La Tribune

Social, impôts : Hollande met la pression

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Jean-Christophe Chanut  |   -  835  mots
François Hollande a tenu dimanche soir un discours quasi churchillien en proposant du sang et des larmes sur le plan fiscal, avec 30 milliards de mesures nouvelles pour 2013 . Seule condition pour parvenir à un "redressement de la France dans les deux ans". C'est le calendrier qu'il s'est donné pour inverser la courbe du chômage et rétablir la compétitivité de la France. Ce qui passera, c'est confirmé, par une réforme du financement de la protection sociale, qui s'appuiera sur de nouvelles recettes, sans doute la CSG et une imposition écologique. Les partenaires sociaux ont eux été invités à s'entendre d'ici à la fin de l'année sur la redéfinition du contrat de travail, faute de quoi l'Etat prendra ses responsabilités

 Expliquer sa politique, sa méthode, son tempo.... Tel était l'objectif du président de la République, ce dimanche 9 septembre en intervenant au journal de 20 heures sur TF1. Sans surprise, c'est sur la question de l'emploi et du chômage, principale préoccupation des Français, que le locataire de l'Elysée s'est d'abord exprimé. Non sans panache, au vu des perspectives de croissance pour le moins atones, le président s'est donné 2 ans pour inverser la courbe du chômage et améliorer la compétitivité du "'made in France".

Priorité à l'emploi

Sans surprise, François Hollande a rappelé les actions engagées pour lutter contre le chômage: projet de loi sur les emplois d'avenir, négociation sur le contrat de génération, début de la négociation sur la sécurisation des parcours professionnels (flexibilité à la française, simplification et sécurisation des procédures de licenciements économiques, etc.). A cet égard, sur cette dernière négociation, le président a décidé d'accélérer les échéances. C'est finalement à la fin de l'année que patronat et syndicats devront rendre leur copie et non à la fin mars 2013. Faute d'accord, le gouvernement imposera ses vues. Une accélération que le ministre du Travail, Michel Sapin, avait d'ailleurs déjà suggéré la semaine dernière. François Hollande espère un accord "gagnant/gagnant" pour les salariés et les entreprises, parlant même de "compromis historique". . Mais pour gagner la bataille de l'emploi, il compte aussi beaucoup sur le rapport du commissaire aux investissements, Louis Gallois, qui doit rendre en octobre son rapport sur la compétitivité.

La réforme du financement de la protection sociale confirmée et applicable dès 2013

A cet égard, le président a été très clair, il y aura bien une modification de l'assiette de financement de la protection sociale pour soulager le coût du travail. Tout ne sera plus basé sur les seules cotisations sociales. Il a laissé entendre qu'une partie serait transférée sur la CSG - qui a le mérite de toucher tous les revenus, y compris ceux du capital - mais également sur "une taxe écologique". Une réforme qui, là aussi, sera connue pour la fin de l'année et qui sera donc applicable dès 2013.

30 milliards  à trouver dans le budget 2013 pour une croissance limitée à 0,8%

S'agissant de la préparation du budget 2013. Le Président a préféré miser sur le pire en prévoyant une progression du PIB limitée à 0,8% (au lieu de 1,2%). Il a donc avancé 30 milliards d'économies supplémentaires. Et d'annoncer très clairement une stabilité totale des dépenses publiques l'année prochaine par rapport à 2012: "pas un euro supplémentaire ne sera dépensé". Ce qui passera par une stabilité totale des effectifs. Concrètement, l'Etat va réaliser des économies budgétaires de 10 milliards d'euros. Seules les dépenses relatives à l'éducation, la justice et la sécurité seront épargnées. Tous les autres ministères devront se serrer la ceinture, via, notamment, une baisse des effectifs. Une deuxième tranche d'économies de 10 milliards concernera les "grandes entreprises via les niches fiscales, car les dispositifs spécifiques aux PME seront eux préservés". Concrètement, un certain nombre de niches seront "rabotées" et une différence sera effectuée entre les bénéfices réinvestis et ceux versés sous forme de dividendes.

Le taux marginal à 75% d'IRPP confirmé... mais bouclier ou pas?

Enfin, les ménages seront également mis à contribution à hauteur de 10 milliards d'euros. Sur ce point, il a confirmé qu'un taux marginal de 75% serait institué "de manière exceptionnelle, sans doute pour deux ans" sur tous les revenus annuels supérieurs à  1 million, "y compris pour les artistes et le sportifs". Mais le président, au détour d'une phrase, a semblé mettre un bémol en affirmant que ce taux "bien entendu prendrait en compte les autres impositions"... S'agit-il alors d'un bouclier, prenant en compte l'ISF et la CSG...???  Il a également confirmé la création d'une tranche d'imposition à 45% pour les revenus supérieurs à 150.000 euros. Enfin, il a admis que la non indexation du barême de l'impôt sur le revenu sur l'inflation - décidée il y a un an par le gouvernement Fillon - serait reconduite. Cependant, François Hollande a précisé que pour ne pas pénaliser les plus bas revenus, un système de décote serait trouvé pour les deux premières tranches (imposition à "zéro" jusqu'à 5.963 euros de revenus et imposition à 5,50% pour les revenus annuels compris entre 5.963 et 11.986 euros). 

Pour ne pas désespérer le pays avec tous ces efforts, François Hollande à assuré que dans deux ans, une fois le redressement réalisé, la deuxième phase de son quinquennat consisterait à la "construction d'une société solidaire".  Déjà, durant la campagne électorale, le président avait théorisé sur ce quinquennat divisé en deux parties.

Réagir

Commentaires

marion  a écrit le 11/09/2012 à 1:04 :

on a 90 fonctionnaires pour 1000 citoyen quand l'allemagne en a 50, on est 22 eme en résultats sur l'éducation quand la finlande est 2eme en dépensant 30% de moins par élèves.. tout est une question de performance et d'efficacité et non de moyens !! le PS ne sait pas ce que vulent dire ces mots et ne fait qu'ajouter des moyens !! pas étonnant qu'on coule, après l'iceberg des 35h il continue à ouvrir les brèches !!! et donc destruction des classes moyennes et des entreprises au profit du public qui a la garantie de l'emploi et des moyens, la crise, connait pas ! la crise c'est pour le privé qui va chercher la monnaie par son travail et le donne au public qui en veut toujours plus !! cherchez l'erreur !

@marion  a répondu le 11/09/2012 à 13:02:

Tout à fait d'accord mais tous les fonctionnaires ne sont pas aussi pourris et quelques uns tentent demaintenir le bateau à flot mais il est vrai qu'avec une bonne partie de bras cassés, c'est pas facile du tout.

John  a répondu le 09/10/2012 à 5:22:

Vous estimez a combien le pourcentage de bras casses?

pourcents  a répondu le 23/11/2012 à 11:45:

90%

herve  a écrit le 11/09/2012 à 0:57 :

les étude socde, cours des comptes.. montrent qu'on peut réduire la dépense publique de 40% en améliorant nos résultats, ce qui permttrait de baisser les impots, baisser les charges des entreprises, relancer l'économie. taxer sans rien toucher à la dépense publique c'est étouffer encore plus les entreprises et les manages, c'est la récession assurée, aucun courage et aucune logique de gestion

@herve  a répondu le 11/09/2012 à 13:03:

C'est ca ce que l'on apprend à l'ENA, l'ignorance et le mensonge.

Avenir France  a écrit le 10/09/2012 à 23:40 :

Cette politique est une politique de cueilleur alors qu'il nous faut une politique de planteur.
Cette politique est du style: Chérie, on va faire les courses, prends ton porte monnaies...

Tulipe  a écrit le 10/09/2012 à 23:36 :

Quelle est l'astuce pour permettre à la concubine officielle d'échapper aux nouvelles taxes?
Certains avance quelle serait concernée.
Pour lui, les tranches permettent d'éviter.

STONE1  a écrit le 10/09/2012 à 23:22 :

En mettant la pression sur ces concitoyens (en 2 mots), il met la croissance en bière !

Pan Pan  a écrit le 10/09/2012 à 20:44 :

Bon, si j'ai bien vos commentaires, vous êtes donc tous d'accord pour payer plus d'impôts à condition que vous ne soyez pas touché.

gros naze  a écrit le 10/09/2012 à 20:08 :

Français Français paye et tais toi eux au gouvernement rien rien ça s?engraisse mais ne paye rien mais visiblement les français aiment çà personne ne réagis allez payer pour ces nuls

gc54  a écrit le 10/09/2012 à 17:54 :

Je l'entend encore disant que les classes moyennes ne paieraient pas d'impôt suplémentaire : le menteur. Du courage FH : supprimons la protection sociale en france et le problème est résolu.

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 18:25:

30 milliards d'économie, c'est 6% des prélèvements obligatoires en France (non compris la sécu!) On a donc pas besoin d'aller jusque là : 6% de baisse des dépenses de l'état et des collectivités locales, sans toucher un centimes à la sécu ni aux retraites, c'est ne plus augmenter les impots sur les ménages, ne plus alourdir un peu plus les taxes sur les créateurs d'emplois que sont les entreprises, etc !!!

@lyon de pacotille  a répondu le 10/09/2012 à 20:09:

6% des prélèvements obligatoires ce n'est pas rien, c'est énorme, cela représente 10 ans de croissance qui vont être bouffés par un Etat à la performance médiocre qui phagocyte l'essentiel des recettes fiscales pour son propre usage. Cest précisément là qu'il faut attaquer dur et fort : l'Etat. C'est là et comme cela que nous sortirons de notre marasme. Et que cela plaise ou pas à lyon69, c'est pour bientôt, les marchés le forceront si nous n'avons pas le courage de le faire de nous-mêmes.

ninilepetit  a répondu le 10/09/2012 à 21:29:

gc54 a raison de faire de l'ironie. Supprimons les protections sociales et soumettons aux lois du marché... qui nous ont mis dans cette mouise. Maintenant, les gens sont cuits à point. Aujourd'hui, c'est même eux qui demandent d'enlever la sécu, la retraite, la protection sociale, les vacances, le code du travail, ..., bref, tout ce que nos anciens ont acquis de haute lutte. C'est vrai que les multi-nationales n'ont qu'une idée en tête : notre bien-être grâce au tel portable, TF1, la publicité, notre consommation... Une évidence quoi ! Franchement, c'est pathétique de lire des choses pareilles. "La soumission aux marchés financiers"... Renseignez-vous sur ce qui s'est passé en Islande qui est maintenant en pleine croissance, et vous verrez que c'est les marchés qui se sont soumis. Pas le contraire.

Voui  a répondu le 11/09/2012 à 21:48:

ninilepetit a raison !! l'Islande prise en exemple pour sa croissance actuelle ... a fait défaut sur sa dette bref "elle ne l'a pas remboursé et l'a annulé en partie " , ... les anglais étaient furax (vu que c'étaient eux les prêteurs en majorité) ... Et maintenant tout va bien pour eux ... Moralement c'est très limite mais encore une fois c'est un pays qui réussi justement en ne respectant pas les règles du libéralisme et des marchés !! Comme la Chine ne les respecte pas en étant une dictature et en indexant sa monnaie arbitrairement sur le Dollar, comme les USA ne les respectent pas en privilégiant leurs produits sur leur marché comme par exemple pour les avions à 90% Boeing chez les compagnies américaines, ou avec GM nationalisé et ayant reçu 23 milliards de subvention, ...etc ). Ce sont les coucouilles un peu neuneu qui font toujours référence "aux marchés". Les autres trouvent les moyens de sortir du libéralisme pour s'en sortir ....

Balthazar  a écrit le 10/09/2012 à 17:12 :

Après avoir conquis les marches élyséennes, Normal 1er semble bien piégé. Infatué, bouffi d'orgueil brochenien, Hollande promis tout pour être élu, martelant en boucle aux armées d'électeurs de se joindre à sa destinée olympienne. Élu pour remplacer l'Autre, le Mauvais, l'Agité, l'homme protée de la richesse et des iniquités sociales. Las, notre débonnaire normal 1er, toisa la caméra de TF1, pris des engagements faces aux téléspectateurs ébaubis de tant de beauté narcissique. Certes, ces pratiques tribunitiennes sont rodées, empiriques, ô combien tolérées par les journalistes télévisuels. Le ton docte, le phrasé équilibré, les assertions s'entassent dans les bobines enregistrantes. La messe consensuelle, finement travaillée, et secrètement dirigée en coulisses fige les intérêts du peuple. Le flou d'un discours sans âme, et au-delà de la pusillanimité retranscrite en direct, des millions de poitrines étreintes d?émotions difficilement contenues se sont soulevées lorsque le Directeur de France lança, tel un défi prométhéen, son « Je suis en situation de combat » laissant pantois les polémologues les plus aguerris. Manquerait plus qu'il morde ! Absence de crédibilité, quasi piteux, il inspire la méfiance. Rompu aux arts de la rhétorique, Hollande et ses effets de manches avocassières prédisposent à séduire son électorat, à rassurer cette France en attente. Pas sûr qu'il réussisse en usant de tant de démagogie. B.

???  a répondu le 11/09/2012 à 21:49:

Tu preferes les interventions de Le Pen ?

halley  a écrit le 10/09/2012 à 17:01 :

Ce qui m'inquiètes dans la politique d'Hollande, c'est qu'il a mal identifié le problème de fond de la France. Hormis la crise internationale à laquelle il ne peut pas grand chose, la France est confrontée à une crise interne depuis 40 ans maintenant qui a pour cause l'excès de dépenses publiques. Je ne vois donc pas en quoi augmenter les impôts va nous aider dans ce sens, puisque c'est justement cet excès de taxes qui paralyse notre économie depuis les années 70 et fait que nous sommes toujours dans le pelotons de tête des pays les plus touchés par le chômage ! Le rôle d'Hollande devrait d'abord être de gérer ses propres administrations et de les réorganiser pour dépenser moins. Et c'est possible puisque l'Allemagne fait mieux sur la plupart des points pour moins cher. Au lieu de cela il demande encore des efforts aux français et aux entreprises qui comptent déjà parmi les plus taxés de la planète.

vido  a répondu le 10/09/2012 à 17:52:

Le problème c'est que pour réduire la dépense publique, il faut subir le mécontentement des Français. On ne parle pas de supprimer des postes dans la bureaucratie administrative. Si on veut vraiment réduire les dépenses, il faut tailler dans du plus lourd. Fermer des écoles, des hôpitaux, des commissariats de Police, réduire le format des armées...
C'est un choix de société. les Français ont choisi en juin de maintenir un niveau de service public élevé: il va donc leur falloir sortir le portefeuille et payer!!
On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

CQFD  a répondu le 10/09/2012 à 18:27:

vido - ce ne sont pas les Français qui ont choisi, mais la gauche. Je suis un démocrate donc Hollande est le président des Français incontestablement, mais je n'ai pas eu la bêtise de voter pour lui car je savais qu'avec lui il n'y aurait aucune diminution des dépenses. Il l'a annoncé dans son programme, alors ceux qui l'ont élu par antisarkozisme primaire peuvent sortir leurs mouchoirs

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 18:28:

@vido : désolé de vous contredire, mais l'inefficacité de notre fonction publique n'est pas qu'une question de finances : le système scolaire en allemagne coute beaucoup moins cher qu'en france, il concerne plus d'élèves, les résultats dans les comparatifs mondiaux sont en faveur de l'allemagne ... et les profs sont payés 35% de plus !!! à méditer quand on sait que c'est le plus onéreux ministère de france !!!

lyon de pacotille  a répondu le 10/09/2012 à 19:20:

la réduction de dépenses publiques commence par ceux dont c'est le devoir, ceux qui doivent montrer l'exemple, nos élus, les ministres et la haute fonction publique. Supprimmer 2 tiers des députés et sénateurs (rappel: 85% d'absentéisme), sur les 700.000 élus en supprimmer 500.000, avec 200.000 ça marchera 10 fois mieux, supprimmer les retraites-chapeau de tous ces privilégiés, taxer et CSGer la totalité de leurs revenus et indemnités: tenez-èvous bien l'économie est de 3,5 milliards d'? par an. Commencez par là et la suite viendra tout seul. Il faut mordre sauvagement dans ce monceau de privilèges.

domingo51  a répondu le 10/09/2012 à 19:35:

Qu' on le veuille ou non, le système éducatif doit former des élèves et des étudiants correspondant aux besoins des administrations et des entreprises !
Quel est l'intérêt d'avoir 80 % d'une génération qui a le bac, de' engager les jeunes dans de longues études s'il n' y a aucun débouché à la sortie ?
Les gouvernements successifs ont "tué" les métiers manuels qui permettent à beaucoup de bien vivre et présentent l'avantage d' être non délocalisables.
Un bon plombier vaut autant qu'un licencié en psychologie que ne trouve aucun emploi correspondant à sa formation !
Un bon boulanger vaut autant qu' un énarque à la tête pleine pleine mais coupé des réalités du monde !

Voui  a répondu le 11/09/2012 à 21:56:

Et a quoi cela sert d'avoir un quotient familial couteux et des alloc familiales si c'est pour fabriquer des petits français chers a formés et finalement ... au chômage ?? Là il y aura de quoi faire de belles économies aussi ... et à la base ... en supprimant alloc et quotient familial cela fait des économies maintenant et il y aura moins d'enfants et donc moins de profs donc des économies futures conséquentes !!! Tout Benef !!! Vous êtes tous d'accord pour faire ces économies bien sûr !!!

réaliste  a écrit le 10/09/2012 à 16:44 :

Churchill non plutôt Chamberlain,
si on avait levé 20 milliards pour réduire la dette et non pour entretenir le train de vie de l'état,
reclassé 700 000 fonctionnaires inutiles, remis les 40 heures et transféré csg et cotisation d'allocation familiale à la TVA, chassé les escroqueries aux allocations et à la securité sociale qui sont dix fois supérieures aux prétendues estimations.Augmenté encore d'un an l'age de départ à la retraite.
Alors là on aurait une petite chance de redémarrer en 2 ans.
Mais là on satisfait au minimum exigé par les traités, ce qui nous permet de gagner douloureusement 3mois . Et après? on enchainera concessions sur concessions pour en arriver de toute façon à ces mesures, mais trop tard.

Quatre mois  a écrit le 10/09/2012 à 15:13 :

Pour apprendre le métier de Président, monsieur le Président qui se veut normal a mis qutre mois.. Après l'époque de la normalitude, il commence à imiter son prédécesseur qu'il appelait familiairement et publiquement l'autre (expression déjà irrespectueuse) mais si l'on se fie aux propos rapportés dans la presse, qu'il qualifiait d'une formule encore plus gravement irrespectueuse pour la fonction. Ce qui semble aussi le plus grave, c 'est que monsieur Moi Président je dirai la vérité est sur une pente que les syndicats des impôts dénoncent eux même comme de la non vérité. Alors à quand la barre des 40% sera t elle franchie en descendant ?

magix  a écrit le 10/09/2012 à 14:55 :

Je vous en supplie monsieur Hollande, libéralisez l'économie française!!

eliot  a répondu le 10/09/2012 à 17:03:

M. Hollande a usé et abusé de démagogie anti-libérale pour remporter ces élections. Il s'est auto-bloqué et n'a plus d'autre choix que de la "socialiser" encore plus.

Spirale de l'échec  a écrit le 10/09/2012 à 14:02 :

Hollande applique la recette dirigiste, un problème ne se résout que par l'impôt nouveau. Plus débile, impossible. On en est à 40 milliards d'impôts nouveaux depuis Juin qui, comme la plupart de l'argent dépensé par l'Etat, seront dépensés n'importe comment. Et pas un centime de réduction du coût de fonctionnement de l'Etat. En résumé: il prend 40 milliards aux consommateurs et aux entreprises qui sont les moteurs de la croissance pour les donner à l'Etat qui, en France, est le responsable de dépenses astronomiques aussi inutiles qu?improductives. La spirale parfaite de l'échec. Le résultat est garanti et vite: encore plus de chômage et encore plus de récession. Hollande assassine l'économie

halley  a répondu le 10/09/2012 à 17:05:

Malheureusement, vous avez raison. Ceci étant une fois que l'on sera complètement au fond que les boîtes seront fermées et que l'on ne pourra même plus payer les fonctionnaires, on pourra peut-être enfin repartir du bon pied.

spirale de l'échec  a répondu le 10/09/2012 à 18:23:

devant un programme aussi incohérent, vous appelez les choses par leur nom, les marchés ne vont pas tarder à nous faire passer au niveau de l'espagne et italie, taux d'intérêt sur la dette augmenté de 2% minimum (coût ?38 Milliards in fine) et bientôt refus de nous faire nos échéances et là ça veut dire réduction massive du nombre de fonctionnaires. On peut dire fin 2013, début 2014

TARTEMOLLE  a écrit le 10/09/2012 à 13:53 :

"un discours quasi churchillien Non sans panache" extraordinaires commentaires élogieux d'un journaliste qui aurait dû signer cet article avec sa carte du PS.
Je n'ai pas vu la même interview, ci-après ce que j'en retiens:
Sur la forme, François Hollande était mauvais. Pour un homme qui prône la « constance » et qui veut « imprimer un style », c?est raté. Inutile d?avoir fait Sciences Po ou l?ENA pour s?en rendre compte : Hollande faisait du par c?ur en première partie de l?interview puis a, semble-t-il, « perdu » le fil de son raisonnement en deuxième partie. On avait l?étrange impression qu?Hollande n?avait pas prévu qu?il y aurait des questions plus difficiles que d?autres, dans un contexte où les Français expriment leur mécontentement à son égard. Il y également une forme d?insolence dans son discours : une insolence tolérable lors d?un débat mais inacceptable face à un journaliste, dont les questions sont désintéressées. Cette insolence consiste à faire mine de ne pas entendre les questions. Pense-t-il pouvoir y échapper ? Ce serait naïf de sa part.

Sur le fond, Hollande n?a pas été mauvais. Il a été nul. Le discours qu?il tient est catastrophique :

1) Face à l?urgence de la crise, sa réponse est celle que les Français, les marchés, et les entrepreneurs redoutaient le plus, celle du compromis impossible. Il est grand temps que la France se mette à enseigner l?économie : défendre les entrepreneurs en « fluidifiant » le marché du travail... et défendre les salariés contre les aléas de ce même marché est impossible. Hollande a pourtant voulu nous faire croire le contraire. Voilà ce qui est inquiétant : celui qui est supposé tenir la barque n?y connaît rien en économie.

2) Toujours face à l?urgence de la crise, Hollande croit savoir le problème des Français. Selon lui, les Français ont été vexés par le style de Sarkozy. Et ils ne s?en seraient jamais remis. François Hollande se borne à faire le mauvais constat : non, les Français n?ont pas apprécié le « style Sarkozy » mais leurs préoccupations restent la baisse du pouvoir d?achat et la hausse du chômage. Ce soir, Hollande a rappelé l?importance d?une présidence « simple » et de l? « exemplarité ». Mais il s?agit surtout d?une alerte grave : Hollande fait dans la symbolique, alors que des réformes conjoncturelles sont demandées d?urgence (ne parlons même pas des réformes structurelles).

Hier soir, Hollande a esquivé les sujets fâcheux. Pourtant, les Français ne demandent qu?une chose : que le Président dise la vérité et agisse.

aramis  a répondu le 10/09/2012 à 17:08:

La vérité, c'est qu'il faut couper dans les dépenses de l'Etat et qu'Hollande n'est pas le bon candidat vues ses prises de positions complètement démagogiques contre la finance et l'économie libérale. Dommage, il faudra que les français en passent par le fond avant de remonter la pente !

Persiste et signe  a écrit le 10/09/2012 à 12:28 :

Sur un budget de 1300 milliards d'euros , Hollande n'est pas capable d'economiser 30 milliards, c'est n'importe quoi. Les socialistes preferent taxer le travail, les classes moyennes et les entreprises. Le resultat est connu d'avance 2013 , 0 % de croissance et quelques milliards de plus a trouver. Bravo nos politiques

Nimp  a répondu le 10/09/2012 à 14:06:

Le budget de la RF se situe aux alentours de 380 milliars /an

Arrêtez donc de persister et ne signez surtout pas

TARTEMOLLE  a répondu le 10/09/2012 à 14:09:

"Le résultat est connu d'avance 2013 , 0 % de croissance et quelques milliards de plus a trouver."
Non, ce sera bcp plus que qq milliards car le pays sera en récession -0.5% au minimum et les taux sur la dette française sera plus proche de 4 ou 5% que des 2% actuels....
RV dans un an

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 18:22:

@Nimp : + de 500 Milliards avec les collectivités locales !! (hors prélèvements sociaux !)
"persiste et signe" a confondu endettement et budget annuel : mais là où il a raison, c'est que 30 milliards d'économie représenterait une baisse de .... 6% du budget annuel !!! Sans augmenter le moindre impôt ni sur les ménages, ni sur les entreprises, ni sur ceux qui investissent en france, donc en ne bloquant pas la croissance potentielle !!! c'était la politique suivi par G.Schroeder en Allemagne, ... et ça leur a plutôt réussi aux allemands !!
Au lieu de cela, on préfère alourdir les charges sur les entreprises tout en hurlant qu'il faut tout faire pour aider les entreprises à inverser la courbe du chômage ! on préfère taxer un peu plus les ménages au risque de stopper toute tentative de croissance (ce qui soit dit en passant creusera un peu plus les déficits de l'état!) ! on préfère faire fuir les riches tout en criant à l'anti-patriotisme lorsque quelqu'un vote avec ses pieds : après tout, B.Arnault n'a-t-il pas fait que ce que lui préconisait Mélanchon, Montebourg et consors pendant la campagne électorale !! (mais peut-être que ces derniers ne pensaient pas être pris au mot !!?)

ber075  a répondu le 10/09/2012 à 20:03:

Tartemole: n'importe quoi, comme si le projet de budget dépendait des taux d'interet?
Ce qu'on emprunte c'est ce qu'on ne peut pas financer, ce ne dépend des taux..

lyon69  a écrit le 10/09/2012 à 12:13 :

Et où est donc passé la baisses de dépenses ??? j'ai entendu stabilisation...mais c'est pas une baisse, ça ! moi dans mes heures supps, j'ai une HAUSSE de mes prélèvements, pas une "stabilisation" !! Avec le gel des barèmes fiscaux, j'ai une HAUSSE de mes prélèvements !!! et le budget de l'état, lui quel effort il fait : "on dépensera pas plus !""!!!!

Tauto  a répondu le 10/09/2012 à 12:30:

Baisse des salaires des ministres il doit s'agir de la partie baisse des dépenses.....

Pat34  a écrit le 10/09/2012 à 12:10 :

INJUSTICE, toujours de l'injustice avec la gauche. Les fonctionnaires sont encore et toujours les grands bénéficiaires !
Les fonctionnaires (et fonctionnaires retraités) coûtent 500 Milliards d'Euros chaque année. Il suffirait de baisser leur rémunération de 4% et chaque année la France gagnerait 20 milliards d'Euros !! Efficacité immédiate. Tous les pays d'Europe ont baissé le salaire des fonctionnaires avec la crise, SAUF la France. Oui mais voilà, nos amis fonctionnaires ne sont pas très patriotes, il sont très égoïstes...

Bigot  a répondu le 10/09/2012 à 12:30:


Le cumul de nos politiques ?,?de fonctionnaires qui s ennuient ..sur effectif dans les bureaux..t.out est informatise !a tous les niveaux..commune et departement..region...tous defendent leur territoir

Gaco  a répondu le 10/09/2012 à 13:51:

Je suis fonctionnaire (aide-soignant à l'hôpital) et je ne gagne pas énormément. Mais c'est sympa de penser à diminuer mon salaire de 4%, perso je suis prêt à ne pas avoir d'augmentation mais il faut pas abuser non plus. Désolé d'être égoïste mais est-ce que tu baisses aussi ton salaire de 4% ?

domingo51  a répondu le 10/09/2012 à 14:15:

L' Etat et les Collectivités locales coûtent très cher !
S'il est nécessaire de faire de grosses économies sur leurs budgets respectifs, ce dont tout le monde est d'accord, la solution n''est pas de réduire le chiche salaire des fonctionnaires mais de redéfinir ce qu' l' Etat et les Collectivités doivent faire d'une part, de réduire le nombre de fonctionnaires d'autre part (notamment en les redéployant là où il y a de vrais besoins).
L 'Etat et les Collectivités locales doivent être aussi performant que le privé auquel ils doivent confier les tâches que celui-ci fait au moins aussi bien pour moins cher.

Celine  a répondu le 10/09/2012 à 14:24:

@Gaco, je le dis sans méchanceté mais je fais faire la même réponse que les fonctionnaires font aux gens du privé : Si t'es aps content de ton salaire, passe des entretiens et va négocier ton salaire dans le privé. Vous avez la sécurité de l'emploi, c'est pour quand les efforts ?

juliab  a répondu le 10/09/2012 à 18:11:

@Celine
tu sais combien ça gagne un aide soignant pour bosser ce qu'il bosse pour que quand tu seras à l'hosto tu sois correctement pris en charge? petite tête! avant de taper sur les smicards de la fonction publique tu ferais mieux de t'informer, et ne pas mettre dans le même panier tous les fonctionnaires. A croire que dans le privé on fait que bosser comme des tarés et que dans le public y a que des feignants... Le problème c'est qu'on est arrivé à un système où même ceux qui ne gagnent rien sont montrés du doigt et stigmatisés comme des privilégiés! Donner mauvaise conscience au gens qui ont du mal à joindre les deux bouts et qui se dévouent pour les autres n'a aucun sens social et montre au contraire que notre société se délite vers le chacun qui ne pourra conduire qu'à des conflits. En attendant monsieur Apple, monsieur Coca, monsieur Monsanto etc... vous saluent bien, petites fourmis
F

Gaco  a répondu le 10/09/2012 à 19:43:

@Celine J'ai jamais dit que je n'étais pas content de mon salaire. Mais je pense que je mérite mon salaire actuel et je vois pas pourquoi je devrais subir une baisse de 4% de salaire alors que le coût de la vie augmente et cela même si j'ai la sécurité de l'emploi. De plus la sécurité de l'emploi, je ne l'ai pas toujours eu, j'ai 45 ans et je me suis reconverti après avoir été viré comme une merde (pression pour que je démissionne) alors le privé merci mais j'ai donné. Et des efforts je crois qu'ils doivent être tous partagés, je pense qu'on peut taper sur autre chose que mon salaire. Ex une seule façon de calcul pour la retraite : suppression de la différence publique-privé; on peut réduire les allocations rentrée pour le primaire (356 euros pour un cartable et un cahier de texte faut pas abuser); ... Enfin bref, je veux pas travaillé pour rien.

rb  a écrit le 10/09/2012 à 12:04 :

Et en ce qui concerne les elus,le cumul des mandats,la non imposition des primes parlementaires(6000e grosso modo par mois),du statut de fonctionnaire international des technocrates bruxellois,leu evitant de payer un impot?.....tout ces avantages,bonus qu'ils s'octroient entre eux,de maniere non democratique,il en parle pas des eformes a faire la dessus.Il oublie pourtant que lui meme et ses potos sont des fonctionnaires paye avec l'argent du contribuable.
Voter ne sert plus a rien,cette democratie n'en a que le nom.Les monarques se distribuent les avantages entre eux et leurs potes du cac 40,en donnant un os a ronger au peuple pour leur faire gober qu'il ya une justice et une equitee....Sur 2 ans bien sur,les autres continueraont de derouiller et les avanceees sociales auront ete dementele,mais les riches c juste pour 2 ans....
On a connu des revolutions pour moins que ca.L'europe va connaitre une page violente et revolutionnaire car ces mesures,en plus d'etre inegalitaire,sont inefficace.4ans que la grece ne se releve pas,2-3 ans pour l'espagne,1-2 ans pour l'italie,le portugal,l'irlande....On continue de prodiguer les remedes qui on le voit,ne servent a rien et tuent le patient.C un scandale! Roosevelt etait plus un ex a suivre qu'un churchill

bof  a écrit le 10/09/2012 à 11:59 :

finalement il n'a rien dit de nouveau(à part peut etre pour la participation des artistes et sportifs).
Cette histoire de 30Mds est connu depuis un moment, l'augmentation des impots et taxes diverses aussi.
J'attends avec impatience qu'il nous explique les 10 Mds d'économie des dépenses publiques!...

QUICK  a écrit le 10/09/2012 à 11:59 :

Juste 30 milliards de prélèvement la récession sera donc effective. L'nsee trouvait merveilleux notre déficit commercial se réduisant par le fait que nous importions moins! Toujours moins pour l'économie et toujours plus d'impôts ça devrait rapidement coincer.

Arlette  a écrit le 10/09/2012 à 11:49 :

Pour ceux qui s'étonnent de l'élection de François Hollande, il faut quand même se rappeler que : les français ont élu Mitterrand parce qu'ils ne voulaient plus de Giscard, Chirac parce qu'ils ne voulaient pas de Le Pen, et Hollande parce qu'ils ne voulaient plus de Sarkozy !
Cherchez l'erreur.

grouik  a écrit le 10/09/2012 à 11:40 :

hollande ne nous a pas déçu.comme tous les présidents depuis 40ans:ne rien faire et aumenter les impots.on ne change pas une équipe qui perd:ump et ps pour la vie!

TAUTO  a écrit le 10/09/2012 à 11:31 :

Et la fusion de l?impôt avec la CSG elle est passée à la trappe???

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 12:07:

Ben Voui !! faut dire que l'IR est progressif (pas le même taux pour tous) et la CSG est proportionnelle (même taux pour tous), alors ça va pas être facile de marier la carpe et le lapin ...!!! sans compter que l'IR tient compte du quotien familial et pas la CSG ! En cas de fusion, il va donc y a avoir des perdants (c'est sur!) et des gagnants (peut-être ??!!)

Mathieu03  a écrit le 10/09/2012 à 11:23 :

Une honte, on veut encore nous faire gober des emprunts à 2 pour-cents sur les marchés internationaux pour nous faire payer les intérêts, alors que nous avons une banque Européenne pour emprunter à 0 pour cent, et en passant en annulant la loi ROTHSCHILD de 1973 de nos chers Pompidou/Giscard qui nous ont privés de notre droit régaliens de fabriquer notre propre monnaie, la colère gronde et ce n'est pas l'immigration bouc-émissaire pour occuper le peuple et nous forcer à nous métisser qui nous fera oublier le hold-up du système bancaire véritable escroquerie, à coté MADOFF est un enfant de c?ur sacrifié pour cacher la forêt, une mascarade de plus d'un président au service des financiers mais certainement pas de son pays, à le pouvoir et l'argent ! Nous n'avons jamais été en Démocratie, vous élisez une personne et après elle vous tourne le dos et vote des lois sans l'assentiment du peuple au seul profit d'une minorité qui écrase les nations. Cette oligarchie gouverne par la peur et ne souhaite surtout pas le bonheur des peuples sans quoi elle perdrait son pouvoir, tout n'est que vanité et donc manque de spiritualité !

Endettor  a répondu le 10/09/2012 à 11:40:

Le problème est que cette loi était sensée freiner les emprunts des états, qui tapaient avant allègrement dans les banques centrales. Seulement nos politiques dans leur sagesse profonde ont cru bon de se moquer largement de ce fait, et ont continué de plus belle a endetter la nation, en se moquant éperdument de savoir qui allait payer les dettes, que l'on a planqué sous le tapis jusqu?à ce que le tapis atteigne le plafond aujourd'hui...

Céline  a répondu le 10/09/2012 à 11:47:

Je suis bien d'accord avec vous sur tous les points. A quoi sert la démocratie de nos jours ? L'alternance des 2 mêmes faces du même parti mondialiste. D'un côté, on nous dit que les promesses n'engagent que ceux qui y croient (pourquoi voter), d'un autre côté on nous fait passer par la force des lois et traités pour lesquels le peuple a dit non (pourquoi voter). Combien de temps cela va-t-il encore durer ? Et cette presse complice devra-t-elle un jour répondre de sa traitrise devant le peuple ?

rb  a répondu le 10/09/2012 à 12:20:

Ce systeme actuel est sclerose et corrompu.Il ne sert plus que les interets de quelques privilegies.
On n'arrive toujours pas a instaurer une taxe tobin de 0,1% sur les transactions financieres,mais pour demlenteler le service publique,augmenter d'un cran la flexibilitee ou plutot l'esclavage moderne,ca prend que quelques mois....CQFD!

ninilepetit  a répondu le 10/09/2012 à 13:09:

Entièrement d'accord ! Et c'est bien ça qui me fait marrer quand je vois les commentaires du style "la gauche ceci...", "la droite cela...", car en fait ils font tous partie de la même oligarchie. Même les extrêmes : quand on voit Melenchon qui ne connait pas "Le Siècle" (sic!), le FN qui se fait infiltrer avec des gens comme Collard, il faut se dire qu'il faut faire comme en Islande... Et surtout, n'attendons rien des autres pays d'Europe : ils sont dans la même situation que nous.

bon budget  a écrit le 10/09/2012 à 11:15 :

par les temps qui courrent, un bon budget, c'est fait avec une prévision de 0% de croissance. Il y a plus de risques que la France soit en récession d"ailleurs! On est pas près de s'en sortir!!

je dirais meme plus  a répondu le 10/09/2012 à 11:34:

Un bon budget se base en ce moment sur 0% de croissance, et doit être a 0% de déficit. Pour le remboursement de la dette actuelle elle même, on verra comment la mettre en suppo aux organismes financiers parasitaires qui nous la font payer ... modulo un peu d'inflation ;-)

Jules  a écrit le 10/09/2012 à 11:00 :

La croissance à crédit... c'est malin ça? Les projets qui mobilisent l'épargne et ne rapportent rien, c'est utile? La bourse et les obligations qu'on vent à l'étranger, c'est patriote? Les industries qu'on laisse partir sans réagir? Les déficits du commerce et la balance des paiements? On devrait parler du bon gouvernement d'un pays, de l'opportunité d'enrichir la société par la technologie et l'activité, c'est à dire le progrès au lieu du laxisme qui conduit au chômage de masse....

Cassis  a écrit le 10/09/2012 à 11:00 :

Et si l'Etat commençait à se dégraisser et à alléger ses charges avec une mise à plat et une réduction des différentes strates (département, région, etc ...), du nombre d'élus, des avantages dignes de notre ère royaliste des élus et autres représentants de l'Etat, etc ... nous ferions de belles économies !

Et si l'Etat commençait par réformer notre système en profondeur pour que l'administratif ne plombe pas l'énergie des uns et des autres et surtout des entrepreneurs (artisans, TPE/PME/EDI), par relancer notre système économique (banque qui prêtent aux entrepreneurs, charges salariales réduites, etc ...)

Bref, si Hollande veut vraiment et réellement relancer la France, il y a du travail. Encore faut-il en avoir le courage et ne pas faire des réformettes, sans sens, ni queue comme cela a été fait jusqu'à présent ... et à mettre une certaine distance avec les "copains" et lobbys en tous genres !

Sainteu  a répondu le 10/09/2012 à 13:03:

Pourquoi voulez-vous qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont assis ? Pourtant je suis bien d'accord pour dire qu'il y a là des économies importantes à faire ! Déjà un seul mandat politique rémunéré ce serait une bonne chose. Ensuite diviser par 3 le nombre de Députés et Sénateurs (il faudra m'expliquer un jour pourquoi dans un pays de 65 millions d'habitants nous avons besoin de 3 fois plus d'élus que dans un pays de 360 millions d'habitants). Arrêtons les rémunérations ubuesques des fonctionnaires qui servent les élus (ex prime pour travail de nuit à des gens qui ne travaillent jamais la nuit ???? !!!!!). Stop à la gabegie ! Ce sont les Institutions qu'il faut réformer et leur mode de rémunération. Il y a là des milliards d'économies à réaliser.

gghouse  a répondu le 10/09/2012 à 14:34:

Pour la gabegie je crois que le Sénat bat des records au niveau des primes dont parle "Sainteu"....

Edith  a écrit le 10/09/2012 à 10:52 :

je n'ose penser que ceux qui ont voté Hollande croyaient vraiment qu'il nous sortirait de l'ornière. Comment ce notaire de province Cetelem (en analogie avec la pub Cetelem, lui qui veut tant faire du Miiterrand), sans charisme, qui pourtant n'a pas hésité à se mouiller la chemise (la descente des Champs-Elysées), par quel miracle y arriverait-il ? Lui, et ses petits copains, nous enfument sec. De toute façon, son cas était réglé bien avant son élection. Nous savions déjà que c'était mort pour lui, comme pour nous.

la sibylle  a écrit le 10/09/2012 à 10:49 :

il doit avoir un agenda quo vadis.

« Quo vadis ? », est une locution latine signifiant « Où vas-tu ? ».
Cette question est tirée d'un récit apocryphe du martyre de saint Pierre. Alors qu'il s'apprêtait à quitter Rome pour fuir la persécution.
je comprend mieux arnault maintenant

ninilepetit  a écrit le 10/09/2012 à 10:35 :

Une relation de cause à effet ?
"Vers une hausse des taxes sur la bière en France ? "
et le titre de cet article :
"Social, impôts : Hollande met la pression"

Bon ok, je sors...

Wisigoth  a écrit le 10/09/2012 à 10:31 :

La surtaxe exceptionnelle de 75% pour la partie excédant 1 MF, concernera en général la fraction variable (bonus...) des rémunérations de certains dirigeants...Puisque cette surtaxe est limitée dans le temps, il suffira aux intéressés demodérer leurs bonus pendant la période d'application, quitte à à renforcer les bonus postérieurs, et en les lissant de manière intelligente...

Criscarro  a répondu le 10/09/2012 à 11:57:

Oui, optimisation à la Yannick noha, et pour ceux qui vont rester car avec une telle imposition, plus la nouvelle tranche à 45% et l'avenir imposable qui se dessine, la barre des 50% est passée largement. Dés lors qu'on est un entrepreneur moyen, les 150.000 par ans sont atteint et donc la question de savoir si accepter de se faire prendre 50% ou pas est la seule question qui va animer les gens concernés dans les mois à venir.

Wisigoth  a répondu le 10/09/2012 à 12:21:

@ Criscarro: Je ne sais point s'il s?agit-là d'une optimisation à la «Yannick Noha» (dixit), ne l'ayant jamais eu comme client, mais, d'une ébauche de solution au 1er degré, que tout bon consultant expérimenté saura développer et optimiser au cas par cas...moyennant honoraires, bien sûr...

Pierre  a écrit le 10/09/2012 à 10:28 :

Tout à fait d'accord: ceci explique cela. Les déficits condamnent la population, 56 milliards en Juin... et une dette qui galope et qui tue la croissance, donc l'emploi, qui est censé être la priorité. Les déficits sont les impôts de demain, le niveau de vie de la population est bien au dessus des moyens. Le retour à la réalité est normal. 33 milliards annoncés en 2013... qui paye? C'est potentiellement 50% d'impôts... et il reste encore des trous partout, sécu, retraites, etc etc. Vivre à crédit ça n'est pas éternel. Maintenant ce dont nous devons parler c'est performance économique (pourquoi sommes nous 24e de l'innovation) et pourquoi cautionner une société qui va de mal en pis...

karl marx  a écrit le 10/09/2012 à 10:19 :

j'adore tous ces admirateurs de la droite donner des leçons de gestion après 10 de pouvoir UMP et ces flots de milliards de dettes suplémentaires MDR

Paul  a répondu le 10/09/2012 à 10:38:

Pour mémoire, le prédécesseur n'est pas passé... donc il existe une révolte au sein des électeurs de droite. En effet, le grand emprunt la population n'en voulait pas, surtout poçur faire des projets non rentables. Quand aux 500 milliards de dettes et je ne sais combien de chômeurs à venir, une crise qui ne se résoud pas... la France, c'est la crise permanente. Mais pourquoi l'Allemagne y arrive? Car on est en dictature d'Etat... nous avons un problème institutionnel car le niveau de vie part à la baisse et le chômage à la hausse. nous devons rétablir la liberté du travail et le progrès.

coco  a répondu le 10/09/2012 à 10:42:

S'agissant le bilan de la droite, il est pas fameux. Le problème de la droite en France, c'est qu'elle est de gauche ! A s décharge, je n'ose imagine qu'elles auraient été les dépenses d'un gouvernement de gauche s'il avait été confronté à la crise de 2008. Mais qqchose me dit que François ne sera pas épargné et qu'il va devoir affronter un coup de grisou lui aussi. Et là on verra ce qu'il vont faire nos socialistes forts en goule et donneurs de leçons

joli discours  a écrit le 10/09/2012 à 10:02 :

Contrairement à ce que je peux lire je trouve FH très cohérent dans sa démarche d augmentation des impôts . En bloquant les tranches de l IR avec un système de décote sur les premières tranches 50 % des français toutes les classes moyennes seront concernées et 50 % totalement épargnées . FH est compatible avec cette idée qu on est riche à partir de 4000e et sans le vouloir il devient le président des niches fiscales ! Je lui demande simplement d arrêter le discours sur le patriotisme que je trouve dangereux ; en cas de guerre ou de crise exceptionnelle tout le monde doit participer ; FH est en train de monter les français les uns contre les autres .

Céline  a répondu le 10/09/2012 à 11:55:

Oui, il y en a marre qu'on nous sorte des grands mots sur le patriotisme, là où 50% de la population ne participe pas à l'effort via l'impôt (et je sais ces 50% payent la TVA mais les autres aussi, je ne vois pas où est l'argument). Les politiques et fonctionnaires devraient être les 1ers patriotes dans ce pays étant protégés par l'Etat. Font-ils le moindre effort ?

retraité ratp  a répondu le 10/09/2012 à 17:52:

@céline:les efforts nous les faisons tous les jours.30 ans de cottisations et a peine 2000 euros de retraite!on veut laisser mourrir les vieux dans la misère????

DRRW  a écrit le 10/09/2012 à 9:50 :

Bon projet. il faudra juge les actes mais on peut au moins reconnaitre que su sur le fonds les differences avec l'ancienne equipe ne sont pas si eloignees, l'approche est bien plus solide. Reste bien sur la mise en oeuvre...

Au suivant  a écrit le 10/09/2012 à 9:49 :

Cela fait un certain nombre d?élections que nous tentons de virer le guignol en chef qui n'a pas fait le boulot. A chaque tour, nous espérons que le nouveau, dûment filtré et calibré par son parti autocratique et totalement non représentatif du peuple, n?appuie enfin sur le bouton rouge de l'arrêt d'urgence des conneries. On a une telle couche de graisse sur le dos qu'on croule sous notre propre poids. En mettant quelqu'un ayant pratiqué a titre personnel cette démarche pour sa santé, on aurait pu espérer qu'il en comprendrait le bienfondé pour le pays. Malheureusement , je crains que ce ne soit pas encore pour ce coup là, tellement il a l'air déjà empêtré dans ses copinades administratives. On ne tirera encore rien de celui-là. Au suivant...

Periode d'Essai  a répondu le 10/09/2012 à 11:22:

On devrait instaurer une période d'essai a nos élus, comme pour tout cadre en entreprise, parce qu'il ne faut en général pas bien longtemps pour constater qu'un nouvel embauché ne comprends pas la question posée...

Démosthène  a écrit le 10/09/2012 à 9:38 :

Churchillien ! Quel honneur. Moi je n'ai entendu qu'un baratin trompeur. Un homme axé sur la tenue de pure forme de ses promesses électorales. Même pas de regret pour les avoir formulées. En fait deux solutions : ou il est incompétent (ce que je ne crois pas) ou il trompe les Français sa soif du pouvoir dépassant la raison. Dans les deux cas ce n'est pas glorieux. Et la France dans tout celà ? Pauvre France.

aka  a écrit le 10/09/2012 à 9:29 :

Il n'avait plus vraiment le choix. Mais il faut la chercher loin la logique de l'Etat : On fait un grand emprunt de 35 MDS et 1 an après 30 MDS d'impôts et d'économies...

yann AMAR  a écrit le 10/09/2012 à 9:28 :

et la dette de 1700 Md??? elle coute 50Md par an ....
on fait quoi? c'est la plus grosse dépense
on s'y met quand???????????????

aka  a répondu le 10/09/2012 à 9:45:

Là il y a 30 MDS de ponction ça râle déjà, pour juste une réduction du déficit (cad même pas a l'équilibre).
Rembourser c'est 120 MDS/an a trouver en + sur 100 ans et la récession assurée (un suicide politique). Mais effectivement il va bien falloir résoudre se problème. Pas facile d'autant que des économistes comme Stiglitz continuent de voir dans la dépense de l'état la machine a créer de la croissance.

Patou  a écrit le 10/09/2012 à 9:24 :

Tous ces gouvernements ne vont pas chercher l argent la ou il est
Artistes
Sportifs golf foot pilotes basket
Politiques
Œuvres d art collectionneurs
Arrêts de travail excessifs

Employés EDF prix de électricité


André  a répondu le 10/09/2012 à 10:33:

Il existe beaucoup de futilité dans notre monde, on en interdit la consommation à la population, mais le politique lui, y a droit. On s'étonne que les usines ferment... normal on élimine le consommateur.

Bonne nouvelle...  a écrit le 10/09/2012 à 9:15 :

...qui reste à préciser. La bonne nouvelle, c'est que les dépenses publiques seront gelées. La précision à donner est de savoir quelles dépenses seront concernées par ce gel. Les collectivités locales ? Les retraites, la sécu, les prestations chômage ? Les aides familiales et sociales ? N'oublions pas que l'Etat central, à proprement parler, ne représente qu'une petite portion des dépenses publiques, ces dernières dépassant 1100 milliards chaque année.

aka  a répondu le 10/09/2012 à 9:31:

+1 Mais un gel c'est loin d'être une diminution des dépenses publiques. Il serait pourtant opportun d'adapter l'Etat français au niveau de son économie.

M92  a répondu le 10/09/2012 à 9:44:

Depense gelé= bonne nouvelle????? Je usi pas d'accord.... Les depense doivent BAISSéS... pas gelé...

David  a répondu le 10/09/2012 à 10:40:

Gelées? En suivant l'inflation?

M92  a répondu le 10/09/2012 à 11:32:

@David. C'est deja une tres bonne question... Mais a mon gout elle n'as pas lieu d'etre. Il faut coupé au moins 30 ou 40 milliards dans les depenses. Rien qu'en reformant secu et retraitre on les as...

halley  a répondu le 10/09/2012 à 17:14:

Les dépenses de l'Etat doivent être diminuées, pas gelées. Il y a des milliards à économiser dans l'administration sans même diminuer le niveau global des prestations ? La preuve ? Prenez les hôpitaux allemands : meilleures qualité de prise en charge, coût inférieur, nombre d'hôpitaux inférieurs et effectif inférieurs. Idem pour l'éducation nationale. Les voies pour dépenser moins existent, encore faut-il vouloir les explorer. Mais bon, Hollande ne touchera pas à son électorat et ne se mettra pas à dos ses copains syndicalistes, il est bien trop malin pour cela. Pour lui, mieux vaut faire fermer des boîtes privées et licencier des salariés plutôt que de toucher au sacro-saint service public.

giantpanda  a écrit le 10/09/2012 à 8:54 :

Même tactique - beaucoup, de paroles - rien de neuf, qui n'ait été déjà répété plusieurs fois.
Même Mr. Arnault copie Mr. Holland. Je paierais mes impôts en France.
Somme tout en fait il a annoncé de nouvelles dépenses, mais pour lles changements structurels il faudra attendre. Ce ne sont pas les propostions aux partons et aux syndicats ( Plus de CDI, plus de chômage partiels) qui vont créer de l'emploi.

Cordialement,

giantpanda

muda83  a écrit le 10/09/2012 à 8:48 :

Et si on mettait l'impôt sur les société progressif comme l'impôt sur le revenu

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 8:57:

je trouve votre idée très interessante,

napoléon  a répondu le 10/09/2012 à 10:19:

existe déjà d'un certain coté 15% d'imposition lorsque votre résultat net ne dépasse pas 38120? puis 33,33% ensuite. c'est surtout toute les différentes niches qui ont profité aux grands groupes qu'ils faut réduire. Egalement nous devons baisser les charges sociales pour retrouver de la compétitivité.

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 11:34:

Napoléon : vous avez raisons, au sens ou il faudrait déjà que tous payent l'IS, mais il peut etre interessant d'ajouter des tranches de type 0 et 41 % donnan un champs plus stratégique quant à la marge et à l'application des bénéfices

TITOU2012  a écrit le 10/09/2012 à 8:47 :

Il est loin le candidat qui devait "réenchanter la France..."; Le Changement c'est maintenant disait-il....mais cela n'est pas ce qu'il a promis ni ce qu'en attendait les français. remarques :
1/ contrairement à ce qu'il déclare, ce ne sont pas que les "riches" qui vont payer, mais tous les français à partir de 12.000 euros de revenus / an.
2/ Avec une croissance prévisionnelle de 0,8 % en 2013, ce n'est pas 30 milliards qu'il faut trouver mais 38 à 40 Mds.
3/ Les contrats d'avenir ne sont pas créateurs d'emploi à long terme, toutes les études et constats menés sur tous les pays d'Europe le confirme :
Depuis trente ans, les emplois subventionnés par l?Etat pour aider des publics ciblés n?ont pas cessé. Fin 2011, il y avait près de 300.000 contrats aidés ? hors formation en alternance ? et à plus de 80?% dans le secteur non marchand, à savoir public et associatif.
Des trappes à inactivité
Or les évaluations pratiquées depuis trente ans dans de nombreux pays ont montré que les emplois aidés dans le secteur non marchand ne permettaient pas à leurs bénéficiaires de mieux s?insérer dans l?emploi par la suite. En 2010, David Card, de l?Université Berkeley, a analysé 199 études.
Toutes révèlent que les contrats subventionnés dans le secteur public ne jouent pas un rôle de tremplin pour obtenir un emploi. Au contraire. Ces emplois agissent comme des trappes à inactivité. Ils n?incitent pas les jeunes à continuer à chercher d?autres emplois. Ils stigmatisent ceux qui en bénéficient, et accroissent leurs difficultés de recrutements futurs, car les employeurs anticipent que ces jeunes ont plus de difficultés que les autres. Ainsi, en parquant les jeunes défavorisés dans des petits boulots du secteur public ? à temps partiel dans une écrasante majorité ?, on accroît leur risque de passer derrière ceux, souvent plus diplômés, qui ont été recrutés dans le privé.
Les r ecettes proposées par le candidat socialsites sont dépassées, ce sont des solutions préhistoriques telles que Mitterand les avait proposer. Il faut réduire drastiquement les dépenses de l'Etat, mais cela F.H ne l'évoque même pas. le président est un bonimenteur et un menteur .....

feuillederoute  a répondu le 10/09/2012 à 9:35:

réfléchissez un peu : on parle de part fiscale et non de foyer ou "Français", quant à votre ex californien il reste limité. en fait l'inemploi est la pire des solutions ne trouvez vous pas?

Jules  a répondu le 10/09/2012 à 10:44:

A quoi ça sert de parler emploi: on s'attaque aux revenus (et pas des riches) et à l'activité. Les italiens eux ont fait un plan de réforme de l'Etat...

coco  a écrit le 10/09/2012 à 8:37 :

LA TRAJECTOIRE DE LA FRANCE EST TRACEE : dans un environnement international hyper-défavorable (crise de l'euro pas réglée du tout, usa et chine qui flanchent), les hausses d'impôts annoncées et la hausse du chômage vont tuer le peu de croissance que nous aurions pu avoir. Plus personne ne va consommer, ni les plus modestes, ni les plus aisés. Quant aux exportations et à l'investissement, n'en parlons pas. On n'aura donc ni 0,8 %, ni 0,5% ni même 0 de croissance. Préparez vous à de nouvelles hausses d'impôts courant 2013. Il ne restera bientôt plus rien en France. 2014 sera de mon point de vie une année insurrectionnelle. Je lis que le France risque de se retrouver piégée dans une spirale récessive: nous sommes déjà dans cette spirale récessive ! RDV avec Hollande en mai 2014.

Guidsupreme  a écrit le 10/09/2012 à 8:26 :

L'autodestruction du pays continue! Elle s'accélère même! Ensuite, pour éviter les départs des entrepreneurs et autres riches, il restera à Hollande à fermer les frontières, genre URSS ou Corée du nord. ( Mitterand l'avait en partie fait !!!!)Ainsi il pourra ponctionner le peuple sans limite au profit de sa classe dirigeante. Les récalcitrants seront punis sévèrement mais seront annonces heureux dans le paradis socialiste! Continuez, m. Hollande, vous êtes sur le bon chemin!

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 9:01:

je ne comprends rien à votre jugement, etes vous favorables au déficit sans limitte ? trouvé vous qe l'ultra libéralisme vous permettrait de vivire mieux ? pour ma part je pense que seul un protectionnisme INTELLIGENT permettra de sauver et relancer notre économie.

@Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 9:21:

Le protectionnisme intelligent n'existe pas. En dernière analyse, le protectionnisme n'est jamais qu'une taxe supplémentaire sur la population prétendument protégée, parce que si on importe, c'est soit par manque d'un produit (pétrole par exemple), soit que les produits importés ont un meilleur rapport qualité/prix que les produits locaux. Le protectionnisme est également illusoire pour l'emploi, parce qu'on achètera pas les produits locaux s'ils sont dotés d'un mauvais rapport qualité/prix.

coco  a répondu le 10/09/2012 à 9:34:

La réduction des déficits est une nécessité absolue, un objectif naturellement louable (mais n'est-il pas trop tard ?). La question étant : comment réduire ce déficit de telle sorte qu'il ait le moins d'impact possible sur la croissance. La solution la plus facile, celle qui demande le moins de courage politique, c'est augmenter les impôts. Un décret, une loi,et c'est parti ! Problème : trop d'impôts tue l'impôt et le gvt ne va tarder à le comprendre. Autre possibilité: engager une réforme profonde de l'état, quitte à augmenter le chômage dans un premier temps. C'est ce qu'a fait le canada en 1991, l'Italie aujourd'hui. En clair, transformer le mammouth en zébre ou gazelle pour mieux survivre dans la compétition mondiale, et pas seulement le mettre à la diète. Une solution radicale,mais la seule qui fasse sens dans la contexte actuel. Problème : ce n'est absolument pas ds le logiciel de la gauche.

hugo  a répondu le 10/09/2012 à 10:47:

D'accord avec vous, c'est direction la Corée du Nord: les apparatchiks de l'appareil d'Etat sont entrain d'éliminer la population.

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 11:31:

Pas d'accord, toutes les grandes nations protègent leurs économies : japon, USA, Chine, Brésil etc... on est bien loin d un totalitarisme nors coréen, ne déformez pas mes propos !!! ils le font par des normes (mais en Europe trop rarement contrôlées) par la monnaie , par des quotas, etc.... ce qui me gène est l'idée que les français doivent s'appauvrir pour que nos usines un jour reviennent, pourquoi rentré dans un jeux pervers qui ne profitera donc jamais à l'Homme, les grandes sociétés migreront, elles, comme des sauterelles de zones pauvre en zone pauvre, pour toujours maximiser leur profits : le système actuel est devenu fou, il faut le raisonner, le protectionnisme (intelligent) est un moyen de le faire...

gege  a écrit le 10/09/2012 à 8:26 :

Quelques idées M HOLLANDE:
.Retraite obligatoire des politiques à 67 ans
.Non cumul des mandats electoraux
.Moins de frais payés aux députés (qui sont beaucoup trop nombreux)
.Moins de promotions prés de la retraite à des hauts fonctionnaires
.Plus de contrôles fiscaux aux fortunés (sci ecrans,paradis fiscaux,ect)
J'arrête car je crois que je rêve

Roudy  a répondu le 10/09/2012 à 8:35:

Pas touche aux élus surtout: ce sont des citoyens au dessus des lois!

Surcharge Pondérale  a répondu le 10/09/2012 à 9:32:

C'est en effet bien le constat. On ne touche pas a la couche de graisse des 800000 postes uniquement liés a la représentation de tous les niveaux. Cette fameuse couche de lard, qui nous rend tellement obèse que nous ne pouvons plus sortir de notre canapé de "rentiers", que nous ne sommes malheureusement plus. Nous n'aurions aucun changement de service rendu en supprimant 50% de cette gélatine, puisqu'il ne s'agit que d'une masse ne délivrant strictement rien que du bruit, et nous ferait gagner 20 Milliards par an de surcharge pondérale, Nous nous sommes fait enfumer par les mille-feuille administratif, puisque l'Etat peut dire que ce n'est pas de sa responsabilité, alors que dans l'autre sens, nous ne connaissons qu'un seul "client" qui nous prélève : Monsieur Trésor Public. Amusant non ? Dans un sens, c'est pas les mêmes, mais dans l'autre sens, c'est la même caisse...

Roudy  a répondu le 10/09/2012 à 10:37:

Au fait, saviez vous que les députés suisses sont BÉNÉVOLES! Aie, cela fait mal quand on dit cela en France!

Sainteu  a répondu le 10/09/2012 à 13:18:

Taxation à 75% de tout ce qui n'est pas productif, au sens 1er du terme (créer quelque chose de tangible)! Donc rémunérations des élus taxées à 75% quel que soit la rémunération.
Il faut dégraisser le mammouth et en faire un cheval de course ! Ce sera long et difficile mais si on s'attaque aux Institutions en les réformant intelligemment, si on supprime les emplois inutiles (et ils sont nombreux) ou qui font doublons, il y a des économies à faire .

matheo  a écrit le 10/09/2012 à 8:21 :

mais toujours pas de réponse sur les postes d'économies.il dit que tout le monde doit participer mais par exemple le sénat est socialiste depuis un an ses priviléges sont toujours ,pourtant,ils vont voter nos nouveaux impots

Vafa  a écrit le 10/09/2012 à 8:06 :

Taxe sur les bières maintenant !!!on en est la en France! Que de taxes mais nos politiques alors ces députés qui refusent toujours d être contrôles!
Dans 2 ans c est juste retour à déficit de 3% muais la dette sera toujours la ! Réveillez vous !!!

Roudy  a répondu le 10/09/2012 à 8:29:

Pourquoi voulez vous les contrôler ? Chacun sait qu'ils sont d'une honnêteté scrupuleuse ! D'ailleurs vous avez voté pour eux!

reforme urgente à faire  a écrit le 10/09/2012 à 8:00 :

mais que fera Hollande pour ma retraite de polypensionné qui ne me permet pas de consommer malgré 44 années de travail ????

Roudy  a répondu le 10/09/2012 à 8:36:

Il va faire quelque chose : la ponctionner!

dédé  a répondu le 10/09/2012 à 8:52:

ouaip.hollande va te la gratter centimes par centimes,rassure toi ça sera indolore,tu ne t'en apercevras meme pas!

Lennart  a écrit le 10/09/2012 à 7:58 :

Un animal en bonne santé peut avoir quelques parasites.
Si les parasites sont trop nombreux sa santé décline.
Si sa santé est mauvaise et que les parasites sont trop nombreux il crève.

Gogol  a répondu le 10/09/2012 à 9:35:

Malheureusement les parasites survivent et vont gangrener un autre animal

Mastery  a répondu le 10/09/2012 à 11:15:

Gogol bonne réponse meci! 20/20

Rouge  a écrit le 10/09/2012 à 7:53 :

Pendant les élections, il avait été souvent dit : socialiste= impôts. Cela a toujours été vérifie par l'histoire! Les français ne l'ont pas cru..... Maintenant nous y sommes, et ce n'est pas fini! Les 51% de Hollandistes ne peuvent pas se plaindre!

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 9:03:

et trouvez vous cela normal un gouvernement de droite completement laxiste et un de gauche rigoureux sur les budgets ??? si il aurait fait l inverse vous l auriez aussi critiqué... par principe surement, non pas par raison...

Delaguy  a écrit le 10/09/2012 à 7:51 :

Zéro pointe aux PS UMP CENTRE leurs élus sont constitués d'enarques de fonctionnaires d'avocats et quelques professions libérales ! Ces pseudos élites sont incapables et ce depuis l'année 1974 de présenter un bubget en équilibre ? Leur seul créativité est d'inventer des impôts nouveaux ! Ça ne marche pas nous sommes un des pays d!Europe les plus taxes et malgré cette pression fiscale hors normes tout nos paramètres économiques sont dans le rouge ! Par contre ces élus qui nous parlent d'égalité se gardent bien de supprimer une partie de leurs avantages acquits non imposables et de tailler dans les dépenses de l'état dont le train de vie est pharaonique ! Voir les rapports de la cour des comptes à ce sujet rien dont les recommandations ne sont pas suivies d'effet !!!

Gépé001  a écrit le 10/09/2012 à 7:37 :

Hollande a parlé de CSG et d'une taxe écologique.Cela peut être une bonne solution.Attendons pour voir ce qu'il en est.

grouik  a écrit le 10/09/2012 à 6:55 :

plus d'impots c'est aussi plus de services et de protection sociale pour vous tous!réjouissez vous au lieu de raler,bande d'aigris!

Toto 30 ans  a répondu le 10/09/2012 à 7:22:

Hélas non ! Dans ce cas il s'agit juste de rassurer les financiers et de ramener le déficit sous les 3%.

Roudy  a répondu le 10/09/2012 à 7:56:

N'imaginez surtout pas que les services et la protection sociale vont s'améliorer! Ce sera très exactement le contraire.La France à une fonction publique pléthorique et souvent inefficace .

Zalk  a répondu le 10/09/2012 à 13:01:

@Grouik : Avec 1700 milliards de dettes ? J'ai comme un gros doute.

Viking  a écrit le 10/09/2012 à 6:50 :

Vous allez vous faire tondre comme des moutons, mais les francais sont un peuple de moutons de panurge !

@Viking  a répondu le 10/09/2012 à 7:29:

Viking vos commentaires inutiles et Anti français deviennent usant. Pourquoi ne pas les garder pour vous? Votre avis est inintéressant.

Marco  a écrit le 10/09/2012 à 4:58 :

Les élus ne sont toujours pas concernés. Eux ont des indemnités non-imposables. ils votent toujours les impôts pour les autres. Ben voyons.

Etonnant  a écrit le 09/09/2012 à 23:55 :

Et les politiques, les députés, les sénateurs, les conseillers municipaux et régionaux, avec leurs salaires mirobolants, leurs retraites dorées, il est où leur effort ???

revolution  a répondu le 10/09/2012 à 0:32:

Pour cela ne compte ni sur la gauche , ni sur la droite (la preuve en dix ans elle n'a rien branlé sur le sujet non plus) , ni même les nouveaux éventuels rentrants (FN ou autre) qui se gaveront direct en arrivant ... Pour cela ne compte que sur une revolution ...

Rouge  a répondu le 10/09/2012 à 0:43:

Mais dans le fait de voter ces hausses inimaginables d'impôts ... Pour les autres! C'est aussi cela leur part de solidarité!

ElNormando  a écrit le 09/09/2012 à 23:50 :

Moi Je .... à parlé : ne vous en faites-pas, dans 2 ans on se revoit et je vous promettrai que tout ira mieux dans 3 ans. De toutes façons, il faut bien que les méchants (patrons, entreprises ..) payent pour nous les nantis (politiciens, glandeurs du PS, fonctionnaires ...).

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 9:08:

quelle tristesse, la politique du "moi je" c est jutement arrété en mai dernier... enuite accusé les pauvres, les riches et autres, c'est simplement con.... il faut commencer quelque part, c'est tout, je pense que réduire le déficit est une priorité, maintenant qui a la clé pour en plus de cela ajouté de la croissance ? vous peut etre ?

Henri  a écrit le 09/09/2012 à 23:44 :

Les débuts de Hollande dans la frénésie taxatoire sont excellents : il succède dignement à son collègue socialiste Sarkozy, en matière de créativité fiscale.

Yepp  a répondu le 10/09/2012 à 0:15:

Sarko Socialiste ... je me marre !!! plus a droite tu penses a qui ?? a moins que ce soit les chantres du national socialisme a qui tu penses ... bref ... tout le monde est socialiste en fin de compte ... sauf G W Bush .. ce doit être lui le moins socialiste (encore que certains m'ont expliqué ici que les subprimes c'était à cause de lui et de son socialisme ...)

nero 51  a répondu le 10/09/2012 à 1:01:

tout a fait d'accord avec vous henri.c'est bien pour cela qu'il a était battu malgrés ces belles paroles.les 50 pour cent d'impot du debut se sont terminés avec une multitude de taxes et augmentation d'impots,jusquà vouloir pourchasser le riche contribuable au dela des frontieres de l'hexagone.de plus son karcher s'est transformé en parfait vaporisateur,etc...

grouik  a répondu le 10/09/2012 à 6:52:

plus d'impots et de taxes,c'est excellent!c'est parfait meme!

Yves  a répondu le 10/09/2012 à 10:55:

Bush a fait énormément de dépenses publiques... son successeur est un champion de la dépense, mais le chômage est bien de longue durée. Ce qu'il faut faire dans ce contexte, c'est donner les moyens de vivre aux citoyens. Et en faire autre chose que des illétrés!

ElNormando  a écrit le 09/09/2012 à 23:43 :

Franchement, qui a pu voter pour cet homme ? On a ce que l'on mérite et là on va dans le mur. Merci aux votes "contre" qui ont mis un incapable à la tête de l'état !

????  a répondu le 09/09/2012 à 23:55:

Sarko était un incapable vu ses résultats au bout de 5 ans (enfin 10 si on compte les années de ministre sous Chirac) ... pour Hollande , la moindre personne un tantinet honnête intellectuellement lui laisserait quelques mois pour le juger sur des résultats concrets ...

Pragma  a répondu le 10/09/2012 à 0:14:

Vous n'avez donc pas encore compris ?

Jo  a écrit le 09/09/2012 à 23:33 :

Je n'arrête pas de me répéter qu'un paysan, un homme de terre qui connaît la valeur du travail, serait bien plus efficace et réaliste à la tête de ce pays.
Tout du moins ne ferait-il pas pire...

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 0:17:

ce paysan, c'était Bayrou, mais il n'a pas fait les promesses que tous attendaient !!!

Voui  a répondu le 10/09/2012 à 0:35:

c'est vrai pour les promesses qui déplaisaient encore que elles me plaisaient a moi ... par contre le "Il faut faire un gouvernement de rassemblement" alors qu'il n'avait réussi a rassembler que Douste Blazy ça a un peu cassé l'ambiance ....

ninilepetit  a répondu le 10/09/2012 à 10:33:

+1 On voit bien que FH finalement reprend une partie des mesures de F. Bayrou, y compris gel des dépenses. Mais Bayrou avait bien plus que cela dans son escarcelle : moralisation de la vie politique avec proportionnelle par référendum, développement des filières (comme le bois), mise en place d'une stratégie industrielle à long terme par un commissariat dédié, etc... Perso, je trouve le score de Bayrou de 9% plus qu'honorable, si ce n'est une prouesse, tant le climat des dernières présidentielles était tendu, et toutes les questions coincées dans le futile...

Ondalibre  a écrit le 09/09/2012 à 23:14 :

Je crois que c'est vraiment foutu. On ne s'en sortira plus. Les "socialistes" ne peuvent pas baisser la dépense publique, elle leur est consubstantielle et alimente leur clientèle. L' "effort juste" (= la spoliation de ceux qui réussissent ou en tout cas gagnent un peu mieux que les autres et qui pour certains créent ou entretiennent des emplois productifs et pas des ersatz d'emplois subventionnés sans avenir) -cette insupportable langue de bois- sonne le glas des dernières chances de ce pays de se relever.

inconciliables ....  a répondu le 09/09/2012 à 23:45:

Non je ne suis pas d'accord , il y a bien 10 milliards de dépenses en moins (et probablement pas d'augmentation de salaire des fonctionnaires) , ce que Sarko n'avait même pas fait ... c'est donc relativement bien équilibré entre dépenses en moins et impôts en plus ... Mais ceux qui "gagnent un peu mieux que les autres" comme tu dis auraient préféré ne pas avoir d'effort a faire du tout et reporter les problèmes sur d'autres catégories , les chômeurs sans chômage, les fonctionnaires à mettre au chômage, ... etc Ahh elle belle cette France ... cette "nâââtion" comme vous dite qui n'est qu'une somme d'intérêts particuliers d'individus cupides et égoïstes toujours prêts a faire porter les efforts ... aux autres ...

Pragme  a répondu le 09/09/2012 à 23:53:

Entierement du même avis
C'est dans leur gènes ...
Et ça va nous plomber grave !

inconciliables  a répondu le 10/09/2012 à 0:06:

... TOUS les efforts aux autres ...

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 0:19:

y a quand même un problème de sémantique : dire qu'il y a des dépenses en moins quand on augmente pas les dépenses, c'est un peu fort de café, non ???!!!

Ondalibre  a répondu le 10/09/2012 à 0:25:

C'est bien ce que je dis. Rien de commun ni de possible entre nous. Le "grand cadavre à la renverse" comme Rocard avait opportunément qualifié le PS a l'époque où Hollande en était le 1er secrétaire c'est maintenantt la France.

inconciliables  a répondu le 10/09/2012 à 0:44:

il n'y a pas de problèmes de sémantique ... exemple concret : laisses exactement le même salaire a tes collaborateurs pendant plusieurs années ... et tu vas voir qu'il vont venir te voir pour t'expliquer que leur salaire baisse et ce que c'est que l'inflation ... Donc pour les dépenses figées à -10 milliards a Euro constant, il va déjà falloir trancher dans les dépenses ... La preuve à la défense ils s'inquiètent déjà et nous en font part (normal avec les journaux appartenant à Dassault Lagardéres ... et bizarrement aussi la Tribune qui a fait une série de 5 articles sur le sujet , c'est dire le malaise ...) et martèlent déjà qu'il ne faut pas couper leur budget mais celui des autres ...

Paul  a écrit le 09/09/2012 à 23:06 :

Ah, voici venu le temps de payer les impayés... 30 ans de déficits sans résultats sur le niveau de vie et encore moins sur le chômage!

mémoire  a répondu le 09/09/2012 à 23:51:

enfin après les 35h et la période de croissance un peu après le taux de chômage est tombé à 7% alors qu'il était à 12% avant ... Bref parfois il y a de l'efficacité ... mais avec des méthodes qui t'ont certainement déplu ... par contre quand les tiens étaient aux manettes avec leurs méthodes .. le taux de chômage est repassé de 7% à 10 % ... une autre vision de l'efficacité ... Pour la dette c'est autre chose , avant les subprimes droite et gauche maintenaient la dette à 60 % du PIB environ (critère de maastricht) et depuis 2007 elle s'est envolé pour que nous puissions rembourser le puits sans fond des subprimes et de leurs dommages collatéraux ... comme tous nos partenaires occidentaux de droite comme de gauche ...

No future  a écrit le 09/09/2012 à 23:04 :

Les boomers mettront-ils leurs factures et leur échec sur le dos des jeunes? Certainement, ils sont passés maîtres dans l'art de rejeter la faute sur les autres. C'est du Chronos en bonne et due forme, rien à voir avec le progrès!

@No future  a répondu le 10/09/2012 à 0:04:

En tant que boomer je ne peux pas être d'accord avec votre amalgame, sauf si vous appelez boomers les rentiers encartés à l'UMP qui peuplent majoritairement ce blog. Il est évident qu'ils seront là pour tirer les marrons du feu, pas pour serrer les coudes pour sortir le pays qu'ils ont aidé à mettre en coupe réglée.

Pascale  a répondu le 10/09/2012 à 9:51:

En coupe réglée sous la loi du socialisme, que les gouvernement soient de droite ou de gauche. Car nous sommes sous un régime socialiste depuis plus de 30 ans : on en paye maintenant le résultat ...

Merci  a écrit le 09/09/2012 à 22:58 :

A tous les citoyens qui "n'ont pas vote pour Hollande MAIS contre Sarko". Assumez votre responsabilite pour avoir porte au pouvoir un homme certes pas foncierement mauvais mais incompetent, a l'image de la plupart des ministres avec un faible niveau d'education, ou encore mettre au pouvoir des gens sans legitimite democratique (rappel: EELV, 2% a la presidentiell et mme Duflot ministre )

???  a répondu le 10/09/2012 à 0:09:

T'es peut être bien éduqué toi ... encore que .. mais en tout cas pas très observateur .. EELV 14% aux européennes (leur vrai poids) et seulement 2% à la présidentielle pour éviter 2002 (tu te rappelles ou tu as la mémoire trop courte ?)

Helene  a répondu le 10/09/2012 à 1:08:

HOLLANDREOU, Attendez les GRECS on arrive!!!!!

Pierre  a écrit le 09/09/2012 à 22:54 :

Ce dont nous devons parler c'est de l'Europe du chaos ou inversée. Le Nord est le Sud et inversement, ainsi le froid vient... du Sud: la misère pour les hommes. Alors quand remettrons-nous cette Europe dans l'ordre des choses d'un monde "normal": un pompier éteint un feu, un agronome cherche, pas l'inverse...

Bilan  a écrit le 09/09/2012 à 22:52 :

20 milliards d'impôts visibles en plus + 25 milliards d'impôts cachés à ajouter du fait de l'inflation non compensée (hypothèse de +2,5%), sous réserve que les dépenses publiques soient effectivement stabilisées, soit un total de 45 milliards supplémentaires de richesses englouties par l'Etat-providentiel obèse et parasitaire, en pure perte. En pure perte, car le budget restera quand même en déficit, ce qui signifie que le stock de dettes va continuer à augmenter (sans même tenir compte de la prochaine hausse des taux). On peut tourner et retourner le problème dans tous les sens, on n'en sortira que par une baisse massive des dépenses publiques, Etat, collectivités locales, subventions sociales, sécu, retraites, accompagnée d'une baisse significative des impôts, seule méthode à même de relancer l'activité économique. TINA !

Bien sûr  a répondu le 10/09/2012 à 0:01:

Toujours parler de reduction de dépenses c'est bien ça fait joli ça fait "serieux" ... mais pour expliquer aux vieux que leurs retraites sera baissée de 20%, que leur médicaments ne seront plus remboursé, que l'Hôpital deviendra payant pour tous tout comme l'école et a des tarifs énormes (le privé ne veut pas dire gratuit loin de là) et que ce sera SUPER par ce que cela va relancer l'économie (on s'en doute moi aussi j'aimerais bien me faire 10% de marge sur le Chiffre d'affaire du secteur de la santé en France .. des centaines de milliards .. Miam Miam ...) , là il n'y a personne .. même pas toi Bilan ...

Et voui  a répondu le 10/09/2012 à 0:18:

Faut bien les rembourser les subprimes ...

Bravo  a écrit le 09/09/2012 à 22:50 :

Il faut qu il arrête de fumer la moquette ce brave homme! Aucune mesure concrète en revanche la hausse des impôts elle sera bien concrète ! De la fumisterie et aucune justice! Ah bas ce système d irresponsables!

lyon69  a écrit le 09/09/2012 à 22:46 :

une suggestion à faire circuler : "Aucun motif n'est nécessaire pour licencier, les entreprises doivent juste respecter un préavis variant, selon l'ancienneté, de six semaines à cinq mois. Depuis 2002, les indemnités de licenciement, déjà faibles, ont été encore allégées : chaque mois, l'employeur verse sur un compte une cotisation équivalente à 1,53 % de la rémunération brute, somme récupérée par le salarié à son départ, volontaire ou non, de l'entreprise. Bref, un système assez libéral qui encourage la mobilité : près de 50 % des Autrichiens changent de job au moins une fois par an. " ça se passe en Europe et c'est un pays qui atteint ...4,5 % de chômage !!! ... à méditer, non ???

Ahbon  a répondu le 10/09/2012 à 0:30:

D'habitudes je ne suis pas d'accord avec toi mais là oui ... et pour le sens inverse , toi tu penses pouvoir lourder a volonté , moi je vois plein de salariés malheureux harcelés qui se laissent faire et ne bougent pas tellement le marché de l'emploi est rigide ( 2 mois de préavis c'est hubuesque quand on souhaite changer de job , quand un patron cherche quelqu'un c'est de suite pas dans deux mois) .. du coup certains sont parfois a la limite du suicide ... alors qu'avec le système autrichien ils pourraient trouver un autre job plus facilement! ... D'ailleurs au Canada c'est encore mieux c'est 15 jours de préavis max dans les deux sens ... et j'ai vu le résultat d'un "bon" management à la française qui prend les collaborateurs pour des andouilles bonnes a être pressurées a souhait ... tout le monde est parti en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ... et depuis ils font usine de formation pour les jeunes ... a peine formés les salariés se barrent ... ils comprendront peut être un jour ... que le management dans ce genre de système est complètement diffèrent qu'en France .. et en fait il est très bien ce système . De plus un contrat de travail unique est indispensable , il est anormal que le système multi contrats français crée des castes ... les interims , les CDD, les CDI .

Quasi ....  a écrit le 09/09/2012 à 22:44 :

Churchillien ?? Avons-nous entendu le même homme ou bien avez vous l'envolée lyrique facile ?

Il est l'élu, notre guide à tous  a écrit le 09/09/2012 à 22:35 :

Il est l'élu
Phrase 1 : L'état va faire des économies budgétaires de 10 milliards d'euro.
Phrase 2 : Stabilité totale des dépenses publiques.

L'économie dans stabilité des dépenses ?
La stabilité des dépenses dans les économies ?

Il est l'élu, seul les adeptes qu'il guide dans le chemin de la lumière et a qui il donne le cap, peuvent le comprendre.
Il est l'élu, en 2014 il conduira le peuple de la république socialiste française au pays du bonheur, après 2000 ans d'errance dans le non socialisme.

Yahooo !!! Ils en ont de la super bonne au parti socialiste, ils n'atterrissent jamais.
Faites tourner sinon je crois que nous n'allons pas vraiment trouver le chemin du bonheur .


Bravo  a répondu le 09/09/2012 à 22:51:

Commentaire parfaitement bien tourne!

aspartam17  a répondu le 09/09/2012 à 23:58:

Bien vu,moi aussi j'ai remarqué cette innovation révolutionnaire qui consiste à faire des économies SANS que le niveau global des dépenses ne baisse......Certains ont vu dans le bulot à lunettes qui nous sert de président,une réincarnation du Chancelier Shroeder.Dans ce cas il doit s'agir d'une KOLOSSAL finesse de sa part!!

le niveau ...  a répondu le 10/09/2012 à 0:48:

Bah renseignez vous sur ce qu'est l'inflation ... et pour vous aider a comprendre imaginez votre épargne (là cela vous parle) à 0% d'intérêt et une inflation a 2% .. l'année prochaine vous direz quoi ? que votre épargne s'est maintenu où qu'elle est réduite ??? votre niveau est vraiment ahurissant ...

fevil  a répondu le 10/09/2012 à 0:56:

le mot qu'il manque pour repondre de ce paradoxe c'est inflation.

Vive François  a écrit le 09/09/2012 à 22:30 :

Et oui ! Les lecteurs de ce site doivent être déçus ! Enfin, un gouvernement tient à c?ur et à résoudre le problème du chômage, et la baisse des déficits, quand le précédent s'agitait en donnant de l'argent aux plus riches tout en surendettant le pays. Mais il est vrai qu'à droite, il est difficle de reconnaitre que leur politique fut une catastrophe pour le pays !

Bravo  a répondu le 09/09/2012 à 22:52:

Vous avez pris une grosse dose vous non?

Mickador  a répondu le 10/09/2012 à 9:19:

@bravo : qu'est il dit de faux ?

Pragma  a écrit le 09/09/2012 à 22:28 :

Aucune annonce de décision sérieuse pour sortir la France du merdier dans lequel elle se trouve
Pauvre de nous d'avoir à notre tête un incompétent peureux !

Aurevoir  a écrit le 09/09/2012 à 22:25 :

La seule différence, c'est que Churchill a sauvé la France et Hollande l'a baissé. Que le dernier qui part, éteigne les lumières.

lol  a répondu le 10/09/2012 à 0:50:

il est là depuis 3 mois ... comment tu sais que dans 5 ans il aura baissé le niveau de la France .. tu connais personnellement Madame Soleil ??

Rosem  a écrit le 09/09/2012 à 22:21 :

Pas du tout convaincue par la "prestation " de Mr Hollande

Tom  a répondu le 10/09/2012 à 14:54:

Je ne savais pas qu'il faisait nuit noire à Paris hier soir à 20h... C'était vraiment du direct ?

huy  a écrit le 09/09/2012 à 22:11 :

Ce qui est sûr c'est qu'il prend les journalistes pour des C....

F. Hollande  a écrit le 09/09/2012 à 22:10 :

Mensonges sur mensonges ! Ce président abusent les français d'une manière assez ignoble. Il es tous simplement impossible d'annuler le chômage, tant que la croissance reste au-dessous de 1. 5 %
Alors?

Bravo  a répondu le 09/09/2012 à 22:53:

Mais si vous n y êtes pas il va embaucher 1 million de fonctionnaires de plus!

???  a répondu le 09/09/2012 à 23:38:

Mais si il n'avait pas donné d'objectif vous auriez été les premiers a vêler ... de plus vous confondez tout ou bien vous êtes sourds et il faut que vous pensiez a monter le sonotone , facile de dire qu'il ment si à la base vous comprenez rien .... il n'a pas dit qu'il allait annuler le chômage (c'est complètement con aucun pays a 0% de chômage) , l a dit qu'il se donnait comme OBJECTIF d'inverser la courbe du chômage d'ici un an ...

Pascale  a répondu le 10/09/2012 à 9:43:

Inverser la courbe de hausse du chômage ou inverser la courbe du chômage ? Et ce n'est pas en décrétant artificiellement avec l'argent des contribuables que l'on "créé" de l'emploi.

RORO  a répondu le 10/09/2012 à 9:57:

comme tous les gouvernements socialiste pour baisser ou baiser le chommage on crée des faux emplois de FONCTIONNAIRE trop facile

urgence polypensionnés  a écrit le 09/09/2012 à 22:10 :

il est urgent de réformer le mode de calcul des retraités polypensionnés qui en ont assez d'être spoliés !!!! Les députés ont refusé de s'appliquer ce mode de calcul très pénalisant quand le député vert francois de RUGY le leur a proposé (il y a deux ans environ), alors la moindre des choses, messsieurs les députés , c'est de ne pas faire subir aux autres salariés ce que vous rejetez pour vous-^mêmes. Alors au boulot et vite !!!!!!

Bof  a répondu le 09/09/2012 à 23:01:

Cessez de penser aux retraites, d'une part les retraités français ont plus que dans n'importe quel pays, mais de plus c'est la consternation car cela pèse sur l'emploi des jeunes par le problème de l'export qui échoue par la démolition de l'entreprise... on se tire une balle dans le coeur, rien d'autre...

lyon69  a répondu le 10/09/2012 à 0:24:

il faut fusionner TOUS les régimes de retraite dans UN seul : le régime du privé : comme ça plus de "mode de calcul très pénalisant" : ce serait le même pour tous... y compris pour nos chers (!!) fonctionnaires : bref, l'équité parfaite !!

FUSION des régimes de retraite  a répondu le 10/09/2012 à 7:57:

Tout à fait d'accord pour fusionner tous les régimes de retraite qui permettrait d' éviter toutes ces inégalités face à la retraite. Le problème c'est que les hommes politiques n'ont aucun courage pour opérer ce changement .

a bof  a répondu le 10/09/2012 à 8:36:

bof, il ne s'agit pas ici de comparer les retraites françaises à celles des autres pays mais de comparer les retraites à l'intérieur de notre pays et il existe de très graves inégalités , alors ce qui se passe ailleurs, en Angletere ou aux USA ,on s'en fout, ON VEUT PLUS DE JUSTICE EN FRANCE POUR LES RETRAITES .

Picsou  a écrit le 09/09/2012 à 22:08 :

Et depenser moins personne n'y pense au gouvernement?

foil05  a répondu le 09/09/2012 à 22:38:

si seulement nos députés et sénateurs décidaient de réduire leur confrérie par deux, l'effort serait alors justement réparti comme le clame si fort Hollande
excusez moi , je rêve .

deçu  a répondu le 09/09/2012 à 23:17:

on ne touche toujours pas aumillefeuille

bah  a répondu le 10/09/2012 à 0:11:

Bah déjà 10 milliards de réduction de dépenses ...cela va faire hurler dans les chaumières ... enfin on croit toujours que c'est pour le voisin , mais dès que cela touche nos medocs qui ne sont plus remboursés on est les premiers a brailler comme des veaux ... contre dépenser moins ...

TOUNE  a répondu le 10/09/2012 à 8:18:

ES-QUE LES POLITIQUES SERONT TAXER A 75