La Tribune

1er mai : "Demandez le programme ! "

Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
latribune.fr  |   -  1115  mots
A Paris, les partisans de François Hollande feront front commun avec les syndicats quand, dans le même temps, Nicolas Sarkozy organisera un rassemblement de la droite au Trocadéro. Marine Le Pen doit, elle, en profiter pour donner sa consigne de vote à ses électeurs.

En pleine campagne d'entre deux tours, la journée du 1er mai sera plus que jamais placée sous le signe de la récupération politique. Pour ne rien rater de cette fête du travail, voici le programme des défilés et rassemblements à Paris.

De Denfert-Rochereau à la Bastille pour les syndicats

Pour les 289 défilés prévus dans toute la France, l'intersyndicale CGT, CFDR, FSU, Unsa et solidaires appelle à une forte mobilisation. A Paris le cortège partira de la place Denfert-Rochereau à 15h pour rejoindre la Bastille. "Comme chaque année, le Parti socialiste se joindra aux défilés et rassemblements des organisations syndicales du 1er mai", a écrit le PS dans un communiqué avant d'ajouter: "Mot d'ordre en 2012: l'emploi, le pouvoir d'achat, la lutte contre précarité et le refus de la xénophobie, du racisme et de l'antisémitisme". La première secrétaire Martine Aubry fera partie du cortège aux côtés d'autres représentants socialistes. François Hollande n'y participera pas. Il sera mardi à Nevers pour commémorer la mort de Pierre Bérégovoy. Il a écrit une lettre aux leaders syndicaux en les assurant de son "attachement aux valeurs et aux principes" du 1er mai.

Jean-Luc Mélenchon ainsi que le secrétaire national du PCF Pierre Laurent et Marie-George Buffet "seront présents à Port Royal, à partir de 14h30 pour soutenir la manifestation syndicale du 1er mai", affirme le Front de gauche dans un communiqué. "Le Front de gauche défilera en fin de manifestation derrière les salariés et les syndicalistes", précise-t-il.

La "vraie fête du travail" au Trocadéro

Le président sortant Nicolas Sarkozy a appelé ses partisans à se rassembler place du Trocadéro à Paris, où il prononcera un discours à partir de 15h30. Lundi lors d'une réunion publique à Avignon, il a affirmé qu'il attendait "des dizaines de milliers de Français". A cette occasion, il a indiqué souhaiter promouvoir la fameuse "valeur travail" face à "l'assistanat" et, surtout, marquer le coup face aux "corps intermédiaires" qui, selon lui, paralysent le pays. Nicolas Sarkozy avait initialement annoncé une fête du "vrai travail" suscitant de vives critiques de la part de la gauche et des syndicats. Mal à l'aise avant la rectification de l'intéressé jeudi dernier en "vraie fête du travail", son propre camp a depuis salué l'organisation d'une contre-manifestation pour ne pas subir au "20 heures", la litanie de ceux qui veulent notre échec", dixit l'ancien ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, cité par le quotidien "Le Monde". Lors de son discours, le candidat-président devrait également revenir sur le thème des frontières qu'il a développé lors de son meeting de dimanche à Toulouse. Ce lundi, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé a précisé qu'il participerait pour la première fois à la fête du travail qualifiée de "moment de rassemblement et d'unité autour de Nicolas Sarkozy".

Le Front National célèbre Jeanne d'Arc

De son côté, Marine Le Pen a choisi d'annoncer ses consignes de vote pour le second tour lors du désormais traditionnel défilé frontiste du 1er mai en l'honneur de Jeanne d'Arc - dont c'est le 600e anniversaire de naissance. Le cortège démarrera vers 10 heures en passant par la rue des Pyramides (statue de Jeanne d'Arc) avant de s'arrêter place de l'Opéra, où elle s'exprimera. Selon un sondage Ipsos publié ce lundi, 14% des électeurs de Marine Le Pen se reporteraient sur François Hollande, 54% sur Nicolas Sarkozy et 32% n'ont toujours pas exprimé d'intentions de vote.

Des 1er mai souvent très politiques

Le 1er mai, traditionnellement dévolu aux manifestations syndicales, prend une tournure plus politique cette année à cinq jour du deuxième tour de l'élection présidentielle. Depuis la décision de la deuxième Internationale socialiste en 1889 d'organiser à date fixe une manifestation des travailleurs, le 1er mai a déjà souvent pris une tournure très politique. Voici quelques précédents:

- 1936: démonstration de force à deux jours du deuxième tour des élections législatives qui consacreront la victoire du Front populaire.

- 1945: après la Libération, un million de personnes défilent à Paris.

- 1968: à l'aube du mai étudiant, le défilé est à nouveau autorisé à Paris après 14 ans d'interruption, les manifestations étaient alors interdites dans la capitale en raison de la guerre d'Algérie. La CGT réunit quelque 100.000 manifestants, certains y voient l'annonce de la grève générale et des défilés étudiants-salariés du 13 mai.

- 1981: entre les deux tours de l'élection présidentielle, les syndicats organisent chacun leur défilé alors que CFDT, FEN et CGT ont appelé à voter François Mitterrand. La CGT rassemble plusieurs dizaines de milliers de personnes à Paris (15.000 selon la police) et réclame "un vrai changement avec des ministres communistes".

- 1988: forte connotation anti-Front national (FN) des défilés syndicaux entre les deux tours de l'élection présidentielle. Le FN, qui a recueilli 14,4% au premier tour, avance au 1er mai sa commémoration de la fête de Jeanne d'Arc (en principe le 8 mai) qu'il célébrait depuis 1979 avec les royalistes et traditionalistes. Il rassemble 25 à 30.000 personnes à Paris et perpétue cette manifestation.

C'est à cette occasion que le 1er mai 1995, entre les deux tours de l'élection présidentielle, trois skinheads sortis du cortège FN poussent dans la Seine un Marocain de 29 ans, Brahim Bouarram, qui meurt noyé.

- 1997: pendant la campagne des législatives anticipées, le premier défilé intersyndical depuis 14 ans (23.000 personnes à Paris selon la police, 60.000 selon les organisateurs) fustige le racisme et l'extrême droite. Le FN réunit 8 à 22.000 personnes sous le slogan "Dissolution=magouille".

- 2002: après le premier tour de la présidentielle et le choc de la qualification du président du FN Jean-Marie Le Pen au deuxième tour, plus de 1,3 million de personnes défilent pour "faire barrage à l'extrême-droite".

- 2007: quelque 200.000 personnes défilent entre les deux tours de l'élection présidentielle, le double de l'année précédente, avec notamment des slogans conspuant le candidat UMP Nicolas Sarkozy pour qui "c'est pas les manifestants qui font le programme électoral des candidats". En soirée, son adversaire PS Ségolène Royal tient meeting au stade Charléty à Paris (60.000 personnes selon les organisateurs).

- 2009: face à la crise, défilé syndical unitaire historique rassemblant 1,2 million de personnes contre la politique gouvernementale. Le Parti socialiste participe au défilé à Paris pour la première fois depuis sept ans et le Nouveau Parti Anti-capitaliste (ex-Ligue communiste révolutionnaire, trotskyste) nouvellement créé est très présent.

 

Réagir

Commentaires

decrauze  a écrit le 01/05/2012 à 18:25 :

La paternité du 1er Mai : les uns la revendiquent comme ayant sa source dans l?Internationale communiste et les autres la rattachent, sans l?avouer, à la France de Vichy (une Saint-Philippe pour fêter et le travail et Pétain). Raté ! Il faut aller chez les Yankees, en 1886, pour dénicher les racines du combat pour un monde du travail amélioré. Avec la fusillade de Haymarket à Chicago contre ceux qui revendiquaient les huit heures (de travail, de sommeil et de loisir), les premiers martyrs ouvriers sont américains. La IIème Internationale sise à Paris pour le centenaire de la Révolution française ne fera que s?approprier une rébellion née aux États-Unis. Les neuf morts à Fourmies, le 1er Mai 1890, ne seront qu?un écho aux pendaisons des rebelles outre-atlantique. Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/2012/04/le-1er-mai-sera-son-dernier.html.

vive la France  a répondu le 01/05/2012 à 18:45:

Merci pour cet intermède culturel.

juju  a écrit le 01/05/2012 à 15:54 :

on peut être au chômage parce qu'on le veut bien JB38.
pour certain(e)s c'est une choix de vie délibéré.
on est en vacances toute l'année.
on se lève à 11h du matin...
l'argent arrive tous les mois sur le compte bancaire sans aucunes contreparties pour quelle raison s'en priver.

vive la France  a répondu le 01/05/2012 à 18:40:

Il ne faut pas pousser!! Combien de temps cette situation peut durer? On a droit au chômage, lorsque l'on a cotisé avant, sinon, rien. Les gens contents d'être au chômage, devraient s'exprimer et non ceux qui s'expriment pour eux...

juju  a écrit le 01/05/2012 à 15:49 :

certaines personnes sont très heureuses d'être au chômage.
j'en connais qui vivent comme cela depuis plusieurs années.
pas de pression pour elles vous savez ni de stress...
elles gagnent peut être même plus que si elles avaient un emploi...
pour quelle raison se prive de cet état providence si généreux tant que cela fonctionne
faire semblant de se chercher un boulot c'est très facile pour certain(e)s.

2pat  a écrit le 01/05/2012 à 14:40 :

Moi sa me plais fête du vrai travail, ce qui comme moi son artisan et font plutôt 70h que 35h pour faire vivre leur entreprise et les salariés qui si trouve, dans mon métier on est dehors toutes l?année sous tous les temps et nous on se plein pas on ne bloque pas et on laisse les citoyens choisir leur camp en âme et conscience.

vive la France  a répondu le 01/05/2012 à 18:44:

Rien n'est jamais blanc ou noir! Pour quel salaire 70 hrs ou 35 hrs? vive les artisants, qui travaillent par passion de leur métier. Mais il ne faut pas généraliser, les gens ne doivent pas travailler 70 hrs pour gagner le SMIC. Les salaires sont déjà trop bas aujourd'hui, sans dire que ce sont les patrons qui les brident, car ils font souvent au mieux pour la survie de leur entreprise , de nos jours.

vive la France  a écrit le 01/05/2012 à 14:25 :

Que comprendre? les verts sont contre la surconsommation des matières première et leur épuisement, mais signent un pacte avec un partie qui prône la croissance par la consommation??? Les verts seraient ils de droite sans le savoir?

villeroy  a écrit le 01/05/2012 à 13:30 :

Le "Changement" annoncé se retrouve avec des soutiens conservateurs (CGT), extrémistes dans leurs convictions (Verts) ou programme (Front de Gauche), ce qui me fait hésiter. Car, pour mettre au pas ces chevaux libres, il va falloir une gouvernance musclée, à même de s'en affranchir après leur avoir ciré les sabots, et déniaisée sans passer par la rue St Denis.

cassis  a écrit le 01/05/2012 à 12:30 :

Qu'un/une représentant(e) d'un syndicat mélange ses convictions et sa mission, me dérange. Il/elle devrait rester à sa place et être, apolitique.

Dommage d'en arriver là. Dommage de faire une confusion des genres. Dommage que Thibault profite de son dernier mandat pour exposer ses convictions personnelles à travers son syndicat ! Dommage que Parisot profite de sa tribune et de son statut pour prendre part. C'est vraiment dommage et tellement décalé !

De plus, c'est également dommage de voir des politiciens subitement, s'insérer dans cette "fête" pour diviser, pour faire sa promo, pour quêter quelques électeurs en plus. C'est lamentable !

LeCanard76  a écrit le 01/05/2012 à 11:49 :

L UMP cette droite bourgeoise défilant au 1er Mai "fête des travailleurs" ! C'est à mourir de rire si cela ne salissait pas cette date encore une fois !
Le FN s'est déjà trompé de date pour sa "Jeanne d'Arc"qui doit être fêtée le 8 MAI maintenant avec l'association des UMP nous allons voir défiler et discourir toute la bonne droite facho de France.

vive la France  a répondu le 01/05/2012 à 14:23:

Donc 50% des Français sont des bourgeois et des fachos???? Qui insulte qui?
Ou sont les modératreurs? Est-ce que je peux proférer des insultes sur les classes populaires de gauches??? Ou est-ce que vraiment tous les journalistes ont décidé de faire élire Hollandes et ne tolérent qu'un son de clôche?
Ca commence à être gros!!!
Les Français vont se radicaliser, trop d'insultes encaissées pour rester les bras croisées. La prochaine fois ce sera les extrêmes.....

nul  a écrit le 01/05/2012 à 11:42 :

La CGT n'est plus un syndicat mais un parti politique puisqu'elle appelle à voter Hollande, alors qu'elle devrait rester neutre.

ede  a répondu le 01/05/2012 à 12:08:

il ne faut pas oublier que depuis que les syndicats sont divisés, ils donnent des consignes de votes

monde pourri  a répondu le 01/05/2012 à 13:19:

et depuis que les syndicats sont achetés par le pouvoir politique et celui des industriels (UIMM), je me demande bien qui représente encore les intérêts des couches populaires, celles qui sont oubliées de tous et qui se font exploitées .

Marre des asssites  a répondu le 01/05/2012 à 14:15:

On s en fout des couches populaires, C'est les createurs d'emplois, les industriels, les scientisfiques qu'il faut favoriser pour faire avancer ce pays. Les taxes nous etouffes, nos entreprises delocalisent etouffes par la regulation, le code du travail. OUi a la redistribution mais taxe a 50% (bouclier fiscale) voir 75% c'est Trop !!!!

Mustafa  a écrit le 01/05/2012 à 11:23 :

LE FN ET LE FUMIER!
C'est une loi invariable et permanente comme toutes celles qui régissent mère nature :Force est de constater que l'extrême droite a un besoin vital d'un environnement propice de crises,de difficultés et de drames de toutes sortes pour faire ses meilleurs scores:en somme comme toutes les plantes parasites et autres mauvaises herbes, le FN ne prend racine et ne prospère que sur des sols gorgés de déjections et saturés de fumier!Y'a pas de quoi pavoiser,m'dame Lepen!

Marcel  a répondu le 01/05/2012 à 12:49:

Les partis religieux se nourrissent aussi de la misère du désespoir et de la crédulité!

vive la France  a répondu le 01/05/2012 à 14:29:

FN et FG même combat! Les extrêmes de tous bords se valent. Les communistes ont également executés des millions de personnes, peut-être plus que les fascistes....mais ca personne ne le dit???? Bravo les alliances! qu'elles soient à gauches ou à droite...

Claudec  a écrit le 01/05/2012 à 11:18 :

1er mai et frontières
La notion de frontière c'est le contraire du tout et n'importe quoi. Le mot importe, car il est bien différent de séparation, lequel implique l'éloignement, voire la ségrégation, sens que ne manqueraient pas de lui attribuer péjorativement ? ce en quoi ils n'auraient pas tort ?, les détracteurs de Nicolas Sarkozy. Et c'est bien pour cela que celui-ci insiste sur la conception qu'il en a et la mesure dans laquelle est concerné son programme, dans tous les domaines : de l'économique au social, de la France à l'Europe et au reste de monde, des cultes, communautés de toutes sortes, associations, syndicats, aux partis politiques, etc.
Le frontière, c'est ce qui attribue à chacun et à chaque chose sa place, en autorisant, autant que nécessaire, la communication entre elles.
En ce jour de 1er mai, par exemple, la frontière entre le social et le politique n'est-elle pas abusivement franchie, comme elle l'est depuis trop longtemps ? À l'initiative de syndicats inféodés à la gauche, au point que ce franchissement en soit devenu traditionnellement abusif et que les citoyens, non seulement ne s'y reconnaissent plus, mais s'y résignent.
Il est temps que sa juste place soit rendue au travail et que sa célébration cesse d'être instrumentée au service de partis politiques, quels qu'ils soient, le plus souvent selon des ententes et tractations assurant la présence de manifestants dans des défilés qui font l'essentiel de l'action des uns et des autres.

Pour la fête des vrais chômeurs  a écrit le 01/05/2012 à 10:48 :

Pour ceux qui douteraient que le sous emploi dépasse en France les 20% de la population active c'est à dire plus de 6.000.000 de personnes sur environ 31,5 millions en situation de travailler et souhaitant travailler à temps plein , eh bien organisons nous aussi des grandes manifs dans toutes les villes de France et les patelins pour montrer ce que donne la politique européenne, les politique des responsables politiques européens et des multinationales et autres banques et financiers.

Vrais economy  a répondu le 01/05/2012 à 14:18:

Mais arreter avec votre bouc emmissaire de la finance. demandez aux Asiatique si ils sont plus heureux maintenant qu'il y a 20 ans? Maintenant le souci en France, c'est qu'on n est plus competitif avec notre code de travail, nos taxes, le peu de flexibilite du marche de travail. Il est la le probleme et la desindustrialisation en France.

réponse  a répondu le 01/05/2012 à 21:39:

Qu'on colle le SMIC à tous les financiers pour commencer, ensuite on parlera augmentation en fonction de leur vraie productivité et utilité économique réelle.

konebien  a écrit le 01/05/2012 à 9:49 :

et Hollande il a renoncé à Nevers? trop risqué?

JB38  a écrit le 01/05/2012 à 9:44 :

La Fête du travail, la mal nommée, c'est la Fête des travailleurs. Et encore, pas celle de ceux qui veulent la récupérer pour célébrer soi-disant le "vrai travail".Ceux qui parlent de "vrai travail", sont ceux-là même qui profitent du travail des autres, pas les malheureux travailleurs, exploités, éreintés dans les usines du passé, encore aujourd'hui et surtout ailleurs, en Chine, modèle de ceux qui vantent le "Vrai travail".

JB38  a écrit le 01/05/2012 à 9:44 :

La Fête du travail, la mal nommée, c'est la Fête des travailleurs. Et encore, pas celle de ceux qui veulent la récupérer pour célébrer soi-disant le "vrai travail".Ceux qui parlent de "vrai travail", sont ceux-là même qui profitent du travail des autres, pas les malheureux travailleurs, exploités, éreintés dans les usines du passé, encore aujourd'hui et surtout ailleurs, en Chine, modèle de ceux qui vantent le "Vrai travail".

heureukikomeulysse  a répondu le 01/05/2012 à 11:53:

La chine .....qui partage la meme couleur de drapeau que la CGT ou Hollande.
Pour une fois que quelqu'un rentre dans le lard des syndicats, c'est que du bonheur. Marre des syndicats qui bloquent le pays.

Bernier  a écrit le 01/05/2012 à 9:00 :

J'imagine que les gars de l'UMP terminent leur manif au Fouquet's. La boucle est bouclee.

gijo  a répondu le 01/05/2012 à 11:25:

bon amen.

sans doute  a répondu le 01/05/2012 à 11:52:

Je ne crois pas qu'il au restaurant J'OSE où les socialistes font la fête avec DSK.

Julien  a répondu le 01/05/2012 à 11:55:

Pour La CGT et Hollande, ce n est pas au fouquet mais c champagne avec DSK pour l'anniversaire de Julien. Quel foutage de gueule cette gauche

grognard  a écrit le 01/05/2012 à 8:46 :

Je trouve regrettable que l'UMP et le FN ayant certaines valeurs communes n'arrivent pas à se mettre autour d'une table pour conclure un accord de gouvernement.
Le front national se rénove, son programme aussi il ne tourne pas qu'autour de l'immigration,il comporte un volet économique et social intéressant, il serait temps qu'une nouvelle génération plus ouverte avec la réalité prenne les manettes
à l'UMP!!

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:32:

Le FN reste le FN. Ce n'est pas parce qu'on repeint la maison que les murs et les fondations sont neufs.

jb39  a répondu le 01/05/2012 à 12:46:

Tout change, en Europe les partis nationalistes participent au pouvoir, Hollande,Hongrie, Italie etc etc et dans une maison on peut casser les murs
et restructurer l'espace à vivre!!!

jb39  a répondu le 01/05/2012 à 12:46:

Tout change, en Europe les partis nationalistes participent au pouvoir, Hollande,Hongrie, Italie etc etc et dans une maison on peut casser les murs
et restructurer l'espace à vivre!!!

juju  a écrit le 01/05/2012 à 8:14 :

du travail vous savez on en trouve encore même en 2012.
mais il faut avoir le courage de se lever tôt le matin par exemple...

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:37:

Le travail, c'est tôt, c'est tard, la nuit , le Dimanche...Il y a 5 millions de chômeurs, existe -t-il du travail pour 5 millions de personnes? Se lever tôt ne suffit pas.

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:37:

Le travail, c'est tôt, c'est tard, la nuit , le Dimanche...Il y a 5 millions de chômeurs, existe -t-il du travail pour 5 millions de personnes? Se lever tôt ne suffit pas.

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:37:

Le travail, c'est tôt, c'est tard, la nuit , le Dimanche...Il y a 5 millions de chômeurs, existe -t-il du travail pour 5 millions de personnes? Se lever tôt ne suffit pas.

Tyler  a répondu le 01/05/2012 à 10:33:

Y'a de l'echo ici...

2pat  a répondu le 01/05/2012 à 14:19:

j ai une idée partageons le travail comme sa le coût du travail augmentera encore, on sera encore moins compétitif.

calendrier  a écrit le 30/04/2012 à 23:24 :

En supposant qu 'une relance soit lancée , les premiers effets se verront à moyen terme soit 2 ans après le lancement . Mais ce ne sera qu'un mieux temporaire .Il faut réindustrialiser une majeure partie de l' Europe en bouclant les frontières et ça c' est du long terme 8 à 10 ans . Veut on seulement le faire ???

Doudou  a écrit le 30/04/2012 à 22:56 :

C est n importe quoi vos mails vous en avez pas assez de 5 ans de talonnette

Truk  a écrit le 30/04/2012 à 22:46 :

Cette campagne pue. Les "petits candidats" avaient un peu relevé le niveau, avec des idées sur des sujets clefs. Mais depuis qu'ils ne sont plus là, c'est reparti comme avant le début de la campagne officielle : les vraies questions ne sont pas abordées par le PS et l'UMP, et leur clique attitrée d'éditorialistes repus semble s'en accommoder à merveille. Après le halal, après la réforme du permis de conduire, après les chamailleries de cours de récré sur le nombre de débats, voila donc qu'ils nous font croire que ces histoires de défilés plus ou moins à l'est de Paris sont un sujet majeur ! Ils nous prennent pour des débiles. Mais un jour, les débiles, ils se révolteront contre la clique au pouvoir depuis 30 ans...

rescator  a écrit le 30/04/2012 à 21:50 :

la droite va reprendre la france parce que sarko c'est la france, hollande il a envoyé une délégation hamon guigou en algérie pour récupérer les voix des algériens naturalisés francais, bravo si sarko avait fait cela se serait le scandale, là aucune information personne n'en parle sauf le figaro, et faut chercher, depuis lundi dernier, allez y votez hollande vous avez raison

Question  a répondu le 30/04/2012 à 22:39:

C'est toute la presse contre NS? Il ne faut pas le viriliser à ce point.

RESCATOR  a répondu le 01/05/2012 à 9:45:

la presse c'est pas le peuple de france, et NS est notre président pas un président par défaut comme la presse qui ne fait que du buzz

tous au trocadero vive sarko vive la france vive la republique

rescator  a écrit le 30/04/2012 à 21:50 :

la droite va reprendre la france parce que sarko c'est la france, hollande il a envoyé une délégation hamon guigou en algérie pour récupérer les voix des algériens naturalisés francais, bravo si sarko avait fait cela se serait le scandale, là aucune information personne n'en parle sauf le figaro, et faut chercher, depuis lundi dernier, allez y votez hollande vous avez raison

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:45:

Aligner des n'a jamais fait une phrase, et encore moins un discours cohérent.
Retournez à l'école Rescator

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:45:

Aligner des n'a jamais fait une phrase, et encore moins un discours cohérent.
Retournez à l'école Rescator

oliego  a écrit le 30/04/2012 à 21:37 :

La seule possibilité de la droite de sauver cette élection , c'est que Marine accède au poste de Premier Ministre en appliquant son propre programme.

Question  a répondu le 30/04/2012 à 22:35:

C'est un constat ou un souhait?

RESCATOR  a répondu le 01/05/2012 à 9:48:

c'est le peuple de france qui a parlé, et chacun votera en son ame et conscience avant d'etre un FN, PS, UMP et autre on est francais moi je vote pour la france pas pour mon parti ou mes iinterets personnels, un vote ce n'est pas un troc, c'est la france d'abord

là c'est surtout la france aux francais

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:50:

Mais qui veut encore sauver la Droite et le soldat $arkozy de Nagy Bocsa? Personne et surtout pas Marine Le Pen. Tremblez à droite, le communistes reviennent en force. N'entendez vous pas le chars de l'URSS aux frontières de l'Est?

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:50:

Mais qui veut encore sauver la Droite et le soldat $arkozy de Nagy Bocsa? Personne et surtout pas Marine Le Pen. Tremblez à droite, le communistes reviennent en force. N'entendez vous pas le chars de l'URSS aux frontières de l'Est?

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:50:

Mais qui veut encore sauver la Droite et le soldat $arkozy de Nagy Bocsa? Personne et surtout pas Marine Le Pen. Tremblez à droite, le communistes reviennent en force. N'entendez vous pas le chars de l'URSS aux frontières de l'Est?

JB38  a répondu le 01/05/2012 à 9:50:

Mais qui veut encore sauver la Droite et le soldat $arkozy de Nagy Bocsa? Personne et surtout pas Marine Le Pen. Tremblez à droite, le communistes reviennent en force. N'entendez vous pas le chars de l'URSS aux frontières de l'Est?

Tyler  a répondu le 01/05/2012 à 10:36:

C'est toute la France qui va trembler mon pauvre JB, peu importe qui gagnera dimanche d'ailleurs...