La Tribune

Et si François Hollande n'avait pas vu venir Angela Merkel

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ivan Best  |   -  752  mots
Les annonces économiques récentes découlent du programme de François Hollande, qui avait bien anticipé ses premiers jours de gouvernement. Il avait en revanche sous-estimé la difficulté de la négociation européenne et l'intransigeance de la chancelière allemande.

Pendant la campagne électorale, François Hollande avait prévu beaucoup de choses. Notamment en matière économique. Et, contrairement à ce que l'opposition répète actuellement, les annonces récentes, post-législatives, correspondent à son programme. Le gel des crédits budgétaires ? François Hollande a inscrit noir sur blanc, dans son document de campagne rendu public fin janvier, qu'il avait l'intention de contenir à 1% par la hausse de la dépense publique. Compte tenu de la dérive, contrainte, des dépenses de sécurité sociale (nombre de retraités, assurance-maladie), cela signifiait à coup sûr ou presque un gel des crédits de l'Etat (hors pensions et charge de la dette), ou tout au moins une évolution approchante. Les lettres de cadrage transmises ce soir;  dans lesquelles  Matignon exige des ministères un réduction de 7%de  leurs dépenses de fonctionnement en 2013, sont  en cohérence avec ce gel des crédits, et donc avec le programme Hollande.

Idem pour les fonctionnaires. Le candidat PS a toujours insisté sur les créations de postes dans l'éducation nationale (et dans une moindre mesure, au ministère de l'intérieur et à la justice) mais aussi sur la stabilité globale des effectifs de l'Etat. Il suffisait de faire une règle de trois pour comprendre que les ministères non prioritaires, qui représentent à peine plus de 30% des agents de l'Etat, allaient devoir réduire sérieusement la voilure. Après la majoration de l'allocation de rentrée scolaire, comme prévu, et la réforme de la réforme des retraites, là aussi, comme prévu, Hollande met en ?uvre une politique conforme à son programme. Ce sera encore le cas avec les hausses d'impôts officiellement annoncées la semaine prochaine, dont le détail avait été diffusé dès la fin janvier.

Le choc, fin mai, du premier conseil européen
En revanche, ce que n'avait pas prévu, ou a tout le moins sous-estimé, François Hollande, c'est la complexité de la relation franco-allemande. Pendant la campagne, il avait annoncé une renégociation des traités sur la stabilité financière, finalisés à l'automne dernier, négociation d'autant plus aisée, à l'entendre, qu'un nouveau président bénéficie du poids politique  donné par son élection récente. "Concentré sur l'élection, Hollande a certainement mal apprécié la difficulté du dossier européen, et surtout la capacité de réaction allemande » estime un expert socialiste. « Lors premier conseil européen (informel), le 23 mai, le choc a été rude » poursuit cet expert.

Holllande n'a pas vu venir l'argumentaire allemand sur l'intégration
D'où les déclarations peu amènes d'Angela Merkel sur les « solutions simplistes » avancées par la France. C'est peu dire que François Hollande n'a pas vu venir la montée en puissance de l'argumentaire allemand sur le thème de la meilleure intégration, de l'approfondissement de l'Europe. Ces termes généraux recouvrent une réalité bien concrète : les Allemands veulent un contrôle strict des finances publiques de tous les Etats. Ils ont largement inspiré le texte qui a récemment transpiré de Bruxelles, à propos du contrôle étroit par la commission européenne de la préparation des lois de finances, dans chaque pays. Selon cette interprétation du texte du futur traité, que donne un haut fonctionnaire de Bruxelles cité par le Figaro, « si la Commission estime que le texte (budgétaire) présente des lacunes - en d'autres termes, si elle identifie des contradictions entre le projet de budget et les objectifs à moyen terme de l'UE -, elle pourra en demander la révision dans un délai de quinze jours ».

Si cette interprétation était avérée, cela signifierait la fin de toute marge man?uvre politique des Etats : la commission européenne serait toujours en mesure de mettre en avant tel ou tel objectif européen -susceptible d'interprétation- pour invalider une décision du gouvernement ou même un amendement parlementaire figurant dans un projet de loi de finances. Comme le dit l'économiste Charles Wyplosz, interrogé par le Figaro sur ce contrôle accru de Bruxelles, « l'union budgétaire, personne n'en veut, car les Parlements nationaux ont été créés pour contrôler le budget de l'État. Ils ne vont pas se faire hara-kiri comme ça! ». Même si l'Allemagne est plutôt isolée sur ce dossier du contrôle budgétire, la négociation n'en sera pas pour autant facile.

 

 

 

 

Réagir

Commentaires

FH  a écrit le 29/06/2012 à 21:58 :

Il a perdu sur les eurosbonds et la remise en cause du pacte de stabilité financière qui étaient dans son programme
Les 1% pour la croissance sont faibles et existaient déjà avant sous une autre appellation (prévu depuis janvier ...)
L'Allemagne vient de mettre de côté la France pour traiter directement avec l'Italie et L'Espagne !

Henri  a répondu le 30/06/2012 à 9:01:

''perdu'', ''gagné'', mon pauvre ami nous sommes tous embarqués dans la même galère.
Si vous étiez un peu moins aigri des résultats du 6 mai et si vous retrouviez un peu de bon sens, vous souhaiteriez que les chefs d'états européens coopèrent, au lieu uniquement de gérer leurs opinions publiques respectives.

PS : pas la peine de me traiter de socialiste, je ne vote pas pour ces démagogues étatistes. D'ailleurs je ne vote pas. À bas la démocratie représentative

Corso  a écrit le 29/06/2012 à 16:34 :

Tout cela n'étant qu'un immense cinéma, on ne croira pas un mot de cet argumentaire. Une période de difficulté et de refus fait accepter ce que nous voulions rejeter raisonnablement. Le fait de jouer la méchante, comme dans les séries TV permet au bon d'aboutir. Cat l'enjeu est d'importance : vider notre mode de vie, nos comptes en banque, nos retraites... alors... il faut ce qu'il faut pour parvenir à nous rouler. Les français vont-ils se laisser faire eux qui ont voté Hollande en masse non par amour du socialisme stupide qu'il proposait mais parce qu'ils pensaient qu'il allait rouvrir les robinets du crédit ? Le résultat, qui aurait été le même avec Sarkozy : On leur en prend encore plus !

rose  a répondu le 29/06/2012 à 21:53:

Hollande fait ce qu'il a dit ... et cela dérange.

JB38  a écrit le 29/06/2012 à 15:10 :

" Ne pas voir venir Merkel", pourtant elle n'est pas transparente. D'ailleurs, elle ne cache rien elle dit Nein à tout. Y a rien à voir venir la-dedans, c'est Nein. Tout le monde a bien compris, même Hollande. La stratégie n'est donc pas l'affrontement, mais de saper petit à petit les bases de l'intransigeance allemande. De toutes façons, à un moment ou un autre, l'Allemagne subira aussi les effets de la crise et ils seront bien obligés de revoir leur copie.

georges  a écrit le 29/06/2012 à 14:28 :

Encore une fois un commentaire de journaliste jugeant et non rapportant l'info. De la gauchomania!! Nous savons très bien que Hollande a menti le PS avec. aujourd'hui il signe un traité rédigé par Nicolas SARKOZY;
A suivre...

lolo  a écrit le 29/06/2012 à 12:25 :

"Les annonces économiques récentes découlent du programme de François Hollande, qui avait bien anticipé ses premiers jours de gouvernement "
propagande gauchiste !!! il a rien vu venir ou voulut faire croire qu'il ne savait pas oui ...
c'est vrai que le smic a tellement augmenté ah quel beau president normal ne tenant aucune promesse et surtout MENTEUR il savait qu'il ne pourrait rien faire ...

JB38  a répondu le 29/06/2012 à 15:11:

Lolo...Gros lolos, le reste à l'avenant.

@lolo  a répondu le 29/06/2012 à 19:39:

tout à fait d'accord avec vous le SMIC coup de pouce de.....6.71 euro par mois, si, si, faites les calculs (pauvres ouvriers, Hollande s'est foutu de leur gue..e), les euro-obligations que superprésident devait imposer à la Merkel, quid???? la croissance, moi je veux la croissance, 0.4% en 2012, ....le vote des étrangersaux élections locales,.....non pasmaintenant, plus tard...Ce gouvernement se renie en permanence, mais le plus grave c'est qu'il se moque totalement des ouvriers et de ceux qui travaillent, par contre rien contre son fonds de commerce les assistés et les banlieues.

linspecteur  a écrit le 29/06/2012 à 11:57 :

contrôle budgétire ; c'est certain que le budget tire, mais le contrôle est budgétAire !

milor  a écrit le 29/06/2012 à 11:18 :

Si on regarde, c'est des femmes de caractère et de volonté qui ont sauvé leur pays. La première, Madame Tcatcher et la deuxième Madame Merkel et c'est pour cette raison que je crois que Monsieur Sarkosy avait ces qualités pour sortit notre pays de la crise

Le Sage  a répondu le 29/06/2012 à 12:34:

Merci Milor : nous retiendrons donc de l'histoire que M SARKOZY était une femme de caractère et de volonté...
Je savais que c'était un grand illusionniste le président du pouvoir d'achat mais de là à nous cacher son véritable sexe...

morano2017  a répondu le 29/06/2012 à 15:52:

d'accord avec milor.ce sont les dati bachelot nkm et morano qui ont eu les meilleurs résultats des ces 20 dernières années.

@lesage  a répondu le 29/06/2012 à 20:03:

un argument intéressant serait bien de temps en temps, car ce n'est pas les Royal, Aubry ou autre Rottweiller qui vont démontrer l'intelligence des socialisteeeees. Quant au pouvoir d'achat il a toujours été POSITIF AVEC MONSIEUR SARKOZY, si vous comprenez un peu les chiffres www.insee.fr. mais j'ai un doute. LOL l'autre arrive et royalement balance en pouvoir pour les ouvriers 7 euro par mois, quelle fumisterie, ce mec est une honte pour notre pays.

WOOOOOO  a écrit le 29/06/2012 à 10:53 :

portant il a lunette.......

Le Sage  a répondu le 29/06/2012 à 15:01:

bein non...

Onze  a écrit le 29/06/2012 à 10:29 :

L'artile dit "Il suffisait de faire une règle de trois pour comprendre que les ministères non prioritaires, qui représentent à peine plus de 30% des agents de l'Etat, allaient devoir réduire sérieusement la voilure." Mais lorsque le guvernement a annoncé cela, Hollande, qui était au Brésil, a démenti en disant que si ça avait été le cas, il aurait été prévenu, "tout de même".
Donc lorsque le candidat Hollande a lancé ses promesses d'embauche à l'éducation national,il n'avait pas calculé les coséquences sur les autres ministères. C'était un chiffre lancé en l'air, démagogique et improvisé. Présenter cela comme partie d'un plan cohérent est faux. Sa réaction a été un double aveu: celui d'un programme d'amateur, et celui d'un leader qui ne sait pas ce qu'a préparé son gouvernement. De la légèreté ou si l'on préfère, du socialisme.

JB38  a répondu le 29/06/2012 à 14:57:

La légèreté du socialisme, ça nous change un peu de l'austérité du libéralisme, version néo par $arkozy de Nagy Bocsa.

Le Sage  a répondu le 29/06/2012 à 15:09:

Sauf erreur c'est tout le contraire... il savait qu'il pouvait promettre des embauches sans creuser le déficit car il savait qu'il allait baisser les effectifs d'autres ministères... vous le sous-estimez mais c'est normal puisque vous avez des convictions arrêtées (votre dernière phrase en dit long)

jp  a écrit le 29/06/2012 à 10:14 :

Et si merkel n'avait pas vu venir Monti et Rajoy...et si l'Europe s'était tjrs faite à coups de crise et si les européanistes convaincus se mettaient à ne pas laisser monter l'europhobie. Bref on ne peut écrire l'histoire ds l'instant et le journaliste manquera le + souvent de recul, ce que je ne lui reproche pas , encore que les Unes (comme celles du Figaro) sont à prendre avec ...recul.

Pelion  a écrit le 29/06/2012 à 9:46 :

Soyons beaux joueurs, les Allemands font figure d'exception, si l'on regarde les formes de capitalisme américain et anglais, les résultats ne sont pas brillant pour leur industrie. Les USA massacrent la leur en délocalisant au profit de fonds spéculatifs, mais gardent leur R&D et le marketing..les Anglais ont tout misé sur " l'industrie" financière, qui voient des licenciements massifs depuis 2007, sachant que leur véritable industrie n'existe pratiquement plus. Chez WV les primes aux salariés sont de plusieurs milliers d'euros cette année, car ils considèrent qu'un salarié qui peut acheter une voiture faite en Allemagne c'est mieux qu'un chômeur achetant une Logan venant du Maroc ou de Roumanie, ni Renault ni Peugeot ne feront jamais cela, ni TOTAL ou les banques du CAC40. Notre capitaslime lui est gangréné par cette administration centralisée et une oligarchie réelle.
Je suis d'accord avec Henri, la stratégie industrielle est clé, car elle se construit sur du long terme, tout comme la recherche. Nos chercheurs ont manifestés il y a 4 ans, et rien depuis...si des "pôles de compétitivité " pauvres, quand à un ministère du plan
? une véritable direction dans le soutien à l'industrie..? je ne vois pas l'impétrant se dépétrer du sujet, car le parachutage est un peu trop voyant. Bonne journée.

Ivan  a répondu le 29/06/2012 à 10:15:

Quand je pense que Rocard se fourvoyait avec ses 32 heures ! tout prétentieux qu'il est !Tout cela , c'est du pareil au même avec Hollande , à vouloir le beurre et l'argent du beurre allemand !

encorelibre  a répondu le 29/06/2012 à 10:51:

on parle toujours des résultats économiques allemands certes mais on ne cite jamais ceux des Scandinaves surtout Suédois et Danois et on pourrait y rajouter les Finlandais qui ne sont pas des Scandinaves.

Pelion  a répondu le 29/06/2012 à 11:07:

D'accord avec vous, mais je connais beaucoup moins ces économies. De plus, vous avez raison la Suède est un des pays déposant le plus de brevets, ce qui dans le futur pourrait leur assurer des industries de pointe...

arizona  a écrit le 29/06/2012 à 9:22 :

Je renégocierai les traités a-t-il dit, ben voyons, le jour où les socialos sortiront de l'époque Jaurès ce n'est pas pour demain. Ce qui n'empêche pas 52% d'électeurs de croire dans ces âneries.

JB38  a répondu le 29/06/2012 à 14:54:

Les "Socialos" n'auraient jamais laissé 40 millions de leurs compatriotes sans couverture sociale. J'en déduit que le prix de la vie pour un américain ne représente rien. Même pas un dollar. Et vous voudriez que l'on suive votre exemple sous prétexte que le business est plus important? Je préfère encore répondre en allemand. Nein, Danke.

Montagne  a écrit le 29/06/2012 à 8:48 :

Comme l'avait montré un reportage dans des entreprises Allemandes et Francaises, En Allemagne, les cadres dirigeants montent crans par cran et passent par des étapes "moins glorieuses" tandis que le même Francais et directement assis sur le trône! C'est la même différence qu'en alpinisme: le grimpeur Allemand et le parachuté Francais.. des 2, qui connait le mieux la montagne ?

Henri  a répondu le 29/06/2012 à 9:08:

Plus exactement : on nomme en France des hauts fonctionnaires à la tête des boîtes du CAC 40 (ou leurs cousins, les forts en thème...)
Comment voulez-vous développer l'initiative privé dans un pays colberto-napoléonien ??
Comment ces types, carricatures vivantes du conformisme, peuvent-ils faite autre chose que de reproduire des modèles théoriques ?
Les Bill Gates français sont étouffés par l'oligarchie des incapables !

Bonnet d'âne  a écrit le 29/06/2012 à 8:33 :

Comment voulez-vous que nos politiques Français voient venir la stratégie Allemande avec une telle différence de culture financière, industrielle et du rôle de l'état.
Comme disait dernièrement un professeur de sciences po, et son image était limpide. En France on fait croire que l'état peut tout, donc pour sortir de la crise en décrétant la croissance, on décide de construire des autoroutes qui relient un aéroport fermé à une ville vide et ce avec l'argent des autres. A votre avis qui a le bonnet d'âne ?

Henri  a écrit le 29/06/2012 à 7:36 :

La compétitivité allemande est ''hors coûts'' mon cher Germanimus, en ce qui concerne l'industrie. Si vous connaissiez vraiment l'Allemagne, vous arrêteriez de véhiculer des clichés éculés sur le gros travailleur allemand dizipliné versus le paresseux espagnol ou français !
L'innovation et une stratégie industrielle constante, le consensus social, la décentralisation, la collaboration entre donneurs d'ordre et sous traitants font le succès industriel allemand !
Chez VW, on travaille 35, parfois 32 heures hebdomadaires avec des salaires corrects et pas question pour les ouvriers de faire une minute de rab !
Pourtant VW est en passe de devenir 1er constructeur mondial (avec des véhicules sur estimés mais ça c'est une histoire de marketing puissant). Alors Germaniclus, si vous voulez être crédible comme porte parole de Gross Deutschland, documentez-vous un peu ...

linspecteur  a répondu le 29/06/2012 à 12:03:

L'innovation et une stratégie industrielle constante, le consensus social, la décentralisation, la collaboration entre donneurs d'ordre et sous traitants font le succès industriel allemand !

C'est bien çà la clé ! L'innovation et un marketing puissant ! Et pas que dans les autos. Et même si la Suisse n'est pas dans l'UE, son industrie est dynamique pour les mêmes raisons ! Et on pourrait aussi appliquer ces critères à l'industrie italienne: innovation et marketing !!!

scandale  a écrit le 29/06/2012 à 6:37 :

merkel refuse de financer les parkings relais et les aquaboulevards de nos municipalités?l'arrogance allemande dans toute sa grandeur!

z'avezpasvumirza  a écrit le 28/06/2012 à 23:48 :

il n'a rien vu venir ???? on n'est pas sorti de l'auberge.............

Winterfell  a écrit le 28/06/2012 à 23:39 :

@Fil Mais en quoi l'avis de Roland Dumas est-il important et pertinent ???? Je peux également citer l'avis de mon boulanger, ça nous fera une belle jambe !

Fil  a répondu le 29/06/2012 à 0:35:

Winterfell Dumas est du même bord politique que Hollande, et ton boulanger n'a jamais été ministre des affaires européennes, Hollande non plus d'ailleurs.

Alan John  a répondu le 29/06/2012 à 7:17:

Votre boulanger n'a jamais eu a faire face a la justice comme Dumas. Avant de donner des lecons aux autres, il faut avoir fait ses preuves. Attali avec la BERN, Tapie, Dumas, eux, peuvent. Il suffit de faire le contraire de ce qu'ils conseillent.

illusionnisme  a écrit le 28/06/2012 à 23:34 :

actuellement la gauche fait son cirque sur un état des finances publiques dont le président est un socialiste . Les députés de gauche avaient le devoir de contrôler le budget . Serait-ce l' aveu qu'il ne faisait pas le travail pour lequel ils sont grassement rémunérés ? Merkel aurait alors bien raison de vouloir faire exercer ce contrôle par les institutions européenne vu la qualité des nos parlements ... En vérité mutualiser la dette est pour Hollande une manoeuvre de dévaluation de l' euro aux frais des allemands . Ce sera NEIN ! Il y aura des sucettes demain : les 120milliards déjà programmés il y a 6 mois et partagés entre les états qui veulent leur " money back " ça fera une croissance de misère . La croissance ne tombera jamais du ciel ni des incantations politiciennes . En France personne ne sait si elle reviendra un jour ; c'est la seule vérité .

Fil  a écrit le 28/06/2012 à 23:21 :

En cherchant sur internet avec les termes "Roland Dumas Hollande matamore" vous prendrez connaissance de l'avis de l'ancien ministre de François Mitterrand.

charlib  a écrit le 28/06/2012 à 23:20 :

Accepteriez vous que la France signe des obligations cosignées par Italie et Espagne pour refinancer ces 3 pays, en l'état actuel des choses? Les français font-ils tellement confiance aux italiens et aux espagnols?

lyon69  a répondu le 29/06/2012 à 0:01:

le problème, c'est surtout que le taux d'emprunt sera moyen au taux de ces differents pays : 3615 qui- n'en-veut?

Latinos  a répondu le 29/06/2012 à 7:15:

Non Charlib la France ne fait pas confiance n'y aux espagnols encore moins aux italiens c'est la finale de l'EURO dimanche :))))

A ne pas voir  a écrit le 28/06/2012 à 23:13 :

Ce soir sur Gulli, il y a les4 charlots mousquetaires (Francois, Jean-Marc,Pierre et fafa)

Yes it is  a écrit le 28/06/2012 à 22:51 :

Et si poser la question c'était y répondre?

Teyras  a écrit le 28/06/2012 à 21:32 :

Je crois que nous n'avons pas le choix: pas de contrôle budgétaire Européen pas de mutualisation, plus d'Europe.
Pas de Bras pas de Chocolat !

Jangada  a répondu le 28/06/2012 à 22:45:

De toute manière dans la zone Euro ou non , il est bon de faire une bonne gestion non déficitaire !
Des années lumières que nous distribuons et vivons à crédit -
Changement contraint et forcé

lyon69  a écrit le 28/06/2012 à 20:47 :

le problème, c'est quand on s'invite à 27 au resto et qu'on veut que mamie Zinzin paie l'addition...mais Angela n'est pas Mamie Zinzin !!!

Lespol  a répondu le 28/06/2012 à 22:08:

Et puis ils ne son pas 27 ils sont 34. :)

Bravo  a répondu le 28/06/2012 à 22:19:

Merde il y a des resquilleurs alors ? Un peu d humour dans ce monde d incompétent ne fait pas de mal. J ai bien aimé mami zinzin!

lyon69  a répondu le 28/06/2012 à 22:24:

dans l'euro , sauf erreur, on est 27 !

lyon69  a répondu le 28/06/2012 à 22:34:

mea culpa : renseignement pris, on est 27 en europe (UE) et seulement 17 en euro !! à 34 effectivement, y en a quelques uns qui se sont invités au buffet sans y être invités !!!

Lespol  a répondu le 28/06/2012 à 22:47:

Nan mais il est venu avec ses ministres. En effet 27 et 17 dans la zone euro.

Clovis II  a écrit le 28/06/2012 à 20:37 :

On savait très bien que Merkel ne pouvait pas encadrer Hollande et ce le cas de beaucoup d'autres en plus !!! C'était d'ailleurs la raison pour laquelle il fallait entre autres bien sur voter a droite. Il prévoit aucune baisse des dépenses publiques, nomme beaucoup plus de ministres, une charge monumentale pour l'Etat. Et j'en passe. Dans 5 mois la France aura rejoins la Grece l'Espagne et le Portugal, les 3 autres seuls gouvernements socialistes de l'Europe comme quoi c'est une réussite. Mais ca on pourra toujours dire qu'il ne la pas vu venir non plus. Honteux.

Bravo  a répondu le 28/06/2012 à 22:23:

Tout à fait! On a élu un gogo qui est plus proche du clown que de l homme d état ! Moi président ! Oui mon fils de 7 ans le fait mieux que lui c était d un risible et ça devient pathétique et bientôt ce sera catastrophique !

Victor  a répondu le 28/06/2012 à 22:53:

Ils ont élu mitterand le petit

Winterfell  a répondu le 28/06/2012 à 23:41:

Le monde est merveilleux et manichéen au pays des trolls !

boss  a répondu le 29/06/2012 à 21:49:

@Clovis
Cloclo c'est notre Nostradamus.Ah Il nous en predit des apocalypses. et avec lui dans chaque socialiste se cache un diablotin bolchevique pret à semer la terreur C'est pour ca qu'on l'aime d'ailleurs.

Yvon64  a répondu le 29/06/2012 à 23:37:

et avec le nain, on allait où ?.....dans le mur et on le traversait ....

Contrôle  a écrit le 28/06/2012 à 20:00 :

Les parlements nationaux auraient été créés pour contrôler le budget de l'État ? Manifestement pas en France, après pratiquement 4 décennies de dérives budgétaires continues ! Devant tant d'incompétences de notre classe politique, la France a besoin d'un contrôle extérieur ferme qui nous protège de nos politiciens.

Britannicus  a répondu le 28/06/2012 à 20:29:

Non merci, la France n'a pas besoin d'être vendue à l'Etranger. Elle a besoin de se remettre au travail et de reprendre en mains ses élites. Gardez espoir, au vu du nombre de révolutions et de gouvernements provisoires connu par la France, on peut espérer des évolutions bientôt. L'Histoire n'a pas de fin.

L'ermite  a répondu le 28/06/2012 à 20:29:

C'est marrant, j'ai déjà entendu ça quelque part mais quand ? Il me semble que c'était un vieux militaire à moitié sénile ... Ah oui ça me revient, c'était la fin du printemps et ça s'est appelé "L'Etat Français " et le vieux grigou se prénommait Philippe !

loulou  a répondu le 28/06/2012 à 21:31:

le vieux grigou n'a pas fait de coup d'Etat , c'est le plus démocratiquement du monde que la majorité des parlementaires du Front populaire lui ont " offert "le pouvoir !!! Il ne faudrait pas l'oublier ou reécrire l' Histoire...

encorelibre  a répondu le 28/06/2012 à 22:25:

@Britannicus. Bien sûr que la France n'a pas besoin d'être vendue à l'étranger, expliquez nous les achats presque quotidien du Qatar ?????

gargamelle  a répondu le 28/06/2012 à 23:00:

Je pense plutôt que le budget est trop sérieux pour être confié aux hommes politiques. Ils sont trop prompt à mettre la main dans le pot de confiture pour distribuer l'argent qu'ils n'ont pas. Il n'y a qu'à voir la peur des hommes politiques à vouloir inscrire dans la constitution l'interdiction de budget déséquilibrés.
Avoir un budget équilibré, c'est pourtant ce qu'ils font tous chez eux avec LEUR argent.

hades  a écrit le 28/06/2012 à 19:57 :

merkel ne pense qu'a elle, son pays son poste son portefeuille

loulou  a répondu le 28/06/2012 à 21:33:

je vois que vous êtes très généreux.......j'ai une facture à régler ...puis je vs l'envoyer

Truk  a répondu le 28/06/2012 à 21:51:

Cher loulou, quand cette facture, c'est vous qui l'avez sciemment gonflée, il n'y a aucun souci à vous réclamer de la régler en partie. Car c'est ce qui se passe : l'Allemagne a infligé sa politique mercantiliste à toute l'Europe, sur le dos de laquelle elle a vécu, en profitant de l'impossibilité d'ajuster les parités monétaires. Les Allemands ont choisi volontairement de pilonner leurs voisins du sud, pour capter des excédents commerciaux quitte à essorer lesdits voisins, privés de ressources et de la possibilité d'avoir des monnaies qui s'ajustent. Et maintenant qu'ils les ont asphyxiés, ils feignent de n'y être pour rien. Si les Grecs ont acheté trop de BMW grâce à l'Euro alors qu'ils n'auraient pas du le pouvoir sans cette monnaie, et bien c'est que les Allemands en ont vendu plus qu'ils ne l'auraient pu si la Grèce avait conservé la Drachme.

lyon69  a répondu le 28/06/2012 à 22:00:

@truk : vous parlez de vente forcé ? on a obligé le client à acheter ??? On dirais un surendetté qui met ça sur le compte de sa banque !!! moi, avant de faire les soldes avec ma carte bancaire, je regarde le niveau de mon compte ...!!!!

rb  a répondu le 28/06/2012 à 22:14:

@Lyon:Et bien oui on a un peu oblige le client a acheter,il suffit de voir la grece qui a essaye de refuser l'achat d'une fregate qui etait prevu,mais pour cause d'austerite voulait simplement l'annuler,normal(800 millions euors)
L'allemagne a dit nein et a impose dans la foulee un niuveau plan d'austeritee....

germanikus  a répondu le 28/06/2012 à 22:27:

@truk. La germanite aiguë , ça se soigne; Suffirait d'avoir de la discipline et d'arrêter de chialer sur son sort.

lyon69  a répondu le 28/06/2012 à 22:29:

@rb ... achat prévu...par qui ? par un contrat que l'acheteur avait signé? l'allemagne a juste dit nein à la rupture d'un contrat, je suppose... maintenant si la signature d'un etat n'a plus de valeur, il faut le dire clairement ... et en assumer les conséquences !!! et si certains signent des contrats sans les lire, il faudrait qu'ils deviennent adultes et responsables ...!!! (ou qu'on les mette sous tutelle...au choix !)

lyon69  a répondu le 28/06/2012 à 22:29:

@rb ... achat prévu...par qui ? par un contrat que l'acheteur avait signé? l'allemagne a juste dit nein à la rupture d'un contrat, je suppose... maintenant si la signature d'un etat n'a plus de valeur, il faut le dire clairement ... et en assumer les conséquences !!! et si certains signent des contrats sans les lire, il faudrait qu'ils deviennent adultes et responsables ...!!! (ou qu'on les mette sous tutelle...au choix !)

@rb  a répondu le 28/06/2012 à 23:07:

La frégate est Française, et a été payée par l'Allemagne.

Cigalou  a répondu le 29/06/2012 à 7:56:

Mon cher Truck vous avez été sous influence May Chang Long la guerre économique cela fait longtemps que c'est en marche !!!!

Henri  a répondu le 29/06/2012 à 8:15:

C'est vrai ! Pour autant ce que dit Truk sur la monnaie, arme de guerre économique est parfaitement exact sinon les grands pays souverains ne s'en serviraient pas !
En France nous n'avons même plus cet atout ...

DOMMAGE  a répondu le 29/06/2012 à 21:28:

FILLON A EU RAISON ...LA PREUVE EST FAITE