à Reuters une porte-parole du bureau parisien de S&P.

Réagir

Commentaires

Papat  a écrit le 08/05/2012 à 9:56 :

Oui parcequ'il s'agit bien de menaces.
Un peu comme les declarations de P.Legland (c'est son vrai nom) hier sur France24 :
Si la Grece sort de l'euro, ca sera devaluation, inflation, impossibilite de rembourser la dettre et de trouver des investisseurs sur les marches internationaux etc...
Oui mais si ... la Grece, et le peuple grecque, decidait tout simplement de faire defaut ... fini la poule aux oeufs d'or !
Les peuples ne sont plus dupes.

voltR  a écrit le 06/12/2011 à 13:38 :

pourquoi ne pas dévaluer l'euro, et compenser le spread Allemagne/France qui en découlerait par une participation de la France à la moitié de la différence ? Et tout rentrerait dans l'ordre sans "casser" l'Europe !!

Claude et Pierre  a écrit le 06/12/2011 à 0:58 :

La conjoncture n'est pas prête de s'améliorer. Bien au contraire. Nous entrons dans une nouvelle phase où les pays émergents sont amenés à jouer un rôle majeur au détriment des anciens pays de l'Occident comme la France et l'Europe. (comme écrit dans un livre assez prémonitoire "les corps indécents") Le chômage restera donc élevé et la misère, moindre pour les populations des pays émergents, s'accentuera fortement chez nous. Si la France perd son triple A, les taux d'intérêt vont prendre l'ascenseur et la rigueur s'imposera encore plus avec son cortège de laissés pour compte, de sans abri, de malheureux.(Toujours livre "les corps indécents") Les jeunes sont durement frappés par cette nouvelle donne et les vieux arrivent difficilement à joindre les deux bouts. La mondialisation ne fait pas de cadeau. C'est l'horreur économique.

auxarmes92  a écrit le 29/11/2011 à 13:38 :

Fitch Ratings est une société de droit US mais qui est contrôlée à hauteur de 60 % par le groupe Holding Français Fimalac, par ailleurs propriétaire de VegaFrance et actionnaire dans d'autres sociétés. Fimalac est dirigé par Marc Ladreit Delacharrière. Le groupe de medias américain Hearst détient 40% (source : www.wikipedia.org.) Fitch abaisse la perspective du rating des USA de stable à négative (en vue de servir les intérêts européens) => Réponse du berger à la bergère, Moody's et S&P's (qui sont essentiellement portées par des fonds privés US dans les 2 cas, mais aussi chinois dans le cas de S&P's) abaissent les perspectives des ratings des pays européens en vue de servir les intérêts de ces 2 blocs, rien de plus normal. Moi ce qui me choque, c'est la pseudo toute puissante légitimité et crédibilité des ces Institutions, qui ne sont en fait que des instruments, les instruments d'une guerre capitalitique d'un nouveau genre, et pour laquelle les contribuables de tous les pays du monde trinquent, pour qu'une poignée d'élus tapis dans l'ombre s'en mettent plein les fouilles BEURK

Déjà trop taxés  a répondu le 29/11/2011 à 15:00:

Oui, l'anarchie mercantiliste provoquée par les Etats-providence obèses, s'affrontant sans autre raison que le bon plaisir de leurs politiciens et hauts fonctionnaires, est contraire à la liberté des populations. Ne leur confions pas notre liberté ni l'Etat de droit. Nous sommes déjà trop taxés.

pas assez taxés  a répondu le 29/11/2011 à 18:04:

vous êtes usant

Chris  a écrit le 29/11/2011 à 13:24 :

C'est d? dans le spread avec l'allemagne depuis un moment !!!!

l'ile mysterieuse  a écrit le 29/11/2011 à 13:21 :

Je vous le dis : C'est la fin du monde! , c'est la fin du monde !! et 2012, c'est pour bientôt !! alors un conseil allez dépenser tout vos sous sous (du moins ce qu'il vous en reste) et allez vous torcher la gueule !! car demain on va tous mourir !!!

jamesbond  a répondu le 29/11/2011 à 15:22:

mais garde en quand meme un peu pour les impots ... !

Olala  a répondu le 29/11/2011 à 22:56:

On ira vivre sur Mars ...

l'ile mysterieuse  a écrit le 29/11/2011 à 13:20 :

Je vous le dis : C'est la fin du monde! , c'est la fin du monde !! et 2012, c'est pour bientôt !! alors un conseil allez dépenser tout vos sous sous (du moins ce qu'il vous en reste) et allez vous torcher la gueule !! car demain on va tous mourir !!!

Pragmatique  a écrit le 29/11/2011 à 13:08 :

pour continuer suite au rafraichissment intenpestif de cette page,

le Triple A de la chine, de la coree... s'ils sont noté, a t il la meme valeur que le Triple A de l allemagne ou de la france??????

Non je ne pense pas, vraiment pas, le but est d amener ces pays vers les meme standard de droit de l homme, de niveau de vie, de respect des femmes..... et pas l inverse....

Pragmatique  a écrit le 29/11/2011 à 13:05 :

Pour

Pragmatique  a écrit le 29/11/2011 à 13:05 :

Pour

Pragmatique  a écrit le 29/11/2011 à 13:03 :

beaucoup de commentaire, mais aucun ne se pose la vrai question... Jusqu'à quand on va laisser ces 3 agence americaine dicter leur loi sur les marches?????, c'est bien cette note qui emballe ou effraie les investisseurs...

D'autant qu'utiliser des indicateur surane dans lesquels on met ce qu'on veut comme le PIB ne mene a rien...... quid des indicateurs de developpement humains? social? culturelle????

La Richesse Reelle d'un pays ne s'evalue pas sur la valeur qu'une agence x ou y lui donne n'est vce pas?

Laurent  a répondu le 29/11/2011 à 13:59:

Tant que l'on aura une dette immense ? Si nous n'avions pas cette dette, nous ne dépendrions pas d'eux !

Déjà trop taxés  a répondu le 29/11/2011 à 14:51:

Remarque sans intérêt de Prag. Les marchés n'ont pas besoin des agences pour savoir que l'accroissement et le refinancement (la cavalerie) sans fin de la dette publique est une impasse qui doit cesser. En quoi arrêter de donner la température des Etats obèses agonisants pourrait-il les guérir ?

Pragmatique  a répondu le 29/11/2011 à 16:31:

@deja trop taxe, meme remarque que pour moi>>>> Pour info la note c'est comme les marches ca depend d'une rumeur, d'une parole dite par un membre de gouvernement.... donc c est aussi volatile que la bourse... C est votre remarque qui est inepte et sans fondement....

On ne parle pas la de cavalerie, mais il faudrait lire un peu le poid de la dette est alourdie des interet chaque année, et d annee en annee c est le meme shema. Or quand on sait que les Taux d interet depend directement de cette dite note c est le chat qui se mort la queue....

Quand au PIB meme les analystes les plus serieux disent que c est devenu un fourre tout, donc un grand n'importe quoi.....

Ne confondez pas la nécéssité de reformer le fonctionnement de l Etat, et l'incoherence de ce systeme qui tourne en rond

Déjà trop taxés  a répondu le 29/11/2011 à 18:43:

Quand on s'endette, on paye des intérêts. L'Etat n'avait pas à s'endetter, surtout pour verser des rentes et acheter des votes au lieu d'investir. Quand l'Etat s'endette de 200 milliards pour rembourser 100 milliards de principal, 50 milliards d'intérêts et 50 milliards de surconsommation, il fait 150 milliards de cavalerie. Il n'y a pas d'autre nom pour cette pratique condamnable. Quant à la note, regardez depuis combien de temps elle n'a pas bougé. Volatile ? Enlevez vos lunettes déformantes.

tard-dans-la-nuit  a répondu le 29/11/2011 à 21:06:

Ce ne sont pas les agences qui "dictent la loi sur les marchés" comme vous dites. Les agences ne font que constater. Parfois avec des erreurs, soit, mais ils donnent l'échelle du risque encouru par les investisseurs. Il est complètement vain de vouloir les interdire ou remplacer. Chaque investisseur regarde le risque et le rating et se soucie peu ou pas si le rating plat au débiteur. C'est ainsi. Tout débat sur les agences est superflue et mène à rien.

Pragmatique  a répondu le 30/11/2011 à 8:29:

@deja trop taxe, enlevez les votres d'abord

Les agences de notations sont une invention du capitaliste, celui que vous appelez de vos voeux les plus cher dans d autre com, on voit cve que cela donne aux usa avec leur 14 000 milliard de dette....

Ces agence de notation sont bizarrement toutes americaines, meme si elles ont des fonds etranger dans leur capital....
Ces agences decoulent de fait du meme procede de la dereglementation bancaire et la fin de l etalon or...

VOUS Avez des lunettes deformante, et c est bizarre vous accuser les banques quand elle vous pretent a des taux soit disant trop haut mais la vous les soutenez implicitement...

Le procede qui visent a soumettre les etats a cette note avec des modes de calculs opaques..... Merci l independance, aujourd hui ces meme agence se serveznt de cette note pour servir les interets de certains investisseurs et leur fournir un ratio emprunt interet des plus avantageux..... Et ca c est un fait.

Déjà trop taxés  a écrit le 29/11/2011 à 12:35 :

Avec un besoin de financement de presque 200 milliards de dettes à lever sur les marchés en 2012, la perte du triple A de l'Etat français va faire suer les petits génies de l'AFT et de Bercy. Souvenez vous que plus de la moitié de ces 200 milliards ne servent qu'à refinancer la dette précédente que l'Etat-providence obèse est incapable de rembourser : c'est de la pure cavalerie, digne des exploits de Madoff. 150 ans de prison !

on le sait...  a écrit le 29/11/2011 à 12:18 :

la France va perdre son triple A. Il faut s'y préparer. L'état ferait mieux de faire des prévisions de (dé)croissance réalistes au lieu de maintenir un budget basé sur une croissance de 1%. Il est plus probable qu'il y ait une récession en 2012! Il va falloir se serrer la ceinture, pour payer 30+ années de budget en déficit, même si ça ne fait plaisir à personne!

Mickador  a écrit le 29/11/2011 à 11:30 :

Tout est histoire de conterpartie
la vraie question n est pas : allons nous perdre le triple A, ou bien , quand allons nous perdre le triple A

mais plutot :

qu'a donné Sarkozy à ces sociétés de notation pour qu'elles attendent la fin des élection pour dégrader notre note

(ce qui au passage est une question bien plus inquietante...)

Troublion  a écrit le 29/11/2011 à 11:29 :

Mais que S & D dégrade donc la note de la France et qu'on en parle plus ! Il faudra bien que les investisseurs investissent quelque part ...

Yves  a répondu le 29/11/2011 à 12:57:

@ Troublion : Les investisseurs ont l?embarras du choix ! Ils peuvent se dispenser de prêter à la France...

chris  a répondu le 29/11/2011 à 13:01:

Ils n investiront pas en France ... COmment voulez investir de l argent dans un pays où les citoyens sont en grève à chaque fois qu on parle de plan d'austérité ou de réforme ....

Troublion  a répondu le 29/11/2011 à 13:47:

Les investisseurs n'ont pas autant de choix que vous semblez le croire. Il n'y a pas beaucoup d'emprunt classé en triple A. D'ailleurs, si cela continue dans quelques temps il n'y en aura plus du tout (voir ce qui va se passer avec l'Allemagne si la crise continue).

PÖLUX  a écrit le 29/11/2011 à 10:43 :

C'est scandaleux de dire que le gouvernement ne fait rien, il a tout de même créé une taxe de 20 centimes d'euro sur les casse-croûtes !

Tessa  a écrit le 29/11/2011 à 10:24 :

Je trouve que Baroin se débrouille bien : le Cac 40 en ce moment est en vert, malgré les menaces des agences de notation, les prévisions de l'OCDE... Hier c'était une bourse en pleine euphorie : plus de 5 ! Je ne sais pas ce que cela signifie bien sur, mais les mauvaises nouvelles ne se répercutent guère sur la bourse.

michoko  a répondu le 29/11/2011 à 10:44:

Vous ne connaissez pas visiblement le proverbe boursier 'achetez la rumeur, vendre la nouvelle' sinon vous comprendriez mieux le rebond d'hier...

Amar  a répondu le 29/11/2011 à 10:54:

Pas d'euphorie, le soufflet va retomber de plus bel.

EIFFEL  a répondu le 29/11/2011 à 10:59:

Sauf que le CAC est juste au-dessus de 3000 point à +0.75% et qu'une telle peite hausse n'est pas significative et ne reflète rien sinon peut-être qu'il existe des gens ne lisent pas les journaux et ne sont au courant de rien.

Hub  a écrit le 29/11/2011 à 10:20 :

L'augmentation des taux d'int?ts et une mauvaise nouvelle pour l'?t mais une bonne pour le peuple.
Il est temps que l'?t qui a une gestion mal saine du pays perde sa possibilt?e continuer a nous ruin?n s'end?nt a outrance.
Dans le civil il serait interdit bancaire et sous tutelle. Vivement le triple DDD !!!

montaf  a écrit le 29/11/2011 à 10:19 :

Les banques privées empruntent à la BCE à des taux imbattables entre 0 et 1% les états européens doivent emprunter aux banques privés à des taux 3 % 4% et plus
qui se remplit les poches au milieu?


Popeye  a écrit le 29/11/2011 à 10:18 :

La note des agences de notation n'aurait pas tant d'impact sur nos taux d'interets si l'Euro etait notre monnaie, a savoir correspondant a l'economie de notre pays.
A ce sujet, une reflexion tres interessante de Paul Krugman :
« En regardant autour du monde, vous vous apercevez que le grand facteur déterminant des taux d?intérêts n?est pas le niveau de la dette gouvernementale, mais si le gouvernement emprunte dans sa propre monnaie

Japon est plus endetté que l?Italie, mais emprunte à 1 % et l?Italie à 7 %. Les perspectives budgétaires de la Grande Bretagne semblent plus mauvaises que celles de l?Espagne, mais le Royaume peut emprunter à 2 % quand l?Espagne doit emprunter à 6 %».

justine  a écrit le 29/11/2011 à 10:18 :

tant que nous dépensons cet argent " no limit" à tous, des élus par milliers et des ministres qui ne servent strictement à rien, sauf de dépenser encore plus. Toute notre constitution est à revoir, les salaires des politiques aussi, suppression des sénateurs ( doublons des parlementaires qui sont déjà légion , et arrêt immédiat du train de vie de l'état providence, nous payons les retraites et les salaires des fonctionnaires à crédit, sommes nous tous fous??? Nous avons un tel gaspillage de l'argent des contribuables, une très mauvaise gestion de l'état, car tous ceux qui nous gouvernent ne méritent pas leurs places. Ils ne pensent qu'à leurs avenir, ni à celle du pays. Cherchons de vraies économistes, des entrepreneurs, et non des politiques..... c'est ce qui fait la ruine de ce pays. Nous croulons sous les fonctionnaires, les différences inadmissibles de retraites, trop de favorisés, du gaspillage dans le social, quel pays peut encore se permettre de donner sans contrepartie... Erreur dans la politique des délocalisations, plus d'industries et c'est pas avec le reste, que nous allons faire des miracles. Arrêtons l?immigration et du gaspillage du social, arrêtons les niches fiscales, que les riches paient leurs impôts comme la classe moyenne au lieu de s'enrichir encore plus, car tout est fait pour l'évasion fiscale, avec la bénédiction du gouvernement. Les riches se portent très bien, tandis que les 98% de la population peinent à s'en sortir. Et surtout qu'on arrête de mentir. L'Europe devrait être un pays fédéral depuis longtemps, mais les chefs veulent rester chefs dans leurs états de peur de perdre leurs privilèges!!!!!!!!!!!! et supprimons les 3/4 des élus et 50% des fonctionnaires, car beaucoup de décisions viennent déjà de U.E. Nous dépensons des milliards pour le fonctionnement, mais qui crée encore de la richesse?? le social??? Décidément nos élus ne sont plus que des charlots, des petits roitelets qu'une révolution devrait remettre en place.En régions c'est encore pire. Plusieurs sont en faillites ou lourdement endettées. Nous allons droit dans le mur comme l'Argentine, et en plus nous sommes arrogants envers les autres gestionnaires. Arrêtons aussi de faire peur, et dites la vérité. Regardez les affaires de corruptions, croyez vous que les français vous croient encore? vous vous faites des illusions . j'attends avec impatience ce coup de balai avant qu'il n'en soit trop tard.

Tieum  a répondu le 29/11/2011 à 12:28:

Calmez vous ca va passer....

Tieum  a répondu le 29/11/2011 à 15:40:

Calmez vous ca va passer...

Germanicus  a écrit le 29/11/2011 à 10:07 :

Vivement la chute du triple A et la fin de l'euro.

Olala  a répondu le 29/11/2011 à 23:07:

Je ne suis pas súr que les français seraient trés contents si l´on devait revenir á l´euro. Le nouveau franc se devaluerai en quelques heures de 20% par rapport á l´euro. Ils seraient plus pauvres.

LaRévolte  a écrit le 29/11/2011 à 10:02 :

Certes l'OAT 10 ans ne traite plus en ligne avec les "core" AAA européens... Les agences déclarent que le AAA est en péril si le rendement de l'OAT continue à la hausse, ce qui en retour déclenche des "shorts" sur l'OAT... et contribue à la perte de crédibilité de la France auprès de ces mêmes agences!
Il me semble scandaleux qu'un journal tel que la Tribune se transforme en magazine à sensation en spéculant sur un avenir déjà bien sombre pour notre patrie...

Rappelons-nous de la saga de l'été et son impact sur le cours de la SocGen

Tit200  a écrit le 29/11/2011 à 9:58 :

Un lien avec les récentes demandes de sanctions de Baroin ?

Michel .  a écrit le 29/11/2011 à 9:37 :

Il es difficile, voir impossible d'obliger un âne à boire quand il n'a pas soif, à plus forte raison lors qu'il y en a "deux".

budget  a écrit le 29/11/2011 à 9:23 :

La notation n'est pas un objectif en soi mais la degradation de la note va inéluctablement augmenter le poids des interets de la Dette de l'état. Que fais donc le gouvernement pour couper vraiment dans les depenses courantes??!!! rien!!!
Il y a 200Milliard de coupes dans les depenses a réaliser et ils proposent un budget pour economiser 7 milliards, ils se moquent de qui !!!!

lag  a écrit le 29/11/2011 à 9:15 :

N'importe quoi, les gens on s'en cague du AAA qu'ils nous mettent CCC c'est pareil, ce ne sont pas les agences qui font les taux, elles sont les pantins des marchés qui permettent de legitimer le pillage des états. Ça n'interesse personne de parler de la dette US et RU car eux ils s'autofinancent et ne balancent pas des AO aux banques d'affaires et fonds d'investissement chaque mois a 5%
D'ailleurs aujourd'hui a 10A US 1.89 RU 2.28 ~All 2.13 FRA 3.57 le taux US est anormalement bas cela signifie que les investisseurs anticipent la baisse de l'euro et que le dollar et plus que jamais monnaie de reserve, le RU a las plus grande dette (pub + privee) du monde en %PIB et pourtant a des taux semblables à l'Allemagne.

gerardc27  a écrit le 29/11/2011 à 9:11 :

Ce qui me laisse sans voix c'est l'amateurisme de nos "élites gouvernantes" façon Pécresse ou Baroin qui nient l'évidence de la quasi récession par la méthode Coué ,pour de petites visées électoralistes.

Démosthène  a écrit le 29/11/2011 à 9:03 :

Si l'on en juge par les taux d'emprunts, nous ne sommes déjà plus AAA ! La note c'est loa forme, la réalité c'est le fond. C'est la réalité qui compte. Le reste n'est que magouille.

ceyal  a écrit le 29/11/2011 à 8:40 :

A lire les commentaires, deux réflections. Depuis des mois la tribune annonce la fin du triple A pour la semaine suivante accentuant ainsi la morosité, à croire que cette perte lui ferait plaisir. Cherchez pour quelle raison. Ensuite, que de commentaires intelligents, documentés, réfléchis, et empreints de modestie !

and so what?  a répondu le 29/11/2011 à 9:16:

Que proposez vous?

Paul.  a écrit le 29/11/2011 à 8:40 :

Bonjour, j'ai une question, je vis en UK depuis 17 ans (et croyez moi ce pays va pas bien et cela ne s'ameliore pas). Je lis beaucoup les news et essais de comprendre notre politique francaise et l'etat de notre economie. Je crois comprendre que l'on fait porter au gouvernement en place un responsabilité sur l'etat economique de la France.Ma question,pouvez vous me dire qui devrait prendre sa place et quel mesure et non projet devrais etre mis en place de toute urgence (12/18 mois apres l'election presidentielle).Mais aussi,ces mesures serait t'elle acceptées par la population?.
Merci beaucoup.

matheo  a écrit le 29/11/2011 à 8:36 :

normal que l'on dégrade la note de la france quand on voit comme hier le chomage qui augmente et que nous allons endetter la france de 4,9 M pour subventionner les heures sup;que ump comme SOCIALISTES ont refusé diminué les priviléges des députés de 10%.que nous allons encore augmenter le nombre de dirigeants a bruxelles sans diminuer le nombre de députés et senateurs en france.etc

Ah-Ah-Ah  a écrit le 29/11/2011 à 8:06 :

Il est vrai que les agences de notation tentent de nous faire perdre la cr?bilit?ue nous avons acquis. Nous ne devons pas oublier que nous sommes dans un contexte ou la concurrence et la comp?tion sont pouss??'extr?. Nous ne ferions pas non plus de faveurs aux autres pays non plus. Des question doivent ?e pos? . Pourquoi ne pas cr? notre propre agence de notation afin de "concurrencer" celles qui existent? Et quand ?a politique, si certains se font un plaisir de descendre notre pr?dent, qu'on l'aime ou pas, qui aurait fais mieux dans ce contexte de crise ? Et je suis objectif, car je ne suis pas non plus un admirateur .

tbout92  a répondu le 29/11/2011 à 13:06:

Fitch Ratings est une société de droit US mais qui est contrôlée à hauteur de 60 % par le groupe Holding Français Fimalac, par ailleurs propriétaire de VegaFrance et actionnaire dans d'autres sociétés. Fimalac est dirigé par Marc Ladreit Delacharrière. Le groupe de medias américain Hearst détient 40% (source : www.wikipedia.org). Fitch abaisse la perspective du rating des USA de stable à négative (en vue de servir les intérêts européens) => Réponse du berger à la bergère, Moody's et S&P's (qui sont essentiellement portées par des fonds privés US dans les 2 cas, mais aussi chinois dans le cas de S&P's) abaissent les perspectives des ratings des pays européens de stable à négative également en vue de servir les intérêts de ces 2 blocs, rien de plus normal. Moi ce qui me choque, c'est la pseudo toute puissante légitimité et crédibilité des ces Institutions, qui ne sont en fait que des instruments, les instruments d'une guerre capitalistique d'un nouveau genre, et pour laquelle les contribuables de tous les pays du monde trinquent, pour qu'une poignée d'élus tapis dans l'ombre s'en mettent plein les fouilles BEURK

Titou2011  a écrit le 29/11/2011 à 7:28 :

La semaine dernière les américains qui continuent de faire un écran de fumée autour de leur situatioin, ne sont pas parvenus à trouver une soution pour réduire de 2.100 Mds leur dette colossale (plafon supérieur à 16.000 Mds dollars.Ne vous étonnez-vous pas de ces attaques en règles des agences de notation sur de nombreux pays européens.

EIFFEL  a écrit le 29/11/2011 à 7:28 :

Quand un pays est aussi mal géré que la France dont le bilan négatif fait apparaître un chômage massif avec des délocalisations massives, des allocs massives accordées au premier venu, des dépenses massives votées par des dizaines de milliers d'élus grassement payés, la plupart des élus inutiles et déconnectés des réalités, qui de surcroît ont des milliers de secrétaires, chauffeurs, etc, on ne peut aller que dans le mur.

Fremen  a répondu le 29/11/2011 à 9:01:

Quand un pays a des citoyens aussi défaitistes et négatifs, qui délocalisent leur loyauté, qui exigent de vivre au-dessus de leurs moyens. Qui élisent des gouvernants pour ensuite les empêcher de gouverner... Pas étonnant que l'on retrouve la tour Eiffel posée sur sa pointe.

bravo  a répondu le 29/11/2011 à 10:30:

complétement d'accord!

OBJECTIF  a répondu le 29/11/2011 à 11:11:

Réponse à Fremen.
La France a été un pays très,très riche grâce à son agriculture et ensuite,avec l'accumulation de capital,avec l'ère industrielle.Quand on voit la France rejoindre certains pays on peut comprendre que des jugements soient sévères.

Greg le Prolétaire  a écrit le 29/11/2011 à 7:25 :

Vu l'utilisation déjà faite d'une partie des fonds du FESF, le levier réel est plutôt de 2 à 2,5 déjà... On croirait vraiment que les agences sont dans les impressions, le ressenti et très loin de l'analyse financière...

churchill  a écrit le 29/11/2011 à 7:09 :

le aaa a deja disparu !

furtif  a écrit le 29/11/2011 à 6:46 :

Merkel s'oppose toujours à l'intervention de la BCE, jusqu'à quand?

tard-dans-la-nuit  a répondu le 29/11/2011 à 8:19:

jusqu'à ce que tout le monde ait enfin compris qu'on ne combat pas une crise structurelle avec des moyens de politique monétaire

Lennart  a écrit le 29/11/2011 à 6:43 :

Et si tout cela était "téléguidé" par un grand allié qui aurait intérêt à voir l'Euro disparaitre. Il est étonnant de voir que les agences de notation ne disent pas un mot, ou pratiquement pas, sur la capacité du gouvernement Américain à rembourser son énorme dette qui fait passer les états membres de la zone Euro pour des amateurs.
Car si des Buffet et autres spéculateurs veulent, aujourd'hui, donner des leçons d'économie posons nous d'abord la question de savoir comment ils ont bâtis leur fortune.
Naiveté serait de croire qu'il y a de bon spéculateurs avec une morale !

Lerner  a écrit le 29/11/2011 à 6:28 :

La France triple A depuis 1974 ! Ni 14 ans de Mitterrand et 5 ans de Jospin n'ont réussit à faire perdre cette note qui a d'ailleurs été conforté durant cette période. Mais 10 ans de droite dont 5 ans de Sarkozysme ont réussit à doubler la dette et à faire perdre cette note. Quand certains français ouvrions enfin les yeux : la mauvaise gestion est à droite. Regardons les collectivités locales : interdiction de voter un budget déficitaire. Les socialistes appliquent déjà la règle d'or !

churchill  a répondu le 29/11/2011 à 7:12:

jospin avait 4% de croissance; pour mitterand, je ne vois pas les choses pareil... au bord du gouffre, la france a demande a delors de lui faire avaler une pilule dont les francais ne veulent pas avaler un dixieme actuellement

churchill  a répondu le 29/11/2011 à 7:13:

cela dit il est vrai que la gestion des deniers publiques par la droite laisse sans voix

sauros  a répondu le 29/11/2011 à 7:32:

Ni Giscard ,Chirac .Vous oubliez volontairement les conditions actuelles ,tous les pays sont touchés notamment les US , enlevez les peaux de saucissons de vos yeux

AS  a répondu le 29/11/2011 à 8:26:

renseigne toi les collectivités votent des budgets déficitaires sauf qu'ils n'ont pas le droit et c'est l'Etat qui paie la différence à cause d'une loi des finances appeléed Unité de Tresorie. Et puis la perte du triple A a été initié par Mitterrand et la gauche qui ont fait des français des assités qui vivent au dessus de leur moyens. C'est comme reprocher à la droite de pas gérer un enfant qui a été mal éduqué depuis son enfance. Enlève la retraite à 60 ans, les 35H, la pleiade de fonctionnaires recrutés par la gauche et tu veras que le AAA serait moins menacé

trop drôle  a répondu le 29/11/2011 à 12:56:

mdr ! enlevons aussi la 5ème semaine de congés payés. Non, carrément les congés payés !! Tout ça, c'est la faute à Jaurès ! En remontant bien, on devrait pouvoir expliquer la crise actuelle par quelques mesures prises par Robespierre ! Ridicule !!!!

Alrix  a écrit le 29/11/2011 à 6:14 :

Et dire que tous ces problèmes ont une origine connue : l'Euro....

churchill  a répondu le 29/11/2011 à 7:13:

si l'euro disparait, faudra trouver un autre bouc emissaire: les americains, ou les marches financiers, comme au bon vieux temps...

Alrix  a répondu le 29/11/2011 à 8:56:

Peut être, mais l'Euro, monnaie unique pour 17 économies radicalement différentes, ne pouvait que poser sur des fondations fragiles pour mieux s'écrouler sur lui même....

Frenchy  a écrit le 29/11/2011 à 2:14 :

Mesurez-vous bien les conséquences d'une perte du rating AAA?
Au niveau de la dette de l'Etat, cela augmente le taux d'intérêt de cette dette publique, vu que l?Etat sera considérée comme une contrepartie plus risquée, susceptible de ne pas honorer ses engagements, donc augmente la charge totale de la dette. Qui seront les ultimes payeurs ? Bien sur, les entreprises et les ménages, qui verront leur taux d?imposition augmenter.
Au niveau des entreprises, cela augmentera le taux d?intérêt auquel celles-ci pourront emprunter, combinée a une plus grande imposition, diminuera leur capacité a investir, faire des profits (eh oui?ce ne sont pas des organismes de charités), embaucher ou payer des dividendes (vous croyez que vos retraites augmentent comment ?). Celles-ci répercuteront l?augmentation de leurs couts en augmentant les prix de leurs produits et qui en pâtira ? => les ménages.
On ne peut pas dire que les entreprises soient actuellement encouragées à investir ou à embaucher, mais bien sur ceci ne touche pas ceux attaches a leurs avantages « acquis » (fonctionnaires ou autres d?ailleurs). Comme en France, on ne peut pas licencier facilement ou a un cout prohibitif, on ne risque pas d?embaucher non-plus.
L?autre problème, c?est que la perte du rating AAA, n?est qu?une conséquence, le reflet d?une situation donnée. Il faut s?attaquer aux causes et notamment relancer la croissance. Mais cette relance ne peut passer par l?augmentation de la dette sinon on revient au problème initial.
Les fêtes de fin d?année arrivent, si vous voulez aider la France, ses entreprises et conserver et/ou créer des emplois, consommez ! Faites vous plaisir ainsi qu?à vos amis ! Acheter des beaux cadeaux fabriqués en France (ou à la limite en Europe !), mais surtout ne vous endettez pas !!!!!!

Consommer ?  a répondu le 29/11/2011 à 6:39:

Je refuse de consommer pour cautionner un Etat "Eurovore", qui jette l'argent (le notre) par les fenêtres. L'Etat n'a qu'a montrer l'exemple et réduire son train de vie, ses avantages sociaux etc etc... Mare de payer pour rien et que rien ne bouge à la cour .. du roi qui ne pense qu'à augmenter les prélèvements obligatoires

churchill  a répondu le 29/11/2011 à 7:15:

on ne veut pas aider la france qui s'est foutue dans la panade toute seule; en outre, le pb macroeconomique francais n'est pas la consommation ( qui creuse regulierement le deficit commercial) mais l'investissement

Frenchy  a répondu le 29/11/2011 à 11:12:

Avez-vous bien lu le commentaire?J'ai parlé de consommation de produits préférablement fabriqués en France, ce qui ne risque pas d'aggraver le déficit commercial. De plus si on ne consomme pas leurs produits, les entreprises ne risquent pas d'investir, si elles considèrent que les perspectives économiques ne sont pas bonnes. Il faudrait aussi une politique encourageant des investissements à long terme qui améliorent la competitivité des entreprises sur le long terme.
Je suis bien d'accord que l'Etat devrait montrer l'exemple et reduire les dépenses. Ceci dit, ce problème n'est nullement uniquement français, nos voisins, sans doute à part l'Allemagne, sont dans ce cas également. Il serait temps de devenir vraiment Européen et partager les bons comme les mauvais cotés de l'Euro.

Clément  a écrit le 29/11/2011 à 1:57 :

Nous arrivons à la phase ultime : la Révolution ou le chaos. Et peut-être même les deux ! Ne pas perdre de vue que "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la Révolution sera logique et inévitable". (D'après le livre "les corps indécents") Cette crise plonge des millions de gens dans la misère, sans perspectives ni avenir. Le désespoir devient palpable. Les jeunes dans une galère pas possible et les vieux en survie. L'Euro est un boulet qui ne permet aucune manoeuvre. Il n'y a pas d'échappatoire possible. L'incurie des responsables de ce désastre crève les yeux.

GR  a écrit le 29/11/2011 à 1:14 :

Citoyens de France, r?illez vous! C'est un coup d'Etat d'un groupuscule ?anger!

Poilu  a écrit le 29/11/2011 à 0:37 :

Aprés avoir vendu son ame à l'Allemagne pour trente déniers la France échoue lamentablement et fait du Petainisme de premère qualité.
Bravo à l'Axe franco-allemand qui a su conduire l'Europe au bord du gouffre.

churchill  a répondu le 29/11/2011 à 7:17:

c'est assez ' front national' d'accuser les allemands de tous vos problemes

Standard  a écrit le 28/11/2011 à 23:56 :

La dette publique française et la dette publique des autres états datent depuis des décennies. Les agences de notations n'étaient pas encore nées? On dirait qu'elles ont été créées pour créer la panique et en profiter pour pomper l'épargne des gens.

Dette  a répondu le 29/11/2011 à 10:08:

La dette publique française (cumulée) était d'environ 900 milliards d'euros en 2001. Elle a pratiquement doublé depuis, principalement depuis 2007, pour attendre 1700 milliards. En 5 ans elle a augmenté autant qu'en 30 ans précédents. Bravo l'artiste.

TARTALAKREM  a écrit le 28/11/2011 à 23:55 :

A.A.A. LAISSEZ-MOI RIRE .
QUELLE DIFFERENCE ENTRE UN TRIPLE A. EN ECONOMIE ET UN TRIPLE A. EN CHARCUTERIE ?
REPONSE : AUCUNE . DE GROSSES ANDOUILLES SONT TOUJOURS DANS LE DECOR !

zyht  a écrit le 28/11/2011 à 22:49 :

Il est plus que temps que les agences nous dégradent afin qu'on sorte de cette misérable séance où le gouvernement joue à faire peur, prétend incarner la compétence et le sérieux et où enfin on s'accroche à ce AAA qui ne signifie plus rien comme à une vache sacrée au dépent de toute autre réflexion pour nous sortir d'affaire. Aujourd'hui toute l'attention de nos gouvernants est de protéger ce AAA et du coup on ne sait faire qu'une pseudo rigueur qui encourage la déprime et vient aggraver les déficits. Une fois le tabou tombé, on choisira entre une vraie cure ou bien une autre voie qui passera nécessairement par la création monétaire et d'autres instruments massifs à l'échelle européenne. Aujourd'hui on ne fait plus rien, on attend en priant et chacun est tenu de participer à la prière nationale sous peine d'être taxé de mauvais francais...

churchill  a répondu le 29/11/2011 à 7:18:

oui mais les allemands ne veulent pas de l'inflation; la derniere fois qu'ils en ont eue, on sait ce qui s'est passe..

zyht  a répondu le 29/11/2011 à 8:18:

that's my point. pour l'instant ils font la loi précisément parce que tout le monde fait semblant de croire qu'avec un peu de rigueur on va rapidement assainir la situation et continuer comme si de rien n'était. le jour ou le triple A tombe, cette fable disparaitra et il faudra bien faire autre chose...

jude  a écrit le 28/11/2011 à 22:45 :

conseil europeen dudu .. c'est news !!!? hA hA hA

HP  a écrit le 28/11/2011 à 22:06 :

mais qu'on l'a pert ce triple A comme ça on en parle plus. Les US vont nous la mettre avec les inglich. mais mon esprit me dit que d'ici la fin de l'année il va y avoir une annonce fanfarde car Merkel va céder a moins que la chambre en allemagne rejetterons.

Popeye  a écrit le 28/11/2011 à 22:00 :

Rien de nouveau. Toute mise en surveillance d'un pays par une agence de notation se traduit par une pression des marches accrue, de la rigueur donc moins de croissance et de rentrees fiscales, donc un nouvel abaissement de la note.
Reste a savoir combien de temps nous allons accepter de rester avec une monnaie qui nous offre 0 marge d'action.
Comme le dit tres bien Paul Krugman, les taux d'interet ne regardent pas la dette, mais la monnaie du Pays.

mig  a écrit le 28/11/2011 à 21:59 :

Non jamais !

chris  a écrit le 28/11/2011 à 21:39 :

Il faut arrêter de se leurrer , vu l'ampleur du problème , il faut arrêter de s'accrocher à des illusions ou des acquis qui n'ont plus lieu d'être aujourd'hui .
Syndicats et tête molles doivent arrêter de justifier leurs actes en criant des anachronismes du genre : " nous défendons les acquis de nos parents qui se sont battus pour ça " . Aujourd'hui la situation est différentes, les conducteurs de trains ne respirent plus charbon à plein poumons pendant plus de 10 heures par jour . Les derniers ouvriers qui restent dans nos quelques industries ne sont pas à comparer avec leurs ancêtres du XXeme siècle. Par contre les syndicats , les sociologues ou autres philosophes se disant les élites de la pensée française ont ?uvré à la déformation de la réalité, pour mieux endormir un peuple qui aujourd'hui est totalement divisé et prix en otage. Lorsqu'on lit ou entend certaines choses , on se demande tout de même où est cet élan d'honneur et de fraternité - sans parler de patriotisme- que nos parents avait pour défendre leurs droits acquis dans la douleur ?
Quand on voit à quoi ressemble les manifestations aujourd'hui , un carnaval... et capables de résister combien de temps ? On fait grève le dimanche en France ?
La situation est différente d'hier , il faut être flexible. Hier la situation était propice aux juteux avantages , c'était les 30 Glorieuses . Aujourd'hui , pour parler clairement , c 'est le bordel. Si les Français ne veulent pas finir comme les Grecs . Il va falloir faire des sacrifices. Et les politiques vont devoir s'adapter aussi. Le nombre astronomique de députés et sénateurs est une gangraine pour le pays. Tous ces petits avantages "grassouillés", tout ce qui nous fait plus penser à des agissements d'aristocrates période post-révolution. Pourquoi ne pas revenir aux vieilles méthodes? Il faudrait alors changer la Constitution dans le sens d'un Monsieur Strauss-Kahn qui tente lui de réhabiliter le droit cuissage ....
QUand une entreprise va mal , elle licencie ... ou elle envoie en pré-retraite . Je propose qu'un homme politique prennent sa retraite à 65 ans . Les dépenses de l'État ne peuvent pas supporter tous ses fonctionnaires ainsi que ses élus . On se sépare des indésirables ou des plus vieux et place aux jeunes .
Il se trouve qu'il y a beaucoup de solution à envisager, des solutions qui ne laisseraient pas des millions de français sur le carreau ... Parce qu'en France , quand on a plus rien , on ne peut même pas vendre des marrons chauds à la sortie du métro... SI demain les français pour sauver leur peau devaient devenir plus flexible , travailler plus et gagner pareil , ou moins , 38 heures par semaines ça n'a jamais tué personne à part Gaston Lagaffe .

Syndicats  a répondu le 29/11/2011 à 10:13:

Une des grandes différence entre la France et l'Allemagne, c'est que les patrons allemands respectent les syndicats et acceptent le dialogue. En France, au contraire, gouvernement et patronnat refusent le dialogue, et les négociations se résument à "c'est ça ou rien".

Nickylarson  a répondu le 29/11/2011 à 11:36:

Non Syndicats ton commentaire doit s'écrire sous la forme inverse à savoir : Une des grandes différences entre la France et l'Allemagne, c'est que les SYNDICATS allemands respectent les PATRONS et acceptent le dialogue. En France, au contraire, LES SYNDICATS refusent le dialogue, et les négociations se résument à "c'est ça ou rien".

Syndicats  a répondu le 29/11/2011 à 12:20:

Vous êtes mal informé, Nickylarson.

GO TO  a écrit le 28/11/2011 à 21:37 :

les agences de notation jouent au billard avec les états au profit des spéculateurs de tous poils .En Europe ils veulent les eurobonds , que la BCE comme la FED soit une structure de défaisance pour les bons du trésor ... C' est une fuite en avant générale qui ne peut déboucher que sur une débacle .

Eurodator  a écrit le 28/11/2011 à 21:31 :

Après avoir maintenu la note US pour Thanksgiving, les agences de notation américaines souhaitent à la France et à l'Europe un très joyeux Noël et surtout une excellente année 2012 !

Jean-Michel  a écrit le 28/11/2011 à 21:21 :

Plus que 3 mois avant la décôte.

Yves30  a écrit le 28/11/2011 à 20:59 :

Attention Français adhérez au plan de rigueur sion c'est la catastrophe !
Propagande honteuse comme d'habitude... Français ouvrez les yeux nous sommes conditionnés c'est l'endoctrinement des masses populaires. Cela ne vous rappel rien ?

Ren  a écrit le 28/11/2011 à 20:56 :

Ils n'auront qu'?eprendre le communiqu?'il y a dix jours...au moins cela confirmerait que cette d?adation ?it d? act?par s&p.... Enfin bon, ?e d?ad?par une agence qui a d?t?es USA et qui cotait AAA les subprimes en 2007....?en dit long sur le cr?t que nous devrions port? ces notes

ludo31  a écrit le 28/11/2011 à 20:52 :

Yes !! Sarko sera foutu

Johan  a écrit le 28/11/2011 à 20:47 :

C chaud ???!!!

Argentine  a répondu le 29/11/2011 à 5:29:

Pourquoi pas faire comme en Argentine. Ils ont réussis en 2003. Prenons nous les bonnes decision a commencer par a aider la grece. Est-ce bon de continuer a accepter l'immigration quand le chomage explose ?