La Tribune

Force Ouvrière craint une vague de plans sociaux après la présidentielle

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr (source AFP)  |   -  355  mots
Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, a exprimé sa crainte dimanche qu'une "vague de plans sociaux" puisse avoir lieu en France après la présidentielle.

Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, a de nouveau exprimé sa crainte dimanche qu'une "vague de plans sociaux" puisse avoir lieu en France après la présidentielle. "Nous craignons des plans sociaux pour différentes raisons", a dit M. Mailly sur Europe 1. Certaines entreprises, "pour ne pas faire de vague pendant la présidentielle" vont attendre un peu avant de procéder à des plans sociaux, a-t-il estimé.

Difficultés dans la métallurgie et la grande distribution

Le secrétaire général de FO a expliqué que ses craintes étaient fondées sur "le ralentissement économique" et sur des difficultés attendues dans certains secteurs, citant la métallurgie ou la grande distribution. "Des projets sont en cours dans les entreprises comme Air France, dans les télécoms, donc ça peut faire mal, il peut y avoir une vague, après la présidentielle, de plans sociaux", a-t-il. Et d'ajouter: "quand ça touche les grandes entreprises, derrière ça touche les sous-traitants, donc on a une forte inquiétude là-dessus". Jean-Claude Mailly, qui défilera le 1er mai avenue Bourguiba à Tunis sur invitation de ses collègues de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), a expliqué que les syndicats tunisiens lui ont demandé s'il voulait participer avec eux à leur 1er mai "qui est aussi une journée de solidarité internationale". "Il est prévu que je prenne la parole et que je manifeste avec eux", a-t-il indiqué.

Bernard Thibault est "sorti de son rang"

Interrogé pour savoir si Bernard Thibault, le numéro un de la CGT, était "sorti de son rang" en appelant à battre Nicolas Sarkozy, il a estimé qu'"appeler à une consigne de vote directe ou indirecte, ça n'est pas le rôle d'un syndicat". "Si on veut être libre demain il faut avoir été libre pendant la campagne également", a-t-il dit. Il a aussi estimé que "les bonnes décisions au niveau européen n'ont pas été prises" pour résoudre la crise. "On ne sort pas d'une crise comme celle là en faisant de l'austérité", a-t-il jugé.

Réagir

Commentaires

Dag Renberg  a écrit le 30/04/2012 à 15:03 :

Il est évident vider la caisse est plus facile que la remplir... Si le Président sortant-candidat avait été capable de faire autre chose que tourner les pales du moulin, depuis cinq ans, le problème de sa succession ne se poserait pas dans les mêmes termes... Un Etat ne peut pas être mis en faillite, seulement en "défaut".... C'est arrivé à d'autres à travers l'Histoire, et il est possible d'en sortir, à condition que tout le monde s'y mette, sans regarder de loin les efforts des autres... en souhaitant que çà ne marche pas!!!

missile177  a écrit le 30/04/2012 à 13:13 :

J'espère que ce soit Hollande qui passe ! Pour me donner le plaisir 6 mois après de constater le triste record de l'économie toucher/couller de la France. Je mets mon champagne au frais ! Et rendez-vous dans 6 à 9 mois !

scomac  a répondu le 30/04/2012 à 16:40:

missile 177 tu as de la chance toi tu as du champagne moi pas grand chose a becter alors comprend tu

cosmos  a répondu le 30/04/2012 à 17:37:

Scomac , je vous suggère de vous adresser directement à Julien Dray. Malgré la note salée qu'il a du payer au club "J'ose" pour l'anniversaire des DSK, il doit bien lui en rester pour vous régaler d'une coupe de champagne.

missile177  a écrit le 30/04/2012 à 13:00 :

Hollande va plomber complètement la France ! Ceux qui vont voter pour lui vont comprendre leur douleur. Je ne donne pas 6 à 9 mois après les élections, s'il est élu pour que la REVOLUTION FRANCAISE fait la une des journaux.

freddy 08  a écrit le 30/04/2012 à 8:29 :

Que ce soit Hollande ou Sarkosy qui passe le 6 mai ,ces plans de licenciements( si ils sont prévus ) se feront de toute façon et chacun des deux camps s'en rejettera la responsabilité!

bernadette  a écrit le 29/04/2012 à 18:52 :

ce ne sera pas la fin du monde en 2012 mais avec l'élection de Monsieur Hollande ce sera les gens dans la rue fin 2012 suite aux plans sociaux d'entreprises, nous avons eu pendant 2 mandats Monsieur Mitterand, il a vidé, les caisses et avec les emplois jeunes n'a pas pensé à les faire cotiser aux Assedic, donc avec l'augmentation du smic, le rsa, la prime de rentrée X2, mais où ira-t-il cherches l'argent les caisses sont vides, on taxera les classes moyennes, les grosses entreprises ont déjà les pieds ailleurs qu'en France (Peugeot et GM°

No2r  a écrit le 29/04/2012 à 17:12 :

Il n'y aura rien de tout cela puique F H a dit qu'il allait les interdir.

choix  a écrit le 29/04/2012 à 12:46 :


en souvenir des annees Mitterrand !! au lieu de l inconnu .. petite entreprise je prefere garder l etat actuel...

cjesus  a écrit le 29/04/2012 à 11:32 :

Si c'est Flamby qui est élu, cette vague sera violente, mais elle sera amplement justifié par le contenue de son programme.