Touraine veut s'attaquer aux déserts médicaux

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
La ministre de la Santé a promis dimanche un "plan global et cohérent de lutte contre les déserts médicaux" début 2013. Une concertation sur le sujet sera initiée "dans quelques jours", a-t-elle ajouté.

Marisol Touraine veut s'attaquer au problème du manque de médecins dans certains territoires. Dimanche, lors du Grand rendez-vous Europe 1/Aujourd'hui en France et iTélé, la ministre de la Santé a promis "plan global et cohérent de lutte contre les déserts médicaux". Pour ce faire, elle privilégie la négociation. "Dans quelques jours je vais lancer une concertation avec les syndicats de médecins, avec les élus territoriaux, sur la base de certaines propositions" sur le sujet, a-t-elle ajouté.

Pour mémoire, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) prévoit déjà la création du contrat de praticien territorial de médecine générale. Celui-ci devrait entrer en vigueur dès 2013. Il doit ainsi permettre à de jeunes médecins de s'installer dans des zones médicalement sous-dotées en leur garantissant des revenus pendant deux ans.

"Pas de recettes magiques"

Même si la ministre souligne qu'"il n'y a pas de recettes magiques pour résoudre le problème des déserts médicaux", elle a évoqué plusieurs pistes de travail. "Aujourd'hui, la plupart des étudiants en médecine ne font pas de stage dans un cabinet libéral, pourquoi voulez-vous dans ces conditions qu'ils aillent s'installer dans un territoire rural ou urbain sensible?", a-t-elle lancé.

Parmi les autres mesures envisagées, Marisol Touraine cite la création d'un "guichet unique". Et ce, pour fournir aux étudiants désireux de s'installer dans un désert médical toutes les informations administratives et pratiques. Et la ministre de promettre qu'"il n'y aura pas de mesures autoritaires, mais des incitations".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2012 à 10:39 :
Je vis dans un futur désert médical ,moins de dépense pour les médicaments, le bon air, une grande maison pas une cage à lapin et les vétérinaires où les rebouteux si problème de santé!!! De toute manière en France tout passe par la loi ,attendre de la bonne volonté des jeunes médecins où croire aux incitations financières,
maisons médicales financées par les communes et autres pour résorber les déserts médicaux c'est du vent comme d'habitude sur le sujet!!
a écrit le 19/11/2012 à 10:28 :
Il suffit de créer une règlementation pour obliger les médecins à s?installer en zone désertique et l'interdiction dans les zones surreprésentées.C'est quand même la collectivité qui leur paye les études.
a écrit le 19/11/2012 à 10:27 :
Elle ne sait toujours pas quoi faire pour se faire remarquer celle ci aussi !!
Continuons à brasser de l'air en grandes déclarations !!
a écrit le 18/11/2012 à 21:05 :
ET LES POLYPENSIONNES PUBLIC PRIVE !!! Ils en ont marre d'attendre une réforme ......... depuis 2003.
Réponse de le 19/11/2012 à 10:16 :
Il fallait rester fonctionnaire comme tout le monde... Arrêtez de vous plaindre!
a écrit le 18/11/2012 à 21:02 :
abolissons le numerus clausus
a écrit le 18/11/2012 à 19:13 :
il faut faire une loi et obliger le medecin a travailler dans les desserts aux choc eau lats
a écrit le 18/11/2012 à 18:53 :
Trêve de billevesées. Occupons de réformer la structure et le mode de fonctionnement du monde hospitalier condamné au désastre par les 35 heures;
a écrit le 18/11/2012 à 18:08 :
Ah tu vois Germaine qu'ils disent tous du mal de Touraine !!!
a écrit le 18/11/2012 à 17:01 :
Touraine a supprimer la redevance minimum de 30 euros pour les étrangers et une partie de plus en plus importante de la population cotise pour ceux qui arrivent et sont soignés gratuitement. Cette femme devrait gérer correctement son budget et arrêter de donner des leçons de morale au peuple de France.
Réponse de le 18/11/2012 à 18:11 :
ne ralez pas comme ca ! dans moins de 4.5 ans, ils auront ete naturalises, et feront partie du ' bon peuple de france', mais ca va pas resoudre votre probleme !!!
Réponse de le 18/11/2012 à 19:50 :
+100.000 nouveaux entrants par AN qui deviennent clients de la boutique PS apres etre naturalisés. Le PS deploie sa strategie de monarchie en s'assurant ainsi la fidelite sans condition des ces nouveaux electeurs, certains ne parleront meme pas le francais et auront du mal a lire le bulletin de vote, mais les militants leur apprendront au moins 2 lettres : le P et le S pour qu'ils votent pour leur boutique
a écrit le 18/11/2012 à 15:32 :
encore une fonctionnaire qui va nous comment faire
a écrit le 18/11/2012 à 14:47 :
ca ft presque bizarre de ne pas les entendre parler de sanction, repression, etc.... quant a ' stage en cabinet liberal', ce qui est d'habitude chez erx une insulte, c'est assez irreel ! ils deviennent pragmatique, ou quoi?
a écrit le 18/11/2012 à 14:31 :
Pourquoi dans un premier temps ne pas augmenter le numérus closus...
Réponse de le 18/11/2012 à 15:26 :
Les médecins veulent exercer en ville et de préférence dans les grandes villes aux lycées réputés pour leurs enfants. Alors qu'ils sont déjà très nombreux dans certaines ville? les nouveaux médecins s'installent là où ils sont déjà nombreux et délaissent les campagnes, sans cinéma, théâtre, restaurants, lycées et classes préparatoires aux grandes écoles...ce faisant ils acceptent de gagner moins (moins de patients par médecin en ville) bien que certains n'hésitent pas à compenser cette moindre clientèle par des dépassements d'honoraires ou par une plus grand nombre de consultations par patient. L'Irdes et d'autres instituts on bien mis en évidence un accroissement de la fréquence de consultation là où les médecins sont plus nombreux. Un classique de ce type de gaspillage, au sens économique du terme, c'est d'aller voir les personnes âgées dans des maisons de retraite, parfois tous les jours. La personne âgée est satisfaite de rencontrer quelqu'un et le médecin arrondit ses fins de mois. Il existe d'autres combines de ce genre. L'imagination est sans limite.
Réponse de le 18/11/2012 à 18:07 :
peu de chance qu'un jeune homme , à fortiori une jeune femme (la profession se féminise) veuille s'installer spontanément dans un quartier sensible ou dans une campagne qui se vide de ses commerces et administrations... seul l'attrait pour un travail de médecin fonctionnaire (ça de plus au frais du contribuable au passage) cool a 35 heures par semaine pourrait peut-être susciter quelques vocations...Sinon pourquoi prendre des risques, travailler deux fois plus et être stigmatisé de surcroît?,
a écrit le 18/11/2012 à 13:46 :
Bon, et si on disait du mal de Touraine ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :