La Tribune

La dette publique française en baisse en septembre

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Nabil Bourassi (avec l'AFP)  |   -  512  mots
Alors que le gouvernement s'apprête à livrer les chiffres du chômage en novembre, l'annonce d'une baisse de la dette publique est une bonne nouvelle.

Voilà une nouvelle qui tombe à pic ! L'Insee vient d'annoncer que la dette publique de la France avait diminué de 14,5 milliards d'euros à la fin du troisième trimestre, par rapport au deuxième trimestre. La dette s'élève désormais à 1 818,1 milliards d'euros, soit 89,9% du PIB. En juin dernier, cet agrégat très suivi avait culminé à 91% du PIB, soit une baisse de 1,1 point.

La baisse enregistrée sur ce trimestre est essentiellement le fait d'un désendettement de l'Etat. La contribution de la Sécurité sociale est minime (1,1 milliard d'euros) dans l'ampleur de cette contraction. Il faut dire que celle-ci avait fortement dégradé son niveau d'endettement les mois précédents. La dette de la Sécurité sociale était ainsi passée de 199 milliards d'euros au 3è trimestre 2011 à 236 milliards au 1er trimestre 2012. Elle vient de repasser à 227,3 milliards d'euros au troisième trimestre 2012, soit près de 28 milliards d'euros de plus en un an.

Les collectivités locales, elles, ont alourdi leur dette de 400 millions d'euros sur le dernier trimestre. Cette contre-performance traduit mal une évolution plus vertueuse puisque les collectivités locales ont réduit leur dette de pratiquement 5 milliards d'euros entre la fin 2011 et le dernier trimestre. Petit bémol, à 161,7 milliards d'euros, cette dette reste très supérieure aux 153 milliards d'euros atteints au 3è trimestre 2011.

Le gouvernement table sur une dette de 91,3% du PIB en 2013. Dans ces projections, c'est en 2014 que la France devrait enclencher une décrue du poids de sa dette et qui pourrait redescendre à 88,5% en 2015.

Le bout du tunnel?

Cette annonce pourrait paraître anecdotique à l'heure où le chômage poursuit sa hausse - il touchait fin octobre 3,1 millions de personnes. Pierre Moscovici l'a encore réaffirmé ce matin dans une tribune au journal allemand Handelsblatt. "Il est de notre devoir d'inverser la tendance" s'agissant des finances publiques, a-t-il déclaré. Le gouvernement s'est engagé à limiter le déficit public à 3% en 2013.

Cet objectif et les mesures prises à cette fin (un plan de 30 milliards d'euros en hausses d'impôts et en économie) ont permis à la France de rassurer les marchés. Depuis plusieurs mois déjà, l'Hexagone emprunte à des taux extrêmement bas, ce qui permet d'alléger le poids des intérêts de la dette dans les comptes de l'Etat. Il faut dire que la France a également profité d'un effet valeur refuge de ses obligations d'Etat. Les investisseurs fuyant les dettes grecques, portugaises et espagnoles, ils ont élu domicile en France quitte à acheter des obligations avec des rendements négatifs, c'est-à-dire avec des taux de rendements inférieurs à l'inflation.

Au lendemain de Noël, le gouvernement a décidé de mobiliser ses ministres sur la question de l'emploi. François Hollande a ainsi reçu Michel Sapin, ministre du travail, afin de faire le point sur les négociations en cours avec les partenaires sociaux sur la question du marché du travail. Les chiffres de l'emploi au mois de novembre sont attendus en fin de journée... Le gouvernement n'entretient plus aucun mystère sur leur détérioration qui doit d'ailleurs se poursuivre en 2013.

Réagir

Commentaires

ortilla  a écrit le 17/01/2013 à 16:27 :

MDR !!!
160 Milliards en 7 mois ! Il fait un concours avec Sarko&Cie !

Le changement c'est maintenant  a écrit le 27/12/2012 à 16:23 :

L'endettement n'est pas un mal en soi, bien au contraire s'il sert à financer de grands projets, de grandes réformes, à condition de ne pas dépasser certaines limites au delà desquelles on passe son temps à rembourser les intérêts. La gauche essai aujourd'hui de réduire la dette et elle est en bonne voie, tout en étant attentive à mener une vrai politique de gauche, sociale et économique. N'en déplaise à certains les chiffres parlent d'eux même. La prochaine étape contrairement à la droite qui radiait les chômeurs à tour de bras pendant qu'elle distribuait des cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, la gauche elle va s'attaquer au problème du chômage pas aux chômeurs ... ce n'est pas en cassant le thermomètre qu'on fait baisser la fièvre ... Et donc ? BRAVO LA GAUCHE

MDSR  a répondu le 27/12/2012 à 16:42:

Il y, a bien que vous qui y croyez?. Et la fuite des capitaux, on en parle ?

@Le changement c'est maintenant  a répondu le 27/12/2012 à 17:02:

"qu'elle distribuait des cadeaux fiscaux aux grandes entreprises" pour une fois un socialo pourrait nous éclairer sur ces cadeaux, UNE FOIS seulement.

john galt  a répondu le 27/12/2012 à 17:14:

comprends pas, tout signe négatif, c'est la faute à sarkozy, mais le moindre signe positif (enfin, positif, façon de parler) c'est hollande ? je ne comprendrais jamais les militants politiques ...

Voui  a répondu le 27/12/2012 à 22:29:

Beh John , c'est toi qui d'habitude fais le contraire: tout signe positif c'est grâce a la droite et tout signe négatif c'est la faute à la gauche (l'actuel ou l'ancienne de Jospin, ou la vieille de Mitteu) . T'avais pas déposé de brevet ?! donc on peut faire pareil !

Zarbi  a écrit le 27/12/2012 à 14:46 :

Tiens donc, quelle information surprenante ! Moscouvici aurait-il été aidé par une grande banque pour falsifier les comptes ??? MDR

SAMARINDA  a écrit le 27/12/2012 à 14:41 :

M. Bourassi le métier de journaliste est d'informer dans la transparence le lecteur qui est aussi un contribuable. M. Bourassi aujourd'hui l'information est partout aussi donner qu'un bout de l'info donne une valeur des plus relatives au journalites. Enfin les médias se plaignent du manque des ventes mais ce type d'information pousse le lecteur à avoir des doutes sur les compétences du journalisme. Pour étayer mes propos voici l'autre partie du CR de l'INSEE :
L'Insee précise dans un communiqué qu'en valeur nette, la dette des administrations publiques a en revanche augmenté de 24 milliards d'euros à 1.640,2 milliards d'euros au cours du troisième trimestre, soit 81,1% du PIB, contre 80,3% fin juin. L'écart de 38,4 milliards d'euros entre cette hausse de la dette nette et la baisse de 14,4 milliards d'euros de la dette brute résulte notamment de la forte diminution de la trésorerie de l'État (-30,7 milliards d'euros) et des administrations de sécurité sociale (-9,4 milliards d'euros).
Merci par avance à la Tribune journal réputé pour sa compétence de donner à l'article une réalité de la situation.

hades  a répondu le 27/12/2012 à 16:05:

un copier/coller des echos et coupé en plus . !

jboss  a écrit le 27/12/2012 à 14:27 :

Il faudrait plus d'explications. L'état et les comptes publics sont encore très largement déficitaires, on attend plus de 4% du PIB sur 2012 et presque autant en 2013. Il y a probablement une explication technique (les taux d'intérêt, des rentrées élevées et des dépenses moins fortes sur un trimestre...) qui n'est pas donnée dans cet article mais la dette ne malheureusement peut pas baisser.

louray  a écrit le 27/12/2012 à 14:12 :

Tout en étant de droite je dis bravo! Ca n'est jamais arrivé avec ce tchatcheur de Sarko qui n"a fait que plomber nos comptes publics

au 3ème trimestre 2012, c'est grâce à qui ?  a répondu le 27/12/2012 à 15:31:

En réponse à LOURAY, vous croyez sérieusement que l'élection du polichinel le 6 mai dernier a fait reculer l'endettement de la France au 3ème trimestre 2012, c'est à dire sur Juillet, août et septembre, période de pose estivale? C'est bien la politique de SARKOZY qui a commencé à donner des résultats.

Oresme  a répondu le 27/12/2012 à 19:40:

La dette totale baisse de temps à autres, c'est arrivé fin 2011 par exemple. Mais c'est totalement insignifiant, purement technique. Ici, la CADES refinance ses positions court terme et fait baisser la dette des entités centrales.
Aucune signification.
Les commentaires laissant entendre ou disant que ce serait le résultat d'une nouvelle politique racontent n'importe quoi bien évidement.

ajout  a écrit le 27/12/2012 à 14:03 :

Selon un confrère de La Tribune la dette nette publique dans le même temps augmente de 24 milliards!un peu d'exhaustivité ne nuirait point.Quoi qu'il en soit,hors effet crise, la droite est responsable de la situation très dégradée de la France.

john galt  a écrit le 27/12/2012 à 14:00 :

plusieurs effets se combinent pour expliquer cette baisse ponctuelle : les hausses d'impots en cours de mandat de sarkozy et hollande, la baisse des taux, et bien sûr et surtout, la hausse du PIB sous hollande et la baisse du pib sous sarkozy décidée opportunément (et aux ordres du pouvoir) de l'INSEE récemment, ce qui fait baisser la dette en termes relatifs (cad en pourcentage du pib). Car ne nous leurrons pas, la dette ne fait que croitre en termes absolus. Hélas, la tendance de fond reste la même, l'aggravation tout azimut de chaque branche de l'état, sécu, collectivités locales, etc ... Dès que la récession s'installe en 2013, l'effet de ciseau va être redoutable et la dette relatie va augmenter de façon très rapide.

Le changement c'est maintenant  a écrit le 27/12/2012 à 13:30 :

Trop marrant de voir certains réagir en lisant une simple vérité. La Droite plus 500 milliards en 5 ans, la gauche moins 15 Milliards en 3 mois.

Et oui lorsqu'on enlève le bouclier fiscal et les suppressions d'impôts pour PSA Renault Arcelor et autres exilés fiscaux çà change tout ...

Anti droite  a répondu le 27/12/2012 à 13:38:

Comme quoi, les véritables parasites sont les riches, qui appauvrissent le pays, et non les pauvres qu''ils détestent tant.

AD  a répondu le 27/12/2012 à 13:40:

Il s'agit d'un effet passager, le deficit va s'accélérer en 2013.

icietla  a répondu le 27/12/2012 à 13:46:

j'ai jamais lu un topic aussi ridicule vous croyez que hollande y est pour qque chose? haha trop naïf, l'article dit que la France beneficie de taux bas a cause de la situation des autre pays et non grace a notre cher president.

icietla  a répondu le 27/12/2012 à 13:46:

j'ai jamais lu un topic aussi ridicule vous croyez que hollande y est pour qque chose? haha trop naïf, l'article dit que la France beneficie de taux bas a cause de la situation des autre pays et non grace a notre cher president.

onverra  a répondu le 27/12/2012 à 14:23:

cela m'étonne pas que Hollande soit passé car beaucoup n'ont rien compris à la politique de ce pays... Je dirais simplement: on verra dans 5 ans...

@antidroite  a répondu le 27/12/2012 à 16:37:

parce que vous pensez sincèrement que la gauche aime les pauvres?? vous êtes un naif, vous ne comprenez pas grand chose. Le gouvernement précédent n'a contrairement à ce que les riches Cahuzac, Guerini, Kucheida, Fabius, Pigasse, Bergé, Attali et autres n'ont cessé de répéter pour garder leurs privilèges (postes politiques) n'a pas privilégié les riches mais à essayer de les faire revenir (bouclier fiscal ), par contre le gouv. d'aujourd'hui non seulement fait fuir ceux qui ont de gros revenus par leur TRAVAIL mais de plus étrangle les pov comme vous dites, seuls les assistés, sa clientèle s'y retrouve . Grand naif ou soicalo de base, c'est la même chose vous me direz.

@onverra  a répondu le 27/12/2012 à 17:03:

Moi ce qui m'étonne encore c'est que certains après 10 ans de droite, une dette qui a explosée comme jamais il reste des défenseurs d'une politique de droite qui a menée le pays au bord de la faillite .. sauf pour les riches ... (les très riches ...)

AD  a répondu le 27/12/2012 à 18:27:

Non rien d'étonnant, la droite a fait une politique de gauche, maintient des 35 heures, des alloc, du code du travail, de la fonction publique et création de nouvelles dépenses, du rsa,..d'ou la faillite et la gauche qui fait une politique de gauche.
Pour les riches et les très riches, ils étaient déjà barrés depuis longtemps.

@onverra.  a répondu le 28/12/2012 à 11:24:

Pigasse, Bergé, Sinclair etc......

3x30  a écrit le 27/12/2012 à 13:23 :

A cette vitesse, on va mettre 30 ans a rembourser. La cadence démontre bien les trois phases : les 30 glorieuses, pendant lesquelles on a créé nos infrastructures, les 30 flambeuses, pendant lesquelles on a créé toute cette gabegie généralisée, et nous voici donc dans les 30 foireuses, durant lesquelles nous allons devoir réparer et rembourser toutes les conneries de nos chers politiques des trente dernières années. A supposer qu'on se tienne a de bonnes pratiques, ce qui est loin d'être gagné avec la couche de parasites politiques qui ne réduit pas d'un poil...

128 ans et 30 ans :)  a répondu le 27/12/2012 à 14:20:

si on rembourse 14 milliards par an, ca veut dire qu il nous faut 1818/14 = 128 ans pour rembourser le tous et revenir le zero dette du debut des annees 70... :-)
30 ans de rattrapage economique avec un petit excedent sympa!
qql annees pour tout perde en mauvais investissement, ou aide diverse et varie et en remise de dette au pays du 'tiers monde'
30 ans de vie a credit
130 ans devant nous de galere, hopitaux pourri, education de moins bonne qualite, retraite minable etc... pour rembourser les exces de nos aines... Merci les gars !

jboss  a répondu le 27/12/2012 à 14:29:

Allez, allez, pour rembourser il faut des excédents, on en est très loin.

Anti droite  a écrit le 27/12/2012 à 13:18 :

Ceci démontre deux choses : l'incompétence de la droite pour gérer le pays et l'intelligence de la gauche pour le redresser, n'en deplaise aux umisptes qui vivent dans le rêve d'une France libérale, responsable de la dette actuelle.

AD  a répondu le 27/12/2012 à 13:34:

En effet la droite est incompétente car elle a fait une politique gauche. La droite aurait du supprimer le rsa, les alloc, l'assistanat, les fonctionnaires, les 35 heures...

john galt  a répondu le 27/12/2012 à 14:01:

Ah bon ? les umpistes rêvent d'une france libérale ? depuis quand ? ils sont aussi socialistes que le ps !!!

@AD  a répondu le 27/12/2012 à 16:39:

Bravo pour ta franchise ... et quel ouf de soulagement ...la droite aurait sans doute été réélu et ceux qui perdent leur emploi seraient obliger de travailler à 1 euro de l'heure comme en Allemagne ... mais effectivement il y aurait beaucoup plus de richesse comme en Allemagne ... mais cette richesse ne rapporte qu'à ceux qui ont beaucoup, beaucoup d'argent, les autres comme toi et moi et beaucoup d'autres n'en voient jamais la couleur ... alors mieux vaut une politique pour les "moins riches" et les "plus pauvres", les riches croient moi s'en sortent toujours ... eux

john galt  a répondu le 27/12/2012 à 17:16:

@@AD : vous décrivez ce qui se passe quand on fait du socialisme. La droie fait du socialisme comme la gauche, et elle n'aurait jamais fait ce qu'à fait l'allemagne ...
La seule politique qui aide les pauvres, c'est le libéralisme, qui les protège des puissants et des hommes politiques.

dédé  a écrit le 27/12/2012 à 12:59 :

une variation de dette sur un trimestre ne veut rien dire.cela dépend des échéances des titres émis.s'il y en avait peu au troisième trimestre,cela expliquerait cette diminution.on peut sérieusement penser qu'avec tous les partis politiques en place et les syndicats,la dette aura augmenté en 2013.en plus beaucoup de contributions comme celle due au MES ne rentrent plus dans le calcul de la dette.je n'ose meme pas penser aux contributions pour dexia groupama et autres...

voltR  a écrit le 27/12/2012 à 12:58 :

Tout ceci n'est que fumisterie , A combien s'élève le hors bilan ? J'étais resté sur le chiffrre de 900 milliards qui est certainement dépassé maintenant ? la France emprunte-t-elle de l'argent virtuel juste imprimé par la BCE ? L'essentiel n'est-il pas que les politiques puissent vivre gracement ? même en nous endettant un peu (beaucoup !) plus !

voltR  a répondu le 27/12/2012 à 15:50:

Lapsus : je voulais écrire graSSement ! Quoi que ?

ber075  a écrit le 27/12/2012 à 12:33 :

Un peu du pipo..
Votre titre est un peu du pipo, puisque vous annoncez dans le meme
article que la l'endettement est en baisse en septembre
et que fin 2013 le gvt table sur 91,3% du PIB.
Tout ceci alors que la théorie dynamique de la dette dit que la dette ne se stabilisera
pas avant un déficit budgétaire autour de 2%, cad pas avant 2015..

MDR  a répondu le 27/12/2012 à 18:08:

Et encore, hors évènement majeur.....

Locke  a écrit le 27/12/2012 à 12:24 :

quand c est une mauvaise nouvelle c est de la faute du précédent gouvernement quand c est une bonne c est a mettre au crédit de l actuel;
C est magique la politique!

titou2012  a écrit le 27/12/2012 à 12:12 :

Bravo, pour votre analyse ....je lis ...la dette de la France est tombée à 89,9 % du PIB a fin 2012.....et le gouvernement extrapole une dette à 88,5 % du PIB en 2015 soit une baisse de 25 Mds en 2 ans.....quel superbe effort.....à ce rythme, il faudra 145 ans pour que la France se désendette complètement, en ne prenant pas en compte les nouvelles dépenses du PS entre temps.....vous êtes vraiment imaginatif.......

Le changement c'est maintenant  a écrit le 27/12/2012 à 12:03 :

Ca change de la droite qui a quasiment doublé la dette en 5 ans ... il était temps

@ Le changement c'est maintenant  a répondu le 27/12/2012 à 12:14:

fin du 3em trimestre ce sont les conséquences de la politique menée par le précédent gouv. Durant les 5 ans la dette française fût de même progression que l'Allemagne, mais beuaoup moindre que la Belgique, l'Italie, la Grèce, etc....de plus cette dette a permis de payer les mesures scandaleusement populistes des socialos comme les 35 heures, et les 5 millions de fonctionnaires, sans compter les primes de noel, PPE et autres racolage socialo.

hades  a répondu le 27/12/2012 à 12:24:

mais bien sur... c'est grace au gvt d'avant...

ortilla  a répondu le 27/12/2012 à 12:28:

On verra dans 5 ans. C'est dommage que les collectivités locales continuent de s'endetter. Maintenant que la gauche a tout les pouvoirs, j'aimerais que les économies soit globale et pas seulement chez l'état.
Aujourd'hui nos régions et départements claquent le fric à tout va et on se sert la ceinture dans les services de l'état.
Enfin pour montrer l'exemple ce serait bien de revoir l'indemnité représentative de frais de mandat des députés.
Nous les salariés nous devons justifier chaque note de frais et les députés perçoivent 6 412 ? bruts par mois d'indemnités non imposables sans justifier ces frais. Ce n'est pas normal d'autant plus que ces personnes gagnent déjà bien leur vie. Alors au lieu de cracher sur Depardieu il faut déjà être exemplaire vis à vis de l'impôt.

absurbe  a répondu le 27/12/2012 à 14:36:

je suis tout à fait d'accord avec " Le changement c'est maintenant"ce n'est pas en si peu de temps que la dette publique est en baisse.. Ils ont craché sur Sarko mais n'oublions pas que c'est lui qui a sauvé les banques pendant cette grande crise.. Malheureusement elle est toujours là et avec ce gouvernement, je me demande comment on va s'en sortir car leur politique ne correspond plus à la situation actuelle.. Il faut sauver nos entreprises, essayer de garder les riches qui font marcher le pouvoir d'achat, augmenter le SMIC au lieu du RSA car cela pousse certains à rien faire et combien de ménage essaye de s'en sortir en travaillant.. Ce n'est pas logique que ceux-ci doivent tout payer et pourtant ne s'en sortent pas...Et si on regarde, ce gouvernement fait le contraire...

@absurde  a répondu le 27/12/2012 à 16:55:

Les riches s'en sortent toujours ... ils profitent des richesses produites par les entreprises et donc des salariés et quand çà va moins bien ils licencient à tour de bras et délocalisent pour préserver leur rentabilité ... il s'agit là d'une infime partie de la population alors plutôt que de mener une politique pour ces gens là qui s'en sortent toujours (droite ou gauche), il est préférable d'aller dans le sens de la majorité ... et en regardant de près c'est bien ce que tente de faire le gouvernement

capitoul  a écrit le 27/12/2012 à 12:01 :

bon un excellent comptable sait parfaitement interpreter et gérer les pertes et les gains, je n'apporte que ma toute petite pierre, on aprésenté au remboursement deux bons du trésor oubliés de 5 000 francs chacun soit 750 euros x 2 refus de nous les rembourser en 2012 on a pris rendez vous avec le trésor public le 8 01 2013 - ce sont eux qui ont fixé le rendez vous... bon hélas la forte rédcution des ventes de véhicules la forte réduction des ventes de logement et la baisse des permis de construire vont avoir des effets trés négatifs sur les rentrées de TVA de droit d'enregistrement et un peu plus tard sur les taxes foncières et les taxes d'habitation.....il faut comme on la déja remarquer que le complement versé de l'sif en novembre ca aide.... donc réduction dupib ....

ppa3775am  a écrit le 27/12/2012 à 11:53 :

Et la baisse des dépenses publiques, c' est pour quand, monsieur le guignol des finances publiques ?????? POUR QUAND ??????

Claude  a répondu le 27/12/2012 à 12:17:

Et ta connerie c'est pour quand ?? zut j'avais pas vu elle est là.....

Mordrakheen  a répondu le 27/12/2012 à 12:46:

je vois pas en quoi son intervention est conne c est meme le coeur du probleme Mais peut être ete vous fonctionnaire Claude? C est pas une attaque quand on dit qu il faut baisser les depenses publiques le simple fait de rationaliser les dépenses serait un gros pas en avant

greg  a répondu le 27/12/2012 à 12:54:

traiter un Président de la république de guignol, n'est-ce pas une insulte faite à tous ?????

Non  a répondu le 27/12/2012 à 13:14:

surtout quand il n'est elu que par un quart de la population.

john galt  a répondu le 27/12/2012 à 14:03:

@ greg : la liberté d'expression, vous connaissez ? Encore une saleté d'idée néo ultra turbo libérale bien méchante, commes les droits de l'homme et la Liberté.

greg  a répondu le 29/12/2012 à 18:28:

La Liberté d'expression, quand c'est pour se défouler , c'est la galvauder. Après tout chacun ses valeurs. Je précise que je ne suis ni fonctionnaire , ni votant à gauche...puisque vous semblez catégoriser tous ceux qui ne partagent pas vos avis...

Gilles  a écrit le 27/12/2012 à 11:51 :

Les entreprises ferment tour à tour au au mieux délocalisent. Un retour au bercail est illusoire. Alors que faire ?

Robert  a écrit le 27/12/2012 à 11:42 :

Facile de se désendetter : il suffit d'augmenter massivement les impôts : c'est tout bénéfice! Les français consomment moins, donc moins d'importation et beaucoup de rentrées fiscales. Bien sur c'est un fusil à un coup ! Après le pays s'effondrera ...

claudus  a répondu le 27/12/2012 à 11:57:

effet d'annonce en realite ce que vous dites est faux la france continue de s'endetter .................................

s'éffondrera ou pas  a répondu le 27/12/2012 à 12:09:

Puisque l'euro devait disparaitre il y a deja 3 ans , que la france devait faire faillite il y a 2 ans , et que l'élection de Hollande devait transformer la France en grêce puissance 10 . J'en juge d'aprés les commantateurs de la tribune , que la France connaitra une croissance de 0,9 minimum en 2013 . Je prend les paris ! C'est dingue de constater que des gens déteste tellement notre nouveau gouvernement que ça les tuerer de dire : à finalement c'est pas si mal que ça ! J'ai pas voter Hollande , mais moi j'affirme que : finalement c'est pas si mal que ça !!

dd  a répondu le 27/12/2012 à 12:12:

Moins de consommation, c'est moins de TVA collectée donc moins de rentrées fiscales, votre raisonnement ne tient pas mon cher Robert.

Toto  a répondu le 27/12/2012 à 12:33:

@robert, vous confondez déficit et dette. En augmentant les impôts, on ne fait que réduire le déficit, mais en aucun cas cela ne diminue la dette. Pour commencer à se désendetter, il faut d'abord ne plus avoir de déficit et ensuite rembourser une partie de la dette.

Albert  a répondu le 27/12/2012 à 13:21:

Pour réduire le déficit il suffit de ne plus rembourser les intérêts de la dette. Sans les intérêts la dette s'élève à environ 25% du PIB, Les promesses de remboursement n'engagent que ceux qui y croient messieurs les banquiers...

john galt  a répondu le 27/12/2012 à 14:05:

@ Albert : c'est parfaitement faux, vosu sous entendez que les intérêts depuis 40 ans n'ont pas été remboursés, que l'on aurait remboursé que le nominal. Qui emprunte sur 40 ans sans intérêt, dites ?

Toto  a répondu le 27/12/2012 à 14:43:

@Albert: Si l'état décidait de ne pas payer les intérêts, nous serions tous perdant, car ces créances appartiennent à tout le monde, du moins à tous ceux qui ont une épargne soit en caisse d'épargne soit en assurance vie ....etc. C'est bien une partie de notre épargne qui a été prêtée à l'état.