Doubler le plafond du livret A : une fausse bonne idée

 |   |  326  mots
Copyright Reuters
Le doublement permettrait de financer plus de logements sociaux mais au détriment d'autres pans de l'économie.

François Hollande a surpris en annonçant qu'une fois élu il doublerait le plafond du livret A, de 15.300 euros à 30.600 euros, réaffirmant le rôle de financement de structures publiques de celui-ci, comme le logement social.

Le succès de ce placement réglementé ne se dément pas, avec plus de 60 millions de livrets détenus par les Français (65 millions de personnes). La proposition du candidat PS a le mérite de mettre en lumière un aspect méconnu du dispositif. Les deux tiers (65 %) des sommes collectées (17,38 milliards en décembre 2011) vont à la Caisse des dépôts (CDC). Cet organisme public affecte ensuite les sommes, sous forme de prêts à long terme, à des missions d'intérêt général : le logement social, l'autonomie des universités, ou les infrastructures telles que les lignes de train à grande vitesse. Le doublement du plafond encouragerait sûrement encore la collecte, mais au détriment des autres produits d'épargne favoris des Français : le LDD (livret de développement durable, ex-Codevi), ou l'assurance-vie. C'est du moins ce qu'a laissé entendre le ministre de l'Économie et des Finances, François Baroin, lundi 23 janvier. « Cette mesure serait déstabilisante pour l'économie », a-t-il estimé, en ce qu'elle « détournerait les épargnants de placements positionnés pour financer notre dette, ce qui est le cas de l'assurance-vie. Nous avons aussi besoin de financements pour nos entreprises ».

Selon la FFSA, la Fédération française des sociétés d'assurances, les contrats d'assurance-vie sont placés à 56 % sur des actions et des obligations d'entreprises dont la moitié françaises. Et les assureurs détiennent 12 % des obligations garanties par l'État français, soit le tiers du financement de la dette française par les résidents. Or, actuellement, les épargnants retirent plus d'argent qu'ils n'en versent sur leurs contrats. La décollecte a atteint un funeste record : trois mois consécutifs de collecte négative.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2012 à 11:39 :
C'est très bien pour les gens qui ont les moyens de mettre de l'argent de côté.
Mais les foyers modestes, ça ne va rien leur apporter.

Le socialo fait finalement un bon cadeau aux gens fortunés.
a écrit le 27/01/2012 à 9:32 :
c'est une bonne idée ! les banques nous ferons des super livrets plus attractifs pour garder nos capitaux ?
a écrit le 25/01/2012 à 12:43 :
A quoi bon ,je n'ai pas les moyens d'épargner sur mon salaire, alors je ne vois pas en quoi le doublement du plafond va changer ma vie.
a écrit le 25/01/2012 à 12:20 :
Sérieusement, vous n'avez rien trouver de mieux que le livret A ? Et pourquoi pas le bas de laine, à l'ancienne. C'est un mesure de racolage électoral. A oublier d'urgence.
a écrit le 25/01/2012 à 10:15 :
Pourquoi ne dit-on pas qu'une des raisons du retrait partiel des épargants de l'assurance vie c'est aussi des taux de rémunération de moins en moins avantageux se rapprochant de l'épargne monétaire ? La fiscalité est-elle aussi devenue moins intéressante et le seul objectif pourrait être la transmission.
a écrit le 25/01/2012 à 9:50 :
Le relèvement du plafond du livret A était un de mes souhaits, je ne l'attendais pas de Hollande , dont je ne suis pas un fan.
Les critiques véhémentes que je lis ne sont pas toutes fausses, mais aucune ne prend en compte l'intérêt des épargnants. La classe moyenne, qui a la chance d'avoir du travail, épargne pour se construire une retraite qui ne soit pas aussi misérable que ce que nous propose l'état.
Epargner devient une mission à haut risque, qui demande une vigilance constante et qui subit tous les mois de nouvelles attaques du fisc. Alors pour ces épargnants, le livret A est un oasis où il peuvent (encore) se reposer.
Mais si Hollande ou un autre, voulait diriger l'épargne des Français vers les entreprises, il devrait encourager l'achat des actions françaises, comme l'avait fait Monory il y a une trentaine d'année.
Alors que tout est fait pour les en dissuader, le nombre des actionnaires particuliers Français est tombé au plus bas depuis plus de 30 ans.
a écrit le 24/01/2012 à 19:15 :
'(-89 jours avant..) Cet article ne développe qu'une partie des conséquence que peuvent influer le changement de plafond du livret A . En conséquence l'on ne peut lui accorder beaucoup de crédit. Il est une chose certaine, c'est que cette mesure va à l'encontre du processus d'économie libérale, et justement du mode de financement de la pompe à argent pour la dette, que nous payons en aval et en amont.
a écrit le 24/01/2012 à 13:18 :
cet article est une vrai fausse démonstration !
en effet logement université et infrastructure, cela reste en france !
les assurances-vies! certaines par exemple sont gérées par des assureurs étrangers Generali (italie) et la partie action peut représenter des investissements dans les pays emergents! les obligations (emprunts d'états, on peut douter de leur utilisation optimisée!)
conclusion, le livret A doublé, c'est une bonne idée.
et rien n'empêcherai d'en affecter une partie au financement des TPE!
autant que les finances des français, servent en françe (ceci sans discours nationaliste, mais par principe de: l'argent gagné ici, profite sur place!
Réponse de le 24/01/2012 à 15:09 :
Bien dit !
Réponse de le 24/01/2012 à 15:54 :
pour répondre à "l'article", Generali groupe italien est implanté en France depuis des années, paye ses impôts en France, emploie un grand nombre de Français, gère une très grande majorité des capitaux que les épargnants Français lui confient en France soit par des investissement en obligations d'état Français et de fonds en actions sur des entreprises Françaises. Ce que vous dites est simplement une grossière erreur. Vous voulez vous replier sur vous même sans regarder ce que fonds les autres pays qui s'en sortent. Exemple, l'Allemagne qui lui travaille et fait des profits. Quand à l'idée de doubler le montant du Livret A cela ne servira qu'à très peu de gens car pensez vous que le salarié de bases pourra mettre 30 000 ? de coté et s'il a une famille de 2 enfants pour remplir la totalité des 4 livrets il lui faudra 120 000 ?.
Donc cette proposition de la gauche n'est qu'électoral pour faire plaisir à toute une frange de personnes ne comprenant rien à l'économie.
Réponse de le 24/01/2012 à 17:20 :
@ai. je partage entièrement votre analyse, le post de" l'article" aurait pu également cité Allianz (Allemagne) qui opère de la même manière que Generali, mais je pense comme vous aussi que certains se prétendent expert "es" économie mais font de la politique politicienne tout en ne captant que peu de chose à la dite matière.
Réponse de le 25/01/2012 à 23:12 :
l'article n'est pas tant que cela dans l'erreur. Augmenter la collecte du livret A, développer un livret industriel et orienter l'épargne au travers d'une banque publique d'investissement vers les PME et TPE en finançant l'investissement productif, la R&D, l'innovation par un accès à des prêts à taux réduits, ce sont des solutions intelligentes. Un Etat stratège en matière de développement industriel, de recherche, c'est ce qui nous fait défaut. Les avancées en matière d'innovation et les fonds sont captés par les grands groupes suite au choix délibéré de les privilégier en imaginant que l'on pourrait ainsi peser dans un marché globalisé. Or, seul un maillage serré de TPE et PME permettra de recréer de l'emploi industriel ou de services. Je dis ça, mais il est vrai que je ne suis pas expert....en recopie d'éléments de langage.
Réponse de le 21/05/2012 à 16:00 :
c est juste !
a écrit le 24/01/2012 à 13:08 :
Doubler le plafond du livret A a ete dit par Francois HOLLANDE mais ce qu il a oublie de dire a quel taux d interet/ jusque 15300? a 2,25% puis jusque 30600? a combien? A 2,25% ou moins ceci n a pas ete precise/Nous sommes encore dans l ambiguite et les non dits
Réponse de le 25/01/2012 à 22:57 :
Ce qui n'est en revanche pas une ambiguité, c'est que le taux du livret A aurait du être relevé au 01/01/2012 à 2,50% au minimum, voire 2,75.
Ce qui veut dire que les épargnants auront PERDU de l'argent cette année. Il s'agit ni plus ni moins d'une recette fiscale déguisée. Ils apprécieront, à mon avis, ils ont même déjà apprécié.
a écrit le 24/01/2012 à 12:49 :
Allez savoir avec un encours de 286,8 milliards au dernière nouvelle et 60 millions de livrets A en France, l'encours moyen est de 4780? très loin du plafond actuel de 15300? Alors cette mesure de doubler la mise ne concerne réellement qui? Eventuellement les Livret A détenus par de riches associations et surtout les familles aisées qui cherchent l'avantage fiscal. Alors oui au logement social dont les riches en financeraient une partie
Réponse de le 24/01/2012 à 15:26 :
Les "riches" financent déjà le logement social en faisant du Scellier social ou du PLS (pret logement social) avec une TVA jusqu'en 2011 à 5,5%.Les revenus des locataires sont plafonnés ainsi que le montant du m² loué.C'est vraiment bien surtout que les logements sont neufs et pour la plupart réalisés en BBC (Batiment Basse Consommation).
a écrit le 24/01/2012 à 10:56 :
Pas très convaincant Charles Faugeron .Ainsi la FFSA reconnait qu'à peine 27% des sommes investies par les assureurs sont dévolues à des actions et obligations de sociétés françaises .Quelle part sur cet ensemble est consacrée à des PME ? Quelle part concerne des investissements effectués en France ?
Mr Faugeron n'a pas eu cette curiosité pourtant importante pour juger de l'impact réel sur l'économie française de l'assurance vie .
a écrit le 24/01/2012 à 10:45 :
Cette idée de F.Hollande de doubler le plafond du livret A est assez conforme avec la "guerre" qu'il entend mener contre la bourse et la finance. Certains épargnants préfèreront mettre leur surplus dans un placement "pépère" mais sur et vertueux, que de se laisser séduire par les sirènes de rendements boursiers mirifiques...mais aléatoires
a écrit le 24/01/2012 à 9:16 :
TOUT EST DU PIPEAU.
Réponse de le 24/01/2012 à 15:39 :
OUI mais le pipo est en quoi!!!
a écrit le 24/01/2012 à 8:34 :
Cette mesure inciterait les épargnants à se détourner de l'assurance vie, placement à long terme qu'il faut au contraire encourager pour le bien de notre économie. On voit bien là l'incompétence économique de François Hollande et des socialistes.
Réponse de le 24/01/2012 à 10:53 :
Chere Lea,

Les socialistes sont certes des incompétents, mais les autres aussi (il suffit de regarder les résultats pour s'en convaincre, à moins de faire preuve d'un sérieux déni de réalité).
Bref, le vrai sujet est surtout que l'assurance vie n'encourage pas du tout notre économie. Au lieu de se placer dans des vraies activités productives qui génèrent de vrais emplois, cette forme d'épargne se place en bons d'Etat. Et à votre avis, l'argent que vous prêtez à l'Etat, vous pensez qu'il est bon pour notre économie ? Après 40 ans de gestion desastreuse, il serait temps d'ouvrir les yeux...
Réponse de le 24/01/2012 à 17:51 :
Bravo les opinions (de gauche ou de droite ou d'ailleurs...) mais rien ne vaut un exposé documenté et chiffré des faits. Sinon la crédibilité des avis n'est pas établit, lesquels se retournent contre celui qui les a émis...
Réponse de le 25/01/2012 à 10:21 :
Bien d'accord,

Etonnée de votre affirmation peu étayée Lea. L'assurance vie est de moins en moins intéressante pour les français. Sans que le doublement du plafond existe où n'ait été évoqué, les français s'en désintéressent déjà et les quotidiens éco tels La tribune participent à cela depuis bien plus longtemps que François Hollande par la production d'articles martelant le faible rendement des assu vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :