La Tribune

La fuite de gaz "non toxique" ressentie de Rouen à Paris provient d'un site classé Seveso

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  272  mots
Des émanations de gaz "non toxiques" selon la prefecture de Seine-et-Marne et provenant d'une usine chimique de Rouen ont été ressenties jusqu'en région parisienne. Ce site appartenant à la société Lubrizol, qui produit des lubrifiants, est classé Seveso.

De Paris à Rouen, une odeur de gaz flotte dans l'air ce mardi. Un dégagement gazeux qui provient de l'usine Lubrizol, spécialisée dans les produits chimiques et située entre Rouen et Petit-Quevilly. Ces émanations de ce gaz, poussées jusqu'en région parisienne par le vent, ne sont pas "toxiques" affirment de concert la préfecture de Seine-Maritime et le ministère de l'Intérieur. Une information confirmée à l'AFP par l'officier d'astreinte de la sécurité civile du département, Laurent Mabire. Le gaz concerné est du "mercaptan, le gaz qui donne son odeur au gaz de ville. Il est sans danger", a-t-il précisé.

Des riverains inquiets

Ces émanations, à la suite desquelles des personnes se sont plaintes de "maux de tête" et de nausées ont inquiété les riverains. Depuis lundi soir, le standard du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) de Seine-Maritime est saturé à cause des appels concernant ces odeurs. La Préfecture a même demandé aux usagers d'éviter d'encombrer les lignes des secours en se limitant aux urgences.

Classement "Seveso"

"On a bon espoir que ça se termine dans la journée", a indiqué une porte-parole de la société Lubrizol à l'AFP. Selon elle, la fuite proviendrait d'une "instabilité" chimique lors d'un mélange produits. Un premier incident se serait déjà produit en 1990 mais les vents avaient alors poussé les odeurs vers les côtes de la Manche. Le site en question, qui produit des additifs pour lubrifiants et pour peinture, est classé "Seveso", norme de sécurité européenne pour les sites industriels potentiellement à risques.

 

Réagir

Commentaires

Hugo  a écrit le 22/01/2013 à 17:27 :

Rappelons que Merkel et Thatcher sont chimistes. Les bas n'est-ce pas une belle invention, ou bien les médicaments? Devons-vous produire à l'export ou bien faire des papiers dans le mille-feuilles, telle est la question.

Robert  a écrit le 22/01/2013 à 16:31 :

Le Mercaptan pas dangereux ? Relisez les fiches de sécurité! On nous refait le nuage de Tchernobyl !

flower-power  a écrit le 22/01/2013 à 16:20 :

remarquez ca sentait déjà le gaz avant entre la France et l'Angleterre ... france info dit cet après midi que le nuage va aller jusqu'à Londres, par contre en Angleterre les autorités anglaises, assaillies par téléphone elles aussi, ne déroulent pas le tapis rouge par contre à cet invité surprise ...

Alors  a écrit le 22/01/2013 à 15:45 :

Tout ceci n'explique pas la cause des émanations.Pour un site classé Seveso avec des prescriptions sécuritaires très importantes on aimerait en savoir plus.

yvan  a répondu le 22/01/2013 à 16:01:

Arrêtons dans la parano. J'ai déjà vécu une fuite de mercaptan en raffinerie, ça arrive. Et ça pue au point que dès que la fuite est finie, tout le monde se dépêche d'aérer les locaux tellement c'est infernal. Mais comme c'est prévu pour sentir... Comme disait le collègue responsable sécurité : "Ce n'est pas la pollution qui sent le plus qui est la plus dangereuse..."

missiles  a répondu le 22/01/2013 à 17:50:

Ça ne répond toujours pas à la question de @Alors

yvan  a répondu le 22/01/2013 à 19:21:

Lorsque j'ai visité Lubrizol en 2003, le site m'a paru un peu léger tant au niveau organisation des équipements que pour la sécurité. Maintenant, il est clair que 10 ans après, ce constat n'a plus aucune valeur, mais... Une chose est certaine, il vaut mieux qu'une erreur de manip de ces chimistes n'entraine qu'une production de mercaptan qu'autre chose.

roro  a écrit le 22/01/2013 à 14:07 :

Tout ceci n'est il pas le résultat d'économie de maintenance ou de personnel qualifié dans la fabrication,
à tirer sur l'élastique....ah ces actionnaires qui en veulent toujours plus ! Parisot...ton opinion ?

Asimo,  a écrit le 22/01/2013 à 13:47 :

Seveso, çà sonne comme une grosse cata industrielle qui va nous tomber dessus : c'est bon pour faire trembler dans les chaumières.
Il n'y a eu qu'un mort à Seveso : le directeur de l'usine assassiné par les brigades rouges.

coquille  a écrit le 22/01/2013 à 12:57 :

juste pour signaler dans le titre, que Rouen n'est pas en Seine et Marne.
Merci toutefois pour l'info qui se veut 'rassurante' !

1789  a écrit le 22/01/2013 à 12:26 :

Si ça pue de Londres à Paris et que des gens ont la gerbe, c'est bien que l'usine de Warren Buffet ne cause aucun problÚme !
Circulez, y'a rien a sentir !!!

Mordrakheen  a répondu le 22/01/2013 à 15:49:

il a des usines Warren Buffet??? premiere nouvelle si tous le monde était aussi responsable que lui sur bien des domaines le monde se porterait bien mieux

1789  a répondu le 22/01/2013 à 19:16:

Le holding américain qui détient cette société est propriété de Bershire Hathaway... S'il est plus responsable que bien d'autre, ce n'est pas non plus un enfant de cœur...

Sans danger  a écrit le 22/01/2013 à 12:16 :

Autre accident récent "sans aucun risque pour l'environnement": http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Un-wagon-rempli-d-uranium-deraille-25187240

WRONSKI  a écrit le 22/01/2013 à 11:37 :

Les fuites radioactives ne se sentent pas donc n?existent pas, elles. Mais cela devrait donner des idées aux « nucléaires » : mettre du mercaptan comme traceur des fuites nucléaires?.

RIGHTSKI  a répondu le 22/01/2013 à 15:01:

Un processus de fission de l'atome c'est pas exactement comme une vinaigrette qu'on rallonge avec un peu de sel parce qu'elle manque de goût hein WRONSKI?

WRONSKI  a répondu le 22/01/2013 à 17:15:

Il peut se dégager deux choses bien différentes lors d?une fuite :
- 1- Localement des rayonnements alpha, bêta, gamma, neutrons invisibles mais de portées variables connues et prévisibles. C?est l?irradiation externe.
- 2- Portés par le vent à de très grandes distances, des aérosols, fines particules radioactives émettrices des mêmes rayonnements et très dangereuses car ingérables. C?est la contamination avec irradiation interne et externe.
La trajectoire de ces aérosols est difficile à prévoir et à détecter d?où la tendance à les cacher d?où l?idée (pas si farfelue que vous) d?utiliser un traceur?

MERCAPTAN MSDS  a écrit le 22/01/2013 à 11:26 :

INHALATION:
Short Term Exposure:irritation, nausea, difficulty breathing, headache, symptoms of
drunkenness, bluish skin color, convulsions, coma
Voila un extrait de la MSDS du produit

WRONSKI  a répondu le 22/01/2013 à 11:54:

Il faudrait aussi donner les concentrations : à partir de quel seuil il se sent, à partir de quel seuil il est toxique. Le mercaptan est mortel si vous le respirez pur.
Un verre de vin est un plaisir, deux litres sont toxiques, dix litres sont mortels....

tony, chercheur chimiste  a écrit le 22/01/2013 à 11:19 :

cest quoi le nom du gaz? cest secret defense?

@Tony  a répondu le 22/01/2013 à 13:42:

Faut investir dans une canne et un Labrador mon vieux c'est du mercaptan.

amnésique  a écrit le 22/01/2013 à 10:20 :

voilà une démonstration claire de l'origine des pollutions: ce n'est pas toujours la circulation automobile sur le périphérique qui pollue Paris mais Airparif et Delanoe ne regardent que ce qu'ils veulent détruire.

Lutner  a répondu le 22/01/2013 à 10:34:

commentaire type classé Seveso...

1400  a écrit le 22/01/2013 à 10:19 :

Question de bon sens: Si la population se plaint de maux de tête et de nausées, c'est bien que ce gaz est toxique sinon le corps ne réagirait pas de cette façon. Par contre, il n'est peut être pas fatal.