La Tribune

Retraites complémentaires : les pensions évolueront moins vite que l'inflation

Copyright Reuters
Jean-Christophe Chanut  |   -  565  mots
La désindexation des retraites complémentaires et peut-être ensuite des retraites tout court, est en marche. Patronat et syndicats, gestionnaires des régimes complémentaires Arrco (salariés) et Agirc (cadres) se sont réunis aujourd'hui pour tenter de trouver des mesures urgentes pour renflouer ces régimes en grande difficulté. le Medef propose, à titre conservatoire, de revaloriser, le 1er avril, les pensions d'un montant inférieur de 1 point à celui de l'inflation. Une règle qui pourrait s'appliquer aussi pour les deux, voire les cinq années suivantes. Les syndicats, eux, demandent une hausse des cotisations. Les partenaires sociaux se retrouveront le 14 février. Des réponses définitives devant êtres apportées le 7 mars au plus tard.

Retraites complémentaires : on entre dans la dernière ligne droite ! Ce mercredi 6 février, patronat et syndicats gestionnaires des régimes de retraites complémentaires du privé Arrco (salariés) et Agirc(cadres) ont tenu une quatrième séance de négociation « pour sauver » ces régimes dont la situation financière est en grande difficulté. Ensuite, ils se reverront le 14 février, avant l'ultime réunion du 7 mars. Le temps presse pour les 11 millions de retraités concernés qui se demandent de combien seront revalorisées leurs pensions le 1er avril prochain.

Les pensions  revalorisées d'un montant inférieur de 1 point à celui de l'inflation durant trois ans ?

De fait, si rien n'est fait, le déficit Agirc-Arrco dépassera les 10 milliards d'euros en 2017 et les réserves financières seront épuisées dès 2017 pour l'Agirc et en 2020 pour l'Arrco. Dans ce contexte, patronat et syndicats doivent trouver à très court terme des solutions drastiques. Parmi elles, lors de la dernière réunion, le Medef a proposé de ne pas revaloriser les pensions du montant de l'inflation. Ce que l'on appelle la désindexation. Selon le dernier schéma présenté par l'organisation patronale ce 6 février,  il s'agirait de revaloriser les pensions à un niveau inférieur de 1 point à celui de l'inflation non seulement pour 2013 mais aussi, au moins, pour les deux années suivantes. Et si cela ne suffit pas, il pourrait être décidé d'appliquer la même désindexation pour encore deux années supplémentaires, soit jusqu'en 2017. L'économie réalisée avoisnerait les 4 milliards sur trois ans. Une mesure purement conservatoire que la CFDT pourrait éventuellement « avaler » si les petites retraites (de l'ordre de 1.100 euros) en son exemptées. En outre, le montant des pensions de réversion serait abaissé de 60 à 56% du niveau de la pension versée au conjoint décédé.

Le Medef contre une hausse des cotisations

Pour leur part, ces mesures étant insuffisantes, les syndicats, unanimes, réclament une hausse des cotisations pour les retraites complémentaires. Sachant qu'une revalorisation de 0,1 point représente une rentrée de 600 millions par an. Aussi, FO propose une augmentation de 1 point de la cotisation (0,6% entreprise et 0,4% salariés) ce qui permettrait de faire "rentrer" entre 5,6 et 6 milliards d'euros par an. Les autres organisations, elles, ne sont pas encore arrêtées sur le niveau de la hausse ni sur son calendrier.  A ce stade, bien entendu, le Medef ne veut pas en entendre parler, d'autant plus qu'il vient d'accepter une hausse des cotisations chômage pour certains contrats à durée déterminée dans le cadre de l'accord sur l'emploi du 11 janvier. Le sujet des cotisations sera bien entendu de nouveau évoqué le 14 février.
Mais, d'ores et déjà, l'idée de Laurence Parisot de « flécher » les cotisations famille vers les retraites complémentaires est jugée pas acceptable en l'état. Cette question renvoie à celle, plus large, du financement de la politique familiale (cotisations ou fiscalité) en débat depuis quelques temps. Ce n'est que lorsque un nouveau financement de la politique familiale aura été proposé par le Haut conseil pour le financement de la protection sociale que les «anciennes » cotisations famille pourront alors éventuellement être orientées vers les retraites complémentaires... Ce n'est pas demain la veille et quid alors de la baisse du coût du travail ?
 

Réagir

Commentaires

RAS LE BOL  a écrit le 15/06/2013 à 15:51 :

pourquoi certaines boite interim nous font payee une partie de leur charge patronnale a notre insu . je m explique au niveau de la retraite complementaire le taux empoyeur=4.5% le taux salarie=3% j ai verifie sur ma fiche de paie de ce mois ci taux employeur=3.75% taux salarie=3.75%

jean  a écrit le 02/03/2013 à 20:44 :

le gouvernement va faire les poches des vieux; du privé cela s'entend;bravo;!il ne risque pas de défilé de béquilles;
il n'y a pas assez de yachts dans les ports, de chateaux et de résidences secondaires;et les élus pourront continuer à cumuler; et où sont passés les journalistes si virulents fût un temps?
J.A

Berto  a écrit le 16/02/2013 à 10:14 :

Voilà on y arrive la france des pauvres, on travaille 47 années on cotise pour qui pourquoi
on revend tous et on va sous les ponts, mais voilà eux tous c'est grand qui nous coute,
des millions euros par mois, il auront pas de probléme à la fin du mois,et ils aurons une
bonne retraites ils ce foutes bien de nous les retraitées, données leur 1100? par mois?
Faite le compte le nombre de ministres, tout les conseillées qui sont autour,le nombre de sénateurs et tout les conseillées,le nombre de députées,et tout les conseilées.
Les présidents de régions,les présidents du conseil général, et tout les conseillées
Faite le compte combien cela nous coute par mois,Alors messieurs du président Hollande
plus petit des conseillées,reduisser vos salaire et la france ce portera peut étre Mieux

Baykal  a écrit le 12/02/2013 à 22:17 :

Bjr les caisse sons vide cet la fautes des retraites ? Ils ons traveller's toutes leurs vie et les hommes politiques joue avec les retraites j'ai travalles toutes m'as vie c est mas retraités si ils y a indexation des pesion gel des cotisations gel des impôts gel du gaz gel des tout arrêtés avec 1000 euros part mois je suis riche les retraites c est pas moutons respectés les retraites svp

nenette  a écrit le 12/02/2013 à 14:13 :

et si on surveillait toutes les retraites qui sont versé aux retraités qui repartis dans leur pays d'origine et qui sont morts sans être déclarés décédés et que leur descendants continue de percevoir sans aucun contrôle.E voilà de l'argent trouvé .

tatou  a écrit le 09/02/2013 à 10:41 :

avoir travailler toute une vie,ont préfère donner a tous ces gens qui arrivent de partout,et pénalisé les retraités.j'ai commencer a 14ans.

mulder  a écrit le 08/02/2013 à 11:55 :

@ Face à la société aux quelle nous devons faire face, de descendre dans la rue pour scander tout les problèmes de la société, emploi, chômage et j'en passe que le gouvernement soit socialiste ou de droite c'est toujours la même difficulté l'état quelque soit le président élu sera obliger de faire des projets de loi pour résoudre tout ces problèmes, vous voulez une justice populaire ou une justice du Front national qui eux seront plus directe.

mf  a répondu le 08/02/2013 à 12:55:

Descendre dans la rue pour montrer sa désapprobation . Certes nous sommes dans une impasse mais qui nous y a conduit ? Si nous n'étions pas surendettés nous traverserions cette crise sans trop de difficultés. S'interroger sur les causes de cette situation? sur les responsabilités ?

mulder  a répondu le 10/02/2013 à 20:27:

@ mf : chacun fais ce qu'il veut et je ne m'interroge depuis bien longtemps sur les causes de cette situation et de ses responsabilités, peut-être vous allez pensez que je suis un opportuniste, mais en France on à la droit encore de s'exprimer sur un sujet ou un autre.

mf  a répondu le 11/02/2013 à 10:43:

Tous les commentaires sont intéressants .Que l'on partage ou non leur contenu . Chacun à son histoire dans l'histoire .

les nantis  a écrit le 08/02/2013 à 7:58 :

AGIRC-ARRCO Nous sommes face à la determination socialiste de diminuer coute que coute les petits. Vive la rue pour retablir l'ordre et le socialisme

Vive le regime socialiste  a écrit le 07/02/2013 à 19:23 :

L'heure de la verité ou celle de la traitrise

Pierre Kiroul  a écrit le 07/02/2013 à 18:23 :

Ce papier me semble tout à fait définitif sur le sujet.

mf  a répondu le 08/02/2013 à 7:43:

Qu'attendons nous pour descendre dans la rue ? Accepter sans rien dire est ce la solution ?

mulder  a répondu le 10/02/2013 à 20:29:

@ mf on à déjà descendu dans la rue pour quoi pour rien

mf  a répondu le 11/02/2013 à 13:00:

Compte tenu des difficultés rencontrées sur le plan économique nous ne pouvons pas attendre un miracle . Sauf erreur de ma part la réforme des retraites ne concerne que le privé . Voici les étapes :2012 état des lieux du système , début 2013 pistes de la réforme , à partir de 2013 concertation sur la base des conclusions de la commission . Comme vous le savez en 2013 pour certains retraités il y a le prélèvement de 0,3 pour cent suivi d'autres mesures sur le plan fiscal et actuellement nous en sommes à la désindexation des retraites complémentaires . Qu'en sera t-il demain ? C'est la raison pour laquelle il est important de se faire entendre .

ludo  a écrit le 07/02/2013 à 18:03 :

essai

Patrickb  a écrit le 07/02/2013 à 17:35 :

Moi j'ai commencé à la mine à 12 ans : je poussais les wagonnets avec mes petits bras musclés. Je suis décoré de la croix de guerre car en 44 au pont de Bénouville, j'ai repoussé un régiment de Panzer. Pendant la guerre, j'ai aussi failli sauver Jean Moulin mais j'ai été blessé dans la fusillade. J'ai travaillé pendant 76 ans et cotisé tout autant. J'ai fait le calcul : moi et ma femme avec nos 544 trimestres de cotisations, normalement on aurait droit à 8.000 euros de pensions par mois ! Seulement on s'est fait avoir par les jeunes qui n'ont pas leurs 42 ans de cotisations et qui viennent nous donner des leçons, alors qu'en 45, on travaillait 18 heures par jour et qu'on se nourrissait à coups de tickets de rationnements ! Dieu sait que c'est pas bon le carton ! En 68, j'étais étudiant à Nanterre avec VoltR, Raymond, Penmorre et Papy Ponzy et on a pas fait que les zouaves avec les filles, contrairement à ce que disent les mauvaises langues. On a lutté sur les barricades pour créer des richesses et travailler plus pour gagner plus. D'ailleurs pendant qu'on était aux affaires, vous avez tous vu que la France avait des excédents. Maintenant, je vis en Russie où les jeunes sont sobres (ils ont arrêté de boire de la vodka) et travailleurs. Tous les français courageux viennent ici d'ailleurs. Les français courageux comme moi, chef d'entreprise à temps plein malgré mes 82 ans et qui en plus prend le temps de commenter sur la Tribune ! Prenez-en de la graine les jeunes, au lieu de vous plaindre. Signé un boomer fier de l'être !

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 18:06:

Excellent ! Tout est dit, vive les 68tards...

Raymond  a répondu le 07/02/2013 à 18:15:

Mon cher Patrick, je reconnait là ta modestie ! Tu a oublié de nous parler de ta prise de Dien Bien Phu et de ta guerre d'Algérie en qualité de para-commando-légionnaire-nageur de combat-pilote de Rafale ! Sans compter ton combat pour sauver le Larzac ! Tu as bien mérité ta retraite...

Jean Peuplu  a répondu le 07/02/2013 à 18:15:

ça alors ! repousser les panzers en 44 et être encore étudiant en 68, ça mérite bien la croix de guerre. Même deux. Et un supplément de l'Arrco.

Réaliste  a répondu le 07/02/2013 à 18:35:

Mon cher papy arrêtez de faire votre cinéma car votre CV de héros de guerre ne colle pas avec la réalité.
Vous dites avoir 82 ans et avoir cotisé pendant 76 ans, pourtant dans la première ligne de votre commentaire vous dites avoir commencé à travailler à l'âge de 12 ans. Excusez-moi mais çà ne colle pas avec la soustraction. ! Vous dites que vous êtes décoré de la croix de guerre pour avoir repoussé à vous tout seul tout un régiment de panzer (Rambo avant Sylvester Stallone) en 1944 donc à l'âge de 13 ans puisque vous êtes né en 1931 d'après mes calculs. Quel exploit extraordinaire pour un gamin de 13 ans ! Et curieusement après tout ce parcours digne d'un roman de science fiction vous êtes étudiant à l'université de Nanterre en 1968 à l'âge de 37 ans sans avoir fait la moindre étude scolaire puisque vous avez commencé à travailler au fond de la mine à l'âge de 12 ans comme pousseur de wagonnets. Quel beau métier ! Et maintenant comme vous avez certainement fait fortune grâce à votre superbe intelligence et à votre génie des affaires vous êtes parti vous installer en Russie (avec vos 544 trimestres de cotisation retraite) ou j'imagine vous avez dû croiser l'acteur Gérard Depardieu chez le Président Poutine. Je savais bien que vous étiez dans le cinéma mais à ce point là !!! A quand votre prochain film dans la rubrique de presse de la TRIBUNE ? Qu,on rigole un peu...

Josiane  a répondu le 07/02/2013 à 18:58:

Raymond : au lieu de faire le malin avec tes copains, tu pense à valider la grille de Loto ?

@ réaliste  a répondu le 07/02/2013 à 18:59:

C'est ça la magie des 68tards comme Patrickb !

Réalisre pour papy Rambo.  a répondu le 07/02/2013 à 19:16:

Ah au fait j'ai oublié de vous dire.... Puisque vous dites dans votre commentaire que les Russes ont arrêté de boire, je pense qu'il serait vraiment temps pour vous de faire pareil mon petit papy Rambo bien aimé...

Flamby  a répondu le 07/02/2013 à 20:59:

@ Patrickb: +1 ! Moi aussi j'ai des petits bras...

élu PS  a écrit le 07/02/2013 à 17:20 :

Afin de ne pas grossir le rang des retraités et de peser sur les régimes, le gouvernement vient de décider de reporter le non cumul des mandats à 2017. Les projections de nos économistes les ont convaincu.

Flamby  a répondu le 07/02/2013 à 19:56:

euh, euh, euh .!!!

solene  a répondu le 07/02/2013 à 23:57:

ah bon ? parce qu'un élu est un travailleur ? il faudrait au moins que le salaire soit au prorata des heures, et donc 2 emplois, somme des salaires divisée par 2. Et comme ils sont responsables du chômage, de la dette et de la dépense publique, leur place est au chômage sans indemnité, pour faute lourde !

elles se suivent mais ne se ressemblent pas  a écrit le 07/02/2013 à 17:14 :

Il y a eu les générations travailleuses : celle de la guerre 14, celle de 45, les générations profiteuses : la belle époque, les boomers. Dire que ces derniers traitent les jeunes de "cigales" alors qu'ils ont eu un comportement de jouisseurs toute leur existence...

Retraité EDF  a écrit le 07/02/2013 à 16:59 :

Il est urgent de faire un audit sur les caisses AGIRC-ARRCO et d'évaluer le coût véritable des centaines de milliers de départ en préretraite à 55 ans ! Ce scandale dure depuis plus de 30 ans, les fonctionnaires en ont marre d'être les boucs émissaires de la gabegie du privé !

Actif du PRIVE  a répondu le 07/02/2013 à 22:31:

Comment pouvez-vous crier au scandale vous retraité EDF qu a bénéficié d'une retraite anticipée et de surcroit ne paie pas l?électricité. Je pense que vous n"avez rien a redire sur les retraites du privé.

marie  a répondu le 07/02/2013 à 23:59:

mais c'est le privé qui te paye, et beaucoup trop pour financer votre CE qui coûte 4% du CA !!!

Photo73  a écrit le 07/02/2013 à 16:10 :

Coquilles : "Des réponses définitives devant êtres apportées le 7 mars au plus tard. " être
"en son exemptées." sont
"réalisée avoisnerait les 4" avoisinerait

Provocation  a écrit le 07/02/2013 à 16:05 :

On va faire un peu de provoc pour faire unpeu relativiser les 68ard et fonctionnaire et para-fonctionnaires FRANCAIS assis sur les acquis non financer: Je les invites a se renseigner sur le sort des anciens partout dans le monde, sur l age de departs..... Petit histoire il n y pas si longtemps, et c est encore pratique par certains peuple Inuits, Indiens ou d Amazonie... L ancien qui ne peut plus servir a la communaute ou devient un fardeau quitte le groupe et subsiste seul (souvent pas longtemps) jusqu a son DECES!!!! Si vous ne voulez pas qu a force de bloquer toute reformes on en vienne a ce genre de chose tres bien decrit dans des oeuvres de fiction comme Soleil Vert, Time out..... Va peut etre falloir vous rendre compte que ce n est plus possible! La pire derive que pourrait amener vos blocages seront la revolte, l eugenisme et le retour de camps de la morts ou une politique d euthanasie passe un certain age...... Et parti comme c est parti, le Francais etant beaucoup plus raleur et revendicatif que le Grec, l Espagnol ou l Italien ca pourrait arriver plus vite qu on ne croit......

Jean-Jean  a écrit le 07/02/2013 à 15:29 :

j'ai fait une petite erreur, à propos du titre d'un article paru en 2004 que tout le monde devrait avoir lu. il est encore en ligne c'est "Enquête sur un scandale d'état" (le point.fr)

pemmore  a écrit le 07/02/2013 à 15:08 :

Ce problême me rend perplexe, j'ai toujours appris que la retraite sec soc était à répartition et complémentaire à capitalisation, ça veut dire que mon patron versait de l'argent qui était placé en attendant que je prenne ma retraite.
Question ou est passé tout ce fric?
Ne pas me dire que nous sommes trop nombreux puisque gràce à la cigarette et l'automobile la moîtié des potes de ma classe de certif ne sont plus de ce monde.
L'argent arriverait dans la poches d'autres régimes le gouvernement y ayant mis ses sales mains comme d'habitude (mutuelles par exemple)
Trop fort pour la générosité sur notre dos.

mulder  a écrit le 07/02/2013 à 15:05 :

@ il cavalière : commentaire simpliste, bravo

le régime pour tous  a écrit le 07/02/2013 à 14:48 :

un seul régime de retraite, un seul régime de travail CDI et CDD, pour tous suivant le slogan à la mode, pour les travailleurs, les fonctionnaires, les politiques et on va voir qu'il est facile de ré-équilibrer les comptes et d'ajuster au mieux, et au moins on sera solidaire, ce sera la justice dont on nous parle, non ? alors flanby, on y va ? tiens mais pourquoi il se met la tête dans le sable ?

Pascal C  a écrit le 07/02/2013 à 14:45 :

Je crois qu'il n'y a pas de honte à avoir envers telle ou tellé génération. Et le problème, ne l'oublions pas, n'est certainement pas limité à la France ! En réalité, c'est un monstrueux résultat de la perte progressive de culture et de civilisation de nos sociétés contemporaines, au profit de la sur-consommation, du plaisir immédiat, de la facilité. Rarissimes étaient ceux qui, dans les années 70/80, avaient entrevu la débâcle actuelle : Tout le monde il était beau, il était gentil... On rêvait de mille choses apparemment merveilleuses, d'un avenir chantant, de connaître une liberté totale pour "s'éclater", et une débauche d'humanité prodiguée à tout-va aux populations migrantes (cf. les soins dispensés gratuitement aux Tchétchènes, Géorgiens, Roumains déferlant vers notre pays) au prétexte idiot du "pays-berceau-des-Droits-de-l'homme", etc. Le monde économique étant ce qu'il est et sera encore tant que le spirituel aura été baillonné par le matériel et le social, toutes les voies de "modernité" ainsi aperçues ont été phagocytées par le commerce, le mercantile, le financier, et la dépense sociale inconsidérée. Nous avons tous cru (moi y compris) que le monde était une révolution en marche; or, nous n'avions que de la poudre aux yeux devant nous, de l'enfumage, un double-rideau... Comme les Nord-Américains, nous avons TOUS cru bon d'emprunter, et emprunter encore, car il nous fallait avoir les plus belles autoroutes, les plus beaux bâtiments, les plus éclatantes fabriques à culture artificielle subventionnées, le plus beau (et le plus coûteux) "système-social-que-le-monde-entier-nous-envie", un barda de chaînes de télévision bien inutile, etc. Et tant d'autres dépenses... La réalité nous rattrape aujourd'hui. Après la fête, il faut payer. Nous allons payer. Et ça n'est que le commencement.

mf  a répondu le 08/02/2013 à 13:22:

Réponse à JPlemo Analyse très intéressante .A partir de ces constats comment se faire entendre ? Demander des explications , des comptes ? Etre force de propositions .

jplemo  a écrit le 07/02/2013 à 14:38 :

Pour faire une vraie réforme des retraites, il faut déjà commencer par avoir du courage politique, faire une vraie pédagogie et engager une vraie réforme, à commencer par :
- réformer la gestion du système, c'est à dire les acteurs eux-mêmes de la gestion paritaire qui ont conduit malheureusement tout le système contre le mur, c'est à dire à la faillite, bien aidé certes par nos élites, gouvernements successifs et l'Administration.
- Remettre à plat tout le système, signifie éliminer tous les avantages excessifs de certaines catégories professionnelles de salariés (régimes spéciaux), y compris ceux des fonctionnaires mais surtout à commencer par tous les élus (montrer l'exemple Messieurs !!).
- Faire toute la transparence et la lumière sur la gestion des différents régimes de retraite avec des comptes-rendus de gestion périodiques; c'est quand même assez éloquent de voir que nos régimes de retraite sont dans la plupart des cas très mal gérés et que l'on s'aperçoit que certains type de placements type "Madoff"" ou spéculatifs dans certaines institutions de retraite et prévoyance sont utilisés; on ne voit jamais de rapport, ni de sanction, ni de remplacement de personnes, ni de réforme... Tout est en catimini; pour vivre mieux restons cachés; A ceci près, c'est que tous ces gens travaillent avec l'argent public, notre argent, et qu'ils ne rendent jamais de compte à personne, tout va bien!!!!!! Jusqu'au jour où l'on découvre comme par hasard que le système va imploser et que là il n'y a pas d'autres moyens de présenter tout simplement la facture; et c'est ceux là mêmes qui nous ont emmené dans le mur, qui comme par hasard, nous proposent la solution (réunionites, plan, évaluation, projection...et j'en passe), mais surtout à la fin de payer l'addition; car au final le dindon de la farce c'est car nous payons de plus en plus pour toucher chaque jour de moins en moins (hallucinant non!!!).

- Re-facturer dans le temps tous les acteurs économiques qui ont depuis plus de 25 ans, avec l'appui de nos élites et politiques, recouru au système de la pré-retraite et fait payer sur le dos de la collectivité les préretraites sur tout le système de la retraite,

- En conséquence, taxer toute entreprise avec un forfait minimum réduit du coût de la non cotisation au système pour tout licenciement conduisant la personne au chômage (sur sa période de chômage effectif) afin de pérenniser le système de retraite et créer un fonds de capitalisation; cela aurait le mérite de faire réfléchir les entreprises et de pas systématiquement transférer le coût de l'incompétence ou du manque de vision stratégique des entreprises sur la collectivité; ce serait aussi une façon aussi d'assumer leur Responsabilité Sociale d'Entreprise- RSE, elles qui le proclament de plus en plus haut et fort; d'autant plus étonnant au moment où regardons arriver les wagons de chômeurs à "Pôle Emploi" ou dirais-je plutôt au "Pôle Chômage".
- Mettre en place des solutions supplémentaires de retraite collective et/ou individuelle par capitalisation qui soient facultatives et sans opposition au système de retraite par répartition, mais complémentaires, mais aussi gérées d'une toute autre manière.

En conclusion, changer toutes les règles et les acteurs mais cela passe aussi par plan Marschal de la fiscalité française (qui est devenu l'outil le plus performant qui soit à fabriquer le déclin par la renonciation à l'engagement à l'investissement et donc pour finirà créer du chômage.
Personnellement je gère ma retraite depuis l'age de trente ans car j'étais parti avec le postulat que j'en aurai pas. Malheureusement, je ne me suis pas trompé; on les politiques et les élites que l'on mérite.
Cela a nécessité des choix de vie, parfois des privations mais aussi des obligations; aujourd'hui grâce à ses efforts durant toute ma vie j'aurai une retraite acceptable, à moins que nos faussoyeurs politiques et élites de tout bord, ne trouvent encore des idées malsaines de spoliation; c'est à dire nous faire encore payer leurs erreurs de gestion à la fois pour éponger les dettes et les déficits mais aussi qu'ils puissent continuer à exercer leur sport favori, l'abus de biens sociaux pour lequel beaucoup d'entre eux, devrait répondre. Ils ont déjà commencer à le faire lorsque l'on voit l'alourdissement aveugle et incohérent de la taxation de l'épargne qui n'encourage plus la prise de risques et l'investissement à long terme.

Retraité EDF  a répondu le 07/02/2013 à 16:50:

@ jplemo: très bonne analyse, vous pointez très bien ce scandale des préretraites !

@Retraite EDF  a répondu le 07/02/2013 à 17:18:

Ok on l applique a vous et votre entreprise aussi alors??? et a tous les organes parapublique parti comme vous a 50/55 ans... §Dans le meme ordre d idee on vous demande de rembourser la partie de votre retraite payee par l Agirc et l Arco.

Jean-Jean  a répondu le 08/02/2013 à 15:20:



Bien entendu ,je suis d'accord avec vous.Particulièrement sur les points concernant la modification des régimes particulier des politiques,comme des fonctionnaires et des régimes spéciaux. Mais, je ne vois pas comment on peut revenir sur des mécanismes aussi complexes que le cas de la CNIEG par exemple . Pour l'AGIRC-ARRCO on ne sait pas par exemple quel est l'organisme financier qui gère nos caisses aux noms divers qui payent les retraites et dont les frais de fonctionnement s'ajoutent les uns aux autres.Les "négociateurs sociaux" ne sont sans doute pas étrangers à des décisions favorisant tel ou tel classe sociale.Il est vrai que comme pour les politiques c' est nous qui les avons mis en place !!!De plus ce sont eux qui vont encore devoir discuter de la réforme à venir. Pour retablir un semblant de justice les mesures à prendre devront se faire sur 15 ou 20 ans sinon les modifications ne seront pas acceptables . De toute façon ceux qui sont actuellement avantagés sont prêts à tout pour garder leurs prilèges..J'ai déjà écrit dans le même sens que vous et un lecteur m'a répondu" si l'on touche aux régime spéciaux, la France sera à feu et à sang"et un autre " les manif contre le mariage pour tous ne sont qu'une garden partie,face à notre colère ". Alors je vois mal les politiques, eux-même parmi ceux qui devraient voir leur régime remis en cause, prendre les décisions courageuses qui s'imposeront pourtant un jour.

Chris  a répondu le 08/02/2013 à 15:51:

Eh bien y a pas 36 solutions>>>>> Suppression du systeme et adoption d un mix entre retraite par points et capitalisations.
Pour le constat oul audit comme vous voulez laissons faire la cours de comptes mais rendons ses avis OBLIGATOIRE et non plus consultatif. accessoirement on fait de meme avec toute la solidarite des niches fiscale aux revenus sociaux.... Probleme y aura t il un politique avec assez de C..... pour le faire

IL CAVALIERE  a écrit le 07/02/2013 à 13:59 :

Il suffirait de supprimer les allocations chômage et reverser les cotisations au bénéfices des retraités même si leur pension dépasse le salaire moyen des actifs, il faut aussi exonérer les retraités des taxes foncières, de même ne plus comptabiliser leur leur déclaration de revenu les loyers qu'ils perçoivent, laissons aux plus jeunes de régler la facture.

@IL cavaliere  a répondu le 07/02/2013 à 14:54:

non il faut organiser des vieusade et supprimer la retraites de 68ard! n ont qu a vendre leur bien immobilier spolier a leur parents et enfants!

MDR....  a répondu le 07/02/2013 à 14:57:

Quel humour....MdR

floppy  a répondu le 07/02/2013 à 14:58:

et oui. Ce n est quand même pas possible qu on leur a menti pendant des années. Tout ce qu ils ont versé a été mis de côté et on n'attendait plus que leur retraite pour TOUT leur payer ce qu ils ont "versé". Si il n y en a pas assez, il faut taxer plus les actifs. Il faut que la moité des siéges des métros et bus soient réservés aux retraités qui ont tant fait pour la france ces dernières années. La nouvelle génération iPAD, sida etc. n'est pas du tout respectueuse pour les vieux. Les jeunes veulent émigrer pour ne plus payer les retraités? il faut les retenir, les attacher, les obliger à travailler dans des camps... VISION D'UN RETRAITE, QUI EXISTE?
plus sérieusement: plus d'entrées d'argent? on réduit les dépenses (retraites et autre).

mulder  a répondu le 07/02/2013 à 15:50:

@ MDR...vous avez raison pour il calière c'est de l'humour noir

Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 17:22:

@ IL CAVALIERE : +1, je n'aurai pas dit mieux :-)

massa24560  a écrit le 07/02/2013 à 13:57 :

J'ai payé mes cotistions retraites pendandant 162 trimestres sans broncher. début 2008 je me suis apperçu avec la déconsolidatiob des retraites fin décembre 2007 quue je me faisais voler de 8%. Maintenant la politique du MEDEF est de faire baisser les pensions. La ratte à leur tête part en guerre pour celà , bien! Mais que l'Etet confisque 10 % des bénéfices et des bonus au profit de notre système social, surtout qu'il y a trop détrangers qui touchent! Mort aux rats...

RETRAITE SOUS FRANCOIS 1 ER?  a écrit le 07/02/2013 à 13:41 :

A 55 BALAIS LES SOCIALOS M'ONT MIS A LA RETRAITE????2 ANS AUX ASSEDIC ET ANPE POUR RECHERCHE D'EMPLOI???MORALITE """"CHOMEUR""""",,,A 57 BALAIS JE RESTE AUX ASSEDIC MAIS JE NE SUIS PLUS A LA RECHERCHE D'UN JOB????MORALITE LE NOMBRE DE CHOMEURS DIMINUE CONSIDERABLEMENT???LES SOCIALOS FONT COCORICO????POUR PERDRE VOTRE BOULOT VOTEZ SOCIALOS??

Le travail c'est la santé  a écrit le 07/02/2013 à 13:37 :

J'ai bientôt 50 balais. Si je garde la santé, ça ne me dérangerait pas de bosser encore 20 ans car j'aime mon boulot. Ce qui me dérangerait, ce serait de cotiser de plus en plus pour les feignaisses qui ont décidé de partir en retraite à 50 - 55 ans en espérant que je les entretienne encore 20 ans !

Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 14:42:

@le travail...: une des vraies questions est en effet celle de tous ces régimes spéciaux.

toto42  a répondu le 07/02/2013 à 14:55:

ON EN REPARLE DANS 20 ANS... !

Retraité EDF  a écrit le 07/02/2013 à 13:33 :

Je suis rassuré par les nombreux commentaires montrant que l'escroquerie des préretraites du privé est bien identifié !

@retraite  a répondu le 07/02/2013 à 14:53:

Pre retraite du prive???? mais vous revez la vous etes bien de cette caste a eliminer totalement! Dans le prive on ne vous met pas a la pre-retraite finance par l etat donc le contribuable comme vous l etre. Dans le prive a cause de nouvelles taxes sur le licenciement des anciens (en theorie pour les empecher et devant servir a financer les depart precoces comme le votre), la derniere en date la contribution Delalande on vous licencie et c est la double peine, non seulement on vous vire a 54 ans (la contribution s appalique si je ne m abuse a partir de 55) donc plus tot, donc go chomage car aucune boite ne voudra vous reprendre, sur votre chomage vous payer vos cottisation retraite, et comme votre fin de carriere bien souvent ce sont celle ou vous gagner un peu plus, eh bien le chomage que vous touchez rentre dans le calcul des 25 meilleurs annees.... Et la du coup a la retraite vous touchez bcp moins que vous auriez du!!!! Pendant ce temps vous a 55ans vous ete en retraite, vous toucher tout paye par le contribuable!!!!! La verite elle est la vous siphonez et les retraites du prives, et le chomage des inactif et les salaires de jeunes!!!! Une caste a eradiquer vous dis-je!!!! SNCF/RATP/EDF/GDF/Fonction publique>>>>> Privatisation des contrats pour vous remettre au SERVICE DU PUBLIC et meme systeme de retraite/chomage pour tous

bartg  a écrit le 07/02/2013 à 13:32 :

Et hop un coup d inflation apres à 20 %/an pendant 5 ans...les retraites sont sauvées....les retraités moins surs....

CAISSES ? à qui profite le CRIME !  a écrit le 07/02/2013 à 13:11 :

QUI puisent dans les caisses? Régimes spéciaux et fonctionnaires !! on remplit les caisses d'un côté et d'autres se chargent de les alléger allègrement, c'est HONTEUX !! alors, évidemment, on s'en prend aux retraités, sans regarder, et c'est très grave, dans la "bonne direction " ! les individus n'ont meme plus actuellement, un raisonnement lucide, objectif, justeTout bonnement LAMENTABLE!!

DerRichter  a répondu le 07/02/2013 à 14:59:

@ CAISSES machin : les retraites du secteur public sont budgétées sur le budget général de l'Etat, il n'existe pas de caisse, myth*mane.

mulder  a répondu le 07/02/2013 à 15:33:

@ derrichter : un ange passe, ainsi qu'un mulet, ou tout ce que vous crachez à la réponse des internautes, je dis chapeau, bis.......

Démographique  a écrit le 07/02/2013 à 13:09 :

Emmanuel Todd, le démographe boomer, avoue qu'il a honte des gens de sa génération. C'est pourtant un socialiste comme c'est pas possible : faut pas demander !!!

flamby  a répondu le 07/02/2013 à 15:30:

On posera la même question à Jérôme Jaffré et à Roland Cayrol !!!!!

mirobeauland  a écrit le 07/02/2013 à 12:43 :

ce qui va arriver, et non seulement pour les complémentaires, mais pour le régime général, c'est qu'il va y a voir une retraite de base, pour tout le monde et les couillons seront les gens qui auront cotisé le plus qui seront les dindons...
je propose une mise en examen de tous les politiques ayant eu des fonctions traitant de la retraite, y compris des présidents de la république et tous les premiers ministres, autres ministres, tous les hauts fonctionnaires, dirigeants de syndicat
et un grand procès sur le sujet avec des condamnations.

Boomer mytho  a écrit le 07/02/2013 à 12:19 :

L'école jusqu'à 16 ans est obligatoire depuis...1959 et l'immense majorité des boomers ne travaille plus après 56 ans d'après l'INSEE, n'empêche que certains viennent tranquillement nous expliquer qu'ils ont commencé à 13 ans à l'usine et bossé pendant 50 ans... Plus c'est gros, plus ça passe (enfin ça c'est ce qu'ils croient) ! C'est comme le mythe des 60 heures de boulot par semaine alors que la majorité a fait 39 puis 35 heures pendant les 3/4 de leur carrière (très courte) etc. Bientôt on va avoir droit à : "j'étais un grand résistant, j'ai libéré Strasbourg des allemands et j'ai reconstruit la France en 45 quand j'avais 1 an et demi"...

Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 13:34:

+1 !

Patrickb (le vrai)  a répondu le 07/02/2013 à 14:43:

ce commentaire +1 n'est pas de moi

pemmore  a répondu le 07/02/2013 à 14:59:

C'est vrai que je serais partisan de remplacer les trimestres (méthode de calcul bidon) par une péréquation d'heures travaillées et on part quand on en a fini soit 75000 heures environ.
On entendrait les flemmards hurler.
Vous avez vu ou l'école obligatoire en 1959 vous aussi vous vous êtes trompé c'est 1969 environ ,l'époque ou on a contruit le collège pour tous qui a tué l'apprentissage.
J'ai eu mon certif été 1962 c'était au choix apprentissage, travail dans des commerces ou chez les paysans (horticulture).
Mon frère né en 51 ça été horticulture.
J'ai eu la chance de réussir à entrer en 4ème.

Jeune  a répondu le 07/02/2013 à 15:25:

+100000000

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 15:33:

Je plussoie !

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 16:36:

à voltR = copie non conforme, c'est petit !

a1039  a répondu le 07/02/2013 à 16:46:

@pemmore : ben si, ce fut le 6 janvier 1959, la réforme Berthoin qui a rendu l'instruction (pas l'école !) obligatoire jusqu'à 16 ans. Après, il a fallu peut-être un peu de temps que les établissements scolaires adaptent les parcours...

Jeune  a répondu le 07/02/2013 à 16:48:

mon +100000 etait pour Boomer Mytho
@Pemmore mon pere est ne en 1947 donc c est un boomer, donc il connait assez bien le sujet l ecole etait bel et bien obligatoire jusqu a 16 ans...... L apprentissage ca fait partie de l ecole!!!!! Donc Boommer Mytho a bien raison, cessez de nous prendre pour des chevres!!!

@ jeune  a répondu le 07/02/2013 à 17:25:

ce qu'il y a de bien chez les boomers, c'est non seulement qu'ils prennent les jeunes pour des jambons mais qu'en plus ils les insultent, alors qu'ils vivent à leurs crochets...

@ Dylan  a écrit le 07/02/2013 à 12:10 :

Ben voyons ! 40 ans d'usine ! Pourquoi pas 50 ? Les boomers partent en retraite (ou en pré retraite ou au chômage indemnisé 3 ans, c'est égal) autour de 57 ans en moyenne ! Faut arrêter d'essayer de nous faire croire que vous avez tous commencé à 13 ans et passé 40 ans en usines ou dans les mines : on ne vous CROIT PAS et ce ne sont pas les chiffres des caisses de retraites !!!

pemmore  a répondu le 07/02/2013 à 14:45:

perso 43 ans, et si je compte 2 étés à 16/17 ans 45 ans.
j'aurais même pu commencer en 1962 à 14 ans comme apprenti.
c'est pas parce qu'on a les trimestres qu'on peut partir.

Merci les boomers  a écrit le 07/02/2013 à 11:59 :

Des dettes et des dettes, des déficits partout et les boomers viennent nous dire qu'ils refusent le moindre effort ? Tout est de notre faute ? alors qu'on était pas né quand ils ont commencé à creuser les déficits ? On rêve ou quoi là ?

Négatif  a répondu le 07/02/2013 à 13:12:

Mon pauvre ami, c'est du n'importe quoi, votre commentaire...

@ Négatif  a répondu le 07/02/2013 à 17:23:

Ben je vois pas bien l'intérêt du vôtre, d'autant que les boomers sont au pouvoir depuis les 30 piteuses et qu'ils ont été infoutus de faire autrement que creuser la dette (1.800 milliards d'euros) et les déficits (rappelez-moi de quand date le dernier budget à l'équilibre ? ) Ca fait mal de voir son portrait dans le miroir, hein les papys ?

à @ Négatif  a répondu le 07/02/2013 à 20:01:

Mon pauvre ami, c'est du n'importe quoi, votre commentaire...

Brodnik  a écrit le 07/02/2013 à 11:51 :

Donc la "vache sacrée" de la répartition était aussi un mensonge ?

Papy Ponzi et Mamy Madoff  a écrit le 07/02/2013 à 11:32 :

Je suis en train de prendre l'apéro dans mon Ryad au Maroc. Je me délecte de ce portrait jaloux de ma génération. Ben oui, fallait naître à la bonne époque les jeunots ! C'est ballot !

Raymond  a répondu le 07/02/2013 à 12:15:

On arrive, on s'incruste! OK? ok! c'est super!

marina  a répondu le 07/02/2013 à 12:43:

MOUUAARRFFF!
pas pour longtemps....
les barbus vont vous jeter à coup de pied au fesses et vous confisquer votre superbe ryad! avec les boniches et larbins à 150 euros/mois corveables à merci....

et puis bien sur bloquer votre compte bancaire que vous été oblige d'avoir puisque vous avez votre superbe ryad au maroc!

retour la queue basse en france....et la misere qui rode...

Lou_Papet  a répondu le 07/02/2013 à 13:36:

J'arrive avec mon pote Patrickb !

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 15:32:

J'en suis !

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 16:38:

à voltR : toujours aussi, minable, copie non conforme

Les 4 générations  a écrit le 07/02/2013 à 11:26 :

1) La génération des "30 glorieuses" = les gens nés avant guerre qui ont bossé comme des fous et reconstruit le pays après 45. La génération qui a fait la France moderne et qui s'est fait mettre sur le côté par les boomers. 2) la génération des boomers qu'on appelle aussi les soixanthuitards = les gens des "30 piteuses" des jouisseurs qui ont endetté le pays à leur profit et qui sont en train de tuer l'économie française. 3) la génération sacrifiée = les quadras et quinquas qui vont payer pour tout le monde : les anciens, les boomers, leurs jeunes au chômage ou en précarité, les dettes des soixanthuitards etc. 4) la génération perdue = les plus jeunes de 20 et 30 ans à qui il reste le choix de se soumettre aux soixanthuitards ou de quitter le pays !

Germain  a répondu le 07/02/2013 à 11:40:

à les 4 générations + 10000 !!! Les 30 piteuses : la période où les boomers étaient aux manettes ! Quel désastre, je crois qu'on ne s'en remettra jamais !

retraité ratp  a répondu le 07/02/2013 à 11:45:

la 5ème génération:la génération pleurnicharde!celle qui veut tout mais sans faire d'efforts!je me suis battu toute ma vie dans mon travail!a50 ans je pense que j'ai bien mérité un peu de repos!

@ les 4 générations  a répondu le 07/02/2013 à 11:50:

Les 68tards aiment tellement le travail qu'ils sont partis en retraite le plus tôt possible, autour de 55-57 ans en moyenne (mais bien entendu, les suivants doivent bosser jusqu'à 67 ans...). Ils font croire qu'ils ont travaillé 60 heures par mois, alors que depuis 81 ils étaient aux 39h00 et qu'ils ont profité pour la plupart des 35h00. Ils aiment tellement les jeunes qu'ils les rançonnent avec l'immobilier. Ils s'aiment tellement qu'ils n'ont aucune solidarité entre eux (exemple : les 68tards hommes qui ont exploité leurs collègues féminines toute leur carrière et qui leur laissent des retraites de misère)

Pascal C  a répondu le 07/02/2013 à 11:55:

5) La génération des moins de 20 ans = La génération des paumés pour la cause ? - De mes enfants, le plus jeune a 25 ans, en CDI (cas rare) : Il envisage sérieusement de partir. La question reste : Où partir ?

pathinder  a répondu le 07/02/2013 à 12:56:

@ retraité ratp eh bien reposez-vous.

Pascal C  a répondu le 07/02/2013 à 12:57:

@retraité ratp - Encore faut-il pouvoir trouver du travail, cher monsieur ! Pas du tout gagné pour les 16/26 ans... D'un côté, un système d'éducation qui oublie (voire refuse, cf. la mentalité de certains enseignants dogmatiques) de préparer les jeunes à la dure compétitivité du monde de l'entreprise (on ne parlera pas de la fonction publique, hors sujet), de l'autre des entreprises, petites, moyennes ou grosses, qui exigent des compétences que les jeunes ne peuvent évidemment avoir. Alors, qu'est-ce qu'on fait ? Voir ma proposition plus bas.

@ Germain  a répondu le 07/02/2013 à 13:18:

Pleurnichez, nous, nous n'avions pas le temps ; génération d'individus qui veulent tout, tout de suite, bien souvent loosers (il y en a pas mal!), alors vous repasserez avec vos gérémiades, allez donc à l'étranger, exportez vous...vous retrouverez le sourire !

Germain  a répondu le 07/02/2013 à 17:21:

Mais qui pleurniche ? Nous on est encore jeunes et on sait travailler ! Alors que d'autres, c'est un peu l'inverse et les temps vont être dur pour eux...C'est pour ça qu'ils pleurent d'ailleurs !

marina  a écrit le 07/02/2013 à 11:10 :

et deja : FIN des REGIMES SPECIAUX!!
et des petits avantages de certains ratp gdf erdf et cie..
les fonctionnaires et autres privilegies de tous poils : elus ,senateurs et autres bons à rien etc........

No2r  a répondu le 07/02/2013 à 11:35:

1% de moins que l'inflation, ce qui veut dire que si l'inflation est déclarée à 0,8% il y aura une diminution des retraites de 0,20%

Pascal C  a répondu le 07/02/2013 à 11:56:

Donc un seule et même "régime" pour tous...

Zek  a répondu le 07/02/2013 à 11:57:

Alors là , vous rêvez ...Ils se sont servis de l'égalité républicaine pour asseoir leurs privilèges et leur domination...

Pascal C  a répondu le 07/02/2013 à 13:40:

@Zek - C'est bien là une des caractéristiques de cette prétendue république égalitaire et démocrate (j'insiste sur l'adjectif "prétendue", que j'aurais pu écrire à "soi-disant") : Inégalités en tout genre et absence totale de sens national. Ambivalence, certes, hypocrisie, bien plus ! A gauche, à droite, au centre, tout le monde se prévaut de la république et de la démocratie. Même aux extrêmes, de Mélenchon à Marine. Pas un pour avancer une idée neuve sur le sujet ! Pensez, on risque bientôt d'aller en correctionnelle si l'on ne pense ou ne dit pas les choses "comme il faut" dans ce pays. Cette attitude politique a un nom : Le totalitarisme. La France est soviétisée, et les oligarchies s'en complaisent, de tout bord et de tout type. La France, comme l'Europe, ne fonctionne que sous l'emprise des "lobbies", groupes de pression, corporatismes. L'hymne national soviétique est, musicalement parlant, bien plus agréable à l'oreille que la Marseillaise, on devrait le substituer à cette dernière !

Plus grand casse du siècle !  a écrit le 07/02/2013 à 10:55 :

Le sacré Patoche pense qu'il s'est payé sa retraite tout seul et d'autres boomers pensent que c'est l'Etat qui paye les pensions ! Marrant comment ils peuvent être à la fois ultra-libéraux et ultra-socialistes nos amis les papys, selon ce qui les arrange ! Ben non, ce sont les caisses de retraite et la réalité des chiffres qui diront ce que seront les pensions ! Tout ce que peut faire l'Etat, c'est faire varier 3 curseurs avec les fameux "partenaires sociaux" : durée de cotisation, taux de cotisation, montant des pensions. Jusqu'à maintenant, les 68tards se sont arrangés et s'arrangent toujours pour se barrer en retraite en moyenne autour de 55 ans. Ils ont tout fait pour graver dans le marbre qu'on ne touchait pas au montant des retraites (tu parle : ils sont 14 millions d'électeurs...) et ils font tout pour allonger la durée de cotisations des générations suivantes (et bien entendu pour pomper de plus en plus le système productif). Ils peuvent couiner mais la réalité est qu'ils ont fait en sorte que la France soit recordman du monde de la part de la richesse consacrée aux retraites = 14% de PIB !!! (et ça ne fait que monter) ! Bien entendu, comme ils savent depuis 30 ans que ça ne peut pas durer au vu des projections démographiques, ils vont maintenant s'arranger pour que les générations suivantes voient chaque année leurs durées de cotisations s'allonger et l'âge pour le taux plein reculer... Ils sont malins ces gens de la génération "Tout Pour Ma G...." Toujours d'accord pour défiscaliser et toujours d'accord pour se faire entretenir, les papys !!! Et pas très courageux : on se cache derrière la "pauvre petite vieille au minimum vieillesse" pour masquer la réalité du montant de leurs retraites : elle est en moyenne supérieure aux revenus de plus de 50% des actifs, (si on parle des messieurs) !

OPQ  a répondu le 07/02/2013 à 11:13:

Allez faire une sieste, ça vous reposera !

Pierre  a répondu le 07/02/2013 à 11:17:

+1, tres bon resume, manque juste le hold up sur l immobilier de ces egoistes.

fanfan  a répondu le 07/02/2013 à 11:18:

Pas objectif! votre roman, vous savez ce que l'on en fait? pour dire n'importe quoi, ce n'est pas la peine de vous escrimer, bon appétit!

@ opq  a répondu le 07/02/2013 à 11:27:

La sieste, c'est un truc de 68tard, surtout la sieste accompagnée, après un "déjeuner d'affaires de 3 heures"...

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 11:27:

J'ai payé pour ma retraite plein pot, au-delà de ce que je devais faire (par obligation) j'ai payé sur 212 trimestres (j'avais différentes fonctions au même moment, d'où plusieurs caisses!) et pourtant ma retraite n'est basée que sur 160 T. Par contre l'état ne s'est pas gêné de piocher dans les caisses du privé, et lui ne payait pas la totalité de ses charges, LA EST LE HOLD-UP ! Payez vos cotisations , faites-les vous piller par l'état et on en reparle, vous verrez que nous avons plus subi que vous ne l'imaginez !

No2r  a répondu le 07/02/2013 à 11:30:

C'est sûr que les "boomers" par définition ,ne réfléchissent pas et ne comprennent rien à rien contrairement aux actifs. Ce qui est sûr c'est que si leurs pensions sont dévalorisées ce sont leurs propres descendants qui seront, jusqu'à la troisième, mis à contribution pour payer leurs EHPAD à défaut d'institutionnaliser leur euthanasie. Bref il y aura une rupture d'égalité entre ceux qui auront la grande chance de conserver (et financer) leurs parents toujours en vie et ceux qui seront pétris de regrets larmoyants qui auront des parents morts et qu'ils n'auront, à leur grand dam, à financer. Ils se consoleront en dépensant leurs revenus autrement pour le plus grand bien du plus grand nombre et en se faisantb plaisir.

Jean-Jean  a répondu le 07/02/2013 à 11:31:

@plus grand casse du siècle: ( à lire dans le point fr de 2004).En gros, vous avez raison,sauf qu'il y a 2 classes dans le train des retraites:Une pour ceux qui subissent la loi des finances de leur caisses de retraites et ceux qui sont toujours les gagnants:Il y a une solution qui s'impose de toute urgence c'est "l'abolition des privilèges" . Hélas il n'en est pas question!!C'est surtout dans cette classe que se trouvent les"Tout Pour Ma G": Ils sont sénateurs députés, hauts ou petits fonctionnaire et dans les régimes spéciaux, et cela fait beaucoup de monde et beaucoup d'argent.

Dylan  a répondu le 07/02/2013 à 11:33:

Je ne sais pas quel âge tu as mais je veux bien récupérer les sommes que j'ai versées
pendant 40 ans
pour la retraite des anciens et pour payer les soins et les études etc des plus jeunes.Je ne suis pas contre des modifications mais essaye de travailler à l usine pendant 40 et tu seras plus apte à juger au lieu de rentrer dans un sombre dénigrement
Signe' solidaire

@ fanfan  a répondu le 07/02/2013 à 11:36:

Au contraire, très factuel et chiffré. Bonne retraite et pourvu que ça dure...

@ voltR  a répondu le 07/02/2013 à 11:42:

Toujours pas compris la répartition et toujours pas compris que quand les caisses de retraite ne pourront plus payer (car elles ne pourront plus payer avec les millions de chômeurs et de travailleurs pauvres) les retraités devront faire aussi des économies et accepter de voir, au mieux, leurs pensions stagner (c'est à dire baisser à cause de l'inflation) ...

betto  a répondu le 07/02/2013 à 11:45:

ils sont forts quand même, leurs dirigeants politiques collectivistes communistes depuis 40 ans n'ont pas réussi à les contrer

@ voltR  a répondu le 07/02/2013 à 11:52:

Vous critiquez à juste titre les avantages éhontés de ceux qui cumulent différents emplois : les politiques. Il est donc normal qu'en cumulant simultanément plusieurs fonctions, on ne puisse pas cumuler les droits de la retraite correspondants : certains seraient en retraites après quelques années de cotisations ! Il faudrait être logique dans votre discours Monsieur.

@ Jean Jean  a répondu le 07/02/2013 à 12:18:

+ 1000

travailler c'est trop dur  a répondu le 07/02/2013 à 12:39:

Comme chantait le boomer Julien Clerc ! Je me souviendrai toujours de la trogne réjouie de mes collègues quinquas en 1999, quand notre DRH est venue annoncer aux cadres qu'ils gagnaient 26 jours de RTT ! Mes copains étaient déjà très fatigués du boulot : le contre-coup des barricades sans doute...

marina  a répondu le 07/02/2013 à 12:45:

bien dit Jean Jean!

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 12:59:

à : @voltR : vous savez ce qu'est un plan comptable ? l'état n'en a pas ! la preuve il a "pioché" dans les caisses du privé pour financer les retraites des EDF ! retraites payées en ce moment, donc pas de différé. Une entreprise avec un plan comptable IMPOSE par l'état doit provionner les dépenses telles que retraites et DOIT LES PAYER ! l'état dit fait ce que je dis ne fais pas ce que je fais! dixit L. Jospin en guadeloupe : "l'état ne peut faire faillite" et pour cause on voit aujourd'hui où nous en sommes !

Jean-Jean  a répondu le 07/02/2013 à 12:59:

@voltR: Si je crois que le retraités du privé ont compris.Par contre beaucoup ne savent pas que seul le "privé" est concerné . Demandez à un salarié de la SNCF de l'EDF de la RATP ou à votre député s'il se pose des questions.

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 13:03:

à @voltR: parce que républicain je ne regrette absolument pas avoir payé plus que d'autres, ce que je reproche : certains employés à qui l'état a fait croire qu'ils payaient leur cotisation (alors qu'elles ne l'étaient pas) perçoivent à la retraite plus que ceux qui ont payé et encore plus que ce qu'ils n'auraient dû.

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 13:12:

vous dites :: que je sois logique dans mon discours! mais dans les faits, est-il logique que ceux qui ont payé EFFECTIVEMENT leur retraite, perçoivent une fois à la retraite, MOINS que ceux qui n'ont rien payé ?

scandalisé  a répondu le 07/02/2013 à 13:22:

@ @ voltR CHAPEAU pour votre commentaire, certains voient les "avantages éhontés" de nos politiques chez les retraités! bien, très bien de remettre les pendules à l'heure, car certains ont de la m.rde sur les yeux, bien dommage !

@ @voltR  a répondu le 07/02/2013 à 13:26:

+10000000! excellent

Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 13:31:

@ voltR: t'es comme moi, t'as rien compris au système par répartition ! très fort ton histoire des 212 trimestres, même moi, ayant commencé à travaillé à 8 ans, je n'aurai pas osé le faire...:-)

@ Volt  a répondu le 07/02/2013 à 14:19:

Toujours les mêmes inepties ressassées et rabachées chaque jour sur le non paiement des cotisations des fonctionnaires : les sommes sont prélevées et reversées aux retraités. Elles figurent dans les comptes de la nation ...... Difficile à digérer quand on croit avoir raison.
Jean Mi

Patrickb (le vrai)  a répondu le 07/02/2013 à 14:44:

ce commentaire n'est pas de moi

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 15:04:

à Patricb : je vous lis et .... pour ce qui concerne mes 212 trimestres, la loi m'obligeait à cotiser et être à jour de mes cotisations dans mes différentes activités, puisque j'ai été EN MËME TEMPS : directeur général, président directeur généra majoritairel, employé, indépendant, etc... ce qui entrainait des versements dans CHAQUE caisse concernée!

@ Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 15:12:

Personnellement , j'ai commencé en poussette, donc, mon cher, il va falloir vous accrocher pour faire mieux!

Quinqua  a écrit le 07/02/2013 à 10:37 :

Il est beau "notre" système de retraite par répartition reposant sur la fameuse solidarité intergénérationnelle ! A lire les commentaires, cette solidarité ne doit fonctionner que dans un sens. Et dire qu'il ne s'agit que d'une désindexation des retraites complémentaires, même pas un gel voire une baisse. dans un véritable système par point, la valeur du point doit être réajustée pour tout le monde. Pitoyable la France des retraités nantis !

@ Quinqua  a répondu le 07/02/2013 à 11:04:

Vous qui les pratiquez comme moi depuis que vous travaillez, vous savez bien que ce sont des égotistes, jouisseurs et narcissiques. Il suffit de regarder leurs "modèles" : Thierry A l'animateur monarchiste des clubs coquins, Dominique S. l'érotomane du FMI, Bernard Henry L, le philosophe caviar, Bernard T l'affairiste comédien, Gérard D le cupide au grand coeur, Daniel B. le banquier à l'insu de son plein gré etc.

dites  a répondu le 07/02/2013 à 11:14:

les retraites actuels ont bien cotise pour la generation precedente
; si il y a un probleme d'emploi de nos jours ils n'en sont pas responsables (ils aident meme leurs familles pour certains alors avant de les incriminer refléchissez donc !

@ dites  a répondu le 07/02/2013 à 11:33:

Oui ils invitent une fois par an leurs petits enfants au cinéma : c'est pas rien !

Pierre  a répondu le 07/02/2013 à 11:43:

J adore les retraites qui se glorifient d aider leur famille. Ben oui quand on a ruine l economie et qu on a laisse les charges aux autres on peut leur jeter une piece. Merci papy!

Céline  a répondu le 07/02/2013 à 14:22:

@Pierre
Je me sentais seule à penser que les retraités donnaient l'aumone sans doute pour se donner bonne conscience. Aussi merci pour votre commentaire.

QUICK  a écrit le 07/02/2013 à 10:36 :

Nos dirigeants n'ont pas atteint la sérénité japonaise. Le nouveau premier ministre vient de déclarer pour résoudre ce problème de retraite le hara kiri de tous les vieux. il n'a pas fixer d'âge de départ vers d'autres cieux.

mf  a répondu le 07/02/2013 à 11:51:

Voila une solution radicale mais ce n'est pas celle que je préconise . Descendre dans la rue pour manifester notre désapprobation . Se faire entendre par le Médef ,les organisations syndicales et le gouvernement . Gouvernement que je trouve très timoré sur le sujet .

Jean-Jean  a écrit le 07/02/2013 à 10:31 :




Je constate que les commentaires accusent souvent le gouvernement actuel des mesures inévitables qui vont être prises du fait de l'état très inquiétant de nos caisses de retraites. Il ne faut pas reprocher à l'équipe en place ce que les autres n'ont pas fait depuis 40 ans ! Pire encore ne parlez pas des régimes spéciaux de multiples natures car tout a été fait pour qu'ils ne soient pas concernés. Les retraites des régimes publics et des spéciaux sont garanties et devront toujours être payées. C'est le contribuables, les caisses du privé et les clients qui seront toujours obligés de régler la note. C'est ainsi, et c'est gravé dans le marbre des règles en vigueur depuis longtemps et rédigées de telle sorte que l'on ne peut les changer. C'est injuste ? Oui ,bien sûr ,mais sans une révolte violente qui n'est pas souhaitable,rien ne peut changer. : Les députés, sénateurs, hauts et petits fonctionnaires ne sont pas concernés. Même si la CNAV, l'AGIRC et l'ARRCO ne pouvaient plus financer la caisse de l'EDF, cela ne poserait pas de problème. EDF augmenterait la CTA puis les tarifs et le client se substituerait aux caisses défaillantes. Il en est de même pour la SNCF , la RATP ,les députés etc, dans cas c'est le budget de l'état qui paye ,donc l?impôt. Il faut bien comprendre que le problème des retraites n'existe que pour le privé,tout simplement parce que c'est lui qui remplit ses caisses. Caisses privées des cotisations des chômeurs et vidées aussi par quelques détournements pour la CNIEG ou l'IRCANTEC décidés par le pouvoir.Les dernières faveur en date sont de 2010 dans les "accords" de M. Woerth! Les organisations syndicales ne peuvent pas défendre ceux qui sont bénéficiaires du système et ceux qui en sont les victimes : Il y a là une contradiction !!

Iffic2007  a écrit le 07/02/2013 à 9:50 :

va à l'école pour avoir de bonnes notes et avoir un bon travail.
trouve un bon travail, suffisamment risqué pour avoir un bon salaire et plus tard une bonne retraite.....MAIS CA C'ETAIT AVANT!
la nouvelle version c'est: quoi que tu fasses, tout le monde sera à la soupe (dans pas longtemps), à part nos politiques, les footballeurs, les dealers.
belle démonstration de nos socialos vers notre jeunesse, pas dupe heureusement,qui leur dit ne cherchez pas à sortir du rang,ne faites pas d'études pour vous élever car d'ici 2017 tout le monde sera au smic.
alors je lui dit à cette jeunesse, bosses, le travail et la réussite seront reconnus de nouveau, mais quand....

Fanfan17  a répondu le 07/02/2013 à 10:01:

Travail et réussite seront reconnus en mai 2017 lorsque les Français auront compris la supercherie socialiste.

Rhalala  a répondu le 07/02/2013 à 10:28:

mais quel rapport avec les socialistes ?
Le problème des retraites cela fait plus de 20 ans qu'il est d'actualité... qui est au pouvoir depuis 20 ans ???
La droite n'a rien fait pour ne surtout pas choquer son électorat, les vieux qui ont leur retraite confortable.
La gauche n'a rien fait non plus pour l'instant, ce sont les partenaires sociaux qui sont à l'oeuvre.

Le Prince Jean  a répondu le 07/02/2013 à 10:29:

@ Fanfan17: +1, faut pas oublier la famille...

@Fanfan17  a répondu le 07/02/2013 à 10:49:

et, il faut esperer, avant! en descendant dans les rues, en criant notre colère! y en a merre de tout ce souk, plus d'avenir, plus d'espoir...les parents dans la m.rde, les jeunes désemparés , sans avenir, les vieux crèvent la dalle, c'est quoi cette société de M.RDE que l'on nous refourgue???et il y en aura encore pour dire, que l'on ne comprend rien à "l'affaire" ! des NULS! ou des NANTIS!

NON et NON!!!!!  a répondu le 07/02/2013 à 10:52:

les vieux = PAS de retraites confortables!! vous nous pompez avec cela! inadmissible !!

toto42  a répondu le 07/02/2013 à 11:47:

Il y a certains "jeunes", mais pas d'esprit, qui n'ont pas conscience que se sont de futurs vieux... Mais il est vrai que... !

Wisigoth  a écrit le 07/02/2013 à 9:26 :

Se pourrait-il que la France soit victime d'une «Parano Paralisante» chronique? :...Peur de l'action commerciale...Peur d'investir...Peur de dépenser...Peur de l'Autre...Peur des jeunes...Peur des retraités...Peur des Enarques...Peur des universités...Peur des enseignants...Peur des patrons...Peur des vieux...Peur de la Gauche...Peur de la Droite...Peur d'avoir peur...J'en ai peur!...

Mao  a répondu le 07/02/2013 à 9:43:

+ 1000 :-)

Autregoth  a répondu le 07/02/2013 à 10:43:

Très bon portait du Français moyen !

rintintin  a répondu le 07/02/2013 à 10:50:

dans ces conditions, il n'y a plus qu'à crever!

malpensant  a écrit le 07/02/2013 à 9:26 :

Si l'on comprend bien la politique de ce gouvernement, c'est de dire vous pouvez partir plus tôt mais vous n'aurait pas de retraite.

@malpensant  a répondu le 07/02/2013 à 10:51:

CQFD système SDF!

Etienne  a écrit le 07/02/2013 à 9:24 :

Perso j'en ai rien à faire des régimes spéciaux et des pré-retraités à 55 ans, je ne suis pas du tout jaloux. Ce qui me gênent c'est qu'il n'y a plus assez d'argent dans les caisses depuis longtemps pour payer les retraites alors on emprunte. RESULTAT : on nous taxe pour rembourser les intérêts d'emprunts qui ne seront jamais comblé (au mieux ils stagnent en temps de forte croisssance) et en plus on nous grignote tous les ans une partie de notre salaire, il y en a marre de tout mettre sur le dos des gens qui bossent.

CQFD  a répondu le 07/02/2013 à 10:53:

et pour les pachas du gouvernement, on emprunte pas ??!!!

Pascal C  a écrit le 07/02/2013 à 9:19 :

Autre proposition : Plafonnement des retraites. En même temps, réhaussement du minimum vieillesse. Etant moi-même bientôt retraité, le sujet me concerne et ne m'affole pas. L'objectif : 40% de réduction du coût des "régimes", avant d'arriver à l'uniformisation (voir mon "post" précédent). On peut partir de l'idée qu'un retraité n'a pas besoin de dépenser au-delà de l'indispensable, avec un petit "plus" pour le loisir (vacances, par exemple). L'ennui, c'est que, entre autres, l'industrie du tourisme (y compris "de santé, cures thermales par exemple) ferait sérieusement la "tronche". Tu parles d'une manne qui lui échapperait ! Malheureusement, le pays ayant préféré le tourisme aux autres industries, on est mal ! Plus le temps passe, plus le déséquilibre va grandir entre non-actifs et actifs. On ne pourra plus financer de plus en plus de retraites avec de moins en moins d'actifs. Mieux vaudrait plafonner les retraites que de demander un surcroît de cotisation aux retraités car les plus faibles retraites en pâtiraient. A étudier en "haut lieu" également, si jamais vous avez le temps entre une guerre (bien tardive) contre l'islamisme, la révision due l'institution du mariage (aucune urgence) et diverses manifestations dogmatiques en France ou ailleurs.

Pascal C  a écrit le 07/02/2013 à 9:07 :

Pour un petit "up" sur le sujet, bien que déjà exprimé par plusieurs ci-dessous : Uniformisation des régimes en un seul, privé/public confondu (on voit d'ici les défilés dans les rues des opposants...). Cotisation directe, à la source, bien sûr. Une telle harmonisation est inenvisageable sans harmonisation des systèmes informatiques, donc 10 à 15 ans de délai. Le "guichet unique", rêve des années 80/90, reste un objectif. Le problème est qu'aujourd'hui, ça urge terriblement ! En revanche, bien sûr, il faudrait envisager aussi des coupes sombres dans les personnels administratifs gérant les monstrueuses données paperassières des systèmes disparates actuels. Ce n'est pas certain qu'une telle uniformisation fasse faire des économies dans un premier temps mais c'est à voir : Alors, on s'y colle (en "haut lieu") ? Il serait temps...

SuperPipoteur  a écrit le 07/02/2013 à 8:53 :

@ Patrickp: cela fait plus de 10 ans que ma soeur, née en 1946, est la retraite/préretraite (prise à 55 ans) après une carrière épuisante chez Bull ! Arrête de nous raconter que les babyboomers prennent juste leur retraite...

letroll  a répondu le 07/02/2013 à 8:59:

carrière chez Bull ? donc en plus elle a été subventionnée toute se vie par l'argent des contribuables :-))

Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 14:54:

@supertrip..: et une fois de plus, je répète, je ne parle pas des régimes spéciaux qui sont anormaux, y compris ta soeur, et c'est plutôt à ta soeur qu'aux gens qui ont fait leur temps normal que tu devrais adresser tes griefs (et les miens par la même occasion).

@ Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 17:18:

Sacré Pat ! Grand défenseur de l'équité quand ça l'arrange et grand partisan du TPMG quand ça l'arrange aussi ! Un vrai produit de 68 !!!

Coup de gueule !  a écrit le 07/02/2013 à 8:33 :

Alignement de toutes les retraites spécifiques sans exceptions sur le privé et calcul sur les 25 dernières années ! Si ce n'est pas le cas la société civile descendra dans la rue pour en finir avec cette caste de nababs de 5,3 millions de privilégiés qui va à l'encontre de l'intérêt de notre société et qui enfonce notre pays dans le déclin.

SuperPipoteur  a répondu le 07/02/2013 à 8:47:

@ Coup de gueule !: Et si tu nous parlais un peu de ta préretraite à 55 ans ?

retraité RATP  a répondu le 07/02/2013 à 18:02:

Tiens ! ils font moins les malins avec leur préretraite....

Patrickb le boomer décomplexé  a écrit le 07/02/2013 à 8:27 :

Ah sacré Patrick ! Les boomers comment seulement à partir en retraite ? Ah bon ? Et les petits malins des régimes spéciaux partis à 50 ans ? Et les petits futés des préretraites, certains à 52 ans ? Et les ruptures conventionnelles à 57 ans avec 3 ans d'assedic ? Je connais une belle brochette de sexagénaires en pleine forme qui ont posé le sac depuis plus de 10 ans, 15 pour certains ! Mais pas de problème : prenons les jeunes pour des jambons ! Le bon patoche change de registre cependant : il n'y a pas si longtemps il essayait de faire croire que les boomers avaient tous commencé à la mine à 13 ans et qu'ils avaient reconstruit le pays en 45 ... Et son histoire de cotisation au Patoche ... On s'en cogne ! Y a bientôt plus de sous pour payer sa retraite indexée de mylord ! Capice ?

letroll  a répondu le 07/02/2013 à 8:52:

prochaine étape pour les boomers en pleine forme : se trouver un petit job pour compléter une retraite qui sera de moins en moins élevée ... on finit toujours par payer ses propres excès

Superboomer  a répondu le 07/02/2013 à 8:57:

Sans oublier ces histoires de semaines de 60 heures et les congés payés d'une semaine par an ! Sacré Patrickb, le prototype du 68tard profiteur et opportuniste....

Répartition piège à c..s  a répondu le 07/02/2013 à 9:05:

Patrickb: c'est bien le rigolo qui croyait avoir payé pour SA retraite avec ses cotisations ?

Germain  a répondu le 07/02/2013 à 10:36:

C'est surtout un hybride : hyper libéral pour ne pas payer d'impôts et hyper communiste pour se faire prendre en charge par la collectivité ! Bref un soixantuitard effectivement...

marina  a répondu le 07/02/2013 à 11:12:

bien vu Germain....

Patrickb (le vrai)  a répondu le 07/02/2013 à 14:49:

@mon homonyme: je ne défend absolument pas les régimes spéciaux, je suis m$me tout à fait contre, et comme on dit, ce sont les esceptions (régimes spéciaux) qui confirment la règle. et @troll: je n'ai jamais non plus arrêté de travailler, mais tu pourras faire pareil...peut-être...si tu as des compétences recherchées :-) allons les gars, arrêtez votre jalousie maladive et retroussez les manches :-)

pemmore  a répondu le 07/02/2013 à 21:49:

Faut pas non plus trop nous plaindre, si nos retraites ne sont pas mirobolantes 1000 et quelques euro par mois pour moi, un tanguy à la maison, une boomerang qui déboule de temps en temps, la daronne qu'a jamais bossé, je suis propriétaire de ma maison et hérité de mes parents et de mes grands-parents ce qui compense bien. Et puis je suis encore vivant pas trop handicapé, quand je vois l'hécatombe qui a décimé mes copains, la vie est belle.

ppa3775am  a écrit le 07/02/2013 à 8:27 :

Les socialistes toujours prêt à parler d' égalité et de justice sociale pour tous, continuent à creuser le fossé qui sépare les salariés du privé de ceux de la fonction publique et des régimes spéciaux. C' est beau la gauche et c' est pire que la droite.

Retraité EDF  a écrit le 07/02/2013 à 8:23 :

Il est urgent de faire un audit sur les caisses AGIRC-ARRCO et d'évaluer le coût véritable des centaines de milliers de départ en préretraite à 55 ans ! Ce scandale dure depuis plus de 30 ans, les fonctionnaires en ont marre d'être les boucs émissaires de la gabegie du privé !

???  a répondu le 07/02/2013 à 8:49:

C'est de la provoc j'espère ???

retraité ratp  a répondu le 07/02/2013 à 10:28:

@ Retraité EDF: tu as raison camarade ! Et en plus ces retraités du privé sont incapables de descendre dans la rue, n'ayant jamais manifesté de leur vie (à par le folklore de 68)...Il est temps de les mettre face à leur (ir)responsabilité.

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 11:35:

Depuis 40 ans, à chaque manifestation (privé et public) c'est le public qui a tiré les marrons du feu ! exemple EDF 32h/semaine qui dit mieux ! un CE bourré de pognon dont les juges se posent la question de savoir comment cette manne peut être gérée SANS COMPTABILITE ! ETC;;;;

retraité cgt  a répondu le 07/02/2013 à 11:48:

si ce que dit retraité EDF est vrai,c'est tout simplement un scandale ENORME qui va éclater et éclabousser le privé!

Pasionaria  a répondu le 07/02/2013 à 14:56:

Le retraité EDF dans son com a raison, Nous le demandons également cet audit mais sans grand résultat. @retraité RATP je suis toujours descendue dans la rue pour défendre le Public car les français ne le savent pas assez que sans le Public on devient un pays gouverné à l'anglo-saxonne. C'est-à-dire une déreglémetation des transports, des hôpitaux (d'ailleurs en Angleterre il y a un scandale lié aux hôpitaux publics en ce moment), la Santé, etc.

libéral  a écrit le 07/02/2013 à 8:14 :

Le secteur privé ne cesse de réformer son système de retraite pour faire façe aux stupides décisions des politiques (retraite à 60 ans!), que bien sur ceux-ci n'assument pas. Pire ils ne réforment pas les régimes des fonctions publiques et des régimes spéciaux dont ils sont bénéficiaires avec les dirigeants syndicaux. Scandaleux!!! J'achéte mon élection avec vos retraites mais je garde la mienne qui est superprivilégiée!

domingo51  a écrit le 07/02/2013 à 8:11 :

A quand la retraite par point pour tous (donc en tenant compte de la retraite SS et y compris les fonctionnaires) ?
Ce système est plus juste puisque chacun touche une retraite correspondant à ce qu'il a cotisé.

Réaliste pour Domingo  a répondu le 07/02/2013 à 8:39:

A quand la retraite par points pour tous écrivez-vous. Mais mon cher ami le caisse complémentaire AGIRC/ARRCO est un régime de retraite par capitalisation (par points). Et la faillite de ce système est facile à expliquer et à comprendre. Toutes les cotisations des salariés (tous les points acquis) ont été confiées à des banquiers et à des assureurs qui ont, pendant des années, joué au casino (sur les marchés financiers) avec notre argent (nos cotisations ou points de retraite si vous préférez) .Voilà la raison de la faillite de la caisse complémentaire AGIRC/ARRCO. Et le système de la retraite par répartition n'a rien à voir dans cette faillite puisqu'il est assuré par la sécurité sociale et non pas par des caisses de retraites privées ( + de 100 caisses de retraites complémentaires en France). Nous avons affaire à des spéculateurs et à des voleurs qui ont ruiné tous les salariés du privé cotisant dans les caisses de retraites complémentaires obligatoires depuis 1974).

fabien  a répondu le 07/02/2013 à 8:50:

Donc vous etes d'accord pour que les actifs arretent de cotiser a ces caisses de retraites complementaires ? Peu importe la raison, seul le resultat compte et pour le coup ca va dans le bon sens.

nicolas  a répondu le 07/02/2013 à 8:51:

Si c'est un regime par capitalisation, pourquoi diable vouloir financer le maintien des pensions actuelles par une hausse de cotisations ? ce que vous dites n'a aucun sens.

leon  a répondu le 07/02/2013 à 11:14:

les dirigeants élus de arco et agirc ont spéculés avec nos cotisations ,combien d'entre eux ont rendus des comptes combien se sentent responsables? les sommes engagées et perdues semblent très importantes !
par quel canal ont transités ces investissements spéculatifs? dans ces systèmes il y a toujours un gagnant et un perdant? je ne pense pas que les banques conseillères ?y aient laissées des plumes!

pierre 3  a écrit le 07/02/2013 à 7:51 :

Apparemment il restait 70 millions d'euros minimum à dépenser au Mali mais pas pour les caisses de retraite

Al27  a répondu le 07/02/2013 à 8:31:

Bravo pierre 3, je ne suis heureusement pas le seul à penser que l'on est dirigé par des incompétents et cela commence au plus haut de l'état .

Ernest92  a écrit le 07/02/2013 à 7:49 :

Si les retraites du "privé" sont désindexées, j'espère que celles du"public"( fonctionnaires, agents des collectivités territoriales etc..) le seront aussi par souci d'égalité et justice si cher à nos gouvernants actuels!

Réaliste  a écrit le 07/02/2013 à 7:40 :

Il me semble qu'ici avec la retraite complémentaire AGIRC/ARRCO on n'est plus dans un système de retraite par répartition mais bel et bien dans celui d'un système de retraite par capitalisation (système par points). Aussi si il y a faillite de cette caisse complémentaire c'est qu'elle a mal géré tous les fonds de pension qu'elle a récolté (toutes les cotisations des salariés). Pour moi la retraite par capitalisation peut-être très dangereuse car beaucoup de gangsters financiers/spéculateurs détournent les fonds de pension de sa logique destination (celle de payer ses retraités ayant acquis ses points de retraite, c'est à dire ses cotisations). Donc en résumé, avoir confiance à un système de retraite par capitalisation (par points), certainement pas...

fabien  a répondu le 07/02/2013 à 7:58:

C'est votre choix, et personne ne pourra vous demander de penser le contraire. En contrepartie, etes-vous prets a accepter que ceux qui ne sont pas d'accord (et seulement ceux-la) s'affranchissent du regime par repartition pour aller vers la capitalisation ?
Ca ne me pose aucun probleme que les deux systeme coexistent du moment que chacun est libre et reponsable de son choix.

eric  a répondu le 07/02/2013 à 9:00:

@Realiste. Dans un syteme par capitalisation, les actifs geres par les fonds de pension sont des multiples des cotisations annuelles (forcement puisqu'on accumule de l'epargne pour dix, vingt, trente ans). Dans le cas de l'agirc ( http://www.humanis.com/actus-presse/actualites/regimes-arrco-et-agirc-des-resultats-preoccupants) les reserves etaient de 42 milliards (en 2011, bien moins aujourd'hui) pour 40 milliards de pensions versees par an. Il n'y a donc qu'une annee de tresorerie. C'est un systeme par repartition. Il n'y a pas de gangsters financiers, tout simplement parce qu'il n'y a pas d'argent en caisse.

Réaliste pour Fabien.  a répondu le 07/02/2013 à 9:08:

Bonjour Fabien, Je suis prêt à accepter beaucoup de choses dans la vie à condition que j'ai affaire à des gens honnêtes. Or pour moi confié mon argent (mes cotisations ou mes points de retraite si vous préférez) à des banquiers et à des assureurs est très risqué. Il ne faut pas oublier que ces gens là sont des requins de la finance et de grands spéculateurs. Et si par malheur leurs placements ou leurs investissements (vos cotisations ou points de retraite) tournent au vinaigre vous ne toucherez plus un euro de vos cotisations le jour ou vous prendrez votre retraite. Voilà le risque encouru dans le système de retraite par capitalisation (par points) comme c'est le cas avec la caisse complémentaire AGIRC/ARRCO. Bien Cordialement à vous,

pierre 2  a écrit le 07/02/2013 à 1:27 :

@ nicholas et ceux qui pensent comme lui.
Vous aussi vous serez concerné par une diminution de 1 % de votre pension de retraite, mais vous il vous faudra attendre encore un peu car vous n?aurez que 63 ans en 2040 date à laquelle le système par répartition selon vous s?effondrera. Quand vous parlez d?épargne, »Réaliste « démonte votre raisonnement par une fiscalité abusive et de taux d?intérêts trop bas. Mais il y a pire !
Je vous rappelle que la retraite par capitalisation existait en France avant la guerre de 14 et malheureusement les cotisants ont été ruinés par cette guerre .Ceux qui étaient encore en vie se sont remis au travail , de nouveau ont été ruiné en 40, non seulement par les faits de guerre mais par le jeu de dévaluations successives. Beaucoup à 70 ans se remis au travail car ils n?avaient plus rien.
(Ça été le cas des ouvriers de General Motos récemment).
En 2042 vous penserez alors à la retraite par répartition ,mais à cette époque elle sera sans doute panachée au moins à 20 % par une retraite par capitalisation .

nicolas  a répondu le 07/02/2013 à 3:22:

Nous sommes une societe corporatiste : les retraites veulent un maintien des pensions par recul de l'age de depart et hausse des cotisations, les 50-60 ans un maintien de l'age de la depart financee par une hausse des cotisations et une legere baisse des pensions, les plus jeunes un systeme par capitalisation et la baisse des cotisations.
Je ne sais sincerement pas quelle categorie va gagner. Un des problemes c'est que les objectifs categoriels des 50-60 ans et des retraites (baiser les jeunes) peuvent faire l'objet d'une strategie marketing efficace a base d'appels a la justice sociale ou a la solidarite, mais pour les jeunes c'est plus dur l'autre camp va forcement les accuser d'etre des individulistes ultra liberaux qui veulent euthanasier les vieux. Pourtant tout le monde ne cherche juste qu'a ameliorer sa situation personnelle au detriment des autres, ca n'a rien de reprehensible.
Pas facile tout ca.


PS : les 401k qui investissent a 100% dans une seule boite (la sienne) n'existent quasiment plus. En general les supports de placement couvrent toute la palette des riques possibles, des obligations d'etat aux actions des pays emergents. Le risque n'est donc en rien different de celui que peuvent prendre les gestionnaires des retraites par repartition, qui, on le voit aujourd'hui, sont eux aussi tributaires de la situation economique. Je le sais, j'en ai un suite a une expatriation aux USA.

Ponpon  a répondu le 07/02/2013 à 3:40:

Il y a gros à parier que dans quelques années la retraite sera...au tombeau ! Problème se constituer une retraite c'est impossible (taxes sur les placements et intérêts dérisoires) trouver du travail après 60 ans c'est tout aussi impossible à cause du chômage ambiant alors que faire ? Et quelle sera la retraite d'un chômeur qui n'a connu que le chômage dans toute sa vie ? Pour être réaliste, ça sera plutôt la misère pour tout le monde ou presque.

nicolas  a répondu le 07/02/2013 à 3:59:

Pour commencer, si on arreter de prelever les cotisations de retraite employes/employeurs, ca laisserait peut etre un peu de marge pour epargner davantage.

@nicolas  a répondu le 07/02/2013 à 8:59:

Je ne suis pas certain que le fait de ne plus cotiser permettrait de constituer une épargne retraite. N'oublions pas que nous vivons de plus en plus dans une société de consommation et non pas de capitalisation.

le régime unique pour tous  a écrit le 07/02/2013 à 1:19 :

un seul régime de retraite, un seul régime de travail CDI et CDD, pour tous suivant le slogan à la mode, pour les travailleurs, les fonctionnaires, les politiques et on va voir qu'il est facile de ré-équilibrer les comptes et d'ajuster au mieux, et au moins on sera solidaire, ce sera la justice dont on nous parle, non ? alors flanby, on y va ? tiens mais pourquoi il se met la tête dans le sable ?

Benberry  a écrit le 07/02/2013 à 1:04 :

Quelle idiotie que cette retraite par répartition ! Comment avons nous pu laisser un tel système en place ! Comment laisser la démographie décider de notre de vie ! Il faut arrêter l'hémorragie au plus vite ! retraite par capitalisation voire plus aucun financement de retraites du tout (et donc plus aucune ponction sur la fiche de paie) , pour le public comme pour le privé, et basta. Chacun est maitre de son destin, si la fourmi veut une retraite à l'aise elle fera ce qu'il faut pour ça et tanpis pour la cigale. Stop aux régimes obligatoires en constante augmentation pour des services en constante baisse !!! Vive la liberté de choix. Pourquoi est ce que la concurrence est une bonne chose dans l'économie mais pas dans le social ??? Peut etre est ce parce que pour 1 payeur de taxe il y 3 receveurs d'allocations ? Allez savoir...

pierre1941  a répondu le 07/02/2013 à 6:54:

bravo...votre position s appelle libertarianisme , nous sommes libertariens
il faut repandre ce dogme de non dirigisme des gouvernements qui nous pillent

letroll  a répondu le 07/02/2013 à 7:40:

principe de la retraite par capitalisation : je confie mon fris à un assureur ou à un banquier qui joue avec pendant quelques années et qui fait faillite au moment où je prend ma retraite .... sans rien. Certainement une des plus grosses arnaques de ce siècle :-))

Réaliste à Benberry  a répondu le 07/02/2013 à 8:07:

Ah bon vous pensez que le régime de la caisse complémentaire AGIRC/ARRCO est un régime de retraite par répartition. Moi voyez-vous, je pense plutôt le contraire à savoir que c'est un régime de retraite par capitalisation (par points). Cela veut dire que toutes nos cotisations de retraite sont entre les mains de financiers/banquiers/assureurs sensés bien gérer notre argent (nos points acquis ou nos cotisations de retraite si vous préférez). Et moi voyez-vous, je ne fais aucune confiance aux banques et aux assurances pour la gestion de l'épargne des particuliers (des points de retraite des salariés ce qui est pareil).

boby  a écrit le 07/02/2013 à 0:24 :

je pense que les commentaires que je vois ci dessous ne proviennent pas de gens retraites,qui n'ont pas travaillés et cotisés 41 ans et qui doivent toucher une RETRAITE de 1100 euros pour un couple (madame étant mère au foyer!!)je vois que ni le patronat ni les syndicats n'ont ce souci pour finir leur fin de mois pour envisager d'accepter une telle solution.

Ewing  a répondu le 07/02/2013 à 7:52:

C'est votre calcul. Il serait de mettre bobonne au boulot.

Révolté !!!  a écrit le 06/02/2013 à 23:53 :

Un petit exemple de la fourberie de nos élus, qui se moquent, mais d'une façon outrancière du peuple.....Le sénateur maire PS de Lyon G. Collomb a jugé à la télévision qu'avec 3000 eur d'indemnités, son adjoint à l'urbanisme se trouvait dans une "SITUATION EXTREMEMENT DIFFICILE", s'il n'avait pas recours au cumul des mandats.....ça laisse sans voix !!! et après avoir entendu cela, assisté en direct à toutes les injustices que subissent les Français, aux problèmes récurrents de l'âge de la retraite, des sommes allouées qui ne permettent meme pas de vivre décemment, qui divisent les Français, qui ne savent pas , si un jour prochain, ils pourront en avoir,une, de retraite, lorsque l'on lit et entend ceci, on se demande ou est la justice? comment font les gens pour ne pas se révolter? c'est plus qu'indécent et ça dépasse l'entendement!! A MEDITER!

Hélène et Henri  a répondu le 07/02/2013 à 3:32:

Un peu de patience..... "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la Révolution sera logique et inévitable" Livre d'une Jeunesse complètement désabusée "les corps indécents". On y viendra plus vite qu'on ne le pense. Et si l'an prochain un million de personnes descendaient les Champ-Elysées ??

@H2élène et Henri  a répondu le 07/02/2013 à 9:35:

Ce serait un MAL, pour un BIEN,...ENFIN !!!!!!

Stop  a écrit le 06/02/2013 à 23:37 :

Retraites du public = 75% sur la base du traitement perçu les 6 derniers mois avant cessation de fonction.
Retraites du privé = 50% sur la base du traitement perçu les 25 meilleures années.
Retraite des députés = un mandat de 5 ans ouvre droit à une retraite quasi équivalente au montant de la pension médiane touchée par les Français (1334 euros) après une carrière complète (près de 40 ans de cotisation).
Tout est dit.

ppa3775am  a répondu le 07/02/2013 à 8:38:

C' est la justice sociale et l' égalité vu par le petit monde de planqués qui nous gouvernement depuis 30 ans = syndicats de la fonction publique et politiques issus à 98% de la fonction publique : il faut foutre tous ces gens en l' air et vite et mettre des gestionnaires sérieux.

SuperPipoteur  a répondu le 07/02/2013 à 8:52:

@ Stop: vous avez juste oublier, dans votre comparaison public/privé, les retraites complémentaires qui sont calculées en nombre de points ! Une paille...."Tout est dit"...

escalles  a répondu le 07/02/2013 à 9:32:

toutes ces sociétes humanis etc ne font certainement pas la gestion gratuitement la multiplication de ces sociétes presque une par entreprise réformons la gestion de ces caisses et peut etre que des economies seront faites

tbu  a écrit le 06/02/2013 à 23:33 :

la retraite, on peut la penser en terme de construction de soi avec economie d' echelle, on cotise plus quand quand on est jeune et moins après, ce qui permet à la valeur ajoutée d' etre comprise au paysage economique;
l" economie est une construction pas une institution

Fusion  a écrit le 06/02/2013 à 23:23 :

Remplacer les caisses de retraites par un ordinateur de répartition central permettrait d'économiser sur le coût de gestion des retraites qui est particulièrement élevé en France. Aucun benchmark n'est publié à ce jour, et la cour des compte ne s'est pas encore penché sur ce problème d'ordre public resté dans la sphère privée du dit "paritaire".

le régime unique pour tous  a écrit le 06/02/2013 à 23:01 :

un seul régime de retraite, un seul régime de travail CDI et CDD, pour tous suivant le slogan à la mode, pour les travailleurs, les fonctionnaires, les politiques et on va voir qu'il est facile de ré-équilibrer les comptes et d'ajuster au mieux, et au moins on sera solidaire, ce sera la justice dont on nous parle, non ? alors flanby, on y va ? tiens mais pourquoi il se met la tête dans le sable ?

Al  a répondu le 07/02/2013 à 8:44:

C est pour ce planquer que Flanby à été au Mali la il y a beaucoup de sable

Tout à fait  a écrit le 06/02/2013 à 22:39 :

Rien à rajouter !!!

Iciailleurs  a écrit le 06/02/2013 à 22:21 :

Les pensions évolueront moins vite que l'inflation, donc, elles baisseront par rapport à l'inflation réelle.
Il est bizarre que ne soit jamais évoqué, le remplacement des gestionnaires ds caisses sociales en tous genres.
Lorsqu'une entreprise est en difficulté, les dirigeants ne sont pas épargnés. Vous avez dit deux poids, deux mesures...

Pascal C  a écrit le 06/02/2013 à 22:18 :

Si vous voulez conserver le principe de la répartition, la seule solution (que j'ai déjà suggérée par ailleurs) est de créer les institutions à fonds participatifs (publics et privés) nécessaires pour, d'un côté, accueillir les jeunes arrivant sur le marché du travail mais pas encore "compétents" pour ce marché (pour leur apprendre un métier concrètement, avec un salaire de débutant intermédiaire) et, de l'autre côté, permettre aux séniors rejetés par le privé d'épauler ces jeunes à apprendre le métier concrètement (avec un salaire réduit, histoire de les "habituer" au montant de leur future retraite ! Ca fera des cotisants en plus, et beaucoup moins de sans-emploi.
Reste à dé-fonctionnariser le pays et le ré-industrialiser. Ca, c'est pas demain la veille !
En tout cas, les solutions sont attendues de toute urgence. Sinon, c'est l'abîme qui attend toute la population. Et très bientôt.

pemmore  a répondu le 07/02/2013 à 22:10:

C'est un peu ça le problème ,former des jeunes pour nous remplacer dans notre métier (pas un truc farfelu à 2 balles) le mec est charcutier il doit former un charcutier, question que j'avais posée dans ma boîte il y a 4 ans (j'avais 61 ans) je ne vous coûte rien, (tout le matos électronique réparé valait bien plus) laissez moi encore 2 ans que je forme un jeune, je suis encore de culture compagnonnage. Refus de la direction, j'ai été ejecté et mes savoirs ne servent qu'à moi,

Pascal C  a écrit le 06/02/2013 à 22:01 :

Voilà le résultat de l'obstination de tous, politiques, syndicalistes et dogmatiques de tout poil, à refuser depuis près de 40 ans le principe de la retraite par capitalisation en remplacement de la retraite par répartition, qui n'était viable qu'avec le plein emploi et fin de vie, en moyenne, autour de 70 ans. Pas un n'a été fichu de prévoir la dégradation.
En somme, quelques poignées de retraités "baby boomers" auront largement profité du système.
Tous les suivants vont tirer le langue.
Merci infiniment à tous les égoïstes qui n'auront pensé qu'à leur "pomme".

Patrickb  a répondu le 07/02/2013 à 1:44:

@Pascal C: 1) les bayboomers comemncent juste à partir à la retraite. Par conséquent, à moins d'être devin, il est difficile de dire qu'ils vont largement profiter du système. 2) avant de ire des sottises sur le système par capitalisation (l'herbe étant bien entendu plus verte chez les autres), renseigne-toi plutôt sur le 401K aux US et le REER au Canada, et en cas de doute demande aux employés d'Enron, de Worldcom, de Nortel, etc. qui ont tout perdu :-) Cela dit, il faudrait, compte tenu des commentaires, tout supprimer et chacun pour soi et que le meilleur gagne :-) Elle va être belle la France de demain, tiens je prends les paris :-)

Mao  a répondu le 07/02/2013 à 5:18:

Je suis d'accord avec Patrickb a 100% !! ce que l'on peut regretter c'est d'avoir tergiverse si longtemps et d'attendre d'etre au pied du mur et en pleine crise economique pour engager vraiment le sujet. trop d'occasions manquees auparavant.

SuperPipoteur  a répondu le 07/02/2013 à 8:19:

@ Patrickp: cela fait plus de 10 ans que ma soeur, née en 1946, est la retraite/préretraite (prise à 55 ans) après une carrière épuisante chez Bull ! Arrête de nous raconter que les babyboomers prennent juste leur retraite...

Pascal C  a répondu le 07/02/2013 à 9:01:

@ ceux qui contestent le bien-fondé de ma proposition - Il n'est pas sérieux de comparer le système américain et ce dont nous bénéficions en France. Pour exemple, je cotise par capitalisation auprès d'une compagnie d'assurances bien connue en complément des obligatoires. Ces dernières coûtent cher et promettent de ne même pas couvrir le minimum vieillesse, bravo ! Dans notre pays, les garanties sont telles que les cotisants volontaires ne prennent quasiment aucun risque. A l'appui de l'Europe, il aurait été encore plus facile de bétonner le système des garanties, si l'on en avait pris la peine plus tôt...

le régime unique pour tous  a écrit le 06/02/2013 à 21:54 :

un seul régime de retraite, un seul régime de travail CDI et CDD, pour tous suivant le slogan à la mode, pour les travailleurs, les fonctionnaires, les politiques et on va voir qu'il est facile de ré-équilibrer les comptes et d'ajuster au mieux, et au moins on sera solidaire, ce sera la justice dont on nous parle, non ? alors flanby, on y va ? tiens mais pourquoi il se met la tête dans le sable ?

rbu  a écrit le 06/02/2013 à 21:34 :

Fne, préretraite à 50 ans et autres système sans les avoir budgétés = voila le résultat.

Les jeunes vont payer toute leur vie pour des erreurs faites par des incapables.

Je connais des retraités qui ont plus d'années de retraite que d'années de travail:
est ce normal ?

Retraité EDF  a répondu le 06/02/2013 à 21:52:

+1, il serait temps de parler du scandale des préretraites !

voltR  a répondu le 07/02/2013 à 15:11:

à Retraité EDF, 32h/semaine/ KW/h payé 10% du prix public, vacances pas cheres avec le CE qui perçoit 1% de toutes les factures d'électricité, retraites à 55 ans, pas de cotisations retraites payées (elles ont été payées par les caisses du privé) , etc...;

@ Réaliste à Nicolas  a écrit le 06/02/2013 à 21:12 :

Vous on a bien compris que vous aviez intérêt à ce que le système Ponzi de la retraite par répartition (le plus grand hold up inter générations de tous les temps) avait intérêt à durer encore un peu... Et en plus vous insultez votre jeune bailleur de fonds !

Fusion  a écrit le 06/02/2013 à 21:00 :

Et la gabegie dans le fonctionnement paritaire des caisses de retraites qui profitent aux syndicats. Sarko avait lancé à marche focée la fusion des caisses pour obtenir des économies d'échelle. Alors maintenat les retraités vont se serrer la ceinture et les administrateurs continuer de s'engraisser. Cela pourrait être si simple, la gestion des caisses de retraite. Un ordinateur central pourrait faire la répartition.

élu PS  a écrit le 06/02/2013 à 20:54 :

La seule mesure sérieuse est de geler les retraites complémentaires sur 5 ans, nous y travaillons avec nos économistes.

Claude87  a écrit le 06/02/2013 à 20:23 :

ceci signifie qu'avec une inflation à 1,20 % et la hausse des prélèvements sur les retraites, on se dirige vers une baisse des pensions. Que n'aurait-on dit à gauche si cette mesure avait été appliquée sous Nicolas Sarkozy.

àClaude87  a répondu le 06/02/2013 à 20:48:

En effet, vous avez parfaitement raison

à Claude87  a répondu le 06/02/2013 à 21:35:

Saint flanby a tous les droits, lui : il et le détenteur de la justice sociale !

Patrickb  a répondu le 06/02/2013 à 22:44:

Bon, moi je l'appelle le délégué syndical, mais à chacun son vocabulaire, non :-)

@claude87  a répondu le 06/02/2013 à 22:59:

pour ce qui est de la justice sociale, vous repasserez!

Gilles1  a écrit le 06/02/2013 à 20:17 :

Il faut payer l'inconstance de l'UMPS pendant des décennies. Les politiciens ont de superbes retraites eux évidemment. Les pré-retraites ont totalement déstabilisé le système sans oublier les fameux "régimes spéciaux". Qui de ces derniers ?

Baykal  a écrit le 06/02/2013 à 20:02 :

Bravo les sindiacats et patronat les retraites c est des moutons à espmloiter la vie est très chers et on réduit les augmentations bravo la gauchez pour le socialle c est dégueulasse au bâtons avec 1000 euros part mois 600 de loyers vous nous prenez pour des cons ?

Xara  a écrit le 06/02/2013 à 19:57 :

Après 30 ans de vie à crédit, l'argent vient à manquer, les esprits s'échauffent, une génération entière habituée aux largesses de l'Etat est face à la dure réalité mais ne veut pas de réformes.Taxez l'autre mais surtout pas moi. C'est la faute aux autres, aux étrangers, à la mondialisation, aux politiques, au libéralisme, à l'Europe. Pendant ce temps, le monde avance. Comment tout cela va-t-il finir ? Nul ne le sait mais il y a peu de chances que la fin soit agréable.

@Xa  a répondu le 06/02/2013 à 20:51:

" Si le monde avance " de cette sale façon, alors il vaut mieux qu'il fasse du sur place !!!

Patrickb  a répondu le 06/02/2013 à 20:57:

@Xara: tu crois qu'il y a 30 ans, la génération actuelle des retraités bénéficiait des largesses de l'État ? Faut arrêter la mandoline ma chère :-)

normal  a répondu le 06/02/2013 à 22:12:

la baisse de leurs revenus etait une promesse de gauche ....a qui faire croire que notre futur president en etait pas au courant .......POUR LE RESTE ?????rien a fou....

Fausse rumeur  a répondu le 07/02/2013 à 7:58:

Messieurs vous propagez des fausses rumeurs. Renseignez vous avant de poster des inepties. La baisse de 30 % a bien eu lieu avec rétroactivité au 12 mai 2012 http://www.atlantico.fr/pepites/fausses-rumeurs-salaires-hollande-et-gouvernement-ont-vraiment-baisse-506783.html

amusant "ce Hollande"  a écrit le 06/02/2013 à 19:53 :

vidéo sympa en tapant : www.dailymotion.com/video/xu93nr_parodie-hollande

La baisse des revenus (Président, Ministres...) a été déclarée inconstitutionnelle  a écrit le 06/02/2013 à 19:45 :

La baisse des revenus (Président, Ministres...) a été déclarée inconstitutionnelle et donc annulée... dans le plus grand silence !! Vous avez dit complicité ?
Par décision N° 2012-654DC du 9 août 2012 le Conseil Constitutionnel a déclaré non conforme à la constitutiopn l'article 40 de la loi de Finance rectificative qui prévoyait la baisse de salaire de 30% du président, du premier ministre et du gouvernement. Donc, maintenant, ils sont beaucoup plus nombreux qu'avant... et payés autant. Comme c'est curieux, personne n'en parle...?
Vérifiable à cette adresse
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2012/2012-654-dc/decision-n-2012-654-dc-du-09-aout-2012.115426.html

vous avez dit baisse de revenus ??  a répondu le 06/02/2013 à 20:15:

merci pour l'adresse,mais personne ne met cela en évidence....Les journaleux, s'en gardent bien, tu parles !

Fausse rumeur  a répondu le 06/02/2013 à 20:28:

Messieurs vous propagez des fausses rumeurs. Renseignez vous avant de poster des inepties. La baisse de 30 % a bien eu lieu avec rétroactivité au 12 mai 2012 http://www.atlantico.fr/pepites/fausses-rumeurs-salaires-hollande-et-gouvernement-ont-vraiment-baisse-506783.html

Ce que vous dites est faux  a répondu le 06/02/2013 à 20:50:

http://www.atlantico.fr/pepites/fausses-rumeurs-salaires-hollande-et-gouvernement-ont-vraiment-baisse-506783.html

Opinion7  a répondu le 06/02/2013 à 22:51:

Non non c'est vrai ce gouvernement nous coute beaucoup plus cher car les ministres delegues ont des salaires de ministres et pas de secretaire d'état....

Nicolas  a écrit le 06/02/2013 à 19:45 :

Je suis surpris du nombre de personnes qui semblent concernes par une augmentation ou une dimunution de 1% des rentes. Puis je vous demander votre age? J'ai 35 ans et il ne me viendrait pas a l'idee de penser que le systeme par repartition puisse encore exister en 2040. La retraite, c'est quelquechose qui doit etre constitue par l'epargne, et les cotisations retraites diverses ne sont qu'une taxe parmi d'autres, pas une cotisation.
La seule que j'espere c'est que le systeme par repartition coule assez vite pour qu'au moins il ne faille pas payer cette taxe trop longtemps.

modeste  a répondu le 06/02/2013 à 20:10:

on peut se constituer quelque chose par "l'épargne", si l'on est pas juste", et que l'on est en mesure d'épargner!..sinon, on met de côté : quedalle! encore "bien content "d'y arriver", de ne rien devoir (tant que ça dure!), et avoir un toit, même très discret.....et pouvoir encore manger !!

Réaliste à Nicolas.  a répondu le 06/02/2013 à 20:23:

Mon pauvre ami penser améliorer sa retraite avec son épargne est une pure utopie. D'abord les taux de rendement brut de l'épargne sont de plus en plus bas (la BCE prête actuellement aux banques à 1% seulement) ensuite les intérêts sont de plus en plus taxés (actuellement de15,50% de prélèvements sociaux) puis ensuite ils sont soumis aux barèmes d'imposition de plus en plus bas (puisqu'ils sont gelés) alors à la fin de ce dépouillage il n'en reste vraiment plus beaucoup de votre capital/épargne pour améliorer sa retraite. Renseignez-vous avant d'écrire des contre vérités et surtout arrêtez de rêver mon pauvre ami !

Léa  a répondu le 06/02/2013 à 21:00:

Alors, on s'y prend comment? quelle est la solution pour retrouver un petit complément à la retraite, si retraite, il y a...c'est désespérant !

Patrickb  a répondu le 06/02/2013 à 21:01:

@Nicoals: 1) tu fais quoi des gens qui ont cotisé toute leur vie ? 2) tu remplaces le système par quoi ? J'espère que t'as au moins une idée du 401K aux US et de son parallèle (le REER) au Canada avant de dire des sottises :-) Si tu sais pas, demande aux employés d'Enron, Worldcom, Nortel et consorts ce qu'ils en pensent :-)

Nicolas  a répondu le 07/02/2013 à 2:58:

Ils en pensent qu'ils exactement la meme chose que moi du systeme par repartition en ce moment : qu'ils cotisent pour quelquechose qui ne vaut rien.
Je vous accorde que leur situation etait legerement pire: la valorisation a 0 de ce qu'ils pensaient etre leur epargne retraite etait une surprise, pour les gens de ma generation c'est une certitude a laquelle on peut peut etre se preparer. Je n'en ai pas les moyens aujourd'hui, mais au moins j'en suis conscient.
Mais pourquoi ne parlez vous pas des 401k d'apple, google ?

nicolas  a répondu le 07/02/2013 à 3:56:

a Patrickb, sur son point 1/. Je n'etais pas ne quand "ceux qui ont cotise toute leur vie" ont democratiquement decide de contribuer a un systeme de repartition. Ils auraient pu choisir un autre systeme. Mais ils n'ont pas le droit de retirer aux generations futures le droit de decider democratiquement le systeme qu'ils veulent pour eux. La base d'une regime par repartition c'est qu'on cotise pour les retraites actuels, par pour acquerir des droits.

@léa  a répondu le 07/02/2013 à 11:37:

ben tu te prends en main ,tu crée une petite activité au lieude tout attendre de l'état

loi 1901  a écrit le 06/02/2013 à 19:39 :

Ben, si plus de retraite, y'aura toujours les bénévoles pour s'occuper des vieux ! soleil vert ...

achtung !  a écrit le 06/02/2013 à 19:30 :

C'est si bizarre , que le bleu marine aura bientôt sa chance à force de tirer au plus bas .

c'estunevalse!  a répondu le 06/02/2013 à 20:12:

exact! ils vont faire un carton!...BLEU MARINE!!

le régime de retraite pour tous, le régime de travail pour tous  a écrit le 06/02/2013 à 19:28 :

dans la lignée des slogans marketing, un vrai slogan salutaire pour ajuster au mieux et arreter la gabegie : un seul régiml de travail pour tous, civil, fonctionnaires, députés... un seul régime de retraite pour tous : civils, fonctionnaires, sénateurs, politiques....et tout de suite....et on va voir qu'il est déjà plus facile d'équilibrer les comptes...et on ajustera ensuite, ça sera beaucoup plus facile.

douce musique  a écrit le 06/02/2013 à 19:28 :

Voilà, c'est fini ; aujourd'hui et demain, peut-être après-demain où l'heure de la retraite a sonné , on se retrouvera tous au cercueil sans rien donner à ses enfants . Voilà c'est fini, ne soyez pas amère , c'est cela la "poli tic" !!! .

La réformes des retraites pour tous les régimes confondus n'a toujours pas été faite  a écrit le 06/02/2013 à 19:25 :

Collectif "Sauvegardes Retraites"

Retraite : comparaison public-privé.
http://www.sauvegarde-retraites.org/campagne-d-action-retraite.php

Désindexation des pensions : les efforts doivent être partagés par tous
http://www.sauvegarde-retraites.org/dossier-retraite-du-mois.php

mf  a répondu le 07/02/2013 à 12:24:

J'attends de votre collectif qu'il organise dans toute la France des manifestations .Je pense qu'il ne faut pas attendre grand chose des syndicats .Ne sont ils pas pour bon nombre rattachés au public ?

La gauche s'est opposée à toute réfrome depuis 1995  a écrit le 06/02/2013 à 19:22 :

Pierre Moscovici a annoncé une nouvelle réforme des retraites en 2013, chose amusante venant d?une gauche qui s est opposée à toute réforme des retraites depuis 1995. Ces chiffres étaient pourtant prévisibles tant la pyramide des âges conjuguée à une croissance molle et à un chômage endémique depuis 40 ans rendaient inéluctable une refonte totale des régimes de retraite. Pourtant, c?est tout le contraire que nous avons fait,

1981 : Soucieux avant tout d être élu Président de la République, François Mitterrand promet dans ses 110 propositions la retraite à 60 ans. Une fois élu, le gouvernement Mauroy la fait voter par le parlement sans le moindre début de financement.

1991 : Le Commissariat général au plan rédige un « livre blanc sur les retraites ». Dès sa sortie, il est renvoyé aux oubliettes au motif, pour citer Michel Rocard, « qu?il y a dedans de quoi faire sauter dix gouvernements ».

1993 : Profitant de l été, le gouvernement Balladur allonge la durée de cotisation des salariés du privé sans exiger un quelconque effort de la fonction publique ni des régimes spéciaux.

1995 : Le « plan Juppé » prévoit de demander aux salariés du public et des régimes spéciaux les efforts exigés de ceux du privé par la « réforme Balladur ». Après trois semaines de grèves, Alain Juppé capitule.

1999 : Le « rapport Charpin », demandant un allongement de la durée de cotisation, est écarté par le gouvernement de la « gauche plurielle ». On lui substitue, un an plus tard, le « rapport Teulade », gloubi-boulga minimisant le problème du financement des retraites car basé sur des perspectives de croissance délirantes.

2003 : Réforme Fillon réduisant les inégalités public-privé mais ne touchant toujours pas aux sacro-saints régimes spéciaux.

2007 : François Fillon entame la réforme des régimes spéciaux mais, afin d?acheter la paix sociale et éviter un nouvel automne 1995, donne de telles contreparties que cette réforme ne sert à rien d?un point de vue comptable.

2010 : Réforme Woerth, insuffisante vu le passif accumulé depuis 1981 et la mise en place de la retraite à 60 ans.

Il serait aujourd?hui temps de demander des efforts à tous. Au risque que, pour les salariés du privé, la réforme des retraites ne se résume au célèbre aphorisme de Coluche : « Donne-moi ta montre, je te donnerai l?heure. »

Philippe David, le 20 décembre 2012
http://www.bvoltaire.fr/philippedavid/retraites-le-prive-encore-saigne,6552

churchill  a écrit le 06/02/2013 à 19:17 :

les syndicats demandent une hausse des cotisations PATRONALES, car les cotisations salariales, c'est injuste, vu qu'ils les payent... ils sont plutot pour ce qui est juste et social, c'est a dire ce qui ne leur coute rien

Jean-Jean  a écrit le 06/02/2013 à 19:08 :




Je constate que les commentaires accusent souvent le gouvernement actuel des mesures inévitables qui vont être prises du fait de l'état très inquiétant de nos caisses de retraites. Il ne faut pas reprocher à l'équipe en place ce que les autres n'ont pas fait depuis 40 ans ! Pire encore ne parlez pas des régimes spéciaux de multiples natures car tout a été fait pour qu'ils ne soient pas concernés. Les retraites des régimes publics et des spéciaux sont garanties et devront toujours être payées. C'est le contribuables, les caisses du privé et les clients qui seront toujours obligés de régler la note. C'est ainsi, et c'est gravé dans le marbre des règles en vigueur depuis longtemps et rédigées de telle sorte que l'on ne peut les changer. C'est injuste ? Oui ,bien sûr ,mais sans une révolte violente qui n'est pas souhaitable,rien ne peut changer. : Les députés, sénateurs, hauts et petits fonctionnaires ne sont pas concernés. Même si la CNAV, l'AGIRC et l'ARRCO ne pouvaient plus financer la caisse de l'EDF, cela ne poserait pas de problème. EDF augmenterait la CTA puis les tarifs et le client se substituerait aux caisses défaillantes. Il en est de même pour la SNCF , la RATP ,les députés etc, dans cas c'est le budget de l'état qui paye ,donc l?impôt. Il faut bien comprendre que le problème des retraites n'existe que pour le privé,tout simplement parce que c'est lui qui remplit ses caisses. Caisses privées des cotisations des chômeurs et vidées aussi par quelques détournements pour la CNIEG ou l'IRCANTEC décidés par le pouvoir. Les organisations syndicales ne peuvent pas défendre ceux qui sont bénéficiaire du système et ceux qui en sont les victimes : Il y a là une contradiction !!

SANS BLAGUE  a écrit le 06/02/2013 à 19:00 :

Merci Hollande. Créons des pauvres qui ont travaillé toute leur vie pour soutenir les pauvres qui ne veulent surtout pas travailler.

je dirais  a répondu le 06/02/2013 à 23:44:

pour soutenir les pauvres qui ne trouvent pas de travail SANS BLAGUE .En ce qui concerne es retraites bien vrai "nous avons travaille c'est juste"

eco  a écrit le 06/02/2013 à 17:51 :

comment avons nous pu mettre en place un tel gouvernement, avant de s'en prendre aux retraites, il faidrait empecher les gens de partir en retraite a 50 ou 55 ans. ou a des retraites de travailler en consultant pour des societes a l'etranger a des emoluements non declarables
de montant extraordinaires. Pourquoi ne touche t'on pas aux fonctionnaires, aux senateurs l'hemicicles est toujours vides idem pour les deputes. Je ne comprends que les gens ne soient pas dans la rue.
Il n'y a plus qu'une solution pour nousretraites le maroc maisons pac cheres nourriture
pas chere , ie sympa avec une femme de menage par de ssus le marche faites comme moi loin de toutes ces magouilles infernales.

à éco  a répondu le 06/02/2013 à 18:09:

Les Français sont "résignés"....ils ne descendent pas dans la rue...ils laissent faire! Donc, ne pas s'étonner de la situation actuelle, elle va s'aggraver de toute façon, jusqu'à ce que nous soyons complètement écrasés....Rien ne bouge...ces messieurs sont heureux

JLF  a répondu le 06/02/2013 à 18:29:

Non, les français ne sont pas résignés je pense. Je crois au contraire que les classes moyennes et les classes proches de la dernière sphère des 5% les plus aisés commencent à s'impatienter. La dernière fois que cette classe s'est réellement "insurgée" ça a finit en révolution française. Je pense que la vraie rébellion couve et l'élément déclencheur ne sera surement pas de protéger les retraites mais l'emploi... Les français ne vont pas tarder à vouloir faire sauter les rentiers (retraités compris) qui protègent le système mais sclérosent l'emploi.

NON!  a répondu le 06/02/2013 à 19:02:

Pas d'exil fiscal pour les retraités! Il n'est que justice de dépenser sa pension en France de sorte à donner du travail à ceux qui cotisent pour son versement.

OBJECTIF  a répondu le 06/02/2013 à 19:09:

Réponse à JLF.
Concernant une grande partie des retraités du privé vous faites une très grosse erreur.

OUI !  a répondu le 06/02/2013 à 20:30:

On va se gêner !!!

OUI !  a répondu le 06/02/2013 à 20:30:

On va se gêner !!!

myrtho  a répondu le 07/02/2013 à 7:56:

a éco si ils descendent dans la rue pour des futilités,(mariage pour tous) qui au point de vue économique pour la France n'apporte rien .qu'ils soient marier ou pas , cela ne remplira pas les caisses de l'état,mais les Français n'ont pas d'autres problèmes.I ils ont votaient hollande donc tout va bien?

mf  a répondu le 07/02/2013 à 11:04:

Tous les Français n'ont pas voté pour le Président actuel car ils connaissaient sa philosophie ... le nivellement par le bas , prendre à ceux qui ont fait des efforts dans tous les domaines pour bien conduire leur vie et s'assumer le moment de la retraite venu pour donner à ceux qui ... Quand fera t-on l'apologie de l'effort ,de la réflexion ?Quels messages envoyons nous aux générations suivantes? Effectivement mobilisons nous ,descendons dans la rue pour nous faire entendre .

lisette  a répondu le 12/02/2013 à 15:06:

vous parlez toujours des fonctionnaires;lorsque vous connaîtrez mieux les salaires de toutes les catégorie vous pourrez jugez en toute connaissance de cause.Dans le privé les salariés n'ont pas a se plaindre car ils cotisent sur tout ce qu'ils gagnent.Les fonctionnaires uniquement sur une partie de leur Prime. Lorsque tout le monde sera aligné il n'y aura plus de problème; EN ATTENDANT UN JOUR PEUT-ÊTRE SEREZ VOUS CONTENT QU'UN DE VOS ENFANTS SOIT FONCTIONNAIRE ET PAS a VOTRE CHARGE CAR IL AURA UN TRAVAIL . Vous vous trompez d'ennemi
Pourquoi ne pas s'attaquer à ceux qui devaient percevoir 30 000 euros au Gouvernement au début du mandat et pour qui cela ne se fera pas.

lisette  a répondu le 13/02/2013 à 7:24:

rectification - message réponse du 12 février a 15 h 06 vous vous trompez d'ennemis, pourquoi ne pas s'attaquer à ceux qui devaient voir leur traitement baisser de 30 000 en moins au gouvernement et qui apparemment ne s'est toujours pas fait. POURQUOI toujours s'attaquer aux mêmes et de plus divisés les salariés publics et privés

fumette  a écrit le 06/02/2013 à 17:50 :

je propose au medef de réduire les salaires des patrons.

Coup de gueule !  a écrit le 06/02/2013 à 17:43 :

Le gouvernement Hollande aurait aligné la retraite des enseignants des écoles privés sur celle des retraites des salariés privés et n'aurait pas touché aux retraites spécifiques des enseignants publiques. Hollande dénonce une France inégalitaire mais c'est le premier à la favoriser mais normal faisant parti comme son gouvernement du même sérail et n'ont jamais mit un pied dans la société civile. Faudra-t-il que les français dénoncent tous ces privilèges d'une minorité de 5,2 millions y compris députés et sénateurs dans la rue et en venir aux mains pour ces abus de pouvoir ?

hervé  a répondu le 06/02/2013 à 19:26:

100% d'accord, un seul régime de travail pour tous, un seul régime de retraite

myrtho  a écrit le 06/02/2013 à 17:12 :

Je touche une pension de réversion,mon mari est décédé ,a l'age de 45ans,ma foi je trouve un peu normal de toucher une pension a choisir je préfèrerai,,qu' il soit encore de se monde,si on m'enlève (56 A 60% j'irai grossir le groupes des s d f ,trouvez vous cela normal? merci au gouvernement actuel,mais eux pendant ce temps se gavent,un très très grand merci a toute l'équipe Hollande qui va nous faire crever.

@ myrtho  a répondu le 06/02/2013 à 17:27:

on ne touchera pas les retraites, en deça de 960 eur, qui est considéré comme le seuil de pauvreté.....ne parlons pas des retraites à beaucoup moins :850, 800,740, et encore moins....et oui, les retraités ne sont pas tous des "nantis", comme semblent le penser, beaucoup ici....les femmes sont beaucoup touchées par ces injustices qui auraient pu être sérieusement étudiées, mais il y en a tellement, qu'il faudrait tout reprendre à la base, ce que personne ne fera, malheureusement.......

MIkeline  a répondu le 06/02/2013 à 20:34:

Et pourquoi une veuve toucherait la réversion de son mari décédé ? Et les mères célibataires ont elles droit à une réversion ?

Sont-ils sous effet hachiche ?  a écrit le 06/02/2013 à 16:29 :

allez donc sur le site de l'INSEE et vous parlerez de l'évolution des retraites complémentaires.
Blocage total 1994, 95, 98 entre autre. CREF retraite complémentaires des fonctionnaires mise en faillite par un toujours sénateur. Quant au boulot j'ai déchiré mes feuilles de payent lors des 35 heures, j'ai eu jusqu'à 84 heures par semaine et dans les années 60, 18 mois à 59h1/2 et nous étions 22000 dans cette usine à cet horaire. Quiant à mai 68 le N°2 Alain geismar il préconisait la retraite à 50 ans et lorsqu'il a atteint 60 ans (il était TPG) il a fait un procès à l'Etat pour ne la prendre qu'à 65 ans prétendant que la loi des 60 était rétroactive.

CREF rien à voir avec l'article  a répondu le 06/02/2013 à 16:54:

CREF:régime facultatif des fonctionnaires devenu le corem.Sans rentrer dans le détail l'Etat a indemnisé les victimes.

Sans intérêt  a écrit le 06/02/2013 à 16:05 :

Fait divers.A mettre en dernière page,ça ne concerne que le privé.

Pragma  a écrit le 06/02/2013 à 15:37 :

Je ne suis pas retraite mais je vous soutiens à 200%
Ras le bol de ces décisions injustes

ALIAS51  a écrit le 06/02/2013 à 14:54 :

Puisqu'il est bien connu que c'est le privé qui paie les retraites du public, comment l'Etat peut-il intervenir et venir puiser dans des fonds privés?

Locke  a écrit le 06/02/2013 à 14:31 :

fin des 35 h pour recuperer les fonds volés au privé, aligner le public sur le privé,fin des regimes spéciaux et intermittents

jura  a écrit le 06/02/2013 à 14:07 :

on se demande quand tout le monde sera aligné de la même manière,on les alignent sur le même taux de cotisation,il y a déjà beaucoup de différence,c'est le privé qui paie les retraites de la sncf ,Les conducteurs de la sncf et tous autres ,on met les personnes de plus de 50 ans dans des bureaux,les militaires pareils,et les avantages de l'edf,banque de france ,gdf,air france,,personnel du sénat ,de l'assemblée,etc;;etc;;il faut allonger le travail à 63 ans,ou alors il faut faire comme les nazis,nous tuer,tous les anciens,pauvres dirigeants,ouvrez les yeux,vous avez envie qu'on devienne comme au caire ou tunis,ou damas et bien continuer comme vous faites,vous bafouez les trois symboles de notre pays,ou alors faut les supprimer

Fangi  a répondu le 06/02/2013 à 15:22:

Nos responsables mais pas coupables votent d'autant plus volontiers de nouvelles taxes et impôts qu'ils prennent le plus grand soin a n'en pas payer eux-mêmes (indemnités non-imposales et avantages en tous genres). N'est-ce pas le comble du cynisme ? Et dire qu'il y a encore des gogos pour aller les applaudir !!!!

@ Fangi  a répondu le 06/02/2013 à 15:37:

+1000 !

Simplet  a répondu le 06/02/2013 à 15:55:

@ Fangi: et il y a encore des gogos qui vont aller voter pour eux !

jacques attila  a répondu le 06/02/2013 à 16:36:

je crois que vous exagérez tous un peu.La france reste un pays ou il fait bon vivre.Protection sociale généreuse,6 semaines de congés payées,des nouvelles chaines de télévision tous les ans....Ok,certains politiques ont peut etre commis de petits abus mais le résultat est globalement positif,bref il y a pire ailleurs

Fangi  a répondu le 06/02/2013 à 16:47:

@Simplet. Je ne vous le fait pas dire. A dire vrai je n'osais pas l'écrire. Ca m'a toujours ébahi de voir qu'il y avait encore autant de candeur dans ce pays.

Duduche  a répondu le 06/02/2013 à 16:54:

@Jacques Attila - Affirmatif la France est un pays ou il fait bon vivre. C'est même un paradis fiscal pour les bénéficiaires d'indemnités non-imposables et les assistés en tous genres. Avez-vous vu déjà l'un d'eux se faire la malle pour aller s'installer ailleurs ?

@ Attila  a répondu le 06/02/2013 à 17:11:

c'est en parlant comme vous le faites, satisfait parce que ailleurs c'est pire, qu'on se fait berner de plus en plus pour ne pas dire autre chose!, en restant poli! vous devez être nanti surement, parce que la santé, pour ne prendre que cela, plein d'individus ne peuvent plus se payer de mutuelle, attendent le dernier moment pour pouvoir se soigner, sont déremboursés de plus en plus, injustices à tout va, on nous ment, on se fiche de nous, vous parlez de petits abus???mon bon Mr, ou vivez vous donc? dans une grotte? incroyable! Laissons donc faire , encore plus qu'actuellement car nous sommes en bonne voie, et vous verrez ou la candeur du "ravi de la crèche" mène...c'est à dire au pire, comme ailleurs", ça s'approche à grands pas, si "notre laxisme", continue....

toto42  a répondu le 06/02/2013 à 17:21:

Je me demande ou certains prennent leurs info... L'état depuis les années 60 n'a jamais donné à EDF, bien au contraire, il en a largement profité. Quand aux cotisations de retraites, elles étaient seulement sur les salaires du personnel EDF. Mais cela va changer, ils passent au service général, donc les privés cotiserons aussi pour eux... C'est cela la privatisation... Et si demain on leur enlève leur CCAS, il serons au même régime que vous, ça ne changera rien pour vous, mais les employés de la CCAS irons grossir les rangs de pole-emploi... On n'en est plus à ça prêt.. N'est ce pas les commentateurs orientés par les médias... !

voltR  a répondu le 06/02/2013 à 18:33:

à toto42 : la justice a même dénoncé un manque total de comptabilité ! ....pour faciliter les magouilles ? la justice à pris le dossier en main et nous attendons ! à suivre.....

Yves  a écrit le 06/02/2013 à 14:07 :

IL FAUT REFORMER LES RETRAITES SPÉCIFIQUES DE TOUS CES ASSISTES SALARIES DE L?ÉTAT ! Y COMPRIS SNCF, RATP, DÉPUTES, SÉNATEURS ETC !

Comique  a répondu le 06/02/2013 à 19:11:

HA!HA!HA!et pourquoi pas la révolution !

alphadelta64  a écrit le 06/02/2013 à 14:02 :

Si on commençait déjà par ne plus payer des pensions à des plus que centenaires en Afrique du Nord sans contrôle de leur réel état, plus d'1 milliards, et si on arrêtait de verser des pensions à des étrangers qui n'ont jamais cotisés, à un niveau plus élevé que les français qui ont le minimum vieillesse, avant de s'en prendre à ceux qui ont cotisé pendant 50 ans et plus et à qui ont va rabioter leur déjà faible retraite. Et si on s'en prenait à ceux qui touchent plus que leur dernier salaire pendant que les autres n'ont que la moyenne des 25 dernières années.

Les choix politiques vont toujours au plus facile jamais au plus juste, il serait temps que cela change avant que tous les retraités fichent la pagaille dans les rues.

@alphadelta64  a répondu le 06/02/2013 à 15:24:

Merci pour votre commentaire !!

Benjamin  a répondu le 06/02/2013 à 15:25:

Je pense que la coupe est pleine et qu'il suffit d'une étincelle pour que les français trompés, abusés, floués, descendent dans les rues. Même le parlement pourrait bien avoir un sacré coup de chaleur !

OPQ  a répondu le 06/02/2013 à 15:38:

ça VA SE FAIRE !!!!

Welcome  a répondu le 06/02/2013 à 16:26:

Il y a un temps pour tout. Même pour faire le ménage. Même pour nettoyer les écuries d'Augias. Alors le grand changement c'est pour quand ? 2014 ...presque certainement.

@@alphadelta64  a répondu le 06/02/2013 à 18:19:

De rien !

myrtho  a répondu le 07/02/2013 à 8:02:

j'espère que tout le monde va descendre dans la rue retraités et les autres, pour leur avenir,il y a eu mai 68,pourquoi pas MAI 2013?et dehors toute cette équipe d'incapables!!!!!!!

@ myrtho  a répondu le 07/02/2013 à 9:08:

Et pourquoi pas une manif commune entre les retraités qui se gavent et les jeunes qui les alimentent ? Cela ferait sens...comme votre rappel de mai 68 !

alphadelta64  a répondu le 08/02/2013 à 17:43:

Les retraités qui se gavent??? je vous rappel qu'on a travaillé comme peu aujourd'hui l'accepterait et que de plus on nous prélève déjà sur nos faibles retraites la CSG et autre taxes pour payer les jeunes à ne rien faire. Arrêtez la provocation vous ne devez pas connaitre beaucoup de retraités.

DOUDOU  a écrit le 06/02/2013 à 13:38 :

Plutot une cotisation plus forte que de priver des pauvres vieux qui n ont que des pensions dignes des soviets alors un peu de jugeotte serait la bienvenue car ce serait un crime et je pense meme qu il faudrait mieux qu ils crèvent de faim comme cela tout ira bien et les morts seraient alors un sauf conduit.

MNM  a répondu le 06/02/2013 à 15:40:

il y en a qui pensent et disent le contraire sur le forum......triste !

toto42  a écrit le 06/02/2013 à 13:31 :

Augmenter les cotisations AGIR et ARRCO en introduisant une modulation des cotisation en fonction de la valeur ajoutée des entreprise. Elargir l'assiette des cotisations pour intégrer participation, intéressement et stock-options, autant de revenus non taxés à ce jour.
Pour ce qui est du régime général remettre à plat la question du financement, avec une augmentation raisonnables des cotisation supplémentaire des revenus financiers des entreprises. Ces derniers représentent 250 milliards d'euros par an... !

céline  a répondu le 06/02/2013 à 13:47:

Pas d'accord du tout.
Marre de payer des cotisations, des machins dans tous les sens. Ca ne s'arrête jamais, j'ai perdu 20? sur ma paye en Janvier 2013. La fuite en avant c'est stérile et injuste. Et le PEE est taxé de la CSG.

claude34  a répondu le 06/02/2013 à 14:08:

Je vois que nos pauvres vieux boomers ont toujours autant de créativité pour tondre les actifs qui ne sont pas encore au chômage. Pour info au cas où, le gouvernement a déjà cassé tout intéressement avec ses 20% de forfait social (en plus de la CSG et de l'IR) ... Pas de chance, ces charges sociales virtuelles sont sans aucune contrepartie.

toto42  a répondu le 06/02/2013 à 15:34:

Je vois moi qu'il est grand temps de vous prendre en main et de réclamer votre dû à qui de droit, et surtout d'arrêter de geindre, ça n'a jamais remplacé l'action... !

picaglas  a écrit le 06/02/2013 à 13:21 :

Désindexation c'est faire payer de plus en plus les générations suivantes. La génération qui s'est goinfrée et qui a laissé les dettes doit payer. Donc diminution des retraites. Ils acheteront un camping-car plus petit, un voilier d'occasion et partiront moins souvent aux Seychelles.

alphadelta64  a répondu le 06/02/2013 à 14:08:

vous dites vraiment n'importe quoi, j'ai travaillé 50 années et je n'ai pas pris de vacances depuis 15 ans, ce n'est ni moi ni mes collègue qui ont ruiné la France, nous qui avons bossé jusqu'à 60 heures par semaine et 6 jours sur 7, les 35 h je connais pas, les bateaux et les Seychelles c'est plus souvent les cadres des grands groupes que les petits retraités et vous voudriez leur baisser encore leur faible revenu?? vous déraillez.

capcha  a répondu le 06/02/2013 à 14:15:

Avant de critiquer les vieux, qui vous ont apporté tout le confort que vous avez aujourd'hui, vous feriez mieux de comparer leur situation lorsqu'ils étaient actifs et la situation présente. A votre âge, le semaine était de 45h, 3 semaines de congés payés. De 1968 à 2000 il y a eu des "progrès" en la matière, ceux que vous avez actuellement. En commençant une carrière en 1961, en tenant compte des réductions progressives de la durée hebdomadaire et de l'augmentation des semaines de congés payés, ce travailleur après 45 ans d'activité a travaillé plus de 81000 heures. Si vous avez commencé à travailler en 2000, sur la base de 1647h annuelles (35hx47s) et si l'âge de la retraite nécessitera 45 ans de cotisations, votre durée de travail sera de 74000h environ.
Vous me devez donc 7000 heures, soit 4 ans et 12 semaines pour le même nombre d'année de cotisations.
Et je ne parle pas de la pénibilité,ni des avantages sociaux et autres gadgets.
Je vous rappelle également que la retraite de la sécu est plafonnée à 50% des 25 meilleures années, elles même plafonnées.
Alors les petits plaisirs des retraités, sont essentiellement dus d'une part à la gestion de leurs économies (après prélèvement de l'impôt), ces économies ayant été accumulées en grande partie grâce aux sacrifices antérieures, pas de voiture, pas de vacances, pas de portable, pas de TV.
Je vous conseille donc de vous tourner vers nos politiques qui n'ont pas eu le courage de faire les réformes lorsqu'elles étaient nécessaires et vers les syndicats qui ont eux aussi freinés des deux pieds.

mouarf  a répondu le 06/02/2013 à 14:39:

Vous parlez de qui là ? Des anciens des générations 20 et 30 qui ont bossé comme des bourricots pour reconstruire le pays après guerre ou de leurs rejetons, les jouisseurs de mai 68 qui les ont spolié avant de se fabriquer un joli Etat providence Ponzi à crédit, sur le dos des générations suivantes ?

a1039  a répondu le 06/02/2013 à 14:43:

@capcha : les politiques quin'ont rien fait ces 20 dernières années, c'est bien vous, les plus âgés qui les aviez élus, non ?

@ a1039  a répondu le 06/02/2013 à 14:58:

Ce sont même eux les politiques des 20 dernières années...

samarinda  a répondu le 06/02/2013 à 15:48:

Quel bonheur de lire tous ces commentaires sur le 68 mais au fait est ce que tous les gens qui avaient un job à cette époque et qui ont"spolié" la France sont-ils aujourd'hui des nantis!!! certainement puisque des retraites inférieures à 1000? par mois sont monnaies courantes. Autres points est-ce que ceux qui crient au scandale des 68 ne sont-ils pas aujord'hui ceux qui vivent grace aux aides sociales qui peuvent avoir un APL un RSA et autres "les bontés" des années 80 ont ont fait croire à certains jeunes de cette époque que la valeur travail était un gros mot et puis après les années 90 par lesquelles ont a fait croire que moins travailler aller permettre aux "nouveaux chomeurs" des années 80 que le travail partagés!!!! allez résoudre les problèmes de la misère. Conclusion la seule façon de s'en sortir revoir la totalité de notre système et en premier "licencier" la totalité de la classe politique et mettre un petit nombre de compétences aux manettes . La France de droite comme de gauche ont choisi la quantité à défaut de la qualité trop de ministres, une amarda mexicaine, sans connaissance des sujets de leur ministère, trop de députés plus occupés par leur deniers que par l'avenir de la France un Sénat inutile, des comités théodules pour placer les amis politiques, syndicaux et parfois patronaux... Les seuls fautifs du déclin de ce Pays sont ceux qui en ont les manettes les politiques; les patrons affiliés au Medef ne pas confondre avec Entrepreneurs,et les syndicats et ceux qui les pilotes les lobbies et nos deux écoles destructrices l'ENA et l'IEP, le reste la majorité dont je suis n'est que mouton, parfois il vote, ce qui par contre n'est pas mon cas car voter pour un homme ou une femme coptés par un parti n'est plus ni moins qu'une copie du système communiste, car le démocratrie est un leurre qui se manifeste seulement une fois tous les 5 ans avec la soviet. Trouver les vrais coupables pas les 68 ni les 80 ni les 90 mais ceux qui pilotent seulement au bulletin de vote, ce qui n'est pas compatible avec la mondialisation de l'économie.

Pasionaria  a répondu le 06/02/2013 à 18:51:

Eh oui pour beaucoup, dans les années 60/70 nous avons connu des semaines à 42/45h voire 54h pour ceux qui étaient dans le Bâtiment (tel que mon mari) après les 39h.
Je souscris tout à fait à ce qu'écrit "Samarinda".
Ceux qu'on oublie un peu trop ce sont également les journalistes qui eux bénéficient de pas mal de privilèges : 40% d'abattement aux impôts et des retraites plus qu'acceptables puisqu'ils font "des ménages" fort bien payés.

@ Samarinda  a répondu le 06/02/2013 à 19:10:

Pas mal, votre mise au point !

paquita  a répondu le 06/02/2013 à 19:33:

@ cachpa et samarinda + 100

Retour a la Realitea  a répondu le 08/02/2013 à 16:30:

Alors y en a un peu marre des boomers menteurs, premier point mon pere est ne en 1947 donc il fait parti de ces 68ars et ne defend absolument pas votre point de vue de menteur nantis! Maintenant retour a la realite historique (source encyclopedia universalis): Concernant ceux qui on soit disant commence a travailler a 13 ans; 50 heure par semaine, la loi regissant l ecole obligatoire y compris l apprentissage jusqu a 16 ans date de 1956 donc meme en etant ne en 1945 ca fait que vous aviez 13 ans donc soumis a cette loi! Cessez de nousprendre pour des chevres! Autre poins d achoppement le temps de travail (pour le salaries à fortiori les fonctionnaire qui compose le plus gros contingent de 68ars; on ne parle pas ici des prof libres et patron de PME et autre independant) des 1962 les lois reduisants le temps de travail et instaurant la 4eme puis 5eme semaine de conges payés ont ete vote par ces meme boomers! Et on fini avec l apotheose qui leur fait dire que tout les jeunes ne apres 1980 sont des feneant qui veulent tout tout de suite, les fameuses 35H, pour memoire cette lois date de 1998, donc a cette epoque ils n avaient pas le droit de vote!!!! alors ceux ne apres 85 qui heritent de votre systeme aujourd hui qui n a conduit qu a la ruine et au chomage.... vous repasserez hein. Voila comment en se documentant un petit peu on prouve par A+B qu effectivement les boomers ont a la fois spoilie leurs parents et leurs enfants!

capcha  a répondu le 08/02/2013 à 23:27:

Les critiques sur les boomers fusent, ils sont les fossoyeurs de la France, ils ont sacrifié les générations futures? C?est à croire qu?ils sont seuls à avoir le droit de vote.
Pour mémoire, le droit de vote à 18 ans date du septennat de M. Giscard. Ceux qui sont né en 1962 ont donc pu voter en 1981 ! Cette réforme de l?âge du droit de vote a rééquilibré la pyramide des âges.
Avec le baby-boom de l?après-guerre, tous les démographes ont pointé du doigt le problème des retraites dans les années 2000. A cette époque, ce n?étaient pas les boomers qui dirigeaient le pays (voir plus bas).
Lors de la réforme des retraites sous le gouvernement de M. Fillon, en 2004, j?ai vu les lycéens descendre dans la rue pour manifester pour le maintien du départ à 60 ans!
Contrairement à ce qu?affirme « les 4 générations », les 35heures ne datent pas de 1981, mais de 1998. Ce ne sont pas les boomers qui en ont le plus profité et à ma connaissance, je ne lis ni ne vois les quadra manifester pour le retour aux 39 ou 40heures? Je dirai même que lorsqu?un gouvernement le propose, il se fait « virer ». Pour mémoire, le différentiel entre les 35 et 39h est compensé par les contribuables et donc responsable en grande partie à l?endettement. De plus, les départs en pré-retraite étaient essentiellement destinés à éviter les licenciements. C?est sous M. Giscard que cette pratique a été décidée et je peux vous dire que de nombreux salariés ont pris çà, non pas comme vous semblez le dire comme un cadeau, mais comme une éviction du monde du travail. Du jour au lendemain ils devenaient des exclus.
Quant à dire que les boomers ont dirigé la France, pour mémoire : Giscard né en 1926, Mitterrand, né en 1916, Chirac, né en 1932, Sarkozy, né en 1955, Hollande, né en 1954. Les boomers sont les deux derniers Présidents et le nombre de voix obtenus pour leur élections dépasse largement le nombre de boomers (et oui, les rangs s?éclaircissent !). !!!
Je suis très reconnaissant aux générations de mes parents et grands-parents, mais, mouarf ; ils ont « bossé comme des bourricots », certes, mais qui a créé les conditions des deux guerres mondiales, les boomers ?
A1039, il y a 20 ans, la génération 68, n?était pas seule à voter, et leur vote comptait, comme celui des autres générations 1, vous devez pratiquer le football pour dire que c?est de la faute à l?arbitre !
No2r, vous êtes pour l?euthanasie, comme beaucoup de boomers. Mais pour ceux qui voudront vivre jusqu?au bout, je vous signale que les frais des maisons de retraite et aide à domicile sont prélevés sur leur patrimoine, contrairement à l?avortement, aux salles de shoots, à la pullule pour vos filles
Retour a la Realitea, vous devriez me relire, je n?ai jamais dit que les boomers ont commencé à 13 ans, je l?ai dit d?autant moins que je fais partie de ceux qui l?année du certificat d?études a bénéficié de la prolongation de l?obligation scolaire à 16 ans .. C?était en 1959 et non en 1956, Si mes mensonges sont vos erreurs de dates et suppositions (date de naissance, nanti?), merci de me donner la liste de mes mensonges et en quoi les boomers ont spoliés leurs parents.
Vous vous défouler contre les vieux sur la Tribune, c?est bien, mais ayez donc le courage de faire comme nous en 68, apparemment vous avez l?âge que beaucoup avaient à cette époque !
Rassurez-vous cependant, les boomers de vous en veulent pas, ils appellent çà le conflit de générations? Ce sera bientôt à votre tour d?être dans le collimateur des générations montantes !

Chris  a répondu le 09/02/2013 à 9:18:

@capcha "le droit de vote à 18 ans date du septennat de M. Giscard" encore un boomer qui sait pas compter, 18 ans certe mais toutes les lois qui ont "ameliorer" la vie des travailleurs jusqu au 35H c est AVANT 1998!!! Donc d une la generation de "Feignant d apres 1980" qui compose les actif aujourd hui n avaient pas encore 18 ans, donc ne VOTAIT PAS!!!! Donc remballez vos lecon c est bien la generation ne du baby boom qui a vote pour la reduction du temps de travail, le bac pour tous, la 4eme et 5eme semaine de conges paye........ Or aujourd hui, peut etre pas vous personnellement Capcha, mais toute un tranche de cette generation se sert de ces alibi de reduction progressive du temps de travail, du "l ecole non obligatoire a 16 ans" encore a l epoque..... Pour stigmatier les "jeunes feignants" et d autre part justifier les avantages qu ils ont vote et qui ne sont et n ont jamais ete finance.... Donc a un moment faut reconnaitre que cette generation a fait des erreurs QU ELLE doit assumer on ne peut indefiniment reporter les dettes sur les generations futures..

keke  a écrit le 06/02/2013 à 13:15 :

et l'alignement des fonctionnaires sur le privé ils y ont pensé, parce qu'il ne faut oublier que c'est pour payer les retraites des fonctionnaires qu'ils puisent dans les fonds de l'arco. les seules caisses a etre en déficit chronique sont les caisse des fonctionnaires

toto42  a répondu le 06/02/2013 à 13:32:

Augmenter les cotisations AGIR et ARRCO en introduisant une modulation des cotisation en fonction de la valeur ajoutée des entreprise. Elargir l'assiette des cotisations pour intégrer participation, intéressement et stock-options, autant de revenus non taxés à ce jour.
Pour ce qui est du régime général remettre à plat la question du financement, avec une augmentation raisonnables des cotisation supplémentaire des revenus financiers des entreprises. Ces derniers représentent 250 milliards d'euros par an... !

keke2  a répondu le 06/02/2013 à 13:49:

Désolé Keke mais les retraites du public ne ponctionnent pas les caisses du privé ! Cela ne concerne certains régimes spéciaux, soit-disant réformés par Sarko !

Liberator  a répondu le 06/02/2013 à 15:45:

@keke2: désolé, mais c'est vrai en partie. Quand l'IRCANTEC, la caisse de retraite des fonctionnaires non-titulaires étéit en quasi-faillite on l'a fusionné avec l'ARRCO. Le seul problème c'est que dans le régime ARRCO il faut cotiser à peu près 12 euros pour toucher un euro de retraite annuel (ratio entre valeur du point et valeur d'achat du point), mais que à l'IRCANTEC il suffit de 8 euros de cotisations pour un euro de retraite. Résultat, on le voit aujourd'hui, l'ARRCO va être déficitaire. Et comme des fonctionnaires non-titulaires il y en a quand même beaucoup: collectivités territoriales mais ils sont pas payés très cher, et hôpital, là ça coute cher car il y a pas mal de médecins.

KeKe2  a répondu le 06/02/2013 à 17:13:

Désolé Libérator mais les non-titulaires ne sont pas fonctionnaires ..... et donc rattachés au système privé .......

Foxy  a répondu le 06/02/2013 à 19:12:

L'Ircantec a fusionné avec l'ARRCO ? Euh a quand ?? J'ai du tomber dans une faille spatio temporelle là... A l'heure actuelle, il est toujours rattaché à la Caisse des Depots.

myrtho  a répondu le 07/02/2013 à 8:12:

a céline, oui ils y a na marre, mais perdre 60% sur les pensions de réversion, c'est illogique , les restos du coeur n'ont pas fini d 'assister les gens,encore un grand merci a Hollande et toute sa clique,'avez vous remarquez qu'on parle que du mariage pour tous,pendant ce temps ,on nous prépare des coups fourrés en douce et, après se sera trop tard,il est déjà trop tard !

Alain 893  a écrit le 06/02/2013 à 12:52 :

Taxer de 1%, c'est rien dans le cout du travail (le salaire ne représente plus que 20%) ça fait +0.1% pour les patrons (en plus c'est pas eu qui payent mais seulement le fruit de notre travail)..

j'assure  a répondu le 06/02/2013 à 17:53:

une entreprise c'est pas le patron qui payent, je vous invite à venir dans les tpe( très petites entreprises) les cotisations viennent d'augmenter de presque 11%, beaucoup sont à l'agonie, les cessations d'activités vont surement augmentées d'autant.Dire cela c'est une imbécilité de niveau cp.Ne confondez patron et cac 40 alain.Bon nombre de petits commerçants et artisans ont des salaires dérisoires, les charges les font mourir et souvent ils ne travaillent pas 35 heures et auront une retraite misérable.

Comique  a répondu le 06/02/2013 à 19:09:

"Alain 893"certains s'ennuient a l'armée mexicaine de l'UMP.Encore un retraité rentier qui s'ennuie....

à j'assure  a répondu le 06/02/2013 à 23:05:

Je confirme !!

j'assure  a écrit le 06/02/2013 à 12:42 :

comment peut-on avoir une caisse pleine ou au moins à l'étal quand on dépense plus que ce que l'on a.Il faut m?expliquer pourquoi on se bat contre l'allongement des cotisations 65 ans c'est indispensable.Ou alors il faut se battre contre l'allongement de la durée de vie.on gagne environ un trimestre tous les ans donc il faudrait aligner la durée de cotisation sur ce chiffre pour être cohérent.Et que les régimes soit tous égaux, c'est indispensable, on ne peux pas partir en retraite quand on est conducteur de métro à 50 ans voir 52 ans demain car on va toucher une retraite quasiment aussi longtemps que le temps de travail.Sans couleur politique aucune n'est-ce pas du bon sens tout simplement...

a1039  a répondu le 06/02/2013 à 12:53:

"un trimestre tous les ans" : non, plus ces dernières années. Environ 2 mois par an et encore, cela a tendance à diminuer.

Etienne  a répondu le 06/02/2013 à 13:18:

Laissons le problème au prochain voilà le courage politique.

ABC  a répondu le 06/02/2013 à 15:36:

Refiler la patate chaude! c'est connu ...

j'assure  a répondu le 06/02/2013 à 17:48:

ok va pour 2 mois par an mais c'est encore énorme ; ce qui me dégoute le plus chez nos amis de la gauche c'est qu'ils ont démontés sarko quand il a fait cette réforme (nécessaire et déjà insuffisante)c'est qu'ils étaient vent debout contre et qu'à peine 6 mois plus tard ils vont être obligés de refaire une mesurette qui elle même sera insuffisante dans 6 mois etc....
c'est à pleurer

Gazza  a écrit le 06/02/2013 à 12:39 :

Baisse des retraites, augmentation de l'imposition, reforme de l'assurance chômage avec diminution prévisible des droits et des montants des allocations... Tiens tiens, celà me rappelle furieusement les scénarios grecs, italiens et espagnol

à Gazza  a répondu le 06/02/2013 à 17:32:

Comme vous dites !

Etienne  a écrit le 06/02/2013 à 12:33 :

Augmentons les cotisations d'un point, quand le problème reviendra dans un an on augmentera à nouveau les cotisations d'un point et on continuera le gel de l'impôt sur le revenu. Dans 3 mois ce sera le même débat pour les cotisations chômage et RSA on augmentera encore les cotisations, même si les salaires eux n'augmentent plus depuis longtemps.
Si seulement on pouvait décider de se garder les cotisations pour mettre nous même l'argent de côté mais non autant faire couler tout le monde ensemble.

fuchs  a écrit le 06/02/2013 à 12:02 :

Et blabla et blabla.
Les sénateurs et les députés sont eux au dessus de tout cela.

Leur cagnotte il faut aller la chercher avec les dents et les mettre au même régime que nous...!

Quai d'Orsay  a écrit le 06/02/2013 à 12:01 :

Pour économiser de l'argent, il est grand temps de revoir le réseau de nos ambassades à l'étranger. Avons-nous besoin d'une représentation diplomatique à la Jamaïque et son personnel frayeux qui va avec ? Conservons seulement les endroits stratègiques ou les places incontournables, pour le reste nous pouvons nous en passer. Cela ferait sûrement gagner plusieurs millions voir milliards d'euros. Car il faut les entretenir tous ces bâtiments, plus le diplomate en poste qui ne travaille pas au Smic.

alphadelta  a répondu le 06/02/2013 à 14:12:

En effet un seul représentant par pays pour toute l'Europe devrait suffire, que d'économie.

Loulou  a répondu le 06/02/2013 à 15:30:

Et 11 députés nouveaux qui ne servent strictement à rien, qui sont payés à ne rien faire, qui représentent les expatriés, lesquels sont tous soumis aux lois des pays d'accueils.

BYE BYE LA FRANCE EN FAILLITE  a écrit le 06/02/2013 à 11:47 :

En grande partie à cause qu'à 68 ans je n'ai aucune lisibilité et encore moins confiance sur le niveau de mes pensions de retraites dans les 10 années à venir, je vous quitte définitivement pour le soleil des Caraïbes en zone dollar, avec un euro à 1,35 qui n'est pas près de baisser n'en déplaise au Normal Sup, donc une majoration de mes pensions de 35% c'est toujours bon à prendre pour le moment en plus d'une absence de taxation sur mon train de vie là bas. Bon courage à tous ..........ceux qui restent !

éclairé  a répondu le 06/02/2013 à 12:11:

Je suis totalement d'accord avec vous. L'avenir c'est des chômeurs et des retraités : qui va payer ? Il faut partir avant l'explosion finale. Ceux qui n'ont hélas pas les moyens de partir loin, vont morfler. Il faut s'attendre à une baisse du niveau de vie pourt TOUT le monde.

RUBIS  a répondu le 06/02/2013 à 13:43:

plutot desolant d'en arriver la !!!

Brodnik  a écrit le 06/02/2013 à 11:41 :

Gel des retraites , certe : je suppose que les salaires des hauts fonctionnaires , députés , sénateurs, ministres seront aussi gelés au nom de ce principe " d'égalité" dont ils savent si bien se servir ....

PlafonnerLesRetraites  a écrit le 06/02/2013 à 11:38 :

Il ne saurait être question de sauver les retraites luxueuses en hypothéquant l'avenir des enfants et des petits enfants des retraités trop gâtés qui de surcroit claquent leur pognon dans des voyages à l'étranger pendant que leurs descendances n'arrivent plus à manger à leur faim. ET DONC, c'est un plafonnement des retraites qu'il faut DéCiDER ... 1 800 euro par mois, c'est déjà bien pour ceux qui sont propriétaires, et 2 600 euro par mois pour ceux qui ne sont propriétaire de rien et locataires dépendants... CA C'EST JUSTE.

a1039  a répondu le 06/02/2013 à 12:00:

OK. Le plus simple est donc de supprimer l'AGIRC et d'augmenter un peu la cotisation ARRCO. Ainsi, les retraites complémentaires seront automatiquement plafonnées et les "petites" retraites ne seront pas touchées...

@PlafonnerLesRetraites  a répondu le 06/02/2013 à 13:50:

Où est la justice dans vos propos, n'importe quoi... Ceux qui sont propriétaires de rien ne sont pas plus vertueux que les autres.

CADEPENDS  a répondu le 06/02/2013 à 14:15:

La justice c'est de faire en sorte de couper l'arrogance et le gaspillage de ceux qui ont accumulé des patrimoines en exploitant des smigards et des esclaves. CA C'EST SIMPLE.

cmetisse  a écrit le 06/02/2013 à 11:36 :

L'étatisme ne marche qu'en période de vaches grasses on distribue le résultat de la croissance à venir évidemment on tue la croissance,surcoût de 30% donc ensuite l'état veut se désengager après voir créer des régimes d'exception cela ne vous rappelle pas un système que s'est désintégré?, il ne reste que la Corée du Nord dans ce système, car les différents politicien qui pensaient à la prochaine élection, ont eu que ce mot à la bouche l'état. "Létat n'est pas la solution, l'état est justement le problème". disait un excellent président.

ppa3775am  a écrit le 06/02/2013 à 11:21 :

Tous les français vont finir par comprendre que l' âge de la retraite doit être de 65 ans pour tous, fonction publique et élus inclus, que tous les régimes spéciaux et de fonctionnaires doivent être alignés sur le privé, que le système doit être par points et qu' il doit être individualisé, que l' assurance-vie est un vrai complément de retraite et ne doit plus être taxé avec une C.S.G à 15,5%.

élu ps  a écrit le 06/02/2013 à 11:17 :

une augmentation des cotisations serait logique mais les esprits ne sont pas prets.une augmentation de tva parait plus probable

K Berger  a répondu le 06/02/2013 à 11:36:

Nous sommes en train d'envisager sérieusement cette mesure associée à une hausse de la CSG et couplée avec une taxe sur l'énergie.

Comique  a répondu le 06/02/2013 à 11:51:

Monsieur RENTIER s'ennuie et écrit toujours sa prose provocatrice sous le pseudo élu PS. Il va être heureux : une réponse à son message. Demandez un poste à l'UMP à l'heure des soldes ils recrutent une armée de mexicains !

jacques attila  a répondu le 06/02/2013 à 15:42:

la taxe sur l'énergie est une idée pertinente qui ferait plaisir a nos alliés verts.Mais en regardant sur la facture EDF,j'avoue que je ne sais pas laquelle choisir.Un mix de toutes ces taxes ?Ce serait plus discret!

Comique  a répondu le 06/02/2013 à 17:16:

"Jacques attila" : encore un des vice-président de l'UMP qui n'a pas grand chose à faire et qui cherche à faire dans la provoc qui fait Pshciiiiiit

Pasionaria  a répondu le 06/02/2013 à 20:29:

@élu ps : non rien ne sera réglé avec l'augmentation des cotisations. Vous êtes aux affaires profitez-en pour taxer les entreprises et qui payent leur URSSAF

élu ps  a répondu le 07/02/2013 à 11:41:

@pasionaria:vous etes injustes,nous avons déja beaucoup augmenté les charges des entreprises.certes nous allons etre amenés a le faire encore un peu plus,mais ça n'est pas de gaité de coeur!

chironome  a écrit le 06/02/2013 à 10:46 :

Tant que les régimes "spéciaux" ne sont pas touchés, tout va bien ! N'oublions pas le fort pouvoir de nuisance (grève) de cette catégorie de salariés...

BREFF  a répondu le 06/02/2013 à 11:17:


les retraites des cumuls des politiques ??? les plafonner

pout info  a répondu le 06/02/2013 à 11:17:

54 ans b THIBAUD cgt va beneficier de sa retraite apres combien de cotisations??? VIVE les regimes speciaux pour tous

toto42  a répondu le 06/02/2013 à 17:29:

Thibaud aura la retraite qu'il mérite... Chérek lui touchera encore prêt de 7000,00? brut, embauché dans une administration grâce à ses amis du gouvernement... Sa copine Nicole Nota a eu les mêmes grâces d'un autre gouvernement... Ceci pour services rendus... Il est vrai que Thibaud n'a pas signé les mêmes accords... A chacun sa conscience syndicale, et l'on récolte se que l'on sème... Les retraites sont ce que les peuples en font... !

capitoul  a écrit le 06/02/2013 à 9:45 :

essayons d'étre sérieux sur un sujet hélas mal géré, depuis plus de trente ans on voyait que les régimes complémentaires (gérés par les syndicats patronaux et de salariés) allaient subir des difficultés, nous étions a l'époque ou tout le monde ventait le modele francais, de plus en plus de salariés, donc de plus en plus de cotisations.... le faits ont été à l'inverse moins de salariés;.. avec l'enorme bétise de l'autoentrepreneurs... le pourcentage de gens salariés a donc déséquilibréle système (cadres) ensuite on a fait des replatrages obligation de cotiser pour tout le monde à 16 % puis a plus de 16 mais avec des droits reduits à 16 plus d'autres bidoullages... la vraie question c'est que l'on a menti on a essayé de faire percevoir des retraites à des gens parti en fne en départ avant l'age et autre gadgets politiques payé par les actifs... qui ont eu a affronter le chomage l'export et autres....l'absence de vision économique du monde politique et syndical a conduit a l'écroulement du système - de l'usine à gaz crée après guerre - nous savions que nos cotisations ne faisaient pas un stock mais servaient à payer les retraités cadres (je suis uniqument sur ce sujet) les dernières années les caisses de retraites gérées surtout pas les représentats de la mécanique uimm et les syndicats ont déveioppés des activités pour les retraités, voyez les somptueux locaux les somptueux papiers que nous revevons... les retraités 1980 2000 ont été super choyés avec nos cotisations...voyez la lourdeur de la gestion malgré les regroupements;.voyez les supers immeubles, ;.. voyez les avantages sociaux des personnels et gestionnaires ....les carottes des élus syndicaux;.. il est bien sur trop tard.... nous les jeunes retraités on va avoir des retraites de misere -ceux qui n'ont pas eu droit aux cotisations art 83 et autres ??? - l'euthanasie des rentiers va etre mise en place;..... et nous avons hélas le taux de prélvements sociaux le plus lourd du monde

N'oublions pas...  a répondu le 06/02/2013 à 11:44:

La manne de la répartition aura fait les beaux jours des "partenaires sociaux" qui choyés par un patronat toujours amusé de voir avec quelle aisance, les "défenseurs des ouvriers" se glissaient dans la peau des nantis, a largement acheté une pais sociale pour eux...les ouvriers tant pis...Et tant pis pour les délocalisés, les profits il faut les maximiser tout de suite, les générations futures elles se débrouilleront bien.Il parait que gouverner c'est prévoir, nous constatons avec lucidité et n'oublions pas l'humour que c'est loupé.
Voici les effets d'une économie "de l'instant" du tout tout de suite et pour moi"! Souvenez vous du débat de la réforme des retraites qui réglait tout jusque 2020....Ces pions politiques n'en savent guère plus qu'un bambin de maternelle, et il ne peuvent plus nous le faire croire...Qui peut encore croire à la théorie du complot? c'est davantage "le bordel"

Pas credible  a écrit le 06/02/2013 à 9:31 :

Plus personne ne crois en notre système de retraite ce qui veut dire que plus personne ne croit en l'Etat providence... Cf les articles et sondages récemments parus sur le sujet. Il faut changer le système: Un minimum vieillesse pour tout le monde car on ne peut pas laisser les gens sans ressources et les forcer à travailler à 75ans pour manger... et ensuite une épargne individuelle ou chacun met ce qu'il peut ! A mon avis c'est le seul moyen d'avancer, mais ca prendra du temps et du courage politique... Pas gagné...

adonf  a répondu le 06/02/2013 à 10:56:

pour les retraites par capitalisation je vous rappelle les conditions : retraite par rentes et si par malheur vous décédez trop tôt désolé mais votre capital est perdu aussi rein ne vaut une assurance vie classique au moins on vous garantie le capital et vos heritiers ne sont pas spoliés .

Retraite au points  a répondu le 06/02/2013 à 14:20:

Un système viable : chacun acquiert au cours de sa carrière des points de retraite (même règle pour tous). Puisque ce sont les actifs qui payent les retraites, tous les ans on regarde combien d'argent on va avoir par les cotisations et le nombre de points de retraite à payer. On calcule ainsi la valeur du point chaque année (masse des cotisations / nombre de points à payer) et la retraite de chacun correspond à son nombre de points accumulés multiplié par la valeur du point calculé pour l'année. On fait cela tous les ans. ainsi on ne distribue pas plus que ce que l'on a. Simple non ?????

a1039  a répondu le 06/02/2013 à 14:41:

@Retraite au points : ce que vous décrivez est le système suédois (mis en place il y a 20 ans !) Le souci est lorsque la formule indique que le "point" doit baisser. En France, il y aurait toujours un démagogue pour décider de ne pas baisser le point (pour ne pas diminuer les retraites "des petits vieux") et faire déraper le système dans de la dette sociale (à nouveau).

@retraite par points  a répondu le 06/02/2013 à 15:44:

impossible!comment ferait on pour accorder une retraite dans le cadre du regroupement familial?

zethrasher  a écrit le 06/02/2013 à 9:27 :

qui a en 1981, dans sa proposition n° 82, proposé de passer la retraite de 65 à 60 ans ? Qui a bénéficié de conditions dignes de retraites chapeau à l'époque ? Ceux qui aujourd'hui voudraient encore voir augmenter la ponction sur les actifs... 30 ans de cotisations de perdues qui nous feraient du bien aujourd'hui ! Commençons par faire des économies sur la dépense publique et les charges que nous supportons n'en seront que moins lourdes, car au final, seuls les actifs une fois de plus ponctionnés en paieront les frais... La compétitivité de notre Administration, personne n'en parle, mais franchement, payer des gens bien pensants à discuter sur le changement du code civil pour supprimer "père" et "mère" par "parents", quelle efficacité alors que nous dépassons 3 millions de chômeurs qui ne cotisent plus de la même manière que s'ils étaient actifs... Alors, chers retraités, qui avez profité du système, merci de participer aussi à l'effort à la mesure de vos possibilités. Même si vous avez beaucoup oeuvré pour y arriver, nous oeuvrons aujourd'hui sans espoir d'y arriver...

gouvernement  a répondu le 06/02/2013 à 9:34:

ll faut bien occuper le peuple, quand on ne fait rien sur l'essentiel...

Pasionaria  a répondu le 06/02/2013 à 10:50:

Mon cher actif ou ma chère active j'ai travaillé 42 ans et quand l'heure de ma retraite a sonné j'avais 194 trimestres................ qui a été calculée sur 158 trimestres. Ce qui, je calcule bien, 36 trimestres où j'ai travaillé à l'?il. Et avant de nous ponctionner, nous retraités et vous actifs que tout ce beau monde se penche sur les salaires des hauts fonctionnaires et retraites de nos ministres, sénateurs, députés. Voilà encore un sujet qui va dans le sens du gvrnt de vouloir diviser.

gghouse  a répondu le 06/02/2013 à 13:45:

à Pasionaria
Je suis peut-être mauvais en calcul mais, compte tenu qu'aux dernières nouvelles une année se divise en 4 trimestres, si je multiplie 42 ans x 4 j'obtiens 168 trimestres

toto42  a répondu le 06/02/2013 à 16:44:

Et si vos preniez vos responsabilités, plutôt que de pleurer sur la première page rencontré... Les acquis que vous pleurez ne sont pas tombés du ciel, il se trouve même que certains y ont laissé leur vie de famille, leur santé même et parfois leur vie... Alors prenez vous en mains, la France est le pays d'Europe ou il existe le plus de millionnaires, allez donc chercher, comme l'on fait nos anciens, l'argent là ou il se trouve, l'on est jamais si bien servit que par soi même... !

Pasionaria  a répondu le 06/02/2013 à 17:56:

@gghouse Grâce à Balladur le système de comptage était basée sur l'année de naissance et 1947=158trimestres. Et qui plus est c'est son gvrnt qui a commencé à rallonger les trimestres, alors que nous étions à 37,5 ans ce qui permettait quand un salarié partait à la retraite de le remplacer, voire embaucher. Mais les gvrnts successifs ont laissé les actionnaires s'emparer des entreprises d'où les délocalisations, les licenciements boursiers et a fortiori la précarité de l'emploi et par ricochet moins d'actifs pour cotiser. Mais vous ne me répondez pas sur l'idée de ponctionner nos dirigeants, nos gouvernants ?
@toto42 je ne sais pas si c'est à moi que vous vous adressez mais vous avez raison les acquis "ne sont pas tombés du ciel" et ma génération s'est battue pour les conserver mais au fur et à mesure que d'autres générations arrivaient l'individualisme avec... ce qui a fait le jeu des patrons d'entreprise.

@ toto42  a répondu le 06/02/2013 à 19:38:

D'accord avec vous, entièrement !

voltR  a écrit le 06/02/2013 à 9:25 :

Ah, j'oubliais le nombre suplémentaires de trimestres cotisés et payés n'augmente pas le montant de la pension versée!

Toto  a répondu le 06/02/2013 à 11:21:

C'est certain qu'une telle découverte personnelle méritait un aussi beau message

claude34  a écrit le 06/02/2013 à 9:13 :

Super la solution de FO, si on augmente (encore) le coût du travail de 1% en plus, le chômage augmentera en proportion, et les recettes stagneront. Pathétique ...
Mais tout va bien, nous aurons réussi à maintenir le train de vie des retraités, quel bel objectif ...

Bubu  a écrit le 06/02/2013 à 8:56 :

Les syndicats n'ont pas encore compris qu'avec des retraites complémentaires indexées sur l'inflation, des salaires qui ne progressent pas et des cotisations qui augmentent, l'effort mis sur les actifs devient insupportable ? Le gel sur plusieurs années est la solution la plus équitable !

mf  a répondu le 11/02/2013 à 8:53:

Je m'adresse à ... retraité RATP et à ....retraité EDF . Ayez l'amabilité de nous parler de vos retraites . les modes de calcul ( taux de cotisations retraite , nombre d'annuités nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein ,sur quelle période est calculée votre retraite exemple sur les 6 derniers mois de salaire ou autre, quel est le taux de remplacement , age de départ à la retraite ) . Comment comparer des régimes sans savoir ce qu'ils renferment ?

Pour la Fonctions Publique ...  a écrit le 06/02/2013 à 8:45 :

et leurs amis RATP SNCF EDF-GDF partis à la retraite à 55 ou 57 ans. pas de problème ... l'Etat paie (et s'endette) et continuera de payer, c'est à dire nous .Solidarité à sens unique dans ce beau pays en faillite !!!!!!!!!!!!!!!

Retraité EDF  a répondu le 06/02/2013 à 9:04:

Et tes petits amis du privé partis en préretraite à 55 ans, financés par le con-tribuable, tu les oublies ?

voltR  a répondu le 06/02/2013 à 9:35:

à Retraité EDF : vous oubliez les 4,5 milliards d'euros que le gouvernement a pris dans les caisses du privé pour donner à EDF car celle-ci n'avait JAMAIS payé de cotisations retraite, comme le fait l'état en général qui paient ses retraités avec les impôts prélevés au moment de la mise en retraite car les retraites ne sont pas provisionnées et PAS PAYEES !

Democratix  a répondu le 06/02/2013 à 9:35:

Une extrême minorité, alors que EDF, SNCF, RATP, c'est systématique.
E je ne parle pas du CE d'EDF que je paie dans mes factures.
L'esprit CGT a coulé l'URSS, il coulera la France.

Sans illusion  a répondu le 06/02/2013 à 9:35:

Il ne faudrait pas généraliser le fait qu'une infime minorité de gens sont partis un peu plus tôt. Ayant travaillé dans une grosse entreprise Française, celle-ci a fait partir quelques personnes qui avaient au moins 56 ans, ces personnes qui avaient tous travaillées en service continu et commencer à travailler à partir de 13-14 ans, c'est à dire qu'ils avaient déjà cotisés au moins 42 ou 43 années, de plus c'est l'entreprise qui a versé l'intégralité des salaires des 3 ou 4 années qu'ils leur restait à travailler, cela n'a rien coûté aux cotisants.

retraité ratp  a répondu le 06/02/2013 à 11:15:

ce qui est absurde c'est le calcul sur les 25 meilleures années!il faut simplement faire une moyenne des 42 années.le système ne peut plus absorber de tels cadeaux!

Retraité EDF  a répondu le 06/02/2013 à 11:34:

@ retraité ratp: on découvre au fur et à mesure les avantages indus dont à bénéficié le privé !

retraité ratp  a répondu le 06/02/2013 à 12:04:

oui retraité EDF ,un voile se lève sur les profiteurs:les rois sont nus!

Pasionaria  a répondu le 06/02/2013 à 18:45:

Mais avant Balladur la retraite était calculée sur les 10 meilleures années mais il a dû s'apercevoir que les retraités "gagnaient trop" il a donc changé le calcul et a augmenté le nombre d'années de 37,5 on est passé à 40. Cela étant on oublie trop souvent que l'âge légal de départ à la retraite est de 67 ANS. C'est toujours d'actualité car la Gauche n'a pas baissé l'âge légal. D'ailleurs en 1981 l'âge légal de départ était de 65 ANS mais si à 60 ans vous aviez tous vos trimestres vous pouviez vous prévaloir d'une retraite à taux plein.
Aujourd'hui après 41 ans de cotisations et selon l'âge auquel vous avez commencé à travailler vous pouvez partir à partir de 60 ans.
Quant à la retraite aux points c'est un mauvais calcul car si le MEDEF la demande à corps et à cris c'est que c'est avantageux pour les patrons parce que ça peut permettre de baisser le point. La complémentaire retraite est aux points et ce n'est pas si avantageux qu'on veut bien nous le faire croire.

Carlier  a écrit le 06/02/2013 à 8:43 :

Arretez de tourner en rond, la seule solution c est de retarder la retraite à 65 ans, et oui la réalité va l emporter sur le dogmatisme car nécessite fait loi

Non  a répondu le 06/02/2013 à 9:15:

Allonger la durée de cotisation consiste à réduire le montant des futurs retraites sans le dire simplement parce que de moins en moins de gens auront leurs trimestres... Pour moi, c'est encore le moyen de repousser le problème dans le futur. C'est exactement ce genre de mesure qui décrédibilise le système. Une mesure plus courageuse consisterait plutot a revoir les pensions actuelles pour equillibrer le systeme. Quand à augmenter les cotisations... je suis contre car j'estime que les actifs ont besoin de plus de pouvoir d'achat que les "passifs"... enfants à charge, emprunts, obligation de mobilité pour travailler, etc... Tous les ainés que je connais sont plutot bien lotis et profitent bien de leur retraite... Leur seule contrainte est de savoir comme ils vont se faire plaisir... Alors que moi, j'essaie de boucler la fin de mois... et je ne pense malheureusement pas etre le seul...

voltR  a répondu le 06/02/2013 à 9:31:

Ceux qui ont payé leur cotisations de retraite perçoivent , une fois en retraite, moins que ceux qui n'ont JAMAIS PAYE ! et la gauche appelle cela le redressement dans la justice, moi, j'appelle çà du capitalisme d'état au service de certains corporatismes tels que fonction publique, agences de l'état, entreprises d'état (EDF, etc...)

Pas moi, lui !  a répondu le 06/02/2013 à 9:32:

Pas moi, quelqu'un d'autre, mais pas moi...

réponse à NON  a répondu le 06/02/2013 à 9:59:

Ce que vous dites est inexact. professionnelle de santé, j'ai 64 ans, je vois beaucoup de retraités pauvres dans ma clientèle, des handicapés aussi, qui à l'âge de la retraite sont très démunis. les retraités relativement aisés ont souvent à charge leurs vieux parents malades et leurs enfants boomerang qui reviennent vivre chez les parents à 30 ans, faute de travail. beaucoup de grands- parents jouent le rôle d'amortisseur et aident énormément enfants et petits- enfants. Soyez plus informés et honnêtes! Je vais travailler jusqu'à 65 ans, car profession de santé libérale: ah! j'aide ma fille revenue à 29 ans chez maman, car ...chômage !Nous vivons dans un 3 pièces plan courant. Profession libérale ne signifie pas plein de pognon! Au contraire, ma caisse de retraite a été ponctionnée pour donner aux caisses déficitaires, donc, ma retraite sera... très très moyenne, mais c'est ainsi....

@ NON  a répondu le 06/02/2013 à 10:03:

Tous les ainés que vous connaissez sont bien pourvus", c'est possible! mais il y en a TANT d'autres BIEN en dessous de 900 eur par mois de retraite, 700, 830....et ceux là, sont ils bien "pourvus"? faut pas exagérer non plus!

pascal  a répondu le 06/02/2013 à 10:04:

à Volt R + UN

on continue et jusqu'à quand on va supporter !!!!  a écrit le 06/02/2013 à 8:34 :

comme le préconiserait le medef , pourquoi ne pas diminuer toutes les pensions complementaires de 25% au moins , pourquoi ne pas augmenter les cotisations des salariés uniquement de 5% minimum ?
elle ne sera pas belle la vie?
ATTENTION AU RETOUR DE BATON DE CEUX QUI EN ONT ASSEZ DE SOUFFRIR

Gépé001  a écrit le 06/02/2013 à 8:32 :

Les prestations contributives,chomage,retraites,indemnités journalières maladie,doivent être financées par les salaires ET par une taxe sur l'énergie;les prestations non contributives,santé,famille,dépendance, doivent être financées par la CSG.Cette taxe sur l'énergie doit évoluer comme cela était prévu pour la taxe carbone,une valeur de départ et une évolution jusqu'en 2030.

futur actif  a écrit le 06/02/2013 à 8:30 :

Aprés s'attribuer des retraites "chapeau" le MEDEF , peut demander aux retraités un effort en supprimant l'indexation........

hervé  a répondu le 06/02/2013 à 10:05:

eh! oui, et que pouvons nous contre cela ? on est des pions, et on se laisse manipuler, point !

toto42  a répondu le 06/02/2013 à 17:32:

On a les retraites qu'on mérite en se laissant manipuler... Et si l'on cessait de se laisser manipuler, car il est bien connu que l'on est jamais servit que par soi même... !

taxpayeur  a répondu le 06/02/2013 à 18:16:


savez vous que:
1 157 euros de retraite sans avoir cotisé ni même
travaillé en France !
Toute personne qui débarque en France, sans même
jamais y avoir mis les pieds, peut prétendre, si elle a 65 ans, à 709 euros de retraite
par mois ou même à 1 157 euros si elle vit en couple C'est :
>
> plus que la pension moyenne de nos agriculteurs après une carrière complète,
> plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans,
> plus que la pension de nombreux employés et ouvriers.
>
> > > Cela signifie tout simplement que nos caisses de retraite paient bien souvent
davantage à des personnes qui n'ont jamais cotisé, ni participé à l'économie de notre
pays qu'à leurs propres affiliés, qui ont souvent trimé toute leur vie.
Ce dispositif aberrant est vanté noir sur blanc dans
le livret d'accueil "Vivre en France" diffusé par le ministère de l'Immigration aux
nouveaux arrivants.
C'est à se taper la tête contre les murs : il suffit
à une personne d'au moins 65 ans qui arrive en France d'aller tranquillement frapper à la
porte des services sociaux pour avoir immédiatement droit à 709 euros par mois, voire 1
157 euros si elle vit en couple.
Cette situation est très injuste vis-à-vis des
retraités français, qui voient dans le même temps leurs pensions constamment rabotées au
fur et à mesure que leurs caisses s'enfoncent dans le rougeSi l'on ajoute à cela que la
Cnav verse des pensions à l'étranger sans aucun contrôle, au point que la Cour des
comptes dénonce le versement de pensions à des morts, notamment en Algérie (mais sans
proposer le moindre remède), on ne peut que constater que notre système de retraites est
ouvert à tous vents : prestations injustifiées, fraudes etc..
Il est urgent de se mobiliser pour faire cesser ces
graves injustices et défendre nos caisses de retraite.
Faites connaître ces informations capitales,
....

Canular  a répondu le 06/02/2013 à 19:26:

Renseignez-vous, ceci est un canular qui a circulé par email.

Pragma  a répondu le 07/02/2013 à 15:51:

Le déficit de l'Agirc est programmé en avance par nos politiques.
Regardez donc vos feuilles de paie : Les cotisations Agirc sont payées sur la Tranche B. Or depuis au moins 30 ans, le plafond de la Sécurité Sociale a toujours augmenté toujours plus vite que l'inflation ou le niveau des salaires, pour favoriser les cotisations du régime de base, assises sur la Tranche A. A salaire constant, quand la tranche A grossit, la tranche B se réduit. Comme il s'agit d'un système à répartition par point, quand nous avons collecté nos points en payant nos cotisation Agirc, la tranche B était plus grosse que maintenant, quand les cotisants d'aujourd'hui devraient payer pour nos petits points.
Et pourtant, le système par point est plus saine que le régime de base; encore faudrait-il que
1) les gestionnaires soient honnêtes et ne changent pas les règles en cours de route, et
2) le montant des retraites soient variables dans le temps, en fonction du total des cotisations actuelles et le nombre des points. Impensable....