Agence France Trésor : Ambroise Fayolle succède à Philippe Mills

Par Sophie Rolland  |   |  359  mots
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Cela n'est pas encore officiel, mais de source sûre, c'est Ambroise Fayolle, l'actuel représentant de la France au FMI, qui remplacera Philippe Mills à la tête de l'agence chargée de gérer et d'émettre la dette de l'Etat. Philippe Mills laisse son poste au 1er février pour aller diriger la nouvelle banque des collectivités locales.

Philippe Mills, le patron de l'Agence France Trésor (AFT), s'apprêtant à prendre la direction de la nouvelle banque des collectivités locales, c'est Ambroise Fayolle, un grand spécialiste des questions de dette et des pays émergents qui devrait devenir le nouveau "VRP en chef" de la dette française.

Expérience internationale

Son expérience internationale devrait lui être utile, 63 % de la dette négociable française étant détenue par des investisseurs non résidents. Ambroise Fayolle, 47 ans, est depuis 2007 administrateur pour la France au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale. Jusqu'à sa nomination à Washington, il avait effectué toute sa carrière à la direction du Trésor, qu'il avait rejointe à sa sortie de l'ENA. Il a notamment été en poste à la direction de la dette et de la trésorerie de l'Etat, dont il a pris la tête en 1997 après en avoir été le numéro deux.

Ambroise Fayolle est aussi un spécialiste des pays émergents. Il a travaillé au sein du Club de Paris, qui réunit les créanciers publics des pays en voie de développement. Il a également été conseiller aux départements Afrique du FMI. Son nom avait également circulé parmi les candidats potentiels de la France au directoire de la Banque centrale européenne en 2011 avant que le choix ne se porte sur Benoît Coeuré.

Période délicate

Si son prédécesseur Philippe Mills aura eu à affronter la crise de la zone euro, Ambroise Fayolle, lui, devra probablement faire face à la remontée des taux d'intérêt sur la dette des pays qui étaient jusque là considérés comme les plus sûrs. Autour de 1,70% il y a seulement six mois, les taux français à 10 ans évoluent désormais autour de 2,15%.

A court terme, l'ère des taux négatifs pourrait prendre fin. Cet après-midi, la France a emprunté 7,581 milliards d'euros à court terme sur le marché. A l'issue de cette opération, les taux sont ressortis en hausse. Pour la première fois depuis début juillet, ils ne sont plus négatifs, a annoncé l'Agence France Trésor.