Pas de hausse de la CSG sur le patrimoine en cas de victoire de Hollande

 |   |  339  mots
Copyright Reuters
En cas de victoire de François Hollande, non seulement la hausse de la TVA sera annulée avant son entrée en vigueur, mais ce sera aussi le cas du relèvement de la CSG sur les revenus de l'épargne

A entendre le gouvernement, c'est comme si c'était fait: le premier octobre, la TVA sera relevée de 1,6 point, à 21,2%, et la CSG sur les revenus du patrimoine augmentera de deux point, propulsant les prélèvements sociaux à 15,5% sur ces revenus. La mise en oeuvre de ces deux mesures est pourtant bien incertaine. Car, en cas de victoire de François Hollande, une loi de finances rectificative sera votée dès cet été, annulant ces deux dispositions avant leur entrée en vigueur. 

Pour la TVA, on sait de longue date l'opposition du PS à cette mesure. S'agissant de la CSG relevée sur les revenus du patrimoine, l'annonce faite lundi par Michel Sapin, en charge du projet socialiste, d'une annulation, également, de cette décision, peut suprendre un peu plus: en voulant augmenter cette taxation, Nicolas Sarkozy ne va-t-il pas dans le sens du projet PS, qui prévoit d'aligner l'imposition des revenus du capital sur celle du travail ? "Absolument pas", répond le président de la commission des finances de l'Assemblée", Jérôme Cahuzac. Car, explique-t-il, le projet Sarkozy taxerait tout le monde, classes moyennes comprises, au même niveau. Alors qu'avec le PS au pouvoir, l'effort serait différencié, et moindre pour les classes moyennes. 

Ces revenus de l'épargne au sens large (y compris les plus values boursières) seraient soumis au barème de l'impôt sur le revenu. Avec, à la clé un taux moyen d'imposition inférieur au total de 39% (prélèvement libératoire plus prélèvements sociaux) prévu par Sarkozy. "Le taux moyen d'imposition est de l'ordre de 10% pour beaucoup de français moyens", souligne le député. Donc, le projet PS préserverait beaucoup plus ces fameuses classes moyennes. Si l'on raisonne en termes de taux marginaux, c'est à dire la taxation du supplément de revenu, le taux grimpe rapidement à 14% voire 30% (avant dernière tranche). Dans ce dernier cas, c'est François Hollande qui taxerait le plus, à 43,5% (30% d'impôt plus 13,5% de prélèvements sociaux).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2012 à 1:54 :
Et l?histoire se répète, inlassablement, il semble qu?on apprendra jamais rien de ses leçons, aussi dures soient-elles?
1981 : Mitterrand élu nomme Mauroy (gages rendus à son aile gauche qui a bien servi) ; il se fout de ce qui se passera (n étant pas idiot, loin de là il en savait bien les conséquences), il a eu ce qu il voulait : il est enfin Président de la République !
2012 : Si Hollande est élu (et il semble qu?on y aille tout droit) il nommera à Matignon la Mère Aubry ? aussi démago et aussi bornée que Mauroy, plus dangereuse en tout (et pourtant?), égérie de son copain le recteur de la Grande mosquée de Lille et grande chasseuse de voix chez les immigrés de préférence Musulmans et de préférence pas de l?élite culturelle de ceux-ci (ce qui est ennuyeux avec les gens cultivés c est qu ils peuvent réfléchir et qu ils sont assez rarement intégristes?). Elle se fout complètement d?économie et ne sait que ratisser large ?large quitte à concéder tout et n?importe quoi à toutes les minorités, les groupuscules ou sphères d?influence qui pourraient lui rapporter quelques voix.
Mitterrand a laissé faire tant qu il l a voulu, Il avait suffisamment d?envergure pour contrôler et reprendre les rênes quand ça lui chanterait? Mais Qui pensez vous de Mollasson-Hollande (je sais pas, faut voir, YAK?) ou Aubry-Tape Dur (et ses potes de la mosquée) mènera la barque ?
J aurais peut-être pu voter pour DSK (à défaut d?autres qualités sa compétence est admise) ou pour Lagarde (bien qu?elle soit marginalisée), mais c est bizarre, dès que quelqu?un d?un grand parti démontre assez (trop ?) de compétences on le balance dans un placard doré (FMI,?) pour éviter qu il (elle) ne mette trop en évidence les incapacités des leaders?
Alors DSK ? Lagarde, Juppé peut-être même, mais Dieu sait que tout ça ne serait pas une panacée (ils sont, eux aussi, ficelés dans les arcannes des partis majeurs, leurs magouilles, leurs gages à rendre,?), mais ni Sarko 1er, ni Molasson 0, ni la bornée de service. Et puis il est si tard? Aujourd hui, les dés sont jetés, sauf improbable surprise du « chef » Sarko, les acteurs sont connus.

Rien ne changera, si ce n est en pire? Les derniers capitaux font fuir, les « pompes » sont déjà en place et prêtes à fonctionner? Le temps qu?on identifie les flux (car les mécaniques sont connues) elles auront fait leur office (pour ceux qui auront les bonnes tendances quelques jours ou quelques heures avant le couperet) et seuls quelques petits retardataires (boucs émissaires désignés) pourront se faire coincer? ce qui montrera qu « on » s en est occupé et qu « on » a été ferme?
* Si « Ca ne passe pas » on change rien et les capitaux encore présents (de moins en moins) attendent encore un peu pour voir?et restent en place, on a peu à craindre pour les Bourgeois de la Gauche d?un gouvernement de l?UMP qui fera exactement le même jeu qu?avant? Et puis ils en ont déjà (UMP et PS) mis à l abri, en cas de pépin, ils ne seraient pas démunis.
* En cas de victoire de la gauche, ils n envisagent pas de changer vraiment? mais ils savent bien que leur succès fragiliserait sur les marchés, leurs avoirs et notre économie globale encore en deça du niveau misérable où 30 ans de gabegie PS-UMP nous a conduit. On continuera comme avant?mais ? de pire en pire?
C est encore plus de fuites de capitaux, de fuites de gros contribuables, de délocalisations masquées ou non, car quel que soit le tapage qui sera mené, on ne les empêchera pas, on n?arrête pas la marée avec des bonnes intentions ou des édits !

Alors UMP, PS, FN, ?Même résultat : La M?. ! et pour longtemps hélas.
Il en reste encore un? constamment méprisé, décrédibilisé, souvent ridiculisé, mais qui persiste et dit la même chose depuis bientôt dix ans, n?est pas impliqué avec les gros bras, essaie de raconter moins de carabistouilles que les autres? S?il est au second tour, il est probable qu?il gagne et sans que cela soit instantanément miraculeux, peut-être aurions nous la chance de prendre une voie moins obscure, plus sage et mieux gérée, j?ai dit peut être? Mais a-t-on objectivement d?autres choix ? Oui une révolution, une bonne terreur à la Robespierre ou à la Staline pendant dix ou vingt ans pour éradiquer le « ver » ? Est-ce vraiment une option ?
a écrit le 02/02/2012 à 16:05 :
Le Monde à l'envers!
a écrit le 02/02/2012 à 12:56 :
c'est de bonne guerre, vu les biens que possède Hollande, pas intérêts pour lui et ses amis a cette augmentations
a écrit le 02/02/2012 à 11:39 :
Compte tenu de l'imbroglio des prélèvements. Chacun peint à sa façon le tableau toujours plus beau pour le voisin que pour soi. Notre président s'est pris les pinceaux dans le tapis et fait triompher son toujours plus d'une façon inconvenante. Le prélèvement à la source toujours envisagé jamais sérieusement étudié?
a écrit le 02/02/2012 à 11:27 :
démagogie
a écrit le 02/02/2012 à 10:53 :
Je connais certains commerçants qui ont vendu leur commerce et avec le fruit de la vente améliore leur petite retraite. Alors depuis 5 ans, leur revenu patimonial a dimminué de 11%. Qui accepterait de voir sa retraite amputée de 11%.Bonne gouvernance ou mauvaise gouvernance?
a écrit le 02/02/2012 à 10:50 :
sarko prend à tous
hollande prend plus aux plus riches
Csimple à vous de choisir!
pour simplifier l'imposition,
tous les revenus dans l'impôts sur le revenu, le prélèvements croitront avec le revenu.
cela semble juste, de différencier le nécessaire et le superflu!
a écrit le 01/02/2012 à 20:38 :
Réforme fiscale pour les parlementaires....députés sénateurs.

Imposer la totalité de leurs indemnités et non la moitié comme actuellement.
a écrit le 01/02/2012 à 17:30 :
Il faut aller jusqu'au bout du programme Hollande: 45 % d'IR + 13,5 % de prlvts sociaux + un peu de rab inévitable pour la route => 60 % mon gars! (au lieu de 39 % "Sarko").

Maintenant tout est possible dans le dernier jeu à la mode: qui va taxer les "riches" plus que moi?...
Réponse de le 01/02/2012 à 21:11 :
Il s'agit de taux marginaux.....
a écrit le 01/02/2012 à 16:08 :
vous oubliez domingo que si les salaires tombent tous les mois, le cac 40 a lui perdu 17% cette année... en large déduction de vos 0% de rentabilité.

le comique dans cette histoire (si toutefois elle était drôle) c'est que la droite assomme tellement les épargnants que la gauche promet un allégement de taxes... c'est le monde à l'envers...

et si personne ne fait d'économies, ça n'aidera pas pour les futures retraites...



a écrit le 01/02/2012 à 16:02 :
Hollande a moins le mérite de saisir les opportunités ou les erreurs de SARKO qui sabote complètement son électorat traditionnel : moi retraité , petit propriétaire , me voila soumis brutalement à une Plus value de 35 % sur mon petit studio à la montagne et 15 % sur les revenus de mon autre studio loué..encore un petit effort mr HOLLANDE et je vote pour vous : l idée d une fusion de la CSG et IRPP est beaucoup plus juste pour les classes moyennes.
Réponse de le 01/02/2012 à 17:12 :
Pas besoin de fusionner, l'outil existe, le barème progressif de l'IRPP, il suffit de supprimer le PFL qui n'est d'ailleurs jamais intéressant sauf pour les "très riches". Je suis persuadé que F.Hollande renoncera à cette fusion, compliquée à mettre en place....
a écrit le 01/02/2012 à 12:07 :
Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent, à droite comme à gauche.
Réponse de le 01/02/2012 à 16:57 :
Tout à fait, vous avez déjà vu un H ou F politique qui dise la vérité????
a écrit le 01/02/2012 à 11:25 :
Que ce soit la Gauche ou la Droite, placer ses économies en France sera comme essayer de remplir un tonneau sans fond !
Supposons qu'un placement rapporte 4 % par an (ce qui aujourd'hui est rare) ...
L' Etat prend de l'ordre de 40 % , ce qui ampute votre gain de 1, 60 % ...reste 2,4% ...
L'inflation ronge votre capital de 2,5 % à un poil près ... reste que vos yeux pour pleurer !
a écrit le 31/01/2012 à 17:08 :
Mais il serait NORMAL que les revenus des capitaux boursier participent au redressement des comptes sociaux !!!!
Réponse de le 31/01/2012 à 19:46 :
Ils y participent déjà en payant 15,15% de taxes sans droits supplémentaires.Qu"est-ce qu'il te faut de plus???
a écrit le 31/01/2012 à 16:45 :
La différence entre les deux programme c'est que d'un côté les dépenses augmentent (PS) et baisse côté UMP
Réponse de le 01/02/2012 à 15:29 :

sauf pour la classe moyenne
a écrit le 31/01/2012 à 16:27 :
+300% en 10 ans :
http://www.societe.com/societe/societe-civile-la-sapiniere-377552955.html
Réponse de le 02/02/2012 à 11:34 :
mais ne vous inquiétez pas, il va se taxer à mort, car il est trop riche!
a écrit le 31/01/2012 à 13:30 :
Depuis 5 ans, la Droite fait une politique de gauche (maintien de l'ISF, taxations à tout va, réduction infime des dépenses, etc.) Je ne vois pas très bien ce que l'alternance changera. Nous continuerons de régler l'addition pour l'incompétence et l'inconséquence des uns et des autres.
Réponse de le 31/01/2012 à 14:04 :
1- Que tous les élus soient BENEVOLES,responsables pénalement et pécuniairement de leurs actes,ils réfléchiront à deux fois avant de faire des dépenses inconsidérées.car toujours rien sur la réduction du train de vie de l'état et des collectivités.
Réponse de le 31/01/2012 à 14:20 :
1 ministre entre salaire, et avantages, coutent 14 millions d'euro a l'etat (nous) / an
a écrit le 31/01/2012 à 12:31 :
@Laurent et déboussolé n'ont rien compris. Enfin, pas tout..En effet, les PS passant à 15.5 pénaliseront tous les épargnants, petits et grands, alors que la taxation des rev du Kal et du travail au même taux ds le barème progressif, sans possibilité de pfl, pénalisera avant tout les plus riches, ceux situés au-dessus des classes moyennes dites supérieures. C'est bien la droite la plus bête du monde qui depuis 2007 et même avant, a porté les plus mauvais coups à l'épargne des Français: réforme du PEL, plafonnement du plafonnement sous Juppé pour l'isf, non augmentation du taux du livret A qd cela les arrange, augmentation des PS...et j'en passe...Le seul point sur lequel je rentre en divergence avec F.Hollande, c'est qu'il faut éviter les multiples impositions du Kal, et qu'économiquement parlant, il faut mieux taxer les rev que le stock, sauf successions afin d'inciter à de donner de son vivant, ce qui favorisera la croissance, car les jeunes dépensent plus que les vieux. Les dernières mesures de NS visent à favoriser les banques, qui , on le sait ,achètent plus d'obligations étrangères que françaises. On se demande qui est vraiment le candidat de la France??????
a écrit le 31/01/2012 à 11:23 :
Logique, il va faire pire ! Sa fusion CSG IRP va être un coup de poignard dans le dos de la classe moyenne. Alors les 2% à côté, ce n'est rien.
a écrit le 31/01/2012 à 10:49 :
Une vrai girouette,on ne peux pas faire confiance à quelqu'un qui change d'avis toute les 3 secondes.A QUI FAIRE CONFIANCE.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :