La Tribune

Deux nouveaux médiateurs pour les PME

Copyright Reuters
Fabien Piliu  |   -  450  mots
Ce mercredi, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif et Fleur Pellerin, la ministre des PME annoncent la nomination de Pierre Pelouzet, le directeur des achats de la SNCF à la médiation des relations inter-entreprises. La médiation des marchés publics, nouvelle structure, est confiée à Jean-Lou Blachier, chef d'entreprise et vice-président de la CGPME.

Le suspense est terminé. Après le Conseil des ministres, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif et Fleur Pellerin, la ministre des PME ont annoncé ce mercredi la nomination de Pierre Pelouzet, le directeur des achats de la SNCF à la médiation des relations inter-entreprises. Il succède ainsi à Jean-Claude Volot, parti à la conquête du Medef.

Des rapports féodaux entre petits et grands

Créée en novembre 2010, cette médiation doit permettre de pacifier les relations entre les grands donneurs d'ordre, qu'ils soient privés ou publics, et les sous-traitants. Des relations que Jean-Claude Volot a régulièrement stigmatisées, dénonçant les mauvaises pratiques et les abus des grands comptes envers leurs fournisseurs. Ces rapports que l'on peut qualifier parfois de féodaux seraient une explication aux difficultés des entreprises à se développer, à grandir. La nomination de Pierre Pelouzet est une bonne nouvelle pour les chefs d'entreprises. En effet, à plusieurs reprises, son prédécesseur à la médiation a cité l'exemplarité de la SNCF dans ce domaine.

La promesse électorale de François Hollande est à moitié tenue

L'autre nomination du jour est celle de Jean-Lou Blachier, le dirigeant de la société Promaxion, président de la CGPME de Saine-Saint-Denis et vice-président de la Confédération au poste de médiateur des marchés publics. Sa mission? «Il doit jouer un rôle de facilitateur des relations entre les PME et les donneurs d'ordres publics en portant une attention soutenue au respect des délais de paiement pratiqués lors de l'exécution des commandes publiques; recommander des améliorations concrètes dans les pratiques des acheteurs publics», explique Bercy dans un communiqué.
La tâche de Jean-Lou Blachier ne sera pas plus simple que celle de Pierre Pelouzet, les grands donneurs d'ordre publics (Etat, administration, collectivités territoriales..) ne respectant pas toujours les délais de paiement fournisseurs.

Si le médiateur devra régler la question des litiges, jouera-t-il un rôle pour améliorer l'accès des PME aux marchés publics? Eventuellement. Pour y parvenir, il faudrait d'abord réformer le code des marchés publics qui réserve actuellement des appels d'offres aux PME. C'était une promesse de François Hollande, tenue pendant la campagne électorale. «Les PME doivent bénéficier réellement d'un accès réservé aux marchés publics en France. Il faut que soit le mieux disant qui l'emporte, et plus forcément le meilleur prix», détaille-t-il. Concrètement, ce médiateur devrait veiller à ce que les appels d'offres publics privilégient d'abord les entreprises françaises», avait-il déclaré devant des chefs d'entreprises conviés par la CGPME.
 

Réagir

Commentaires

Olivier  a écrit le 24/10/2012 à 19:06 :

Souhaitons bonne chance et courage à Jean Lou Blachier