Eva Joly en quête d'une assurance "anti-déroute électorale"

 |   |  358  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un score inférieur à 5% serait synonyme de catastrophe financière pour Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

La candidate d?Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à l'élection présidentielle de 2012 souhaite se couvrir contre le risque d?un score inférieur à 5%, selon un article publié lundi sur Mediapart.

Dans un tel scénario, EELV ne serait en effet remboursé qu?à hauteur de 800.000 euros au titre des frais de campagnes pris en charge par l?Etat, contre 8 millions d?euros si la candidate dépasse les 5%. Or, "l?équipe d?Eva Joly a prévu ? à ce stade ? d?engager 2 millions d?euros au fil de sa campagne, dont 1,8 million emprunté aux banques", rappelle l?article. Résultat, en cas de déroute électorale, une facture de 1 million d?euros pour la trésorerie du parti. Les assureurs français ne seraient pas prêts à se lancer dans l?aventure, EELV miserait donc sur des compagnies anglo-saxonnes.

Pour le mandataire financier d?Eva Joly, Yves Contassot, l?idée serait d?obtenir "un contrat d?assurance qui couvre ce million". En cas de résultat supérieur à 5%, l?assureur empocherait alors un bénéfice. "On peut imaginer un taux de 15 ou 20%, soit une prime de 150.000 à 200.000 euros pour le courtier", détaille Yves Contassot à Mediapart. Le conseiller de la ville de Paris concède avoir emprunté cette idée d?"assurance moins de 5%", à Jean-Pierre Chevènement, qui l?avait expérimentée à la présidentielle de 2002. A la tête d?un "pool" de sept ou huit assureurs, le courtier américain Marsh, avait alors réalisé un bénéfice.

Il s?en était cependant fallu de peu. Jean-Pierre Chevènement avait, à cette époque, tout juste passé la barre des 5%. Pour Eva Joly, rien n?indique pour le moment qu?elle pourra réitérer la performance de Noël Mamère, seul candidat Vert à avoir franchi ce seuil avec 5,25% des suffrages exprimés en 2002. Créditée de scores compris entre 3 et 6% des votes selon les sondages réalisées ces derniers mois, la candidate écolo traverse actuellement une période difficile : 61% des Français souhaitent qu?elle se retire de la course à la présidentielle, d?après une enquête BVA publiée vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2011 à 11:12 :
et si les écolos plutôt que d'adhérer au système qu'ils critiquent faisaient une campagne à pas cher c.a.d à hauteur du remboursement de 8000000 ? pas sûr que ça les pénaliseraient et ils pourraient même tirer partis de cet argument en disant qu'ils ne participent pas eux à l'escalade de la communication!
a écrit le 29/11/2011 à 10:51 :
Peut être que M. Séraphin Lampion (des assurances Mondass) peut-il lui proposer un PDS (Poll Default Swap) afin de ramener les EELV aux dures réalités économiques ?
a écrit le 29/11/2011 à 8:23 :
pour réduire le nucléaire, c'est simple!
que chaque citoyen concerné réduise sa consommation,
et se rend indépendant d'EDF en créant son énergie électrique.
- éolien, s'il en a la place,
- turbine sur débit eau ( ruisseau)
- photovoltaïque.
ceux qui ne sont pas d'accord, qu'ils en soient conscient , et aille vivre près d'une centrale nucléaire puisqu'il aime cela
a écrit le 29/11/2011 à 8:03 :
Catastrophe ,car pas de financement de la campagne mais ,elle s'en fout Cécile ,elle aura un poste bien indemnisé pour des années :30 ans minimum .
a écrit le 29/11/2011 à 7:10 :
pour ma part je ne voudrais pas de cette épouventail a moineaux meme dans mon jardin alors a la tete de la france sa fait froid dans le dos
Réponse de le 29/11/2011 à 7:58 :
@gigi, la beauté est partout, il suffit de la découvrir!
a écrit le 29/11/2011 à 0:19 :
Difficile de concilier ses convictions profondes avec les exigences du marché le plus capitaliste qui soit, celui des assurances.
Cependant les Verts n'en sont pas à une contorsion près, et il me semble que cette idée d'assurance est bonne, puisqu'elle montre clairement une prise en compte de la réalité, qui sera sans doute une grande déception le soir des résultats.
Et en plus chaque déclaration d'Eva fait monter l'addition.
a écrit le 28/11/2011 à 23:51 :
Cette chere dame me parait bien inutile.

Retournez a vis affaires o?us excelliez avec tant de cinisme mais non moins de courage...
a écrit le 28/11/2011 à 22:57 :
Je propose une titrisation de la prime d?assurance en certificats, financer par les militants Vert.
Réponse de le 29/11/2011 à 0:24 :
@ben: parce que tu crois que c'est l'UMP qui finance actuellement les verts ?? t'es né comme ça ou c'est un accident de poussette :-)
a écrit le 28/11/2011 à 22:51 :
Il pourrait en surgir sous peu une grave dérive, à laquelle il faut s'attendre, qui irait complètement à l'encontre des justificatifs invoqués à cette règle des 5 % : présenter des listes capables de dépasser les 5 % juste pour le business et pour faire tourner les paris. Tout est bon, n'est-ce pas, de nos jours, pour le business. J'en parle à mon banquier ?
a écrit le 28/11/2011 à 22:20 :
Vous connaissez un candidat qui mérite de dépasser nettement les 5 % ? Moi pas.
Alors oui, ça fait un peu business, mais le problème dépasse les seuls écolos. On me dira qu'on peut toujours considérer, pour justifier la règle des 5 %, qu'il ne faudrait pas se présenter en visant moins de 10 % ...
L'assurance envisagée revient à une sorte de pari, c'est une nouvelle dégradation en France, une nouvelle avancée des Anglo-Saxons, mais il fallait y penser quand on a créé la règle des 5 %.
a écrit le 28/11/2011 à 22:09 :
Eva, les verts , la Finance et ses produits dérivés , les ennemis de la France et les lobbies ; voilà des embrouilles pour les Français , dont ils se seraient bien passés:::
a écrit le 28/11/2011 à 21:56 :
Moi, ce qui m'étonne, c'est que seulement 61 % des Français soient pour son retrait. Dans un pays où la corruption paraît normale à tous, une candidate propre dans sa tête ne devrait recevoir que 1 % des votes maxi :-)
a écrit le 28/11/2011 à 21:16 :
Mais nom de nom arrêter de signaler ce sondage qui ne signifie rien !
61 % de quoi ? De qui ?
Sont-ils des partisans de EELV ? Car eux ont voté et devinez qui ?
a écrit le 28/11/2011 à 21:02 :
Et ca ose critiquer la finance et les speculateurs. J'espere que l'assureur va leur faire payer un max!!!
a écrit le 28/11/2011 à 21:02 :
Il faut ramener nicolas hulot !
Réponse de le 29/11/2011 à 8:01 :
@Grillax, il doit rester sur son nuage!
a écrit le 28/11/2011 à 20:26 :
S'ils avaient pris ze candidat: Nicolas Hulot, la question d'une assurance ne se serait pas posé car avec un tel candidat, les verts auraient plutot flirté avec les 10%!
a écrit le 28/11/2011 à 19:58 :
les verts devraient demander à Goldman sachs de développer un CDS spécial élection
a écrit le 28/11/2011 à 18:35 :
Ce serait amusant de voir le parti de l'anti tout ce qui touche la finance se faire assurer sur un risque à terme, sic !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :