Marisol Touraine garantit 4600 euros aux jeunes médecins des déserts médicaux

 |   |  239  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé ce week end la création d'un salaire minimum garanti de 55000 euros pour les jeunes médecins qui s'installeront dans les déserts médicaux.

Comment inciter les jeunes médecins à s'installer dans les déserts médicaux sans les y forcer ? C'était le casse-tête auquel devait faire face Marisol Touraine. Elle a trouvé sa parade. Dans une interview accordée à l'émission Zone Interdite diffusée sur M6, la ministre de la Santé a annoncé vouloir garantir un salaire annuel de 55000 euros, soit 4600 euros par mois, durant deux ans aux jeunes médecins qui s'installeront dans les zones rurales.

Garantir un revenu minimum

"Nous allons mettre en place ce que nous appelons des postes de praticiens territoriaux de médecine générale. Ce sont des médecins libéraux qui (...) après leur sortie de l'internat, irons s'installer dans un territoire sensible, isolé, et seront accompagnés financièrement pendant deux ans" a expliqué la ministre. Il ne s'agit donc pas pour l'État de payer ces médecins mais de garantir un revenu minimum en versant la différence entre ce que gagnera le praticien et ce seuil de 55000 euros sous forme d'aide.

Effectif dés 2013

Le financement de cette aide a été introduit dans le projet de loi pour le financement de la Sécurité sociale 2013 (PLFSS) et devrait entrer en vigueur dés l'année prochaine. Il s'agit là d'une mesure parmi d'autres qui doivent constituer le plan du gouvernement pour lutter contre la désertification médicale. L'ensemble du plan sera dévoilé courant décembre.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2015 à 13:47 :
Mon mari est chirurgien dentiste diplômé en Algérie il aimerait pouvoir exercer même dans une ville ou village de France mais malheureusement pour lui impossible parcourt du combatant pour ce mettre au service des désert médicaux.
a écrit le 25/09/2013 à 19:15 :
Comme toujours, le diable est dans les détails. Si réellement les médecins pourront, en travaillant 35h par semaine, et en payant des assistants pour les taches de gestion et d'aministration, gagner 4600 ? par mois garantis, je pense que cela va créer des vocations... Mais il n'en sera rien : cela couterait beaucoup trop cher à l'Etat. En effet, un médecin libéral, même dans une zone bien pourvue en patient, ne peut avoir qu'un salaire négatif si il travaille 35h / semaine, sans faire d'abattage (patients expédiés en 8 min chrono), et en confiant les taches administratives à d'autres. Les jeunes l'ont bien compris, c'est pour ça qu'ils ne veulent plus s'installer, dans un désert médical ou ailleurs. Si on leur propose de les "fonctionnariser", car c'est de ça qu'il s'agit, il y a des chances qu'ils puissent avoir des volontaires... Mais il faut que l'Etat soit prêt à en assumer le coût ! Ou sinon... il y aura plein de petites clauses comme quoi le médecin devra lui même faire son administration, son secrétariat, que son temps de formation ne sera pas pris sur son temps de travail, que c'est pas lui qui décide des horaires d'ouverture du cabinet, etc.
a écrit le 19/12/2012 à 9:36 :
Lire l'intégralité de ces commentaires donne la nausée, j'en ai renversé mon café ce matin.
Et là je me suis dis que j'avais bien fait d'arrêter la médecine générale, quel gachis !
Le français ne veut pas payer pour se faire soigner sous prétexte qu'il cotise, pense que les honoraires des médecins sont l'essentiel des dépenses de santé.....l'opinion publique voit d'un mauvais oeil qu'un médecin gagne bien sa vie, l'ingénieur ou les autres "docteurs" pensent qu'ils sont plus intelligent et moins bien rémunérés, les avocats se frottent les mains de voir les plaintes tomber... mais chacun s'accorde à dire qu'un médecin c'est indispensable au fonctionnement de la société et tout le monde veut en avoir un dans sa commune...
La médecine (générale) se paupérise à moins de faire de l'abattage, d'y laisser sa santé et de ne malheureusement plus pouvoir prendre le temps de s'occuper correctement des ses patients. "Vous avez la vocation, vous l'avez choisi" voilà la réponse de la majorité...
C'est triste, mais cela ne sert à rien de discuter avec des gens qui ne connaissent rien au métier, j'irai même plus loin en disant que l'ambiance générale de ces commentaires sont de nature à décourager les jeunes d'exercer ce métier... pourquoi s'occuper de gens qui ne nous respectent pas (plus)... c'est dur.
Quand à la situation actuelle, il va falloir s'y habituer parce que j'ai le pressentiment que ce n'est pas ce type de mesure qui va changer quelque chose.
Réponse de le 22/01/2013 à 19:08 :
malheureusement je plussoie: j'exerce la MG et petit à petit, je pars pour les raisons que vous décrivez bien, pour exercer ailleurs mon art et finir mes journées à 19H00 là où on ne me traite pas de "nanti" ou de "fainéant". Mais, chut, je dis n'importe quoi puisque les "maisons de santé pluridisciplinaires" vont tout arranger.
Réponse de le 25/09/2013 à 19:09 :
Je ne suis pas médecin, mais votre commentaire est rempli de bon sens... Et il est vrai qu'un médecin généraliste, qui, aujourd'hui, voudrait prendre 20 min avec chaque patient, et travailler moins de 40h par semaine, administration comprise, ne pourrait même pas toucher le SMIC... à supposer qu'il réussisse à toucher quelque chose de son salaire.
a écrit le 05/12/2012 à 0:20 :
lol Nous vivons à la campagne dans un désert médical et ma femme est médecin généraliste (étude de médecine en français à la faculté de médecine d'Alger) au chômage depuis 4 ans. oui en France dans les desserts médicaux il y a bien des médecins au chômage...
la cause ... la bureaucratie.
Elle évite de regarder les infos qui ressassent le manque de médecins à la campagne.(c'est rageant de voir que des communes paient des milliers d'euros pour faire venir des médecins de Roumanie, quand elle est sur place, bien intégrer à la société et ne cherche que travail).
Voilà c'est dit... il fallait que ça sorte.


Réponse de le 06/10/2014 à 23:59 :
oui il est très dommage que la macroeconomie importee d'outre atlantique soit keynésienne c'est-à-dire déconnectée des realites microeconomiques et sans agents economiques aux comportements credibles pour l'expliquer
a écrit le 04/12/2012 à 0:04 :
Je suis ingénieur (études payées aussi par les contribuables comme pour les 6 premières années de médecine, le reste ie l'internat n'est pas gratuit).
Je trouve que les médecins ont raison de se plaindre, moi même je n'accepterai jamais qu'on m'impose d'aller m'isoler à la campagne (il y a une vie de famille à gérer ...).
Ceux qui critiquent les médecins n'ont qu'à aller passer le concours de médecine pour montrer de quoi ils sont capables... qu'on arrête cette jalousie !
Moi je conseille aux médecins d'arrêter d'habituer les pouvoirs publics en travaillant 60 à 80h par semaine pour compenser leurs médiocrités et leurs incapacités à trouver des solutions comme faire payer quelques euros les malades qui débarquent aux urgences pour un petit bobo etc...
Réponse de le 13/12/2012 à 11:29 :
Et c'est sans parler des longues années d'internat et de clinicat qui intègrent stress, astreintes, gardes, semaines de 90h, "journées" de travail non stop de 36 heures (si si), etc.

Qui sacrifierait 10 à 14 années d'études et de sacerdoce pour aller s'isoler à la campagne moyennant un "salaire" (comprenez : honoraires brut garantis pendant 2 ans et taxés à 70%) ?..

Ceux qui nous gouvernent n'auront décidément jamais été aussi loin des réalités du terrain...
Réponse de le 13/12/2012 à 13:25 :
journée de travail de 36h??? n'y a -t-il pas 24h dans une journée??? Plutôt 2 journées de travail de suite sans pause.
Les études pour un généraliste c'est 9 ans et pour un spécialiste 11 (14???) dont 3 à 5 ans d'internat pas trop mal voire bien payés.
Et après les 2 ans, on fait quoi si la patientèle est trop faible??? on retourne en ville?
Je comprends tout à fait les médecins qui souhaitent gagner confortablement leur vie car les études représentent de gros efforts donc logique qu'il y ait un retour sur investissement. J'envisage moi même de faire médecine (alors que je suis actuellement ingénieur) mais c'est sûr que même si le métier m'attire le salaire est également déterminant.
Réponse de le 13/12/2012 à 14:34 :
Cher "Hello",

Sur la journée de travail de 36h : vous aurez remarqué les guillemets, l'expression est bien évidemment volontaire et vise à souligner le caractère continu des 36 heures de travail que ma compagne, interne en médecine, est contrainte d'effectuer.
En pratique, je veux parler de ce genre de rythme de travail : 1 journée de travail "normale" (~12h), suivie d'une garde (~12h), suivie d'une deuxième journée de travail (12h). Ceci est parfaitement illégal puisque le repos compensateur est sensé être obligatoire, mais le secteur de la médecine semble être régi par une Constitution qui lui est propre.

Je précise que je suis moi-même ingénieur de formation et chef d'entreprise depuis 7 ans : je suis tous les jours plus surpris des dérives de cette profession, de l'exploitation des internes et des personnels hospitalo-universitaires (ça relève véritablement du sacerdoce, croyez-moi, d'ailleurs l'immense majorité des PU-PH sont divorcés...).
Mais tout cela n'est rien par rapport au flou entretenu vis-à-vis des jeunes qui aspirent à une carrière de médecin : alors que tout le quidam pense que "le plus dur, c'est le concours en première année", après 8 années passées aux côtés d'un médecin en fin de formation, je puis vous assurer que le plus dur, c'est après !..
Un livre ne suffirait pas à raconter cela... Sachez simplement que les cas de suicides et autres maladies liées au stress de la profession ne sont pas anecdotiques...

Sur la durée des études : les statistiques montrent que rares sont les généralistes qui sortent diplômés après "seulement" 9 années d'études.
Quand ils n'ont pas fait une P0 (prépa médecine), ils ont repassé le concours de l'internat ou investissent au moins une année dans un diplôme universitaire (DU, DIU...) complémentaire : même en médecine la loi du marché fait son oeuvre.
Sur les 14 années d'études que j'évoque : un médecin spécialiste y arrive assez facilement du fait des diplômes complémentaires pratiquement imposés (M1/M2, DESC, DU, DIU...) que le passage par la case chef ou assistant de clinique (comprenez : internat prolongé de 2 ans au minimum) est pratiquement obligatoire.
La faute au pseudo-élitisme ambiant dans les sphères hospitalo-universitaire (si vous saviez !..) : l'héritage d'une culture de l'élitisme dont on peut s'enorgueillir, mais qui ne sert qu'à fabriquer des têtes pensantes bien loin des réalités opérationnelles du terrain, en phase avec nos besoins d'aujourd'hui...

Mon conseil : prenez contact avec quelques internes en fin d'études avant d'envisager sérieusement de faire médecine.
Outre le fait que la rémunération moyenne passée ne présage en rien de la rémunération à venir, vous avez le droit de connaître les contreparties à court et à long terme...
Si vous vous "engagez" : bravo, et bon vent ! On aura tous besoin de vous...
a écrit le 03/12/2012 à 19:40 :
4600€ pour être d astreinte 24h/24 et se sentir coupable pendant ses vacances... et tout ça pour vivre en célibataire dans 1 endroit sans laboratoire d'analyse, sans pharmacie, sans activité culturelle... ou être obligé d'envoyer ses enfants à l'internat pour leur scolarité ! Il vaut mieux devenir fonctionnaire dans d'autres domaines pour avoir ses RTT !
a écrit le 03/12/2012 à 18:27 :
Qu'est-ce que c'est que ces appels à l'empathie, à rester humble ? Ca nourrit son homme ça l'empathie ? De nos jours, tout se monnaye, la médecine n'y échappera pas. Vous pouvez trouver cette mentalité nauséabonde, dérangeante, pas bien chrétienne, le fait est là. C'est le monde tel qu'il est devenu. Vous demandez aux médecins ce qu'aucune autre profession n'accepterait...
Réponse de le 03/12/2012 à 19:00 :
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121112.OBS8979/medecins-ce-qu-ils-gagnent-vraiment.html

Ca nourrit son homme au caviar à la louche.
Réponse de le 03/12/2012 à 19:11 :
Mais bien sûr, Céline ! Les patients-consommateurs ont fait descendre les médecins de leur piédestal. Naguère notables dévoués mais respectés, ceux-ci sont devenus des prestataires de service comme les autres. Ils font jouer à leur avantage la désormais sacro-sainte "loi du marché" qui imprègne toute notre culture libérale, c'est normal. Les jeunes médecins ne sont pas différents de tous ceux qui entreprennent des études longues et sélectives : ils en attendent non seulement des revenus attractifs mais aussi des conditions de vie qui leur permettent d'en profiter ! L'exercice libéral de la médecine générale, a fortiori en zone rurale ou urbaine difficile, ne correspond manifestement plus à ces exigences. Toutes les rustines gouvernementales de ce type n'y changeront rien : les pouvoirs publics et les collectivités seront à moyen terme contraintes de mettre en place un exercice médical salarié pour assurer une couverture sanitaire minimale de ces territoires : seul problème, cela coûtera beaucoup plus cher que les 200×55000 euros annuels envisagés par Mme le ministre. On estime qu'il faut en effet entre 2 et 3 postes de médecins salariés + du personnel paramédical et administratif pour assurer le même volume de soins qu'un seul praticien libéral actuellement... Faites vos comptes.
a écrit le 03/12/2012 à 17:49 :
L'idée de Madame Touraine est mauvaise car aucun médecin ne veut cela .
Voici des meilleures idées :
- recruter des médecins étrangers
- monter le numerus clausus en france
- ouvrir 5 nouvelles facultés de médecine en province : Le Havre, Toulon, Villeurbanne , Le Mans, Aix en Provence. (des grandes villes mais aucune fac de médecine, quel manque de sérieux ce pays....).
a écrit le 03/12/2012 à 17:48 :
Si ces EUR 55,000 sont des honoraires (ceux de +/- 2,400 consultations / an à EUR 23 l'une) et non pas un salaire (brut, net, versé par quel "employeur" ?), une fois les cotisations RSI, la mutuelle complémentaire, la CSG CRDS, la formation permanente, les frais de bureaux et de déplacements en rase campagne payés, combien restera t'il à ces jeunes médecins de "salaire" encore à imposer à l'IRPP?
Réponse de le 03/12/2012 à 17:55 :
je suis jeune entrepreneur et moi aussi je paye ce que vous dites! Je pense que ceux qui se plaignent toujours, comme vous, n'ont rien à vendre....
Vous n'avez aucun talent...
Réponse de le 13/12/2012 à 14:53 :
@villeroy je suis également entrepreneur (depuis 7 ans) et je vous le dis très franchement : vous tenez des propos parfaitement irresponsables. Je n'ai pas le temps de développer : à regret, vraiment...
a écrit le 03/12/2012 à 17:47 :
les med ont organisé la pénurie pour faire augmenter mécaniquement leurs revenus.
Vous aurez ce que la vie vous donnera...une chose mes amis médecins...restez humble et vous y gagnerez
Réponse de le 05/12/2012 à 15:24 :
si la pénurie est là ce n'est certainement pas la faute aux médecins mais aux pouvoirs publics qui ont décidé il y a plus de 20 ans d'imposer un numerus clausus ridiculement bas en pensant en bon gestionnaire qu'ils sont que de diminuer le nombre de médecins allait diminuer les dépenses de santé.
Le résultat est là et comme il faut 15 ans pour former un médecin la pénurie et le surmenage ont encore de bon jours devant eux.
Il ne s'agit là que d'un problème de démographie médicale d'ici 15 ans 75% des médecins en activité aujourd'hui seront en retraite ou décédés là i sera peut être enfin temps de réagir ...
a écrit le 03/12/2012 à 17:22 :
Dans 8 mois je termine mes études de médecine et je ne me vois absolument pas me dirigé dans un désert médical,pourquoi :

- Je veux une vie de famille
- Ne pas être corvéable à merci
- Un salaire digne après des études parmi les plus dures au monde et les plus longues

La proposition de la Ministre n'a aucun intérêt,je suis curieux de voir la tête qu'elle ferait en assistant simplement à un cours de 1 ère année de médecine .

S'installer dans la périphérie d'une grande ville et cibler majoritairement les personnes ayant la CMU etc .. est affreusement rentable,en faisant une semaine de 5 jours,tout en ayant de bonne horaires (sauf cas de petite urgence ) le salaire minimal tourne aux alentours de 12 000 E Brut .

Nous ne sommes plus l'esprit de l'ancienne génération de Médecins qui était corvéable à merci,malgré un salaire honorable mais qui découvrait véritablement la vie que au moment de sa retraite,cela nous n'en voulons pas.

La Ministre aurait du préciser le nombres de propositions que l'on reçoit de l'étranger,sitôt nos études terminés,donc qu'elle ne cherche pas trop la petite bête si elle ne veut pas voir tout les futurs médecins s'installer à l'étranger qui offre de bien meilleurs perspectives sur tout les points de vue et même pour certains état(s) garantie pour une durée de 12 ans,renouvelable .

Voilà l'avis parfaitement concret d'un étudiant de dernière années faisant ses 80 Heures de travail hebdomadaire payé 1780 E net par mois.

Et je ne parle même pas de la responsabilité que nous avons même sans avoir notre diplôme.
Réponse de le 03/12/2012 à 17:36 :
La génération W dont je fais partie n'est pas disposée à se faire spolier sa vie par les générations précédentes qui se sont déjà bien servies. Les jérémiades des retraités gatés n'y changeront rien.
Futurmed, je vous comprends. On ne peut pas dans ce pays continuellement dénigrer la réussite et espérer que certains continueront à se sacrifier pour notre confort. Ce qui a été semé doit être récolté.
Réponse de le 03/12/2012 à 17:51 :
les études les plus dures au monde.....vous avez quand même un égo surdimensionné!! travailler à ump vous serez parmi les vôtres...
et les chercheurs...vous en faites quoi???

Perso, qud je vous lis...j'ai envie de vomir.
Chantage chantage....
Réponse de le 03/12/2012 à 17:53 :
He l'ami....t'es pas seule à réussir..mais tu es seule à faire du chantage...pour info, cela ne perdure jamais bien longtemps....
Réponse de le 03/12/2012 à 18:14 :
L'état te dis: on va vous envoyer en campagne.
Le jeune médecin répond: si c'est comme ça, je vais à l'étranger où l'on est mieux payé.

C'est pas du chantage. C'est du bon sens.

C'est marrant mais beaucoup sont là a se plaindre mais combien serait capable de partir bosser en campagne ? Très peu.

Réponse de le 03/12/2012 à 18:29 :
ok avec vous PhileFer...la discussion des personnes qui se font passées sur ce forum pour des jeunes médecins ne vole pas haut.
bref..je bosse en campagne..pour 3 ans et voilà..avec ma petite famille on voit le verre à moitié plein..pas à moitié vide.
Réponse de le 03/12/2012 à 18:37 :
Certaines professions n'hesitent pas à faire du chantage à tout bout de champs et ce depuis la nuit des temps...Je pense à la SNCF, RATP, fonctionnaires de manière générale , pas touche à leur retraite, statut, avantage mais là j'imagine que c'est pas pareil selon vous. Ceux là sont des petites gens qui défendent leur acquis tandis que les médecins sont des nantis, imbus d'eux mêmes et irrespectueux...
Réponse de le 03/12/2012 à 19:07 :
Faut pas avoir honte. On fait ses études de médecine quasi gratuites en France (300000? aux US?) et une fois les études payées c'est chantage pour aller bosser à l'étranger si on pas "droit" un salaire à 12k? garantie par la Sécu. Mentalité de fonctionnaire. Remboursez et cassez vous.
Réponse de le 04/12/2012 à 0:31 :
@seb -> t'as toujours pas compris. C'est pas une question de salaire. Mais de conditions de vie. Personne ne veut bosser en campagne. C'est valable pour les médecins, ingénieurs ou même pour la secrétaire ou l'avocat.

Pourquoi les envoyer en campagne ? Alors qu'en Sibérie aussi il n'y a pas assez de médecins.

La campagne n'attire pas les jeunes point. Met toi ça dans la tête.
Réponse de le 04/12/2012 à 8:17 :
J'ai bien relu l'article avec mon doigt, je vois pas où il est précisé que la mesure était contraignante? Il est écrit : "inciter".
Les conditions de ces professions sont très bonne, réveillez vous, des salaires mensuels de 15k? en moyenne! Défendez votre profession mais faites preuve d'un minimum de dignité vu la crise actuelle. Les jérémiades sur le niveau de salaire des professions médicales sont indécentes. Défendez votre steack en silence SVP.
Réponse de le 06/12/2012 à 12:44 :
Monsieur SEB,

si vous êtes si jaloux,allez tentez votre chance à la fac de médecine, je suis curieuse de savoir combien de temps vous tiendriez, surement pas plus qu'un mois en s'investissant comme tous ses étudiants s'investissent....
Oui les médecins vont se casser comme vous dites mais vous pourrez touours aller chez un médecin étranger venu de roumain, spécialement pour vous.... si vous le pensez compétent ou ..... si c'est ce que vous préférez
Les médecins ont raison de défendre leurs DROITS leur étude qui ne sont pas plus payées par la société que les études de droit, les fonctionnaires, les députés, les enseignants.....
Combien coute les étudiants de médecine aux US? Et combien SONT PAYES LES MEDECINS AUX US......? Beaucoup plus qu"en france en tout cas!
a écrit le 03/12/2012 à 16:52 :
déplorable!
a écrit le 03/12/2012 à 16:50 :
Les médecins (surtout les généralistes) sont de faux docteurs, ce sont les seuls à qui une étude bibliographique suffit pour être docteur. Tous mes médecins que je connais aujourd'hui étaient loin d?être des flèche en terminal et aujourd'hui il se font passer pour l'élite des étudiants alors que leur métiers peut se résumé à un site internet une une application smartphone.
Je suis moi-même docteur (pas médecin), et je n'aurez pas pu prétendre à un tel salaire à mon embauche.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:59 :
C'est quoi cette odeur? Ah oui, un subtil mélange d'amertume et de jalousie...
Réponse de le 03/12/2012 à 17:12 :
Vous faites apparemment allusion à la thèse d'exercice des médecins qui, en effet, n'a pas la valeur d'une thèse de recherche et n'y prétend d'ailleurs pas. Il n'en demeure pas moins que la durée (bac+9 minimum) et la sélectivité (numerus clausus et examen classant) des études médicales les met largement au niveau des études doctorales.

Si vous pensez qu'il suffit d'un smartphone et d'un accès Internet pour exercer la médecine, je vous souhaite beaucoup de chance lors de votre prochaine maladie ou celle d'un de vos proches... Une telle stupidité de vue n'honore pas l'élite intellectuelle à laquelle vous pensez appartenir.

Il est totalement vain et absurde d'opposer comme vous le faites la filière recherche et la filière professionnelle à laquelle se rattachent les études médicales. En revanche, je partage votre point de vue quant à la rémunération : les carrières de recherche mériteraient d'être davantage valorisées.
Réponse de le 03/12/2012 à 18:05 :
Une odeur que vous connaissez bien n'est ce pas T4!
Réponse de le 04/12/2012 à 10:36 :
@faux docteur : je suis ingénieur, cultivé et je suis d'accord : la majorité des généralistes sont bas de plafond. Pardon pour mon manque de politiquement correct.
Réponse de le 05/12/2012 à 16:10 :
Si c'est le cas, vous et l'autre "fauxdocteur" les avez manifestement rejoints !
Réponse de le 06/12/2012 à 12:46 :
En voilà un qui a surement du raté médecine .....
a écrit le 03/12/2012 à 16:48 :
Que les donneurs de leçon , entreprennent des études de médecine , qu'ils les terminent avec succés et qu'ils aillent s'installer dans les zones sinistrées...
Ils seront trés heureux avec les 4600 E de la ministre !!!
Réponse de le 03/12/2012 à 17:05 :
@nadirub: ne perdez pas le sens du respect svp. Beaucoup de français travaillent beaucoup que cela soit durant leurs longues études et durant leur carrière pro.
Il ne s'agit pas de donner des leçons mais comme dit par "AVERTISSEMENT" message ci-dessous, certains de vos confrères demandent plus d'argent pour les personnes âgées et concevez que cela ne puisse plus perdurer.
Votre profession souffre comme toutes les autres professions de france et d'europe.
Soyez respectueux pour être respecter.
Merci et bon courage
Bon courage également à ts les français qui vivent actuellement dans la difficulté
Réponse de le 03/12/2012 à 17:39 :
Et alors, certains médecins demandent plus pour les personnes agées? Elles sont libres de changer de médecin. Pourquoi s'offusquer de tout ?
a écrit le 03/12/2012 à 16:47 :
Elle n'a qu'à faire venir des toubibs de Roumanie, Pologne, Moldavie etc...Tant pis si personne ne les comprend, et au-moins, leurs études n'auront pas couté cher! Il y a aussi la réquisition: elle devrait consulter la Duflot et Montebourg: ils connaissent.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:58 :
On a déjà essayé, parfois avec le soutien financier des collectivités locales : ils exercent quelques mois ou quelques années dans les zones déshéritées puis développent très vite des exigences identiques à leurs confrères français et, confrontés aux mêmes problèmes d'isolement, de surcharge de travail, de conditions de vie familiale etc - et vont s'installer ailleurs. Cela ne résout rien.
Réponse de le 03/12/2012 à 17:09 :
Erreur malade!
pour que les toubibs étrangers venant travailler en france ne coute pas au peuple "francais" il faut que les jeunes médecins français qui ne veulent rien faire pour la france remboursent leurs études et le salaire qu'ils ont touché, pendant leur internant, à la france.
Ne nous prenez pas, nous les malades, pour des idiots. Nous savons que le salaire de votre internat est payé par la sécurité sociale française. Osez dire que cela est faux?
Réponse de le 03/12/2012 à 17:20 :
@val: mais pendant l'internat les étudiants font des gardes (pas faciles). Tout travail mérite salaire non ? Et ça rattrape les gardes faites en tant qu'externe à 1? de l'heure. Ca paye à peine le repas du jour !

Réponse de le 03/12/2012 à 18:03 :
@amigo
ils ne sont jamais seuls pour faire les gardes...comme vous le savez.....
Des plaintes toujours des plaintes....
Réponse de le 22/12/2012 à 22:00 :
C'est faux. La securité social ne paye absolument pas nos études. Par contre ce qui est vrai c'est qu'on travail a mi temps a l'hôpital dés la 3 e année, gratuitement, puis pour 100? par mois a partir de la 4e année. Enfin 200?/ mois en 6 e année. Je penses que c'est le mi temps le plus rentable que l'on puisse trouver dans les pays développés ! Je ne me plaint pas de cela, je trouve ça déjà très bien. Mais vous en conviendrez, en faisant 4 ans de mi temps a 130?/ mois, on paye bien nos études.
a écrit le 03/12/2012 à 16:42 :
Il ne s'agit là que d'une annonce supplémentaire.
Sans entrer dans le débat qui consiste à savoir si les médecins méritent ou pas leurs salaires, je préfère aborder le fond (selon moi) du problème : Le manque de postes salariés dans ces régions en proie à la désertification médicale. Le statut de Professionnel libéral porte son lot d'inconvénients dont la couverture sociale demeure à mon sens "le fléau" avec une période de carence de 90 jours (sans revenu) avant de percevoir la moindre indemnité journalière...Mieux vaut éviter l'accident bête/la tumeur cérébrale ou alors avoir une assurance supplémentaire (charge supplémentaire). Voilà ce qui fait peur aux nouveaux. Le reste n'est que Communication. Quant aux 55K?, n'importe quel médecin à temps plein (>60h/semaine) les dépasse...Que l'on se rassure, cela ne coutera pas grand chose!
Réponse de le 03/12/2012 à 17:14 :
J'ai le statut de Professionnel libéral..y a pas que les médecins qui ont ce statut comme vous le savez...et l'état ne me donne pas de garantie de salaire.
Vous voulez tout! le salaire, le job, la reconnaissance, la facilité des horaires, le même statut que les salariés....la liberté des indépendants...bref ce que vous demandez n'existe pas!
Nous les malades ..on en à assez de vos crises d'enfants gâté! vous passer votre temps à prendre les patients de haut...ASSEZ!

a écrit le 03/12/2012 à 16:36 :
Et pourquoi pas faire pareil avec les libraires ? Je me suis installée en zone rurale, les locaux savent à peine lire, je m'y déplais et perds de le l'argent... Malgré tout le gouvernement ne trouve rien de mieux que dérouler le tapis rouge à Amazon (qui a une dette envers l'état) ! Chercher l'erreur !
Réponse de le 03/12/2012 à 16:58 :
"l'erreur"? => oui oui, on a aussi besoin de libraires dans les déserts médicaux même si les locaux ne savent pas lire (forcément, y a pas non plus d'ophtalmo)... Mais y a un libraire. Chercher l'erreur !
a écrit le 03/12/2012 à 16:29 :
Ah tiens, il faut faire bac +10 pour être généraliste maintenant ?
Réponse de le 03/12/2012 à 16:41 :
Non , bac + 9 si on ne redouble pas, si on est pas malade , si on ne tombe pas enceinte pendant tous ce temps.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:42 :
Oui 9 ans pour un généraliste
Réponse de le 03/12/2012 à 16:43 :
Si on double PCM1 oui. Les primants font 9 années seulement (humour).
Réponse de le 03/12/2012 à 16:49 :
Bac + 9 exactement, renseignez-vous, impossible de faire moins. Compte tenu que plus de la moitié des étudiants redoublent la première année, on arrive effectivement à 10 ans après le bac.
Réponse de le 03/12/2012 à 17:20 :
10 ans d'étude et aucun savoir être!! oui oui vous prenez les petits vieux pour des tiroirs caisse...je confirme que ds la ville de sens un médecin a demandé plus d'argent pour la visite de ma mère parce qu'elle a 80 ans. Scandaleux, honteux!!
J'ai téléphoné à ce médecin...et depuis ma mère ne paye plus le soit disant supplément...
Les études ne vous donnent elles pas de c?ur?? HONTE A CE MEDECIN DE SENS QUI FACTURE LES PERSONNES ÂGÉES ...
Réponse de le 03/12/2012 à 17:23 :
10 ans pour ne même pas arriver à faire la différence entre dosage d'un TP et d'un TCK!!
prétentieux! médecins à la petite semaine...

HBA1c...ça sert à quoi??? voilà les questions encore posées par ces soit disant médecins en 9e année!! faut pas s'étonner s'ils souhaitent s'installer à plusieurs!! car ils ne savent pas bosser avec 9 ans d'étude...oui oui c'est en france
Réponse de le 22/01/2013 à 19:25 :
la vie c'est pas beau; par contre, la rumeur, la jalousie et la ressentiment, ça fleure bon la France. J'avais oublié que dans les salles d'attente pouvaient ainsi circuler, en notre bon terroir, autant d'intellectuels. Un Mg bas de plafond, BAC + 9, diplômé universitaire à plusieurs reprises, travaillant en moyenne 60 heures par semaine et l'assumant, à temps partiel à l'hôpital (pour varier) en parallèle et qui gagne honteusement, je le dis, un bon 6000 euro nets par mois. Est ce en rapport avec mon pauvre QI ?
a écrit le 03/12/2012 à 16:29 :
Dans la ville de sens, certains médecins veulent faire payer les personnes âgées (>75 ans) + que les autres patients!!
==> A sens...y a pas manque de médecins généralistes...que penser de ces médecins qui ne pensent qu'à l'argent!!!
HONTEUX!!
Mais n'ayez crainte...un jour vous serez vieux ...et vous aussi chers médecins...vous subirez....
a écrit le 03/12/2012 à 16:24 :
.... juste pour info, elle gagne combien elle ?!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:31 :
et vous?
a écrit le 03/12/2012 à 16:20 :
Mme Touraine n'a rien à "garantir" puisqu'un médecin qui s'installe dans un "désert médical" est quasi assuré de gagner davantage encore - en contrepartie d'un temps de travail excédant généralement les 80 heures hebdomadaires.

Tour cela n'est qu'un effet d'annonce et une rodomontade de plus ! Les vrais problèmes sont ailleurs, dans les conditions de travail, l'isolement, l'insécurité, les risques médico-légaux qui pèsent sur les médecins de premier recours et les dissuadent de s'installer.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:34 :
Vous en connaissez beaucoup vous des gens prets à travailler 80 heures/semaine qu'ils médecin ou autre ?
Réponse de le 03/12/2012 à 16:52 :
Pas beaucoup en effet. Ce n'est donc pas un problème d'argent mais bien de conditions de vie et de travail.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:55 :
Bobjour pnv

Je suis une directrice service client au chômage. J'ai travaillé majoritairement de 06Hoo mat à 22H pratiquement tous les jours et cela durant 7 ans.
On m'a virée...car moins de clients..donc ma boite avait besoin de moins de cadre, ce que je peux comprendre.
A cause du stress..j'ai maintenant un basedow! je comprend que les jeunes médecins ne souhaitent pas être malade à cause de trop de travail...mais quand même ils débutent et nous leur demandons des efforts durant 2 à 3 ans...
Moi j'ai 48 ans et j'ai aussi fait des concessions. Vous comprenez ce que je veux dire? juste 2 à 3 ans d'effort svp
Merci pour nous, les patients
Réponse de le 03/12/2012 à 16:58 :
je suis privé d'emploi et malade d'être dans cette condition.
Si Mme La Ministre me propose 4600 euros brut/mois...j'accepterais avec un très grand enthousiasme.Pas drôle du tout d'être privé d'emploi.
Je pense que cela répond à votre question
Cdlt
Réponse de le 22/01/2013 à 19:26 :
non
a écrit le 03/12/2012 à 16:11 :
Franchement, vous croyez à ce que vous dites ? Un médecin s'installant en zone très sous dotée n'aura aucune peine à gagner cette somme voire plus. Donc ce ne sera pas l'Etat qui payera. Le tout est de convaincre des jeunes à aller dans des coins où il n'y aura même pas d'école pour leur gamin. Tant qu'on ne traitera pas le sujet d'une façon globale, on ne s'en sortira pas.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:24 :
Franchement et vous, croyez vous que nous, les patients, on peut aisément comprendre que vous ne réussissiez pas à vivre avec un salaire> 4600 euros comme vs le dites ds votre message...
5 millions de chômeur en france...avec des patrons de pme..et combien de médecins???
==> vs me donner envie de pleurer...vraiment...vous n'êtes que très peu respectueux des francais qui vous ont payé vos études...mémoire...mémoire....quand tu nous échappe!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:34 :
Sous prétexte que les études ont été payées par le contribuable, le médecin devrait se sacrifier pour ses patients ?? Avec une mentalité pareille de tout m'est dû, on n'avancera jamais. Quand on vit loin de tout, il y a des désagréments inévitables.

Quant aux chômeurs que vous évoquez, s'ils avaient fait les 9 ans d'étude (puisque c'est gratuit hein) ils n'en seraient pas là.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:58 :
C'est pas un problème de vivre avec 4600 ou pas. Ca pourrait être 10000? par mois que le problème reste inchangé.

Qui veut travailler en campagne ? Que va dire le médecin à sa compagne/compagnon qui travail en ville ? Si ce médecin est célibataire il risque de l?être longtemps en campagne vu la moyenne d'age.

Combien serait capable de quitter famille, amis pour travailler en campagne ?

Les jeunes d'aujourd'hui sont né avec un certains confort de vie. Demander de quitter ce confort sous-prétexte qu'il y a pas assez de médecins dans certains zones est injuste pour ces jeunes qui ont trimé deux fois plus qu'un autre étudiant (et je suis bien placé pour comparer).
Réponse de le 03/12/2012 à 17:33 :
Beaucoup de chômeurs avec des années d'études..moi j'ai bac +8 en marketing..cessez de nous manquer de respect messieurs et mesdames les médecins. Vous faites tout le temps du chantage et cela ne passe plus du tout.
Moi non plus je ne suis pas fait pour mourir au travail... mais pas le choix vous savez.
Ma boite est une grosse boite pharaco et je bosse 15 heure par jour.
Hier mon chef ma demandé d'aller demain en Allemagne pour bosser la journée.
Et vs savez quoi? je démarre de champigny à 3H30 du matin et je rentrerai entre minuit et 1 heure du mat...vous imaginez les journées et les risques de se faire taper dans les transports la nuit...
Voilà je gagne 3000 euros net/mois X13...moi aussi je ne veut pas me tuer au job mais pas le choix..mon boss me fait du chantage..comme vous les médecins vous faites du chantage aux patients...
Réponse de le 03/12/2012 à 17:36 :
Avec une mentalité pareille de "les médecins veulent toujours écraser les autres", on n'avancera jamais non plus!. Quand on vit loin de tout: bien des salariés vivent loin de tout..
L'empathie vous connaissez? bien apprenez....
Aller à l'école...vous le savez...
mais travailler..vous savez faire?
rester humble, vous savez faire?
Réponse de le 03/12/2012 à 17:50 :
Qui manque de respect ? La ministre vient garantir un salaire de 4600? (brut ? net ? avant impôt?) sachant très bien que cela déclenchera des réactions de jalousies à peine voilées (n'est-on pas riche à 4000?) alors que le pb est manifestement ailleurs.

Les gens gavés de socialisme exigent un médecin à côté de chez eux, pas trop cher mais qui prenne son temps quand il s'agit de leur cas et ce sont les médecins les enfants gatés ?

Je ne suis pas médecin mais je peux les comprendre.
a écrit le 03/12/2012 à 16:09 :
Avec quel argent?
a écrit le 03/12/2012 à 16:06 :
Question bete mais 55K? /12 = 4600? mais BRUT!!!!! donc environ 3500? net soit 42 000?
a écrit le 03/12/2012 à 16:02 :
4600 euros pour des jeunes toubibs sans expérience et qui ont déjà couté + chers qu'ils n'ont rapporté à l'état (NOUS donc!!) qui leur a déjà payé les études!! c'est scandaleux!!
5 millions de chômeur en france qui, eux, ont déjà cotisé pour la +part aux assedics, sécurité sociale(sécu qui paye les médecins pendant leurs études!!!) = scandaleux!!
Que ces jeunes toubibs travaillent pour commencer...et les chômeurs , eux, pas le droit à 4600 euros????????
Réponse de le 03/12/2012 à 16:19 :
"pour des jeunes toubibs sans expérience"
Ils sont bac + 10 donc plus très jeunes.

"qui leur a déjà payé les études"
Comme tout étudiant en France ils ont couté de l'argent.

"Que ces jeunes toubibs travaillent pour commencer". Ils veulent bosser là n'est pas le problème. Ils veulent juste pas le faire en campagne (et je les comprends).

Réponse de le 03/12/2012 à 16:37 :
Pas d'accord avec vous: ils coutent plus que tous les autres étudiants en France.
Tout le monde "travaille dur" en france. Je ne suis par certain que la majorité souhaite bosser.
Définition de bosser pour un débutant de toute autre filière = PRENDRE LE PREMIER JOB PROPOSE...peu importe que cette filière soit ou non médicale...
Perso je propose que l'on demande aux étudiants avant de faire médecine, qu'ils s'engagent à être généraliste durant 3 ans en province ou ailleurs....
Pas de france à 2 vitesses!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:41 :
"scandaleux" vous ignorez que sans les étudiants internes externes et chefs de clinique l'hopital public n'existerait pas , ce sont eux qui le font tourner et si un jour vous etes hospitalisé vous le verrez bien et en plus vous leur direz merci ."Travailler" un interne payé 1.500 ? /mois pour 60heures /semaine avec garde de weekend et de nuit c'est trop pour vous ?
Réponse de le 03/12/2012 à 16:46 :
Ce qui est vraiment scandaleux c'est que l'état ne sache pas retenir les cerveaux en France : je suis jeune dentiste et - éc?uré - j'ai choisi d'aller exercer ailleurs que dans ce pays où la réussite est un véritable fardeau social et fiscal. La France a payé mes études mais c'est un autre pays qui en aura le bénéfice et je suis loin d'être le seul. Les fautifs? Des gens comme vous, malades d'égalitarisme à tout va, l'état socialiste et la lutte des classe ambiante dans ce pays où les têtes qui dépassent sont irrémédiablement coupées. A force de vouloir chasser les élites vous allez avoir ce que vous désirez depuis si longtemps : vous retrouver tous égaux, dans la merde, mais tous égaux... Moi je m'en tape je serai loin et je me tape bien de ce qu'il peut vous arriver à vous et ce pays.
Réponse de le 03/12/2012 à 17:12 :
Faux. J'ai fini mes études il y a deux ans (ingénieur donc bac+5). Je n'ai pas accepter le premier contrat que l'on m'a proposé. Je suis aller vers celui qui paye le plus (il y a d'autres facteurs mais c'est le principal).

Question d'offre/et de la demande tout simplement. Si certains acceptent le premier contrat c'est que leur filière ne recrute pas. Ce n'est pas le cas chez les médecins. Il y aura toujours des malades, donc toujours une demande en France .... ou AILLEURS (message subliminale) .
Réponse de le 03/12/2012 à 17:30 :
Quand vous comprendrez qu'on ne peut pas contraindre une certaine population bien instruite et à valuer ajoutée à réaliser vos fantasmes, vous avancerez.

Quand vous dites : Tout le monde "travaille dur" en france , vous vous discréditez d'emblée.
a écrit le 03/12/2012 à 16:02 :
salaire???avec arret maladie au 4eme jour,AT,retraite,conges payes????faites voir le contrat de travail,svp...sinon c'est la methode montebourg et basta
Réponse de le 03/12/2012 à 16:10 :
si vs souhaitez un contrat de travail...comme les fonctionnaires des hôpitaux...restez y!!
==> si vs voulez travailler en indépendant, comme de véritable chef d'entreprise, prenez le risque...c'est le même pour ts les entrepreneurs!!! y a pas que vs qui avez étudié 10 ans!!

===> de plus...10 ans pour faire encore des erreurs + grosses que vous aux urgences des hôpitaux....y a pas de quoi se vanter!!
==> si vs ne voulez pas bosser...partez!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:39 :
Pas la peine de prendre ce ton,vous confirmez donc encore un mensonge de MST...voila une info,le reste,bla bla et gesticulation....
Réponse de le 03/12/2012 à 18:16 :
hum hum a répondu le 03/12/2012 à 17:23:

10 ans pour ne même pas arriver à faire la différence entre dosage d'un TP et d'un TCK!! prétentieux! médecins à la petite semaine... HBA1c...ça sert à quoi??? voilà les questions encore posées par ces soit disant médecins en 9e année!! faut pas s'étonner s'ils souhaitent s'installer à plusieurs!! car ils ne savent pas bosser avec 9 ans d'étude...oui oui c'est en france
Vous avez gesticulé avec l'ump ..maintenant danser!
a écrit le 03/12/2012 à 16:01 :
Quand l'état socialiste dans son extrême dérision ....veut financer avec nos impôts..., le renouveau du malade imaginaire...! ça risque en finalité ...d'être hilarant...? et coûteux ...car ce n'est pas le rôle de l'état de devenir un /une aide soignant.(e)..
a écrit le 03/12/2012 à 15:45 :
On fait comme en pharmacie on régule les installations.
Un médecin pour 2500 (chiffre à relativiser selon les spécialités évidement) habitants et basta.
Fin des déserts médicaux pour 0?.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:15 :
Et le carabin qui refuse on le colle sur un chameau, on l'enduit de goudron puis on le couvre de plumes et on l'expédie à Tataouine se faire peler le jonc.

ET BASTA !
a écrit le 03/12/2012 à 15:45 :
On fait comme en pharmacie on régule les installations.
Un médecin pour 2500 (chiffre à relativiser selon les spécialités évidement) habitants et basta.
Fin des déserts médicaux pour 0?.
a écrit le 03/12/2012 à 15:39 :
y en a qui oublient que même certains étudiants sont déjà payés plus de 1500? / mois par l?état rien que pour faire leurs études.... c'est pas forcement contraire a ce qui est déjà en place.

Puis a 4500? si il arrive a être plus rentable que 2 des nanas qui passent leurs temps à blablater a la mairie au guichet des CNI ca sera déjà une grosse victoire et mission de service publique accomplie.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:56 :
"1.500 ? rien que pour faire leurs études" ce sont les internes qui perçoivent cette somme et allez leur dire "rien que pour faire leurs études " il faut savoir que ce sont les internes qui font tourner les services et que sans leur présence il n'y aurait pas d'hopital public .S'il vous arrive d'etre hospitalisé vous vous en rendrez compte rapidement .
Réponse de le 03/12/2012 à 16:06 :
Vous devriez avoir honte!!! ce sont les internes qui font tourner les hôpitaux!! moi ceux que j'ai croisé ds les hôpitaux étaient tt juste bon à faire le boulot d'une aide soignante!!
===> n'oubliez pas que vous êtes redevables à la france!! c'est la sécu française qui paye vos études...allez donc faire vos études en roumanie!!! là vous allez les payer..

====> rien que l'argent compte pour vous!! honteux!!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:33 :
"c'est la sécu française qui paye vos études". Et vous vos études qui les ont payés ?

"vous êtes redevables" Elle est bonne celle là. Par contre les autres ? Ingénieurs, Commerciaux, ils ne sont pas redevables ?

Une question. Si on vous forçait à quitter amis, famille, compagne pour aller travailler en campagne. Vous accepteriez ?

" rien que l'argent compte pour vous" Pas vraiment. C'est les conditions de vie,travail, familles, qui comptent.

Le problème n'est pas l'argent. C'est le lieu. Combien veulent partir travailler en compagne ? Médecin ou pas y a pas grand monde (y comprend les médecins roumains qui parfois accepte un désert médical puis craque au bout de 6 mois). Ca jamais été une question d'argent. Seule Mme la ministre à ramener le problème à l'argent.


Réponse de le 03/12/2012 à 18:24 :
Non pas Mme ma ministre qui ramène le problème qu'à de l'argent... je vous invite à lire ce forum et à constater quand même que ego et argent prédomine dans beaucoup de commentaire de personne qui se prétendent med.
Mais..ma conviction est également nourrie des discussions que j'ai avec des médecins ...
a écrit le 03/12/2012 à 15:39 :
Ce qu'elle ne dit pas : combien coutera cette mesure ?

ZERO !!!
C'est du vent. Un médecin qui s'installe dans un desert médical bossera 90H par semaine (il y sera contraint) et gagnera 2 fois plus que ces soit disant 4600 euros. Elle insulte une fois de plus la profession médicale.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:38 :
pas vraiment : mon toubib, jeune, en zone rurale ne travaille qu'a mi-temps.. par choix dit-il !
a écrit le 03/12/2012 à 15:32 :
Ce que les pouvoirs publiques ne semblent pas comprendre c'est que les médecins ne sont pas uniquement attirés pas l'apat du gain .Aujourd'hui et je le lisais dans le bulletin de l'ordre des médecins la jeune génération veut pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle ce à quoi vous rajouter que les femmes sont maintenant majoritaires et vous comprenez que le médecin à 60 heures /semaine est en voie d'extinction !!! Certains se contenteront de 3.000 ?/mois à 45 heures plutot que 60h à 4600 ? !!!!
Réponse de le 03/12/2012 à 15:43 :
D'accord, le remède n'a même pas le pouvoir d'un placebo. Mais alors quelle solution?
Réponse de le 03/12/2012 à 15:50 :
"quelle solution" le conseil de l'ordre y réfléchit !!
Réponse de le 03/12/2012 à 16:15 :
Allez au travail maintenant!!
Tout le monde paye ses études..tt le monde travaille dure...tt le monde veut vivre...et beaucoup tombe malade et n'y arrive pas...la vie est plus dure pour ceux qui ne sont pas à 4600 euros/mois!!!
TRAVAILLEZ prouvez que vs êtes bons...et après le job peut être aurez vs une vie plus douce
====> je suis un patient excédé par votre comportement!!
a écrit le 03/12/2012 à 15:17 :
et on continue à distribuer l'argent du contribuable !!! les politiques ont pour mission de créer des conditions économiques favorables pour le développement de toutes les régions...et quand ces régions seront attractives, les professionnels de toutes sortes s'y installeront sans qu'il y ait besoin de leur donner l'argent du contribuable.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:37 :
Et comment les professionnels accepteront de s'installer si il n'y a aucun médecin dans la région ?

Vous accepterez, vous, de bosser dans un endroit où il n'y a pas de médecin à moins de 45 minutes de voiture ?!

L'attractivité des régions, si chère à vos yeux, est constituée en grande partie par la qualité de ses infrastructures et services publics, au premier rang desquels se situe l'éducation et la santé. En assurant un service minimum dans ces deux secteurs, l'Etat va augmenter considérablement l'attractivité de bien des régions et lutter contre la désertification de certaines parties du territoire métropolitain.
Réponse de le 03/12/2012 à 17:36 :
@Mat: c'est ce que je dis, si la région n'a rien d'attrayant, personne ne voudra y aller. Mais c'est aux politiques à faire leur travail, plutôt que de s'occuper de leur élection et des sous à gratter pour eux personnellement.
a écrit le 03/12/2012 à 15:14 :
Un salaire minimum pour les médecins dans les déserts médicaux !!!! Mais c'est un choix de leur part, ce n'est pas imposé. Les attirer avec un salaire c'est un peu répondre au chantage. Certes toute peine mérite salaire, certes les campagnes ont besoin de médecins, moi qui pensait que la médecine était d'abord une vocation, apperemment c'est tout d'abord un métier pour l'argent ... Je suis de cette génération qui a vu la mentalité des médecins changeaient.
Un salaire minimum pour une catégorie sociale, hum pourquoi pas pour les ingénieurs, les avocats????

Bref tout cela me laisse perplexe, si un médecin gagne plus de 5000 euros par mois, je ne vois pas pourquoi il irait dans une zone où il n'a pas envi d'aller, alors qu'ailleurs il gagnera la même chose. Tout est question d'état d'esprit et de vocation. Par contre , récompenser le médecin d'un désert médical par un pouvoir de décision dans une instance, ou encore un pouvoir de reconnaissance, seraient peut être plus attrayant.
Bref c'est du pipot, mais moi je veux bien que mon salaire d'ingénieur soit relevé à la hausse, parce que je suis loin d'avoir un salaire d'ingénieur.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:42 :
Ne pas confondre "vocation" et "voeux de pauvreté"
Il n'y a plus de curés non plus dans les déserts médicaux. Mais est-ce aux médecins de les remplacer ?
Et à titre personnel, je préfère un médecin bien payé qui s'intéresse à moi plutôt qu'un gagne petit qui ferait de l'abattage. Même dans ma cambrousse perdue.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:44 :
"vocation" c'est bon pour ceux qui veulent rentrer dans les ordres .Aujourd'hui un étudiant qui choisit médecine le fait par gout d'une discipline mais ce n'est pas pour autant qu'il veut en etre esclave .Les moins de 40 ans qu'ils soient médecins ou autre aspirent à pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle .Et l'image du médecin qui consulte jusqu'à 20h30 et qui enchaine par des visites à domicile jusqu'à 22 heures c'est fini .Et c'est une des raisons pour lesquelles ils ou elles ne veulent pas s'installer dans des zones où ils seront isolés et contraint à des astreintes répétées.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:53 :
Amen.
a écrit le 03/12/2012 à 15:05 :
la France dépense par sa santé (les charges sociales) 11,9 % de son PIB contre 9,5 pour les pays comparables. Et on continue à satisfaire le lobby médical en créant cet oxymore "le médecin libéral fonctionnaire" à 4500 E par mois. Ce gouvernement de branquignols cède devant n'importe quel lobby.
a écrit le 03/12/2012 à 15:03 :
Ce qui est rare dans les déserts médicaux, ce sont les médecins, pas les patients. C'est pourquoi jamais les pouvoirs publics n'auront à verser ces 4600 euro à qui que ce soit. C'est unemauvaise réponse à un vrai problème
a écrit le 03/12/2012 à 15:02 :
Oh les mecs ! Il faudrait savoir si c'est du salaire ou du chiffre d'affaires ? Pour un médecin moyen ce qui lui reste en salaire privé représente environ le tiers de son CA. Il doit en effet payer le loyer de son cabinet, l'URSSAF, la caisse de retraite (très gourmande), les assurances (très gourmandes) et ses charges de fonctionnement, et le reste. Donc sur 4600 euros il en restera 1533 au médecin pour se loger, manger, payer ses impôts, vivre quoi. C'est trop pour 10 ans d'études et de lourdes responsabilités ? Allez qui accepte d'être moins payé avec un tel bagage ???
a écrit le 03/12/2012 à 15:00 :
j'ai cru comprendre qu'il s'agissait de 4600 € bruts
c'est à dire une misère compte tenu des charges ,du temps passé,et des études
faites!!!
à ce régime mieux vaut être plombier ou
concessionnaire Mercedes (120€HT DE l'heure)
Réponse de le 03/12/2012 à 15:15 :
4600 euro bruts. Une fois les charges déduites, c'est à dire autour de 50%, il resterait 2300 euro nets avant impot. Certes, c'est plus que pour un technicien de surface, mais après 7 années d'études, ça laisse rêveur sur la reconnaissance du travail par les pouvoirs publics en France...
Réponse de le 03/12/2012 à 15:19 :
@clovis; rien ne les empêche de devenir concessionnaire Mercedes si c'est le fric qu'ils recherchent :-) mais ne devient pas non plus concessionnaire Mercedes qui veut :-)
Réponse de le 03/12/2012 à 15:30 :
@ On confond tout

9 ans d'études, pas 7 + 2 ans si spécialité.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:40 :
Parce que devient médecin qui le veut ? Je ne suis pas certain que beaucoup soit capables de passer un concours qui écrème 9 candidats sur 10 puis de suivre 10 ans d'études.
Réponse de le 03/12/2012 à 16:21 :
Médecine est moins sélectif que beaucoup de formations d'ingénieurs qui où on finit sur des jobs qui ne rapportent pas la moitié du salaire d'un généraliste (sans parler des spécialités). D'autre part pourquoi y aurait-il une corrélation entre durée d'étude et rémunération? D'ailleurs je pense qu'il n'y en a pas. Pour les salaires dans le médical c'est un bel eldorado, jugez plutôt :
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121112.OBS8979/medecins-ce-qu-ils-gagnent-vraiment.html
Réponse de le 03/12/2012 à 17:59 :
"Médecine est moins sélectif que beaucoup de formations d'ingénieurs ". Je suis ingénieur (ecole d"ingé classé B+). C'est la blague de l'année. Ingénieurs c'est pas DU TOUT sélectif mon ami.

Que ça soit post bac ou post prépa au pire tu n'as pas l'école d"ingé que tu voulais. Alors que médecine. Si tu redouble deux fois t'as 1ère année tu sors !
Et tu peux être équivalent ingé en passant par la fac et la pas de limite d'age.

Après le nombre de postulant aux concours n'est pas le même ! Ils sont plus nombreux en médecine.

NB: je suis ingénieur.
Réponse de le 03/12/2012 à 18:16 :
La formation d'un ingénieur est autant sinon plus difficile que médecine : bac scientifique avec mention, classes prépas hyper sélectives, grandes écoles comme X, ENS, mines, centrales qui recrutent les grands cerveaux, qui reçoivent souvent des prix Nobel de physique ou des médailles fields. Quand on regarde le salaire des chercheurs et des ingénieurs, on se dit que la France se fout du monde et que ça ne vaut pas le coup de faire ces études .
Réponse de le 03/12/2012 à 18:58 :
Va falloir dégonfler l'égo les étudiants de médecine. En Math Sup, le dernier tiers de ma promo se faisait dégager à coup de pied dans le c*l en fin d'année. Ce fut le cas d'un bon copain bon dernier qui est parti l'année d'après finir major en médecine. Faut bosser c'est sûr mais c'est pas l'Everest.
Sans parler de l'X ou l'ENS qui sont à des années lumière de Médecine, n'importe quelle Centrale ou Mine est plus difficile. Le nombre de postulant c'est une chose, le niveau des postulants en ait une autre. +1 "ingénieurs". Les plus grosses tronches de ma prépa font de la recherche pour des cacahuètes après Normal Sup ou Supaéro.
a écrit le 03/12/2012 à 15:00 :
C'est une manière de les fonctionariser à ne pas trop bosser pendant 2 ans. Ensuite ils partiront s'installer ailleurs.
a écrit le 03/12/2012 à 14:52 :
Alors déjà pour commencer, un médecin qui bosse beaucoup il les fait largement les 4500 euros net par mois, il peut toucher plus de 10000 euros par mois pour un praticient rural qui a une forte de patientelle donc les 4500 euros par mois ... de plus est ce que ce n'est pas inciter les médecins à travailler encore moins puisque le salaire devient assuré ....
Réponse de le 03/12/2012 à 15:43 :
"ENCORE" moins ? Comment ça ?
Vous travaillez au moins ? Si oui, combien d'heures par semaine ? Avez vous déja passé un concours ultra sélectif ?
Réponse de le 03/12/2012 à 16:53 :
Ultra-sélectif????? permettez moi d'en rire. Effectivement il faut une bonne mémoire rien de plus...
a écrit le 03/12/2012 à 14:48 :
Mieux vaut l'incitation que la sanction. C'est le seul point positif de cette proposition. Quant au fond du problème des déserts médicaux, il n'est pas pris par le bon bout. Qu'est ce qui empêche le jeune médecin de s'installer dans l'un de ces déserts médicaux? Certainement pas la crainte de gagner moins de 4600? bruts! Il est en effet assuré de gagner au minimum le double de par la demande de ses futurs clients. Ne serait ce pas plutôt la crainte de pratiquer des horaires déments et tout ce qui en découle (pas de vie de famille, surmenage...) ? Ce ne sont pas ces 4600? brut qui changeront les faits. 9000? brut feraient (peut-être) réfléchir le jeune médecin, avec une mise à disposition gratuite de locaux par exemple, un allègement d'impôts, une prise en charge d'une partie des frais fixes, un encouragement au groupement des médecoins (maisons médicales, SCP...). Vous êtes dans la réflexion, Mme TOURAINE, poursuivez...
a écrit le 03/12/2012 à 14:43 :
Nous sommes bien dans un état socialiste, la liberté se restreint sous Hollande : taxes, impôts, médecine administrée, bonus-malus sur les véhicules, taxes sur les petits plaisirs du pauvre : Nutella, bières, cigarettes....
Réponse de le 03/12/2012 à 15:18 :
J'ai souvent été critiqué en parlant de bolcheviques au pouvoir avec HOLLANDE et son polit bureau, pourtant tous les ingrédients sont réunis, avec le "redressement productif" on ressort les nationalisations des moyens de production, avec DUFLOT on "réquisitionne", avec TOURAINE on met la médecine libérale au pas, quitte à subventionner l'arrivée de jeunes médecins en rase campagne, à sanctionner les dépassements d'honoraires qui n'ont pas bougé depuis 20 ans, et aussi d'imposer le médecin que votre mutuelle vous demandera de prendre comme référent. A a encore 5 ans pour voir la suite !
a écrit le 03/12/2012 à 14:34 :
Et une contribution sociale de plus, une....
4600 ? par mois, beau début de carrière pour ces praticiens vivant surement dans un monde parallèle au nôtre.
a écrit le 03/12/2012 à 14:32 :
encore du fonctionnaires
a écrit le 03/12/2012 à 14:27 :
Moi quand je vais a l'hopital j'ai un service dédié et même en province!! Vive la France, et les francais qui travaillent pour moi !!
a écrit le 03/12/2012 à 14:14 :
Qui va financer ces 55000 euros/an et par medecin?le contribuable of course....Ceci est d'autant plus aberrant que la politique de santé menée depuis des décennies a réduit les lits d'hopitaux, creuser les déficits de la sécu.Quand aux médecins de ville, je ne suis pas persuadé que le généraliste lamda gagne effectivement 4600 euros/mois.Je comprends que ces jeunes praticiens s'exportent vers les filières pharmaceutiques ou autres.Le rapport heure travail/gain est plus interessant et moins de contraintes...Allez chercher un toubib en province quand on est souffrant relève du parcours du combattant...Quand à la médecine de ville, les attentes dans les cabinets sont interminables et souvent je préfère payer plus cher une consultation sur RDV.Notre santé est malade parce que les économies n'ont pas été faites là ou il fallait.Des énarques ont "pondu" des règles d'économie drastique parce qu'ils ont raisonné comme des "cost killers".Au final, vouloir "repeupler" ces déserts est plutôt une gageure sans pour autant résoudre le problème d'accès aux soins pour tous.
Réponse de le 03/12/2012 à 15:47 :
Au pire l'état versera la différence entre 55.000 ? et le revenu réel par exemple 40.000 ? soit 15.000 ? et jamais 55.000 ? .Mais comme il y aura peu de candidats cela ne coutera presque rien au budget .
a écrit le 03/12/2012 à 14:14 :
Citez moi une profession qui debute a 4600 ?/mois mais pour combien d heures de travail ....35H????
On se rencontre que les medecins creent de la demande. Plutot de garantir un revenu minimum limitons deja un revenu maximum correspondant a un temps de prise en charge des malades minimum....et comme les jours n ont que 24 h
a écrit le 03/12/2012 à 13:59 :
Médecin généraliste libéral débutant = 4600 euros de revenus garantis
Médecin hospitalier (attaché) expérimenté (12 ans) = 3800 euros de salaire non garantis
Cherchez l'erreur ...
Réponse de le 03/12/2012 à 14:38 :
Et je ne vous parle pas du salaire débutant ou même après 3 à 4 ans d'expérience pour un ingénieur en province !
Si tous les bac + 5 ans d'étude + 4 ans d'expérience ont 4600 euros mensuels garantis en France, je vais examiner favorablement de voter PS la prochaine fois ;-) !
a écrit le 03/12/2012 à 13:59 :
C'est une blague ? 4600? garantit? pour les infirmiers libéraux.. peut être et encore.
Pour un médecin...en zone rurale? Je préfère penser que c'est une coquille ou une blague.
Pour 55000 ? / an je déconseille à un médecin de partir dans ces zones désertifiées.
Réponse de le 03/12/2012 à 14:22 :
à webadowap= faut regarder la vraie vie, les salaires des médecins libéraux est loin d'atteindre les 4600 euros net/par mois pour la majorité.La moyenne est plutôt de 2500 euros.Evidemment je parle des salaires nets après impots et après charges du cabinet.C'est sûr qu' après une dizaine d' années d'études en moyenne, celà n'est pas très cher payé d'où le manque de médecins aujourd'hui.Mais la désertification n'est pas propre à la campagne.Allez voir dans le 93 ou dans certains quartiers de Marseille, nice ou roubaix! c'est exactement pareil ,ce qui provoque les affluences aux urgences des hopitaux.
a écrit le 03/12/2012 à 13:51 :
Après la sidérurgie, éventuellement les chantiers navals, il faut aussi NATIONALISER la Médecine Libérale, je suppose qu'ainsi tous les toubibs seront sûrs de toucher au moins 4.600?/mois ce qui est loin d'être le cas de beaucoup !
Réponse de le 03/12/2012 à 17:52 :
Et pourquoi pas nationaliser la connerie ? Avec cela, la France serait riche.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :