Nicolas Sarkozy donne la priorité à l'emploi et relance la "TVA sociale"

 |   |  681  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nicolas Sarkozy a dramatisé samedi les enjeux d'une année 2012 placée sous le signe de la crise et des élections présidentielle et législatives, tout en écartant un nouveau plan de rigueur et en donnant la priorité à la relance de la croissance et de l'emploi.

Le chef de l'Etat, qui adressait pour la dernière fois de son quinquennat ses voeux aux Français, a laissé poindre, sous le président qu'il a promis d'être jusqu'au bout, le candidat à sa propre succession qu'il sera probablement au printemps.

Dans une allocution radio-télévisée de neuf minutes, il a ainsi défendu sa politique de réformes, qui a permis, selon lui, à la France de tenir bon dans la crise, et il a vu dans cette résistance du pays des "raisons d'espérer".

Il s'est une nouvelle fois présenté en protecteur des Français - ce que l'opposition a de nouveau contesté.

"Ce ne sont ni les marchés, ni les agences (de notation) qui feront la politique de la France", a lancé Nicolas Sarkozy, alors que la note triple A qui permet à l'Etat français d'emprunter à bon compte paraît menacée.

"L'année 2012 sera celle de tous les risques mais aussi de toutes les possibilités. De toutes les espérances, si nous savons relever les défis. De tous les dangers, si nous restons immobiles", est-il cependant convenu. "En 2012, le destin de la France peut une fois encore basculer."

Les décisions à prendre doivent donc être à la mesure de la gravité de la crise, a poursuivi Nicolas Sarkozy. "C'est un devoir auquel je ne me déroberai pas (...) Mon devoir est de faire face et de vous protéger."

PISTES DE TRAVAIL

Il a ainsi promis d'assumer "jusqu'au bout et en totalité" ses responsabilités de chef de l'Etat, "au nom de l'intérêt général", et tracé quelques pistes pour les semaines à venir.

Il a ainsi estimé que le problème n'était pas celui d'un "nouveau train de réduction des dépenses", après les deux plans d'austérité annoncés au deuxième semestre de 2011 pour réduire les déficits publics - "Ce qui devait être fait a été fait."

"Maintenant, il nous faut travailler en priorité pour la croissance, pour la compétitivité, pour la ré-industrialisation qui, seules, nous permettront de créer des emplois et du pouvoir d'achat", a-t-il ajouté.

Le chômage a atteint en novembre son plus haut niveau depuis douze ans et pourrait flirter avec les 10% des actifs en 2O12, selon l'Insee, qui prévoit aussi une entrée en récession de la France.

Nicolas Sarkozy, qui réunira le 18 janvier les représentants des forces économiques et sociales du pays, a promis des "décisions importantes" avant la fin janvier.

Il a déclaré que la formation des chômeurs devait devenir une "priorité absolue" et qu'il fallait alléger la pression du financement de la protection sociale sur le travail pour éviter les délocalisations.

Il a ainsi fait sienne l'idée d'une fiscalité anti-délocalisation, qui pourrait comprendre une part de TVA, avancée par son parti, l'UMP, dans son programme pour 2012.

APPEL AUX ACTEURS ÉCONOMIQUES

"Il faut (...) faire contribuer financièrement les importations qui font concurrence à nos produits avec de la main d'oeuvre à bon marché", a-t-il expliqué. "J'écouterai les propositions des partenaires sociaux, puis nous déciderons."

Mais il a également exhorté "tous les décideurs des entreprises et de l'économie" à prendre leurs responsabilités et à "tout faire pour préserver l'emploi".

Il a également invité les acteurs des services publics à "redoubler de prévenance" à l'égard des plus démunis.

"Je suis certain du chemin qu'il nous faut suivre", a conclu Nicolas Sarkozy, dont les voeux ont été salués par une salve de critiques des principaux partis d'opposition

"Jamais un président de la République n'aura autant maltraité les Français", a ainsi estimé le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon.

"La réponse à ses voeux sera dans les urnes", a pour sa part dit le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.

Quant à Marine Le Pen, présidente et candidate du Front national, elle a fustigé "un président impuissant à protéger les Français et qui subit la crise".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2012 à 7:30 :
ca fait 30 ans que l'état et ses services ( aidés des syndicats)détruisent la FRANCE et les emplois, avec une forte augmentation depuis 5 ans...Il peut raconter ce qu'il veut, personne n'a plus envi de croire tous ces politiques!!!DU VENT, DU VENT
a écrit le 03/01/2012 à 12:49 :
il ne sait plus quoi faire donc propose une dernière cartouche ! qu'en pensent les économistes et les patrons ? ces derniers sont ils prêts ds ce cas à embaucher et créer des entreprises en France ?
Réponse de le 03/01/2012 à 18:24 :
Vous ne pourriez pas être un peu plus positif. Cette idée avait l'accord de Valls qui n'est pas UMP que je sache. Quand on analyse c'est une bonne idée pour protéger notre industrie et taxer les importations. Alors il faut réfléchir avant de critiquer.
a écrit le 03/01/2012 à 11:40 :
Une TVA sociale pour faire quoi si ce n'est renchérir les prix à la consommation et tenter de rendre plus compétitives des entreprises qui actuellement ne sont que "suiveur" (par opposition à leader) sur leur marché.
L'innovation autorise des niveaux de prix élevés.
Je garde en mémoire une proposition de ... Ségolène : faire de la France le pays des technologies vertes ; ça devrait en offrir des perspectives ?!
Réponse de le 03/01/2012 à 18:26 :
Pour les produits français la Baisse des charges sociales devrait compenser la TVA sociale. Seuls les produits d'importation seraient pénalisés. Bien sûr il faudra veiller à ce que chacun joue le jeu.
a écrit le 03/01/2012 à 10:57 :
Je lis dans vos commentaire : Tapons sur les smicards, tapons sur les fonctionnaires, tapons sur le système sociale, tapons sur le gouvernement .....
et bien mes amis si vous ne voulez pas de cette France là qu'attendez vous pour sortir dans la rue et le crier ?
A moins que la grève dans notre état ai perdu son âme...
Réponse de le 03/01/2012 à 18:27 :
La rue ce n'est pas la démocratie ! C'est l'anarchie.
Réponse de le 03/01/2012 à 21:08 :
Absolument : 1789, Varsovie, tunisie etc. tous des anarchistes.
Mais au fait qu'est ce donc l'anarchie?
a écrit le 02/01/2012 à 21:34 :
relancer la TVA sociale, cela veut dire augmenter le taux de TVZ sur les produits de première nécessité (nourriture, logement, énergie ...)
Réponse de le 02/01/2012 à 22:00 :
Vous avez raison la TVA sociale c'est bien dans un pays riche avec peu de chômage et des salaires élevés.Mais on ne résoudra pas la question du chomage
et du pouvoir d'achat en france en l'instaurant.Bien au contraire.
Réponse de le 03/01/2012 à 18:30 :
Vous n'êtes pas ... Objectif ! Bof Bof ! Notrre industrie périclite, pénalisée par les charges sociales. Il faut bien faire quelque chose. Comme il n'est pas question de démolir les avantages sociaux, la TVA sociale accompagnée de la baisse des charges sociales parai une bonne piste.
a écrit le 02/01/2012 à 21:28 :
ouille ce sont les consommateurs modestes qui vont en faire les frais ! la TVA a toujours pénalisé les plus humbles ! 19,60 % en plus sur des chaussures d'enfant et vêtements c'est deja trop cher pour des familles pauvres !
ça ne peut aussi pas relancer la croissance ! voie sans issue ou vaine tentative de riche ?
Réponse de le 03/01/2012 à 20:53 :
Le Gouvernement devrait , pour rendre credible ce projet , rappeler que les retraités , les Personnes à revenus sociaux et les Fonctionnaires auront , durant 1 ou 2 ans la garantie de revenus indexés sur la hausse des prix , ou l'inflation.....
a écrit le 02/01/2012 à 17:07 :
Quand on se donne des quidams "ampoulés" de l'ego pour gérer un système confinant au mieux à une épidémie planétaire, et au pire ressemblant à une loge de la mafia calabraise, sicilienne ou à une secte terroriste, ou tout ce que l?humain a produit de pire, mieux vaut être conscient de là où on finit : en poussière.
Reste à accepter sa condition d'être mortel, et là je doute que chaque protagoniste ici présent y soit prêt.
Plutôt que de cultiver un cimetière, je retourne me préoccuper de mon équilibre mental.
Ciao les battants !
a écrit le 02/01/2012 à 17:04 :
La TVA sociale allège les charges des entreprises, d'une part, et revient à faire payer leur croissance sur le dos des consommateurs, d'autre part. Le très libéral Alain Madelin a dit lui-même que c'était que c'était un scandale, pour ne pas dire "une escroquerie économique". C'est en quelque sorte la double peine. Le salarié est taxé une première fois à la source de son revenu et ensuite, il paye une seconde fois en passant à la caisse. Au final, les entreprises engrangeront les avantages et les bénéfices d'une telle mesure sans en assumer la contrepartie : l'embauche, car les grandes entreprises continueront de n'en faire qu'à leur tête. Depuis des décennies, on leur octroie des réductions fiscales en tous genres et rien ne change. Bien au contraire, le chômage s'accroît. C'est une gabegie ! Beaucoup de moyens mis sur la table pour très peu d'effets. Le gouvernement est en passe de réitérer avec les entreprises la même erreur commise avec les banques : les avantager outrageusement sans exiger en échange une quelconque contrepartie. Du Sarkozysme pur jus !
Réponse de le 02/01/2012 à 21:37 :
facile de "pondre une TVA sociale quand on est soi même riche ! tant pis pour les humbles qui devront la payer ! rien d'autre pour "gommer les inégalités" et faire repartir le pays ! donner un avenir, un logement aux jeunes ?
Réponse de le 03/01/2012 à 18:31 :
Arrêtez de vous cacher derrière des faux-fuyants. Face à la crise actuelle il faut agir. Alors arrêter de critiquer ceux qui agissent.
a écrit le 02/01/2012 à 16:40 :
ASSEZ : je trouve que le commentaire d'ASSEZ est vrai, retour au pleine emploi, retour de l'industrie qui ont désertè nos zone industrielle, et ASSEZ à raison assez de formation qui ne servent à rien, des contrats à temps partiel, libre au pleine emploi, ça aurait dû être le cheval de bataille de M.Sarkozy et de son gouvernement, là il est à la fin de son quinquenat et 4 mois avant les élections il reparle de l'emploi.
Réponse de le 02/01/2012 à 19:15 :
Assez bonanga cassé malagou ber maouss causto
a écrit le 02/01/2012 à 15:41 :
A Titus
Si TVA sociale il y a,autant l'avoir à 33%,comme pour tout les produits de luxe ,incluant Rolex;
Car enfin,a-t-on besoin de ces millions de tonne de fringues?
De ces produits déco maison,et autres produits alimentaires exotiques ETc
a écrit le 02/01/2012 à 14:51 :
TVA sociale à quel taux ? 22% 30% ? Pourquoi pas, tout le monde payera les riches, les pauvres et les assistés ?comme pour le carburant à la pompe !!Cette TVA sociale servira-t-elle à augmenter les salaires où les dividendes des actionnaires ? Cette TVA favorisera t?elle les emplois où les aides diverses et variées aux chômeurs? Cette TVA sociale entrainera t?elle les industriels comme Renault où Peugeot à produire de nouveau des voitures en France ? Les hypermarchés vendront ils moins de produits? made in China? ?? Je déplore que cette TVA sociale n?est pas été mise en place au début du quinquennat de Mr Sarkosy maintenant cela sent de plus en plus la fin de règne?
a écrit le 02/01/2012 à 14:13 :
Nous les chômeurs, on veut du taf...pas de la formation qui ne sert a rien!!!
sachez braves gens que cette formation ne sert a rien et qu'elle est payée avec vos impots!!!
le conseil general idf de gauche fait aussi de l esclavage: dynamicadres...des cadres indemnisés ou NON INDEMNISES travaillent benevolement durant 3 a 6 mois....rien ne force apres 3 a 6 mois le patron a embaucher le cadre!!! scandaleux!!! DROITE = GAUCHE
a écrit le 02/01/2012 à 13:55 :
Nicolas Sarkozy nous ment car il oublie de nous dire ce qu'également les autres partis politiques taisent.... La France est soumise à 80 %par le droit Européen.

L'application de certains articles du Traité de Lisbonne régissant l'Union Européenne, notamment l'article 63 du Traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne concernant la lutte contre les délocalisations : article qui donne le feu vert aux entreprises européennes pour expatrier les usines dans les pays à bas coût et l'article 32 du traité pour importer sans limitation les produis à bas coûts venant de Chine et d'Inde. Aujourd'hui en France nous perdons entre 800 et 1000 emplois par jour.
a écrit le 02/01/2012 à 13:34 :
de nouvelles augmentations de tva.plus de credit pour la formation.tout ceci est très bon,excellent meme!
Réponse de le 02/01/2012 à 13:48 :
La formation interne entreprise OUI ... les organismes officines troubles et noséabonds de fausses formation qui abusent du système : NON.
Réponse de le 02/01/2012 à 14:12 :
De la formation il y en a eu autant qu'un curé peut en bénir,c'est très bien mais çà n'apportera rien de nouveau si ce n'est que gagner du temps en attendant on ne sait quoi.
Réponse de le 02/01/2012 à 14:15 :
dunamicadres= des cares qui travaillent gratos durant 3 a 6 mois.....ces cadres sortes de la categorie 1 des chomeurs...et vont dans les chomeurs non disponibles en stage!!!
honteux s'est le conseil IDF de GAUCHE qui a créé cela!!! le cadre qui n'est plus indemnisé travaille gratos durant cette période
FRANCAIS REVEILLEZ VOUS
a écrit le 02/01/2012 à 11:20 :
A quand la suppression des Étrennes pour les éboueurs, les pompiers, les facteurs et les concierges. Tous ces gens qui viennent réclamer quelques sous pour arrondir les fins de mois. Après tout ils ne font que le boulot pour lequel ils sont payés. Cette tradition n'a que trop perduré. Pourquoi pas le SAMU, les Hôpitaux, les policiers, les militaires, les chauffeurs de bus, la mairie etc...
Réponse de le 02/01/2012 à 12:33 :
Il y a longtemps que cela est fait camarade!!! mais il ne faut pas oublier que BEAUCOUP trop de fainéants et d'assistés "professionnels" touchent des étrennes financées par le contribuable lambda!!!
Réponse de le 02/01/2012 à 14:17 :
OUI Y EN A MARRE!!! parlez aussi de tous le personnel du gouvernement qui est payé à vie pour quelque mois de job...souvent avec non atteinte des résultas
Réponse de le 02/01/2012 à 21:31 :
Les députés qui ont réduit le nombre de fonctionnaires y compris de profs ! n'ont pas réduit leur nombre ni le teain de vie de l'état ! 30 pour cent de députés en trop selon madame Boutin pourtant pas révolutionnaire ! des députés non sanctionnés pour leurs absences bien protégés et priviligiés ! provoquant ....
Réponse de le 02/01/2012 à 21:34 :
serait ce possible que les députés se réforment ? renoncent à parties de leurs privilèges alors que d'autres triment pour rien et souffrent avec leur famille !
nous avons plus d'élus que les allemands et même ricains ! complètement anormal REFORMEZ VOUS !
a écrit le 02/01/2012 à 10:55 :
J'aurai préféré que la TVA sociale vienne de la Gauche pour sécuriser les mesures compensatoires à prendre sur certaines catégories de population
et bien synchroniser l'arret des charges avec la mise en place de la TVA
Réponse de le 02/01/2012 à 13:58 :
100=100 et le déclin continue.
a écrit le 02/01/2012 à 10:55 :
La TVA sociale n'est pas adaptée à notre dispositif économique.
Le probléme en entreprise reste le niveau de charge,qui par rapport à l'Allemagne est dement.
Nous avons beaucoup trop d'assistance financiére et il faut absolument revoir les modalités en assurance maladie,2 caisses sont à définir,1 pour le monde du travail;
pour le monde des loisirs et des divagations de l'humain(la drogue etc)
Il faut revoir notre assistanat avec les DOM TOM et cesser ces supports RSA/RMI/et autres allocations qui décourage le travail.
Mais les politiques???
a écrit le 02/01/2012 à 10:43 :
les discours, selon ceux qui les tiennent, n'ont aucune portée car ils ne sont plus crédibles. Il est passé le temps où se gargariser de mots pouvait donner le change. Le français n'est pas forcément condamné à vivre idiot, il lui arrive aussi de réfléchir...
a écrit le 02/01/2012 à 10:23 :
ENFIN ! Il serait temps. Tout ça aurait dû être fait et mis en place en 2007 !

La TVA sociale est le seul moyen de faire baisser le chômage dans notre pays dont le travail est ultra taxé depuis 30 ans et qui repose trop sur les seuls actifs qui n'en peuvent plus.
Réponse de le 02/01/2012 à 14:33 :
Si vous étiez plus clair on pourrait on moins vous répondre.
Réponse de le 02/01/2012 à 14:34 :
Si vous étiez plus clair on pourrait au moins vous répondre.
a écrit le 02/01/2012 à 9:57 :
C'est l'immobilisme qui menace car toutes les décisions taxent ceux qui ne peuvent bouger ou auraient envie de bouger. Certes, il faut financer la vache grasse étatique et tous ceux qui sucent à ses mamelles (donc, aucun espoir de voir l'Etat et ses annexes renoncer à leurs privilèges). Ca sera donc "l'exit vote".
a écrit le 02/01/2012 à 9:49 :
N'en déplaise à certains le Président travaille. Il le fait en tenant compte de l'environnement. C'est pragmatique. Alors poour tous les critiques : "Les chiens aboient et la caravanne passe"
Réponse de le 02/01/2012 à 10:35 :
..... et la caravane va en plein dans le mur depuis 5 ans
Réponse de le 02/01/2012 à 11:02 :
ne vous en déplaise DEMOSTHEME mais oser faire des réformes sur l'emploi a 4 mois des élections " je rigole " regardons le bilan de 2007 à aujourd'hui voila ( le travail réalisé ? ) savez vous pourquoi il attend le dernier moment pour se présenter parcqu'il à peur de rentrer dans l'aréme la logique voudrez qu'il ne se représente pas et laisse alain JUPPE prendre sa place voyez vous pour avoir voté pour lui en 2007 aujourd'hui je dis tous !!!! sauf SARKOZY alors pourquoi pas VILLEPIN au 1er tour mais certainement pas ce prèsident NADA!!!
Réponse de le 02/01/2012 à 14:14 :
A Demosthene
Il Travaille?
Vendre 400 tonnes d'or à un cours inférieur à 4 fois la valeur actuelle?
Avoir 10% de chômeurs?
Avoir prés de 5 millions de precaires??
Avoir prés de 2 millions de mal logés????
Avoir un déficit de plus de 500milliards par rapport à 2007?

Vous vous moquez de qui???
Réponse de le 02/01/2012 à 14:36 :
il a pas tout à fait tort Beta.
a écrit le 02/01/2012 à 9:18 :
Cela va être la période des v?ux et de la galette des rois. Je suis sûr que tout le monde va trouver quelques sous pour que survive ma boulangerie pâtisserie. Quant à la taxe qui va augmenter le prix du pain, ne vous en faites pas. Vous serez compréhensif comme d'habitude et vous demande de m'excuser de cette petite augmentation qui ne devrait pas trop gréver votre budget.
Réponse de le 02/01/2012 à 17:02 :
les boulangers, eux aussi, sont la réincarnation de saules pleureurs! nous payons la baguette en euros le prix en francs de 2001
Réponse de le 02/01/2012 à 17:54 :
Le français ne se rend même pas compte qu'en 40 ans, les prélèvements ont été multipliés par environ 3 alors que dans le même temps, l'état est passé d'excédentaire et non endetté à ultra déficitaire et surendetté . Quant au niveau de vie, il a dégringolé. Par exemple : il y a 40 ans, avec un seul salaire, un ménage pouvait acheter sa résidence principale et il y avait moins de 500 000 chômeurs. Aujourd'hui, avec deux salaires, on ne peut plus acheter sa résidence principale et il y a plus de 3 000 000 de chômeurs (officiellement, les règles de comptage ayant changées pour masquer les réalités).
Merci qui ? Merci l'UMPS et ses démagogues qui ne pensent qu'à leurs élections à n'importe quel prix.
a écrit le 02/01/2012 à 9:02 :
Une attitude depuis 4 ans comme si ..mettre les français sur la paille...?
Réfléchissez : Dépenses de déplacement "folles " Nuit d"hôtels les plus chères , augmentation de salaire en 2007 pour lui même , bouclier fiscale inutile , tva restaurant baissée inutile aussi!! Et j'en passe....
Réponse de le 02/01/2012 à 10:46 :
vous avez raison, la liste est longue et ne soyons pas masochistes, chacun a en mémoire toutes les décisions partisanes qui ont été prises, pour satisfaire les petits copains. Restons en là.
a écrit le 02/01/2012 à 8:55 :
En tant que modeste investisseur, jamais je ne prêterai à l'état français tant qu'il ne réduira pas drastiquement ses dépenses. Mais nos politiques s'en foutent car, ne pouvant plus emprunter, il volera encore plus les français par l'impôt et les taxes, ce qui réduira ses rentrées car la consommation diminuera (donc moins de TVA perçue), le chômage augmentera ainsi que la paupérisation de la population (hors classe politique et fonctionnaires bien sûr).
Réponse de le 02/01/2012 à 10:06 :
On peut passer son temps à imaginer toutes les martingales qu'on voudra,telle la TVA sociale,ce pays ne pourra retrouver un essor qu'en baissant les prélèvements obligatoires.
a écrit le 02/01/2012 à 8:40 :
Dramatisé ! n'importe quoi ! il aurait fait une déclaration optimiste on aurait dit qu'il se moquait ou prenait les circonstances à la légère ! Ce monsieur est président aux pires moments de la v république ! Depuis 5 ans il se bat sur tous les fronts ! Il sait de quoi il parle ! Il est simplement réaliste ! Mais c'est vrai que le train de vie de l'état et surtout des membres du gouvernement pourrait être encore revu à la baisse ! Façon de participer à l'effort comme tous les français ! Tout le monde doit mettre la main à la pâte comme on dit ! Et, je n'en démord pas l'exemple doit venir d'en haut sinon le gouvernement ne peut pas être pris au sérieux !
Réponse de le 02/01/2012 à 9:48 :
Excellente réaction
Réponse de le 02/01/2012 à 11:04 :
Toutes les structures étatiques sont en déficit.
L'Etat bien dur,mais aussi les régions en totalité
Les départements,les communautés de communes,les communes,et tout ce petit monde est de droite comme de gauche,se vautre dans les ORs de la République,continue de vous caresser dans le bon sens,pour protéger ses priviléges.Vous avez un cas à étudier sur Argenteuil,ville limite dêpot de bilan,qui vit sur un faste municipale incroyable sans que les autorités Préfeture et commissions financiéres bougent.
Réponse de le 02/01/2012 à 11:23 :
Et oui Nanou on peut toujours rêver. Vous avez vu la fin de non-recevoir pour nos 577 députés lorsqu'il s'agit de participer à l'effort national ? Et celle de nos 348 sénateurs avec une cagnotte digne de la caverne d'Ali Baba ? La rigueur pour les autres mais pas pour eux.
Réponse de le 02/01/2012 à 12:28 :
la bonne approche c'est de supprimer 1 deputé ou senateurs sur 2. Pas de diminuer leurs honoraires. Il vaut mieux 300 deputes correctement payés que 600 dont la plupart ne servent à rien et coutent un max à notre pays en pure perte.
Réponse de le 02/01/2012 à 17:13 :
nanou et vous autres: vos réactions sont excellentes! pour les sénateurs, je suis moins indulgent que vous: 1 par département serait suffisant!
a écrit le 02/01/2012 à 8:20 :
Cause toujours, tu m'interesse !
a écrit le 02/01/2012 à 7:36 :
on baisse en premier les charges et on abaisse le train de vie de l'état.MAIS SURTOUT NE PAS COMMENCER PAR CREER LA TVA CAR ALORS LE RESTE NE SERA JAMAIS FAIT
Réponse de le 02/01/2012 à 10:10 :
ya tva socialle ecsiste ché nous.imposé à Nicolas.
a écrit le 02/01/2012 à 6:50 :
Encore une fois, on nous concocte une belle ânerie ... Moins de taxes sur les entreprises = plus d'emploi ? Faux, sauf à ce que cette baisse de charges soit très importante, ce qui ne peux pas être le cas. En revanche, plus de taxes payées par les consommateurs = moins de pouvoir d'achat, donc moins d'achats, moins d'emploi en France, moins de croissance et un recours encore plus massif aux produits importés qui resteront toujours moins chers que le made in France. Merci président, vous tenez le bon bout !
Réponse de le 02/01/2012 à 8:03 :
C'est évident.La clique du Fouquet's ne lui a pas donner les moyens de se faire élire pour diminuer les marges;mais pour réduire les charges.Même lui,Sarkozy,
a su comprendre cela.L'escroquerie est encore dans le langage:ajouter "social",
derrière le sigle de l'impôt qui l'est le moins,c'est bien fait.
a écrit le 02/01/2012 à 6:35 :
L'espoir, c'est vital, n'est il point ?
Quand reverrons nous des projets pour la nation ?
Le présent, il faut certes le vivre, au moins à 100%, car le temps est compté.
Mais en étant tirés par un projet qui nous donne une ligne de conduite.
Chacun est aujourd'hui englué dans un présent "sans lendemain", dans lequel les valeurs sont "je prends tout ce que je peux, et je pense à ma petite tronchette sans me soucier nullement du voisin".
Plus d'esprit collectif, mais en pompant tout ce qui est possible sur ce que peut fournir le reste moribond de solidarité, tandis qu'en haut de l'échelle on spécule à tour de bras sur le dos de ceux qui travaillent.
Les décideurs politiques doivent être capables de construire un projet pour le pays, redonner du travail à tous... et remettre tout le monde au travail, tout en assainissant le système auquel chacun doit pouvoir être fier d'appartenir, et en portant des valeurs de justice, d'équité, de solidarité, etc...
Les valeurs fric et liberté individuelle à tout crin on montré leurs limites dans un monde ou les couples se défont à tour de bras ; la famille, le foyer, ce sont les maillons de base de la société.
Réponse de le 02/01/2012 à 8:13 :
@Zoro : d'accord avec vous sauf pour "spécule à tour de bras sur le dos de ceux qui travaillent" combien cela représente d'électeurs aujourd'hui ? Entre les fonctionnaires, les aides, les subventions, les allocations .... qui est-ce qui vit réellement et uniquement du revenu de son travail en France et la richesse qu'il a créé ? La petite combine de la TVA sociale est de reprendre ce que l'on a donné mais dans notre pays rempli d'assisté impossible de baisser les aides alors c'est plus malin de reprendre via des taxes. Est-ce que j'approuve = NON et dans le fond ça ne résout rien.
a écrit le 02/01/2012 à 6:29 :
Ce qu'il n'a pas (encore) dit c'est qu'il faut se préparer à changer de culture avec l'immigration massive extra-européenne et ses conséquences. Livre "les corps indécents". Il ne fait plus aucun doute que notre belle culture française soit amenée à disparaitre. Question de temps, peut-être moins d'une génération.
a écrit le 02/01/2012 à 6:17 :
à qui la faute, mis à part de faire du catastrophisme que nous propose il, 10 ans déjà et notre horizon est noir et je me répète, à qui la faute ?
a écrit le 02/01/2012 à 5:04 :
Si nos politiques se faisaient élire sur des vérités, personne n'irait voter. Les élections se font donc sur les espérances que vous pouvez avoir et ça marche à tous les coups. Sans espoir, point de salut.
Réponse de le 02/01/2012 à 6:24 :
Notre Président, est bien triste! ( travailler plus pour gagner moins!), il a bien compris que pour lui les carottes sont cuites ! la politique!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 02/01/2012 à 7:01 :
LUNDI 2 janvier la france en détention ,prise en OTAGE par ce bouffons de sarkozi dure d'attendre mai pour voir ce type prendre une déculotée
Réponse de le 02/01/2012 à 12:12 :
Sarko c'est comme le cheval d'Attila, lorsqu'il passe ce n'est pas l'herbe qui trépasse mais le peuple.
Réponse de le 02/01/2012 à 13:44 :
proposer est plus difficile que de critiquer ... je ne suis pas fans de NS mais la critique ne résous RIEN
a écrit le 02/01/2012 à 4:53 :
Le clown en chef devrait se sentir concerné pour la perte de son job dès mai 2012 ...
a écrit le 02/01/2012 à 4:51 :
sarkozy:un discours équilibré,du bon sens et les réformes que nous attendions.globalement positif!
Réponse de le 02/01/2012 à 10:13 :
il a de la classe ernest antoine.
a écrit le 01/01/2012 à 22:33 :
Pour moi le modèle a suivre et à adapter à notre économie est le modèle Suisse. Effectivement comme le spécifiait un intervenant ECONOMIE MONDIALE = FISCALITE MONDIALE, sans souveraineté nous n'arriverons à rien et ne pourrons que subir les effets dévastateurs qui en découleront. L'Europe s'est trop élargie et mal élargie nous ne pouvons dans l'immédiat concurrencer des pays comme les USA ou encore mieux LA CHINE car ce sont des PAYS avec le meme modèle eco de base et la meme culture, L'europe actuelle n'est qu'une surperposition de pays ayant des cultures et des niveaux de vie différents donc l'heure est à une neutralité de l'europe mais ceci ne se fait à mes yeux ou en augmentant le PIB de certains (ce qui est a ce jour une illusion ou en baissant le niveau de certains dont la france!) retrouvons une souveraineté!
a écrit le 01/01/2012 à 22:19 :
Il est dans les cordes et le ko se profile .
a écrit le 01/01/2012 à 21:50 :
Sarkoléon 1er a parlé ... Inclinez vous devant sa majesté, qui a réussi la prouesse de tous nous rouler dans la farine en 2007. Espérons qu'en 2012 ce ne sera pas un bras cassé qui deviendra président ...
a écrit le 01/01/2012 à 21:20 :
Gardez espérance et confiance. En un mot, voici ce qu'il a pu dire en dix minutes. Et très sincèrement, je ne l'ai vraiment pas trouvée rassurant du tout dans ses propos...
a écrit le 01/01/2012 à 21:03 :
Quel cauchemar ce type .Mettre les français sur la paille et venir saouler son monde un 31decembre !!
Réponse de le 01/01/2012 à 22:27 :
Si quelqu'un a une estination de l'audimat sur "napoléon" à la suite des ses gesticulations, qu'il se manifeste!!!
a écrit le 01/01/2012 à 21:03 :
Je me demande si dans d'autres pays européens, l'opposition est aussi pédante, arrogante et prétentieuse qu'en France. Sur beaucoup d'intrvenants de ce site, je me demande pourquoi on ne les a pas nommés à des postes de hautes responsabilités : leur modestie, leur compétence, leur supériorité intellectuelle auraient permis de conduire notre pays vers ses plus hauts destins. Ce qui m'apparait certain, c'est que dans leur ville, leur région, leur travail et leur entreprise, ce sont tous de grands génies. Beaucoup de talents se perdent en France.
Réponse de le 01/01/2012 à 22:32 :
C'est bien vrai que douillet est très compétent...pour accumuler des indemnités ainsi que bachelot pour saigner certains mutualistes!!!
a écrit le 01/01/2012 à 20:24 :
Lafronde présente ses meilleurs v?ux pour 2012 ?

Je vous présente mes meilleurs v?ux pour 2011, bonheur, joie de vivre et surtout santé.
Mais aujourd?hui mes pensées vont plus particulièrement aux personnes que je nomme les accidentés de la vie de 2012, ceux qui tombent dans la pauvreté, ceux qui ont ou vont perdre leur emploi ou leur entreprise, ceux qui ont été malade et sont peut-être toujours malade, ceux qui ont perdu un proche. À toutes ces personnes je leurs souhaite une année plus sereine et de retrouver le goût de la vie, de retrouver la santé. Ces derniers jours notre Président n?a cessé de nous seriner avec ce qui nous attend pour 2012 et je peux dire que toutes ces paroles ont sûrement de quoi plomber notre moral.
Aussi, si j?ai une résolution à prendre pour 2012, ce n?est pas de participer au « fayotage » de Monsieur Ernest Antoine mais, tout simplement de tenter de déterminer les vrais motivations des candidats à la présidentielle, celui qui nous parle des vrais sujets, qui ne ment pas sur les faits ou sur les chiffres, celui qui prend position sur les sujets essentiels dont dépend notre avenir.
Je souhaite que notre choix soit le bon pour que nos enfants et petits enfants ne nous haïssent pas pour avoir gâché leurs avenirs.

Meilleurs v?ux pour 2012 à toutes et à tous.
Réponse de le 01/01/2012 à 23:38 :
Je me demande si ceux qui ont voté oui à Maastricht le disent tous à leurs enfants et petits enfants.
a écrit le 01/01/2012 à 19:55 :
Le bougre, il n'a décidément honte de rien ce monsieur.
Réponse de le 02/01/2012 à 8:43 :
mais de quoi? des faits et non des affabulations,
a écrit le 01/01/2012 à 19:34 :
Hier, j'ai regarde les voeux de Sarkozy il a dit que la TVA n'augmentera pas.
Réponse de le 01/01/2012 à 19:57 :
Il avait dit qu'il ne privatiserait pas GDF, il l'a privatisé. Il a dit qu'il n'augmenterait pas les taxes, sous son règne il en aura créé et augmenté une trentaine. La derniere, le doublement de la taxe sur les mutuelles santé des salariés...
Réponse de le 02/01/2012 à 8:44 :
Mais combien de taxes supprimées?? voir également les bénéfices extraordinaires des mutuelles, pourquoi ne pas partager la charge.
a écrit le 01/01/2012 à 17:56 :
il n'y a pas de tva sociale, car la tva taxe le travail
Réponse de le 02/01/2012 à 7:30 :
Vous avez raison;elle taxe les salaires,les cotisations sociales,les amortissements,l'énergie et tout le reste;elle devrait affecter uniquement l'énergie,c'était le but de la taxe carbone;qu'on en reparle.
a écrit le 01/01/2012 à 17:51 :
Les nains qui gouvernent le monde n'ont pas les bras assez longs pour prendre en main les problèmes liés à la mondialisation qui bouleverse la donne financière.

Hier, vous faisiez du commerce avec votre voisin proche. Aujourd'hui vous avez 7 milliards de clients potentiels ( e-commerce, transports etc....) Du coup, si vous êtes un peu opportuniste, vous pouvez engranger des bénéfices colossaux que vous localisez dans un paradis fiscal pour éviter les IMPÔTS.
En conséquence, les États n'ont plus que des petits pigeons à plumer pour collecter un impôt censé couvrir les dépenses publiques, car en plus les gros pigeons restants menacent de s'envoler vers les paradis fiscaux si on ne les flatte pas.
COMMERCE MONDIAL => FISCALITÉ MONDIALE ( un rêve impossible ....)
a écrit le 01/01/2012 à 17:41 :
Comment relancer l'économie d'un pays lorsque les trois quart des gens ne peuvent boucler leur fin de mois et que les carnets de commandes de 80% des PME PMI sont vides? Sans euros dans les trésoreries rien ne peut être remis en route.
a écrit le 01/01/2012 à 17:32 :
Enfin un discours neuf et engagé qui nous change du discours tenu par le charlatan qui a été lu en 2007...Zut, j'ai trop picolé: je n'avais pas vu que c'était le même!
Réponse de le 01/01/2012 à 18:00 :
Réponse à Malo01.
T'a pas picolé,c'est qu'en 2007 il voulait être le maître du monde en nous sacrifiant et que maintenant c'est le valet d'Angéla et que y veut nous protéger.A la tienne.
a écrit le 01/01/2012 à 16:09 :
L'Euro est une monnaie taillée pour l'allemagne , mais beaucoup trop forte pour la France , sans parler de l Italie ou de l Espagne . Resultat : excendentaire avant l'Euro , notre balance commerciale bat des records de deficit depuis sa mise en place . Mais la monnaie n explique pas tout , une Europe trop ouverte a balayé une partie de notre industrie exportatrice . Tout vient de là , car c'est de l'argent qui sort années après années . La depense publique elle est en grande partie recupérée par l Etat sous forme d impots directs , indirects et charges . Il faudrait donc idealement un cadre plus protecteur au niveau Europeen ( on a vecu des decennies comme ça en commerçant avec le monde sas problème ) , une devalutaion de l'Euro par l intervention de la BCE ( une Euro aux alentour de 1,15 dollars ) puis une relance de la demande à travers l augmentation des salaires induit par une baisse des charges permise par un relevement de l assiette de l'Impot et moins de niches fiscales . En quelques années , la France se porterait mieux .
Réponse de le 01/01/2012 à 16:24 :
Il suffit d'acheter francais pour se rendre compte pourquoi les etrangers rechignent a acheter francais et preferent acheter allemand ou autrichien ou meme polonais. La qualite francaise n'existe plus. L'euro ne fait pas tout, loin meme. La qualite des produits n'est plus la, on produit sur le meme standart que le Maghreb meme aux prix des allemands, les consommateurs ne se font plus avoir
Réponse de le 01/01/2012 à 16:36 :
Je ne pense pas que la qualité Française soit en cause , il y a une demande , mais l offre se reduit sous l effet des delocalisation ou d un Euro trop fort . La balance commerciale Française etait excedentaire avant l'Euro et le cadre imposé par les differents traités . Nos standards de production n'ont pas chutés en 10 ans . L'Europe censée nous proteger est en train de nous saborder . Il faut une Europe oui , mais pas celle là .
Réponse de le 01/01/2012 à 18:08 :
"arkoo" et nos Parlementaires devraient se faire offrir un sonotone et se faire opérer de la cataracte... Depuis 10 ans, Renault en tête et avec l'acquiescement béat et les autosatisfactions stupides de nos politicards, toute l'industrie française est tirée vers le bas, dans les profondis de la décadence intellectuelle et du déclin industriel. De surcroit les structures publiques et parapubliques dédiées à l'innovation sont défaillantes, opulentes, insouciantes, ruineuses pour un résultat pitoyable ? ces structures publiques et parapubliques ont une lourde responsabilité dans ce déclin industriel. Depuis 3 législatures, les Parlementaires auraient du passer le karcher et la javelle dans ces structures inutiles.
a écrit le 01/01/2012 à 15:48 :
j'ai un peu réfléchi et j'ai compris.la TVA sociale ,si elle apparaît,ce sera un plan de stabilisation et pas un plan de rigueur.
a écrit le 01/01/2012 à 15:19 :
Si on ne veut pas que "le destin de la France bascule" du mauvais côté, il ne faut plus tarder.
Après des réformes (malheureusement essentiellement comptables), l?État doit assumer ses responsabilités et réagir (mieux vaut tard que jamais) contre les règles inéquitables de la mondialisation et les mauvaises pratiques des marchés financiers qui sont à l'origine de la grave crise qui nous touche si durement.
C'est le système néo-libéral sans foi ni loi qui est en cause.
Il faut avoir le courage politique de le dénoncer et prendre toutes mesures nécessaires avant qu'il n'implose.
Voilà ce que tout français lucide est en droit d'attendre de ses gouvernants en 2012 sur le plan économique.
Réponse de le 01/01/2012 à 15:39 :
Oui TLWB. Il ne faut plus tarder! En avril 2012 il faut virer l'UMPS!!!
Réponse de le 01/01/2012 à 18:13 :
et vous allez mettre qui ? Le PS ? Il ne feront pas mieux voir pire. Nous sommes dans un systeme qui depasse la France et nous, nous sommes empétré dans un systeme social qu'il faut reformer. Trop de prestations sont versées sans contre partie . On se plaint en permamence et dès qu'il s'agit de modifier un acquis on est en GREVE !! On ne sait faire que ça . Moi j'attend un president qui reforme et Sarkosy veut le faire , laissons lui du temps !!
Réponse de le 01/01/2012 à 18:45 :
au fond, entre les équipes de Hollande et l'entourage de sarkozy, le débat tourne aux chamailleries de nains et de naines politiques, d'enfants gatés gavés au champagne, au caviar, au foie gras, et aux vins grand crus. Pendant ce temps la France s'enfonce, s'enfonce, s'enlise, se sclérose.
Réponse de le 01/01/2012 à 19:05 :
Réponse à corits.
il faut écrire Sarkozy avec un z mon petit et ne pas te laisser raconter des histoires par les grands.
a écrit le 01/01/2012 à 14:20 :
Sarkozy promet d'enfoncer un peu plus les Français dans la crise de l'Etat-providence, alors que tous les autres pays européens, sans exception, entament la cure d'amaigrissement de leurs dépenses publiques, cure indispensable pour sortir de la crise. Au menu des réjouissances pour 2012 : protectionnisme obtus, planisme industriel, dirigisme économique, laxisme budgétaire et fiscalisme débridé. Le chef de tous les étatistes idolâtres à gauche et à droite poursuit l'oeuvre de destruction de la France entamée par les socialistes il y a plusieurs décennies, en renforçant encore l'Etat-providentiel obèse et ses succursales communistes. En 2012 comme en 2011, nous sommes déjà trop taxés.
a écrit le 01/01/2012 à 13:58 :
Nous (les patrons) n'en pouvons plus de cet etat communiste qui passe sa vie a nous mettre des batons dans les roues et a nous taxer, alors s'il s'imagine que nous allons nous focaliser sur l'emploi pour lui faire plaisir il se met le doigt bien profond. Cela fait 30 ans que l'on nous martyrise il espere quoi!!
Réponse de le 01/01/2012 à 15:20 :
Changez de métier ou émigrez! Des gens comme vous, il y en a trop en France : arrêtez de geindre alors que vous êtes gavé de subventions et d'aides en tous genres depuis mai 2007. Stop à l?assistanat permanent des chefs d'entreprises français!
Réponse de le 01/01/2012 à 15:45 :
La formation c'est le problème du patronat, seulement voilà, les patrons voyous en réclame toujours plus, ce n'est pas à l'Etat de payer les formations, c'est aux patrons qui embauchent que revient cette obligation. Les vrais patrons ne demandent rien du tout, ils agissent et au Medef seuls les patrons voyous réclament et se palignent comem des gamins qui demandent des bonbons ... bref, les patrons voyous font beaucoup plus de dégats que les voyous de cités, et donc Géhant devrait agir contre les patrons voyous en les faisant comparaitre en comparution immédiates, comme pour les dealers des banlieues... ca c'est simple comme bon sens ... évident alors nous atttendons de voir ce que nous allons voir !!!
Réponse de le 01/01/2012 à 15:53 :
Réponse à Tirelire.
ouais.et ça va durer,le président il a dit qu'il baisserait pas les dépenses.
Réponse de le 02/01/2012 à 6:49 :
@tirelire: Le jour où il n'y aura plus de patron, il n'y aura plus d'entreprises non plus ! Vous préférez sans doute qu'elles soient toutes délocalisées ?
a écrit le 01/01/2012 à 13:26 :
Sarkozy égal à lui-même.
Rien ne l'arrête dans son monologue de menteur.A droite,seul Luc Ferry l'a trouvé
nul en politique intérieur,pour ajouter aussitôt qu'il s'est valorisé à l'international.
Il faut vraiment ne pas lire la presse étrangère pour avoir un tel jugement.M.Ferry
devrait regarder le DVD du film de William Karel ,édité par ARTE (Looking for Nicolas
Sarkozy).
Mais comment peut-il en être autrement?Quand un chef d'Etat n'a ni vision globale,
ni regard prospectif,comment aurait-il des perspectives donner pour donner les orientations,fixer les caps?Sarkozy,ne fait que REAGIR aux événements.Tout se passe comme si commençant une phrase,il la laissait inachevée,passant à autre chose.
Cet homme est un grand instable,c'est grave.Sans faire du Gala ou du Voici,on doit reconnaître que quand sa deuxième épouse (Cécilia)était encore là,elle le cadrait,lui évitait les faux-pas.Aujourd'hui,entre flatteurs,hauts-fonctionnaires terrorisés,ministres n'osant pas lui dire l'état de l'opinion,voyages en province bien "organisés",chefs d'Etats étrangers le laissant commenter les réunions...,sachant qu'ils n'ont lâché que ce qu'ils voulaient ,c'est un peu Catherine de Russie visitant son empire,où tout était repeint ,sur son itinéraire ,avant qu'elle ne passe.
Réponse de le 01/01/2012 à 14:01 :
la grande catherine n'etait pas dupe elle fermai les yeux sur les agissements de son favori potemkin qui effectivement mettait en scene les voyages de l'imperatrice
Réponse de le 01/01/2012 à 15:15 :
Au fond, Sarkozy entre dans le cercle de la solitude, il n'a jamais sus s'entourer des emilleurs de l'UMP, il n'a autour de lui que les "brelles" qui moussent et font illusions, tous aussi mauvis conseilleurs que piètres acteurs de la gestion publique, des hommes dangereux comme Bertrand, Wauquier, Wuerth, Mam, Chatel, Novelli, Estrosi, ... bref des hommes et femmes qui déservent sa cause et celle de la France... comment voulez vous que celà continu ainsi, mais que fait Coppé pour remettre de l'ordre dans cette UMP à l'agonie ?
a écrit le 01/01/2012 à 13:06 :
En 3 ans 900 entreprises ont disparus, 100 000 emplois détruits dans l'industrie!
La TVA SOCIAL déjà discuté en 2006 avec Chirac + la commission Arthuis, Marini en 2007, Pourquoi ne pas l' avoir mise en place il y a 5 ans avoir attendu Monsieur Sarkozy?
En espérant que les Français n'auront pas la mémoire courte avec ce Président aux idées oxymorisées et dont son mode de gestion des affaires est une palinodie permanente!
a écrit le 01/01/2012 à 12:15 :
En 5 ans, il n'y a eu comme seule ligne directrice, d'opposer les français entre eux ; les diviser pour ne pas voir que certains au dessus de la mêlée se goinfraient pendant que la facture de la crise était présentée à tous les autres. Une autre politique face à la crise ? Mais il n'y a eu aucune politique face à la crise à part celle du moi d'abord ou protégeons mes amis. Des gros contrats pour le parrain Bouygues, un beau bouclier pour les compagnons du fouquet's des exemptions fiscales à visée électorale (TVA Restauration, Niche Copée...), des lois sur mesure pour EDF avec la loi NOME sur la hausse programmée du prix de l'électricité... Et pour les autres la facture : les franchises médicales, la hausse de la TVA, l'allongement de la durée de cotisation et la baisse du taux de réversion. Ici et là pour cacher l'impuissance des "gadgets" politiques : la taxe sur les sodas, le faute aux "Roms" et la prime de retour, aux "étudiants étrangers"... Mais un chiffre qui ne trompe pas en 5 ans le déficit de notre balance commerciale s'est creusé sans cesse et à part les incantations rien n'est fait... pour soutenir le tissu de PME. Chaque année le gouvernement semble découvrir le même problème et l'oubli aussitôt...
Réponse de le 01/01/2012 à 13:02 :
Stormy, ce n?est pas uniquement Sarko et toute sa bande du Fouquet?s qui sont en cause dans la faillite de la France. C?est tout le système « clientéliste » des partis politiques «traditionnels ». C?est le véritable cancer de notre pays. Les socialos font la même politique des « copains d?abord ». Il suffit de constater ce qui se passe dans les collectivités territoriales, dans l?enseignement, dans les ONG, dans le système mutualiste, à la santé, à la justice etc? Vivement avril 2012 pour virer l?UMPS et mettre à la place des personnes de l?économie réelle.
Réponse de le 01/01/2012 à 15:56 :
Vivement avril 2012, vous ne semblez pas vraiment connaitre le FN pour qui les copains d'abord et la seule façon de se comporter. Il faut faire parti du fan club de la dame pour exister un tant soit peu. Et la on peut parler de cancer quand on connait vraiment les idées de ces gens là.Quant a l'économie il ne me semble pas avoir vu ou entendu quelque chose de cohérent dans les propos de la dame.
Réponse de le 01/01/2012 à 16:28 :
Car Sarkozy a fait quelque chose de coherent au niveau economique avec sa caste depuis plus de 5 ans ? Et Hollande de son coté ramenera les memes tetes que l'on voit depuis 30 ans : Sapin, Moscovici, Cambadelis, Royal, Aubry et toute la smala. Elle est bonne la soupe du contribuable avec ce ramassis d'incompetents qui s'echangent le pouvoir depuis 30 ans. (j'en ai 35 et voit depuis ma naissance toujours les memes tronches d'enarques dans les journaux, a la TV ;..) de vrais rentiers de la politique pour se gaver reciproquement
Réponse de le 01/01/2012 à 16:55 :
eh oui in the gutter mais la solution ce n'est vraiment pas le FN . Nous pouvons dire : tout sauf le FN et l'UMP.
Réponse de le 01/01/2012 à 17:14 :
Réponse à in the gutter.
Si vous avez 35 ans il faut savoir que droite,centre et gauche ne font,en grande partie,que nous assener les décisions de Bruxelles.A vous de voir.Mais allez voter,c'est important.
Réponse de le 01/01/2012 à 17:24 :
Réponse à JIP.
FN et UMP ne sont pas des gros mots.
Réponse de le 01/01/2012 à 19:27 :
@JIP: l'intérêt de voter FN c'est le choc psychologique. C'est le seul évenement-choc qui permettra aux militants de base, à la fois de l'UMP et du PS, pour faire table rase de leur états majors remplis d'énarques et de hauts fonctionnaires. Ils pourront enfin les remplacer par des personnes de la vie réelle!
a écrit le 01/01/2012 à 12:04 :
les réformes commencent a peine a porter leurs fruits.est ce vraiment le bon moment pour l'alternance?
Réponse de le 01/01/2012 à 13:49 :
mais de quels fruits parlez vous ? l'accroisssement de la dette ou la flambée du chômage? ah, l'augmentation du coût de la santé peut-être , ou l'augmentation des taxes et impôts ???
Réponse de le 01/01/2012 à 14:23 :
ernest antoine nous parle des fruits pourris qu'il réserve aux basses couches de la paopulation... ernest antoine nous parle aussi des français qui ne se soignent plus, aux français qui ne peuvent plus se payer le dentiste et que l'ont voit édentés comme en Roumanie du temps de Tchéoscu, des travailleurs pauvres qui gagnent moins que leur loyer, des adolescentes françaises qui doivent se prostituer pour payer leurs études ... du droit d'exclavage signé entre Macdomalbouffe et Xavier Bertrand !!! bref les Tunisiens avaient Ben Ali et Trabelsi, nous en France nous avons Sarkozy et Xavier Bertrand... quand allons nous les foutre hors de nuire à la Nation ?
Réponse de le 01/01/2012 à 15:07 :
Réponse à ernest antoine.
Voyez vous des réformes ce doit être un plan d'ensemble.Là vous avez sûrement voulu dire béquilles.
a écrit le 01/01/2012 à 11:57 :
1) Je vous avais promis d?être le président de la baisse du chômage. Promesse tenue ! Ma famille et mes amis ont du boulot
2) Je vous avais promis une France plus sûre. Promesse tenue ! A chacun de mes déplacements pour rencontrer mes fidèles de l'UMP, je suis accompagné de centaines de gendarmes et de policiers.
3) Je vous avais promis de baisser la TVA, la CSG, et les impots?
Promesse tenue! Pour cette nouvelle année l'ISF baisse.
4) Je vous avais promis d?être le président d?une France de propriétaires. Promesse tenue! Les nouveaux SDF sont propriétaires de leur carton.
Réponse de le 02/01/2012 à 6:57 :
D'après les prévisions fiscales, l'ISF rapportera plus cette année que l'année dernière. Vous parlez de baisse ? Par contre, il va finir par baisser de façon importante : l'émigration des "riches" a triplée cette année, afin de fuir ce pays confiscatoire... Il ne restera plus que la classe moyenne, toujours la même, pour payer...Puis ce sera les classes plus pauvres qui paieront car l'argent ne rentrera plus assez...La France sera un pays pauvre et entendra le rester.
Réponse de le 02/01/2012 à 8:29 :
Vous êtes en train de dire que moi, généreux donateur à l'état de la classe dite moyenne (mais en bas hein), je vais finir par devenir "riche" dès lors où cette classe sera exilée ? ... Chouette !!! expdr
a écrit le 01/01/2012 à 11:50 :
On parlait déjà de TVA sociale( et aussi de désindustrialisation) pendant la campagne de 2007( on avait commencé à en parler quand Raffarin était ministre), or rien n'a été fait alors qu'il y avait eu largement le temps et l'urgence, comment avoir confiance ?
Alors, trou de mémoire collectif, on nous refait des promesses et puis encore rien ensuite ? Si les électeurs ne veulent pas être pris pour des poires, il faudrait qu'ils arrêtent de le faire croire.
a écrit le 01/01/2012 à 11:32 :

ils n ont pas le monopole du coeur.. nos ministres vont ils reduire leur train de vie !! montrer l exemple...avec des resultats......travail au merite
Réponse de le 01/01/2012 à 13:12 :
nos senateurs de GAUCHE ...MONTRENT il l exemple ????
a écrit le 01/01/2012 à 11:08 :
méphisto : EIFFEL à toujours des commentaires juste, et intellegent, çe n'est pas vraiment vôtre cas
Réponse de le 03/01/2012 à 1:57 :
@pathinder: C'est visiblement encore moins votre cas, au vu de vos nombreuses et inadmissibles fautes de français... Même les immigrés si peu appréciés de EIFFEL ne font pas tant de fautes. Juste au cas où, le dictionnaires de langue sont intégrés dans votre navigateur et servent un peu à quelque chose, sinon, ils sont toujours téléchargeables...
a écrit le 01/01/2012 à 10:21 :
Quel emploi ? Les usines ferment les une après les autres. De nouveaux fonctionnaires ? Payés avec quel argent. Quant à la TVA sociale, c'est pour financer l'AME et la CMU sans doute. Il est toujours question de nouveaux impôts mais pratiquement jamais d'économies et donc de réformes de fond.
Changer de président... Avec les Socialistes cela risque d'être pire quand on voit comment ils gèrent les Collectivités locales. Et qu'ils placent à la Banque de France, un hurluberlu venu de...Charli Hebdo.
a écrit le 01/01/2012 à 10:19 :
Décevant!! Encore un nouvel impôt (la TVA sociale). Mais rien sur la suppression des dépenses inutiles ou des dépenses redondantes! Toutes ces dépenses inutiles et redondantes qui sont générées par la complexité de fonctionnement entre l'Etat, toutes les collectivités territoriales, tous les "machins théodule" qui gravitent autour. Rien non plus sur la diminution de la sur-représentativité citoyen. Comme citoyen nous n?avons jamais été autant représenté: Conseiller municipal, conseiller d'agglomération, conseiller de communauté de communes, conseiller général, conseiller régional, député, sénateur, ainsi que tous les organismes professionnels, tous les organismes agricoles, toutes les coopératives, tous les syndicats, et j'en passe... Ainsi, le moindre problème à résoudre engendre la "réunionnite aigue". Cette « réunionnite aigue » se caractérise notamment par des « tables rondes », des « réunion de concertation » etc? dont le seul aboutissement sera la création de nouvelles « commissions », ou de nouveaux « comités d?études », ou de nouveaux « groupe de travail » qui, eux, vont proposer de nouveaux règlements, de nouvelles dispositions, de nouvelles lois, ? . Et comme ces nouveaux règlements, ces nouvelles dispositions réglementaires, ces nouvelles lois vont créer de nouveaux problèmes ? Je vous laisse imaginer la suite ! La boucle est bouclée. Vive la bureaucratie !
Réponse de le 01/01/2012 à 11:07 :
D'accord avec "Décevant". A bas la bureaucratie et nos élus qui la cautionnent et l'amplifient depuis plus de 30 ans! Et comme la grande majorité d'entre eux est issue des services de l?État ou des collectivités territoriales, en plus ils se gavent doublement avec nos impôts! Vivement avril 2012 pour "virer ces partis politiques dits "traditionnels".
Réponse de le 01/01/2012 à 12:06 :
Oui c'est très juste, il faut traiter énergiquement un cancer de la France : ce sont toutes ces officines luxueuses, peuplées de ramiers surpayés, qui doivent être purement et simplement fermées ? leur inutilité est ruineuse, elles sont squattées par des diplômés prétentieux de leurs ignorances, frustrés de n?avoir jamais rien fait de concret durant leur carriérisme pantouflard et qui sont casés dans ces officines publiques, parapubliques comme Oseo, les Centre Régionaux d'innovation blas blas, les agences nationales et régionales économiques blablas et banquets, bref ce sont des frustrés ignorants qui ignorent, sabotent et massacrent l?industrie et les projets? qui de surcroit sont trop souvent en situation de concussion et d?abus de biens publiques.
a écrit le 01/01/2012 à 10:05 :
Au final, un président "impuissant" face à une crise qu'il n'avait pas prévu. Constat est qu'il n'a rien fait en 2009 pour faire face à la situation qui s'annonçait.
Réponse de le 01/01/2012 à 17:45 :
Réponse à burpssss.
En fait avec les américains et une europe sans forme il a depuis 10 ans forger la crise financière et la crise économique qui a suivie.
a écrit le 01/01/2012 à 10:03 :
De qui se moque-t-il ? Il a eu 5 ans pour faire des réformes utiles, et il fait semblant de découvrir que son action a été globalement nuisible aux Français, il voudrait changer, et pour se donner encore une chance il fait semblant d'ignorer que les Français vont le changer.
a écrit le 01/01/2012 à 9:54 :
Hamon,tu peux vivre avec 1/5 de ton fric ,mais toucher à çà!!!!!!!
a écrit le 01/01/2012 à 9:45 :
C'était les derniers voeux de Sarko.
J'ai voté pour lui en 2007 comme des millions de français , il nous a menti.
Ses discours sont toujours les mêmes et rien ne change.
Les puissants sont toujours plus puissants, les classes moyennes et autres trinqo,s toujours.

Sans compter les nombreuses magouilles, je ne vais pas les citer tellement elles sont nombreuses
Courage encore quelques mois, encouragez vos proches, vos amis il faut changer de Président
Réponse de le 01/01/2012 à 10:10 :
Oui, vous avez voté pour Sarko en 2007. Demain vous allez voter pour Hollande qui poursuivra les démarches engagées. La poursuite dans la continuité. Enfin...
Réponse de le 01/01/2012 à 10:14 :
vous avez tres bien résumé.
a écrit le 01/01/2012 à 9:42 :
La croissance dont parle Nicolas Sarkozy doit être une croissance pour le bien-être des Français. Or, Il ne parle pas du Bonheur Intérieur Brut mais de l'ancien PIB, Produit Intérieur Brut qui consiste en une relance artificielle avec une immigration massive entraînant la construction de centrales nucléaires, la constructions de milions de logements HLM's, le versement du RSA et autres allocs à des millions de nouveaux entrants, etc. Cette croissance de Nicolas Sarkozy est synonyme de nuisances et d'emprunts massifs que les Français doivent payer avec des impôts de plus en plus lourds. Non merci, Nicolas !
Réponse de le 01/01/2012 à 10:08 :
Vous parlez du programme de Hollande ?
Réponse de le 03/01/2012 à 11:32 :
@Mefistos: EIFFEL ressort toujours ses affirmations ridicules. Il est toujours obsédé par le problème de l'immigration qui est un faux problème. Il est d'autant plus ridicule qu'il oublie que l'UMP prône une immigration choisie, donc, limitée, clairement en opposition avec "immigration massive" que EIFFEL prétend, dans sa manière de s'exprimer, être la politique du gouvernement. Certes, le ridicule ne tue pas... Ce sont des franchouillards, souhaitant la victoire du FN, comme cela qui sont la honte des Français comme nous.
En outre, plutôt que de critiquer, il faut être en mesure de donner la définition du produit intérieur brut (il n'existe pas d'ancien PIB, c'est le même depuis toujours), une notion assez objective, avant de parler de bonheur intérieur brut, une notion très subjective...
Quant à la notion même de TVA sociale, il est peut-être plus judicieux de rappeler que la TVA est un impôt indirect et que c'est le consommateur final qui le paie. Créer une TVA sociale, par l'augmentation de la TVA de certains produits, se fait, d'abord, au détriment du consommateur potentiel de ces produits, en particulier, des personnes démunies qui souhaiteraient en faire l'acquisition. Certes, l'entreprise verrait dans une certaine mesure ses charges sociales baisser, selon les initiateurs de ce projet, mais, fera répercuter la TVA sociale sur le prix des produits concernés qu'elle vend sous différents prétextes.
Par ailleurs, on peut s'interroger sur la liste des produits concernés et la justification de la TVA pour chacun de ces produits.
Néanmoins, réduire le train de vie de certaines personnes haut placées serait plus efficace en termes de coût et d'effet politique. Gageons que personne n'osera mettre en pratique une telle idée prônée un peu partout...
a écrit le 01/01/2012 à 9:40 :
Fiscalite anti-delocalisation ?! Mr Sarkozy et l'UE ont signé en 2011 2 accords de libre echange, l'un avec la Coree du Sud qui a pris effet le 1er juillet 2011 et l'autre avec le Maroc qui entre en effet aujourd'hui (1er janiver 2012). Aucun taxe a l'importation dans l'UE de produits coréens et marocains ! Et maintenant le clown en chef reclame un fiscalite anti-delocalisationalors que lui meme favorise ses delocalisations !!! Pour cela que la plus grande usine Renault-Dacia ouvrira ses portes en 2012 à Tanger au Maroc, pour inonder le marché européen de vehicules marocains. Vivement 2012, que le clown retourne pantoufler dans son cirque doré de Neuilly
Réponse de le 02/01/2012 à 10:52 :
le principe de la TVA sociale, c'est que les Marocains et les coréens contribueront à payer notre SECU , ET ???
aujourd'hui la SECU est financée par les salaires Francais donc surencherissent le cout des produits Francais
Avec la TVA sociale, le consommateur non salarié de produit Coréens financera la SECU et du fait de l'abaissement des charges sociales sur les salaires, les produits francais redeviennent concurentiels (on espère)
Réponse de le 02/01/2012 à 21:52 :
Faudrait aussi que les industriels rapatrient leurs usines en France ! ils ont aussi délocalisé pour augmenter leurs marges et pas vraiment baisser leurs prix ! du dumping sur notre dos : rapport qualité prix les fringues chinoises sont des chiffons très chers !
Réponse de le 03/01/2012 à 7:23 :
Bon dans quelques mois , pas de sarko et encore mois du flan ! je pense que Marine a toute ses chances , bon elle est nulle en économie , mais les autres aussi !! donc pas de pb ! on restera dans l'euro zone si elle est élue .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :