A l'avenir, le gouvernement se passera de la banque Lazard

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif a demandé à "faire cesser" toute collaboration de l'Etat avec la banque Lazard à l'avenir. Celle-ci a été mandatée par le gouvernement pour l'aider à constituer la Banque publique d'investissement (BPI). "Bâtir une banque publique avec une banque privée me paraît problématique", a-t-il déclaré.

 Il n'y aura pas de seconde fois. Lors d'une émission vidéo de Mediapart vendredi, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a demandé à "faire cesser" toute collaboration de l'Etat avec la banque Lazard "à l'avenir" de manière à ne plus se retrouver en "difficulté".

"J'ai demandé à l'Agence des participations de l'Etat de faire cesser toute coopération, collaboration de manière à ne plus être en situation de paraître (...) influencé", a dit le ministre sans citer nommément la banque dirigée par Matthieu Pigasse. Une polémique avait éclaté fin août du choix par Bercy de la banque d'affaires Lazard comme conseil du gouvernement pour la création de la future Banque publique d'investissement (BPI).

Un choix regretté par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, dont la compagne, Audrey Pulvar, est liée professionnellement à Matthieu Pigasse puisqu'il est propriétaire des Inrockuptibles dans lequel elle travaille.

Un choix jugé "problématique"

"Bâtir une banque publique avec une banque privée me paraît problématique", néanmoins "le président de la République n'a pas décidé de refaire un appel d'offres, parce que l'appel d'offres avait été notifié", a ajouté M. Montebourg. Mais, désormais, "j'ai demandé au chef de service de l'Agence des participations de l'Etat (...) que l' ensemble des banques fassent l'objet d'un contrôle de conflit d'intérêt de manière à ce que je ne sois pas en situation de difficulté même politique parce que, là, je l'ai été politiquement". S'agissant de la polémique, "c'est une affaire qui est réglée" et qui lui a été "assez pénible", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/09/2012 à 20:54 :
Et hop... sous le tapis!
a écrit le 23/09/2012 à 11:12 :
Et la France pourrait se passer de la moitié des ministres,sénateurs,députés et autres élus locaux....
a écrit le 23/09/2012 à 11:10 :
Et pourquoi ne pas lacher la banque lazard toute suite ?
C'est Bizarre et flou et quand c'est flou et quand c'est flou il a surement un loup ?
a écrit le 23/09/2012 à 10:27 :
Et en plus il voudrait qu'on le croit ! République irréprochable ... avec des enarques à la tête de tout (ministère, en région ...) !!!!!
a écrit le 23/09/2012 à 9:51 :
Sans expertise, ce projet ne verra jamais le jour...
a écrit le 23/09/2012 à 9:29 :
payé une banque privée ,pour aider à la création du banque publique !,qui devra financer les déficits du Ministère du Redressement Productif (quel nom surréaliste) faut être socialiste pour inventer un tel montage...
a écrit le 23/09/2012 à 9:05 :
Le message des anonymes semble etre passe. Le monde a change et il est temps que nos representants en prennent conscience ailleurs que dans leurs discours. Reatons attentifs. C'est neanmoins une nonne decision qui d'ailleurs agace les militants UMP cf. plus bas
a écrit le 22/09/2012 à 23:03 :
Attention ministre girouette... stop au déclaration oui aux décisions
a écrit le 22/09/2012 à 20:35 :
Certainement parce qu'il n'a pas de copains socialos à la Banque Lazard !!!
Lui , Montebourg , par contre nous aurions très bien pu nous en passer !!! Comme inutile......
a écrit le 22/09/2012 à 20:13 :
il serait plus simple de se passer de ce monsieur ou de sa dame.
Réponse de le 23/09/2012 à 0:05 :
+1
Accessoirement, Montebourg oublie que nous avons un code des marchés publics et que de la même manière qu'il ne devrait pas être possible de privilégier un soumissionnaire, il n'est pas possible d'en écarter un ...

Où sont les journalistes ? Quelqu'un peut-il crier au scandale ?
Réponse de le 23/09/2012 à 23:50 :
Bien vu Louis, la Banque Lazard pourrait contester tout maché public si elle en est écartée. Mais le fera-t-elle et quen pense Audrey ?
a écrit le 22/09/2012 à 17:21 :
Ministre du redressement productif, çà fait peur comme terme, un redressement improductif çà existe ? Visiblement son ministère ne s'occupera pas des assurances et des banques comme le CIF et les salariés du CIF par exemple. C'est vrai, les banques et assurances sont pas productives. De plus il y a déjà son collègue du budget qui s'en occupe bien des finances deu CIF !!! Et puis il a déjà assez à faire en rentrant le soir avec la Banque Lazard.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :