La Tribune

Le vin booste l'excédent commercial français dans l'agro-alimentaire

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  252  mots
La France a enregistré une progression de 11,4% de son excédent commercial dans les échanges agro-alimentaires en juin, tiré par la progression de la demande en produits transformés, vin en tête.

Il est un secteur pour lequel la balance commerciale française ne connaît pas la crise. L'agro-alimentaire. En juin, l'excédent commercial dans les échanges agro-alimentaire français a progressé de 11,4% pour atteindre 789 millions d'euros, selon les dernières données publiées par le ministère de l'Agriculture.

Le vin français a la cote

Avec une progression de 31% sur le mois, ce sont les produits transformés qui tirent les exportations vers le haut. Le vin est sans grande surprise le principal contributeur aux exportations de produits agro-alimentaires transformés avec une augmentation de 104 millions d'euros de ses ventes à l'étranger. Il bénéficie d'une progression constante de la demande en provenance des États-Unis, du Canada et de l'Asie. Les exportations de produits bruts enregistrent en revanche une chute de 25%. Le blé est le principal responsable de la dimuntion de la demande extérieure en produits non transformés, alors que les exportations de bovins vivants restent en hausse grâce à la demande turque.

Les exportations vers l'UE en baisse

Signe des temps, l'excédent commercial dans les échanges agro-alimentaires avec l'Union européenne sont en baisse de 154 millions d'euros à 328 millions d'euros. Cette diminution est causée par une hausse des importations (+8%) plus importante que la hausse des exportations (+2%). Pourtant victimes de fortes tensions sur le marché international, les ventes de colza (-65%) et de maïs (-19%) sont en chute libre.

Sur l'année, l'éxcedent atteint 5,2 milliards d'euros, en baisse de 37 millions d'euros par raport à juin 2011.

 

Réagir

Commentaires

la vinasse  a écrit le 09/08/2013 à 20:38 :

cela est vrai , le vin a pris au moins 25% d'augmentations et personne ne dis rien

Tulipe  a écrit le 16/08/2012 à 15:01 :

En attendant les publicités négatives sur le produit, mais que l'on prétend neutres, comme sur les paquets de cigarettes australiennes. Sauf qu'une réclame reste une réclame quelque soit le sens.

Germaine  a écrit le 13/08/2012 à 20:04 :

Ah ça le pinard Raymond tu craches pas dessus !!!