Nicolas Sarkozy peut-il encore gagner ?

 |   |  1396  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Fort de la dynamique du premier tour, François Hollande peut espérer l'emporter largement le 6 mai. Mais le président-candidat va tenter le tout pour le tout pour chasser les voix de François Bayrou et surtout celles de Marine Le Pen. Pour les partisans de Nicolas Sarkozy, une nouvelle campagne commence. Europe, immigration, dramatisation des enjeux autour de la crise : Nicolas Sarkozy peut-il encore reconquérir les 4 à 5 millions d'électeurs qui n'ont pas décidé ce qu'ils feront au second tour ?

Le premier tour de l'élection présidentielle 2012 peut se résumer simplement. La droite a perdu 10 points sur son total de voix de 2007 ; la gauche a gagné 10 points et fait son meilleur score depuis 1988. Jamais un président sortant n'avait terminé second au premier tour. Nicolas Sarkozy a donc raté son pari, celui de prendre le virage vers le 6 mai en tête. Désavoué par une partie de ses électeurs de 2007, où il avait fait 31,18% des voix au premier tour, le président candidat ne semble pas bénéficier d'assez de réserves de voix pour espérer passer la barre des 50% au second tour. Sur quelques 200 sondages réalisés, François Hollande l'a pratiquement toujours emporté largement avec un écart de 6 à 10 points d'avance. Le dernier en date publié dimanche donne un résultat à la "Mitterrand 1988" de 54% pour Hollande contre 46% pour Nicolas Sarkozy. Le président sortant reste donc le challenger qu'il n'a cessé d'être depuis le début de la campagne présidentielle.

Mais faut-il croire ces sondages qui prédisent une élection gagnée d'avance pour François Hollande, désormais soutenu par l'ensemble de la gauche plurielle, des Verts à Jean-Luc Mélenchon, qui a appelé à faire battre Nicolas Sarkozy ? Le président de la République a-t-il définitivement "perdu", comme l'a affirmé hier Jean-Marie Le Pen, commentant le score historique de sa fille Marine, supérieur au sien en 2002 ? Une chose semble sûre, le camp Hollande aurait tort de croire à la résignation du candidat sortant. C'est un dur combat qui s'annonce pour les quinze prochains jours, un véritable match de boxe annoncé.

Dans les derniers jours, une vive polémique a eu lieu au sein de l'équipe du président sortant, au sujet de la stratégie menée, consistant à droitiser le discours et à durcir le ton sur l'immigration. Une stratégie inspirée par Patrick Buisson, le Mr Sondage du président, ancien directeur du journal Minute et partisan d'une course-poursuite après les voix du Front national. Au vu des résultats du premier tour, qui montrent un effondrement du centriste François Bayrou sous les 10% et confirment la sous-évaluation manifeste par tous les sondeurs du score de Marine Le Pen, il y a gros à parier que cette ligne Buisson restera le fil rouge de la tactique électorale de Nicolas Sarkozy. C'est d'ailleurs ce qu'il a laissé entendre dés dimanche soir en faisant de ce scrutin un "vote de crise" où se sont exprimées "les inquiétudes et les angoisses" du peuple français qui "souffre", et en remettant "les frontières de l'Europe" au centre de l'élection.

Dans  "Le Monde" du 13 mars dernier, Patrick Buisson avait expliqué la stratégie qu'il prône pour contrer la montée du Front national : "Le projet que porte Nicolas Sarkozy s'adresse à tout l'électorat populaire. Il est clairement le candidat d'une Europe des frontières. C'est en cela qu'il est le candidat du peuple qui souffre de l'absence de frontières et de ses conséquences en chaîne : libre-échangisme sans limites, concurrence déloyale, dumping social, délocalisation de l'emploi, déferlante migratoire (...) J'entends dire çà et là que la stratégie qui consiste, non pas à se "droitiser", mais à prendre en compte les préoccupations populaires serait un échec. Un échec pour qui ? Il y a un an, les sondages donnaient Nicolas Sarkozy au coude-à-coude avec Marine Le Pen sans certitude de qualification pour le second tour. A la fin de janvier 2012, il ne la devançait que de 3 points en moyenne. Aujourd'hui, l'écart se situe entre 10 et 12 points. ».
Patrick Buisson expliquait aussi dans la même interview que l'objectif du candidat Sarkozy était de mobiliser en sa faveur les voix du Front National au second tour. « Entre 40 % et 50 % de l'électorat de Marine Le Pen se refuse à faire un choix pour le second tour dans le cas d'un duel Sarkozy-Hollande, et environ un tiers de l'électorat de François Bayrou est dans ce cas". Selon lui, donc, "l'avantage du candidat socialiste est donc construit sur un scénario qui verrait 4 à 5 millions d'électeurs du premier tour ne pas aller voter au second. Autrement dit, sur du sable".  "Depuis 1965, il n'y a pas eu un scrutin présidentiel où la participation au second tour n'a pas été supérieure à celle du premier. La plupart de ceux qui disent ne pas vouloir choisir iront voter le 6 mai. Et les réserves sont ici plutôt du côté de Nicolas Sarkozy que de François Hollande", assurait Patrick Buisson.
Ce scénario, sur lequel table visiblement encore le président sortant pour mobiliser ses soutiens, est-il crédible ? Certes, il reste quinze jours de campagne et le ton a déjà changé dés dimanche. Nicolas Sarkozy a parlé dans son allocution d'un « moment de vérité et de courage » où « nul de pourra se dérober ». Le même qui il y a peu assurait que la crise était derrière nous laisse dire, par l'intermédiaire de François Fillon par exemple, que "la crise de la dette n'est pas finie". C'est donc très clair, la fin de campagne va se faire sur la dramatisation des enjeux, sur le ton de "moi ou le chaos". Cela suffira-t-il pour faire se déplacer en sa faveur les quelques 5 millions de voix qui lui manquent. C'est évidemment très peu probable. Selon un sondage Ipsos réalisé entre le 18 et le 20 avril, les reports de voix vers Nicolas Sarkozy restent très faibles. Alors que 80% des électeurs Jean-Luc Mélenchon se reporteraient sur François Hollande (7% sur Nicolas Sarkozy), les intentions de vote de ceux de Marine Le Pen sont très incertaines : 12% iraient à François Hollande, 45% à Nicolas Sarkozy et 43% ont refusé d'exprimer une intention de vote. Un tiers des électeurs de François Bayrou seraient dans ce cas, les deux autres tiers se répartissant à égalité entre les deux finalistes.

La difficulté, pour Nicolas Sarkozy, sera évidemment de faire le grand écart entre ces deux électorats que tout oppose. Comment attirer à la fois les électeurs de François Bayrou, qui sont pro-européens et plutôt libéraux, et ceux de Marine Le Pen, qui rejettent l'euro, réclament une fermeture des frontières et une politique dure contre l'immigration. Le piège, dans lequel Nicolas Sarkozy s'est mis lui-même, est en train de se refermer sur le candidat, qui ne peut plus être élu qu'avec les voix de Marine Le Pen, mais sans pouvoir aller jusqu'à une alliance avec elle (ce qui serait l'ultime rupture, évidemment impossible, avec Jacques Chirac). Le seul argument en sa faveur est la forte participation, inattendue, qui, si elle se renouvelle au second tour, pourrait rebattre des cartes qui semblent néanmoins déjà jouées.

Reste le danger d'une telle stratégie jusqu'au-boutiste pour la droite traditionnelle qui pourrait refuser de se laisser entrainer sur telle pente. Car au-delà de l'élection présidentielle, ce sont aussi les élections législatives qui sont en train de se jouer en ce moment. Le score très élevé du Front national laisse présager un très grand nombre de triangulaires dans les circonscriptions tenues par l'UMP qui risque d'imploser , surtout dans les régions où Marine Le Pen devance le président sortant (l'arc Nord, Est et Sud de la France). Ce que montrent aussi les résultats, c'est qu'une défaite de son champion le 6 mai pourrait entrainer une violente crise d'identité à droite et un possible éclatement de l'UMP entre les centristes, que cherchera sans doute à fédérer François Bayrou, malgré son score décevant ; la droite néo-gaulliste pour laquelle vont se battre Jean-François Copé, Alain Juppé et François Fillon ; et une droite dite « populaire », tentée au niveau local par une alliance avec un Front national qui se présente désormais comme « la seule vraie opposition à la gauche laxiste et internationaliste », comme l'a affirmé dimanche Marine Le Pen. Le troisième tour législatif sera au moins aussi compliqué à négocier que le second tour de la présidentielle pour une droite affaiblie après dix ans au pouvoir. Une vaste reconfiguration du paysage politique pourrait ainsi surgir du vote-sanction exprimé par les Français en ce dimanche 22 avril 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2012 à 9:44 :
Bravo Nostradamus, enfin un Français qui voit plus loin que l'extrémité de son nez. Depuis 2008, tout est orchestré pour que les Français ne réalise pas la gravité de la situation. Un discours unique: Tout faire (politiquement, médiatiquement) pour mettre le candidat Sarkozy dehors. On a encore vu cela hier sur France 2 par les questions nulles posées au candidat Hollande et les questions polémiques posées au candidat Sarkozy, mais rien sur les fondamentaux : Quelles pistes et décisions pour retrouver notre compétitivité et donc diminuer le nombre de chômeurs ? Quelles pistes et décisions pour financer notre protection sociale ? Quelles pistes et décisions pour diminuer le nombre d?illettrés qui sortent chaque année ? On ne construit rien, on incite à voter contre par principe. De cette façon la France n'ira pas loin et on endormira encore les Français en disant que c'est la conséquence de la succession de Mr Sarkozy.
a écrit le 27/04/2012 à 6:49 :
à apoth, quelle classe de sarkozy ,? il voit les intérets de la France ou les siens ? sa réélection ? tu peux toujour réver !
a écrit le 27/04/2012 à 3:06 :
la classe de sarkozy sur sa maniere pragmatique
de voir les interets de la france justifie sa reelection
a écrit le 27/04/2012 à 1:43 :
$arkozy de Nagy Bocsa va gagner le droit de foutre le camp et de permettre à la France de passer à autre chose. Mieux ? Hollande devrait être élu, et il n'aura pas de peine à faire mieux que $arkozy de Nagy Bocsa 1°, Roi des bonimenteurs, Prince de l'embrouille et de la carabistouille. Un peu d'air au moins à défaut de rêves.
a écrit le 26/04/2012 à 20:14 :
L'important c'est le résultats pour ceux qui souhaitent que la France entre dans la modernité économique et que le chomage baisse.
Car si Hollande est élu, et qu'il fait semblant de vouloir appliquer son programme (retraite à 60ans, embauche de fonctionnaire etc..)les taux d'emprunt vont immédiatement monter, à 4-5% ça va couter une dizaine de milliards au trésor publique et Hollande viendra à la télé pour expliquer que "à cause du bilan laissé par Sarkozy" il ne peut appliquer son programme et il fera exactement ce qu'avait prévu Sarkozy (même pour la hausse de la TVA). Toutes les mesures faites pour décourager les entreprises et les entreprenurs seront remise "a plus tard" des que les siéges sociaux commençeront à déménager à Londres. Le seul avantage avec Hollande : la faillite viendra plus vite et donc les réformes seront faites plus rapidement, et les syndicats patienteront un peu avant d'essayer de couler le pays.
Le gros désavantage : il ne fera pas de réforme de l'éducation nationale et les lycées continueront à produire des cancres par milliers.
a écrit le 26/04/2012 à 17:48 :
comment les instituts de sondage peuvent-ils encore continuer à être crédibles?tout le monde savait qu'ils sous-estimaient le score de Marine Le pen;il n'y avait qu'à écouter les gens,sans passer par leurs savants calculs!
Réponse de le 26/04/2012 à 19:23 :
Le bon sens a encore parlé. Vous avez entièrement raison.
a écrit le 26/04/2012 à 17:44 :
l'espoir de Sarko au 2° tour est celui que je vois autour de moi, partout: malgré un anti-sarkozysme bien mené par les socialistes (qui n'ont que ça au programme !), de plus en plus de personnes avec qui je discute me disent la même chose "si c'est Hollande, on va droit dans le mur, ça va être une catastrophe, il est quand même assez nul ce type". Cri du coeur. La raison l'emportera-t-elle ? En tout cas, le discours a changé autour de moi (chez le coiffeur, à la boulangerie, au travail...). Est ce que ce sera suffisant ?
Réponse de le 26/04/2012 à 19:22 :
c'est clair que l'on ira dans le mur, à l'image de cette pauvre Corrèze géré par Flamby.....
Réponse de le 26/04/2012 à 23:22 :
nous ne devons pas discuter avec les memes personnes . N.Sarkosy est si détesté, comme jamais aucun président avant lui que n'importe quel socialiste aurait fait l'affaire . L'élection ne se jouera pas sur un programme mais dans l'antipathie que N.Sarkosy véhicule . 60.000 - 100.000 ou plus de fonctionnaires ne changera rien .
Réponse de le 27/04/2012 à 1:48 :
@ Pat 34
"On va dans le mur" (avec Hollande), mais nous y sommes déjà dans le mur, tellement, que le mur nous tombe sur le râble. Vous n'avez aucun argument sauf à répéter les âneries des humoristes, Les Guignols en tête. Faut pas croire tous ce qui se dit à la télé, surtout si ce sont des marionnettes. Et à propos de guignol, avec $arkozy de Nagy Bocsa, on en tient un bon...
Réponse de le 27/04/2012 à 6:55 :
dans le mur ça fait 5 ans que votre boos sarkozy à mis la France ! hier encore les chiffres du chomage sont en hausse et lui qui avait dit qu' à la fin de son mandat il n'y aurait plus que 5 pour cent de chomage quel échec !! ah, si cela avait été la gauche qui arrive avec son bilan désastreux que n'aurions lu ici ??
a écrit le 26/04/2012 à 13:31 :
Si Nicolas remplace ses Polnaref par du www.troisquatorze.org , il retrouvera peut être une chance de s'en sortir. En tout cas, il fait peine à voir le Nico ces derniers temps...
a écrit le 25/04/2012 à 9:51 :
il a déjà gagné il ne devait pas etre au deuxième tour, 75% ont un rejet du président vous avez prit ce chiffre où ? hollande a obtenu 72 % il est président !

le 1er mai c'est distribution de rose rouge, si mr hollande est élu président qu'il oublie pas de sortir le drapeau francais il est en france

la france silencieuse fera parler les urnes,
Réponse de le 25/04/2012 à 12:39 :
Pour le rejet du président, on peut s'appuyer sur les sondages demandant « approuvez-vous l'action du président de la République ? » (58% de réponses négatives), ou bien sur un simple sondage de popularité sur les personnalités politiques.

Sinon, 44% des Français souhaitent la victoire de François Hollande, 36%, celle de Nicolas Sarkozy.

Quant à sortir le drapeau français, il faut se rappeler que M. Hollande est français, élu de la République, formé dans les grandes écoles de la République française, il n'a rien à prouver dans ce domaine, personne ne l'appelle « Hollande l'Américain » ou « Hollande le Papou ».
a écrit le 24/04/2012 à 21:12 :
Faire la chasse aux voix du FN est une perte du temps et risquée électoralement, car ce n'est pas dans l'intérêt du FN que l'actuel occupant de l'Elysée resigne pour un 2è bail de 5 ans, et d'ailleurs sa dirigeante ne s'en est pas cachée dans les médias en se proclamant chef de l'opposition. Contrairement au 1er tour, où il faut voter pour quelqu'un, le 2è tour consiste à voter contre l'adversaire.
Pour optimiser ses chances de l'emporter, l'actuel Président doit être plus rassembleur et faire sien cet adage "une campagne se fait aux extrêmes, mais se gagne au centre" pour reconstruire une base électorale plus large et éviter ainsi une trop grande abstention qui le desservira le 6 Mai.
a écrit le 24/04/2012 à 20:58 :
@ havoc, vous êtes une personne de qualité et vous avez raison de mettre de l'humour dans cette campagne électoral, les personnes qui le prenne mal sont que des gens qui ne comprenne pas vos commentaires qui sont judicieux, ont une mentalité de comptoir et refond le monde devant un apéro, si vous lisez un commentaire qui est sérieux vôtre réponse est sérieuse, mais les gens sont écorché vif en ce moment et dise n'importe quoi, vôtre plus grand fan, cordialement
Réponse de le 25/04/2012 à 21:25 :
Ouh, c'est une déclaration d'amour ? Files moi ton email.
Réponse de le 26/04/2012 à 18:14 :
il faut revoir votre conjugaison prenne comprenne c'est au pluriel
a écrit le 24/04/2012 à 19:20 :
@ havoc, vous avez de la répartie et vous savez ce que vous dîtes, je vous dit RESPECT
Réponse de le 24/04/2012 à 20:08 :
Merci beaucoup pour votre commentaire. Je m'efforce de mettre un peu d'humour dans cette campagne et j'espère ne pas être trop irrespectueux envers les gens avec lesquels je pratique le second degré, sans quoi je leur présente mes excuses d'avance.
a écrit le 24/04/2012 à 19:17 :
@ hervé parlez de la phrase à yurf ça lui clouerais le bec, quans à Havoc, j'ai lu ce torchon qui était le Figaro c'est bien une aude pour les gens qui ne sont pas dans le besoin, et qui n'ont jamais connu le monde du travail.
a écrit le 24/04/2012 à 17:48 :
c'est sur que c'est pas facile, l'éducation nationale sous monopole de la gauche et donc oriente déjà les tètes blondes vers la méthode coué des dogmes des pays de l'est d'avant les années 70, idem pour les médias, la magistrature qui n'a jamais envoyé un détenteur de drogue dure en prison n'applique pas les peines et ne supporte pas qu'il y a ait une diversité de droite,, idem la poste...
pour gagner il faut avoir l'équivalent de 70% des voies d'un pays libre et démocratique
Réponse de le 24/04/2012 à 19:03 :
Le pire, c'est la Poste. Mon facteur distribue le courrier avec des attitudes si arrogamment trotskistes !
a écrit le 24/04/2012 à 17:43 :
j'ai lu que le vote mélanchon, ce n'est pas les ouvriers (pas si fous) mais les cadres moyens de la fonction publique !!
pas étonnant qu'on ait 1700 millards de dette ! et facile de vouloir tout casser, doubler le smic et planter le commerce extérieur et le chomage ... quand on a la garantie de l'emploi
Réponse de le 24/04/2012 à 18:00 :
Arrêtez de lire le Figaro et ça ira mieux !
Réponse de le 26/04/2012 à 11:27 :
Lisez la tribune?
a écrit le 24/04/2012 à 17:40 :
il est le seul à s'être décarcassé pour sauver l'europe de la crise, il y a des dégats, mais il y en aurait eu beaucoup plus avec françois le mou qui n'a jamais rien décidé
quand à augmenter les dépenses sans rien toucher à l'existant, c'est totalement suicidaire, on va dans le mur à grande vitesse, mais l'important est de se faire plaisir, il y en a tellement qui ne risquent rien !
Réponse de le 24/04/2012 à 18:02 :
La crise a peur de lui, c'est sûr ! Si on l'avait eu il y a vingt ans, il aurait arrêté le nuage de Tchernobyl à lui tout seul.
a écrit le 24/04/2012 à 17:35 :
françois 2 le petit nous explique qu'il faut continuer à dépenser plus pour s'en sortir, alors qu'on a 1700 millards de dette et que le déficit extérieur a atteint els 100 millairds. Donc on ne sait plus rembourser les emprunts et les capacités à rembourser se dégradent. Pour relancer, il faut faire des économies sur les trés lourdes et improductives dépenses publiques, mais problème, c'est s'attaquer au fond de commerce!
bialn, augmentation des impots, de la dette, du chomage, c'est mécanique, à moins, - fort probale - qu'il fasse une politique centriste après avoir menti pour gagner le pouvoir
de toute façon le grand perdant est le travailleur qui va être plumé une fois de plus
Réponse de le 24/04/2012 à 18:04 :
François Hollande (c'est son nom) nous explique surtout qu'il va falloir songer à contribuer à la santé de notre État en payant des impôts. C'est bête mais il semble que plus personne en Europe n'était capable de s'en aviser.
a écrit le 24/04/2012 à 17:15 :
il veut 3 ou 4 débats il va y en avoir un !!! mais je suis certain qu'il va rentrer dans l'histoire de la " négociation" il y en a un qui va en prendre plein la "........" et il ne va pas sans remettre il va y avoir une sacrée surprise !!!!
Réponse de le 27/04/2012 à 6:59 :
LA SURPRISE c'est que sarkozy sera battu encore plus fort que ce qu'en dise les sondages !
a écrit le 24/04/2012 à 11:56 :
Gageons qu'il souhaite conserver son A330 présidentiel en guise de golden parachute après son départ.
a écrit le 24/04/2012 à 11:37 :
hollande doit prouver son "socialisme" meilleure preuve serait elle de redescendre le salaire du président ? remonté par sarkozzi n'oublions pas sa premiere mesure...
a écrit le 24/04/2012 à 10:27 :

debats de droite affligeants ....ne respectent pas les electeurs quelle democratie ????
a écrit le 24/04/2012 à 7:53 :
ML n'a pas interêt à ce que ce soit Sarko qui soit élu car il ne lui laisera aucune place par contre avec Hollande élu elle sera en capacité d'être un vrai parti d'opposition en créant un nouveau parti incluant la droite actuelle !
Réponse de le 24/04/2012 à 8:42 :
Pensez-vous qu'il se trouverait beaucoup de monde dans la « droite actuelle » disposé à abandonner sa situation pour accepter des places de second rang dans un parti dirigé par la famille Le Pen ?
a écrit le 24/04/2012 à 1:02 :
Quand je regarde Hollande qui promet des monts et merveilles, j'ai les poils qui s'hérissent!!!
Et quand il hausse la voix, en débitant des vertes et de pas mûres, en essayant se donner des aires d'homme fort, je plie en deux de rires!
Décidément, j'ai un problème avec Holande, et, à la place de Ségolène, je l'aurai bien envoyé promener, au lieu de le soutenir!!!
Vous avez déjà oublié son comportement lors des éléctions 2007??? Moi non, c'est pour celà que je n'arrive pas à croire ce qu'il raconte, tellement il a l'air faux-c...
Réponse de le 24/04/2012 à 8:41 :
En tout cas, il y a une verte bien mûre qui s'est proprement fait débiter !
Réponse de le 26/04/2012 à 18:10 :
je suis rassurée il n'y a pas que moi à ne pas le supporter alors ceux qui veulent qu'il gagne qu'ils n'oublient pas de sortir leurs mouchoirs ils en auront besoin je ne suis pas devin mais la suite semble évidente avec un président aussi imbu de sa personne on en reparle dans pas longtemps!
a écrit le 23/04/2012 à 22:53 :
Sympa cette élection où les candidats qui ont compris qu'on va droit dans le mur on eu moins de 15%. http://www.youtube.com/watch?v=04AIbMIvvqU dispo pour celui qui veut clasher avec moi sur l'économie mondiale
a écrit le 23/04/2012 à 22:52 :
Fusion de l'UMP et du FN ! Vite !
Réponse de le 24/04/2012 à 8:40 :
Bonjour, monsieur Bayrou, mes respects !
a écrit le 23/04/2012 à 22:20 :
Ce bon à rien, prêt à tout ? Cette girouette lamentable ? Non merci. Pas deux fois.
a écrit le 23/04/2012 à 21:17 :
La façon désespérée dont l'UMP essaye d'imposer son jeu du « Survivor télévisé » à François Hollande en dit long sur l'égarement de ce parti et de son candidat.
a écrit le 23/04/2012 à 20:37 :
Lorsque je vois les débats ...des guignols ... à se battre comme des chiffonniers quel image !!!..... et pourquoi ces scores de Menenchon et Marine Le Pen ....pourquoi les célibataires sont absents des debats tels des galeux...pourqoui on laisse les gens séparés s'endetter pour leurs enfants qu'ils n'ont pourtant pas a charge alors qu'ils sont avec eux 1/3 du temps et doivent faire non pour un mais pour 2 ou 3 ou 4 ou plus .... pourquoi tous ces délaissés...et on s'etonne ensuite des votes sanctions !!! qu'isl regardent la verité en face !
a écrit le 23/04/2012 à 20:16 :
bon je vois qu'il faut remettre un peu d'ordre:personne ici ne semble capable d'epeler correctement le mot sarkozy.on voit des sarkozi,des sarkosy des sarkhosi.bref c'est la panique.il vaut mieux voter hollande ça sera plus facile pour se défouler!
Réponse de le 23/04/2012 à 22:44 :
En effet, il y a peut être une erreur de GPS, si Sarkoosi se présentait en Hongrie, pays de ses origines, son nom serait orthographiée avec exactitude.
Réponse de le 23/04/2012 à 22:53 :
Circosi ?
a écrit le 23/04/2012 à 19:24 :
L' avantage de la démocratie c'est que ça fonctionne comme une cocotte minute:on peut évacuer la vapeur.Les Français se rassembleront autour de F Hollande.C'est nécessaire pour le redressement du pays qui ne se fera pas sans douleur et la cohésion sociale.
a écrit le 23/04/2012 à 18:18 :
La grece attend qu'il gagne pour recevoir d'autres subvention
Alors il peut critiquer l,immigration il envoi du fric aux grecs et pourquoi pas au pauvres juifs
Réponse de le 23/04/2012 à 18:48 :
Bel esprit.
Sachez qu'une façon de limiter l'immigration consiste précisément à aider les peuples en difficulté à rester chez eux...
Réponse de le 23/04/2012 à 21:02 :
Euh... C'est quoi, le pays des « pauvres juifs » ? On trouve de drôles de paroissiens, dans le Morbihan !
Réponse de le 23/04/2012 à 22:51 :
Pour gagner, l'UMP est maintenant d'accord avec le FN pour aider les peuples en difficulté à rester chez eux, grâce à du barbelé.
Réponse de le 24/04/2012 à 20:56 :
Un sondage assez étonnant paru aujourd'hui indique que 64% des électeurs de l'UMP souhaitent que leur parti se rapproche du Front National quand 64% des Français souhaitent l'inverse. Cette fracture dans la société française a de quoi inquiéter sérieusement.
a écrit le 23/04/2012 à 17:48 :
mais bien sur il peut gagner sa place au tribunal pour répondre de tous ses méfaits puisque son immunité tombera au lendemain du 2° tour!!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 18:30 :
+3, il s'exilera dans un pays n'ayant pas d'accord d'extradition car avec la serie de casseroles qu'il a il risque bcp
a écrit le 23/04/2012 à 17:25 :
de biloutte77 (c) j'approuve.
Pas besoin de débat J'ai voté pour un homme et ses résultats. Alors justement regardons ses résultats. Ils sont impressionnants. Des réformes qui vont marquer le pays en profondeur et qui sont un véritable progrès de notre démocratie (elles sont courageuses car les cinq premières réduisent son propre pouvoir de président) : - La possibilité de recours individuel devant le conseil constitutionnel - Modification de la constitution et Réduction des pouvoirs du Président de la République au profit du Parlement et des citoyens - La limitation à deux mandats de cinq ans pour le Président de la République - Nouveau droit donné aux députés de fixer un tiers de l'ordre du jour de l'Assemblée, leur permettant de mieux contrôler le gouvernement - Réunion annuelle des deux chambres réunies à Versailles pour entendre le Chef de l?État - La loi de représentativité syndicale qui les renforcera tout en favorisant le dialogue social. - L'autonomie de l'Université réclamée depuis 1968 par P. Mendès-France, leader de la gauche. Même imparfaite, elle met à bas le tabou de l'égalitarisme et sera porteuse de fruits sur le long terme. - Réforme des collectivités territoriales que depuis 20 ans aucun gouvernement n'avait réussi - Réduction du nombre d?élus avec la création des conseillers territoriaux en lieu et place des conseillers généraux et des conseillers régionaux. - Redéfinition des cartes judiciaires qu'aucun gouvernement précédent n'osait faire - Ouverture de la saisine du Conseil supérieur de la magistrature aux personnes qui veulent mettre en cause le fonctionnement de la justice jusqu?à même sanctionner des magistrats - Redéfinition de la carte des villes de garnison que personne n'osait faire - Redéfinition de la carte hospitalière - Mise en chantier de la modernisation du Grand Paris - Rapprochement des policiers et gendarmes sous la même autorité, d?où une amélioration de 50% d?élucidation des crimes et délits - Création du service civique volontaire (15 000 jeunes engagés pour 45 000 demandes en 2011 et 75000 en objectif 2014) Des résultats innombrables, et parmi les plus importants (pour ne pas lister ses 931 réformes) : - La réforme des retraites. Il fallait la faire. Nécessairement impopulaire, aucun des prédécesseurs n'avait eu le courage de l'affronter mais tous la disaient indispensable et urgente. - Mise en place du service minimum lors de grèves de secteurs publics - La suppression de la taxe professionnelle (impôt imbécile selon F. Mitterrand) - Effort considérable et sans précédent en faveur de la recherche et de l'Université ; et aussi le triplement du crédit d'impôt qui soutient la recherche des entreprises et permet un afflux de capitaux privés vers l'enseignement supérieur - La suppression de la publicité à la télévision publique : les Français gagnent 20 minutes par jour - *Revalorisation du salaire des enseignants (équivalent à un 13° mois) en contrepartie de leur réduction en nombre - Réduction de la délinquance ?17% ; des homicides ?40% ; des atteintes aux biens ? 28% ; de la délinquance de proximité ? 40% ; et aussi de la mortalité routière - Hausse de 20% du budget justice avec 1300 postes supplémentaires ? Création de 9400 places de prison ? Plusieurs mesures pour éviter les récidives (peines planchers, rétention de sûreté, traitements préventifs?) ? Recouvrement des avoirs illégalement acquis par des condamnés, etc. - Meilleure maîtrise de l?immigration (32 000 reconduite aux frontières de clandestins, naturalisation en baisse de 30%, 300 000 contrats d?intégration signés depuis 2007, etc.) Emploi - *La relance de l'économie par l'investissement et non par l'assistanat comme dans le passé qui ne donnait que des apaisements à court terme mais des affaiblissements économiques graves à long terme - *L'aide à l'industrie automobile, industrie capitale et vitale pour l'économie française - *La réduction de 160 000 fonctionnaires dont la pléthore plombent notre économie. Contrairement aux apparences, cette mesure est la plus efficace pour l?emploi - Création du statut d'auto entrepreneur qui s'avère un grand succès - Création de 2,5 millions d?entreprises durant le quinquennat avec soutiens renforcés et simplifiés - Amélioration de la flexibilité de l'emploi avec la rupture contractuelle - Les demandeurs d?emploi ne peuvent plus refuser plus de deux offres d?emploi valables sans risquer de perdre leur indemnité - *Développement de l?apprentissage au lieu de forcer des jeunes à suivre des études secondaires qui ne leur servent à rien Agriculture - *Quatre mesures phares en faveur de l?agriculture ont permis aux agriculteurs de dépasser la crise et d?envisager plus sereinement l?avenir et à 7000 jeunes par an de s?installer - Maintien de la PAC au niveau européen - *Allègement des charges sociales sur l?heure de travail agricole qui passe de 12,81? de l?heure à 9,43 payé par la taxe sur les sodas de 0,02? par canette. - *Amélioration des retraites agricoles (création d?un minimum, revalorisation, extension au conjoint) Logement - Encouragement de la construction (loi Scellier, pass foncier, prêts à taux zéro doublés) - Construction au total sur le quinquennat de 2 millions de logements dont 600 000 logements sociaux contre la moitié seulement entre 1997 et 2001 - *Modération des loyers par la modification de l?indexation - *Instauration du droit au logement opposable (34974 ménages ont pu être relogés après recours) Assistance - *Augmentation de 30% du budget de logement des Sans abri qui est passé à 1,13 milliards - *Annoncés en mars 2010, onze établissements de réinsertion scolaire fonctionnent désormais (cent cinquante élèves de 13 à 16 ans ont rejoint ces structures, 9 autres sont prévus en 2011) - *Forte augmentation des bourses et des logements pour étudiants - *Création du RSA (1,9 millions de foyers aidés ? mais surtout, il n?est plus aussi intéressant qu?avant de ne pas travailler - *Revalorisation de 25% sur 5 ans l?allocation adulte handicapé et le minimum vieillesse - *Création d?un prime pour les salariés des entreprises dont les dividendes augmentent - *Assouplissement des accords d?intéressement des salariés aux fruits de leurs entreprises Économie (chiffres selon l?Insee) - Augmentation de 4% du pouvoir d?achat des Français durant le quinquennat - Et diminution de 1 million du nombre de personnes qui gagnent moins de 15 000 ? par an J?ai repéré d?un * les mesures ci-dessus à fort impact social ou favorables aux chômeurs. On voit qu?elles sont nombreuses et contredisent radicalement l?idée d?un gouvernement pour les riches. En politique étrangère : - Efficacité dans le choix de la méthode (traité de Lisbonne) pour résoudre la crise européenne due au référendums négatifs en France et aux Pays-Bas - Leadership de la France dans la résolution des multiples crises européennes. Même si le poids financier de l?Allemagne restait majeur, c?est toujours lui qui fut initiateur, moteur et entraîneur. - Efficacité dans la gestion du conflit en Géorgie où il assura l?indépendance géorgienne - Courage et efficacité déterminante dans la gestion militaire de la crise en Côte d?Ivoire - Courage et efficacité déterminante dans la gestion militaire de la crise en Lybie - Retour de la France dans l'Otan - Création du G20 où son volontarisme fut décisif. Cette instance empêchera peu ou prou les facilités du chacun pour-soi en matière économique et réduira les risques de chaos mondial en augmentant la possibilité de prises de décisions internationales - Meilleures relations avec les États-Unis, l'Angleterre, la Russie, la Chine, l'Inde, le Brésil? - Signature de nombreux grands contrats dans de nombreux pays - Engagement acharné en faveur de l?Euro - Gestion imaginative et énergique de la crise - Ses qualités d'intelligence, de courage et d'esprit de décision sont largement reconnues par des chefs d'État étrangers En politique intérieure - Il a gouverné sans drame et assuré la paix, la justice et le respect des libertés et opinions - On peut dire que globalement il a gouverné au centre - *Il a intégralement maintenu notre système de protection sociale. - *Il a fait preuve d?une grand esprit d?ouverture (comme jamais auparavant) en nommant des opposants à des postes majeurs comme la présidence du FMI en 2007, la présidence de la commission des finances, la cour constitutionnelle et la présidence de la cour des comptes - Il n'a calé sur aucune réforme qu'il croyait juste malgré des grèves et manifestations importantes pour les Régimes spéciaux et l'Université. Il a reculé sur la réforme des lycées avec Xavier Darcos mais il l?a réalisée avec Luc Chatel. A l'occasion des retraites, il a rétabli le fonctionnement de la démocratie grâce à sa fermeté devant des millions de manifestants qui, enfin, replace la légitimité des décisions à sa vraie place : le parlement. Il en a eu le courage alors qu'il était tellement plus facile de céder (comme l'ont toujours fait avant lui Balladur, Chirac, Jospin ?) - *Il n'a pas taxé nos transactions bancaires comme Angela Merkel en Allemagne - *Il a garanti les crédits des banques, énorme décision qui a stoppé net la panique des épargnants au point qu'ils étaient prêts à vider leurs compte, ce qui aurait été un pur désastre Autres résultats - Réunion des Assedic et de l'Anpe, pour l?efficacité. - Fusion réussie entre les services des impôts et la comptabilité à Bercy (qui avait même fait tomber un ministre socialiste) - *Remise de la France au travail par diverses mesures d?encouragement - *Changement des règles de la grande distribution et mise en place d'une autorité renforcée de la concurrence - *Refus d'augmenter nos impôts - *Délais de paiements raccourcis aux entreprises - *Aide aux PME par les contribuables qui veulent alléger leur ISF - *Aide aux associations d'utilité publique par les contribuables qui veulent alléger leurs impôts Chantiers en cours où sa volonté permet d'espérer - *Lutte (en pointe des autres États) contre la spéculation, l'excès de puissance des Hedgefunds et les paradis fiscaux qui seraient une vraie réponse à la crise mais qui ne peuvent se réussir sans accords internationaux très difficiles à obtenir. - *Courageuse mise en place cependant de la fameuse taxe Tobin pour freiner la folie des transactions financières - *TVA anti délocalisation de notre industrie - Militance pour la mise en place d?une règle d?or assurant constitutionnellement l?équilibre de nos comptes En conclusion Un dirigeant politique se juge sur ses réalisations. Alors, même si on n'est pas d'accord sur certaines d'entre elles, ce qui est inévitable, on doit reconnaître l'importance du travail réalisé. La première question à se poser quand on vote pour un homme politique est de savoir s'il joue pour lui ou pour son pays. La liste impressionnante ci-dessus (et le courage qu?elle a nécessité) oblige à reconnaître qu'il travaille pour la France et pour ses concitoyens. Sinon, il en aurait fait beaucoup moins et sa popularité serait plus élevée. Ses réalisations permettent de dire qu'il est le meilleur des hommes d'État que nous ayons eu en France depuis longtemps. Doué d?une grande intelligence, il comprend très vite. Il a un grand pouvoir d?entraînement. C?est un leader. Dans les situations difficiles, c?est lui qui comprend le plus vite ce qu?il faut faire, et qui, de l?avis des autres chefs d?État européens, sait trouver le chemin des décisions difficiles. Le sociologue Marcel Gauchet lui reconnaît une grande habileté tactique, une vraie volonté politique, un sens poussé de l'opinion et de ses propres insuffisances. Ne dit-il pas lui-même :"Mon meilleur ennemi, c'est moi-même". Même s'il n'est pas toujours parfait, tout le monde reconnaît largement son énergie, son efficacité, sa connaissance des dossiers et surtout, car c'est la vertu la plus rare en politique, son courage. Voilà, j?ai tenu à faire cette clarification car, quelles que soient nos tendances politiques, il serait dommage de perdre le bénéfice du meilleur chef d?État que la France ait eu depuis longtemps. Maintenant, il faut que les indécis du 2° tour sachent bien que voter Hollande, qui est un homme respectable mais qui n'a jamais obtenu de résultats notables, c'est perdre son temps et peut-être beaucoup plus encore.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:49 :
Désolé mais cela m'étonnerait qu'il soit très lu
Réponse de le 23/04/2012 à 18:10 :
Un si long post pour nous dire que vous votez Sarko démago menteur professionnel qui pense qu'a son petit nombril, moi je pense comme 75% des votants qui ont dit non à cet apprentit dictateur qui va s'allier avec le Fn qui se ressemble s'assemble!!!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 18:38 :
vive les assités !! Vice un pays ou des gens se levent le matin pour aller travailler pendant que d'autre reste chez eux et beneficient d'aide et en prime casse quelques voitures ou bien publics !! Apres tout ce sont vos impots lol !! Oui je generalise mais ce cas est justement devenu le quotidien de tropbde personne !! La prochaine etape sera le peuple dans la rue vous verrez !!
Réponse de le 23/04/2012 à 21:05 :
Parler de clarification est peut être un peu exagéré. Si l'on ne devait voter que pour un homme qui a obtenu des résultats en tant que président de la République, ce ne serait pas la peine de gaspiller autant d'argent en organisant des élections tous les cinq ans.
Réponse de le 23/04/2012 à 22:21 :
Merci pour la sieste.
Réponse de le 26/04/2012 à 20:11 :
je peux le faire aussi, je fais parti des 74 % qui n'ont pas voté pour H
Réponse de le 04/05/2012 à 11:25 :
Trés bonne analyse, malheureusement les gens ont la mémoire courte.Hollande va mener le pays à la ruine.Le règne des assistés est pour demain.Les vaches à lait seront toujours les mêmes
a écrit le 23/04/2012 à 17:13 :
(Photo) Attention, petit lapin, ne laisse pas tes doigts dans la porte, tu risques de te faire pincer très fort !
a écrit le 23/04/2012 à 17:09 :
...la bourse réagit dès ce matin... sommes nous à contre-sens ?
Réponse de le 23/04/2012 à 17:50 :
Sont-ce des propos tenables sur un forum honnête ?
a écrit le 23/04/2012 à 17:06 :
C'est facil de diriger un pays quand il n'y a pas la crise et le vent est en poupe.... ...cependant quand le pays dépends de l'environnement international encore plus maintenant qu'il y a 20 ans... ...il faut que le président ait les épaules assez larges pour ne pas se faire marcher sur les pays par les autres pays et défendre les intérêts de la France....
Réponse de le 23/04/2012 à 17:49 :
Pour ne pas se faire marcher sur les pieds, il vaut mieux avoir un gros ventre que des épaules larges.
Réponse de le 23/04/2012 à 18:07 :
Exact, avec Sarkozy et son collaborateur Fillon, les actes désordonéns, brouillons et approximatifs ont démontré qu'il ne faut plus leur laisser le manche de pioche, ils s'enservent pour cogner sur les français.
a écrit le 23/04/2012 à 16:52 :
MAIS évidemment il peut gagner !!!!! Excusez , peut être que cela vous enmer.., monsieur ...c est ainsi et trés possible !
a écrit le 23/04/2012 à 16:48 :
Très correct! Nous payons simplement le résultat des années Mittérand. Tout comme si les Socialistes passent cette fois, ils récolteront les "lauriers" de SARKOZY!! Un peu de lucidité!!! Il n'y en a qu'un qui a les épaules, l'expérience, le charisme pour nous sauver tout comme il a sauvé notre épargne, c'est SARKOZY voila! non à une gauche qui va nous ruiner, qui va privilégier l'assistanat et les étrangers avant de tendre la main à nos français qui sont dans le besoins et la détresses!!Oui à la lutte contre cette crise sous la coupe d'un Président qui fera le nécessaire pour le peuple de France. Oui à SARKOZY!!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 17:46 :
Il ne fait pas beau, cette semaine. On voit bien le résultat de la loi sur les trente-cinq heures.
Réponse de le 23/04/2012 à 22:25 :
Mitterrand et ses 35 heures, ont fait couler le Titanic, tout le monde sait ça. La peste noire en 1720 à Marseille, c'était aussi lui.
a écrit le 23/04/2012 à 16:40 :
Mais quelle naïveté ! quel aveuglement ! NS est un battant inépuisable, Hollande est déjà à plat. Si on fait le total des voix, avec les reports, NS gagnera avec ~50.5%. En effet, que croyez-vous ? Les négos sont en cours entre NS et Marine pour favoriser le front pour les législatives. Cela va se négocier là ! Ainsi qu'avec des postes au gouvernement, sur des ministères de seconde importance. Et croire que 12% des frontistes vont voter Hollande, il faut vraiment avoir les yeux complètement fermés... comme de croire qu'ils vont être 43% à ne pas voter ! L'enjeu est crucial pour eux, pour les législatives et le reste, le risque est encore trop grand pour prétendre fabriquer en 2012, un front "acceptable" par tous. Déjà, il va s'appeler Bleu Marine prochainement, va acquérir des titres de respectabilité dans un nouveau gouvernement de droite en 2012. Les consignes officielles de MLP seront floues, tout en exprimant une position droitière ; tout va être dans la finesse, et notre belle gauche bien naïve et méprisante va être bien surprise.... 56% qu'ils disaient... qu'ils sont co.s....
Réponse de le 23/04/2012 à 17:48 :
Quelle belle démonstration. Elle contient une faille, tout de même: comment madame Le Pen va-t-elle faire appliquer ses consignes de vote, suite à l'accord secret avec l'UMP que vous prévoyez, par ses nombreux électeurs ? Y aura-t-il des agents du Front National dans les isoloirs pour vérifier qu'ils ne se trompent pas ?
a écrit le 23/04/2012 à 16:33 :
si sarko avait eu un peu plus la tete sur les epaules nous n'en serions sans doute pas là mais quand on a un president foutoire et pretentieux voila ce qui arrive ! pas surpris du tout d'ailleurs la bourse a anticipee depuis longtemps la victoire de la gauche ! tout cela passera la france survivra esperons que lui aura la decence de ne pas s'offrir un avion hors de prix aux frais du contribuable entre autre plaisanteries a sarko ou bien traiter le brave ouvrier de pauvre con ou bien passrer en force dans les retraites que d'argent perdu a guerroyer qui eu ete mieux place dans nos caisses fatalement toutes ces erreurs et bien d'autres se payent un jour
a écrit le 23/04/2012 à 16:27 :
moi j aime pas trop le pen quand on sait qu il y a encore des anciens soldats en allemagne qui travaillaient il y a 60 ANS et que le parti d extreme droite allemand est copain avec le pen, qu'est ce que le pen ferait pour la france?
marine le pen camembert!
a écrit le 23/04/2012 à 16:21 :
nicolas bats toi n'abandonne pas on sait jamais
Réponse de le 23/04/2012 à 17:13 :
Et on utilise jamais les adverbes de négation.
a écrit le 23/04/2012 à 16:18 :

aucun scrupule l !!! la crise ne peut plus cacher toutes les peripeties- les scandales les mensonges le gaspillage ext.....
a écrit le 23/04/2012 à 16:16 :
Adversaire acharné de la pseudo "double peine", Sarkozy a un bilan lamentable de 10 ans (ministre de l'Intérieur en 2002) au niveau sécurité et immigration.Il va recommencer son baratin du genre "je pense à ceux qui se lèvent à 5h du matin etc." Alors que ses amis, de retour de la fête, se couchent plutôt à cette heure là..
Je me suis abstenu au 1er tour, je voterai blanc au second puisque cette case est prévue dans le vote électronique.
a écrit le 23/04/2012 à 16:16 :
c est bon le hollande on va en bouffer 5 ans
Réponse de le 23/04/2012 à 22:27 :
Oui. Bouffer du nain cocaïné, ça suffit.
a écrit le 23/04/2012 à 15:23 :
rien n'est joué,beaucoup de français réflechisse pour le second tour,voter hollande serais une catastrophe pour la france,nous serions comme les greques,espagne,portugale et voir l'italie,mettre le PS au pouvoir serais une énorme erreur,je pense que beaucoup de français ont la mémoire courte,ce n'est pas que sarkozy qui à mis la france dans cette état là,en 5 ans c'est comme meme fort,il faut voter utile et responsable,pour son pays.
Réponse de le 23/04/2012 à 16:47 :
je vous rapelle que sarkozi etai ministre de l'interieur sous chirac ,cela fait donc bien 10 ans qu'il est au pouvoir..... alors regardez la verite en face .
Réponse de le 23/04/2012 à 17:17 :
Oui, votez pour Nicolas Sarkozy et nous serions comme les Irlandais !
a écrit le 23/04/2012 à 14:04 :
dans une vingtaine d'années , le fiston sera de retour .
Réponse de le 23/04/2012 à 18:08 :
Viendra t-il de Fleuri Mérogis ou d'une prison plus récente construite par Bouygue et meublée par Darty ?
a écrit le 23/04/2012 à 13:20 :
Sarko détient les clés du 2ème tour Qu'est ce qui l'emportera la peur qu'il inspirera en disant tout et n'importe quoi pour garder le pouvoir où le rejet de sa personne le choix est loin d'être enthousiasmant pour l'électeur et il est désolant d'en arriver là. dans quelques années les historiens pourront disséquer ce quinquennat qui aura précipité le pays dans la crise économique et les mains du FN.
Réponse de le 23/04/2012 à 14:08 :
Pauvre Sarkozy ! Il est responsable de tous les maux sur Terre, et même Fukushima est de sa faute. Heureusement, le bon Dieu s'est incarné en un homme, François Pays-Bas, qui viendra soulager la souffrance des hommes ici-bas, après les avoir libérés de Méphistophélès....
Réponse de le 23/04/2012 à 16:00 :
@lol: c'est vrai que certains vont avoir une sacrée migraine en se réveillant, pr5ace que Hollande ou Sarko, c'est kif kif bourricot. Toutefois, Sarko ne peut s'exonérer aussi facilemnet, parce que la mouise dans laquelle nois sommes est bel et bien le résultat des décisions politiques prises par son parti depuis près de 20 ans...avec Sarko au poste de ministre à plusieurs reprises !!!
Réponse de le 23/04/2012 à 16:44 :
Vous exagérez. vous oubliez que sur les trente dernières années, le PS n'a guère fait mieux. Et depuis 1995, soit depuis 17 ans, les cinq années de prospérité passées sous la gauche n'ont servie à rien, si ce n'est à ....creuser davantage la dette. Bonnet blanc et blanc bonnet, je vous dis ! Quant à la droite, ou pseudo-droite, elle n'a pas su négocier le virage libéral de ses pairs en Europe. Elle mérite sérieusement la débâcle.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:18 :
Fukushima ne peut pas être de sa faute, c'est une catastrophe NATURELLE, vous ne l'avez donc pas écouté ?
a écrit le 23/04/2012 à 13:00 :
NON. THE GAME IS OVER
Réponse de le 23/04/2012 à 16:46 :
Pour la gauche oui, définitivement. Hollande décridibilisé, Aubry catapultée... rendez-vous compte, au PS nous avons aujourd'hui toutes les têtes de pont mobilisées. Royal, déjà hors course sera définitivement out. Que restera-t-il ?... Hamon (je pouffe, il prévoit déjà sa reconversion dans le privé, pour travailler réellement), Mosco (dans 10 ans), Valls (ouverture à prévoir)... qui d'autre ?
Réponse de le 23/04/2012 à 21:07 :
Par quoi François Hollande est-il (déjà) décrédibilisé ? Expliquez-vous s'il vous plait.
a écrit le 23/04/2012 à 12:34 :
Mais où sont passées les convictions ?!? Après avoir été Nicolas l'américain libéral en 2007, Sarko fait un tête-à-queue populo-protectionniste. Même un électeur de droite à de quoi perdre la boussole...
Réponse de le 23/04/2012 à 17:19 :
Ben en fait, c'est exactement le même virage idéologique qu'a pris la famille Le Pen !
a écrit le 23/04/2012 à 12:28 :
En aucun cas je ne voterai Hollande car je ne suis pas socialiste. Mais je ne voterai pas non plus Sarkozy car il a piétiné la démocratie en faisant voter par un parlement à sa botte ce que la majorité des français avait refusé dans un référendum; et je ne veux pas lui laisser la possibilité de nous refaire une entourloupe de ce genre pendant les cinq prochaines années. Nous sommes d'ailleurs nombreux à ne pas avoir digéré cela. La vengeance est un plat qui se mange froid.
Réponse de le 23/04/2012 à 14:41 :
100% sur la même idée !
Réponse de le 23/04/2012 à 16:20 :
Moi non plus, je ne voterai ni Hollande, Ni Sarko
Réponse de le 23/04/2012 à 16:47 :
ah ben c'est sur qu'en votant Hollande, tu vas manger très froid ! du pain sec :)
Réponse de le 23/04/2012 à 17:20 :
CDS, vous avez lu ? Il a écrit qu'il ne voterait pas Hollande.
a écrit le 23/04/2012 à 11:41 :
Mais il ne faut surtout pas qu'il gagne, il nous a coûté assez cher et sa destruction systématique et appliquée du tissu industriel français ainsi que de la société française et l'augmentation considérable (500 milliards) de la dette au profit des plus riches et dont il est seul responsable exigent que l'on se débarrasse de ce fou furieux définitivement !!!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 12:15 :
L'augmentation de l'endettement de la Francesous les régime Fillon / Sarkozy, c'est + 700 Milliards d'euro ---- moins 900 sites industriels cassés --- la France 11èmesur 27 pays européens en matière d'innovation !!! bref un désastre - le déclin - la décompostion de la France.
Réponse de le 23/04/2012 à 12:47 :
Ouais, enfin, ça, c'est un travail de longue haleine entrepris il y a plus de trente ans.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:21 :
Bien sûr Zalk, et c'est tout de même malheureux qu'il porte ses fruits juste au moment où l'on a le meilleur président possible !
Réponse de le 24/04/2012 à 14:32 :
C'était juste pour ne pas oublier les autres "relayeurs". Il a été le sprinteur final. ;-)
a écrit le 23/04/2012 à 11:40 :
Une coalition avec le front national, des ministres FN au gouvernement et une représentation équitable du FN au parlement voilà l'avenir pour Sarkosy !!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 17:21 :
Vous allez même changer son nom ?
a écrit le 23/04/2012 à 11:29 :
Que reprocher objectivement à Sarkosy sinon de ne jamais s'être posé la question de la légitimité et de l'efficacité de l'intervention de l'Etat? Le moindre soucis, la moindre anicroche et hop, l'hyper-président arrive tel zorro. L'apogée de cette hyperactvité est la décision de faire un "plan de relance" avec le "grand emprunt" (le n-ième plan de ces 30 dernières années, les n-1-ièmes n'ayant jamais rien relancé, faut-il le rappeler au passage). Bref, Sarkosy n'est pas moins étatiste qu'un socialiste. Peut-être Hollande sera-t-il plus libéral que Sarkosy. Mais ce sera par erreur, par incapacité à faire intervenir l'Etat! Et il est malheureusement plus probable que Hollande, emporté par son succès et ses promesses non financées, accroîtra le problème de la dette au plus mauvais moment pour la France. C'est alors l'épargne des français qui sera attaquée, qui servira à la fuite en avant de la dette. Sarkosy n'est pas moins socialiste mais est plus responsable.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:22 :
Intéressant; et quelle est votre analyse sur Nicolas SarkoZy ?
a écrit le 23/04/2012 à 10:56 :
Rien n'est fait mais je pense que Sarkozy est trop affaibli et inaudible. Personnellement, je ne cautionnerai ni Hollande, ni Sarkozy.

Je ne voterai pas pour Hollande parce qu'il ne correspond pas à mes attentes et ne semble pas conscient de l'état de la France.

Je ne voterai pas pour Sarkozy parce qu'il a dit et fait, tout et son contraire. Il n'a pas de colonne vertébrale. Il a désorganisé et affaibli la France plus qu'il ne l'a réformé et l'a solidifié. De plus, il n'est pas cohérent, pas fiable, plus du tout crédible. D'ailleurs, il n'aurait jamais dû se représenter. Mais, le pouvoir, l'attire tellement ! Et puis, Sarkozy a même divisé la droite qu'il faudra reconstruire.

Par conséquent, je voterai blanc, au 2e tour. Et visiblement, je ne suis pas la seule !
Réponse de le 23/04/2012 à 15:56 :
hollande connaîtra très vite l'état de la france via les fonctionnaires de bercy ! il devra boucher les déficits ! les marchés le pousseront et il n'aura pas le choix mais d'une manière différente de sarko ! perso je ne m'inquiète pas ! nous avons eu un vote populiste : beaucoup de ces électeurs ont contesté une société ou la valeur travail vaut moins que la rente ! pourriez vous vivre avec 1200 euro mensuels à 3 ou 4 personnes ?
Réponse de le 23/04/2012 à 16:24 :
Mimosa croit au Père-Noël. il faut s'attendre à des coupes sombres dans le budget d'ici quelques mois ainsi qu'à une augmentation asphyxiante des impôts. Vous risquez de vite déchanter ! :)
Réponse de le 23/04/2012 à 17:23 :
A condition que Mimosa paye des impôts, sinon est-ce qu'il risque réellement ce que vous appelez l'asphyxie ? Au fait, des impôts, on en payait dans les années 80, non ? Que s'est-il passé, ensuite ?
Réponse de le 23/04/2012 à 17:40 :
Je ne m'affole pas ! je ne suis pas soumis à l'isf ( et si je l'étais je reconnaîtrais avoir gagné beaucoup d'argent depuis 10 ans)- je n'ai pas l'appât du gain, je voyage, j'aide mes enfants , j'essaie d'ête cool et profite de ma retraite ....
Réponse de le 23/04/2012 à 21:09 :
Quel mauvais citoyen vous faites, Mimosa ! Vous n'aimez même pas l'argent et préférez avoir des rapports humains, quelle horreur !
a écrit le 23/04/2012 à 10:48 :
J'entends ici ou là 60000 enseignants, c'est faux ce seront tout au plus quelques milliers par an et surtout pour combler les manques les plus criants; et la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé tôt( y en a de moins en moins) et certainement pas pour les autres. La suppression des niches fiscales (pas toutes?)et des hausses de TVA sur les produits de luxe par exemple (indolore). Tout cela sur fond de diminution du train de vie de l'état dans toutes ses instances mais sans toucher au social. Que voilà quelques pistes.
a écrit le 23/04/2012 à 10:37 :
Je ne suis pas sarkoziste et n'approuve pas toutes les décisions que ce président a pris, mais je ne tiens pas à ce que mon pays devienne demain comme la grèce et l'Espagne ce qui arrivera avec un gouvernement socialiste c'est certain.
Réponse de le 23/04/2012 à 10:55 :
ça c une mauvaise réponse personne ne peut faire pire???????????????????
Réponse de le 23/04/2012 à 11:36 :
NOUS ALLONS ARRIVES COMME L'ESPAGNE LA GRECE LE PORTUGAL EN GRAND GALOP NE VOUS INQUIÉTÉS PAS !!!!!NOUS SOMMES SUR LE BON CHEMIN ET VIF HOLLANDE.RÉFLÉCHISSEZ..AVANT LE 6 MAI.
Réponse de le 23/04/2012 à 11:41 :
la situation de la grece et de l'espagne n'est pas seulement due à leur gouvernement socialistes passés, ça c'est de la propagande UMP pour faire peur et masqué les échecs de leur politiques au niveau européen...mais ça marche car il y en a comme "clair" qui y croit !!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 11:45 :
Si Sarkozy est élu j ai très peur pour 2017. Au niveau national il aura la pression frontiste (insécurité, immigration, chômage, ...), mais il appliquera les solutions imposées par l'Allemagne et l'Europe. La cocotte va sacrement monter en pression. La seule solution possible est la suivante : que Hollande fasse du Schrœder - Blair.
Réponse de le 23/04/2012 à 15:25 :
Bof. Aucun des deux n'est vraiment compétent. Autant choisir entre la peste et le choléra.
a écrit le 23/04/2012 à 10:35 :
Sarkozy ne sera pas réélu avec les mêmes incapables Raffarin, Estrosi, Kosicsco Moriet, Dati, Fillon, Coppé, Jupé, Pécresse, Wauquiez, Novelli, etc ... avec ce genre d'éléphant à l'UMP, l'UMP court au désastre similaire au désastre industriel qu'ils ont contribué à décrépire.
Réponse de le 23/04/2012 à 12:47 :
Le pire, c'est qu'en face, c'est la même chose...
Réponse de le 23/04/2012 à 17:25 :
Pas du tout Zalk: en face, il y a Martin Hirsch, Fadela Amara, etc.
a écrit le 23/04/2012 à 10:35 :
Jamais, après Marine nous voterons pour Hollande la mort dans l'âme, Sarkozy n'est pas digne d'être Président, losrque l'on est fort parce que l'on a du pouvoir, on se doit de défendre les faibles, lui il les a écrasés avec mépris, une certaine caste de nantis méprise les peuples et les considères comme des goîms, des serfs, des esclaves, pauvre intelligence privée de spiritualité, Il aura tout le temps pour méditer sur la valeur de l'être humain, car sans lui il n'est rien, la preuve...
Réponse de le 23/04/2012 à 13:58 :
en votant hollande vous votez contre la france.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:26 :
En votant Hollande, vous allez faire pleurer le petit Dodu.
a écrit le 23/04/2012 à 10:21 :
Je pense que Sarkozy ferait bien de s'inspirer de certaines idées de Bayrou en matière d'économies.
Réponse de le 26/04/2012 à 19:55 :
Oui économie de paroles
a écrit le 23/04/2012 à 10:16 :
Sarkosy le populiste, le menteur, ne sera pas regretté. Et la catastrophe annoncée avec l'alternance n'aura pas lieu. Car le Président actuel est tout de même pour quelque chose dans le creusement de la dette de la France sous sa direction: 500 milliards. Il est quand même pour quelque chose dans les attentes inouies de nos compatriotes qui attendent absolument tout de l'état providence. notre Président nous assène que les impôts ne seront pas augmentés, mais le zig zag fiscal auquel nous avons assisté, et la fin des "niches fiscales" conduiront à des relèvement d'impôts. Les différences entre Sarkosy et Hollande peuvent se résumer ainsi. Budget en équilibre en 2016 pour l'un, 2017 pour l'autre (un chouia pour la croissance..). Pour la nécessité d'augmenter les impôts, nous sommes dans le déni pour Sarkosy avec une dette qui va continuer à croitre, et cela ne sera pas une option pour Hollande à qui les investisseurs ne feront pas confiance. Au final, une situation de surrendettement conduit à la perte d'autonomie, c'est ce qu'il faut retenir! la France est bien sous curatelle!
Réponse de le 23/04/2012 à 14:11 :
Si, justement, la catastrophe annoncée aura bien lieu. L'avantage, avec Pays-Bas, c'est qu'elle se rapproche à grands pas. En 2017, il sera inondé par un tsunami !
Réponse de le 23/04/2012 à 15:21 :
il est vrai qu'avec les prévisions de Hollande, la dette s'arrêtera en un claquement de doigts. Mais après tout, n'est il pas ici pour nous faire rêver ? (ou pas)
Réponse de le 23/04/2012 à 17:27 :
En tout cas, quand Hollande sera président, les gens sauront écrire le nom du président de la République. Ce sera déjà ça de gagné.
a écrit le 23/04/2012 à 10:11 :
La situation est grave en France et en Europe, il faut le dire clairement aux français. On ne peut plus se permettre de dépenser, d'embaucher ,.60000 enseignants de plus qui seront à la charge du contribuable pendant 50 ans.Il faut intensifier les controles sur tout l'argent exilé en Suisse et ailleurs. Et il faut faire des économies en ne dilapidant pas, controler avant de distribuer. Lutter contre le travail au noir, lutter contre la fraude sociale.
Réponse de le 23/04/2012 à 11:01 :
les économies, c'est mr sarkosy qui devrait commencer à les faire : descendre son salaire indécent et avoir un train de vie plus modeste...comment un couple vivant avec 670? mensuel pourrait il davantage se serrer la ceinture...
Arrêtez de taper sur les pauvres... et du travail il en faut pour tous les français...où alors quoi...il faut les éliminer peut-être??????
Réponse de le 23/04/2012 à 11:45 :
Il n'est pas question de taper sur les pauvres mais sur les fraudeurs.
Réponse de le 23/04/2012 à 16:57 :
ah ! les fraudeurs ! ceux qui y sont poussés par un état veule, confiscatoire qui les spolie en plus de les dénigrer, alors qu'ils font vivre tout ce beau monde, et une grande partie de gens qui vivent peut être chichement, mais sans risques et à leurs dépens ?
Réponse de le 23/04/2012 à 17:28 :
Les enseignants ne gagnent pas assez pour constituer une source d'économies.
a écrit le 23/04/2012 à 10:11 :

la fin d un regne avant de rendre des comptes clair mais attendu...
Réponse de le 23/04/2012 à 10:33 :
Une ligne suffit, c'est ce qu'attendent les français.
a écrit le 23/04/2012 à 10:03 :
Pour un candidat président obligé de faire face aux crises financières et économiques durant quatre années de mandat, sarkosy ne s'en sort pas mal. Les électeurs ne sont pas tous des veaux, comme disait le Gal de Gaulle, et même si l'on aime pas le personnage, on peut lui être reconnaissant d'avoir su gérer le pays avec moindre dégat pendant ces crises, qui ne sont pas finies malheureusement.
Réponse de le 23/04/2012 à 10:51 :
Et si ce président (le pauvre avec toutes ces crises!!!!) n'avait pas augmenté son salaire de 175 % et s'il n'avait pas un train de vie aussi haut : quelles belles économies ferait la France !!!! vous ne pensez pas ?????
Le travail au black et les pauvres gens au rsa ne sont qu'une minorité.... les vrais problèmes ne sont pas là.
Supprimer des emplois et laisser à nos enfants un semblant de scolarité ne relèvera pas la France...courber l'échine devant l'allemagne, les usa et la chine non plus!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 14:13 :
Au moins, Mitterrand et Chirac avaient la décence de cacher une partie de leurs revenus en s'approvisionnant directement dans les fonds secrets. Plus tartufe qu'un Français en matière de fric, tu meurs !
Réponse de le 23/04/2012 à 17:31 :
Ça devient louche, tous ces sarkozistes qui ne savent pas écrire le nom de leur héros, surtout que j'ai déjà vu la même chose sur le site d'Europe 1 ! A mon avis, Bernard, Prout, Bili, etc. ne sont qu'une seule et même personne qui se croit maline en changeant de nick à chaque commentaire. Est-ce que le flood est autorisé ? Si ça vient de la cellule de riposte de l?Élysée, j'ai plusieurs noms à proposer...
a écrit le 23/04/2012 à 9:44 :
C'est cuit pour $arkozy de Nagy Bocsa, une grande majorité de frontistes l'exècre. Sur un plan stratègique, le FN a même intérêt à ce que la défaite de $arkozy soit la plus large possible, car l'UMP exploserait, et ce serait le bazar à droite pour un bon moment.
Réponse de le 23/04/2012 à 13:57 :
oui bien sur les frontistes vont donner le droit de vote aux etrangers extra communautaires. on reve
Réponse de le 23/04/2012 à 17:32 :
Les frontistes feront ce qu'ils voudront. Ils auraient le sentiment que l'UMP s'est moqué d'eux que ça ne m'étonnerait pas plus que cela.
a écrit le 23/04/2012 à 9:32 :

une gifle magistrale dans cette oligarchie qui a laisse des traces indelibiles malgre cette politique de l autruche
Réponse de le 23/04/2012 à 17:32 :
Il ne faut cependant pas faire porter tout le poids de la défaite à Rachida Dati.
a écrit le 23/04/2012 à 9:13 :
Dommage que les Français n'aient pas donné à Bayrou leur confiance pr mettre en place un gvt d'union nationale. Le pays à besoin d'une gestion un peu nouvelle, au-dessus des gué-guerres de partis...
a écrit le 23/04/2012 à 9:08 :
Bon c'est parti, le FN fait le score que tout le monde attendait sauf ceux qui continuent de croire à l'endoctrinement et qui n'ont toujours pas vu que le fille n'est pas le père. Les choses changent et voir l'ump continuer à dénigrer ce parti est clairement une erreur, pour la raison simple que le programme de Sarkozy est commun sur certains points et c'est exactement avec ça qu'il est passé en 2007. Ceci étant nous allons certainement avoir un fonctionnaire comme Président, une personne qui n'a jamais gagné sa vie autrement que via de la dette, des subventions, des notes de frais ... ça va donner ! Sarkozy paye ses mensonges, et surtout de ne pas avoir fait la partie "FN" de son programme justement. Les gens ne sont pas fous et vois bien les dérives, dans 5 années ce sera encore pire vu les choix stratégiques.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:33 :
Moi, j'aime bien les fonctionnaires, et bien plus que les pique-assiettes, en tout cas !
a écrit le 23/04/2012 à 8:57 :
Quand c'est mort c'est mort.
Réponse de le 23/04/2012 à 10:38 :
oui et ca gonzesse va foutre le camp
a écrit le 23/04/2012 à 8:57 :
En tant qu'électeur de droite, Sarkosy me fait peur... C'est devenu le grand n'importe quoi, une gestion impulsive, rien à moyen ou long terme et je voterai Hollande au 2°tour...!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 9:21 :
à peine visible que tu es un sous-marin....
Réponse de le 23/04/2012 à 9:39 :

UNE DEUXIEME GIFLE BIEN PLUS FORTE ...UNION MAUVAISE POLITIQUE (u m p)
a écrit le 23/04/2012 à 8:55 :
Ce n'est plus un programme c'est le catalogue Manufrance chez Mr Sarkosy il pense
séduire les électeurs du front national ....et les centristes!! La mémoire existe aussi chez les électeurs du front national et l'immigration n'est pas leur seule préoccupation...
L'emplois l'avenir des jeunes le pouvoir d'achat plus de proportionnel aux législatives
etc etc
a écrit le 23/04/2012 à 8:37 :
Bonjour à tous,
Seul contre neuf il fait un bon score, c'est comme au rugby il y a 2 mi-temps la première revient à celui qui joue à l'extérieur de peu. nous savons tous que la deuxième mi-temps après une bonne remontée de bretelles l'équipe repart au combat.
Dans quinze jours on verra qui emportera le match.
Le principal c'est la FRANCE qui ne doit pas souffrir de ce match.
Réponse de le 23/04/2012 à 17:36 :
Quel beau raisonnement ! Il est vrai que les autres candidats n'étaient pas seuls contre neuf, eux.
a écrit le 23/04/2012 à 8:22 :
" Le socialisme , la morale des esclaves (Frédéric Nietzsche )" -
Les autres " ismes" aussi... Les rentiers de droite ou de gauche triompheront quelque soit le résultat...
Réponse de le 23/04/2012 à 9:59 :
En va t il de même pour le naturalisme, le romantisme ? De l altruisme ou du fédéralisme ?

Réfléchissez donc avant d écrire vos idioties

Ps : assez fan de Nietzsche pourtant
Réponse de le 23/04/2012 à 17:40 :
« En faisant route à travers les nombreuses morales, les plus subtiles comme les plus grossières, qui ont régné jusqu?à présent ou continuent de régner sur terre, j?ai trouvé certains traits qui revenaient ensemble avec régularité et se liaient les uns aux autres : jusqu?à ce que finissent par se révéler à moi deux types fondamentaux et qu?une différence fondamentale s?en dégage. Il y a une morale de maîtres et une morale d?esclaves » (Par-delà le Bien et le Mal).

Nietzsche réprouverait tout parti politique qui se fonde ou qui cultive chez les électeurs, le ressentiment. Il ne me semble pas qu'il s'en prendrait donc prioritairement au parti de François Hollande.
a écrit le 23/04/2012 à 8:20 :
Avec 1.5 points d'écart après avoir du lutter contre 9 adversaires n'est pas insurmontable. Les débats et j'espère qu'ils auront lieux permettra de voir non seulement le détail des programmes mais le comportement des 2 candidats face a une véritable contradiction
Réponse de le 23/04/2012 à 11:39 :
oui mais HOLLANDE A LA TROUILLE IL NE VEUX PAS DE DEBATS BEN VOYONS IL NE SERA PAS RÉPONDRE HEU HEU HEU!!!!!!
Réponse de le 23/04/2012 à 12:42 :

aucun FRANCAIS ne supporte cet olgarchie arrogante
a écrit le 23/04/2012 à 7:50 :
Même moi, qui suis de droite, je pronostique une défaite cinglante pour Sarkozy. L'avantage avec Hollande, c'est que la date du défaut de paiement de l'Etat français approche à grand pas ! :)
Réponse de le 23/04/2012 à 22:31 :
Sans compter les rouges qui vous dévorer nos enfants...
a écrit le 23/04/2012 à 7:48 :
Il a perdu les voix du peuple le jour où il a touché aux retraites, mais surtout lorsqu'il a transformé un non à l'Europe en oui.
a écrit le 23/04/2012 à 7:41 :
Sarko devrait''il s'exiler à l'ile de Ré comme Jospin ?
Réponse de le 23/04/2012 à 15:22 :
Non, à Sainte-Hélène !:)
Réponse de le 23/04/2012 à 22:30 :
S'il pouvait avancer mai 2021...
a écrit le 23/04/2012 à 7:11 :
Si NS promettait d'introduire une dose significative de proportionnelle aux législatives, il pourrait attirer les électeurs du FN comme ceux du Modem. Encore faudrait-il que ceux-ci soient encore disposés à le croire.
a écrit le 23/04/2012 à 6:52 :
les deux sont tellement faibles que tout est possible.hollande n'a pas beaucoup de réserves non plus
Réponse de le 23/04/2012 à 7:42 :
90 % des voix de Mélanchon + celle de Joly devraient faire la balle. En fait, tous ceux qui vont voter par défaut.
Réponse de le 23/04/2012 à 11:10 :
c'est sur que joly peut faire pencher la balance
Réponse de le 23/04/2012 à 17:45 :
On connait le total: 28 (PS) + 3 (Modem) + 2 (EELV) + 10 (FDG) +1 (DVG) + 8 (FN) + 2 (Divers non affiliés) = 54% des voix.
a écrit le 23/04/2012 à 6:48 :
le programme de sarko, c'est un melange le pen hollande meluchon; ca evite de dire aux francais ou sont les vrais pbs...... ca va pas etre facile pour lui...
a écrit le 23/04/2012 à 2:44 :
De la grande démagogie cet article ,les écoles de journalismes seraient elles à la peine..
a écrit le 23/04/2012 à 2:34 :
au fond il ne s'agit que de faire les bonnes promesses aux bons moments pour abuser du rêve d'un monde meilleur de quelques électeurs désorientés... triste caricature de démocratie. A l'époque de l'internet ils ne pourront plus repousser la démocratie directe encore bien longtemps.
a écrit le 23/04/2012 à 2:12 :
45 % plus 1,85 % de nicolas Dupont-aignan et avec la moitié des votes pour Bayrou soit 4,6 %= 51,45 %...rien n'est joué pour l'instant... pour ma part au deuxième tour je voterai pour Nicolas Sarkozy contrairement au premier.
Réponse de le 23/04/2012 à 7:44 :
Pour ce que cela changera, autant aller à la pêche.
Réponse de le 23/04/2012 à 21:14 :
D'où ces 45% sortent-ils ?
Réponse de le 24/04/2012 à 12:27 :
@Havoc : UMP + FN je suppose.
a écrit le 23/04/2012 à 1:59 :
La chance de Sarkosy est le manque de prestance de Hollande. La gauche peut attaquer autant qu'elle veut Sarkosy, le doute sur la capacité de Hollande à présider demeurera jusque dans l'isoloir. De plus, Sarkosy étant un président fortement interventionniste, sa "real politique" ne diffère guère de l'action socialiste...
a écrit le 23/04/2012 à 0:34 :
La crise n'est pas finie et je ne suis pas persuadé que la rigueur est la clé de l'issue de la crise ! une croissance serait indispensable et j'ai lu que le prix nobel d'économie préconisait un plan de relance pour l'europe ! or sarko ne prévoit rien dans ce sens et suit merkel comme un aveugle....une autre politique est possible , donc je voterai hollande pour une autre politique.....voulue par d'autres européens -
Réponse de le 23/04/2012 à 7:52 :
Arrêtez de lire Krugman ! Ce monsieur s'est à peu près trompé sur tout.
Réponse de le 23/04/2012 à 9:58 :
Une autre politique ? Ne rêvez pas. L'Europe de Merkel, martinet à la main, continuera de faire la loi, auquel cas la relance...
a écrit le 22/04/2012 à 23:57 :
si sarko se rapporoche de Le pen, en imaginant qu'il récupère 100% des voies de Marine, il plafonne à 45%... mais parallèlement, il s'éloigne de tout le potentiel de Bayrou !
le grand écart va être dur, sauf à compter sur les abstentionnistes du 1e tour ...!
Réponse de le 23/04/2012 à 9:33 :
Il serait étonnant que tous les votes FN soient pour Sarko ! Qu'a fait l'UMP aux régionales ? Qu'a dit NKM il y a quelques jours seulement ? Vous étes sourd ou quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :