La Tribune

Réactions à droite : l'autocritique et les législatives à venir dominent

Copyright AFP
Copyright AFP
Laura Fort (avec agences)  |   -  521  mots
Après les résultats de l'élection présidentielle et la victoire de François Hollande, différentes personnalités politiques réagissent. Florilège de leurs interventions.

Nicolas Sarkozy (discours à la Mutualité, Paris)
"Je porte toute la responsabilité de cette défaite, je ne suis pas un homme qui n'assume pas ses responsabilités. Il me faut en tirer toutes les conséquences".
"Je l'ai eu [François Hollande] au téléphone. Je veux lui souhaiter bonne chance au milieu des épreuves".
"Après 35 ans de mandats politiques, (...) cela fait dix ans que chaque seconde, je vis pour les responsabilités gouvernementales au plus haut niveau, après cinq ans à la tête de l'Etat, mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent. Au moment ou je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français, plus que jamais, j'ai l'amour de notre pays inscrit au plus profond de mon coeur"".

Alain Juppé, ministre des affaires étrangères (sur TF1)
"Nous allons repartir à la prochaine bataille, celle des élections législatives".
"Nicolas Sarkozy a fait une magnifique campagne", "le tsunami anti- Sarkozy n'a pas eu lieu".

Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP (sur France 2)
Nicolas Sarkozy a été un "président exceptionnel".
"Nous sommes tous à ses côtés et par définition tous responsables avec lui des combats que nous avons menés".
"Pour la France, je veux adresser mes voeux de succès à M. Hollande".

"Il faut se mobiliser pour ces législatives car (...) il n'est pas bien de donner tous les pouvoirs à un seul parti politique, à la gauche"

Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy (sur France 2)
"Nous avons perdu cette élection présidentielle, en dépit, je crois d'une belle campagne, mais non, ce n'est pas fini". "Aujourd'hui tous les pouvoirs peuvent être aux mains des socialistes, la présidence de la République, une majorité des régions, des départements, des grandes villes. (Or) la France est un pays d'équilibre".

Sur TF1: "Si ce soir Hollande a été élu, c'est qu'il y a beaucoup de votes blancs, et voter blanc c'est voter François Hollande"

Laurent Wauquiez, ministre de l'enseignement supérieur (à l'AFP)
"Il faudra prendre le temps de l'analyse et de l'autocritique. Voir ce que nous avons réussi et ce sur quoi nous avons échoué au cours de ces cinq années, comprendre pourquoi ce bilan a été souvent injustement caricaturé et se demander ce qui a manqué et ce qu'il faudra changer au sein de l'UMP. On ne pourra pas se contenter de demi-réponses. Il faudra une reconstruction en profondeur".

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy (sur France 2)
Henri Guaino a "un sentiment d'injustice".

"Mon état d'esprit, c'est un peu de tristesse. Et puis un sentiment, peut-être, d'injustice parce qu'il (Sarkozy) a accompli quelque chose d'extraordinaire pendant ces quatre années face à la crise".

Rachida Dati (sur France 2)

Rachida Dati a jugé dimanche Nicolas Sarkozy "très digne" dans le discours qu'il a prononcé à la Mutualité, ajoutant qu'"il ne s'est défaussé à aucun moment".
La maire du VIIe arrondissement a "félicité François Hollande de son élection" et "s'est félicitée de la mobilisation des Français pour cette élection majeure". 

Réagir

Commentaires

Apartheid  a écrit le 07/05/2012 à 20:57 :

C'est le côté "humain" qui a été leur erreur. Il faut toujours écouter la voix du peuple car un homme une voix.

pemmore  a écrit le 07/05/2012 à 15:17 :

Si Sarkozy n'a pas su convaincre ,c'est parce qu'il a joué au touche à tout incompétant et s'est attelé à des sujets totalement inutiles comme hadopi et autres poudres aux yeux alors que le sujet était de créer des emplois ,des tas d'emplois et faire l'adéquation entre population et présence d'entreprises correspondantes au même lieu.
A part les Bretons ou l'émigration est naturelle depuis toujours ,les Français y compris les immigrés sont des personnes statiques ,le boulot doit venir à eux ,c'est idiot mais c'est comme ça.
Quand aux députés UMP faut être irresponsable de voter pour ceux qui n'ont pas su s'opposer aux erreurs de leur président.
Ils n'ont pas étés élus pour jouer les potiches mais par vous ou moi.
Faire acte de présence vous ou moi aurions pu le faire ,alors pourquoi eux depuis si longtemps!

analyse  a écrit le 07/05/2012 à 14:03 :

sarko responsable, bien oui, sauf que personne ne le lui disait, tous occupés à lui lécher les bottes, en préparant des meetings ou des visites en provinces avec des militant sump, au lieu de prendre la temperature de tout le peuple!
juppé, campagne perdue donc mauvaise campagne.
coppé, trop content de préparer 2017!
NKM les français ont choisi, pourquoi se dénieraient-ils?
il faut au contarire éviter une crise constitutionelle et permettre l'exercice du nouveau pouvoir.
wauquiez l'autocritique, oui, mais trop tard!
gaino le "nègre"(scribe) de sarko dit qu'il a bien travaillé et continue l'autosatisfaction, on voit ou cela a mené!
dati pas mécontente que celui qui lui impose fillon, soit dégagé!
et les règlement de compte ump, ne sont pas terminé, cela ne fait que commencer!

drosch  a écrit le 07/05/2012 à 12:56 :

comme on dit dans ma campagne profonde :" c'est à la fin de la foire que l'on compte les bouses"

mimosa  a écrit le 07/05/2012 à 11:23 :

marre de la haine de cette campagne qui a été décevante ! et puis tant mieux si Sarko prend une claque ! un peu d'apaisement fait du bien...

oliv  a répondu le 09/05/2012 à 0:17:

apaisement, ou immobilisme ????

Squer  a écrit le 06/05/2012 à 21:28 :

Vous portez bien votre nom

Prout  a répondu le 07/05/2012 à 21:01:

Et encore, t'as pas vu ma gueule.

oliv  a répondu le 09/05/2012 à 0:17:

Voila qui élève le débat à son plus haut niveau ....

Prout  a écrit le 06/05/2012 à 20:57 :

Il faut savoir accepter la défaite, Sarko

oliv  a répondu le 09/05/2012 à 0:16:

Quand on est poli, on dit "Monsieur le Président". Il l'est encore jusqu'au 15 ....
On a le droit de ne pas aimer quelqu'un, on a le devoir de respecter la fonction de Président de la République .... Mais les droits et les devoirs sont devenus quelque peu des idées "obsolètes" depuis quelques temps ....

Et je pense qu'il l'a accepté, cette défaite. Bien mieux que certains n'ont accepté la leur en 2007 .... Il suffit de voir le travail de sape, de dénigrement et de bloquage systématique dont il a fait l'objet au cours de ces 5 dernières années. C'est d'ailleurs l'une des principales raisons de la victoire du PS cette année......

Mais pour nous, le côté positif est que nous ne pourrons qu'être agréablement surpris par la suite des évènements. Pas de risques d'être déçus, étant donné que la déception est déjà là .... .