Pierre Moscovici : "Je ne veux pas d'une fiscalité défavorable aux entreprises"

 |   |  540  mots
Le ministre des Finances Pierre Moscovici - Copyright Reuters
Le ministre des Finances Pierre Moscovici - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici revient dans un entretien accordé aux Echos sur les projets du gouvernement en matière de politique fiscale. Il assure notamment que les biens professionnels ne rentreront pas dans l'assiette de l'ISF et que la fameuse taxe à 75% n'entraînera pas d'exode des cadres et des chefs d'entreprises.

Alors que le projet de loi de finance (PLF) 2013 doit être dévoilé fin septembre, le gouvernement tente tant bien que mal de rassurer les dirigeants d'entreprises. Après le discours de Jean-Marc Ayrault en ouverture de l'Université du Medef, c'est au tour du ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici de clarifier les intentions de la nouvelle équipe socialiste en matière de politique fiscale dans une interview au quotidien Les Echos.

Tranche d'imposition à 75%: "Il faut que cette taxe soit intelligente"

A la question de savoir si la nouvelle tranche d'imposition à 75% sur les revenus au-dessus d'un million d'euros intègrerait la CSG, le ministre déclare: "Il faut que cette taxe soit intelligente. Nous ne souhaitons pas qu'elle entraîne un exode des cadres et des chefs d'entreprise". Cette promesse-phare du candidat Hollande sera mise en place "pour éviter les comportements extravagants, mais sans décourager l'activité économique", explique Pierre Moscovici.

"L'investissement productif suppose un cadre stable"

Le ministre reste aussi évasif concernant une éventuelle révision à la baisse des hausses d'impôts sur les entrepises prévues dans le PLF 2013. "Je ne veux pas d'une fiscalité défavorable aux entreprises", a-t-il simplement assuré. Si "celles-ci doivent contribuer à l'effort de redressement", "il n'est pas raisonnable qu'elles en portent tout le poids", ajoute-t-il, précisant que "c'est la rente qui doit être combattue, pas la production ni l'esprit d'entreprise". Le PLF, en cours de finalisation, "comportera des mesures visant à renforcer la compétitivité de l'économie française" mais "nous veillerons aussi à la stabilité de la fiscalité dans le temps. La stabilité juridique est au moins aussi importante que la structure des prélèvements"", précise-t-il.

ISF: "Il n'est pas question d'inclure les biens professionnels dans l'assiette de l'impôt"

Concernant l'ISF, si Pierre Moscovici affirme qu'"il n'est pas question d'inclure les biens professionnels dans l'assiette de l'impôt". Laurence Parisot avait estimé mardi qu'un alourdissement de l'ISF en y soumettant les biens professionnels serait "un hara-kiri pour l'économie française".

Opération séduction auprès du patronat

La présidente du Medef se satisfera donc du démenti catégorique du ministre à propos de cette rumeur. Elle a salué ce jeudi matin la venue de Jean-Marc Ayrault à l'université d'été de l'organisation patronale. "Sa visite témoigne du fait que nous voulons travailler ensemble et que nous avons bien renoué les fils du dialogue" après les différends nés de la conférence sociale de juillet, a-t-elle déclaré à l'antenne de France Culture. Le Medef attend maintenant un document que prépare le ministre du Travail, Michel Sapin, pour se prononcer sur son éventuelle participation à une négociation sociale, a-t-elle ajouté.

L'opération séduction du gouvernement auprès du patronat se poursuit ce jeudi. Dans la foulée du Premier ministre, Pierre Moscovici se rendra d'ailleurs lui aussi cet après-midi en pèlerinage au campus HEC de Jouy-en-Josas où il participera à une conférence intitulée "Trop ou pas assez d'autorité" aux côtés notamment du directeur général de l'OMC, Pascal Lamy, et du président d'honneur de BNP Paribas, Michel Pébereau.

Retrouvez ici le suivi en direct et notre dossier complet sur l'Université du Medef

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2012 à 13:21 :
Un cadre qui bouge est terriblement taxé en vendant sa maison, Droits d?enregistrement. Immeuble achevé depuis plus de 5 ans et salaire du conservateur des hypothèques cela fait 5.19 % sur le prix de vente . Sur 400 000? il va donc payer 20 760 ? auquel il faudra ajouter les frais de rédaction d'acte et les honnaires de transaction. Pour moi cela s'appelle un impôt sur la mobilité . Pas mal non?
a écrit le 30/08/2012 à 22:09 :
MouAhahaha
a écrit le 30/08/2012 à 21:36 :
Cette permanence du "Je" est devenu un trait saillant de nos responsables politiques. On se moque bien de ce qu'ils pensent ou veulent, tant que leurs actions sont lisibles et connues de tous. Et qu'ils les assument, ce qui annexement veut dire reconnaître qu'ils ont prétendu le contraire de ce qu'ils prônent aujourd'hui pour être élus, fécondant le "populisme" des idées dont ils sont si critiques sur les plateaux.
a écrit le 30/08/2012 à 19:50 :
Hihi, on rigole de plus en plus, il y a un hades qui affirme encore aujourd'hui sérieusement que la dictature du proletariat, c'est une etape avant le paradis socialiste, Lénine en rigole dans sa tombe, la propagande auprés des gogos constituait la moitié de sa théorie mais il y a encore des gens pour croire que dans sa theorie de conquete du pouvoir le socialisme est un avenir réaliste.Mais il y a eu beaucoup de savonarole avant lui, et les gogos n'ont jamais fait défaut.Il ne suffit pas de savoir lire, Hades, il faut aussi comprendre!
a écrit le 30/08/2012 à 18:10 :
enfin il se rase mosieur...MOSCO ..IL NOUS PARAIT plus serieux.encore un effort et comprendre que nous avons moitie trop de fonctionnaires et d elus remuneres a ne rien faire
a écrit le 30/08/2012 à 17:57 :
Comme lolo pariso, le CITOYENDEF c'est à dire tous les citoyens de ce pays ont en marre de l'ISF sur les ménages. ALLEZ MOSCO arrêtez de nous sucer jusqu'à l'os!!!
Ou alors si vous avez besoin de sous POMPEZ pour une fois les détenteurs d'oeuvres d'art
a écrit le 30/08/2012 à 17:49 :
Moscovici cumulait toutes les tares, pris dans un gouvernement pour tendre la main fiscale à la manière de ses ancêtres roumains, ce juif des beaux quartiers était chargé de tondre le contribuable. Ce retournement ne pourra qu'apaiser sa conscience le moment de l'aveu du mensonge étant moins pénible que ce dernier. Pour s'accorder avec lui même il devra encore participer à la bataille économique de reconqête de l'Algérie que ses parents communistes avaient bradé en signant le Manisfeste des 121 de l'anti-France à l'époque. Une vie pour rien en quelque sorte, qui a pourtant couté celle de nombreux français.
a écrit le 30/08/2012 à 17:14 :
En attendant, le principal problème n'est pas abordé. L'Etat français obèse et les collectivités plombent durablement la croissance économique. Il faut moins de fonctionnaires et moins d'Etat pour que ce pays puisse éventuellement repartir. Et cela, on en parle pas, surtout depuis que les socialistes sont aux manettes. Le reste, ce ne sont que des mots...
a écrit le 30/08/2012 à 16:59 :
Quelqu'un pourrait appeler Henri à la rescousse ..? J'en peux plus des Jojos et consorts
a écrit le 30/08/2012 à 16:32 :
Il faut le croire! D'ailleurs ne vient-il pas d'augmenter la taxe sur les sociétés, sur les dividendes, sur les bénéfices..... Mais ce ne sont sans doute pas de vrais impôts!
a écrit le 30/08/2012 à 16:06 :
hi hi la plupart des socialistes n'ont pas lu Lenine, celui ci savait que tot ou tard le peuple ne supporterait visceralement pas le socialisme c'est pourquoi il fallait instituer la dictature du proletariat eh oui! afin d'instituer le socialisme malgre le peuple. On accuse toujours Staline, pour faire oublier que la dictature la propagande et la police politique existaient en theorie bien avant la prise de pouvoir en 1917 et sont le fondement du bonheur socialiste du peuple malgre lui. Mais on prefere ignorer ce qui derange la bonne conscience.
a écrit le 30/08/2012 à 15:22 :
Les Nullhanders auraient-ils la nouvelle mauvaise idée de faire payer la classe moyenne/pauvre puisque les riches quittent le navire et les PMI/PME croulent sous les charges ?
a écrit le 30/08/2012 à 15:19 :
ump ou ps c'est du pareil au méme,le ps fait le maximun pour les sans papiers et autre,et l'ump pour les plus riches,voila les bases de ces deux partis.
a écrit le 30/08/2012 à 13:45 :
La soupe des incapables.... Pendant que Sapin ment, que Ayrault fait des courbettes au patronat, voici les déclarations de Cahuzac pour le budget de l'an prochain : "ceux qui ont cru que l'on pouvait y arriver seulement en faisant des économies, ceux-là mentent", concernant un redressement des comptes à deux tiers sur les dépenses, il a répondu que "la politique, c'est l'art du possible". "L'impossible peut faire rêver, il finit par décevoir.". Ceci avec le mot de la fin de Ayrault aux universités d?été du PS : "nous refusons l?austérité". Donc, tout le monde a compris. Ils mentent comme il respirent.
a écrit le 30/08/2012 à 13:42 :
Merci à la tribune de censurer les commentaires de ceux qui ne sont pas d'accord avec les propos des John Gale et compagnie. L'extinction des "lumières" est en marche. La rigueur scientifique est condamnée !
Réponse de le 30/08/2012 à 13:57 :
@ Censure : vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi le terme "lumière" a été utilisé au 18 ème siècle ? et de quelle philosophie les lumières ont été à l'origine ?
Réponse de le 30/08/2012 à 14:25 :
Personne ne vous censure, certains messages, y compris les miens n'apparaissent pas, et il faut souvent les poster 2 ou 3 fois avant de les voir apparaitre. Rassurez vous la presse française est en forte majorité complice des conservato collectivistes dans ce pays, si c'était l'inverse aucun gouvernements ne tiendrait plus de plus 15 jours, ou plutôt aucun personnage UMPS ne pourrait se faire élire, si la presse faisait son travail.
La presse, comme presque l'ensemble de la société française est farouchement anti libérale, donc anti liberté, bizarre pour un pays qui voudrait donner des leçons au monde entier. Non ?
Réponse de le 30/08/2012 à 14:25 :
Merci john de nous éclairer :-))
Réponse de le 30/08/2012 à 15:13 :
"Merci john de nous éclairer :-))" c'est clair un phare dans la nuit noire, il a sa place à la troika !
Réponse de le 30/08/2012 à 15:28 :
@libre:sous hortefeux,des propos aussi insultants pour le pouvoir en place auraient été durement sanctionnés.les socialistes sont vraiment tout mous
Réponse de le 30/08/2012 à 16:07 :
à "pas libre" c'est bien ce que je dis la liberté d'opinion n'existe presque plus en France, d'ailleurs on a pas le droit de dire tout ce qu'on veut sans se faire condamné, c'est l'exemple parfait de l'atteinte à la liberté d'expression qu'affectionnent tant les bolchéviques.
Sachez que je ne fais aucune différence entre les conservateurs et les collectivistes, les lois sont les memes et sont toujours plus répressives, à tel point que vous vous en faites le relais en me mettant en garde, voir en me rappelant à l'ordre. Bravo belle démonstration !!
a écrit le 30/08/2012 à 13:32 :
Si même des gens en vue dans l'Eldorado en parle, y a peut-être du soucis à se faire messieurs :p

http://www.guardian.co.uk/politics/2012/aug/28/nick-clegg-emergency-tax-britains-weathiest

Bon, il est libéral démocrate me direz vous, ce qui équivaut à la gauche la plus extrême pour John-john ^^
Réponse de le 30/08/2012 à 13:44 :
@ urultu : dequel eldorado parlez vous ? de la GB ? d'un pays qui a fait passer ses dépenses publiques de 35 % du PIB en 1996 à 51 % en 2011 ? c'est du libéralisme la hausse des dépenses publiques ? pour votre gouverne, Clegg est un socialiste, c'est comme les "liberals" aux USA, c'est un terme qui décrit des socialistes. en anglais, le vrai terme pour libéral c'est "libertarian".
C'est quand même curieux que chaque fois qu'un socialiste voit sur un banc un gros à côté d'un petit, il faut qu'il pense que le gros a volé le petit ???
Réponse de le 30/08/2012 à 14:37 :
@john glat "c'est comme les "liberals" aux USA, c'est un terme qui décrit des socialistes" LOL trop forte celle là ;-)
Réponse de le 30/08/2012 à 15:11 :
@Cher John-john : Je connais l'état du royaume-uni, je sais la différence et les points communs qu'il y a entre un "libèral" -en anglais- et un "libertariEn", par opposition, disons cela ainsi, à l'autoritarisme ou la planification.

En vous accordant d'une manière tout à fait abusive que ce "liberalism" n'est l'apanage que de la "gauche" -terme bien flou, là encore et dont le champ recouvre des choses différentes de ce qu'elles étaient il y a 30 ans-, il reste que je souris -un peu jaune- de voir ce faux pays "libéral" dont l'objectif pas si lointain -deux mois au maximum...- était d'organiser une forme de compétition fiscale contre la France, au nom d'un libéralisme économique fumeux, infléchir à travers une des soutiens aux conservateurs sa position.

Enfin, vous sous-estimez dans votre commentaire, le lien étroit qu'entretiennent en philosophie politique libertarisme et liberalism -en anglais-.
Pour finir, afin de mieux cerner votre position en termes pratiques, pourriez vous me citer un pays "libertarien" -Svp, pas les USA, la Corée du sud, le Chili, la France d'avant Giscard et la Somalie, ni même les iles confettis des grandes étendues océaniques-.
Je m'excuse pour ce pavé et j'en finis là avec mon baratin plein de références inutiles qui au final n'a pas plus de conséquences que le votre, raison pour laquelle je m'en abstiens d'ordinaire.
Nota : La référence à Atlas ne m'a pas échappé, mon commentaire ne consiste pas en un jugement sur ce que serait le bon niveau pour l'impot.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:25 :
@bob44: revoyez votre anglais... Libéral est bien l'équivalent de ce qu'on appel le socialisme chez nous... Et oui, libéral tel que nous l'entendons ce dis libertarian en anglais... Libertarien, qui veux dire encore autre chose chez nous...
Réponse de le 30/08/2012 à 15:34 :
@bob44 : les "liberal"s aus USA, ce sont les démocrates, et que je sache, les démocrates sont des socialistes. E nétant un peu plus renseigné, vous sauriez que les USA ne sont plus depuis longtemps (à part la parenthèse Reagan, et encore) les héraults du libéralisme ...
Réponse de le 30/08/2012 à 15:43 :
@ Urultu : je ne connais pas le terme de "libertarisme" ?? Economiquement, un libertarien est un libéral (sens français), le terme libertarien concerne plutôt une pensée philosophique, mais son application économique est le libéralisme.
La rance d'avant Giscard n'était pas vraiment libérale ... Il faut donc vous citer un pays parfaitement libéral (un pays libertarien pourrait ne pas avoir d'état) ? comme un pays parfaitement socialiste, cela n'existe pas. Il y a juste des pays qui applique des réformes libérales pour diminuer le poids de l'état et les réglementations afférentes, parmi ceux ci : la GB de 77 à 96, les USA de 80 à 94, la NE depuis 1986, l'australie depuis 1980, la Suède depuis 1992, le Canada de 1994 à 2008, le Chili depuis 1980. Et pourquoi ne pas citer le Chili puisque vosu me demandez des exemples de pays ayant pris la voie du libéralisme ? Enfin, il n'y a pas à proprement parler de "bon niveau" pour un impôt. On peut même imaginer un impôt à 100 % des revenus si cet impôt est le même pour tous le monde et voté à la majorité. Une flat tax, seule conforme aux droits de l'homme, permettrait de maitenir les taux d'impots à des niveaux raisonnables et surtout permettrait un controle démocratique des élus qui votent et utilisent cet impot.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:49 :
Désolé Urultu mais vous etes pratiquement incompréhensible. Vous me faites doucement rigoler avec votre argument qui prétend que les anglais auraient sciement organiser une compétition avec la France. Sachez tout d'abord que la concurrence est saine et souhaitable dans tous les cas. Par ailleurs non il n'y a aucun pays parfaitement "libertarien" à ce jour, mais par contre il existe pas mal de pays plus libéraux que la France et qui nous prouvent tous les jours que ça fonctionne bien mieux qu'en France. Voyagez un peu et vous le constaterez également. Pour le reste je ne comprend rien à vos écrits, désolé.
a écrit le 30/08/2012 à 13:30 :
C'est la forte fiscalité qui incite l'évasion fiscale !!!
Réponse de le 30/08/2012 à 13:45 :
c'est clair !!! de même, si il y a des niches fiscales, c'est que les impôts sont tellement mal fait qu'on crée des niches pour essayer d'amoindrir les effets négatifs alors qu'il suffirait d'annuler ces impôts !!!
Réponse de le 30/08/2012 à 14:27 :
"alors qu'il suffirait d'annuler ces impôts" mais oui supprimons LES TOUS
Réponse de le 30/08/2012 à 15:46 :
@ bob44 : j'ai dit qu'il y avait des impots tellement mal fait qu'il y avait des niches. Il faut supprimer tous les impots progressifs et indirects pour lesremplacer par la flat tax, seul impot juste et démocratique. Vous savez que vous pouvez aller sur des sites comme wikipedia pour apprendre ce que c'est que le libéralisme ? comme vous êtes incapable d'ouvrir un dictionnaire ou un lire, mais que vosu savez surfer sur le net ...
Réponse de le 30/08/2012 à 15:50 :
ca sera surement pas grace à votre bolchévisme !!!
a écrit le 30/08/2012 à 13:26 :
la variable d' ajustement la plus efficace serait de jouer sur la masse salariale de la fonction publique . Et on y viendra car les faits sont têtus !
Réponse de le 30/08/2012 à 13:39 :
Oui car il y a environ 3 millions de fonctionnaires inutiles en trop, surtout dans les services admnistratif, pour info les administratifs des hôpitaux publiques ont été multipliés par 10 en quelques années. Avez vous l'impression d'etre mieux soigné ? En fait il fallait rajouter des infirmières, des médecins, mieux rémunérés, cela aurait été plus juste.
Mais en plus de cela il faut libéraliser l'économie, casser les monopoles étatiques ou syndicaux (des mafias), je pense en particulier aux ports (ce qu'il en reste) qui disparaissent à cause des syndicats qui ont organisés leurs bastions, avec des salaires aberrants pour très peu d'heures de travail effectué, et avec la plus grande complicité des gouvernements. Je rappelle qu'il faut être syndiqué pour pouvoir etre embauché, et encore ce sont les syndicats qui décident, bien sur cela est formellement interdit par la loi, et la constitution, mais les bolchéviques n'en n'ont que faire.
Pareil pour les transports, l'éducation, la santé, etc..
Mais en premier il faut enfin des libéraux au pouvoir pour bénéficier un jour des bienfaits d'une économie libre.
Réponse de le 30/08/2012 à 14:36 :
@libre "pour info les administratifs des hôpitaux publiques ont été multipliés par 10 en quelques années." et pour info la population française est vieillissante et elle augmente.
"En fait il fallait rajouter des infirmières, des médecins, mieux rémunérés, cela aurait été plus juste" ba oui c'est vrai qu'il vaut mieux un médecin mieux payés pour 100 patients que deux médecins moins bien payés, la bonne logique libérale LOL faite pareil avec l'éducation ça marche aussi, dans une classe de 40 élèves on apprend bcp mieux que dans une de 20 élèves c'est bien connu ;-)
" Je rappelle qu'il faut être syndiqué pour pouvoir etre embauché" la source de cette affirmation ?
"Mais en premier il faut enfin des libéraux au pouvoir pour bénéficier un jour des bienfaits d'une économie libre." mais oui comme au Chili où les inégalités sont abérrantes mais la croissance elle c'est sur se porte bien. Mais après tout si on a envi de réussir y'a pas de raison qu'on y arrive pas, pas vrai?
Réponse de le 30/08/2012 à 15:54 :
@ bob44 : je confirme ce que dit libre, et ce que disent tous els rapports sur les hopitaux publics : le personnel administratif a été multiplié par 3 ou 4 pour un nombre équivalent de personnel soignant. Et pour info, mais vous ne semblez pas comprendre, ce ne sont pas les personnels adminitratifs qui soignent la population, même si elle vieillit ...
Je rappelle aussi les chiffres sur l'éducation nationale, chiffres disponibles sur l'insee et sur le site de l'éducation nationale : depuis 1990, le nombre d'élèves a diminué de 500 000, il y a eu 127 000 profs de plus, le budget de l'éducation nationale a doublé, les classes françaises sont les moins chargées de l'OCDE avec moins de 19 élèves par classe, et nosu avons reculé de 10 places dans les classements PISA, avec un taux d'analphabètes qui ne fait que progresser ... Devant les faits et les chiffres, pas grand chose à dire ...
au chili, les inégalités sont aberrantes ???? d'où tenez vous cette information ? et le plsu important, c'est qu'il n'y est plus d'inagalités dans la misère ou que le sort des pauvres s'améliore ???? Ceux qui se préoccupent plus des différences que du sort des pauvres sont des jaloux inspirés par Marx (qui croyez que s'il y avait des riches et des pauvres, c'est parceque les riches prenaient aux pauvres ...) Allez donc sur wikipedia pour voir la réussite économique du Chili : en 1970, le niveau de vie des chilien était 2 fois inférieur à ses voisins, en 2010, il es a tous dépassé, et c'est le seul pays d'amérique latine a avoir fait diminué de moitié la pauvreté pour arriver à des niveaux équivalents à l'europe. Décidément, vous n'affirmez que des bétises parfaitement fausses, vous vivez sur une autre planète ma parole !!!
Réponse de le 30/08/2012 à 15:56 :
Non non relisez bien je parle de personnel soignant qui devraient bien plus nombreux e tmieux payés car leurs heures de travail sont énormes, ainsi que leurs responsabilité, contrairement au administratifs dont le nombre a été décuplé à l'heure ou tout est informatisé. Si cela ne vous dérange pas c'est votre affaire, et je ne vois pas le rapport avec le libéralisme, c'est simplement du bon sens. Allez faire un tour aux urgences et vous comprendrez mes propos après 5 heures d'attente dans un couloir quelque soit votre urgence, ah le fameux modéle français. Quand à l'éducation nationale pour moi elle devrait disparaitre, son budget a été multiplié par 4 en 20 ans. Pour quel résultat ? Le niveau général a baissé, illettrisme est au plus haut, et toujours plus de greve d ela part des fonctionnaires. C'est une gabegie fiancière, et un échec éducatif !! Quand au Chili ma question est : Avez vous vécu dans ce pays ? Il est étonnant que vous ne parlez que des "inégalités" des pays plus libéraux que de l'esclavagisme des pays collectivistes, qui eux ne vous dérange pas du tout. De plus le terme "inégalité" ne veut rien dire. Ou avez vous vu que nous devons tous étre égaux ? Vous et moi sommes nous égaux ? Non. L'important c'est l'égalité en droit et en devoir, le reste est du ressort du privé, cela ne vous regarde pas.
a écrit le 30/08/2012 à 12:51 :
En france plus on gagne moins on paye d'impôt.
Réponse de le 30/08/2012 à 13:00 :
Vous sortez ca d'ou? Parce que pour moi c'est pas le cas...
Réponse de le 30/08/2012 à 13:06 :
Ah oui ? Mais de qui parlez vous ? Des multinationales qui se sont évidement organisée pour établir leurs sièges à l'étranger, découragée par le fiscalisme français ? Ou bien vous parlrez peut etre des journalistes qui bénéficient de 30 % d'abattement sur leurs salires ? Sachez également que 50 % des actifs ne paient aucun impot en France. Ceux qui en paient le plus ce sont les entrepreneurs, les commerçant, les indépendants, bref tous ceux qui créent de la richesse dans ce pays. Je reconnais aussi le fait que les charges sur les salaires sont bien trop importantes, et que cela nuit gravement au pouvoir d'achat, et donc à l'économie du pays. L'impot qui es tle plus juste c'est la Flat tax, come en Pologne, avec un taux fixe et unique de 20 % pour tous, sauf les très petits revenus. Si vous voulez de la justice fiscal, celle ci serait la plus équitable, et la plus rentable paradoxalement.
Réponse de le 30/08/2012 à 13:27 :
C'est débile faite marché votre cerveau au lieu de répéter bêtement... l'année dernière j'ai payé en tout et pour tout 65% d'impots sur mes revenus (integration faite de la CSG)... je suis "riche" mais je me fais assassiné dans ce pays de fous. A tel point c'est que je suis en train de chercher une maison a Bruxelles...
Réponse de le 30/08/2012 à 13:32 :
@ bob44 : vous êtes intoxiqué par les affirmations fausses de Picketty et consorts. Perso, j'ai lu leurs livres, mon métier c'est la finance et la fiscalité, et j'ai une formation de statisticien. Je vous démontre par A + B que votre affirmation est parfaitement fausse ...
Sauf, bien sûr, pour tous nos élus énarques ...
Réponse de le 30/08/2012 à 13:42 :
Vous oubliez les célibataires et pas forcément les cadres. Pour ma part je suis cadre depuis peu, alors ok je n'ai pas d'enfant à charge, mais je ne suis pas propriétaire de mon appartement, je n''ai pas non plus de demi-part ou d'économie d'impôts sur des investissements locatifs type scelliers de quoi faire baisser mes impôts. Je paye mes impots plein pôt et croyez moi, je paye + que des gens qui sont propriétaires de leur logement, de plusieurs appartements...qui ont bénéficié de toutes ces niches fiscales.
Réponse de le 30/08/2012 à 14:16 :
Une source parmis de très nombreuse autres (et c'est pas presse bolchévique cette fois) : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-riches-paient-ils-vraiment-autant-d-impots-que-les-autres_262643.html
Réponse de le 30/08/2012 à 14:25 :
"Je vous démontre par A + B que votre affirmation est parfaitement fausse ... " ok allez y !
Réponse de le 30/08/2012 à 15:06 :
@libre "Des multinationales qui se sont évidement organisée pour établir leurs sièges à l'étranger, découragée par le fiscalisme français ?" LOL ben oui vous avez raison faut les laisser tranquille ces gentils multinationales et surtout pas les taxer. Elles sont toutes découragées les pauvres. C'est comme les paradis fiscaux c'est sympa, faut surtout pas que l'état régule, c'est tellement bien les profits sans contrepartis;-)
Réponse de le 30/08/2012 à 15:39 :
à bob44. Réveillez vous vous vivez dans une économie de marché, meme si la majorité des états font tout pour lui nuire. Pourquoi voulez vous que des entreprises privées se donnent la possibilité de payer moins d'impot légalement ? Le droit c'est le droit. Dites si vous faites vos courses dans le commerce le plus cher ? Non évidement si vous trouvez moins cher ailleurs vous n'hésiterez pas à quitter votre commerçant du coin de la rue, c'est ce qu'on appelle la concurrence, et la concurrence fiscale existe heureusement. Ce qu'il faut déplorer ce n'est pas le fait que ces entreprises partent dans d'autres pays, mais plutot pourquoi vos amis politiciens s'acharnent 'ils à tout faire pour les faire fuir ? Je vous signale aussi qu'ils n'y a pas que les multinationales qui s'en vont, toutes les PME et PMI, les indépendants et les entrepreneurs de la nouvelle génération qui le peuvent, le font également. La faute à qui? La faute aux politiciens français bolchéviques qui détestent que l'individu, ou que des groupes d'individus, s'enrichissent et profitent de leur liberté. Mais le problème pour eux c'est que bien d'autres pays accueillent les bras ouverts ces sources de richesses qui ont fuient la France.
Et les paradis fiscaux existent pour les memes raisons, à force d'imposer et de rajouter toujours plus de taxes ceux qui peuvent partir avec leurs richesses le font, exactement comme vous qui avez le choix de faire vos courses au coin de la rue, ou dans un supermarché, c'est votre choix et votre liberté, et pour ma part tout le monde doit de ses libertés, entreprises comme individus. J'ai une question. Préférez vous vivre dans un paradis fiscal ou bien dans un enfer fiscal ? Si l'enfer vous convient d'avantage ne partez pas à l'étranger, et montrez nous comment créer une entreprise, embaucher des salariés et payer toutes vos taxes qui ne font que grossir au lieu de donner des leçons aux autres.

Au lieu de dénoncer les conséquences de votre idéologie bolchévique ayez l?honnêteté de reconnaitre les causes, et vous comprendrez pourquoi ceux qui peuvent fuir le font. Je sais que le modèle cubain ou coréen du nord vous fascine surement, mais un libérale comme moi, désolé.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:42 :
Je vous informe qu'à part la Corée du Nord ou Cuba, tous les autres pays sont des paradis fiscaux si je compare le niveau de prélèvement (de vol) infligé par l'état français. La France est le plus le plus taxé des pays de l'OCDE. Vous voulez "réguler" quoi exactement ? Vous voulez envoyer l'armée française dans les pays qui n'osent pas taxer autant que les collectivistes français ? Quelle rigolade !! Non mon cher c'est à la France de changer, et non au monde entier de se précipiter aussi que la France dans l'abime tellement elle déteste la liberté individuelle et les entreprises. Nuance !!
Réponse de le 30/08/2012 à 15:58 :
@ Libre : je confirme vos dires, mieux, je cite des chiffres : en 2010 (cela s'est dégradé depuis), l'étude de Pricewaterhousecoopers sur l'attractivité fiscale de 183 pays (pas de chiffres sur cuba et corée du nord, curieux ?) parue dans les échos du 15/11/2011, la France se classe au 164 ème rang pour la pression fiscale ... alors on peut penser que les paradis fiscaux sont nombreux, et que la France ressemble plus à une enfer fiscal....
a écrit le 30/08/2012 à 12:44 :
En Espagne, quand on voit que les propriétaires potentiels n'achètent plus d'immobilier, on leur tend une carotte en simplifiant pour eux les rapports avec les locataires qui ne paient pas leurs loyers : ils deviennent plus facile à virer !
En France, quand on veut encourager les entreprises a embaucher ...on les taxe un peu plus, et on leur fait un beau discours !!
a écrit le 30/08/2012 à 12:37 :
Change de métier alors MOSCO.
a écrit le 30/08/2012 à 12:21 :
S il étaient honnête chose rare chez un énarque il commenceraient par libéraliser le travail supprimer les 35h dramatique pour nous les ouvriers !!!
À quand les camps de rééducation pour tous ces bobos énarques à la pensée unique contant d eux
Enfermez les ils nous gavent !!!!
Un ouvrier
Réponse de le 30/08/2012 à 12:36 :
Il faut revenir au moyen-âge avec le travail journalier !
Libéraliser le travail ? Installez vous à votre compte ! Vous travaillerez autant que vous voulez !
Réponse de le 30/08/2012 à 12:38 :
Tout à fait d'accord avec vous, un cadre.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:45 :
Si la situation d'employeur vous parait si enviable...prenez des risques : mettez vous à votre compte !!! mais le confort de la fonction publique vous parait peut-être plus agréable !
Réponse de le 30/08/2012 à 13:13 :
+ 1 !!
Réponse de le 30/08/2012 à 14:17 :
C'est comme la CMU, les congés payés et le SMIC faut supprimer tout ça c'est des mauvaises mesures gauchistes...
Réponse de le 30/08/2012 à 15:26 :
C'est exact il faut les supprimer, c'est contre productif et très nuisible d'abord envers les salariés, à cause de cela leurs salaires sont plafonnés vers le bas, mais comme de toutes façon les entreprises sont ultra taxés elles ne peuvent payer plus, je signale aussi que les salariés sont ultra taxés - 25 % sur leurs fiches de paie pour entretenir un état bouffi, c'est une honte.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:30 :
ceux qui parlent comme vous tous, sont ceux qui sont nés avec une cuillere en or dans la bouche, sont ceux qui n'ont jamais eu de galere dans la vie, qui ont ete placés dans leur travail par papa/maman ... on dirait les enfant de Cavaliere , je vous jure.... un petit stage dans les pays en guerre vous ferait a tous du bien . ! ! !
ce que j'adore, c'est ceux qui signe "un cadre", " un chef d'entrp" , vous me faites marré....
je ne suis pas chef d'entreprise, mais je mettrai ma main au feu, que je gagen deux a trois plus que vous ...; sauf que j'ai vecu dans un pays sous dictature, fais une revolution, et ai emigré... et j'ai du prendre en plus, le travail d'un bon francais dit donc !!!! mais je vous em.rde ...;pour l'ouvrier en haut ... j'ai ete moi meme ouvrier il y a un temps.. ... je sais pertinament que c'est plus que dur, et mal recompensé, mais si vous parlez comme ca, c'est que vous avez (tout comme moi) profité des années fastes du btp (jusqu'a fin 80 au pire, jusqu'a 95 au mieu ,) ou l'on declarait pas grand chose, pour pas payer d'impots ... c'est fini tout ca !
Réponse de le 30/08/2012 à 15:43 :
C'est exact il faut supprimer tout cela.
a écrit le 30/08/2012 à 11:38 :
comment, alors que Mr Cahuzac annonce en gros 20 milliards d'impots supplémentaires minimum pour 2013, peut on faire de la fiscalité qui n'est pas défavorable aux entreprises ???

La logique des raisonnements économiques socialistes m'échappera toujours ...
Réponse de le 30/08/2012 à 12:15 :
Vous devez avoir eu une experience malheureuse dans votre enfance avec un socialiste pour avoir une haine aussi viscérale et irréfléchi du socialisme. Pour information ,car a priori votre pensée s'est arrêté il y a 30 ans, le PS français n'a jamais eu et n'a rien a voir ave le PC stalinien. Merci d'éviter ce genre de rapprochement douteux dont vous inonder vos commentaires.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:29 :
@ chich : question : faut-il avori une expérience malheureuse avec le nazisme pour le détester ? faut-il être irréfléchi pour détester le nazisme ?
Sur votre argumentation comme quoi le socialisme n'a rien à voir avec le stalinisme, c'est l'argument classique des communistes. Pour information : fascisme, nazisme, stalinisme, communisme, socialisme et social démocratie sont tous des dérivés du socialisme ...
en cela, je ne fais que répéter ce que Hayek a démontré dans "la route de la servitude" en 1944, amplement vérifié empiriquement tout au long du 20 ième siècle. Merci donc d'étudier les fondamentaux du socialisme afin d'être capable de comprendre ces rapprochements qui n'ont rien de douteux.... A moins que pour vous, les faits et la raison logique soient par nature "douteux" en bon relativisme socialiste ...
Réponse de le 30/08/2012 à 12:34 :
à Chich. A part vos attaques personnelles contre ceux qui ne partagent pas vos opinions bolchéviques et anti libérales, on n'apprend jamais rien avec vous, vous ne faites que nier l'évidence des faits, et les faits sont que vos copains les politiques collectivistes étranglent la France, les entreprises et les citoyens avec leur étatisme voulant s'occuper de tout, au nom du peuple bien sur. Mais en fait il ne s'agit qu'une mafia qui crée de la misère en nuisant fortement aux entreprises et aux créations de richesses dans ce pays, sous couvert de défense du citoyen. En fait vos amis politiciens créent de la pauvreté pour aprés s'en occuper pour qu'ils se donnent des fonctions pour eux memes, hautement rémunérées. Et le tout bien sur, au nom de la solidarité, exactement le meme discours que Castro ou que la Corée du Nord, que meme les anciens pays sous la botte de vos amis socialo communistes ont défendus durant des décennies.

Non seulement le socialisme c'est du communisme, mais en plus, et au nom des 200 millions de morts chinois, et des 80 millions de morts de Staline dans leurs propres pays, vous devriez avoir honte de défendre des idéologie qui assassinent votre pays, et à terme vos compatriotes, tout en les maintenant dans la pauvreté et la précarité. Si vous etiesz un amoureux de la liberté et du bien etre de vos compatriotes, comme pour vous memes et votre famille, vous ne pourriez pas faire autrement que d'étre un libéral humaniste.

A moins bien sur que vous profitiez du systeme collectiviste actuel d'une façon ou d'une autre, et que votre intérêt personnel l'emporte sur votre honnêteté intellectuelle, et humaine.

Apportez nous donc du concret dans vos propos si vous etes en mesure de débattre, ce que je doute vraiment car aucun de vos arguments présentés à ce jour ne résiste à l'évidence des faits.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:39 :
ce constat de john galt n'a rien à voir avec une pseudo-haine ! La réalité, c'est que les taxes ont augmentées sur le travail, l'ISF (pour ceux qui sont concernés) à augmenté, l'IR pour les gros revenus a augmenté ... et notre brave ministre vient essayer de nous expliquer le contraire ..!!! Il faudra qu'il mette ses actes et ses discours en adéquation !!
Réponse de le 30/08/2012 à 12:43 :
Il est vrai que le PS et le PC n'ont jamais été alliés. Mais votre pensée s'est peut-être arreté il y a 30 ans ...
De plus, je pense qu'il s'agit ici d'une haine des socialistes et non une haine du socialisme qui n'a rien à voir avec le courant politique. Encore une confusion pour faire passer la gauche pour des défenseurs de la veuve et de l'orphelin et la droite pour la méchante. Une réduction bien primaire.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:45 :
quelques arguments de votre part intelligents bien sûr non pompés dans le manuel du petit socialo MJS. allez chiche
Réponse de le 30/08/2012 à 12:54 :
Rassurez vous Chich, aussi bien john galt que moi meme savons de quoi nous parlons. Il ne s'agit pas de haine mais de constater ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et le socialisme a toujours apporté la ruine aux peuples qui se sont laissés séduire par cette gangrène, et l'expérience français devrait suffir à elle seule à illustrer mes propos. Nier l'évidence et le fondement du dogme de votre idéologie profondément anti individu, vous etes un nuisible, ou plutot ceux qui représentent votre doctrine anti peuple.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:53 :
Nier l'evidence est tout simplement une base integrée a la facon de penser en france... Les francais on besoin de reve pour vivre et continuent a croire a tout les reves que leur promettent d'accomplir tout les classes politiques francaises...
a écrit le 30/08/2012 à 11:27 :
"Pas de fiscalité défavorable aux entreprises". Il va remettre l'avoir fiscal sue les dividendes d'entreprises françaises? Supprimer la CSG/CRDS sur le PEA? etc...
NON, nouvelles taxes / dividendes, sur les transactions etc... Les mots c'est bien gentils, mais seul les actes on une conséquence réelle. Le bilan des politiques françaises (gauche et droite) c'est une hémorragie des investissements privés et des valorisation d'entreprises françaises en chute libre. Les seuls a aimer ces politiques c'est les banquiers Suisses, Anglais etc...
a écrit le 30/08/2012 à 11:22 :
et je , je, je ne veux pas, non plus, d 'une fiscalité qui massacre les classes moyennes !!!

que veux -- je, je je ?? no lo sait...
a écrit le 30/08/2012 à 10:59 :
lui,montebourg etc auraient du y penser plus tot;les entreprises ,n'ont plus aucune visibilité donc,elles n'embauchent pas . nos éleves de l'ENA DEVRAIENT AVOIR OBLIGATION de vivre en entreprise pendant au moins un an. ou peut etre faut'il simplement fermer cette école qui n'a pas su s'adapter au monde moderne
a écrit le 30/08/2012 à 10:37 :
wai ... merci pour la suppression de la loi Fillon !!!!!!!!!! Bref du foutage de g....
a écrit le 30/08/2012 à 10:29 :
Dédicace à John Galt :
http://www.marianne2.fr/Zoom-sur-l-alternative-economique-proposee-par-Paul-Krugman_a222057.html
Réponse de le 30/08/2012 à 11:25 :
@bob44 : merci beaucoup pour cet article qui démontre à l'envi que :

- Marianne est avant tout un journal (torchon ?) jsute bon à nourrir les populistes à l'intelligence limitée, mais ça, on le sait depuis longtemps,
- Krugman est un pur keynésien qui n'a pas encore compris que Keynes a toujours eu tort sur tout, lasituatino actuelle est là poru le démontrer,
- Krugman, comme tout bon keynésien (et socialiste) explique que sir le keynésianisme (et lesocialisme) ne marche pas, c'est qu'on en fait pas assez,
- Krugman sousentend que des énormités anti libérales sont prononcées par des "néo libéraux" que manifestement il ne commait pas,
- que justement ceux qu'on appelle techniquement "les néo libéraux" dont le représentant le plus illustre est milton Friedman avaient parfaitement compris la crise de 1929, à l'inverse de Keynes et Krugman, d'ailleurs, Friedman a reçu le prix nobel pour ses travaux sur la crise de 1929, et Bernanke a appliqué les recettes de Friedman et de Rothbard (et non de keynes) au moment de lehman brothers en 2008.

Bob, il fautbien comprendre que cette crise est l'an II de la mort des idées socialo-communistes, ainsi que la mort définitive des principes de Keynes, seulement aucun profiteurs de ces théories fumeuses (krugman et nos dirigeants) ne veulent le reconnaitre et nous entraine vers l'abime. Et il y a des gens bélants comme vous qui sont incapables de la moindre réflexion logique et qui vont couler avec eux en accusant les seuls capables de nous faire flotter ...
Réponse de le 30/08/2012 à 11:29 :
@ bob44 : tenez, un peu de confiture intellectuelle pour vous, mais j'ai peur que vous ne soyez parfaitement hermétique à un vrai raisonnement économique basé sur les faits, la raison et la logique : http://www.contrepoints.org/2012/05/27/84684-jouons-avec-les-chiffres-de-krugman

et encore, sur Keynes, pour comprendre pourquoi Krugman a tort : http://www.contrepoints.org/2012/05/26/84581-keynes-a-court-terme-nous-sommes-tous-morts
Réponse de le 30/08/2012 à 11:42 :
Je suis tout à fait d'accord avec votre point de vue logique et historiquement vrai john galt, et j'ajoute que je vous remercie pour le lien du site Internet "contrepoint" que vous nous avez fourni hier.

Je suis toujours stupéfait de lire les commentaires d'individus soi disant soucieux du bien de leurs compatriotes dans le désarroi professionnel et financier, alors qu'ils refusent de voir en face que ce sont les politiques conservato collectivistes au pouvoir depuis 40 ans en France qui en sont les responsables.
Les collectivistes et les conservateurs tous anti libéraux, donc anti liberté, sont les seuls responsables de la décrépitude de la France, et de l'Europe. Pourtant les français s'évertuent à toujours voter pour eux, tout en accusant les seuls qui n'ont jamais été au pouvoir en France, soit les libéraux, d'être les responsables du marasme français.
A leur décharge les médias qui sont à 90% de gauche d'après les chiffres de l'INSEE, collaborent avec les politiques français pour les couvrir et manipuler l'information.
En fait à part la violence faite aux citoyens, nous sommes dans un régime dictatorial, bolchévique et étatiste (les 3 sont indissociables).

Le seul conseil, que j'applique à moi même, c'est d'acheter de l'or physique rapidement, avant d'avoir tout perdu à cause la monnaie papier Euro, qui se dévalorise chaque jour, jusqu'à son inéluctable disparition à terme.
Réponse de le 30/08/2012 à 11:57 :
@ Libre : + 1, je n'ai rien à ajouter à votre vision de la France que je partage.
Je vous encourage à visiter le site contrepoints.org qui est le seul site d'information qui vaille le coup intellectuellement, et curieusement, c'est un site libéral...
Et puis, si vous avez lecourage, mais cela vaut le coup, lisez le plus grand roman du 20 ème siècle : ATLAS SHRUGGED, ou la révolte d'atlas, ou la grêve en Français, de Ayn Rand, 1200 pages en papier bible, mais ce livre change la vie, et décrit très exactement avec 60 ans d'avance ce qui se passe en France !!! c'est le livre ayant le plus influencé les américains après la bible, Steve Jobs étant un entrepreneur "randien" et le revendiquant. lisez le, c'est exceptionnel du point de vue philosophique, économique, sociologique, etc etc ... !!!
Réponse de le 30/08/2012 à 12:18 :
Vous savez qu'il existe d'autres sources d'information que votre site partisan ? Quand à Marianne je vous invite à le lire avant de vous en faire une opinion. Et ne me faites pas croire que vous l'avez déjà lu, une personne aussi bornée que vous ne prendrais même pas la peine de lire des idées contraire aux votres.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:23 :
Merci c'est noté. Savez vous ou je peux l'acheter ? Sinon je le trouverai sans aucun doute. Et bravo pour vos commentaires qui ne peuvent que faire du bien , et participer à l'éducation des citoyens (ou plutôt à leur désendoctrinement bolchévique français).
Réponse de le 30/08/2012 à 12:33 :
"la grêve" de Ayn Rand, sur amazon ou fnac.com, il vient juste d'être traduit en français (11/20011) en le lisant, vous saurez pourquoi il n'a pas été traduit plus tôt, nos dirigeants n'apprécieraient pas ...http://www.contrepoints.org/2012/01/26/66370-66370 vous me direz si vous avez aimé ? vous saurez alors "who is john galt ?" :-))
Réponse de le 30/08/2012 à 12:37 :
@ Chich : écoutez, je ne trouve pas d'autres sites partisans de la Raison à part celui-là.
quand à Marianne, c'est un pur torchon populiste et racoleur, étonnant que vous y trouviez une quelconque qualité. quand à y lire des idées contraires aux miennes, depuis quand Marianne parle d'idées ????? Peut-être trouvez vous que Closer ou Voici parlent d'idées alors ???Contrairement à vous, avant de pouvoir critiquer, je lis et je comprend, ce qui n'est manifestement pas votre cas. On en peut critiquer que ce que l'on comprend. tenez, comment reconnait-on un socialiste ? c'est quelqu'un qui lit marx et lénine. Et comment reconnait-on un anti socialiste ? c'est quelqu'un qui a COMPRIS Marx et Lénine.
Essayez de comprendre de libéralisme, et vous serez bienen peine de critiquer ...
Réponse de le 30/08/2012 à 12:38 :
"Marianne est avant tout un journal (torchon ?) jsute bon à nourrir les populistes à l'intelligence limitée, mais ça, on le sait depuis longtemps" probable mais c'est le cas de toute la presse française alors.
"Krugman, comme tout bon keynésien (et socialiste) explique que sir le keynésianisme (et lesocialisme) ne marche pas, c'est qu'on en fait pas assez" mais où diable voyez vous du socialisme aux USA ???
Et pour vos articles, je cite "Et voilà toute l?ironique cruauté de la Théorie Générale face à la crise de la dette publique : sa préconisation est d?accroître les déficits !" mais qui accroit en ce moment les déficits en grèce si ce n'est les cures d'austérité ???


"Bernanke a appliqué les recettes de Friedman et de Rothbard (et non de keynes) au moment de lehman brothers en 2008" pour quel résultat ?? La croissance est de retour aux USA ?? Vous savez très bien que leurs chiffres sont pipo..
"il fautbien comprendre que cette crise est l'an II de la mort des idées socialo-communistes, ainsi que la mort définitive des principes de Keynes" la mort des idées communistes c'était en 1990 donc je souscris ou du moins la mort du soviétisme car les idées communistes ne sont pas à jeter en bloc tout comme celle du libéralisme.
Mias j'aimerais surtout comprendre en quoi les politiques austéritaires vous nous amenez à la croissance ? Qui peut croire que les politiques européennes depuis 10 ans on été socialiste alors qu'elles n'ont fait qu'appeler à plus de dérégulation, donc plus de libéralisme économique.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:42 :
@john galt "vous saurez pourquoi il n'a pas été traduit plus tôt, nos dirigeants n'apprécieraient pas" mais LOL putain tu crois que les théories ultralibérales ça leur fait peur... c'est ce qu'il font depuis 20 ans !
Réponse de le 30/08/2012 à 12:43 :
à Chich. A ça c'est la meilleur !! Voila qu'un anti libéral bolchévique nous dit quoi lire pour nous faire une culture économique et citoyenne. Sachez cher Chich que le site qu'a donné john galt n' rien de politique, ce n'est pas un parti, mais un condensé de plusieurs sources d'informations, d'histoires et de faits avérés et vérifiables indiscutable, mais il existe aussi d'autre site qui vous seront plus accessibles, si c'est trop pour vous, par exemple : www.alternative-libérale.fr
56 % de la richesse créé en France et spoliée par vos amis politiciens pour des raisons politiciennes, et pour donner l?aumône au bon peuple qu'ils ont précipités eux memes dans la misère, tout en accusant les autres qui osent sans sortir mieux, tout en empochant au passage des rémunérations indécentes sur le dos des contribuables.
Je confirme les propos de john galt sur Marianne qui n'est qu'une bouillie d'écrits d'anarchistes sur le retour.
Réponse de le 30/08/2012 à 12:48 :
Merci john. Avez vous lu les écrits de Bastiat ? Pour ma part j'apprécie ces ?uvres et sa vision. Seule la liberté "à tous les étages" génère de la richesse, et par extension le bonheur des individus, que les collectivistes détestent tant. Je précise que le bonheur est une notion toute relative bien sur, et c'est à chacun de le déterminer pour lui meme, en jouissant de toute sa liberté de le construire, et de jouir, au moins, des richesses qu'il crée lui meme par son travail, et ses entreprises privées..
Réponse de le 30/08/2012 à 13:00 :
à Bob 44. S'il vous plait commencer par vous faire une culture économique, et surtout apprenez ce qu'est le libéralisme humaniste, comme décrit, entre autres, par Bastiat, un français du 19 eme. Lorsqu'un gouvernement sort de ses fonctions régaliennes hautement contrôlées par le peuple, et qu'il intervient autant dans la vie dans l'économie et dans la vie des individus, et qu'il se créé une caste électoraliste de plus de 5,5 millions de fonctionnaires pour un pays de seulement 655 millions d'habitants, et qu'il vole 56 % de la richesses des individus pour cela, alors de fait, nous sommes dans un pays collectivistes, donc socialiste. Alors non il n'y a jamais eu de politique libérale en France, seulement des conservateurs ou des socialistes, assez dur à distinguer dans ce pays.
Réponse de le 30/08/2012 à 13:10 :
@ John Galt : Merci pour le livre dont vous parlez, je vais l'acheter rapidement car en effet il a l'air de contenir toutes les informations necessaire afin de faire comprendre au gens que le "liberalisme" est mal accepter alors que c'est la seul solution fonctionnel, du moins a long terme...
@ Libre : Votre vision de notre pays est tout fait exacte... Enfin je rencontre des gens qui comprenent l'economie...

Un plaisir d'echanger avec vous messieurs...
Je pense que maintenant que je vous ai trouver ici je vais accorder un peu plus de temps a mes commentaire afin d'etayer meiux mes propos...
En tous cas, merci pour l'info sur le livre...
Réponse de le 30/08/2012 à 13:19 :
Merci M92, pour john et pour moi, on vous lira avec plaisir ici meme.
Réponse de le 30/08/2012 à 13:30 :
@ Libre : Bastiat est un de mes auteurs favoris, d'ailleurs vous pouvez télécharger sur contrepoints "le very best of de Frederic Bastiat" qui est un condensé de ses meilleurs passages, excellentissime.

@ M92et Libre : j'espère que Atlas Shrugged vosu estomaquera autant que moi. Un petit conseil toutefois, lestyle de Rand est parfois pas facile, et il faut passer les 550 premières pages pour que vouscommenciez à entrer dans la 4ème dimension. A quel moment exactement ? Au moment ou Francisco d'Anconia commence à expliquer ce qu'est l'argent... M92 et Libre, je compte sur vous pour me dire ce que vous en avez pensé quand vous l'aurez lu, merci bcp !!!
Avec des gens honnêtes et faisant marcher leur raison, la France peu se redresser !!!
Réponse de le 30/08/2012 à 13:37 :
@ bob44 : nosu appliquons des politiques ultra libérales en France depuis 20 ans ?!?!?

Manifestement, une telle affirmation de votre part ne démontre que votre totale ignorance de ce qu'est le libéralisme (l'ultra libéralisme est un mot fourre tout n'ayant aucune signification).
A moins que pour vous, comme pour Mélenchon, tout ce qui n'est pas une politique communiste soit ultra libéral ... réducteur comme vision ...
Réponse de le 30/08/2012 à 14:02 :
john je n'y manquerai pas, il me faudra quelques semaines pour le lire mais je le lirai.
Vous etes dans la finance, moi aussi, et la définition de l'argent est très intéressante. Malheureusement les états se sont accaparé cet outil, qui ne devrait pas être sous le contrôle des gouvernements qui en ont fait un outil d'oppression et de corruption, d'abord à leur profit.
Pour moi, depuis Bretton woods en 73, et l'abandon de l'étalon Or, le papier ne vaut plus rien car il ne correspond plus à la seule valeur intangible qu'est l'Or, et non manipulable pour des raisons d?intérêts privés.
Depuis la masse monétaire papier n'a pas cessée de gonfler, ce qui crée de l'inflation,surtout depuis les années 2000, et dernièrement (Quantitive easing, dettes, taux de base trop bas, etc..) ça sera l'éclatement de la bulle que nous commençons seulement à apercevoir, mais ce n'est rien par rapport à ce qui arrivera prochainement, à savoir la ruine générale de ces monnaies, et des individus ne possédant que des billets de banque.
Souvenons nous des assignats du 18 eme, par deux fois dans ce siécle, les memes causes ont entrainées les memes conséquences. Je rappelle aussi que la durée de vie moyenne historique des monnaies papiers ne dépasse pas les 73 ans. Et pour l'Euro, entre autres, c'est pour bientôt la fin.
Les politiques, certains banquiers, et des intérêts privés ont nuits gravement au capitalisme, et au libéralisme, mais ça deviendra surement bien pire prochainement.
En attendant le rétablissement d'une monnaie papier crédible étalonnée le plus possible à l'or, il vaut mieux protéger ses actifs dans cette valeur refuge qui risque de décupler sa valeur lors des prochains bouleversements monétaires à venir. Il s'agit de mon opinion, mais c'est à mon tour de vous donner l'adresse d'un site sur le sujet que j'affectionne : www.24gold.com
Réponse de le 30/08/2012 à 14:19 :
Très juste john, de plus l'ultra liberté est un non sens, il n'y a que la liberté, qui est un droit humain inaliénable par essence, mais souvent volée par les collectivistes. L'ultra liberté voudrait signifier pour les bolchéviques qu'en quantité trop importante la liberté serait nuisible pour la collectivité, et donc ceux ci s'arrogent le pouvoir et le droit de dicter au peuple ce qui est tolérable en terme de liberté pour le peuple, et tout cela encore et toujours au nom du peuple.
C'est comme ci on demandait aux inquisiteurs de déterminer ce qui est sexuellement permis de faire dans son lit avec sa femme, ceux ci s'empresseront de vous dicter des règles, les leurs, au nom de la religion et de la "morale". Pourquoi donc avons nous remis notre pouvoir de déterminer notre niveau de liberté entre les mains d'un groupe qui lui a intérêt de vous la limiter, pour exister, c'est un non sens.
La déclaration des droits de l'homme de 1789, et la constitution française déterminent très bien ce qu'est la liberté des individus, comme des USA qui a inspiré Tocqueville il me semble.
Le préambule : Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l?ignorance, l?oubli ou le mépris des droits de l?homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d?exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l?homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, et au bonheur de tous. En conséquence, l?Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l?Être Suprême, les droits suivants de l?homme et du citoyen.
Et l'article 4 déclare : La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi l?exercice des droits naturels de chaque homme n?a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société, la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
Par conséquent il ne peut exister aucun droit légal d'interdire ou de limiter les droits des individus si celle ci ne nuit à personne, et épanouissement personnel, et la jouissance des richesses que l'on crée légalement ne peut en aucun cas être limitée. Par conséquent la notion d'ultra liberté proférée par les bolchéviques est de fait anticonstitutionnelle, et inhumaine.
Réponse de le 30/08/2012 à 14:22 :
@libre " libéralisme humaniste" je parle de libéralisme économique c'est pas du tout la même chose, la libération des moeurs c'est pas moi qui vait être contre..
@john galt, je remarque que vous ne répondez pas sur le bien fondé des politiques austéritaires et la soit dissante croissance qu'elles doivent apporter, ni sur les USA qui est qd même l'un des pays les plus libérales qui soit.
Je persiste les politiques des 20 ou 15 dernières années sont allées dans votre sens (y compris osus jospin) : libéralisation, dérégulation. Les coûts de la fonction publique n'ont pas augmenté avec la population.
Réponse de le 30/08/2012 à 14:34 :
A John : en effet, je pense que toute les personne se presentant comme etant de gauche considere qui est liberal tout ce qui n'est pas communiste... Or, c'est faux. Aucun pays actuellement ne pratique le vrai liberalisme... meme pas les usa...
Pour le livre, promis je vous dis ce que j'en pense des que je l'ai fini ;)
Réponse de le 30/08/2012 à 14:35 :
Je rectifie, il s'agit de www.24hgold.com
Réponse de le 30/08/2012 à 14:43 :
Pour acheter de l'or physique : https://www.cortalconsors.fr/Notre-offre/Or-Physique...
Appelez moi directement, moi aussi je suis en banque, et je commercialise entre autre ce produit...
Pour ce qui est de la monnaie, je suis d'accord et pas d'accord a la fois. Au lieu de representer un actif en particulier, desormais les monnaies represente toute une economie, ce qui l'a rend plus vulnerable, certes, mais aussi plus realiste vis a vis de l'economie dans laquelle elle sert... Sur le principe de, les etats ce sont accaparer cet outils, oui, d'accord a 100%, dans tout les sens du terme. Que ce soit par des mecanisme intelligent qui font que ces etats en font ce qu'il veulent, et d'autant plus quand ces fameux etats empeche ses citoyens de developper sont economie, et donc de la masse monetaire et/ou de la richesse...
Réponse de le 30/08/2012 à 14:45 :
@libre " la notion d'ultra liberté proférée par les bolchéviques est de fait anticonstitutionnelle, et inhumaine." vous avez vu ça où ?
Réponse de le 30/08/2012 à 14:52 :
@bob44 : les deux sont intimement liés... comment pouvez-vous etre liberal humainement sans l'etre economiquement??? Concernant les politiques des 30 dernieres années, non ce n'est pas une politique liberal, des montages de regles, d'obligation et de devoirs ont ete ecrite dans nos lois durant ces 30 dernieres années... Parlons seulement des 35heures...c'est liberal ca?
Réponse de le 30/08/2012 à 15:00 :
"Appelez moi directement, moi aussi je suis en banque" LOL avec john galt et libre on a les 3 financiers qui viennent nous expliquer que le système qui se casse la gueule à cause d'une crise financière c'est la faute aux politiques socialistes... trop drôle continuez..
Réponse de le 30/08/2012 à 15:07 :
Je vous réponds bob44. Pour un véritable libérale, ou libertarien, il n'y a pas de distinction à faire entre liberté économique et liberté individuelle, car la liberté d'entreprendre et de profiter des richesses que l'on a soi meme créé par ses entreprises, ou par transmission d'héritage, ou grace à toute autre source légale, ou la liberté d'expression ou de mener sa vie comme on l'entend pour soi et sa famille, sont les composantes memes du libéralisme humaniste. On ne peut séparer les deux, il n'y a pas de liberté économique dans une société qui ne respecte pas la liberté individuelle, je sais que c'est un discours peu usité en France, mais c'est un fait, les deux sont indissociables. Sinon c'est un non sens. Dites moi dans quel pays vous observez une réelle liberté économique sans que les individus ne puissent jouir de toute leur libertés, ou du moins suffisamment pour avoir envie d'entreprendre. Je vous informe que ce sont vos politiciens, pour qui vous votez surement à la lecture de vos commentaires, qui cherchent à séparer l'économie de l'humain, alors qu'en faite il n'y a pas d'économie libre sans individus libres, un point c'est tout. Pour exemple la Chine exploite un système capitaliste "sauvage", mais ne concède presqu'aucune liberté pour ses citoyens. Est ce du libéralisme ? Non, donc je ne prône en aucun cas un système qui exclue la liberté individuelle, la liberté économique et les valeurs humaines, intangibles pour moi. Les collectivistes français voudraient une économie florissante, donc libérale, mais en même temps ils ne supportent pas la réussite individuelle, et surtout pour eux l'individu doit se confondre dans la collectivité, pour bien sur les manipuler, les contrôler et les asservir à leur profit.
Mon exemple des "m?urs" n'est qu'un exemple pour illustrer mes propos antérieurs, j'espère que vous finirez par en comprendre le sens.

Et non les USA ne sont pas un pays libéral par excellence, vous subissez la propagande de vos médias bolchévique, disons que c'est un pays ou il y a moins de contrainte au droit d'opinion, à la liberté d'entreprendre et à la liberté de jouir de ses richesses qu'en France, mais c'est tout. Quand à leur politique actuelle sur leurs mesures d'austérité, je dirais que les mêmes causes engendrent toujours les mêmes conséquences, l'étatisme nuit gravement aux citoyens, et à l'économie. Pour rappel je vous signale que la crise des subprimes vient du fait que Greenspan(ex patron de la FED), sur ordre de Clinton en 2001, a ordonné aux entreprises quasi étatiques et en situation de monopole, que sont Fanny Mae et Freddy Mac d'accorder des prets à des insolvables pour stimuler artificiellement l'économie, à des fins politiques. Le Résultat ? Les banques entrainées dans cette magouille ont cherchées à se débarrasser des ces créances douteuses en "refourguant" des produits financiers du type subprimes. Et vous connaissez les conséquences de cet interventionnisme étatique américain profondément anti libéral je crois. Et à chaque fois c'est la même chose, dés que les politiques se donnent le droit d'intervenir dans une économie, qui s'équilibre normalement toute seule, si on voulait lui fiche la paix, le peuple et les entreprises trinquent à terme, et les finances dites "publiques" aussi.
Non mon cher jamais nous avons eu un gouvernement libéral en France, et les quelques abandons de bastions bolchéviques comme France Telecom, par exemple, en France ont été possible parce que l'Europe a botté les fesses de la France, mais malheureusement 56 % des richesses produites en France, donc par le monde privé, sont confisquées par vos amis politiciens. La France a fait le minimum, sous peine de se voir exclue de l?Europe, mais en fait n'a presque rien fait. Je précise au passage que pourtant le fait d'avoir "libérer" France Telecom, et le marché des télécoms, cela s'est traduit par la création de 150.000 nouveaux emplois dans ce secteur, et une multitude de nouveaux produits et services pour les consommateurs, et à leur profit. Aujourd'hui on peut téléphoner gratuitement presque dans le monde entier, avoir une connexion Internet rapide illimitée, la TV en HD, etc..grâce à la libéralisation de ce secteur. Qu'attend donc la France pour appliquer cette formule à l'ensemble des secteurs économiques ?
Voici mes réponses mon cher, c'est de cela que vous devriez vous inspirer, plutôt que de palabrer sur des politicars sans intérêts, Jospin ou autre...
Réponse de le 30/08/2012 à 15:11 :
à Bob 44. Relisez le préambule de la déclaration, et en particulier l'article 4, et vous comprendrez qu'il n'y a aucune limite à liberté individuelle, sauf si celle ci nuit à celle des autres, mais malheureusement les politiciens ont réussis à faire croire aux citoyens et à l'opinion que par essence la liberté individuelle était forcément aux détriment des autres, et au nom de leurs idéologie anti libérale ils se donnent le droit d'intervenir dans tous, et de voler les ressources du pays (56%) pour entretenir sa propre caste électoraliste qui a interet à ce que rien ne change.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:11 :
@M92 "comment pouvez-vous etre liberal humainement sans l'etre economiquement???" si si on peut je vous assure, les deux sont pas liées du tout, liberté des moeurs et liberté économique ça n'a strictement rien à voir, l'argent est pas encore partout !
"Parlons seulement des 35heures...c'est liberal ca?" non mais c'est bien là seule avec la CMU, les congés payés et la retraite à 60 ans mais bon allez expliquer aux ouvriers que toutes ces mesures sont nulles. Les politiques européennes sont allées dans le sens de la libéralisation et des dérégulation vous pouvez pas dire le contraire ! Mais pour un libéral rien n'est jamais assez libéral !
Réponse de le 30/08/2012 à 15:13 :
Bon je vois que John et son toutou Libre n'ont toujours pas compris que nous sommes en 2012. Petite question ? Pour vous Obama est il un musulman non américain ? Non parce que la Fox a apporté des preuves irréfutables de ça. Vous savez comme votre site qui promet des fait avérés.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:15 :
Oui mon cher Bob 44 je confirme que l'état actuel de l'économie, du gonflement de la masse monétaire après l'abandon de l'étalon Or lors de bretton wood en 73, l'endettement généralisés des états qui en a suivi, et le tout organisé par les gouvernements, a mis l'économie mondiale dans l'état ou elle est, du moins en occident. Je suis dans la finance certes, mais entant qu'entrepreneur indépendant, et non au sein d'une banque ou d'un organisme financier, votre raccourcie caricaturale ne m'étonne pas, il est classique en France.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:26 :
@bob44 : j'étais comme vous bob44 plein de vigueur et d'ambition. Puis j'ai lu les commentaires arriérés de John, Libre et maintenant M92, un long soupir de dépit finissant la lecture. Laissons les dans leurs "thinks-thanks"du 19ème siècle. Allez je suis sympa, du début 20ème car le mot blochévique que vous aimez tant accolé à tout et n'importe y avait tout son sens à l'époque (vous savez, il y a 50 ans....). Tenez je vais peut être vous surprendre mais j'ai un profond mépris pour les communistes mais surement encore plus pour les "libertariens" comme vous qui ne réalisent même pas que de part la nature intrasèque de l'Homme revient à légitimiser la loi du plus fort.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:26 :
@libre "mener sa vie comme on l'entend pour soi et sa famille" oui mais on la mène aussi pour l'ensemble la communauté humaine, ne voir que sa propre famille entraine forcément une vision nombriliste et égoiste, que ferez vous si la famille d'a coté n'a pas réussi comme vous , vous la laiserez sur le bord de la route ? Vous me répondrez surement que dans votre société tout le monde peut réussir mais je ne crois plus du tout à une société de plein emploi. Tout l'occident fleurte avec une chomage structurelle de masse, il faut donc répartir et donc partager plutô^t que voir l'accumulation de richese pour un petit nombre et le dénouement pr les autres. Le libéralisme est peut être un bon système dans une société de plein emploi et de croissance mais pour moi c'est deux notions appartiennent bien au passé désormais et il faut penser autre chose. Vous pensez vraiement qu'une société sans état peut être égalitaire ? C'est là ma principale objection au libéralisme, je ne crois pas qu'il puisse permettre à la majorité de partir dans la vie avec les mêmes chances (même si cela est tjs utopique, je préfère tendre vers ça que l'inverse).
Vous parlez de la libéralisation des télécoms qui effectivement a été une bonne chose, mais que dire de la gestion de l'eau, dont les coûts ont augmenté pr le contribuable et dont la gestion est jugée mauvaise. Que dire d'une éducation où il faut s'endetter comme aux USA 40 000 dollars l'année pour s'instruire. Voulez-vous vraiment d'une sociéété entièrement marchande en somme ?
Je ne crois pas à cela, les biens communs que sont l'énergie, l'éducation, la santé et la sécurité ainsi qu'une part de la gestion financière devrait rester/et être géré publiquement.
Réponse de le 30/08/2012 à 15:33 :
@libre " voler les ressources du pays (56%)" l'école gratuite, la santé gratuite, la sécurié gratuite.. tout ça c'est du vol ?? Arrêtez d'être caricatural ça nuie à vos propos ;-)
Réponse de le 30/08/2012 à 15:43 :
@Bob44 : vous admettez que toutes ses mesures sont non liberales et bien de gauche voir d'extreme gauche et vous persistez a dire que nous appliquons une politique liberale... Vous vous contredisez vous-meme...
@Libre : attention a la differance en liberal et libertarien, qui en francais, peut avoir deux signification differante... Personellement, je suis d'accord sur le principe que ce soit deux choses equivalente, mais en francais, certaine personne considerent que ce sont deux choses differantes...
Réponse de le 30/08/2012 à 16:03 :
@bob44 : pour information, rien n'est gratuit, quand vous parlez de quelque chose de gratuit, c'est que c'est quelqu'un d'autres qui le paye pour vous. Et quand seulement 45 % de lap opulation paye pour tout le monde des services qui sont moins efficients que s'ils étaient assurés par le pricé, alors oui, cela s'appelle du vol, car il y a coercition ...
Réponse de le 30/08/2012 à 16:08 :
@M92 et libre : philosophiquement, je suis libertarien, c'est à dire que je pense qu'il n'y a qu'une seule valeur (droit) fondamentale, la Liberté, dont on peut déduire tous les autres droits et toute une éthique. Un libéral, philosophiquement, va plutôt parler de plusieurs "droits naturels" dont la liberté, l apropriété, la sureté, la résistance à l'oppression. Or, il me semble que la Liberté implique les autres droits naturels. En économie, par contre, il ya les libéraux qui sont souvent minarchistes (état minimum) et les anarcho capitalistes qui sont plutôt l'équivalent des libertariens et qui pronent une société sans état. De toute façon, le libéralisme en général est un mouvement philosophique très riche, très diversifié, qui évolue tout le temps, mais qui chérit la seule chose qui peut faire le bonheur des êtres humains : la Liberté !!! Bien cordialement,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :