Exil fiscal : les joueurs de tennis renvoient la balle

 |   |  389  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Directement visés comme "exilés fiscaux en Suisse", eu égard à l'effervescence suscitée par le feuilleton Depardieu, puis par la nomination à l'Ordre national du mérite de certains joueurs de tennis, les français Jo-Wilfried Tsonga et Marion Bartoli ont tenu à jouer cartes sur table.

Non, les joueurs de tennis français ne sont pas des exilés fiscaux comme les autres. C'est en tout cas le message qu'ont souhaité faire passer les deux figures de proue du tennis tricolore, Marion Bartoli et Jo-Wilfried Tsonga ce week-end à Melbourne, en marge de l'Open d'Australie. Une annonce qui intervient quelques semaines après la polémique suscitée par le feuilleton Gérard Depardieu. Controverse ravivée début janvier, lorsque Jo-Wilfried Tsonga ainsi que d'autres médaillés olympiques lors des Jeux Olympiques de Londres (tous résidents suisse, sauf un) ont été promus à l'Ordre national du mérite par le gouvernement Ayrault.

"230.000 euros d'impôts sur 47 jours en France"

Pour éviter que la mayonnaise ne prenne, et pour mettre fin à toute polémique, le numéro 1 du tennis hexagonal a tenu à abattre son jeu. "Les gens n'ont pas forcément tous les éléments pour juger. Je suis résident en Suisse, mais je donne beaucoup d'argent au fisc français. Lors de ma dernière déclaration d'impôts en 2011, j'ai payé environ 230.000 euros sur 47 jours de présence en France", a assuré Jo-Wilfried Tsonga. Tous les gains réalisés dans les tournois français comme Roland-Garros, en Coupe Davis et en Fed Cup, mais aussi à travers les contrats de parrainage ou d'image sont en effet imposables en France.

"100.000 euros d'impôts sur 21 jours en France"

De son côté, Marion Bartoli a ainsi payé "100.000 euros d'impôts sur deux semaines à Roland-Garros et une à Strasbourg". "C'est quand-même assez important pour 21 jours en France", a estimé la Numéro 11 mondiale. "C'est normal que les gens se posent des questions mais on a des carrières extrêmement courtes et pas de sécurité sociale ni retraite, a-t-elle ajouté. Quand je passe des examens médicaux, je paye tout à 100%. Il faut bien que je me mette un peu à l'abri pour pouvoir vivre à 65 ans."

Cet argument avait déjà été utilisé par les champions Guy Forget et Yannick Noah en juin dernier, lors de leur audition par une commission sénatoriale d'enquête sur l'évasion fiscal. Reste que si cet exil s'apparente plus à leur inquiétude "d'entrepreneur" qu'à une fuite, ceux qui, à l'instar de Michaël Llodra, font le choix de revenir en France se comptent toutefois sur les doigts de la main.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2013 à 16:56 :
facile de cracher sur les sportifs resté financierement en Suisse un fois que tous les copains politiciens ont transferé leurs avoirs en Asie.
a écrit le 14/01/2013 à 15:23 :
Celui qui ne fuit pas l'enfert fiscal francais n'a pas beaucoup de cervelle.
Réponse de le 14/01/2013 à 16:40 :
Celui qui ne sait pas orthographier l'enfer devrait éviter de parler de cervelle, même s'il veut jouer l'avocat du diable...
a écrit le 14/01/2013 à 14:38 :
Cet exil est lamentable. Quand ils étaient enfants ils ont bénéficié des infrastructures sportives françaises, de l'école gratuite etc...
C'est vraiment une marque d'égoïsme incroyable que de fuir pour payer moins d'impots.
Je ne regarderai plus leurs résultats sportifs comme ceux de compatriotes, mais je les ignorerai comme on doit ignorer les traitres.

Jo-Wilfried, Marion, vous n'avez plus ma considération.
Réponse de le 14/01/2013 à 16:32 :
leurs parents ont payé des impots pour avoir ces infrastructures qui sont loin d'être gratuites et performantes ...
Réponse de le 14/01/2013 à 18:19 :
Donc les francais partis travailler a l'étranger mais qui ont aussi profité des infrastructures francaises scolaires et universitaires, ce sont aussi des traitres???
Réponse de le 15/01/2013 à 2:26 :
Donc mon fils est un traite, ça fait 8 ans qu'il vie (et travaille) à l'étranger (3 ans au Danemark et 5 ans au Portugal), sauf qu'il ne gagne que 1500? par mois, qu'il est détenteur de deux DEA (géophysique et astrophysique), d'un master en astrophysique et d'un Doctorat en astrophysique.
Le problème dans notre beau pays, c'est qu'il y a de l'argent pour payer nos retraités du Sénat, ainsi que tous les cumulards de la politique '(quel est le cout réel ?), qu'il y a de l'argent pour tous ces grands sportifs (bof), notamment les joueurs de foot (qui soit dit en passant, ont droit à des avantages au niveau des cotisations sociales), qu'il y a de l'argent pour un nombre phénoménal d'associations complétements inutile, qu'il y a de l'argent pour, pour, pour....
Mais de l'argent pour ceux qui le méritent vraiment (surtout nos cerveaux), ben vaut mieux aller voir ailleurs.
On marche sur la tête
Réponse de le 15/01/2013 à 16:37 :
Sauf que la vous mélangez tout, les sportifs pour lesquels vous n'avez que du mépris apparemment ne vivent pas d'argent public, mais au contraire permettent de créer un forme d'activité (clubs qui payent des impots, attirent des spectateurs donc TVA sur les billets, etc etc.). Pour les dépenses publiques je comprends votre point de vue, mais pour le privé on ne va quand meme pas demander aux sportifs d'arreter de gagner de l'argent juste parce que ca rend jaloux certains. Soit dit en passant, dire "bof" et donc considérer que Tsonga n'est pas un grand sportif alors qu'il est 8eme mondial (il a été 5eme) et qu'il a gagné des tournois prestigieux (et une finale de grand chelem), vous exagérez.
a écrit le 14/01/2013 à 14:18 :
Le plus scandaleux dans tout cela est que les pays d'acceuil leur offre des conditions fiscales plus avantageuses que celles appliquées à la population originaire de ces pays.
Pas sur que l'imposition des belges soit plus avantageuse que celles des français en France. Je crois que c'est aussi le cas en Suisse. Ils ne payent pas d'impots en France ou pas en rapport de leurs revenus et benéficient d'un régime de faveur ailleurs
a écrit le 14/01/2013 à 13:21 :
O.K ils paient quelques impôts en France mais pour un euro versé combien d'"économisés" en Suisse?
a écrit le 14/01/2013 à 12:48 :
Tout à fait d'accord.
Trop facile de dire qu'ils payent X euros sur 1 ou 2 tounois en france. Alors qu'ils y restent précisément sur le territoire et déclarent tous leurs revenus en france.(comme LLODRA). Alors là on pourra les considérer comme responables français fiscaux tous ces sportifs breloqués (et autres) expatriés.
Quant à la réflexion "pour pouvoir assurer notre retraite". Vraiment là on nous prend pour des gogos quand on connait les primes encaissées à chaque tournoi (sauf pour les joueurs plus modestes qui eux ne s'expatrient pas), sachant qu'une reconvertion "après fin de carrière" comme ils disent est presque assurée à ce niveau. Ils peuvent envisager une sacrée bonne retraite à moindre coût (formation par les structures nationales pour beaucoup d'entre eux).
a écrit le 14/01/2013 à 12:45 :
14/01/13
Pourquoi les exilés fiscaux reviendraient-ils en France en voyant la gestion calamiteuse des démagocialistes qui appauvrit la France et la ruine, et aussi longtemps que l'actuel gouvernement n'aura pas engagé les économies de train de vie de l'état qui taxe, taxe et re-taxe. Tout le monde passe à la casserole contrairement aux engagements de François le Mou, mais les mesures basiques d?économies ne sont même pas prises. Alors, François, commence donc par taper dans le gras de l?état et arrête de prendre ces mesures populistes nuisibles à notre économie en faisant fuir les investisseurs et les fortunes françaises, producteurs de richesses et d?emploi, arrête de pointer ton doigt vers les méchants riches (dont je ne suis pas, et de loin). Tout le monde connaît où se situe le lard de l?état. Alors, un peu de courage ! Mais je ne suis pas optimiste car tu es en train de faire avec la France ce que tu as fait avec le PS, un cadavre.
Réponse de le 14/01/2013 à 14:39 :
+1
Réponse de le 14/01/2013 à 18:17 :
Et ils sont partis sous quel président???
Réponse de le 15/01/2013 à 1:16 :
les départs ont commencé avec l'instauration de l'ISF... et quasi tout le monde fait semblant de ne pas comprendre... lol
a écrit le 14/01/2013 à 11:22 :
Si j'étais footballeurs ou ténnismans exilés , j'aurais honte de venir jouer en france et etre financé par les licences des enfants qui veulent simplement se détendre des cours . Mais la honte ils ne savent ce que c'est .
Réponse de le 14/01/2013 à 12:38 :
où est le rapport ? sans ces tennismen, les enfants n'auraient pas envie de prendre des licences ...
Réponse de le 14/01/2013 à 12:46 :
Si vous connaissiez un minimum le sujet sur lequel vous vous exprimez, vous sauriez que c'est exactement le contraire: ce sont les gains des grands tournois de tennis (Roland Garros, notamment) et des matchs de foot professionnels qui, redistribués, par les fédérations concernées, permettent aux clubs de vivre et de proposer des cours aux enfants...
a écrit le 14/01/2013 à 11:16 :
il y a encore des francais incredules qui vont voir des footballeurs et des tennismans francais suisses et décorés par nos élus qui se nourrissent de nos impots , mais des leurs , ou sont allés a l'école nos élus ???
Réponse de le 14/01/2013 à 12:49 :
les fameux sont allés a l'école des ramiers banquaires !!!!!!!!!!!
a écrit le 14/01/2013 à 11:08 :
Un conseil à tous ces sportifs, qui ont profité des structures nationales mises à leur disposition pour arriver à un tel niveau (structures payées avec nos impôts !!), se plaignant de trop donner lorsqu'ils viennent jouer en France : "Ne venez plus jouer en France, restez à l'étranger et ne venez pas pleurer !"
Et puis, à tous ces gens qui les critiquent mais en fait les soutiennent : "Arrêtez de regarder Roland Garros, arrêtez d'acheter les produits pour lesquels ils font de la pub !".
Réponse de le 14/01/2013 à 12:40 :
même raisonnement pour les riches qui ont profité du système édcuatif français. Pourquoi, s'ils doivent leur fortune à la France, la France n'a pas enrichi tout le monde ? c'est qu'il y a une (grosse) part de mérite personnel là dedans ...
a écrit le 14/01/2013 à 10:49 :
la france est le plus merveilleux pays du monde, et est d'ailleurs la premiere destination touristique. Il est donc incroyable que des impots stupidement abusifs arrivent à faire s'expatrier les sportifs, les artistes, les riches, les investisseurs, les entrepreneurs....Au final c'est l'economie française et les français eux meme qui sont perdants. Aimons les riches, les financiers, les entrepreneurs, et les pauvres de france ne pourront que voir leur situation s'ameliorer
a écrit le 14/01/2013 à 10:29 :
QUI préfère payer des impôts plutôt que garder les biftons dans la poche ??? Surtout lorsque l'on voit comment les ""politicards "" de tous bords gèrent nos finances !!! Par ailleurs ,si tant de gens ont assez d'argent à donner (voire dilapider!) pour aller voir jouer à la baballe ou voir un navet à peine différent du précédent ..etc...etc....TANT MIEUX pour ceux qui les ramassent !!!
Réponse de le 14/01/2013 à 12:10 :
Bravo pour votre sens de la morale. XXX est le pseudo ideal Bling bling xxx serait encore mieux. Et, surtout n'hesitez pas a transmettre vos valeurs a vos enfants pour la posterite... Les politicards sont des vrp elus, ne vous en deplaise, alors plutot que de proferer ce genre d'arguments vous feriez mieux de travailler a changer les choses.
a écrit le 14/01/2013 à 10:07 :
OUI il ont payé DES impôts en France mais NON ils n'ont pas payé LEURS impôts en France. DES IMPÔTS c'est ce que chaque joueur paie lorsqu'il joue un tournoi en France. Facile de jouer sur les mots.
a écrit le 14/01/2013 à 9:44 :
Ils ne renvoient rien du tout. Ce sont des rentiers de l'Etat. Combien coute a la france le sport de haut niveau? En retour ces sportifs une fois le succes venu s'installent en Suisse, par crainte de manquer d'argent??? Deuh Le meilleur est bien la conclusion de cet article cet exil fiscal, je cite le brillant auteur "s'apparentrait plus inquiétude "d'entrepreneur" qu'a une fuite". Ce qui caracterise les entrepreneurs c'est leur gout excellence ici nous en sommes tres eloignes, tres tres eloignes, tres tres tres eloignes...
a écrit le 14/01/2013 à 9:37 :
Amis français, soyez contents de la réussite de votre prochain. C'est comme ça que vous réussirez... Je suis moi même français et je gagne très bien ma vie alors que j'ai débuté ma vie dans une famille populaire à Alette dans le Pas de Calais(cherchez sur Wikipédia...). Autant dire que ce n'était pas gagné... Et pourtant, en 2012, j'ai payé 14 928 ? d'impôts (et j'en suis fier... si je paye 15 000? d'impôts, c'est que je gagne largement assez pour les payer) parce que je suis positif et que je me bouge le c**... faites en autant et vous verrez, la vie ira beaucoup mieux...
Réponse de le 14/01/2013 à 14:03 :
Bonjour Thibaut
Si je lis entre les lignes, vous acceptez de payer vos impots et vous trouvez cela normal. Bravo!
Votre revenu est trés confortable mais vous n'etes pas dans l'exception et surtout pas dans le cas de certains de nos artistes, sportifs ou PDG de grandes entreprises.
Sans optimisation fiscale, 15000? d'impots c'est un peu moins de 80000? de revenu pour un célibataire. Vous etes dans la tranche des 41% mais avec la deduction par part (1 part), votre impots n'est que de 22%. Tout a fait acceptable
Il est probable qu'avec 15000? d'impots, vous réalisiez des investissement pour optimiser vos impots et que donc vos revenus dépasse les 80000?. Non seulement, il reste beaucoup d'argent pour vivre mais en plus avec vos investissements pour optimisation fiscale vous vous enrichissez ce que ne peuvent pas faire des revenus plus modestes
Réponse de le 14/01/2013 à 14:38 :
oui, mais lui il ne passe pas son temps à faire des discours, ni à faire bruler des pneus pour rester chez lui quand il y a du travail à 100km, il s'est bougé le c...
a écrit le 14/01/2013 à 9:32 :
à la différence de G Depardieu, ils n'ont pas renié le fait d'être français ni les français eux-mêmes.. et dès que cela leur est possible ils portent les couleurs de la France à l'étranger.
Toute la différence est là.....
a écrit le 14/01/2013 à 6:42 :
il est clair qu'avec un tel discours, nos amis sportifs ont l'intention de devenir rentier apres leurs courtes carrieres. s'ils s'avaient combien la vraie vie professionnelle est dure, il n'auraient pas oses abattre leurs cartes. Apres le tennis ... au boulot ... comme tout le monde !!!
Réponse de le 14/01/2013 à 9:30 :
Tout à fait d'accord !!!
Réponse de le 14/01/2013 à 10:37 :
Pfff... Si ce qu'ils ont gagne en jouant au tennis pendant 10 ans suffit pour qu'ils puissent prendre leur retraite, tant mieux pour eux, ne les jalousez pas... Ou alors, arrangez vous pour etre dans les 20 premiers mondiaux dans ce sport... Ou bien cessez de regarder Roland Garros et persuadez vos voisins d'en faire autant, si vous trouvez leurs gains trop eleves...
a écrit le 13/01/2013 à 22:35 :
Nous avons tous des examples autour de nous abusant du système de redistribution sociale . Que des tennisman gagnent de l argent est formidable car cela signifie qu ils sont bons! Je me réjouis de la réussite des autres car on a la chance d être dans un pays ou l on peut essayer de réussir.
Réponse de le 14/01/2013 à 5:56 :
Le problème est que vous êtes à peu près le seul à vous réjouir de la réussite des autres. En général les français ne l'acceptent pas et en son jaloux. En France ceux qui réussissent rasent les murs...ou s'en vont !
Réponse de le 14/01/2013 à 10:26 :
Il faut arrêter de dire que les Français sont jaloux de ceux qui réussisent. Demander à ceux qui gagnent beaucoup d'argent de payer des impôts ne procéde pas de la jalousie mais d'un équilibre d'une société qui ne peut vivre en laissant les moins armés sur le carreau. Quel est le niveau de l'acceptable pour les impôts ? Sarko avait dit 50%. Au lieu de mettre une imposition à 75%, Hollande aurait du faire une tranche à 50% sans bouclier fiscal et non pas 45% et s'arrêter là, une fois pour toute.
a écrit le 13/01/2013 à 21:36 :
Ceci est un faux débat. Sur l'ensemble de vos revenus 2012, combien auriez vous du payer en France en tant que résident français.? Il est un peu facile de profiter de toute l'infrastructure des sports français pour apprendre et ensuite lorsqu'on est "pro" aller payer ses impôts dans un pays qui n'a aucunement contribué à votre éclosion de sportif de haut niveau.
a écrit le 13/01/2013 à 20:58 :
Moi ce qui me gêne , c'est qu'ils soient promus à l'ordre national du mérite ces exiles fiscaux.
a écrit le 13/01/2013 à 19:22 :
Les gains bruts des champions sur les cours de tennis sont connus de tous. Ils n'ont rien à cacher. Ils sont même classés par revenu. >Federer 76 millions $ sur toute sa carrière, Tsong 11. Les autres revenus sont proportionnels. Par contre leurs coûts de fonctionnement sont évidemment très élevés et non publics : déplacement, représentation, entraînement, soins...et pas forcément déductibles selon les normes du fisc français.
Réponse de le 14/01/2013 à 14:08 :
On ne connait que les gains en tournoi. Les revenus des contrats publicitaires sont plus difficiles à évaluer.
Pour les couts de fonctionnement, on ne va pas pleurer. Ils ont de quoi payer. En plus, au début de leur carrière, la fédération de tennis les as beaucoup aidé. C'est souvent elle qui prend en charge ces frais et qui finance ou met à disposition les entraineurs et tout l'entourage necessaire à un joueur professionnel
a écrit le 13/01/2013 à 19:20 :
y'en a marre de tous ces types hyper riches qu'on entend à la radio nous expliquer comment c'est dur de payer les impôts mais ils ne disent jamais combien ils gagnent, combien il leur en reste après paiement des impôts.
pourquoi les médias ne font -ils pas parler des Smicards , de ce qu'ils ressentent face au paiement de la TVA à 19, 6% ???
Réponse de le 14/01/2013 à 4:28 :
ils ne disent pas combien ils gagnent, mais ils ne disent pas non plus combien ils dépensent en entraînement et autres dont ils paient bien souvent les salaires
Réponse de le 14/01/2013 à 10:51 :
@Smicards non exilés
Au lieu de courir derrière les filles sur ta mobylette à 14 ans, il fallait travailler à l'ècole !
a écrit le 13/01/2013 à 18:55 :
Autant pour les entrepreneurs et les créateurs de richesses, je comprend l'exil fiscal, mais pour ses sportif sportifs formés en France et qui ne créé rien, je demande plus de sévérité.
Réponse de le 13/01/2013 à 22:35 :
Si ils génèrent du temps d'antenne vu par les français qui regardent aussi les publicités avant, pendant et après la match.
a écrit le 13/01/2013 à 18:20 :
On n'entends plus la Droite qui était au pouvoir pendant des années (Chirac, puis Sarkozy). Ces joueurs ne sont pas partis depuis Mai 2012 quand même si ???
Réponse de le 13/01/2013 à 20:12 :
L'ISF débile est en place depuis des décennies et effectivement la droite, sauf Chirac à un moment donné, n'a pas eu le courage de l'abroger. Faire en sorte que les riches aillent dépenser leur argent ailleurs est d'une rare stupidité, le manque à gagner est supérieur aux rentrées de l'ISF, on perd l'activité économique induite et on donne un image déplorable de notre pays. Si des gens profitent de la France pour leur formation et partent ensuite, c'est que la France est un pays idiot qui sait former des gens mais fait tout pour qu'ils partent au moment ou elle pourrait percevoir les fruits de la valorisation de cette formation. N'importe quel autre pays se poserait des questions, mais non chez nous le dogme collectiviste prend le dessus: "impot bon, riche méchant". On est des formateurs d'une nullité rare en économie.
a écrit le 13/01/2013 à 18:02 :
Quels arguments fallacieux utilisé par les tennismen:
1 - Ils nous précisent ce qu'ils ont payé d'impôts en France sans préciser cependant ce qu'ils auraient du payer en étant domiciliés en FRANCE, nous ignorons d'autre part le montant de leurs gains.
2 - Carrière courte...quelle rigolade !!! ils sont tous ensuite consultant, directeur de centre, chargé d'une équipe nationale, etc..etc..
Ils sont dans le même sac que Depardieu, ils ne veulent pas payer trop d'impôt ..point bar..alors qu'ils ont bénéficier du support de l'état pour leur formation.
ILS MANQUENT TOTALEMENT DE SOLIDARITE !!!! Malgré leurs propos !!!!
Réponse de le 13/01/2013 à 22:52 :
Vous gagnez 100 ? en bossant comme une bête.. Vous avez 2 choix. Soit une déclaration en France où il vous reste plus que 30 ? ou une déclaration en Suisse où il vous reste 70 ? ? J'aimerais bien voir le comportement des donneurs de leçon dans ce genre de situation.
Réponse de le 14/01/2013 à 10:45 :
@stef: vous commencez a nous les briser avec votre fumeuse "solidarite"... La France a su former des gens bons dans leur domaine? Tant mieux, elle n'a plus qu'a les inciter a rester et generer de la richesse en France plutot que de les pousser a s'installer ailleurs... Ca vaut pour les sportifs, comme pour Depardieu, comme pour les scientifiques, les chefs d'entreprise ou les cadres de haut niveau...
Réponse de le 14/01/2013 à 11:53 :
@ stef : qu'en savez vous qu'ils manquent de solidarité ? pour vous la générosité n'est possible que si elle est imposée par l'état ? mais ce n'est plus de la générosité ni de la solidarité dans ce cas là ? et les restos du coeur ? les 9 millions de bénévoles en France ? les milliers d'ONG qui par principe nesont pas gouvernementales (le NG de ONG) ?? ils ne sont pas solidaires parce qu'ils ne passent pas par l'état (ou plutôt, parce qu'ils ne sont pas controler par l'état) ??? illogique
a écrit le 13/01/2013 à 17:38 :
exit veut dire sortie, leisure est (souvent) un défaut, tout le monde a compris
a écrit le 13/01/2013 à 17:35 :
Comment un exilé fiscal peut-il représenter la France? Ils devraient etre des modèles. Comment peut -on avoir des voyous comme modèles?
Réponse de le 13/01/2013 à 18:09 :
Les élus avec leurs indemnités non imposables sont des éxilés fiscaux de l'intérieur et cependant ils représentent la France.
Réponse de le 13/01/2013 à 18:27 :
@bellini: on les a non seulement comme modèles, mais aussi parfois comme ministres (Juppé, etc.) :-)
a écrit le 13/01/2013 à 17:13 :
Et pendant ce temps là, deux de nos Ministres ne font guère preuve de patriotisme ,en passant leurs vacances de Noel dans des paradis fiscaux, abandonnant leurs Kamarades aux affres des déficits.
Réponse de le 13/01/2013 à 17:40 :
Qu'y a t il de répréhensible de partir 8 jours à la Réunion avec ses propres deniers comme un certain nombre de français ? Quand la critique devient systématique, cela s'appelle du fanatisme !
Réponse de le 13/01/2013 à 18:01 :
Lesquels et où ?
Réponse de le 13/01/2013 à 18:02 :
Par rapport à l'enfer fiscal français tous les autres pays sont des paradis fiscaux, à part peut etre Cuba et la Corée du Nord.
Réponse de le 13/01/2013 à 18:28 :
@vacances...: les Français sont rongés par la jalousie et c'est un problème.
Réponse de le 14/01/2013 à 12:05 :
solution: imposer à 75% tous les français : je me demande pourquoi notre équipe n'y a pas encore songé au nom de l'égalité pour tous. Il n'y aurait plus de raison de jalousie et tout le monde serait heureux !!!
a écrit le 13/01/2013 à 16:50 :
Bien sur qu'ils passent beaucoup de temps hors de France, tous les tournois ne se jouent pas à Rolland Garros. Tous les responsables exports ne sont pas résidents Suisse . Qu'ils aient au moins l'élégance de reconnaître que l'on paye trop à un certain niveau de revenus.
a écrit le 13/01/2013 à 16:34 :
On est entrain de mettre l'entreprise à bas, la production a chuté de 12% on nous dit et en parallèle cet Etat qui accumule des déficits collossaux pour aucun résultat. C'est une bande de gignols qui hait l'humanité et qui n'ont que faire de la population!
Réponse de le 13/01/2013 à 17:16 :
Guignols qui haissent l'humanité : défoulement verbal, je suppose ?
a écrit le 13/01/2013 à 16:25 :
Bon, Tsonga d'après les médias c'est 5,5 millions d'? par an.
Je crois qu'il présente mal le problème: s'il résidait en France il y apparaît probablement plusieurs millions d'? d'impôts. En gros, il semble dire qu'il n'estime devoir payer des impôts que sur l'argent gagné en France. Moi je vends au Mexique mais je paye mes impôts en France. Il n'échappera pas aux questions avec ce tout petit argument.
Réponse de le 13/01/2013 à 17:17 :
Oui, nous produisons en France mais vendons 95 % dans 80 pays dont enviton 70 % hors EU. Notre dilemme est de décider si nous ne devrions pas à terme nous rapprocher de nos clients? Question exacerbée par le contexte fiscal ambiant et la chasse au succès , sport préféré des Français.
Réponse de le 14/01/2013 à 16:35 :
@jboss : "il n'estime devoir payer des impots que sur l'argent gagné en France"

euuuuuuhhh ... c'est pas lui qui estime cela, c'est le fondement et la définition même de l'impot (relisez les droits de l'homme)
a écrit le 13/01/2013 à 16:25 :
idem pour tsonga ,
a écrit le 13/01/2013 à 16:23 :
On peut contester ou pas que des français vivent à l'étranger, les raisons importent peu mais les arguments nos deux sportifs sont impressionnants de manque de courage, car la vérité aurait voulu qu'ils donnent les rentrées totales après que chacun juge selon ses convictions.Je ne pense pas que ce genre de com mal calculée est assez minable. Il me semblent que les exilés devraient donner leur désirata pour rester en France et payer des impôts et au lieu de demander un référemdum pour l'affaire de l'homo, un sujet qui n' apporte rien à l'économie française et qui touche la vie privé demandons l'avis du peuple non pas sur une propostion de politiciens dont un bon nombre ne veulent pas que l'on mettent le nez dans les idemnités qu'ils touchent, une magouille fiscale en France. Allez les exilés donnez un sens à la polémique bien jouée par les politiques de droite comme de gauche car chacun y trouve sont pain pour cacher la misère de ses actions à droite comme à gauche et une partie du bon peuple vocifère.
Réponse de le 21/01/2015 à 13:48 :
pendant ce temps mory-ducros (2400 salariés) est en train de mourir, merci
a écrit le 13/01/2013 à 15:50 :
C'est la partie émergée de l'iceberg, on compte des millions de français qui sont partis, une vraie diaspora. Nous devons lutter contre la statolâtrie ou bien périr... puisque les prélèvements sur l'activité nous condamne. Le socialisme dévaste l'Europe, c'est une idéologie mortifère: le règne du parresseux et du parasite!
a écrit le 13/01/2013 à 15:42 :
Je suis stupéfait par les commentaires exprimés ici!Jalousie,cupidité,égoisme,ne me dites pas que nous avons éduqué les français comme cela!Les français se comparent indument a ces joueurs exceptionnels!Bien sur qu'il faut respecter le choix de ces etres qui nous font rever !Peut on comparer l'apport d'un maçon ,d'un employé de la grande distribution ou d'un camionneur avec ces artistes de la balle?Certes l'égalitarisme aide a gomer certaines inégalités et nous nous y employons mais toutes les professions ne se valent pas!
Réponse de le 13/01/2013 à 15:57 :
Ces sportifs richement dotés ne font rêver que les analphabètes !
Réponse de le 13/01/2013 à 16:08 :
élu ps, vous comprenez pourquoi il est urgent de rétablir les leçons de morale à l'école...
Réponse de le 15/01/2013 à 1:21 :
@&lu ps "mais toutes les professions ne se valent pas!". Quand je lis ce genre d'affirmation je bouille de colère...
Qui se crève le plus, le maçon qui travaille par tous les temps, la caissière... non l?hôtesse de caisse du supermarché qui bosse vingt heures par semaine avec des horaires à la c... qui font qu'elle passe autant de temps dans les transport qu'a travailler, le camionneur qui reste dans son bahut toute la journée avec la circulation actuelle. Des travailleurs qui touchent le salaire minimum ou un peu plus!
Non pour Monsieur élu ps un joueur de tennis qui s'arrête de jouer quand il pleut, qui séjourne dans des hôtels quatre étoiles, qui voyage en première classe, qui habite sans doute une belle maison, etc, etc il est normal qu'il paye proportionnellement moins d'impôts que les professions qui ne le valent pas!
Non Monsieur élu ps ces joueurs exceptionnels sont des hommes normaux, ils ont le droit de contribuer à l'effort que vous demandez actuellement aux français.
Non Monsieur élu ps je ne vote pas à gauche mais à droite et même si je n'approuve pas votre politique je respecte vos lois!
a écrit le 13/01/2013 à 15:24 :
Après bientot 35 ans d'expérimentation étato-énarco-sociales, la France est devenu un enfer fiscal et un repoussoir absolu pour quiconque souhaiterait entreprendre ou meme disposer de l'argent de son travail. On ne peut pratiquer la répression financière aveugle et dogmatique sans qu'en retour les plus courageux et plus talentueux quittent ce fameux modèle que presonne ne nous envie. Je comprends parfaitement leur démarche et souhaite que leurs exemples ouvrent les yeux de nos dirigeants qui n'ont jamais vécu d'autres ressources que de l'argent public.
Réponse de le 13/01/2013 à 15:54 :
Même si les 75% peuvent jouer un rôle de repoussoir, ces ipersonnes sont partis bien avant. Même à 30%, ils trouveraient que c'est trop et trouverons un état fantôche pour payer moins. Le monde libéral et mondialisé a gagné pour l'instant. Alors oublions ces personnes qui vivent en dehors de la Franceet de l'UE pour la plupart du temps et construisons une UE avec les mêmes règles fiscales. Quant à l'argent public, il me semble qu'il a bénéficié aux privés par les politiques keynésiennes de stimulation artificielle du pouvoir d'achat.
Réponse de le 13/01/2013 à 16:31 :
@spoliation. Bravo, c'est tout à fait cela.
@Contre vérité. Il y a bien longtemps que nous avons abandonné une politique Keynésienne en France. J'ai le sentiment d'être dans un pays où la politique économique ressemble à celle de la Chine de Mao ( la campagne des 100 fleurs, où l'intellectuel était rejeté) où encore celle de l'ancienne URSS (socialisme communisme, où les libertés intellectuelles (cf. SOLJENITSINE) et économiques furent combattues.
Le monde libéral n'a rien gagné. En revanche, je crains plus un grand conflit. Cela s'est toujours produit après de grandes crises.
Réponse de le 13/01/2013 à 17:05 :
Je ne vois pas encore les camps de travail et le goulag en France. Avez vous des informations sur le sujet ? Quand à la politique keynesienne, à quoi a servi les 30 milliards de Sarko en 2008 pour relancer l'économie ?
Réponse de le 13/01/2013 à 18:07 :
Ce n'est qu'une question de temps. La spoliation rampante est largement engagée et le discours ambiant est d'une extreme violence contre ceux qui s'opposent auu collectivisme.
a écrit le 13/01/2013 à 14:43 :
Ils vivent en suisse : ils ont raisons !
a écrit le 13/01/2013 à 14:36 :
Demandez aux joueurs qui ont gagné la Coupe Davis (Noah, Forget & Co) ainsi qu'aux entraineurs de l'époque combien d'impôts, ils ont payé au Trésor-Publique français ? JCM
a écrit le 13/01/2013 à 13:35 :
Depuis que Tsonga tourne dan la pub, je n'achète plus de Kinder Bueno à mes enfants...
a écrit le 13/01/2013 à 13:34 :
"Il faut bien que je me mette un peu à l'abri pour pouvoir vivre à 65 ans." : Bah il reste à travailler comme le citoyen lambda.
Réponse de le 13/01/2013 à 14:55 :
A LA TELE NATIONALE EST IL INDISPENSABLE DE FAIRE APPEL A UN EXILE POUR AVOIR DES COMMENTAIRES DE SPECIALISTE?? ... N Y A T IL PAS DE JOUEURS EN RETRAITE VIVANT EN FRANCE POUR ECLAIRER LES TELESPECTATEURS, AU MOINS L'ARGENT DU CONTRIBUABLE RESTERAIT EN FRANCE...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :