La Tribune

Le débat sur le jour de carence des fonctionnaires se cristallise sur "l"équité"

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  1119  mots
L'annonce du projet d'abrogation du jour de carence des fonctionnaires par Marylise Lebranchu réveille des polémiques sur les différences entre salariés du secteur privé et agents de la fonction publique dans un contexte de réduction des dépenses.

Faut-il supprimer le délai de carence des fonctionnaires? C'est le débat du jour, lancé par Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique.  Personnalités politiques et organisations syndicales ont rapidement réagi, avec selon les camps, une  Voici un résumé de leurs principaux arguements.

  • Dans la majorité, un constat empirique

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, qui s'exprimait sur Radio Classique a, elle aussi, utilisé la référence à "l'injustice", mais cette fois pour qualifier le délai de carence pour les fonctionnaires, qu'elle a également qualifié d'inefficace. Pointant le fait que cette mesure instaurée sous la présidence de Nicolas Sarkozy avait pour but de "lutter contre l'absentéisme", elle a fait remarquer qu'empririquement, "il n'y a pas de différence d'absentéisme entre les fonctionnaires du public et du privé: on est à 3,7% pour les uns et 3,9% pour les autres". En outre, la ministre du Droit des femmes à rappelé que les conventions de branche ou d'entreprise prévoient une rémunération pour de nombreux salariés du privés même pendant les premiers jours de leurs arrêts maladies. De ce point de vue "la disposition Sarkozy a plongé les fonctionnaires dans une situation compliquée", a jugé Najat Vallaud-Belkacem. "Parfois des économies de bout de chandelle vous amènent de grandes difficultés (...) Dans la plupart des cas, vous n'avez pas eu de réduction du nombre de congés maladie. Là où vous en avez eu", il y a eu aussi "augmentation de la durée du congé maladie", a conclu la porte-parole du gouvernement.

  • FO demande la rétroactivité de la mesure

Pour Force ouvrière, il faut aller encore plus loin et rendre l'abrogation du délai de carence rétroactif. Dans un communiqué, FO affirme que la "retenue de salaire, dès le premier jour de maladie, constituait une remise en cause des garanties statutaires" des fonctionnaires, notamment dans la fonction publique hospitalière. "Pour les personnels de la fonction publique hospitalière, ils se voyaient même appliquer une "double peine", puisqu'ils subissaient déjà un abattement sur leur 'prime annuelle de service' de 1/140e par jour de maladie. En outre, dans bien des cas, les administrations hospitalières, avaient ajouté d'autres mécanismes de 'récompense' au présentéisme", ajoute l'organisation. 

  • La CFDT dénonce un jour de carence "culpabilisant" et "stigmatisant"

Les organisations syndicales se sont elles aussi exprimées. Dans un communiqué, la CFDT estime que la suppression du jour de carence est une mesure d'équité. Ses arguments? Cette journée de carence représenterait à ses yeux un dispostif "culpabilisant les agents contraints de cesser le travail pour raison de santé et stigmatisant pour tous les personnels". Plus largement, l'organisation dénonce une "dégradation générale et importante des conditions de travail" dans la fonction publique et salue un projet du gouvernement considéré comme une "mesure d'équité".

  •   MoDem : "la question doit être aussi posée pour les trois jours de carence des salariés du privé"

François Bayrou, le président du MoDem s'exprimait quant à lui sur i>TELE: "Tant que nous ne poserons pas la question de l'égalité des salariés du public et du privé, face à la maladie par exemple, nous continuerons à faire croître le fossé et l'incompréhension. Si nous posons la question du jour de carence des fonctionnaires qui, disons-le, sert à freiner l'absentéisme, alors la question doit être aussi posée pour les trois jours de carence des salariés du privé. Nous ne pouvons pas avoir trois jours pour certains et aucun jour pour d'autres. Dire que la règle n'est pas la même d'un côté et de l'autre, cela crée un sentiment d'injustice".

  • A l'UMP, haro sur un projet jugé "coûteux"

Dans les rangs de l'opposition, l'ancienne ministre UMP du Budget Valérie Pécresse à jugé la décision "injuste, clientéliste et coûteuse" sur France Info. Et de préciser: "Injuste parce que dans le secteur privé, il y a trois jours de carence pour bénéficier de l'assurance maladie. Nous avions mis un jour de carence pour les fonctionnaires parce que nous pensons qu'en cette période de crise économique où tous les salariés du privé sont menacés par le chômage, l'effort doit être équitablement partagé". La mesure rapporte "200 millions d'euros : 60 pour l'Etat, 70 pour la fonction publique hospitalière, 60 pour la fonction publique locale, et surtout ça peut faire baisser aussi l'absentéisme".

De son côté, François Baroin, l'ancien ministre UMP de l'Economie a estimé que l'abrogation de ce délai de carence était une "faute". Pour lui, cette journée était un "message adressé pour mettre en perspective un effort collectif, y compris de la part de la puissance publique".

Par ailleurs, Gilles Carrez (UMP) a pris le parti de défendre la lutte contre l'absentéisme. Selon lui, celui-ci aurait reculé de 7% dans la fonction publique hospitalière, comme il l'explique dans un communiqué. Il l'a défendue en parlant de "mesure de justice et de convergence entre la fonction publique et les employés du secteur privé". "Son abrogation est donc un très mauvais signal", juge-t-il. Le député pointe enfin "une décision incompréhensible au moment où notre pays s'avère incapable de respecter la trajectoire du redressement de ses finances publiques, au moment où les efforts de maîtrise de la dépense doivent être accrus et clairement identifiés."

  • La Fédération publique hospitalière chiffre à 70 millions d'euros les économies qu'aurait engendré le jour de carence

Cité par Gilles Carrez, le cas de l'hôpital public faisait aussi l'objet d'un commentaire de la part de Frédéric Valletoux, le président de la Fédération hospitalière de France qui s'exprimait sur Europe 1. Il a chiffré à 70 millions d'euros les économies qu'aurait engendré la disposition mise en place par le gouvernement Fillon. Frédéric Valletoux a, en outre, affirmé qu'il avait plaidé sa cause auprès de la ministre de la Fonction publique et qu'il regrettait de ne pas avoir été entendu. Sa ses yeux, la décision du gouvernement Ayrault est incompréhensible".

  • Medef: une suppression "pas raisonnable du tout"

Egalement dans le rang des personnalités opposées au jour de carence, Laurence Parisot, la présidente du Medef, a jugé la proposition de Marylise Lebranchu "pas raisonnable du tout" lors d'une interview sur RTL. Elle a avancé un coût de 200 millions d'euros. "Nous avons besoin de faire des économies. La France est 'addicte' à la dépense publique et il faut qu'on sorte de cette logique-là", a-t-elle affirmé.

Réagir

Commentaires

leon  a écrit le 24/02/2013 à 10:58 :

notre président chef de parti a bien compris qu'il faut se faire aimer de ses troupes donc l' armée mexicaine fonction publique va continuer à recruter ,la fonction publique ce n'est pas comme dans l'entreprise ,ou il faut un productif à chaque poste,dans la fonction publique trois ou quatre personnes par poste semble être la règle donc l'absentéisme dans ces postes passe innaperçu !!!!!sauf malheureusement pour les tâches difficiles ! l'égalité avec le public,quand on est dans le privé on peu toujours en rêver et puis l'absentéisme il faut bien que quelqu'un le paye!

jefferson  a écrit le 23/02/2013 à 8:31 :

La situation de l'absentéisme des "fonctionnaires" a du beaucoup changer , depuis l'époque où un cadre fonctionnaire , ami de la famille , se plaignait souvent de l'absentéisme qui "rongeait" le service public ", au point qu'il était impossible de prévoir les effectifs présents le lendemain et d'organiser quoi que ce soit !

touran  a écrit le 22/02/2013 à 17:21 :

fontionnaire trop payer pour le nombre d'heure travailler et trop d'avantage

touran  a écrit le 22/02/2013 à 17:18 :

bravo la gauche on va droit dans le mur francais reveiller vous vive le retour de sarko

Dartagnons  a répondu le 22/02/2013 à 18:04:

Oh ça suffit!
Si vous aimez tant la France, commencez par ne pas en écorcher la syntaxe tous les 2 mots.

Snowkitesurf  a écrit le 22/02/2013 à 8:53 :

Et puis d après notre taubira nationale, il faudra considérer les poseurs d arrêt de travail à répétition infondés et donc récidivistes comme des victimes ... ne devrait on pas les payer plus lors de leur premier jour de carence que lors d un jour de travail ordinaire afin de les rassurer psychologiquement ?

MAUVAIS SIGNAL  a écrit le 22/02/2013 à 8:23 :

C'est un très mauvais signal envoyé par ce gouvernement et qui oppose encore les uns aux autres. Notre pouvoir actuel déchire le tissu social à grand coup de canif , ce n 'est pas cela qui va nous sortir de l'ornière.

precaire  a écrit le 22/02/2013 à 8:21 :

le jour de carence est un faux débat, il faut surtout autoriser la sécurité sociale au niveau national a faire comme dans le privé des CONTRÔLE stricte pour lutter contre les ordonnances dites de convenance, bref les menteurs dont le médecin se laisse faire et obtiennent des ARRÊT DE TRAVAIL systématique pour des malades imaginaires. Nous cela fait deux fois que le fonctionnaire se pointe au travail et nous prend pour des idiots. A peine il doit travailler qu'il ment et fait le contraire de ce qu'il dit : il a mal au dos. Résultat deux fois qu'il s'arrête immédiatement pour plus de 15 jours et que l'on doit nous précaire rattraper la casse a sa place. inadmissible dans le privé, viré au plus. Mais là rien a faire, sinon subir. Ce n'est pas un cas isolé.

Fonctionnaire  a répondu le 23/02/2013 à 12:03:

TOUT A FAIT D'ACCORD;

Cap2006  a écrit le 22/02/2013 à 8:01 :

Ce n'est pas le jour de carence qu'il faut instituer ou supprimer.... c'est le statut lui même ... incapable de recompenser ceux qui bossent.... véritable machine à niveler par le bas... véritable source de conflit entre salariés....

Il n'y a qu'une solution, à porter face aux français par référendum.... la création d'un seul contrat de travail pour tous les actifs, avec les mêmes droits et devoirs, les mêmes cotisation et surtout la liberté d'embauche et de débauche en l'échange d'un système de sécurisation mutualisé ...

Toto 30 ans  a écrit le 22/02/2013 à 7:33 :

Tous les salariés des banques bénéficient de la prise en charge de leurs jours de carence par leurs employeurs.
Il ne viendrait à l'idée de personne d'ouvrir le débat et de savoir si c'est juste ou pas, sous prétexte que ce secteur est quand même à l'origine de notre situation économique et que l'état à abonder en milliards d'euros pour éviter au système la faillite. Et on aurait raison de ne pas le faire car, tout le monde en conviendrait alors, ça serait stupide.
Pour les fonctionnaires, si ! L'étranger et le fonctionnaire, les boucs émissaires qui cristallisent l'ensemble des frustrations qui traversent la société française ! (il n'y a qu'à lire les commentaires des uns et des autres). On est mal barré !

marie  a répondu le 22/02/2013 à 21:17:

votre commentaire manque sérieusement de source... TOus les salariés n'ont pas cette prise en charge et pour ceux qui sont concernés c'est plafonné à 1 ou 2 prises en charge sur 12 ou 24 mois glissants. Par ailleurs cette prise en charge est mutualisée et les salariés cotisent au titre de leur prévoyance. Cessez donc de balancer des contres vérités sur les employés de ce secteur, cela ne vous honore pas.

Equité  a écrit le 22/02/2013 à 0:05 :

Les salaires des fonctionnaires sont bloqués depuis 4 ans, alors que les retraites continuent à augmenter avec l'inflation... Pourquoi cette injustice ? Pourquoi privilégier les inactifs par rapport aux actifs ?

Mao  a répondu le 22/02/2013 à 5:51:

Encore et toujours public contre prive, actifs contre inactifs, jeunes contre anciens, droite contre gauche, nord contre sud etc...avec son lot de raccourcis, de generalisations et d'amalgames infondes. Affligeant.
Soyons precis, le point d'indice est gele, donc pas d'augmentation generalisee de tout le monde en meme temps, mais les augmentations individuelles existent toujours. Un retraite ne peut plus lui compter une augmentation individuelle. Ensuite il faut surement sortir du tout pareil pour tout le monde et essayer de moduler l'effort de chacun en fonction de ses capacites. C'est plus vite dit que fait et pas aussi simple que cela a mettre ne oeuvre.

samsuffit  a répondu le 22/02/2013 à 6:43:

@équité ,on vous parle du jour de carence et non pas des retraités. de plus vos allégations sont fausses. les retraités sont massacrés car le gouvernement n'aligne pas les retraites sur l'inflation comme prévu .quant à l'inflation, les chiffres sont faussés volontairement. avec l'augmentation fulgurante des prix les revenus des retraités s'effondrent.enfin les salaires des fonctionnaires sont bloqués depuis 3 ans et non pas 4.

Précision  a répondu le 22/02/2013 à 7:14:

Les salaires ne sont pas bloqués, car l'ancienneté fait progresser (ce qui n'est pas le cas dans le privé). Là aussi, l'injustice supposée est très favorable au public !

qui payent ?  a répondu le 22/02/2013 à 8:09:

amis retraités et fonctionnaires.... ne vous faites pas trop d'illusion sur votre avenir...
1- les cotisations retraites ne rentrent plus la faute au chomage durable et massif... le nivellement par le bas des salaires... il n'y aura pas d'autre choix que de recalculer vos pensions avec la même regles que ceux qui partent aujourd'hui ( baisse d'environ -30% )

2- les impots ne rentrent plus.... la faute à la baisse de la consommation et la baisse de revenu des rares actifs qui payent des impots.... estimez vous heureux que la hausse des salaires des fonctionnaires atteignent +3,5% par an... en moyenne... il n'y a pas d'autre choix que de mettre sur le marché du travail 30% des fonctionnaires...

Et le plus tot sera le mieux.... y compris pour les interessés...

Rohraff  a écrit le 22/02/2013 à 0:01 :

Une fois de plus on fait de la politique politicienne. Donner un os à ronger au public à qui on gèle la valeur d'indice mais pas le fameux glissement GVT ! Il serait plus juste de porter à 3 jours de carence pour le public comme c'est en général le cas dans le privé (voire plus). Au moins c'est incitatif pour faire baisser l'absentéisme et donc les coûts pour la société dans son ensemble. Le simple fait d'être passé à 1 J pour le public a fait baisser de plus de 7% le taux d'absentéisme. Ce qui prouve l'efficacité d'une telle mesure.
Il faudrait aussi penser PAR JUSTICE à aligner le public sur les règles de la retraite du PRIVE: les 25 meilleures années etc. PUISQUE LES CAISSES SONT VIDES ! et ARRETONS de faire payer nos jeunes pour les retraites dorées des gens qui sont partis à la retraite avant ces années de crise ! Les seuls qui ont du pouvoir d'achat sont les anciens car les jeunes triment pour eux !


Ben  a écrit le 21/02/2013 à 23:33 :

Et que la fonction publique qui a droit aux fonds de pension, pas le privé, tape dans les caisses des salariés, ça vous ennuie pas? Pourtant les salariés n'ont pas une carrière entière, qu'est-ce qui est juste et qu'est-ce qui ne l'est pas. Il serait temps dans ce pays de défendre le travail et la création de richesse, c'est à dire le développement plutôt que la fête, le tout à crédit bien sûr, le jeune paiera, celui là qui doit payer une retraite à 55 ans, voire 50, mais lui il y a pas droit. On entend dire que la FRANCE SERAIT DISQUALIFIEE POUR UN SIECLE. Votre opinion? On est bien d'accord on en est aux salaires chinois, le gouverment propose 561 euros aux jeunes... vive le progrès!

honteux  a écrit le 21/02/2013 à 23:10 :

belle insulte envers les salaries du prive 2 categories de travailleurs ....il sera impossible de reprendre confiance dans une gauche juste .... lamentable madame la ministre ...

Wood  a écrit le 21/02/2013 à 22:32 :

Pour avoir travaillé dans le privé avant de rentrer dans la fonction publique, je vois effectivement la différence : dans le privé j'avais un 13eme mois, une prime d'intéressement, un bon CE, pas de jour de carence lorsque je tombais malade et surtout je ne faisais que 39h par semaine et j'avais autant de vacances!
Maintenant je suis mieux payé mais je travaille plus, j'ai (pour le moment) la sécurité de l'emploi et quelques autres petits avantages.
Au final je ne regrette pas d'être entré dans la fonction publique mais il est malhonnête de dire que nous sommes des privilégiés. L'herbe est toujours plus verte chez le voisin...

@Wood  a répondu le 22/02/2013 à 7:53:

Moi aussi j'ai une prime d'interessement : zero depusi 2 ans. Le 13ème mois n'est pas une prime et ne change pas votre salaire brut annuel. Le CE ne sera jamais équivalent aux avantages cachés des fonctionnaires (site location vacances spécial fonctionnaires, discrimination dans les banques pour les taux immo, nombre de congés impressionnants, congés bonifiés, recup, jours donnés par la hiérarchie).
D'ailleurs vous ne regrettez pas votre choix.

milou2956  a répondu le 23/02/2013 à 20:18:

J'aimerais connaître, et je ne suis sans doute pas le seul , des adresses pour des locations de vacances à prix réduit ou des banques pour des taux spéciaux pour fonctionnaires . Ah ! c'est vrai ,c'est caché ... Mentez , mentez , il en restera toujours quelque chose ...

Rond de cuir  a écrit le 21/02/2013 à 22:10 :

Il y a pas d'équité > les salaires des fonctionnaires sont bridés depuis 3 ans, ceux du privé bondissent d'années en années sans aucun contrôles...demandé aux dirigeants du CAC 40 si leurs émoluments sont bloqués depuis 3 ans !

Mensonge  a répondu le 22/02/2013 à 7:16:

Non, l'ancienneté progresse et les augmentations individuelles sont toujours possibles.

@Rond de cuir  a répondu le 22/02/2013 à 7:49:

Les dirigeants du CAC40 c'est 40 gars...

Janus  a écrit le 21/02/2013 à 20:58 :

Aprés le matraque fiscal pour le plus nombre, voici venue l'heure du cadeau fiscal pour les amis.Les mantras de justice ,d'égalité et de solidarité psalmodiés par les socialistes jusqu'à
l'hystérie, ont du plomb dans l'aile:la vérité est qu'on est toujours mieux servi par soi-meme
qu'attendre des prébendes des autres.Qu' attendre de plus d'un gouvernement qui a failli à
son éthique.Aprés la Gauche caviar,la Gauche cachemire,est-ce le temps de la Gauche monarchique?

AE  a écrit le 21/02/2013 à 20:51 :

Vous n'avez rien compris!!
cette mesure n'a ni intérêt économique, ni social, ni même électoral, elle est juste logique car c'était une mesure prise par NS et donc donc être brûlée au bûcher pour purification, ni plus ni moins.
Pour savoir quelle est la prochaine, prenez la liste des très rares mesures prises par NS et regardez celles qui sont encore en vie.

Fonctionnaire désabusé  a écrit le 21/02/2013 à 20:45 :

Et oui je suis fonctionnaire et je ne comprends pas ce revirement de situation. Si les syndicats qui sont censés nous représentés n'ont que ça à réclamer où va-t-on !!
Un jour de carence ce n'est quand même pas la mer à boire.
Ils feraient mieux de s'occuper de la réforme de la fonction publique (suppression des concours et renvoi des fonctionnaires incompétents).

Cap2006  a répondu le 22/02/2013 à 8:13:

C'est un sentiment partagé par tous mes amis fonctionnaires....

Mr Taylor, le pDG de titan , doit vraiment se marrer de voir la preuve de la véracité de ses propos outranciers... et dire que Montebourg donnerai presque des leçons de gestion d'entreprise à ce bourrin américain....

vercaud  a écrit le 21/02/2013 à 20:33 :

C'est incroyable ce que les fonctionnaires sont humiliés pour un rien alors que dans le privé personne ne se vexe d?être traité différemment et de tout payer davantage !
Mais si l'impact est tellement limité, pourquoi le supprimer plutôt que de le rendre identique dans le privé, ça ne coûterait rien.
Pourquoi ne pas baisser de trois à un jour cette mesure dans le privé en y interdisant le remboursement par l'entreprise qui bénéficie à 75 % des salariés, ça diminuerait les coût du salarié pour l'entreprise.
Evidemment c'est impensable avec ces tire au flanc bien connus du privé !

combien  a écrit le 21/02/2013 à 20:24 :

Une économie de 60 millions pour 5,8 millions de fonctionnaires, cela fait 10 euros par an et par fonctionnaire en moyenne ! Bien mieux qu'une augmentation, bien joué. Et combien les 3 jours de carence font gagner aux entreprises dans le privé ? personne n'en parle.

Niala  a écrit le 21/02/2013 à 18:55 :

L'impact budgétaire est très limité" (Marylise Lebranchu)
Mais l'impact moral est quant à lui important eu égard au privé même si le salarié ne débourse rien normalement .
Si effectivement cela grévait encore pus le budget de l'Etat, il faut trouver une autre solution équitable; de meilleurs contrôles de santé par exemple.
Mais l'Administration dispose t-elle de tels contrôleurs habilités dans son système particulier de sécurité sociale?
A quand la grande réforme des fonctions publiques?

Quelle équité ?  a écrit le 21/02/2013 à 18:44 :

Ceux qui bavent en permanence sur le statut des fonctionnaires font le jeu des ultra liberaux de tout poil et feraient mieux de reserver leur energie à combattre pour oeuvrer à la disparition des jours de carence dans l'ensemble du privé !!
D'ailleur 77pour cent des entreprises privées compensent ces jours de carence par maintien de salaires (compensation souvent supérieure aux indemnités sécu journaliere ! mais cela personne ne le dit !)
Oui à l'équité mais par le haut pour certains laisser pour compte du secteur privé et non par alignement par le bas comme le souhaite la clique du MEDEF et de nombreux frustres aigris qui s'expriment ici !!
Après tout ces jaloux n'avaient qu'à s'inscrire aux concours de la Fp ouverts à tous en fonction du niveau d'étude !!

parallèle  a répondu le 21/02/2013 à 19:36:

Toujours davantages et davantages pour les fonctionnaires aux détriments du secteur privé.
Allez travailler dans le secteur marchand vous verez la grande différence qu'il y a entre les deux secteurs. Vous travaillez moins, vous êtes payez plus, vous avez des retraites plus élevés et indexés sur les salaires de votre fonction, et bien d'autres avantages: des taux de crédit préférentiel, etc,etc...

AE  a répondu le 21/02/2013 à 20:03:

@quelle équité
77 % je veux bien, mais il faudrait le prouver, car en 20 ans de carrière dans divers métiers, je n'en ai encore jamais entendu parler!!!
D'où sort ce chiffre??? Statistique officielle de la CGT???

GMdetroit  a répondu le 21/02/2013 à 21:30:

@parallèle: si c'est tellement comme vous le décrivez pourquoi vous ne vous êtes pas fait recruter pour en profiter?

à GMdetroit  a répondu le 22/02/2013 à 7:19:

Argument fallacieux.
Nous dénonçons un système. Nous ne souhaitons pas en profiter, mais nous le dénonçons car il nuit au pays.
Voir dans nos arguments une sorte de jalousie est stupide et réducteur. Car devenir soi-même profiteur des iniquités ne rend pas le système plus juste.

roro  a écrit le 21/02/2013 à 18:34 :

a l'heure ou les economies sont une priorite pour la france ,il faut oser le faire ,les fonctionnaires sont 5.2 millions une journee 6 heures car la fonstion public fait 32 heurs par semaine cela fait 32 millions d'heures par an ,un beau cadeau de la part d'etat sur endette! mais pas grave le prive va payer la note !!!

pemmore  a écrit le 21/02/2013 à 18:13 :

C'est surement une vexation inutile de la part du gouvernement envers les fonctionnaires.
On ne s'arrète pas sans raison valable.
Mais c'est sur, s'il en a qui abusent faut licencier comme dans le privé.
On ne peut tout de même pas oublier qu'on a 40% de fonctionnaires en trop payés avec nos impôts .

justice  a écrit le 21/02/2013 à 17:44 :

Hollande qui avait proclamé rétablir la justice dans notre pays , va supprimer le jour de carence chez les fonctionnaires , alors que dans le privé c'est 3 jours ! Ou ont ils trouvé leur statistique sur l'absenteisme :3,9% pour les fonctionnaires ! on serait plus proche des 20% en particulier dans l'enseignement ! d'ailleurs pourquoi y a t il 40 000 enseignants "sur le banc de touche "pour remplacer tous les absents ! et allez voir les agents territoriaux ça bat tous les records ! Region Languedoc ; plus de 20% (enquête Paris Match ) il aurait fallu passer à 3 jours comme dans le privé ; la justice c'était ça

tititoo  a écrit le 21/02/2013 à 17:38 :

Une vraie plaie ces fonctionnaires francais

CQFD  a répondu le 21/02/2013 à 18:26:

La plaie sont moins les fonctionnaires que ceux qui font du clientèlisme. La gauche soigne son électorat en vue des prochaines élections, et peu importe quel en est le coût pour le contribuable. L'argent ainsi distribué sera ce qui manquera pour soutenir l'emploi. Le socialo-populisme devient éclatant. Du reste, regardez la composition des représentants de gauche à l'assemblée nationale, au sénat et au gouvernement, près de 70% viennent de la fonction publique.

Pedro  a écrit le 21/02/2013 à 17:31 :

A la mairie de Toulouse en moyenne les arrêts cumulés par agent et par an sont de 22 jours...

quatrecylindre  a répondu le 21/02/2013 à 20:22:

Et...je parie que les magasins de bricolage font des heures supplémentaires?.

pascal  a écrit le 21/02/2013 à 17:29 :

dans le privé les jours de carence sont pris en charge par l"employeur, dans le public c'est l'état l'employeur et c'est l'état qui paie le congé maladie pas la sécurité sociale.

si l'on parle d'équité l'état devra prendre en charge le jour de carence ce qui revient à une opération blanche .

contre vérité  a répondu le 21/02/2013 à 20:21:

Tissus de mensonges!, quelques grandes entreprises seulement garantissent le salaire total en cas d'arrêt de travail, ce n'est pas le cas de la majorité des petites et moyennes entreprises!.
comment arrivez vous à faire circuler des posts aussi mensongers?.

milou2956  a répondu le 22/02/2013 à 19:35:

LE CHIFFRE :

74% des salariés du privé ont leurs jours de carence payés par leur entreprise .

La vérité est parfois dure à entendre , pourtant c'est la vérité .

JPG  a écrit le 21/02/2013 à 17:28 :

Deux poids deux mesures ce n'est plus de la politique mais de la prostitution

Gef  a écrit le 21/02/2013 à 16:43 :

Notre gouvernement champion toute catégorie de la langue de bois, nous parle sans arrêt de justice et d'égalité, mais fait tout le contraire. Le chômage explose, on voit des chômeurs s'immoler par le feu, mais on n'hésite pas a donner toujours plus a ceux qui ont la tranquillité de l'emploi, et tellement d'autres avantages a côté. Un exemple encore parmi d'autre:http://www.cesu-fonctionpublique.fr/

avis d'un fonctionnaire ordinaire  a écrit le 21/02/2013 à 16:30 :

le jour de carence a indubitablement eu un effet pervers :
les agents fébriles ou légèrement malades, qui autrefois se faisaient arrêter 1 jours ou 2 par leur médecin, le temps de reprendre quelques forces, se font désormais arrêter 1 semaine au moins, pour "rentabiliser" la perte financière due à ce jour de carence...

2 solutions possibles à mon sens : supprimer cette mesure (y compris dans le privé, par équité), ou renforcer très sérieusement les contrôles pour lutter contre les malades imaginaires...

ronddecuir  a répondu le 21/02/2013 à 17:32:

en quoi le fait de s?arrêter 1 semaine rentabilise la perte financière ? en faisant du travail au noir ? Aveu bien révélateur de cette fonction publique outrancièrement avantagée.

reizo  a répondu le 21/02/2013 à 17:58:

Peut-être limiter la fonction publique aux domaines régaliens de l'Etat ??? En quoi des employés du ministère des Transports sont-ils différents de ceux de Veolia ou Bolloré ??? etc....

GMdetroit  a répondu le 21/02/2013 à 21:39:

@ronddecuir: ce que veut dire fonctionnaire ordinaire, c'est qu' avant la carence un fonctionnaire lambda se voyait prescrire 3 jours pour que la fièvre d'une grippe s'estompe avant de retourner travailler (a paris c'est comme ça en tous cas)...aujourd'hui, puisqu' on retient sur le bulletin de salaire 90 euros sur un salaire de catégorie B, le dit fonctionnaire se dit que foutu pour foutu, le docteur peut bien prescrire une semaine d'arrêt afin de reprendre son service complètement rétabli

milou2956  a répondu le 22/02/2013 à 19:45:

90 ? pour un trentième de mois ( c'est la règle pour une journée d'absence ! ) dans la Fonction Publique en catégorie B ,cela fait 2700 ? pour un mois ...On se croirait dans le privé !
Que d'ignorance ( s ) étalées ,mais ,hélas ! , révélatrices .

GFPGFP  a écrit le 21/02/2013 à 16:28 :

Certains sont plus égaux que d'autres....

louis  a écrit le 21/02/2013 à 15:51 :

Quand je vois comment mes collègues (secteur privé) abusent, je n'ose imaginer ce que ça doit être dans la fonction publique!

Crédules  a écrit le 21/02/2013 à 15:46 :

Il y en a encore dans le privé qui croient que les big chefs des syndicats défendent leurs intérêts de salariés?

wan  a écrit le 21/02/2013 à 15:41 :

Y aurait pas une manifestation à faire contre ça et demander plutôt qu'ils s'alignent sur le privé avec nos 3 jours de carence!!!
moi je suis super chaud! qui veut manifester!

idiot  a répondu le 21/02/2013 à 16:49:

Et si l'on supprimait vos jours de carence, l'ajout de jours de carence vous apporte quoi en plus, encore de l'anti-fontionnaire primaire comme vous semblez être; mais peut être aimez vous a être tondu. Manisfestez plutôt pour défendre vos intérêts, c'est plus intelligent et surtout moins con.

caisse  a écrit le 21/02/2013 à 15:34 :

Solidarité, du secteur public vers le secteur privé ... cela sera pour une autre fois. J'enrage devant tant de corporatisme, et d'égoisme chez mes collègues du public. On nous montre du doigt Depardieu, mais lui il assume. Que dire sur le choix gouvernement, si ce n'est que c'est son choix de dépenser 200 millions d'euros supplémentaire, et de rien changer dans le management des fonctionnaires.
Je fais un trait du d'humour; le gouvernement va financer cette dépense par un emprunt à la Grece.
Bien sur de nombreux fonctionnaires travaillent dur, mais pour avoir fait partie du public, j'ai souvent constaté une organisation incohérente, dispendieuse des deniers publics, et "tatillonne" . La taille du secteur public rend toutes études analyses et comparaisons quasi impossible, donc ingérable. A la sortie on nous sert le rituel " nous n'avons pas les moyens", qui permet de bloquer toutes les discussions, et d'accroitre le budget. cf les lois de finances depuis les trente dernières années.
Alors que nous avons besoin d'une fonction publique réactive efficace, qui évolue et se transforme au rythme de la société, nous avons une fonction publique pléthorique, qui bien souvent ne se trouve pas là ou l'on est en droit de l'attendre..

claudus  a répondu le 21/02/2013 à 15:48:

si les socialistes font ca c'est lamentable l'egalite elle est pour tout le monde .......................................

Scandaleux  a écrit le 21/02/2013 à 15:33 :

Il y a trop d'inégalités entre public et privé, ce jour de carence était un petit pas vers la normalisation et forcément économies pour la sécu, l'enlever est scandaleux !
Les fonctionnaires territoriaux (dda, dde, ....) ont 10 semaines de congés au lieu de 5 (sans parler des RTT), concrètement ça veut dire que dans un service où il y a 10 personnes il y en a une qui est là juste pour remplacer ceux qui sont en vacances, on ne peut plus se permettre cela, ON NE PEUT PLUS !

André  a écrit le 21/02/2013 à 15:32 :

Pourquoi les fonctionnaires ont-ils la sécurité d?emploi et les jeunes la sécurité du RSA ou la précarité? Pourquoi les salariés n?y auraient pas droit ? Pourquoi les bureaucrates auraient le droit de ne pas travail et ce sur les dos des autres, mais en plus en empêchant la création d?emplois et de richesses ? Pourquoi la bureaucratie se donne le droit de démolir l?entreprise ? Pourquoi le travail de cochon est-il récompensé?

pourquoi  a répondu le 21/02/2013 à 16:54:

Parce que triste idiot cela serait la soumission à la volonté du prince comme dans l'ancien régime, un cadre dynamique comme vous ne travaillant à cette heure devrait le comprendre:pas vous.Quant aux richesses les fonctionnaires aussi comptent dans la calcul du le PIB.
ps nous serions très heureux d' avoir quelqu'un d'aussi remarquable que vous dans la fonction publique pour cela passez les concours si vous le pouvez (plus de limite d'âge)

Bl  a répondu le 21/02/2013 à 17:28:

Pas très aimable le fonctionnaire, on l'imagine bien derrière un guichet.

Christophe  a écrit le 21/02/2013 à 15:29 :

Si on parle des avantages du public et du privé alors mettons tous sur la table, le treizième mois pas dans la F.P,le 1 % patronal pas dans la F.P.H la prime de nuit dans la fonction publique hospitalière 1.07? de l'heure , pas de mutuel obligatoire dans la F.P . les primes ne sont pas calculer pour la retraite.
etc

Paul  a écrit le 21/02/2013 à 15:27 :

Pourquoi acceptons-nous la double administration et la mauvaise gestion des entreprises comme la sncf qui coute 12 milliards chaque année à la société sur le travail des autres. Pourquoi le bon travail est-il sanctionné par le mauvais travail ?

louis roger  a écrit le 21/02/2013 à 15:27 :

Ah dogme , quand tu nous tiens !!! tu nous tiens bien.
Peu importe la situation économique, donnons des droits, encore des droits , toujours des droits et comme sur l´air des lampions, chantons tous en coeur štout va trés bien, madame la Marquiseš Et nos 3 millions de chomeurs reprendont le refrain ??

Drole  a écrit le 21/02/2013 à 15:24 :

En effet cela fait débat. Pourquoi un fonctionnaire a la sécurité d?emploi et pas les autres qui n?ont même pas de compensation salariale. Ne parlons pas du calcul de la pension surtout pour ceux qui ont été victimes du chômage. La notion de justice est très relative dans ce pays?

Yvan  a écrit le 21/02/2013 à 15:23 :

Je ne comprends plus Hollande depuis plusieurs mois...
Et de moins en moins...
Mais zut !! Pour ne pas dire autre chose...
Les salariés du privé sont LICENCIES, à la pelle... Et eux fonctionnaires pleurent sur leur jour de carence alors qu'on en a trois !!
C'est pitoyable et incompréhensible...
Mme Le Branchu... Osez plutot le pari de trois jours de carence, comme dans le privé !!

matheo  a écrit le 21/02/2013 à 15:21 :

nous avons encore la preuve que les syndicats ne travaillent que pour le public. il faut donc leur interdire d'étre des intervenants dans le privé contrairement à ce qui a été signe le 11 janvier

chocolat  a écrit le 21/02/2013 à 15:16 :

c'est le comble !comment peut-on créer de telles injustices.? il est normal que le jour de carence soit maintenu. il devrait d'ailleurs s'aligner sur le privé.

NO LIMIT  a écrit le 21/02/2013 à 15:16 :

Les salariés du privé ont trois jours de carence, et en plus il payent les impôts pour que les fonctionnaires n'en aient aucun !! Bientôt il faudra les payer double lorsqu'ils sont "malades" parce qu'en plus ils souffrent !

OUI A L' EQUITE...PUBLIC / PRIVE  a écrit le 21/02/2013 à 15:10 :

OUI DANS LE PRIVE les 2/3 des entreprises prennent en charges les trois jours de carence suite à un accord de branche..... ALORS OU EST LE PROBLËME?

Les dépassement d' honoraires , les dessous payés en liquide dans les cliniques voire dans certains hôpitaux, le manque de contrôle de certaines prescriptions de matériel, les prescriptions innapropriées de transport en ambulance voire de taxi etc etc là on ne cherche pas .... et pourtant !!!!!!!!!!!!!!

Alors arrêtons ces remarques désobligeantes ..... Sinon regardons de près les mutuelles d' entreprise, l' interessement aux bénéfices, la bonification d' un an pour chaque enfant dans la retraite de base, les pensions complémentaires, les voitures de service , les tickets restaurants tant que l' on y est .....

A LETERTRE

et les 1/3 qui reste?  a répondu le 21/02/2013 à 15:32:

Et les 1/3 qui reste comme moi tant fait quoi?
J'ai pas de ticket resto, pas de voiture de service j'ai 100Kms aller retour de chez moi a mon lieu de travail, et j'ai souvent donné de mon temps pour ma boite quand il y a des coups de bourre!!! et oui pinpin !

Jean-Jean  a répondu le 21/02/2013 à 15:34:

Non, monsieur, la majorité des salariés du privé sont des PME. La règle des 3 jours de carence y est appliquée.Ceci étant dit, vous citez certains abus qui devraient disparaître et vous avez raison, il faut faire la chasse à tous les abus et...à toutes les injustices

Michel  a répondu le 21/02/2013 à 16:40:

En plus de cracher au visage du tiers qui ne bénéficie pas de prise charge des 3 jours de carence (contre 1 seul jour pour le public) vous omettez de préciser que cette prise en charge ne se fait pas à la signature du CDI mais avec un délai de 1 voir 2 ans selon les cas.

Voilà un bel exemple du respect de la fonction publique envers ses clients et employeurs!

Wan  a écrit le 21/02/2013 à 15:09 :

Moi quand je suis malade plus de 3jours, j'ai 3 jours en moins sur salaire et je pense pas être le seul dans ce cas là.
Par contre mes cotisations servent aux fonctionnaires qui eux n'ont pas de jour de carence? ou est le problème.
Rééquilibrons et demandons pour les gens comme moi que l'état me paye mes jours de carence!!!!

alain  a écrit le 21/02/2013 à 15:04 :

Est ce que nos hommes politiques sont pénalisés financièrement lorsqu'ils ne siègent pas la ou ils sont élus ? Je pense que non . Et c'est bien pour ça qu'ils peuvent cumuler les mandats .

salarié du privé  a écrit le 21/02/2013 à 14:53 :

pauvres fonctionnaires que les avantages, des efforts pour rééquilibrer les comptes de la nation très peu pour eux: ils est vrai qu'ils sont les réservoir des élus et des électeurs de gauche et que leurs traitements et pensions sortent directement des recettes de l'Etat donc du budget (c'est écrit sur leurs titres de pension)

REGARDEZ VOUS !!!  a répondu le 21/02/2013 à 15:19:

Et vos mutuelles royales d' entreprises , et vos jours de carence prises en charge par votre entreprise, et vos retraites complémentaires conséquentes, et votre 13ème voire 14 ème mois de salaire, et vos bonif d' un an par enfant pour la retraite , et vos appart sde fonction et vos tickets resto , et votre comité d' entreprise prenant en charge les séjours linguistiques de vos enfants, et votre épargne salariale etc etc
QU' en dites vous ?

Entre nous les concours de la Fonction Publique sont ouverts à tous ....

Un salarié du privé qui a quitté le public ....pour profiter du privé ... eh oui ...

Yvan  a répondu le 21/02/2013 à 15:29:

Ben... Qu'est ce que tu fais dans la fonction publique ?
Tu veux quoi ? Etre au service des français, ou ne rien faire ?
C'est sur tu seras surpris en venant dans le privé... C'est clair !

louis roger  a répondu le 21/02/2013 à 15:36:

je continue votre liste REGARDEZ VOUS ; Et vos trois millions de chomeurs, et vos CDD, et vos interimaires et votre insécurité d´emploi.
Qui paye le prix de la misère et de la crise.? ceux cités plus haut ,il me semble.
Je ne dis pas que les fonctionnaires sont des nantis, certainement pas, mais ils sont au moins protégés et ce n´est pas le moment d´oublier ceux qui vont payer ces nouvelles revendications..

Pn320  a répondu le 21/02/2013 à 15:41:

Le commentaire plus haut décrit de manière très exacte les avantages de.... 5% grand maxi des salaries du privé. Force est de constater que les fonctionnaires sont jugés un peu plus égaux que les autres, et qu'ils vivent dans un autre monde où les efforts ne sont pas pour eux. Merci de contribuer aux graves difficultés qui se profilent pour la France.

louis roger  a répondu le 21/02/2013 à 16:04:

Je suis d´accord avec Matheo. On ne voit quasiment pas les syndicats dans les PME.
Leur fonds de commerce c´est le public.
A quand la création de syndicats type šallemandsš ?? de syndicats qui soient dégagés de la politique et qui soient de vrais partenaires ?