La Tribune

Cécile Duflot annonce le renforcement de la taxe sur les logements vacants

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  400  mots
"Le barème sera relevé et cette taxe s'appliquera désormais dans toutes les agglomérations de plus de 50.000 habitants en situation de tension", a indiqué la ministre du Logement Cécile Duflot, dans un entretien au Figaro. Elle a également précisé les contours du dispositif appelé à remplacer le Scellier.

La ministre du logement, Cécile Duflot, a annoncé le renforcement de la taxe sur les logements vacants, dont le barème sera relevé et le champ d'application élargi. Dans un entretien au Figaro, elle indique que "le barème sera relevé et cette taxe s'appliquera désormais dans toutes les agglomérations de plus de 50.000 habitants en situation de tension". Pour l'instant, cette taxe se limite aux agglomérations de plus de 200.000 habitants, rappelle-t-elle. "Nous allons nous inspirer de l'exemple de Lyon, où la mise en place de la taxe a été couronnée de succès et a permis de remettre des logements sur le marché", souligne Cécile Duflot.

Par ailleurs, interrogée sur la possibilité d'introduire une taxe sur les bureaux vides, la ministre, qui a entamé un dialogue avec les bailleurs sociaux, dit être "dans une phase de diagnostic". "D'un côté, il y a trois millions de mètres carrés de bureaux vides en Ile-de-France et, de l'autre, un déficit de centaines de milliers de logements. Cette situation ne pourra pas durer longtemps", dit-elle.

Précisions sur le "dispositif Duflot"

La ministre a également précisé les contours du nouveau dispositif pour les particuliers investisseurs et qui viendrait se subsituer au Scellier qui disparaît à la fin de l'année. "Concernant cette (...) catégorie (les particuliers investisseurs), nous voulons les orienter vers l'achat de logements intermédiaires, qui seraient mis sur le marché à des prix accessibles et dans des zones sous tension, où il y a manifestement des besoins de logement", déclare Cécile Duflot précisant ne souhaiter reproduire "les erreurs du dispositif Scellier". Ainsi, le nouveau dispositif "sera plus incitatif fiscalement mais, en contrepartie, il comportera des exigences sociales renforcées". Il devrait permettre la construction de 40.000 logements en 2013, contre 3.000 pour le Scellier cette année.

A propos de l'éventuel rétablissement du PTZ+ pour l'acquisition d'un logement ancien, elle répond: "Nous y pensons, mais le débat n'est pas tranché. Peut-être que nous pourrions lier son obtention au fait que l'acquéreur fasse des travaux d'isolation en entrant dans les lieux." François Hollande a promis la rénovation d'un million de logements par an pour qu'ils ne soient plus des passoires énergétiques et Cécile Duflot rappelle qu'un "plan d'action pour la rénovation des logements" sera mis en place dans quelques mois.

 

Réagir

Commentaires

toyasemi  a écrit le 20/09/2012 à 9:01 :

la tribune devrait changer son titre "l'actu du jour" en "l?impôt du jour"

incroyable que tous les matins on en ait un nouveau ! la présidence n'est pas normale mais un florilège d'imagination débridée ! quels artistes !

et pendant ce temps, pas un sou d'économie annoncé ...

que de hargne aussi, de jaloux, d'aigris dans ce forum de la tribune ! qu'ont fait tous ces râleurs exploités pour avancer, pour créer, pour investir ? quand est ce que cet infantilisme d'état finira t'il ? papa françois, protège moi , papa françois pique ses billes à mon copain dans la cour et donne les moi . papa françois, fais que j'ai de meilleures notes que benjamin en n'apprenant jamais mes leçons.

notez aussi que la pression immobilière n'existe qu'à paris. A toulouse, je n'ai pas augmenté les loyers de mes studios depuis 4 ans (pas par bonté mais selon le marché) et je viens de baisser mon appartement en vente, moins cher que l'évaluation que j'en avais eu il y a trois ans.

L'immobilier normal rapportait 3% et probablement moins maintenant. Il faut gérer, faire les travaux, l'entretien, les baux et les états des lieux. et celui qui ne paye pas est le roi.
je ne ferai jamais de logement social.

MDR  a répondu le 20/09/2012 à 19:47:

C'est votre autocritique ???

Votre président François dit Flamby  a écrit le 19/09/2012 à 20:39 :

Bon, les logements vacants, c'est quasiment fait . il va falloir qu'on s'occupe des logements occupés !!!

question  a écrit le 19/09/2012 à 19:45 :

c'est qui PTZ+ ?

PTZ  a répondu le 19/09/2012 à 20:42:

Prêt à Taux Zéro

houhouvilainrentier  a écrit le 19/09/2012 à 19:28 :

La nouvelle mode: taper sans dicernement et en faisant des amalgames sur le rentier et le retraité. le buzz de l'automne 2102!!

liberal  a écrit le 19/09/2012 à 18:46 :

Pour payer la petite exposition privée de tableaux au Ministère des affaires étrangères pour M. Fabius???
Pour augmenter les impôts et dépenser sans compter ils s'y connaissent! C'est la Présidence normale!!!

verveine  a écrit le 19/09/2012 à 18:15 :

et si l'état arrtait de taxer tout et n'importe quoi ? pour que les petits propriétaires mettent leur appartement sur le marché il faut pouvoir expulser très vite un locataire qui ne paie pas son loyer; Il y a trop de protection sur les locataires dont certains usent pour ne jamais payer leur loyer; C'est cela qu'ii faut faire cesser car ça pénalise les bons locqataires qui paient régulièrement leur loyer; Aucune politique autre que le répressif n'est mis en place pour les propriétaires; Tout est accordé au locataire meme de mauvaise foi

loque à traire  a répondu le 19/09/2012 à 18:56:

"Tout est accordé au locataire" : comme des loyers obscènes par exemple ?

Spip  a répondu le 19/09/2012 à 19:45:

Les loyers obscènes, ça n'existe quasiment qu'à Paris. Regardez ce qui se passe au delà du périf! Même avec des loyers modérés, les propriétaires se prennent des ardoises. Expulser un mauvais payeur est une galère sans fin. Un procès gagné contre le locataire ne mène pratiquement jamais à rien, car il fera tout pour être insolvable... et au final la Banque de France s'en mêle en le declarant en faillite personnelle. Les APL versées directement au propriétaire? Le tresor public, entre autres, pratique des retenues sur leur montant si le locataire ne paye pas sa taxe d'habitation ou ses PV... Donc finalement c'est le proprietaire qui paie. Même dans les HLM, ceux qui dépassent les plafonds de ressources et donc payent un surloyer permettent aux organismes de compenser les impayés. Aujourd'hui, les propriétaires ont intérêt à se débarrasser de leurs biens traditionnels, pour réinvestir dans du sécurisé (maisons de retraite, résidences de tourisme...) ou du financier.

Tulipe  a écrit le 19/09/2012 à 17:50 :

A l'Etat de faire du social, pas aux petits propriétaires.
La législation qui favorise les mauvais locataires, sans pour autant protéger les bons locataires, est un frein évident au marché locatif.
Bien des logements sont vacants pour des problèmes de financements, d'autorisations, ou de successions difficiles avec des héritiers qui ne se parlent que par l'intermédiaire de leurs avocats. Il y a encore des contraires techniques ou de COS. Idem pour les bureaux peu faciles à recycler.
Les contraintes fiscales n'arrangent rien.

QUICK  a écrit le 19/09/2012 à 17:12 :

Si l'égalité doit primer, Chaque appartement doit voir sa base d'imposition, foncière comme locative, revue. puis dans un second temps occupé ou pas, par un locataire ou par son propriétaire même, faire payer les deux impôts. C'est simple. Le propriétaire a toujours su récupérer la taxe d'habitation sur son locataire. ceux qui disent qu'il n'y aurait plus rien à louer se trompent. Et les quelques propriétaires qui spéculent gagneront un peu moins voire vendront certains biens. le marché serait plus sain.

Lola  a répondu le 19/09/2012 à 18:49:

"Le propriétaire a toujours su récupérer la taxe d'habitation sur son locataire" : voici une sacrée ineptie. C'est à l'occupant du logement au 1er janvier de l'année N qui doit s'acquitter de la taxe d'habitation. Peu importe qu'il s'agisse du propriétaire, d'un locataire, ou d'un appartement prêté à sa belle mère....

Antho  a écrit le 19/09/2012 à 16:17 :

on en parle du cher ami de FH qui a disparu de l'organigramme de saint-gobain ?
Je pense que le marché de l'isolation va être en plein boom ... c'est vrai que le temps se refraichit, on se croirait presque en ex-urss...
http://24heuresactu.com/2012/09/12/hollande-saint-gobain-etrange-modification-de-lorganigramme/

Le Cavaliere  a écrit le 19/09/2012 à 16:12 :

Je comprends pas, les jeunes se plaignent du prix des logements et accusent les boomers d'avoir spéculer sur la pierre, mais alors expliquez moi pourquoi les Françaises sont les championnes de la fécondité, pour faire autant d'enfants il faut de l'espace, au moins une chambre pour chaque mouflet, ce ne sont pas les retraités qui font toutes ces naissances. Donc si les Français font beaucoup d'enfants c'est qu'ils ont confiance dans l'avenir du pays et ont trop de m2.

P@n@sonic  a répondu le 19/09/2012 à 17:19:

Ou trop d'allocs en guise de carottes..

retraité ratp  a répondu le 20/09/2012 à 6:41:

"ce ne sont pas les retraités qui font toutes ces naissances"ah!parce que ça non plus on n'a plus le droit!pathétique!

pathinder  a répondu le 21/09/2012 à 10:34:

Le Cavalière une verveine avant d'allez de vous couchez ça vous dit car vos commentaires sont agressif, avec vous Cavalière vous ne voyez pas que le jour se lève chaque matin et chaque soir, une veine pour vous n'est-ce pas et en plus vous avez sus très bien placée vôtre argent, buvez une verveine c'est bon pour la santé et le moral et là vous verrez qu'il à du très mauvais en France et un peu de braves gens.

Parfait  a écrit le 19/09/2012 à 15:04 :

Très bonne initiative, quand on sait comment ces rentiers (je ne parle pas des petits propriétaire) exercent une pression sur la hausse des loyers et des prix de l'immobilier en laissant des milliers de familles sans logement. Et que en plus les entreprises se refusent d'augmenter les salariés ou d'embaucher plus de personnes pour garder la main sur la pression de marché du travail en leur faveur, dans ce cas comment voulez vous que les gens payent leur loyer, crédit et consomment ? A qui la faute ...

john galt  a répondu le 19/09/2012 à 15:30:

@ Parfait : pour information, depuis la crise immobilière de 1992 (eh oui, il y a déjà eu des crises immobilières, et il y en aura encore) l'immobilier a été déserté par les investisseurs. Depuis cette crise, 90 % des propriétaires sont des mono bailleurs..... alors les rentiers ... et pour information, c'est le marché qui fixe les prix, cad la rencontre de l'offre et de la demande, les prix ne se manipulent pas ....

Romain  a répondu le 19/09/2012 à 15:32:

Et comment font les rentiers pour exercer cette hausse? Qui sont-ils? Comment font-ils pour mettre les gens à la rue?

Nous sommes dans regime communiste  a répondu le 19/09/2012 à 15:39:

Ce n'est pas au privé de faire ce que l'Etat ne veut pas faire.
La politique du logement social n'est pas à réaliser par les privés mais par l'Etat. Le privé place son argent s'il le souhaite dans l'immobilier et on n'a pas à l'obliger le privé à pallier les carences de l'Etat en matière de logement social.
Par définition le logement social ne rapporte pas car c'est un service que l'on apporte aux plus démunis. C'est le rôle de l'état. On paye assez d'impôt de toutes sortes pour que l'Etat exécute correctement ses missions régaliennes. En fait, comme il dépense à tout va, la politique du logement social n'est plus assuré par l'Etat. Alors le gouvernement fait une grande campagne médiatique en mettant en avant ces mauvais français qui ne veulent pas louer leur appartement.... etc Bien entendu tout le monde pointe du doigt ces mauvais français... La délation arrive ensuite..... comme dans tout bon régime soumis à une propagande bien organisée...où l'on manipule les Français en les montant les uns contre les autres . et pendant ce temps là , la majorité d'entre eux oubli les responsabilités de l'Etat en la matière.
Et on met en place des sanctions en cas de non location. Mais à qui la faute si les français propriétaires n'ont pas confiance dans le marché locatif. On a donné tellement de droits aux locataires que les propriétaires n'ont plus confiance...
Il se passera la même chose qu'avec les soit disant "riches" il vont s'en aller ou bien vont tricher avec le système.
Bien cordialement

jo  a répondu le 19/09/2012 à 17:40:

Ne vous inquietez pas les "soit disant riches" comme vous dites n'ont pas attendu FH pour aller ailleurs et tricher avec le système (Mulliez, Hermès...) Beaucoup de riches français étaient installés en Belgique bien avant que la gauche ne revienne au pouvoir. La Belgique c'est pratique, ils parlent français à quelques km de la France et c'est pas loin du Luxembourg.

zagrolub  a écrit le 19/09/2012 à 14:58 :

une mesure qui ne fera que maintenir les prix élevés de l'immobilier

les boomers font boom  a écrit le 19/09/2012 à 14:52 :

ceux qui ont coulé ce pays en ruinant ses finances publiques, en s'accordant des privilèges honteux (défisc, préretraites, csg à taux réduit, rentes en tout genre ...) , ceux qui ont connu le plein emploi et viennent faire la leçon aux suivvants, ceux qui exigent toujours et encore plus d'effort des génénrations suivantes pour qu on ne touche surtout pas à leurs privilèges....ben ils commencent à paniquer....parce qu'à force d'avoir tout pris e laissé un champ de ruine...ils sont la seule poche dans laquelle on va pouvoir puiser pour renflouer les caisses de ce pays....on va vous taxer à mort !!!! tout ça c 'est que le début !!! gardez le portefeuille sous la main,! hahaha

Boomer  a répondu le 19/09/2012 à 15:55:

Ne t'inquiètes pas, moi j'ai mon NIE et j'investis maintenant en Espagne (avec discernement). Je pourrais bien aussi demander la nationalité Belge.
Vive l'Europe et dommage pour les pays mal gérés(même si évidemment l'Espagne n'est pas un modèle).

Cavaliere  a répondu le 19/09/2012 à 16:13:

Pourtant les jeunes investissent dans les gosses, où les casent-ils ?

Supprimons les APL  a écrit le 19/09/2012 à 14:47 :

Il faut les supprimer, ce sont de fausses aides qui tombent en fait directement dans la poche des rentiers et qui maintiennent les loyers à un niveau artificiellement supérieur...bref, comme ils sont payés par de la dette publique supplémentaire; c est autant de boulets qu'on met aux pieds des actifs et des générations suivantes...stop au holdp-up intergénérationnel, le plus grand casse de l histoire...

Romain  a répondu le 19/09/2012 à 15:34:

Tout a fait d'accord. Pareil pour les PTZ.
Deverser des liquidités sur des marchés ou l'offre est rigide (ancien à Paris), ça ne fait qu'entrentenir la hausse des prix/loyers. C'est de l'argent public gaché, sauf pour les electeurs de droite qui sont proprietaires de bien locatif (dont moi...)

BRAVO Cécile  a écrit le 19/09/2012 à 14:44 :

et courage à vous. Il faut maintenant taxer à mort tout ces rentiers qui se sont enrichis sur le dos des générations suivantes en monopolisant le logement tout en leurs laissant des dettes publiques abyssales à rembourser...clap clap clap...

Lilimarlène  a écrit le 19/09/2012 à 14:29 :

Est ce que l'Etat se l'applique a lui même cette taxe ? parce que des locaux désaffectés de l'Etat qui ne servent a rien, il y en a .... Ah mais non, je suis bête, l'Etat c'est nous, donc si l'Etat se l'applique a lui meme, c'est encore nous qui allons payer. Enfin, au final, ca fait encore une taxe de plus...

Guy31  a écrit le 19/09/2012 à 14:29 :

Pourquoi ne pas être transparent et annoncer aux contribuables que - pour être appliquée- la THLV doit avoir été votée par la commune et que de plus il existe un Art du CGI exonérant les Logts vacants au délà d'une certaine période ? Laissons les petits propriétaires payer un Max et ne disons surtout rien, cela s'appelant la continuité dans l'opacité...sic...

Libéralisation  a écrit le 19/09/2012 à 14:19 :

Il y a des paramètres incontournables, à commencer par le coût de la construction du m2 qui tourne autour de 1600e en moyenne. Les deux leviers sur lesquels on peut jouer sont le foncier à mobiliser massivement et la rentabilité des investissements immobiliers à relever. Agir sur ces deux leviers implique de libéraliser le marché du logement, interrompre toute intervention étatique en la matière (impôts, taxes, subventions, prêts aidés, HLM, SCOT, PLU, etc.), soit exactement le contraire de la politique de Duflot qui, comme ses prédécesseurs, va volontairement aggraver la pénurie de logements qui pénalise tant les Français. La libéralisation est la condition nécessaire et suffisante pour que les prix des logements baissent et que les quantités augmentent.

Olé  a répondu le 19/09/2012 à 14:37:

Ca me rappelle la méthode des espagnols. Ils ont eu jusqu'ç 8% de croissance avec le résultat qu'on sait.

pas faux  a répondu le 19/09/2012 à 15:06:

"la rentabilité des investissements immobiliers à relever"
Pas faux, mais comme on ne peut pas augmenter les loyers, il faut faire baisser les prix !

@pas faux  a répondu le 19/09/2012 à 15:31:

Oui, pour faire baisser les prix, il faut augmenter les quantités. Et pour augmenter les quantités, il faut libéraliser. Socialisme = pénurie. Liberté = abondance.

@Olé  a répondu le 19/09/2012 à 15:32:

Si on le comprend bien, Olé nous propose d'envoyer les Français mal logés en Espagne puisqu'il y a des logements à bas prix.

Romain  a répondu le 19/09/2012 à 15:36:

C'est vrai qu'a Paris ces dernieres années le rendement des investissements immo etait plutot feblard, a peine superieur à 100% (pour capitaux propres avec 10% d'apport)

guillaumefichet  a écrit le 19/09/2012 à 14:06 :

Cécile Duflot a parfaitement raison il est temps de se retrousser les manches et construire des logements pour tous. Beaucoup de gens vivent dans des conditions déplorables de logement ; il y a même des pavillons sans piscine pour les enfants ; quelle honte. Tous les logements vides doivent être squattés illico presto ; et il faut interdire les résidences secondaires qui ne sont occupés que deux mois par an. On pourrait aussi demander aux propriétaires de résidences secondaires sur le littoral de rapatrier leur bien immobilier en ville pour loger les sans abris l'Hiver. Il faut aussi interdire le chômage, la violence dans les stades, l'alcoolisme au volant, la vieillesse qui fait tant de morts. Cécile a d'excellentes idées et il serait bon que ce gouvernement en prenne de la graine.

ppa3775am  a répondu le 19/09/2012 à 14:29:

Votre commentaire me ravi. Nous allons vers un collectivisme forcené, et il faudrait aussi interdire la bêtise excessive chez certains dirigeants politiques.

soldical  a répondu le 19/09/2012 à 15:20:

Moi aussi, j' adore cet humour..
"1 journée ou l'on a pas ri, est une journée perdue" !
merci Guillaume

Non au Duflot  a écrit le 19/09/2012 à 13:54 :

l' idée c'est de faire prendre en compte le logement social par le particulier avec tous les risques que l' état lui-même ne veut plus assumer . Ma chère Duffot tu repasseras !

Max  a écrit le 19/09/2012 à 13:07 :

il ferai mieux d'inciter les gros proprio de bureaux (qui possède des paté d'immeuble entier) à transformer en habitation... travaillant en immobilier d'entreprise... quand je vois les millions de m² de bureaux à louer et la galère pour trouver un appart pour une prix décent ...

@Max  a répondu le 19/09/2012 à 14:04:

Le coût pour mettre des bureaux aux normes habitables est astronomique. C'est une impasse.

Construire, Construire, Construire !  a écrit le 19/09/2012 à 12:51 :

Il faut crever la bulle immobilière ce qui redonnera du pouvoir d'achat aux français en allégeant leur budget logement.
Pour ça, il n'y a qu'une solution : construire, ce qui créera des emplois (non délocalisables) et répondra à une nécessité : un logement décent.

Taxer, Réquisionner, Saisir  a répondu le 19/09/2012 à 13:07:

Plus simple et plus efficiace : taxer lourdement toutes surfaces vides, vacantes, TOUTES sans exception. Et de surcroit saisir et réquisitionner toutes ces mêmes surfaces vacantes dès le 1er centimes de taxe non payée. AINSI SOIT ELLE crevée la bulle et réglés les problèmes de logements. AH AU FAIT, NE PAS OUBLIER LA COMPARUTION DIRECTE et la prison pour les vendeurs loueurs de sommeil...CA AUSSI ca va crecer l'abcès des escrocs vendeurs de sommeil.

samarinda  a répondu le 19/09/2012 à 13:14:

Non délocalisable!!!!mais pour des entreprises françaises et des salariés français vous rêvez venez dans le sud est ou ouest les espagnols, polonais, italiens turc,roumains soit à titre d'un entreprise soit comme salariés sont légions. Ne parlons pas des maisons en bois et de construction BBC où les roumains excelles avec des matériaux venant de l'est. La France est en retrad sur tout et bien de nos TPE (entreprise de un à dix neuf salariés) ne sont pas dans l'air du temps. La France est malade de son inertie qui dure depuis 40 ans y compris pour une bonne partie de nos entrepreneurs qui râlent beaucoup mais innovent peu, car ils n'ont plus la hargne mais son comme les politiques toujours un oeil dans le rétro, ne parlons pas du black un sport favori dans le bâtiment.

Max  a répondu le 19/09/2012 à 13:18:

Faux, la solution est de supprimer les aides à l'immobilier. Robien et compagnie ont mis l'immobilier sous perfusion de l'état. Actuellement la suppression d'une partie de ses aides a déjà bloqué le marché indiquant un chute des prix prochainement.

Ben voilà  a répondu le 19/09/2012 à 13:57:

D'accord avec Max, sauf que cela ne règlera pas la question des multirécidivistes des loyers impayés et des dégradations, le tout en toute impunité. C'est la raison majeure des locaux vacants retirés du marché de la location. Le reste du déficit -lié au manque de mise en chantiers- est effectivement le résultat des escroqueries des promoteurs et la clique qui va alors que tout le monde a compris que les squatters professionnels peuvent sévir en toute impunité... Rappelez vous que pour les ménages pauvres ou malhonnetes, la seule variable d'ajustement "sans risque" est de ne pas payer son loyer !

krok  a répondu le 19/09/2012 à 14:31:

@Ben voilà : Pour redonner de la dynamisme aux marchés de l'immobilier, je parle bien "DES marchés", il faut tout simplement :
1/construire plus là où il y en a besoin
2/ simplifier les procédures d'expulsions en cas de défaut de paiement, un bailleur qui peut expulser les locataires faisant défaut de paiement sera moins regardant sur les conditions de revenus des locataires ! Paradoxe !
3/ Arrêter les perfusions fiscales qui coutent un bras aux contribuables et qui sont inefficaces !
4/ Taxer les plus values immobilieres y compris résidence principale ! Arrêter la défiscalisation aux bout de X années qui ne font qu'inciter les propriétaires à garder leur bien pendant des décennies.

Les mesures ne manquent pas et elles ne coutent pas forcément beaucoup mais le corporatisme, les réseaux d'influence, en un mot : les intérêts d'une minorité, font taire les hommes politiques qui se gardent bien de dire qu'ils ont investi dans la pierre, tout en continuant à bénéficier des luxueux logements de fonction... La France est un pays de royalistes avec des rentiers qui s'accrochent à leur privilèges quitte à voir leur propre descendance suer sang et eau !
L'administration et de manière générale la population prefèrrent les personnes biens-nés aux investisseurs, créateurs etc. Voilà pourquoi de plus en plus de jeunes quittent ce pays qui les ont éduqué, nourri vers des paturages plus vertes...

Ben voilà  a répondu le 19/09/2012 à 15:00:

à Krok : bien que n'ayant peut etre pas été suffisament clair, il me semble que mon propos est globalement en phase avec votre exposé...

Anonyme  a répondu le 19/09/2012 à 15:09:

Il n'y pas que des multi-récidivistes des loyers impayés et si les loyers étaient plus décents ? Et que les entreprises faisaient une meilleure distribution des profits à ses salariés cela ne poserait pas ce problème, tout le monde pourrait consommer non et payer son loyer ? n'est pas une thèse neolibérale qui régit notre monde capitaliste, et ben ça ne marche pas. Alors il faut arrêter de tirer sur la corde et expliquer à cette minorité qui détient l'argent et les richesses d'essorer la société pour leur simple profit individuel.

Ben voilà  a répondu le 19/09/2012 à 16:09:

à Anonyme : Vous etes pote avec Mélanchon ? Syndicaliste ? Aigri et jaloux ???? Vous n'avez qu'à devenir actionnaire des entreprises comme cela vous vous gaverez de dividende ! Pour ce qui est de l'immobilier, c'est un non sujet, parce qu'il reste peut de rentiers à tondre, et qu'il y en a très peu dans la file d'attente pour les remplacer ! Vos amis vont faire ce qu'il faut (dans la lignée des précédents) pour mettre fin à ce système. Vous constaterez alors que les mals logés et SDF seront encore plus nombreux... Cela aussi ion en reparlera ds qq années si vous voulezbien !

krok  a répondu le 20/09/2012 à 18:35:

@Ben voilà : je pense que l'on a quelques points de convergence :)
@ Anonyme : Pour rappel les marchés, que ce soit pour l'immobilier, l'emploi ou quoique ce soit d'autre c'est : OFFRE = DEMANDE. C'est mécanique.
Vous voulez des loyers décents ? Augmentez l'offre ie construisez plus là où il en faut. Relisez mon précédent post et vous verrez que la situation actuelle ne sera pas corrigée par les nouvelles mesures. A la marge la construction des logements sociaux pourront ralentir la flambée des loyers. Du-flou pense naïvement (?) que réguler par les lois est suffisant. Nous verrons bien.
Vous parlez de minorité qui détienne les sous sous. Je vous signale que de nombreux propriétaires n'ont pas fini de rembourser leur emprunt contracté pour réaliser l'investissement locatif ! Que ce sont des futurs retraités avec une retraite qui sera moitié moins que leur dernier salaire !! Qu'ils auront des charges fixes plus lourdes (mutuelles santé, transport, maison retraite etc) ET qu'ils ne produiront plus de richesses, à part celle provenant du capital !
Eh oui ! Cette fameuse minorité dont vous parlez est composée de personne aux revenus modestes, aux besoins croissants et à la création de richesse future quasi nulle...

Ca va dans le bon sens  a écrit le 19/09/2012 à 12:44 :

Ca va dans le bon sens : il faut construire plus et mieux et libérer les locaux vides.
En revanche le rétablissement du PTZ dans l'ancien serait une erreur : augmenter les prix déjà inabordables aux frais du contribuable déjà matraqué...

Pjport  a écrit le 19/09/2012 à 12:42 :

Elle est bien cette petite Duflos, ces logements vont revenir sur le marché, soit en location, soit en vente, et cette explosion d'offre va faire baisser les prix. Ce n'était plus tenable, si la consommation des ménages français veut décoller, il faut arreter de les étrangler avec l'immobilier. Les 1500e mensuels de loyer que je paye et les 200 euros de transport par mois pour aller bosser en moto me font me réjouir de cette bonne nouvelle.
Merci Cécile.

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 12:50:

En fait sur Paris, il faut regarder qui sont les propriétaires : il y a les petits investisseurs et les très gros qui possèdent des blocs entiers d'immeubles. Il se dit même qu'une grande banque de la place dont le nom commence par B. possède un gros morceau de quartiers parisiens très bien placés. Vu les nouvelles exigences prudentielles sur les Banques, je suis curieux de la suite.

Guy  a répondu le 19/09/2012 à 14:06:

Une petite question :
Le décalage entre le revenu et le prix des logements (vente ou location) est-il du à l'explosion du prix de l'immobilier ou au blocage des salaires (supérieurs au SMIC) qui dure depuis la mise en place des 35 heures ?

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 15:37:

Ben j'ai une théorie la dessus, appuyée par pas mal d'empirisme mais elle n'explique pas tout. Je pense pour la faire simple que beaucoup de gens s'attardent sur ce qui est visible alors qu'on vit un changement civilisationnel aussi important que celui du néolithique ou de la révolution industrielle. La crise du capitalisme n'en est qu'un écho. Alors le logement trop cher, c'est un écho de l'écho...car au changement de civilisation que les artistes et intellectuels pressentent (je ne vous parle pas de Minc ou de BHL...) ajoutez les défis démographiques (avant on héritait à 40 ans, bientôt ce sera à 65, dans certaines familles 5 générations vivantes en même temps, c'est inédit dans l'histoire de l'humanité...) , la surconsommation de ressources non renouvelables (pas demain la veille qu'on exploitera un hypothétique pétrole à bas coût pour transporter avec un engin de 1,5 tonne un type seul de 75 kilos sur 100 bornes tous les jours de son domicile à son boulot), etc. ça finit par être trop compliqué de répondre à votre question de l'oeuf ou de la poule, sans passer pour un simpliste...

Flint92  a écrit le 19/09/2012 à 12:34 :

Il est indéniable que lorsque les francais consacrent entre 30 et 35 % de leur budget familial à leur logement (que ce soit en location ou en achat), exclusivement du fait de la bulle immobilière qui n'est justifiée par aucune valeur ajoutée réelle (au sens de économique du terme, ie aucune production basée sur de la main d'oeuvre et donc réinjectable dans le circuit économique...) c'est en moins pour la consommatioçn française et donc c'est un facteur de ralentissement économique global. OK?

@Flint92  a répondu le 19/09/2012 à 13:36:

La consommation n'a jamais été un facteur d'accélération ou de ralentissement de la croissance économique. La consommation n'est qu'une conséquence de la croissance. OK?

RPR  a répondu le 19/09/2012 à 13:58:

non pas OK, c'est l'histoire de l'oeuf et de la poule. des générations d'économistes se sont etripés sur ce sujet, et ce n'est pas finis. il y a des arguments pour chacune des visions.

La bulle immo  a répondu le 19/09/2012 à 14:43:

et la consommation sont une même chose! Qui a besoin de justifier des achats (donc de la consommation) de biens immobiliers à des prix inconsidérés? Personne. Sauf qu'en la dette devient opressante. La croissance n'est qu'un symptôme qui cache les diverses maladies d'une société. Espagne, Portugal, Irlande, Grande-Bretagne (France?) ont eu une croissance flamboyante (ou un peu moins) basé sur la bulle immobilière et maintenant c'est la dette qu'il faut rembourser avec... de la croissance. De la croissance de quoi???? De la masse monétaire via BCE? Des déclarations d'intentions de Hollande, des paroles de Duflots, des insultes de Montebourg?

facile  a écrit le 19/09/2012 à 12:29 :

taxe.... impots supplementaire ...recette de gauche ....augmenter le millefeuille recette de gauche ...

pmxr  a écrit le 19/09/2012 à 12:29 :

bref on court à la catastrophe !

eolivier  a écrit le 19/09/2012 à 12:28 :

encore un dispositif de défiscalisation immobilier à la noix

john galt  a écrit le 19/09/2012 à 12:13 :

Et encore une attaque contre le droit de propriété. Avec les socialistes, le préambule à notre constitution n'est plus les droits de l'homme de 1789, mais le manifeste du parti communiste de 1848 ....

Karl M  a répondu le 19/09/2012 à 13:59:

bonjour kamarade, le peuple est de retour, tu peux prendre peur et te délocaliser rapidement. MDR

john galt  a répondu le 19/09/2012 à 14:18:

Avec le socialisme, c'est le peuple qui devrait prendre peur, car c'est lui qui morfle à chaque fois ... et curieusement, il en redemande (du socialisme) à chaque fois.

Je crois que ce cancer, ce veau d'or, sera toujours un hydre renaissant, car il repose sur 2 défauts humains omniprésents : la faignantise et la jalousie ....

Kalr M  a répondu le 19/09/2012 à 15:00:

le socialisme est peut être le cancer, le libéralisme c'est le virus ébola. ces deux idéologies sont les faces d'une même pièces, bénéfices pour une petite oligarchie, misère, sang et larmes pout tous les autres. le libéralisme ne repose que sur la cupidité et l'égoïsme.

john galt  a répondu le 19/09/2012 à 15:33:

@ Kalr M : comme tout bon totalitaire, vous êtes contre la Liberté. Le libéralisme repose sur la Liberté, la cupidité et l'égoïsme sont des défauts humains, présents quelque soit l'idéologie. Et pour information, le Libéralisme n'est pas une idéologie, mais savez vous la différence entre une philosophie et une idéologie ? A voir votre définition du libéralisme, il est temps pour vous d'ouvrir un dictionnaire ...

Karl M  a répondu le 19/09/2012 à 16:11:

galt étape numéro 1, on le contredit par deux fois, il tombe dans la provoc simplette. étape numéro 2 il va nous faire un long discours avec des amalgames en tout genre. étape numéro 3 il va nous balancer des insultes. le libéralisme et le communisme sont deux totalitarismes différents dans la forme, identiques dans l'essence : la domination d'une petite olgarchie. ce sont deux idéologies des siècles passés qui ne reposent sur des hypothèses tellement fafelues qu'inapplicable dans la pratique. le XXIeme siècle a besoins d'autre chose que des relents utopiques.

RUTILANT  a écrit le 19/09/2012 à 12:05 :


Pourquoi mentir aux francais ???

Espagne  a écrit le 19/09/2012 à 12:01 :

En Espagne ils pensent autrement: pour libérer et augmenter le nombre de locations, ils vont réduire les droits des locataires afin qu'ils soient expulsables plus rapidement avec procédure allégée. La France (où plutôt le PS) est à contre-courant

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 12:14:

Certes il faut sécuriser les risques locatifs (bon courage aux espagnols avec 25% de chomage et une dépression economique) mais pour revenir à la France, ça ne règle pas le problème du coût du logement excessif pour les actifs : personnellement ça m'ennuie beaucoup les retards incessants des salariés obligés d'habiter loin des centres économiques... Des millions d'heures perdues. Or quand vous vous promenez dans n'importe quelle rue de Paris ou de sa proche banlieue, 25% du PIB français, vous répérez dans les étages des logements vides ...

bien  a répondu le 19/09/2012 à 12:20:

Et les biens ainsi libérés pourraient être également et en partie mis à la vente pour enfin crever le restant de la bulle!

Damien  a répondu le 19/09/2012 à 12:48:

Aller a contre-courant de l'Espagne en matière de gestion immobilière devrait plutôt être salue non???

J'ai voté  a écrit le 19/09/2012 à 11:57 :

pour Hollande; choix entre un populiste et un autre... Mais je n'ai pas voté pour un gouvernement avec des ministres comme par exemple, Montebourg, Duflot et Fabius. Comment se fait-il qu'aux présidentielles aucuns candidats ne présentent un projet de gouvernement et un candidat pour le premier ministre?

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 12:23:

Vous commencez à comprendre que lorsque vous votez, vous signez un chèque en blanc... Je suis systématiquement censuré lorsque je dis que la démocratie représentative est une escroquerie intellectuelle, on va voir si ça passe cette fois-ci.

John  a répondu le 19/09/2012 à 13:07:

Henri, vous faite des progrès intellectuelles comme peu de gens le font mais peu de change que la démocratie ce démocratise réellement avec l'Europe, bien le contraire.

Marion  a répondu le 19/09/2012 à 14:01:

Ce n'est pas moi qui vous contredirai Henri ! Notre démocratie n'est qu'une démocratie d'apparence.

Quand même un bon placement  a écrit le 19/09/2012 à 11:52 :

Vu les dizaines de milliers de logements vacants, leurs propriétaires ne doivent pas êtres étranglés fiscalement, sinon, il y a belle lurette qu'ils s'en seraient débarrassés.

Nouriel roubiniole  a écrit le 19/09/2012 à 11:51 :

Rétablir le PTZ sur l'ancien ne servira qu'à alimenter la bulle immobilière au frais du contribuable qui devra ensuite payer pour renflouer les banques lorsqu'elles seront gavées de créances douteuses comme en Espagne

camping  a écrit le 19/09/2012 à 11:50 :

Enfin une vrai justice dans ce pays ,dire qu il y a des logements vacants alors que pleins de gens cherchent a se loger et arreter aussi cette speculation immobiliere qui paralyse l economie francaise et mettre les gens au travail dans le bon sens du terme !

Ben voilà  a répondu le 19/09/2012 à 12:21:

Vous devriez acheter un logement cher Monsieur ! Cela vous éclairerait utilement. Vous pourrez ensuite le mettre sur le marché de la location, attendre les premiers loyers impayés, entammer la procédure d'éviction (simple, rapide et pas chère comme vous le savez !), puis à l'occasion vous procèderez à une sérieuse remise en état suite aux dégradations (pas de location possible pendant ce temps là...). Bien entendu, vous vous acquiterez avec le sourire des taxes et autres CSG, et quelques revenus fonciers. Après, vous viendrez exposer votre point de vue sur le sujet ! Vous saurez alors pourquoi il y a tant de logements vacants qui ne sont plus mis sur lemarché, et surtout pourquoi il restre aussi peu de candidats propritaires bailleurs pour rejoindre les pigeons déjà très nombreux.

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 12:33:

Ca c'est votre point de vue, respectable, de propriétaire. Désolé pour vous si vous avez été victime des sirènes de l'immobilier... Et celui des salariés qui ont besoin de se loger ? Et celui des chefs d'entreprises qui en ont marre des retards des salariés coincés dans les transports ? Les gouvernements successifs pratiquent des politiques de gribouille en matière de logement, au grè des lobbys en fait, il serait peut-être temps que le politique s'intéresse à l'intérêt général . Là je m'égare car dans le système pseudo démocratique de la 5eme République, ça n'existe pas l'intérêt général ...

Ben voilà  a répondu le 19/09/2012 à 13:49:

à Henri : Je ne me positionne pas en tant que propriétaire, ni chef d'Entreprise (je suis pourtant l'un et l'autre... mais mon cas personnel n'a rien à faire ici). Simplement, mon propos est de souligner que dans notre pays, quelques chèques en bois suffisent pour se retrouver interdit bancaire, une dégradation même minime d'un bien public vous vaudra le tribunal, idem en cas de non règlement d'un impot ou amende. Pendant ce temps là, détruire un logement, ne pas payer deux ans de loyer sont non seulement non punissables dans les faits, mais en plus sans possibilité d'interdire la récidive... Après, demandez vous pourquoi il y a un manque de logements, des loyers élevés, ou plus simplement des logements que les propriétaires ne veulent plus louer après avoir vécu ce qui précède ! L'action du gouvernement actuel ne fera qu'enpirer ce phénomène ! On en reparle dans deux ou trois ans ???

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 15:19:

Je pense que c'est un chouia plus compliqué que les histoires de locataires indélicats ou escrocs, même si je comprends votre ressentiment.

Olivier  a écrit le 19/09/2012 à 11:38 :

On parle d'un million de logements manquants, on dit aussi que vu le niveau de salaire, c'est la moitié de la population qui doit vivre en logement social, or on est loin du compte. C'est qu'il existe une pénurie organisée... On ne double pas les prix en dix ans sans qu'il n'y ait quelque connivence cachée.

Romain  a répondu le 19/09/2012 à 11:57:

Oui, c'est ça. Surement un complot. Bravo Olivier, quelle perspicacité! Les taux d'interets, le manque de mises en chantier et la speculation n'ont rien à voir avec ça

dudu  a répondu le 19/09/2012 à 12:10:

connivence mondiale alors: US, GB, Italie, Irlande, Espagne,

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 12:23:

-40% en Espagne...

Fred  a écrit le 19/09/2012 à 11:13 :

Finalement l'or c'est pas un si mauvais placement:
- pas de loyers impayés
- pas d'obligation de travaux d'isolation ou autre
- pas de risques de dégradations
- pas d'assurance à souscrire
- etc etc

Ar DUBITATIF  a répondu le 19/09/2012 à 11:40:


rupture amorcee avec les francais....vont ils finir leur 5 annees ? ?

Henri  a écrit le 19/09/2012 à 10:45 :

Condoléances à tous ceux qui ont écouté les bonimenteurs de l'immobilier... Et bon courage à ceux qui ont investi dans des actifs surévalués.
Aux autres : investissez dans les études de vos enfants, pour leur permettre de s'échapper.

Oui.  a répondu le 19/09/2012 à 10:59:

Avant leur expatriation.

joli discours  a répondu le 19/09/2012 à 12:23:

Ou sont tous les gaucho bienpensants qui disaient le plus grand mal du scellier ? J ai lu des centaines de topics contre ce dispositif . J ai écouté martine françois et les autres dire le plus grand mal de ce dispositif pendant la campagne électorale ( cadeau aux riche) : leurs discours étaient donc totalement démago ?

Henri  a répondu le 19/09/2012 à 13:39:

Bien entendu surtout que le Sellier n'enrichit pas les proprios mais plutôt une ribambelle d'intermediaires qui gravitent autour. De nombreux proprios ont compris un peu tard qu'ils avaient acheté des biens dans des zones assez souvent improbables, 20% plus chers que le prix, avec des projections de loyer fantaisistes. Bon là ils vont s'appauvrir deux fois : chaque année via la fiscalité croissante et du fait d'une moins value inéluctable avec l'éclatement de la bulle immobilière financée à crédit.

Cavaliere  a écrit le 19/09/2012 à 10:43 :

Premier scud contre nous les rentiers, nous nous en souviendrons.

Pjport  a répondu le 19/09/2012 à 15:52:

Savoureux à lire... hé oui vous êtes la cible du gouvernement...
Il ne fallait pas pavoiser sur "latribune.fr" depuis si longtemps !

Cavaliere  a écrit le 19/09/2012 à 10:40 :

Malheureusement elle risque de provoquer la fin de la bulle immobilière.

pathinder  a répondu le 19/09/2012 à 11:09:

@ Cavalière : et alors c'est une bonne nouvelle, n'est-ce pas

Tyler  a écrit le 19/09/2012 à 10:37 :

Decidemment, elle et Montebourg, ils font la paire...

Cocarde  a écrit le 19/09/2012 à 10:20 :


il devient urgent de Taxer l incompetence des mauvais elites ! !

pmxr  a écrit le 19/09/2012 à 10:04 :

bref.... une entreprise de démolition du secteur immobilier ! Bravo Mme DUFLOT

quick  a répondu le 19/09/2012 à 11:06:


qui lui fera boomerang voila ou mene l ecologie

matheo  a écrit le 19/09/2012 à 10:00 :

a trop protéger les locataires meme indélicats ou il faut plusieurs années pour faire exécuter un décision de justice l'état provoque cette pénurie de logement.!!!!!!! la dette est la cause de la crise actuelle là encore l'etat dit se sont les banques §§!!!les grandes conTraines pour licencier quand vous n'avez plus de travail la encore l'etat dit sc'est la faute des entreprises QUAND AURONS NOUS DES GOUVERNEMENTS RESPONSABLES

Thierry  a répondu le 19/09/2012 à 11:42:

Concernant le chômage, il faut mettre en place une REGLE DE DROIT à savoir qui peut avoir un emploi à vie et qui peut avoir du chômage à vie. Nous vivons dans un régime de plus en plus infernal duquel les exclus sont de plus en plus nombreux! Ne parlons pas des conditions de travail qui conduisent certains au suicide, spécialité nationale. En terme de CIVILISATION on peut encore faire du progrès. Pourtant la constitution stipule la RESISTANCE A L'OPPRESSION!

M92  a répondu le 19/09/2012 à 11:55:

Bien justement, j'en parle un peu plus bas... Qu'attendons nous? Qu'on nous suce jusqu'a l'os pour engraisser des incompetants qui se pretendent etre bon?

Pendant ce temps...  a écrit le 19/09/2012 à 9:59 :

Le japon continue de dériver au milieu de l'hémisphère sud.

M92  a écrit le 19/09/2012 à 9:57 :

D'apres les commentaire de la plupart des articles relatif au gouvernement, tous le monde se plain... Et bah vous attendez quoi pour le dire haut et fort? Les fonctionnaire n'attendent pas pour faire greve a la moindre chose... Vous attendez peut-etre qu'il nous ai sucer jusqu'a la moelle....

DRRW  a écrit le 19/09/2012 à 9:48 :

Difficile d'etre indulgent. de mon point vue Cecile Duflot est certainement la ministre la plus contestable de ce gvt. Apres la mesure sur le blocage des loyers ou l'on met dans le meme sac Paris et Caen, elle revient avec les mesures en vigueur depuis le milieu des annees 90. Vraiment difficile d'etre indulgent...

Nicolas  a répondu le 19/09/2012 à 10:27:

N'oubliez l'agglomération d'Annemasse qui englobe Gex. Pour ceux qui ne connaissent pas la région: entre les 2 villes il y a un pays étranger (le Canton de Genève, la Suisse)!

la pluie  a écrit le 19/09/2012 à 9:47 :

Cette femme ne reprédente que trois % de français,et elle se retrouve au gouvernement,la france vit comme elle vote.

Populisme moralisateur  a écrit le 19/09/2012 à 9:41 :

Je disais inefficace; comme va-elle contrôler l'occupation de ces biens immobiliers? Avec de embauches de nouveaux fonctionnaires?Le délai de vente d'un bien, c'est de l'inoccupation? C'est du populisme hystérique!

soupétain  a répondu le 19/09/2012 à 10:21:

Vous plaisantez... pas la peine d'embaucher, il suffira de dénoncer le logement en question et hop huissier et hop terminé

Squer  a écrit le 19/09/2012 à 9:33 :

Quand en pense que cette tache ne represente meme pas deux pourcent des votants...

La seule consequence va etre l'arret complet de l'investissement locatif... Et encore moins de logement et encore plus de gens dehors et encore plus de logement sociaux et encore plus d'impots et donc encore moins de croissance et plus de chomage...

Ne peut on pas exiger un niveau minimum d'etude pour occuper un poste de ministre? C'est un peu comme si c'etait les derniers de la classe qui dirigeait...

mr autre monde  a répondu le 19/09/2012 à 9:49:

Là alors! Elle atteint le niveau de Montebourg! Le populisme, c'est l'école de la vie....Ce sont des self-made populiste!

Centriste  a répondu le 19/09/2012 à 10:31:

Peut on vous demander votre niveau scolaire à vous deux ?

M92  a répondu le 19/09/2012 à 10:58:

@Centriste : quel rapport? De toutes facon, c'est pas compliquer d'avoir un meilleurs niveau qu'elle....

@M92  a répondu le 19/09/2012 à 11:18:

toutes sans s; compliquer sans r; meilleurs sans s. Sur que M92 a un meilleur niveau pour faire 3 fautes en 1 phrase.

M92  a répondu le 19/09/2012 à 11:29:

Hey oui, il y en as qui bosse en vrai... Donc desolé de ne pas avoir le temps de me relire....

populisme moralisateur  a écrit le 19/09/2012 à 9:30 :

la supériorité morale n'est donc pas un monopole de nos amis socialistes? Je moralise, je taxe, je sanctionne, je puni, je dépense pour le faire ETpuis je suis inefficace, donc j'existe même à travers des lunettes vertes!

frére Damien  a écrit le 19/09/2012 à 9:26 :

C'est une mesure intelligente qui me réconcilie avec les verts.
En France on taxe le travail et le revenu du travail, mais on épargne le patrimoine dormant.

@Frérot  a répondu le 19/09/2012 à 9:58:

Parce que le patrimoine n'est pas du travail épargné et investi, indispensable à l'économie ? C'est avec des logiques ridicules comme celle-là qu'on met la France sur la voie du sous-développement.

Indispensable à l'économie ???  a répondu le 19/09/2012 à 10:08:

Un patrimoine vide, et qui donc se dégrade, est difficilement indispensable à l'économie... Il est par contre très utile à la spéculation immobilière !

jeff  a répondu le 19/09/2012 à 10:54:

Bravo, marre de ces rentiers qui se prennent pour des investisseurs et entrepreneurs.

Impopulaire et Mal aimee  a écrit le 19/09/2012 à 9:16 :


le desamour est profond vis a vis des Verts !! taxes et faire diversion copiage sur les precedents

Bravo Cecile et encore MIEUX  a écrit le 19/09/2012 à 9:09 :

Elle a parfaitement raison Cécile DUFLOT de taxer lourdement les locaux vacants de toutes natures, les logements mais au surplus les bureaux vacants qui pourraient TRèS FACiLEMENT affectés à du logement. ET il est indispensable AUSSI de taxer TRèS LOURDEMENT les résidences secondaires " lits froids plus 10 mois sur 5 et qui coutent très cher à la collectivité en aménagements et infrastructures diverses routes, eua, assainissement, réseaux électricité et téléphonie, bref une ruine pour l'Etat ces résidences secondaires de riches.

frère Damien  a répondu le 19/09/2012 à 9:27:

Je vous rejoins dans votre commentaire, rien à ajouter.

@bravo  a répondu le 19/09/2012 à 9:30:

Avez vous fait des etudes?

mi26  a répondu le 19/09/2012 à 9:34:

Plutôt moche la jalousie !!!!!!!!!!!!!!!

proprio  a répondu le 19/09/2012 à 9:47:

@bravo cecile ...Vous avez raison : mieux vaut investir dans une résidence secondaire en espagne par ex ; cela permettra au secteur du batiment espagnol de repartir et comme je suis un bon patriote européen personne me le reprochera ! Quand à vos déclarations sur le coût des infrastructures , vous dites vraiment n importe qoui !! C est le promoteur qui assure les infrastructures et qui le répercute sur le prix d achat ; Allez raconter ce que vous dites aux petites communes de montagne( station de ski) qui s efforcent de faire venir des promoteurs . Vous oubliez aussi que la france est la première destination touristique du monde et que les résidences secondaires font vivre des millions de personne sans parler des emplois étudiant . Votre haine a l égard des soi disant riches altère votre jugement .

jeff  a répondu le 19/09/2012 à 9:55:

Sur le fond assez d'accord même si ça peut paraitre excessif.
Mais cette politique devrait concerner d'abord les territoires où le marché locatif est tendu (IDF, Sud Est....). Pourquoi un territoire où les loyers sont bas et les logements abondants seraient aussi touchés?

M92  a répondu le 19/09/2012 à 9:56:

Je vois pas le rapport avec les residences secondaire... Ils payent le foncier et les impots locaux aussi sur ces residence. Et la plupart du temps, ces residence sont loué en meublé pour la plupart du temps a des etudiant le reste de l'année...
Retournez donc faire un tour a l'ecole ou partez vivre en coré...

hors sujet  a répondu le 19/09/2012 à 10:56:

Il me semble que la loi vise les logements vacants, donc par définition pas ceux loués à des étudiants et occupés par des locataires. Apprenez à lire et retournez donc vous même à l'école

M92  a répondu le 19/09/2012 à 11:13:

Ce n'est pas moi qui ai parler de residence secondaires....

Ben  a répondu le 19/09/2012 à 12:30:

Le rapport avec les résidences secondaires est que dans certaines zones touristiques, les locaux ne peuvent se loger, chassés qu'ils sont par les acquéreurs de résidences secondaires qui font monter les prix. Dans certaines régions de Normandie, les prix sont délirants, simplement parce que les non-locaux les font monter. L'allusion aux résidences secondaires est donc complètement fondée.

Il est préférable d'avoir des habitants vivant sur place toute l'année parce qu'ils peuvent trouver de quoi se loger à prix normal, disposant sur place d'emplois et qui vont payer leurs taxes foncières en maintenant une vie économique sur place, que d'avoir des propriétaires de résidences secondaires, vides dix mois par an, qui certes paieront aussi leurs taxes foncières mais ne sauveront pas le tissus économique local et notamment le petit commerce et les services publics.

La taxe doit clairement, dans certaines zones, être étendues aux résidences secondaires.

phil  a répondu le 19/09/2012 à 14:32:

j'habite sur la côte d'azur, je constate que la location saisonnière (au moins 2500 euros / sem pour une villa, souvent bien plus)...parfois avec un oubli de déclaration des revenus..ça devient plus rentable et moins d'emmerdes que la location permanente

cécile panpancucu  a écrit le 19/09/2012 à 8:59 :

Un écolo ne peut penser autrement que par taxe ; mieux vaudrait rétablir plus de droits aux propriétaires mais avec la gauche nous y sommes à des années lumière .

Ce serait une bonne chose, mais...  a répondu le 19/09/2012 à 9:28:

Ce ne sont pas les petits propriétaires qui laissent ces millons de m² de logement et bureaux vacants, pour la plupart ce sont de grosses compagnies qui le font dans un but de spéculation. Ils ne sont pas intéressés par des droits en tant que propriétaires, mais uniquement par la hausse des pris de l'immobilier. Taxer lourdement ces batiments vides permettraient de renverser la tendance, puisque leur intéret financier à ne pas vendre ou louer serait considérablement réduit.

M92  a répondu le 19/09/2012 à 11:01:

Et vous ne vous dites pas que ces milliers de bureau vides le sont tous simplement parce que les entreprises sont asphyxiées et ne peuvent plus se loger elles memes...

@panpancucu  a répondu le 19/09/2012 à 12:22:

non les écolos ne pensent pas que taxes:ils pensent répression,obligations,contrainteset reductions(sauf de leurs salaires).qui sommes nous pour les critiquer:ils sont presque tous issus de l'éducation nationale.un prof ça a toujours raison

@M92  a répondu le 19/09/2012 à 13:55:

De nombreux immeubles sont construits ou amménagés en bureau alors qu'il n'y a pas de demande de bureaux mais une très forte demande de logement. Pourquoi ? Parce que la taxe sur les bureaux vacants est plus faible que la taxe sur les logements vacants. Cela permet de nourrir la bulle immobilière sans trop dépenser. Je ne dis pas que votre remarque concernant les difficultés des entreprises est fausse, mais très simpliste. De nombreux bureaux sont laissés vides par choix.

Cid  a écrit le 19/09/2012 à 8:48 :

Un jour, une taxe..

françois h  a répondu le 19/09/2012 à 9:51:

cela devient presque incroyable: très fort ce gouvernement

dédé  a répondu le 19/09/2012 à 12:23:

non:un jour,une taxe ,une commission

John  a répondu le 19/09/2012 à 13:22:

Il faut bien trouvé quelle que part 35 milliards d'euros. Les pigeons on les plume bien puisque ils ne descendrons jamais dans la rue pour protester.

Chris5794  a écrit le 19/09/2012 à 8:38 :

Honteux et après on s?étonne que les gens veulent quitter ce pays.

Voler au classe moyenne pour donner aux assistés.

Esteban80  a écrit le 19/09/2012 à 8:24 :

Nous savons très bien ce qui se cache derrière ces contraintes concernant les communes "récalcitrantes" : des pépinières de futurs électeurs de gauche ! Le logement social en tant que tel, ils s'en f... éperdument.

Carlier  a écrit le 19/09/2012 à 8:19 :

Quelle démocratie obliger les gens à louer ou vendre un logement ou est la liberté

Quel est l'intéret ?  a répondu le 19/09/2012 à 9:35:

Quel est l'intéret de conserver un logement s'il reste vide ? Il se dégrade, et dans une situation de grave pénurie de logement, c'est enfoncer un peu plus la (grande) partie de la population qui galère pour arriver à se loger, c'est participer à la crise. Après, il pourrait être intéressant d'augmenter les droits des propriétaires, pour que ces derniers ne soient pas traumatisés par une expérience malheureuse avec un locataire qui ne paye pas et ne peut être expulsé (ils ne sont pas nombreux mais suffisent à faire passer tous les autres locataires pour des fénéants malhonnêtes de la dernière espèce...)

Lamentable  a répondu le 19/09/2012 à 9:47:

@carlier. Pourquoi les agriculteurs n'organiseraient-ils pas la pénurie alimentaire de là même manière au nom de leur liberté tant qu'on y est?

Tyler  a répondu le 19/09/2012 à 10:50:

@Quel est l'interet? : "c'est enfoncer un peu plus la (grande) partie de la population qui galère pour arriver à se loger", pas faux, mais c'est pas avec ce genre de mesure que vous allez y remedier, bien au contraire... On sur-protege les locataires et on s'etonne ensuite qu'il y ait une fuite vers la qualite ou les proprietaires demandent une tonne de garanties, bien plus que dans d'autres pays... En Angleterre (ou ailleurs), vous pouvez debarquer et trouver un logement en deux jours en payant une caution + en montrant un contrat de travail. Vous n'avez pas besoin de montrer vos 12 derniers bulletins de salaire, vos 3 derniers avis d'imposition, les cautions de vos parents et leurs bulletins de salaire. La difference, c'est que si vous ne payez pas votre loyer a un moment, vous ne resterez pas dans votre location un mois de plus, ce qui me semble fair... Forcez les gens a louer ou vendre, ne pas respecter la propriete privee au nom d'une ideologie fumeuse loin d'etre plebiscitee par les Francais (score des verts?...), va tuer le marche de l'investissement locatif, et derriere le secteur du batiment...

@ Tyler  a répondu le 19/09/2012 à 14:08:

Je pense de plus en plus qu'effectivement les locataires sont surprotégés. Mais simplement augmenter les droits des propriétaires n'est pas suffisant car, comme je le disais qq part, la plupart des logements et bureaux laissés vides le sont volontairement par de gros investisseurs, dans le but de faire gonfler la bulle immobilière. Pour stopper ces agissements, je ne vois pas tellement d'autre solution que de taxer, de manière à ce que cette vacance ne soit plus rentable pour eux.

Lola  a écrit le 19/09/2012 à 8:10 :

Je dépense, je taxe, tu payes. Voici la devise socialiste !

Face aux spoliateurs des biens privés...  a écrit le 19/09/2012 à 7:58 :

Seule solution, transformer son logement en local commercial vacant.