Piketty : "taxer les très riches tout en privilégiant les rentiers, c'est du jamais vu"

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
<b> INTERVIEW </b>L'économiste Thomas Piketty déplore l'absence de véritable réforme de l'impôt sur le revenu. Il s'étonne de l'innovation majeure que constitue une taxe à 75% sur les très riches épargnant totalement les revenus du capital. Des impôts exceptionnels sur les plus riches ont existé, mais ils ont toujours privilégié les revenus du travail.

La Tribune - Que vous inspirent les choix fiscaux du gouvernement?
Thomas Piketti - Je crois qu'il y a eu beaucoup de peur, beaucoup de résistances de la part de l'administration -y compris à sa tête-, qui ont empêché les choix simples: réunifier l'impôt sur le revenu et la CSG sur la base de cette dernière, ce n'était pas compliqué. Cela aurait mis fin à l'anomalie française, à savoir l'existence de deux impôts sur le revenu.

Il aurait fallu taxer de nombreux revenus aujourd'hui épargnés, comme l'assurance vie?
Il était toujours possible d'exonérer les contrats aux montants les plus faibles, et donc d'éviter de toucher le plus grand nombre. Là, en maintenant le système existant, on va donner du travail aux conseillers fiscaux et de patrimoine, qui vont aider les très riches à éviter de payer vraiment plus d'impôt. Ils y parviendront à coup sûr.

Il y a la taxe à 75%...
C'est un écran de fumée. Ça n'a aucun sens de créer une contribution frappant les très riches, tout en épagnant totalement les revenus du capital. Il s'agit du reste d'une innovation majeure à travers le monde: historiquement, des taxes sur les très hauts revenus ont existé, dans les pays industriels, mais elles ont toujours privilégié les revenus salariaux par rapport à ceux du capital. Là, on fait curieusement le choix inverse. Taxer les très riches en privilégiant les rentiers, cela ne s'est jamais vu.
C'est d'autant plus curieux que le gouvernement réinstaure un bouclier fiscal. Il était donc possible de viser tout le monde avec la taxe à 75%, le bouclier évitant toute surtaxation.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/01/2013 à 15:09 :
La TVA d'une part et une flat tax sur le patrimoine d'autre part (et non l'ISF qu'il faudrait supprimer en effet car la progressivité n'a aucun sens ici) constitueraient plus une redevance qu'un impôt (car un impôt ça tient compte de la capacité contributive). En gros ça financerait les dépenses publiques non facturables (ce qu'on appelle le "régalien strict" : défense, justice, police...), une sorte d'assurance sur la protection des flux et du stock.
L'impôt sur le revenu (IRPP ou CSG) c'est bien un impôt par contre : ça ne doit pas financer un service public mais ça doit être entièrement redistribué (sous forme d'allocation de solidarité : allocations familiales, bourses, RSA, API, minimum vieillesse...), il s'agit d'un "jeu à somme nulle" garantissant qu'aucune des 65 millions de personnes françaises ne meure de froid, de faim, de maladie non soignée ou ne soit pas éduquée à minima pour les enfants (sachant que l'école devrait être facturée, et l'assurance maladie devrait comme toute assurance faire l'objet d'un abonnement)...
Il n'y a donc pas redondance car les prélèvements ne devraient pas servir à la même destination. Je suis d'accord qu'avec le système actuel du grand "pot commun" où on ne peut affecter les recettes aux dépenses et où on fait la contraction entre "coût du service" et "nécessité de le fournir à tous", on n'y comprend rien...C'est cette clarté qu'il faut introduire : baisser les impôts n'aurait pas d'effet sur les moyens des services publics qui seraient facturés par ailleurs...mais aurait pour seule conséquence de diminuer les transferts...Le débat sur l'impôt sur le revenu serait dans le nouveau modèle une pure question de solidarité (et de cela on peut évidemment débattre à l'infini sachant que trop de solidarité désincite au travail et trop peu de solidarité est inhumain)...et celui sur les autres prélèvements une pure question de "coût du service fourni" (ce qui peut être comparé au secteur privé ou à ce qui se pratique dans d'autres pays et n'est donc plus de la politique mais simplement de la gestion)
a écrit le 05/01/2013 à 14:47 :
A ma connaissance pour avoir une rente il a fallu se constituer un capital et pour cela souvent faire des sacrifices toute une vie et récolter les fruits de cette épargne, il n'y a rien d'anormal à cela.C'est un choix de vie, on épargne et on a une rente, on dépense tout et onvit souvent aux crochets des autres et de la société.
a écrit le 05/01/2013 à 12:47 :
2)Que l'on taxe les revenus du capital comme ceux du travail au barème progressif, soit, mais pourquoi taxer le stock de capital, le patrimoine, issu de l'épargne, elle même issue de la partie non consommée des revenus déjà fortement imposés. Or Monsieur Piketty est également pour l'ISF ce qui aboutit à des taux d'imposition confiscatoires. On taxe maintenent en France le stock, le patrimoine, les revenus du patrimoine, les revenus du travail...Il y a forcément un impôt en trop et s'en prendre à l'épargne longue, c'est vraiment du n'importe quoi pour un économiste......
a écrit le 05/01/2013 à 12:23 :
Il faut rappeler encore une fois qu'on n'y verra clair que lorsqu'on aura fait la distinction entre l'état redistributeur et les organismes qui produisent des vrais services (utiles) qui eux n'ont aucune raison d'être gratuits (un patrimoine ça se protège par des soldats des policiers et des juges et il est donc normal de rémunérer cette prestation avec un % de la valeur protégée comme le font les assurances). Quand on parle d'impôt on ne parle pas de redevance ni de facturation...c'est donc qu'on ne doit pas parler non plus de services publics (dont il faut évidemment surveiller les tarifs par ailleurs) mais bien de redistribution entre personnes. Et effectivement un impôt très progressif rapporte trop peu d'argent pour donner lieu à une redistribution suffisante compte tenu de l'effet Laffer et de la trop faible assiette concernée par les taux les plus élevés...CQFD
a écrit le 05/01/2013 à 12:01 :
Ceux qu'il appelle les rentiers, ce sont les épargnants. Or comme tout économiste, il devrait savoir qu'épargne=investissement et qu'il est nécessaire de soutenir l'épargne longue,une chance pour la France. Le rentier, le vrai c'est celui qui bénéficie d'une rente de situation rien à voir avec celui qui a économisé toute sa vie en épargnant sur des revenus fortement imposés...
a écrit le 05/01/2013 à 11:02 :
Quand entendrons nous parler d'economies des dépenses publiques et lesquelles, ça changerait de la facilité de toujours augmenter les impots des épargnants qui font de gros efforts pour épargner.
a écrit le 05/01/2013 à 10:56 :
Piketty trouve qu'Hollande et son gouvernement n'ont pas encore assez fait de bétises pour les encourager à toucher à l'assurance vie et mettre encore plus en déficit l'économie française. Ou il le fait exprés pour enfoncer encore plus Hollande ou il est nul et incompétent.
a écrit le 05/01/2013 à 10:53 :
Est ce vraiment un économiste ?Je ne crois pas , plutot un politique penchant communiste.
a écrit le 05/01/2013 à 10:34 :
Qu'est qu'il veut Piketty que tous les épargnants s'éxilent en Russie?
a écrit le 05/01/2013 à 10:31 :
Merci à Mr Piketty pour cette description précise de ce que les gouvernements français (: la haute administration et les élus potiches) fabriquent en permanence depuis 1981 : une fiscalité délirante, et des désastres économiques.
a écrit le 05/01/2013 à 10:27 :
Piketty pourrait donner des conseils à Hollande pour faire des économies plutot que des conseils pour augmenter les impots.Plus les français paieront d'impots moins il leur restera pour consommer et plus il y aura de personnes à aider.Il n'est pas très futé ce soit-disant économiste.
a écrit le 05/01/2013 à 10:03 :
Ce jeune prétentieux trouve que l'on privilègie les rentiers en les taxant comme le fait pour 2013 le gouvernement, c'est bien un fonctionnaire celui là qui n'a pas de soucis à se faire il aura toujours une rémunération, un emploi à vie, pendant que les autres se sacrifient pour épargner en cas de besoin.
a écrit le 05/01/2013 à 9:59 :
A croire qu'il essaie de faire faire de plus grosses bétises à Hollande en lui conseillant de taxer davantage l'épargne,alors que le sommet des taxations est très largement atteint.N'oublions pas qu'il vaut mieux qu'il y est des rentiers qui ne vivent pas aux crochets de l'état, que des suceurs d'aides à vie.
a écrit le 05/01/2013 à 9:11 :
En 1971 les Rolling Stones quittent l'Angleterre des travaillistes car leurs impôts sont supérieurs à leurs revenus. Destination ? Villefranche-sur-Mer, Alpes-Maritimes ! Les travaillistes finirent par perdre les élections face à Tina (There Is No Alternative), une véritable politique de changement mise en place, plus de subventions, privatisations géantes et baisses des impôts. Finalement en 2013, les jeunes français qui ne souhaitent pas devenir fonctionnaires, et il y en a quelques uns, partent en Angleterre alors que les retraités anglais font le chemin inverse pour re-peupler la Dordogne ou bien pour les plus fortunés, là aussi il y en a, achètent les maisons proches de la villa Nellcôte, là où a été écrit Exile on Main Street. Mais voilà en Angleterre on ne peut être politicien et fonctionnaire en même temps, c'est soit l'un soit l'autre, alors qu'ici...
a écrit le 05/01/2013 à 9:00 :
Ce brillant économiste ferait mieux de faire des propositions de réduction DES DÉPENSES PUBLIQUES ET SOCIALES, au travail l ami PIKETTY
Réponse de le 05/01/2013 à 10:38 :
Vous pensez vraiment qu'il est brillant ou c'est de l'ironie?
a écrit le 05/01/2013 à 7:18 :
ce monsieur à le cerveau atrophié il ne pense qu'à toujours plus d'impôts, il ne lui viendrait pas à l'idée de se poser la question : des impôts pour quoi faire, sont-ils utilisés de la meilleures façon ?
En ce qui concerne les revenus mobiliers ils seront taxés trois fois en 2013 : une fois sur les revenus de 2012, une deuxième fois avec l'acompte de 21% sur les revenus de 2013, une troisième fois avec l'acompte IRPP qui tient compte des revenus 2012.
a écrit le 05/01/2013 à 0:21 :
Il a raison

les Boomers rentiers ont ruiné ce pays, le pire etant cette bulle immobiliere entretenu par l'etat depuis 10 ans...c'est un veritable hold up inter-generationnel !

aujourd hui les boomers retraités possedent tout le patrimoine de ce pays, les jeunes leur paye de somptueuses retraites...et eux vivent dans la misere !

vive la france

a écrit le 04/01/2013 à 23:34 :
Piketty ? Le genre jeune con, et fier de l'être.
a écrit le 04/01/2013 à 21:16 :
D'après Piketty il faut punir en les taxant les français qui se sont privés toute leur vie pour se constituer une épargne pour pouvoir faire face a leurs vieux jours sans étre à la charge de la société.Quelle drole de façon de penser.
a écrit le 04/01/2013 à 21:10 :
Il est nul ce piketty, les revenus de l'épargne sont déjà bien imposés et heureusement que les français qui le peuvent auront épargné pour devenir des rentiers car ce n'est pas les retraites qu'ils auront qui leur permettront de vivre décemment.Alors de grace arrétez avec les rentiers et l'assurance vie, encouragez au contraire les français à épargner, ils en auront besoin.
a écrit le 04/01/2013 à 20:00 :
picketty n'est pas une flèche . on dirait qu'il a envie d'enfoncer encore plus hollande qui est pourtant bien mal parti .
a écrit le 04/01/2013 à 17:30 :
Heureusement que le gouvernement n'écoute pas Piketty en bouleversant les impositions de l'assurance vie, il y a eu assez de racket sans qu'il soit nécessaire de toucher à l'assurance vie qui servira de retraite à beaucoup de français.
Réponse de le 04/01/2013 à 17:59 :
C'est une idée démagogique et très injuste : on explique à des gens moyens qu'il faut préparer leur retraite ; sur des revenus taxés, ils épargnent un capital qui n'est rien comparé aux fortunes de MM. Bergé, DSK, Badinter et autres grands noms de la gauche caviar ; ils financent l'endettement de l'Etat ; et quand ils sont à la retraite, on leur parle d'odieux "revenus du capital" ! Ils sont devenus des koulaks à éliminer du "paradis des travailleurs". Ma mère a une retraite très chichée et elle n'a rien d'une affreuse capitaliste. Parfois je me demande si les socialistes ne rêvent pas d'une société où tout le monde serait à genoux devant leurs guichets d'aides sociales.
Réponse de le 04/01/2013 à 18:22 :
@didier : Le but est d'éviter toute transmission : du patrimoine (fiscalité), de la culture, de l'ordre sexuel (mariage gay), de l'ordre biologique (immigration).
En revanche, ne vous inquiétez pas pour les oligarques, tout ira bien pour eux...
Réponse de le 04/01/2013 à 21:04 :
Vous êtes prof en économie ; restez dans ce domaine d?excellence et soyez basique ; vous n'êtes pas un politique, ou alors créer un parti et présentez-vous, libre de la tutelle du PS.

Vous raisonnez (comme tout le monde) selon votre situation, ici de fonctionnaire que je respecte.

Ceci dit, vous n'avez jamais géré, ni une collectivité locale, ni une entreprise avec toutes ses contraintes et les risques du lendemain que vous ne connaissez pas : votre salaire tombe tous les mois.
On sait maintenant, grâce à la Grèce et à l'Espagne que les rémunérations des fonctionnaires peuvent être réduites, voir pour ceux-ci, être victimes de licenciements.

C?est une bonne nouvelle d?égalité, la crise peut toucher tout le monde.
a écrit le 04/01/2013 à 17:23 :
Une fois de plus Piketty raconte n'importe quoi!
Affirmer sans rire que l'on "epargne totalement les revenus du capital" est un mensonge pur et simple.
Je rappelle à ce monsieur que les intérèts et plus values étaient taxés à 39.5% sous Sarkozy, et sont désormais taxés au barème de l'IRPP, soit 45% + 15.5% + 3% pour les plus hauts revenus (tranche au dessus de 70.000 euros si j'ai bonne mémoire.
Je rappelle également à Piketty que les capitaux sont soumis à l'ISF, impot stupide, ayant fait fuir de nombreux français, et qui tombe tous les ans à un taux entre 0.5 et 1.5%.
Quant au mythe du "rentier", j'attends que monsieur Piketty nous explique où est la rente avec des taux sans risque à 0.5% avant inflation et avant impôts.
Réponse de le 04/01/2013 à 18:21 :
Bien envoyé. Cela fait des années que Piketty pourfend les "rentiers" comme s'il s'agissait d'une cause natiionale. Ce monsieur n'a rien à dire, et sa réputation est assise sur des travaux très largement surestimés.
a écrit le 04/10/2012 à 18:20 :
Commentaire précédent
a écrit le 03/10/2012 à 11:57 :
En fait, les revenus du capital ne sont pas "totalement épargnés" car, si cette taxe à 75% ne s'applique pas aux revenus du capital, ceux-ci vont servir à payer l'ISF dont le barème va retrouver les forts taux d'imposition antérieurs à la réforme de Sarkozy, des taux dont on sait qu'ils sont confiscatoires...
a écrit le 02/10/2012 à 14:20 :
Il faut retourner à l'école Monsieur Piketty
Vous dites : "tout en épagnant totalement les revenus du capital" C'est faux car après la taxation à l'Ir sur les revenus du cappial, les revenus des plus riches seront de 75 % + CSG CRDS = 90,5 %.... à ce niveau la taxation = confiscation !
Mais 90,5 % vous estimez que cela n'est pas suffisant ?
a écrit le 02/10/2012 à 11:22 :
Dans un pays qui détient le record mondial des prélévements pourquoi ne parlent on que d'impôts supplémentaires destructeurs de richesse et d'emploi au lieu de réclamer mes nécessairres réduction de dépenses publiques, là aussi les plus élevées du monde avec plus de 56% du PIB? C'est pourtant la réductions de dépenses improductives qui restaurera notre compétitivité et permettra de recréer des emplois. La mine est pourtant de 160 Milliards! Pourquoi si peu de gens en parle? Parce que nous sommes gouvernés par ceux qui en profitent avec leuirs électeurs?
Réponse de le 02/10/2012 à 12:04 :
Libéral@, il ne faut pas dire n'importe quoi, la France n'a pas le record mondial des prélèvements obligatoires.En plus il y a des pays où les prélèvements obligatoires sont moindres mais il y a des dépenses obligatoires qui remplacent les prélèvements obligatoires de chez nous. IL FAUT COMPARER CE QUI EST COMPARABLE.Je suis ahuri par les bas niveau des commentateurs de la tribune.fr. .Ils récitent des clichés,des idées reçues à longueur de journée. Informez -vous correctement ,prenez des sources différentes, pensez un peu par vous mêmes et après vous pourrez exprimer des idées qui tiennent la route.Faites un effort les gars !.
Réponse de le 02/10/2012 à 18:08 :
@intérêt général : c'est vous qui racontez n'importe quoi!
La France a en effet, la deuxième dépense publique la plus élevée du monde (56,1%/PIB) derrière le Danemark (57,9%). Source The Economist Pocket World 2013.
Refuser de toucher agressivement à ces dépenses, c'est se condamner à voir arriver le FMI dans 15 ans.
Mais les commentateurs de haut vol comme vous trouveront surement moyen d'accuser les riches de la faillite qui s'annonce.
Réponse de le 04/10/2012 à 10:55 :
La France est un grand pays avec un marché intérieur de 65 millions d'habitants.Elle n'a pas fait faillite depuis avant la révolution de 1789,par contre la Grèce a fait faillite 6 fois depuis l'indépendance en 1822.La France a un système de collecte des impôts efficace,ce n'est pas le cas de la Grèce.Parler de FMI dans 15 ans c'est vraiment n'importe quoi.Il suffit d'avoir le courage politique d'augmenter les impôts(pas les 75% mesure symbolique qui n'apporte pas grand chose,il faut faire la réforme fiscale proposée par Piketty)) pour les riches contribuables et les grosses entreprises et de combattre efficacement les paradis fiscaux.Avec ces mesures de justice fiscale la dette diminuerait nettement dans les années qui viennent.Pour la relance de l'activité et notamment pour favoriser l'innovation et le développement de l'économie durable,il faut que la nouvelle banque publique d'investissement soit crée rapidement et dotée en capitaux de manière importante pour pouvoir prêter aux PME-PMI.La CGPME parle aujourd'hui de 50 millions d'euros en besoin de trésorerie pour les PME(car les banques commerciales ne leur font plus crédit),si elles ne trouvent pas rapidement ces fonds beaucoup de petites entreprises mettront la clé sous la porte.Il est urgent que cette banque publique soit créée,il fait quoi le gouvernement socialiste?.
Réponse de le 04/10/2012 à 18:16 :
il ne me semble pas ,mon cher "intérêt général" que le Directoire (qui a fait défaut ) gouvernait la France avant 1789 ..De plus s'il est exact qu'il est équitable de faire porter une part plus importante du fardeau aux plus aisés ,il est également inopportun de faire croire aux autres qu'ils seront épargnés et surtout de refuser d'admettre que la hausse de la fiscalité ne pénalise pas plus la croissance (donc l'emploi) que la réduction des dépenses structurelles de l'Etat .C'est bien le plus gros point faible du Plan gouvernemental 'avec l'arbitrage dogmatique entre TVA et CSG )
Réponse de le 06/10/2012 à 17:57 :
La CSG est plus juste que la TVA car elle ne touche pas seulement la consommation.Politiquement il est plus facile de faire passer la TVA car elle est plus indolore,en apparence,car c'est surtout les classes populaires et moyennes qui vont la payer. Pour quelqu'un qui a des revenus confortables,une augmentation de 2-3 points de TVA ce n'est pas grand chose. Par contre pour les autres, ceux qui ont un petit pouvoir d'achat, ils ont des dépenses contraintes:alimentation, énergie,transport,etc et ils devront payer l'augmentation de TVA et verront leur pouvoir d'achat diminuer. J'ai entendu ce matin,sur BFM,Emmanuel Chypre dire que la TVA était,quelque part,progressive. C'est d'un incroyable malhonnêteté !!.
Réponse de le 18/10/2012 à 10:25 :
DE MEMOIRE ANNEE 1814.
Pour le reste comparant ce qui est compatable, la France est bien dans le top 3 des pays à prélèvements fiscaux maxima avec le Danemark et la Suéde, s'offrant de "luxe" de dépasser la Belgique un soi disant paradis fiscal aux yeux des socialos communistes francais..Une fois de plus nous avons ici un représentant humaniste et de bon aloi qui ne fait aucune allusion aux dépenses. C'est un éternel dialogue de sourds, j'ai toujours appris tant en science économique, qu'en comptabilité des ménages, que si vous n'avez pas assez vous réduisez vos dépenses. De celà la classe poltitique actuellement majoritaire ne veut pas en entendre parler. Le destin est cruel j'en conviens car ce sont ceux là meme qui ne veulent pas réduire leur train de vie qui sont en passe de faire mieux que mr "Sarkotaxes". Le débat cessera d'être houleux avec des réaction telles celles des pigeons, mais le peuple gronde, quand pour rétablir l'équilibre (est ce une notion PS à priori non) trois quarts de l'effort proviendra de la diminution des dépense, c'est à dire vu le taux de prélèvement prévisionnel actuel quand 100% desdites diminutions proviendront à 100 % de coupes budgétaires .Pour se faire c'est très facile à trouver mais antipopulaire notamment vis à vis de l'électorat de gauche. N'oublions qu'en France plus de 50% des foyzrs fiscaux ne paient pas d'impots sur le revenu, très mauvais exempel de démocratie et de partialité fiscale aussi..
Réponse de le 04/01/2013 à 23:07 :
"Intérêt général" a raison, il faut comparer ce qui est comparable. Par exemple, MEDICARE aux USA est très loin du système de SS français. Aux USA un dentiste coûte 150$ au moins pour une consultation. Autre exemple en Espagne, c'est le citoyen qui choisi de s'assurer,ou pas et d'aller dans le système public. Donc dans les dépenses publiques des états dit "libéraux" il faudrait ajouter les dépenses obligatoires comme celle de santé ou de retraite de santé payer par le citoyen et pas par le système. C'est juste des comptes différents mais se sont des charges.
Je rappellerais toutefois que plus de la moitié des dépenses de l'état français sont des dépenses sociales que l'on a pas réduit d'un cent. Et ici il y a un gisement d'économies ...
Réponse de le 05/01/2013 à 16:02 :
Vous avez une méconnaissance complète du fonctionnement de la TVA ! la TVA est bien plus juste que la CSG, surtout pour les personnes à revenus modeste. La CSG est une taxe PROPORTIONNELLE qui touche tous les revenus (avec quelques exceptions évidemment, on est en France) : on est obligé de la payer.
Pour la TVA :
1) on paie que si on consomme. Plus on consomme, plus on paie de TVA. Donc forcément, plus on a de revenus et plus on paie de taxe...
2)Il y a en France PLUSIEURS taux de TVA. Les principaux sont (je ne parlerai pas des taux spécifiques) :
-Le taux très réduit (2,1 %) qui concerne principalement les médicaments et la presse papier
-Le taux réduit (5,5 %) pour TOUS LES PRODUITS DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ (alimentation principalement). Ainsi, les personnes à faible revenus sont favorisées par la TVA.
-Le taux normal (19,6%) pour tous les produits ou services non considérés comme essentiel comme les iphones, voitures ... Le fait d'augmenter ce taux, en quoi cela pénaliserait les personnes à faible revenus? Sauf si évidemment acheter un Iphone est pour vous un besoin primaire ...
Un taux de TVA NORMAL à 25% ne changerait rien à la vie des personnes à faible revenues pour leurs survis ... contrairement à la CSG qui ponctionnera ses revenus ... Pour les personnes à revenus modestes, il vaut mieux une augmentation de 1 point le taux de TVA NORMAL (concerner que si ils consomment des biens/services non essentiels) qu'une augmentation de 1 point sur la CSG (obligatoirement concerné) ...
a écrit le 02/10/2012 à 10:28 :
Ce jeune qui se dit économiste à dû recevoir un lavage de cerveau à la pensée unique.
définition d'un rentier ? une personne qui a beaucoup travaillé et économisée plutôt que faire la fête de l'huma et qui essaye parfois sans succès d'obtenir des revenus de son épargne.
a écrit le 02/10/2012 à 10:26 :
En fait si on réfléchit à la définition populiste de rentier, (activité non productive, et consommatrice de richesses) il conviendrait de l'appliquer aux fonctionnaires, et dans ce cas le gouvernement est parfaitement dans sa logique clienteliste.
Réponse de le 02/10/2012 à 13:03 :
S'il n'y aurait plus de fonctionnaires , tu serais le premier à gueuler.Réfléchis au lieu d'aligner des anneries (Si tu parles des haut-fonctionnaires comme Juppé, je suis d'accord avec toi )
Réponse de le 02/10/2012 à 17:36 :
vivant en amerique latine depuis plus de 15 ans,ici,impot sur revenu ,ou societe max 25% impot sur le capital de 0 a 25 suivant le pays,plus value boursiere 0%!!!ok on n'a pas les services de l'etat,s'occupant absolument de tout ,vetat inquisiteur erntrant sous toutes les formes dans la vie prive des gens(style stalinien version soft)infantilisant les gens comme en france,a fines de se rendre indispensable!!!!mais ici on respire,on est libre,on a pas un fonctionaire par tete d'habitant dont le seul but est de l'emmmm,car de nature jaloux des richesses de ceux qui se sont bote le cul!!! petit ex europeen -allemagne 50 fonct pour mille hab-france 90 !!!!!!qui est le mieux gere!!!!!
a écrit le 02/10/2012 à 9:01 :
Dans la tête des jaloux, les rentiers sont en fait les retraités qui ont profité de la bulle immobilière.
Réponse de le 03/10/2012 à 13:46 :
La définition est valable meme si on n'est pas jaloux !
a écrit le 02/10/2012 à 8:31 :
Et si on taxait Picketti ?
Réponse de le 02/10/2012 à 10:35 :
Surtout pas.
Il a l'emploi garanti à vie, lui.
Et aucun problème de retraite...
S'il avait été plus diplomate avec son ex, il pourrait même se retrouver conseiller du prince (avec tous les petits avantages en nature qui font la douceur de vivre).
Réponse de le 02/10/2012 à 11:55 :
Justement Piketty avec sa proposition de fusionner l'IR et la CSG et de rendre l'ensemble de cet impôt fusionné progressif, se taxe lui-même car les salaires moyens et hauts de la fonction publique et du privé paieraient un taux plus élévé (par rapport à la CSG actuelle qui n'est pas progressive et dont le taux est le même pour les petits et gros salaires). Piketty c'est un mec honnête.
a écrit le 02/10/2012 à 8:16 :
Je souhaiterais qu'on m'explique ce qu'est un rentier:
Pour améliorer ma retraite dont je savais qu'elle ne serait pas bien élevée et tenter de maintenir mon niveau de vie, j'ai économisé et investi, tout au long de ma vie, ce qui restait de mon salaire après les ponctions fiscales dans un peu d'immobilier et de produits financiers. Je touche aujourd'hui autour de 2000 ? de revenus complémentaires. Suis je un rentier, une de ces bêtes venimeuses qui sucent le sang des pauvres ?
Réponse de le 02/10/2012 à 8:50 :
2000 euros de complémentaire par mois ? vous ne précisez pas le montant de votre retraite"pas bien élevée"...que voulez vous que l'on puisse alors vous répondre ! personnellement j'estime que l'on devrait définir un plafonnement de retraite à 3000euros et un seuil de 1500, par justice et equité, sachant que les plus aisés peuvent justement constituer très aisement un capital de rente....ciel, ça va grogner !
Réponse de le 02/10/2012 à 10:00 :
Moonbear, vous oubliez que le montant de votre retraite (y compris les revenus autres que ceux du système) est fonction de votre façon de vivre, A Bas l'ISF à cotisé et en plus a économisé, c'est son droit et je ne vois pas pourquoi à l'heure de la retraite on le pénaliserait en lui fauchant par l'impôt les économies de sa vie. Vous êtes libre de dépenser ou d'économiser et de placer votre argent. Cigales, arretez de vouloir tuer les fourmies, sans elles et leurs impôts, vous allez mourir de faim.
Réponse de le 02/10/2012 à 10:01 :
@Moonbear
Dans un système de retraite par répartition, il faudrait effectivement un plafonnement. Sûr que ça va grogner.
Réponse de le 02/10/2012 à 10:01 :
@Moonbear
Dans un système de retraite par répartition, il faudrait effectivement un plafonnement. Sûr que ça va grogner.
a écrit le 02/10/2012 à 7:51 :
un article fade, dépourvu d'argumentation. Pour autant il aurait été intéressant d'étayer le développement de la fusion de la csg et de l?impôt sur le revenu, ce que celà pourrait rapporter à l'Etat tant en terme d'économie que de recette et les conséquences pour les contribuables dans un tableau indiquant plusieurs situations (revenu/charge de famille...)
Mais non c'est trop simple de faire un article léger, mais l'orateur n'est peut-être pas de taille.
a écrit le 01/10/2012 à 23:56 :
"Privilégiant les rentiers".
Piketty peut il me donner la recette de la rente?
Je lui rappelle que les taux sans risque sont à 0,2% nets de frais de gestion.
Il faut ensuite retirer l'inflation à 2,2%, soit MOINS 2% de rendement.
Et je ne parle pas de l'ISF...
Donner la parole à cet imposteur, c'est vraiment du n'importe quoi...
Pour ceux que cela intéresse, vous trouverez sur le web les preuves montrant comment il a bidonné ses chiffres.
Piketty économiste, c'est un peu comme BHL philosophe, il n'y a qu'en France qu'on voit ça...
a écrit le 01/10/2012 à 22:15 :
Encore un "économiste"... Qui évitera, comme tous les autres, de citer les 91% de taxation des plus riches sous Roosevelt. Que le gouvernement actuel essait de ne pas trop casser la classe moyenne est ne pas faire comme aux US, mais cela lui a AUSSI échappé. Pauvre de lui.
a écrit le 01/10/2012 à 22:02 :
Piketty n'est jamais sorti de son pays ? Pour quelqu'un qui a fait son doctorat à la LSE, puis enseigné pendant deux ans au MIT et enfin collaboré avec des économistes du monde entier pendant 20 ans (par exemple trois articles écrit avec des chercheurs de Berkeley, du MIT et d'Oxford juste cette année), c'est une attaque qui a du culot.
Sans être d'accord avec son raisonnement, je trouve tout de même exceptionnel de voir combien certains sont près à mentir pour faire valoir leurs idées.
Réponse de le 02/10/2012 à 12:34 :
Oh il ne mentent pas. C'est juste que quand on est myope et inconscient de l'être, on est persuadé que les images que l'on voit sont floues et illisibles.
a écrit le 01/10/2012 à 21:43 :
Constitution: La contribution commune sera également répartie entre TOUS les citoyens en raison de leurs FACULTES.
Que penser d'un Bac + 5 gagant le Smic
qui paye O ? sur les revenus et en moyenne 12 % de TVA sur env 60 % de ses revenus .Est ce ethique ?
Réponse de le 01/10/2012 à 22:07 :
Facultés financières pas intellectuelles...
On va pas indexer le barème de l'IR sur le QI du contribuable !
Réponse de le 01/10/2012 à 22:10 :
En 1789, ils n'avaient pas pensé aux niches fiscales et au bouclier...
Réponse de le 02/10/2012 à 10:31 :
1793 : Loi des suspects.
Petit extrait, sont considérés comme suspects : "Ceux qui n'ayant rien fait contre la liberté, n'ont aussi rien fait pour elle"
Donc, les références constitutionnelles, on voit où ça nous a menés...
a écrit le 01/10/2012 à 21:07 :
l'économiste qui n'est jamais sorti de sa ville et encore moins de son pays. Obsédé par les hauts revenus. Méprisant le peuple et oubliant que le consentement à l'impôt est une des bases de l'Etat de droit.
a écrit le 01/10/2012 à 20:42 :
"Il était donc possible de viser tout le monde à 75%, le bouclier évitant toute surtaxation."

C'est formidable d'apprendre par M. Piketty que 75% n'est pas une surtaxation. C'est vrai, il reste tout de même 25%...

Ca en devient très drôle...
a écrit le 01/10/2012 à 19:58 :
Simplement en instituant une flat taxe, combien de milliers d'emplois de fonctionnaire pourrions-nous économiser à Bercy?
Réponse de le 01/10/2012 à 20:19 :
Avec une flat taxe ??? tout le monde à 15% ?? 15% d'impôt sur le revenu pour un smicard ou un demi smicard comme une caissière à 20h semaine, c'est juste les étouffer , pour un cadre moyen .. ça correspond à ce qu'il paye maintenant, et pour un riche qui gagne des millions c'est plusieurs Rolls par an de Benef (dont il a absolument besoin) !!! Super toctoctata !! Et ne baratines pas sur les riches "investisseurs" , en ce moment les riches investissent seulement .. dans la spéculation , l'économie réelle ne rapporte pas assez pour assouvir leur cupidité ...
Réponse de le 01/10/2012 à 21:54 :
Tout à fait daccord
Réponse de le 01/10/2012 à 23:35 :
Plutôt que de jouer les ébahis, il suffit de constater ce qui marche et ce qui ne marche pas en dehors de nos frontières. La flat taxe a très bien fonctionné dans les ex pays de l'Est. Et puis il y a un moment où il faudra bien comprendre les choix économiques que nous faisons. Ce que prélève l'Etat n'est pas une redistribution des richesses. C'est en revanche un pouvoir d'investissement. Qui est le plus efficace, le plus productif, l'Etat ou l'initiative privée? Bref, doit-on choisir le communisme ou le libéralisme... Et dernièrement, qu'il y a-t-il de mal ou répréhensible dans la spéculation, si ce n'est ni rien comprendre et préférer un discours de diabolisation?
Réponse de le 02/10/2012 à 0:00 :
La flat tax fonctionne très bien à HK ou Singapour, mais les "intellectuels français" ne le savent pas.
Réponse de le 02/10/2012 à 1:49 :
A celui qui dit que la flat tax de 15% étouffera le smicard, ne pas oublier que la flat tax appliquée aussi aux impôt indirects (et pas forcément au même taux) compenserait ce phénomène si bien choisie. Exemple: flat tax de 20% sur les revenus et de 10% sur les dépenses (TVA).
Réponse de le 02/10/2012 à 10:06 :
Allez vivre et travailler à HK ou Singapour. L'environnement et la qualité de vie sont à la hauteur de leur Flat Tax.
Réponse de le 02/10/2012 à 10:23 :
@Toccata... La spéculation est une dérive parasitaire de la Finance noire... on n'investit plus dans les entreprises pour les aider à fonctionner... mais '' on achète et on vend '' des actions à la vitesse de la lumière... les spéculateurs du type Soros, Goldman Sachs (à la tête de l'Europe, BCE, Italie, Grèce) ou JP Morgan en ont RAB si les entreprises ont du mal à fonctionner ou ont un manque de trésorerie... on investit des millions ou milliards d'? sur un produit et on revend 10 mn plus tard si l'action a pris une plus-value. Exemple 1 milliard d'actions qui prennent 0.01 ? en quelques minutes, voyez ce que cela rapporte aux spéculateurs, 10 millions d'?, soit l'équivalent d'un gain horaire très fructueux, 10 millions d'? x 6 = 60 millions d'? de l'heure... et je ne prends, comme exemple qu'une augmentation minimale de l'action de 0.01 ?... mais l'entreprise qui a servi de support aux spéculateurs-prédateurs... n'a pas bénéficié de cet apport d'argent frais... et c'est tous les jours que les spéculateurs font leurs prédations, en Bourse, 24 h sur 24 h car certains traders travaillent sur toutes les Bourses du Monde, en décalage horaire... Georges Soros, le Slave hongrois reconverti en capitaliste US (plus de 5000 collaborateurs-spéculateurs travaillaient dans son entreprise spéculative) s'est enrichi en spéculant... et maintenant, ils donnent des conseils moralistes sur la Finance qui nous étrangle tous... n'oublions pas que ce prédateur-spéculateur a failli faire tomber la Banque d'Angleterre... ce qui démontre son pouvoir de nuisance et des traders-spécuateurs dans le Monde... ils sont nombreux... même sur le Net, nous avons des propositions pour devenir trader... il faudrait faire un grand ménage dans les systèmes boursiers, on le dit après chaque crise grave mais personne ne s'y attaque et la Finance pourrie, délinquante... en profite... et continue de prédater-spéculer...
Réponse de le 02/10/2012 à 10:26 :
@JB38 :
Vivre dans un pays c'est un peu comme les goûts et les couleurs.
A ce propos, il y a énormément de français qui y vivent et ne souhaitent plus revenir.
Ce qui est tangible, en revanche, ce sont les taux de mortalité infantile, l'espérance de vie, le revenu par tête, les taux d'homicide, et là, Singapour est souvent devant la France (mortalité infantile par ex)...
Réponse de le 02/10/2012 à 12:30 :
Milo, vous avec raison a propos de Singapore où je vis et travaille beaucoup comme la plupart des gens ici.. Cette ville-etat de 5 millions d'habitants est gérée comme une grosse entreprise mais si la vie peut être tres agréable pour certains Ayant de gros revenus, cen'est pas toujours Le cas pour tout Le monde..c'est a dire 50% de la population..! On ne gere pas un pays de 65 millions d'habitants et quelques centaines d'annees d'existence de la meme maniere que l'on gère une ville de 5 millions avec a peine 100ans d'existence..
a écrit le 01/10/2012 à 19:54 :
Il faut arrêter de taxer individuellement chaque type de revenu et tout fusionner dans l'impôt sur le revenu. Ce qui compte ce n'est pas la façon dont la personne gagne son argent pour vivre, mais ce qui lui reste à la fin du mois. Y'en a marre de l'état moralisateur qui veut surtaxer ce qu'il pense n'être pas bien et sous taxer ce qu'il pense être bien.
Un autre problème, les différentes tva, historiquement le luxe s'est toujours généralisé, mais en taxant fortement ce qui est considéré comme luxe, on empêche les gens modeste ou dans la moyenne d'y accéder, pourquoi ? aucune réponse logique, et la tva faible crée elle aussi une trappe à pauvreté. L'égalité de taxation c'est qu'à la fin du mois, pour un même niveau de revenu de quelque source unique ou diverse il provienne, l'impôt reste le même.
Je poserais ensuite cette question, vaut-il mieux posséder 100000euros en patrimoine et avoir un CA( c'est à dire vos revenus) de 1million ou alors posséder 1million en patrimoine et avoir un CA de 100000euros ?
Dans le 1er cas, puisque vous gagnez beaucoup mais dépensez beaucoup l'état gagnera fortement sur l'impôt sur le revenu et la tva, dans le second cas vous dépendrez surtout de l'inflation et des impôts sur le capital( taxe foncière, isf etc..).
L'égalité de traitement voudrait que pour cet exemple où les 2 cas mobilisent la même quantité de masse monétaire( 1.1 million) la taxation finale soit la même.
a écrit le 01/10/2012 à 19:33 :
Il na pas tout a fait tord, tant que serons dirigés par des cerveaux formatés, à la pensée unique, par l'ENA la France ne progressera pas. et il y aura un affaiblissement intellectuel; Il faut simplifier la fiscalité, un mille feuilles de taxes et d'impôts, encore une exception Française il y a 33 millions de contribuables mais a peine la moitié qui paient l'IR, les niches fiscales permettent aux plus aisés de s'exonérer de l'IR. Les revenus fonciers, les rentiers, et les plus-values foncières ne doivent pas être exonérés, les artistes et autres qui se planquent dans les paradis fiscaux mais qui engrangent des bénéfices en France doivent être imposés dès le premier euro gagné,
il faut alléger la fiscalité du travail pour relancer la compétitivité .
Réponse de le 01/10/2012 à 19:59 :
tu devrais apprendre a ecrire le Français correctement
Réponse de le 01/10/2012 à 20:11 :
oui,attention a l'ortographe quand meme!
Réponse de le 01/10/2012 à 20:46 :
et aussi faire attention à la ponctuation et à la syntaxe!
Quand je pense à Eleonore.....
Réponse de le 01/10/2012 à 21:05 :
@David3434 toi aussi apprendre a ecrire, il faut un accent sur le à et un accent aigu sur le e de écrire!!

@grouik attention a l'ortographe, "orthographe" il faut un accent sur le à et quand meme il y a un accent circonflexe "même"
J'ai effectivement oublié les accents et je corrige "exonérées"
à bon entendeur salut! et sans rancune!!
Réponse de le 01/10/2012 à 21:34 :
@ Eléonore: et moi ? même pas un petit reproche?
Réponse de le 01/10/2012 à 23:26 :
@formaté_ena, Non, juste une petite observation,Les règles de grammaire, utiles aux phraseurs, que je respecte, ne feront pas émerger des esprits novateurs, des génies indispensables pour relancer le moteur de l'économie.
Réponse de le 02/10/2012 à 8:57 :
@ Eleonore: à l'ENA on apprend à faire des beaux rapports, des belles synthèses avec de belles phrases, mais pas l'innovation.
a écrit le 01/10/2012 à 18:53 :
je ne pense pas qu'on priviligie les rentiers ! les revenus mobiliers sont déjà bien taxés, les plus values dès le premier euro i l'assurance vie sert à placer des fonds sur les dettes souveraines est déjà bien taxée du moins avant 8 ans et présente des contraintes de liquidité ...
soit ce monsieur souhaitait une réforme de l'impôt sur le revenu : lui faudra t il attendre les années prochaines ?
cette réforme étant complexe avec la fusion de la csg .... à suivre donc-
a écrit le 01/10/2012 à 18:46 :
Revoilà Monsieur Picketti, il n'a donc pas réussi à se faire embaucher comme conseiller au ministère de la culture.
a écrit le 01/10/2012 à 18:43 :
Piketty n'est pas en odeur de sainteté auprès du pouvoir parce que son ancienne copine, qu'il a copieusement violentée, est actuellement au pouvoir. Piketty racontait déjà ses guignolades mensongères néo-marxistes avant les élections. Il continue de plus belle mais en profite pour s'attaquer au gouvernement, avec une motivation désormais plus personnelle. C'est inouï ! Comment, en pleine crise, peut-on accepter de dépenser l'argent public pour verser des salaires totalement immérités à ces cohortes d'idéologues collectivistes qui vivent sur le dos des contribuables ? Un peu de patriotisme, que diable : démission exigée !
Réponse de le 02/10/2012 à 0:01 :
Entièrement d'accord.
Le pire c'est que c'est Raffarin qui a créé cette pseudo Ecole d'économie de Paris...
Réponse de le 02/10/2012 à 9:09 :
PSE, Paris School of Economics, et non Ecole d'Economie de Paris qui fait ringard!
Il faut faire illusion face à la LSE London School of Economics !
Un machin qui s'appuie sur des écoles et universités plus sérieuses et reconnues (X, ENS, Paris 1, EHESS, EHC...)
a écrit le 01/10/2012 à 18:29 :
Où a-t-il vu que l'on priviligiait les rentiers ? Parce que le capital n'est pas assez taxé selon lui ? Et l'ISF ??? La France est un des deux seuls pays d'Europe à encore avoir un impôt sur la fortune !!!

Ce pauvre homme me paraît fatigué. Qu'il prenne des vacances et revienne avec un oeil neuf !
Réponse de le 01/10/2012 à 19:26 :
Vous trouvez scandaleux un ISF? Et son assiette, elle est comment? Et son taux?
Réponse de le 01/10/2012 à 22:33 :
L'assiette d'un ISF, elle est bien mieux remplie que celle d'un smicard...
Réponse de le 02/10/2012 à 1:06 :
@ COAM, ben oui, dites nous vite, qu'en est-il de son assiette, et de son taux ?? Eclairez nous svp.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :