La Tribune

Croissance : le gouvernement a été trop optimiste pour 2013 et 2014

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Fabien Piliu  |   -  279  mots
La Commission européenne vise une croissance de 0,1% cette année et de 1,2% en 2014. Ces niveaux d'activité rendent caducs les objectifs de réduction de déficit public.

On se doutait que l'exercice 2013 serait compliqué. On ne savait pas encore que l'année 2014 le serait également. La Commission européenne a indiqué vendredi qu'elle tablait sur une croissance de 0,1% cette année et de 1,2% en 2014. Ce rebond de l'activité serait certes encourageant mais il serait bien insuffisant pour atteindre l'objectif de réduction de déficit public à 3% du PIB que le gouvernement visait en... 2013. Cet objectif ne serait pas tenu cette année, puisque le déficit public atteindrait 3,7% du PIB selon Bruxelles.

Jusqu'à présent, le gouvernement envisageait une croissance de 0,8% et de 2% de l'économie en 2013 et en 2014. Des prévisions qui apparaissent bien optimistes au regard des chiffres de la Commission européenne. En outre, toujours selon Bruxelles, le chômage devrait continuer à croître pour atteindre 10,7% de la population active cette année et 11 % l'an prochain.

De nouveaux efforts attendus

Dans ce contexte, l'économie française devra faire encore davantage d'efforts que ceux déjà prévus par la loi de programmation. Celle-ci tablait sur une augmentation très limitée de 0,4% de la dépense publique. Une telle diète est déjà inédite. La dépense publique a progressé de 2% par an tout au long des années 2000... Le gouvernement peut également choisir de relever le niveau des prélèvements obligatoires pour gonfler ses recettes fiscales. Pour des raisons électorales, il y a fort à parier que l'exécutif choisisse de mixer ces deux solutions avec sagesse et un dosage précis. Des coupes trop brutales dans les dépenses de l'Etat ou une forte hausse de la fiscalité auraient inévitablement des effets négatifs sur la croissance.

Réagir

Commentaires

helmut  a écrit le 24/02/2013 à 22:13 :

L'allemagne pays du national socialisme avec sa grande p.I.b. excedentaire continue sa politique d'austerite non justifiee envers ses salaries.Elle demande a ses voisins de pratiquer une politique de relance economique pour soutenir son reseau d'industrie d'exportation jusqu'a l'usure alors elle meme doit nous montrer l'exemple par une nouvelle politique de relance interieure pour des raisons evidents d'equilibre de marche.Sa thesaurisation excedentaire de p.I.b. est un obstacle a l'equilibre budgetaire europeene de partage.Le but de schauble est de dominer par la dominance de son industrie performante sans partage et rendre les autres pays limitrophes a devenir co-dependantes soumises par contrainte forcee a son hegemonie industrielle.En pratiquant une politique apartheid deguisee en echange a sens unique pour ses interets ultranationalistes segegrationels.L'allemagne doit devenir le centre moteur de la relance europeenne pour des questions d'equilibre budgetaires communes.

Normal  a écrit le 24/02/2013 à 6:19 :

le gouvernement a été trop optimiste pour 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017 avec notre président normal.

Clairvoyance  a écrit le 23/02/2013 à 10:55 :

Le gouvernement est toujours optimiste pour se foutre des Français !
Il a raison, ils ont voté...

anne  a écrit le 23/02/2013 à 10:34 :

Quel économiste pourrait nous dire combien ont couté les 35 heures, combien a couté la retraite à 60 ans , ces deux mesures prises bétement par les socialistes. Combien de milliards de milliards ?

Roudy  a écrit le 23/02/2013 à 6:42 :

Voyons, c'est impossible ! F. Hollande s'est engagé personnellement à ce que le chômage baisse à partir de la fin 2013 ! Il sait ce qu'il fait.....

Sr  a répondu le 23/02/2013 à 18:23:

Menteur un jour menteur toujours

Jacpaf  a écrit le 22/02/2013 à 23:41 :

Les jeunes diplomes partent en masse se former d'abord puis travailler a l'etranger. Les patrons de PME high tech font de meme pour raison fiscale. Les demi mesures du gouvernement en matiere de depenses publiques et les rodomontades d'un Ministre du redressement soi disant productif ne font que creuser le trou dans lequel la France s'enfonce. Il est peut etre temps de changer de methode et de proposer l'alternance obligatoire de facon a eviter les effets electoralistes qui polluent les decisions et freinent les reformes...

Sarkozy  a écrit le 22/02/2013 à 19:58 :

Euh, euh, euh...

COCOE  a répondu le 23/02/2013 à 0:05:

ha ha ha

Je me marre  a répondu le 23/02/2013 à 10:52:

Hi, hi, hi...

Kiri  a répondu le 24/02/2013 à 6:20:

ho, ho, ho, hi, hi, hé, hé, hé...

@ hades  a écrit le 22/02/2013 à 19:15 :

Parce que nous avons une fausse droite surtout pleutre et calculatrice comme les autres partis. C'est le système qui veut ça. Mon boulot de dans cinq ans, comme disaient les Guignol. Et là, le courage politique devient suicidaire...

Phidefer  a écrit le 22/02/2013 à 19:11 :

Trop optimiste... Non, ah bon ? Ce gouvernement fait tout le contraire de ce qu'il faut faire depuis le début, attendant des vents lointains pour sortir la voilure. Car vous en connaissez beaucoup des chefs d'entreprises qui ont actuellement envie d'investir en France - quand ils ont le choix ? Beaucoup de talents, de jeunes, de fortunes partent. La base fiscale se réduit, l'économie déraille, bref, nous ne sommes qu'au début de ce qui ressemble à un processus de désagrégation.

fred  a écrit le 22/02/2013 à 18:07 :

j'adore le 0.1% de croissance pour ne pas dire 0....mdr..!!!

betafoin  a écrit le 22/02/2013 à 17:40 :

Et ces prévisions de croissance, ils vont les tenir combien de temps ? 3 jours, 1 semaine, sans doute pas plus d'un mois.

mystère  a écrit le 22/02/2013 à 16:22 :

les ordinateurs de Bruxelles tournent plus vite que ceux de Bercy.

gamin  a écrit le 22/02/2013 à 15:55 :

Bercy va pouvoir faire comme la Grande Bretagne la chasse à l'évasion fiscale,, comptes ouverts à l'étranger non déclarés pour avoir plus de recettes et multiplier les controles de la fraude sociale pour avoir moins de dépenses.

@elu ps  a répondu le 22/02/2013 à 23:19:

nos économistes que des fonctionnaires.......jamais rien fait.... aucune connaissance de la marche dune entreprise

élu ps  a écrit le 22/02/2013 à 15:45 :

Les français ralent,mais ils savent que Copé n'est pas la solution en 2022.Laissons les 4 ans qui viennent au gouvernement et jugeons les résultats a ce moment.Les dégats de nicolas Sarkozy ne peuvent malheureusement se réparer en 9 mois...Il y a suffisament de bons économistes au PS pour redresser la barre(Hollande,Berger,Attali)

trésor  a répondu le 22/02/2013 à 15:56:

Vous plaisantez , je pense.

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 16:05:

Karine Berger et Jacques Attali, de bons économistes !!! Surement la meilleure blague de la journée. Merci de nous faire bien rire :)

mf  a répondu le 22/02/2013 à 16:32:

Je suppose que c'est ironique . Aucune réforme structurelle n'a été réalisée . Pour boucler les fins de mois de notre pays on puise dans l'épargne des Français et on réduit les droits acquis seulement dans le privé exemple les retraites complémentaires par contre on épargne son électorat en supprimant le délai de carence d'un jour pour les fonctionnaires. C'est du n'importe quoi !

rigolos  a répondu le 22/02/2013 à 16:39:

Il y a ici encore des naîfs pour ne pas comprendre qu'élu PS est un troll dépêché et rémunéré par l'UMP pour provoquer sur nombre de forums ..... Et ça marche. Le meilleur économiste c'est John Galt : tout le monde sait cela .....

à rigolos  a répondu le 22/02/2013 à 17:51:

hihi! on s'en est rendu compte! fort le mec!

réponse à ELU PS de momo  a répondu le 22/02/2013 à 19:16:

Vous n' avez pas honte de dire qu' il y a de bons économistes au PS, pourquoi les gens ont voté pour Chirac , et ensuite pour Sarkozy, parce que la droite a toujours rempli les caisses de l' état, la gauche se charge toujours de les vider !! Le programme socialiste est toujours le même, social..social...social, aides...aides...aides... fabrication d' assistés en permanence, et bien entendu protection des fonctionnaires et de tout les régimes spéciaux, c' est normal ... ce sont leur électeurs...alors ils les bichonnent !!! Et puis vous dite qu' il y a de bons spécialistes pour redresser la barre (Hollande ,Attali,etc..etc) mais avant il faut déjà savoir naviguer !! Et ce n' est pas le cas, toujours des effets d' annonces, un pas en avant..puis deux pas en arrière, le mariage pour tous, et le vote des émigrés, encore des priorités qui vont faire avancer la pays. Pauvre France, nous sommes mal !!!

vercaud  a répondu le 22/02/2013 à 21:16:

@momo
Désolé mais le problème majeur en France, c'est justement que tous nos politiques,de droite comme de gauche, vident les caisses et augmentent la dette de la France pour permettre aux électeurs de croire aux miracles !
Cela fait 30 ans que cela dure et ces pauvres électeurs y croient encore comme ils ont cru que 2012 serait différent de 1981.

john galt  a écrit le 22/02/2013 à 15:21 :

je pense qu'il est temps pour Hollande de relancer l'adoption pour les homosexuels ainsi que la PMA, une grande politique sur les prisons, lancer une guerre dans un autre pays d'Afrique et enfin faire un référendum pour déterminer le sexe des anges. Si avec tout cela, les français s'intéressent encore au chomage, à la crise et aux impots, c'est à ni rien comprendre !!!

Rs  a répondu le 23/02/2013 à 18:29:

Il a raison Hollande de rouler les français, le seul fait de voter pour lui démontre comme nous pouvons être naïf. Menteur un jour menteur toujours

jean  a écrit le 22/02/2013 à 15:14 :

Les socialistes sont les grands responsables de la situation grave du pays.Les 35 heures ont tout détruit et ont provoqué les délocalisations..

dédé  a répondu le 22/02/2013 à 15:39:

c'est tout a fait vrai les 35 heures ont couté des milliards d'euros à l'état et ont entrainé les délocalisations avec toutes les conséquences désastreuses que l'on vit aujourd'hui et pour longtemps.Ces socialistes n'ont aucune notion de la gestion d'un pays.

hades  a répondu le 22/02/2013 à 17:43:

17 ans de roite pour les supprimer??? pourquoi n'est ce donc pas fait?

@hades  a répondu le 22/02/2013 à 18:33:

2012-2002=10 et non 17.

@hades  a répondu le 23/02/2013 à 15:47:

Pourquoi la droite n'a pas abrogé les 35h? réponse: parce qu'elle n'a pas eu les c....et puis disons le, la majorité des français vivent bien et n'ont pas envie de travailler plus!
Quant aux problèmes financiers du pays beaucoup pensent encore aujourd'hui qu'il suffit de prendre aux riches pour régler ces problèmes.
Les 35h ne sont pas forcément un soucis, ce qui compte c'est la richesse produite par le pays. Si en travaillant 35h les français produisaient suffisamment de richesse pour payer leurs train de vie sans être obliger d'emprunter nous n'aurions pas de déficit.La distribution des richesses produites entre les français est une chose mais depuis de nombreuses années nous distribuons plus que ce que nous gagnons et aujourd'hui il faut rembourser!

momo  a écrit le 22/02/2013 à 15:02 :

moi président... j' avais dis 3% ...euh....non...0.8% ....euh....ah ! 0.1% c' est mieux..euh...c' est normal..je suis un président normal....euh... Mais bon, malgré tout, je pense à vous les fonctionnaires, suppression de la journée de carence... bientôt des augmentations de salaires ( pas pour le privé !!) c' est normal.. je suis un président normal...et puis je j' ai fais de belles choses en 3 mois... mariage pour tous....bientôt le vote des émigrés... mes priorités !! Les usines du privé ferment à tour de bras, c' est normal, ce ne sont pas mes électeurs ?? Moi je pense déjà à ceux qui voterons pour moi en 2017 !!

Xp  a répondu le 23/02/2013 à 18:33:

Il avait oublié de dire moi président je vous promets de vous tondre jusqu'à l'os. Il fera au moins ce qu'il n'a pas promis je suis satisfait que ceux qui ont votés pour lui vont le payer bien cher, il y a au moins uns justice.

Laurent  a écrit le 22/02/2013 à 14:39 :

Il n'y a bien que Hollande et Moscovici pour croire que leurs contrats d'avenir va créer de l'emploi et de la croissance. Ils n'ont aucune mesure économique valable, que de la destruction d'entreprises.

Michel  a répondu le 22/02/2013 à 15:11:

Surtout que leurs électeurs ultra marins (majoritairement à gauche) à la Réunion (cf. les émeutes du Port de ces derniers jours) ne semblent pas se satisfaire des belles promesses électorales.

gege69  a écrit le 22/02/2013 à 14:25 :

Tout le monde oublie que sarkozy a aumenter le déficite de 500 milliards et que le chômage a augmenté de 1 million de personne sous son quinquennat- Facile de dénigrer Hollande

Laurent  a répondu le 22/02/2013 à 14:37:

Sarkozy a su gérer la crise et il y avait plus de croissance sous ses années. Hollande a tout flingué en quelques semaines. La politique éco de Mosco/Cahusac est une catastrophe pour le pays.

hades  a répondu le 22/02/2013 à 14:54:

sarko n'a rien su gerer du tout, un peu a la chirac, je suis dans tous les medias pour faire croire que ....
mais la france apres sarko, est plus pauvre qu'avant. !

ida  a répondu le 22/02/2013 à 14:56:

Le président Sarkosy , quand la crise a éclaté, a été très réactif et il a sauvé les banques, la France et l'Europs puisqu'il avait la présidence à ce moment là .Hollande et son gouvernement ne savent que détruire.

héléne  a répondu le 22/02/2013 à 15:09:

La plus belle bétise est d'avoir voté Hollande si Sarkosy avait gagné la situation serait moins dégradée car il avait pris des mesures sans perdre du temps, TVA sociale dès le mois d'octobre 2012, et puis les investisseurs n'avaient pas peur, alors qu'ils n'ont pas confiance en Hollande et en général aux socialistes.

cathy  a répondu le 22/02/2013 à 15:19:

àgege69 Sarkosy a fait du déficit parce qu'il a fait trop de social, toutes les aides sociales ont augmenté durant son quinquennat par exemple l'allocation d'adulte handicapé et d'autres, il aurait du étre plus prudent.

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 15:29:

entre le socialisme de droite et celui de gauche, la différence est ténue.... Tous veulent défendre notre modèle social, la social démocratie qui a tjrs coulé partout car c'est du socialisme light et le socialisme, curieusement, ça ne marche pas.....

à Laurent  a répondu le 22/02/2013 à 16:14:

Vous plaisantez, j'espère, vous avez bien lu le bilan de Sarkosy? rien de subliminal !

aymar  a répondu le 22/02/2013 à 17:33:

Sarkosy en 2008 a subi la crise de plein fouet. A sa décharge il a su résister je ne pense pas que l'on s'en serait sorti aussi bien avec des socialistes au pouvoir.

à aymar  a répondu le 22/02/2013 à 17:54:

"la crise de plein fouet"? ! il y a un paquet d'années qu'on est dans "la crise", elle a bon dos la crise! gabegie! il a su résister"? elle est bonne celle là, on aura tout entendu , ici comme c.;;neries !

Mr X  a écrit le 22/02/2013 à 14:23 :

comme diraitun certain dirigeant de grand groupe : "je préfère passer pour quelqu'un qui ne sait pas ce qui se passe dans ses usines, plutôt que pour un menteur"

arakao  a écrit le 22/02/2013 à 14:22 :

Il ne s'agit pas "d'erreur" de prévision par optimisme mais de mensonges délibérés en niant la crise et en prenant les français pour des quiches(ce qu'ils ont été malheureusement à une courte majorité). Souvenons nous de l'indigne campagne de "notre" président qui pour être élu a accumulé mensonges et promesses intenables. Si les médias (sauf trop rares exceptions comme La Tribune) avaient fait leur travail au lieu de participer lourdement à la crédibilisation des mensonges nous n'en serions pas là. Une autre politique reste possible : pas de dépenses stériles supplémentaires orientées vers les amis et la clientèle (qq milliards déjà et plus à venir); de véritables coupes dans les dépenses "non productives"; diminution drastique du nombre de fonctionnaires sans licenciements; réforme réelle des collectivités locales où les doublons côutent des milliards de seul fonctionnement; abolition progressive des 35h à commencer par les fonctions publiques pour compenser réellement les non remplacements de départs à la retraite; véritable TVA anti-délocalisation......etc... Il ne reste qu'un espoir : que les français comprennent vite que "ce président" et ses amis ne pensent qu'au pouvoir et à leur clientèle et sont, par doctrine du 19° s, parfaitement incompétents pour faire face aux enjeux du moment. s'il faut attendre 4 ans pour cela....Où en serons nous alors ?

Michel  a écrit le 22/02/2013 à 14:00 :

Et pendant ce temps on fait des cadeaux à son électorat fonctionnaire comme la commande de véhicules électriques et la suppression du seul jour de carence.

Magalie  a écrit le 22/02/2013 à 13:54 :

c'est fou, comme il sont au fait des "affaires de la France", ces hommes politiques !

sauros  a écrit le 22/02/2013 à 13:42 :

Ce n'est pas par optimiste mais par le mensonge depuis plus de 5 ans Hollande a renié la crise .L'objectif était simple : être élu a tout prix ,nous n'avons pas fini d'en payer le prix

sauros  a répondu le 22/02/2013 à 14:12:

+ UN !

@ Ida  a répondu le 22/02/2013 à 16:18:

N'importe quoi!! Sarkosy zorro", n'a pas eu grand chose à son actif, quid de la turbulence de son comportement, de ses blablas, de son arrogance, etc, rien de bon, à part un sacré trou de plus dans les comptes !...mais, le président actuel, n'a pas pour autant mes faveurs...

Stranger  a écrit le 22/02/2013 à 13:04 :

Les prévisions...


Madame Irma est à la tête de l'UE ? Je suis fasciné par les compétences hors du commun de nos super analyste...

stranger  a répondu le 22/02/2013 à 13:55:

ils n'ont rien vu dans le marc de café?après Mme Irma...

Confusion.  a écrit le 22/02/2013 à 12:56 :

C'est une simple erreur de la secrétaire. Elle a confondu le slide avec la croissance des arrêts de travail des fonctionnaires avec celui sur la croissance du PIB. C'est pour celà que le chiffre annoncé par le gouvernement était si positif. La secrétaire a été priée de ne plus recommencer. Elle a pris un arrêt d'une journée pour s'en remettre.

GILOU  a répondu le 22/02/2013 à 13:19:

Arrêt rémunéré suite à la suppression de la journée de carence

Criscarro  a écrit le 22/02/2013 à 12:45 :

Sarko n'a rien savonné, il à juste été dans l'obligation de gouverner au centre comme l'impose la social économie que l'on se gargarise à appeler l'exception française. Lui seul aurait peut être permit à l'économie de tenir mais une grosse augmentation du chômage. Avec les rouges de maintenant on va non seulement plonger mais en plus l'emploi avec

Cris carro  a écrit le 22/02/2013 à 12:41 :

Trés juste

eurofederal  a écrit le 22/02/2013 à 12:30 :

Ce qui est sidérant, c'est que nous sommes en "crise" depuis plus de 30 ans avec quelques années de croissance. Personne en France et en EU ne semble avoir de solution(s) pour nous sortir de là....La France perd du terrain depuis des années et seule l'illusion de l'euro nous donne encore un sentiment de richesse...notre industrie fout le 8camp, et nos exportations sont dans le rouge depuis toujours....nous sommes heureux quand nous faisons +0.8% de pib par an.....il nous faudrait + 0.8 par trimestre minimum pour remonter la pente....mais Hollande n'est pas responsable, Sarkozy lui a bien savonné la planche pendnat 5 années de gouvernement Fillon....

@eurofederal  a répondu le 22/02/2013 à 14:01:

La solution est simple : sortir de l'UE et de l'euro et retrouver notre souveraineté monétaire. Quand ces chaines seront retirées, on pourra discuter de la politique intérieure.

GILOU  a écrit le 22/02/2013 à 12:14 :

Ca y es, j'ai compris. Quand Hollande dit qu'il inversera la courbe du chômage fin 2013, cela signifie qu'il va inverser les nombres correspondants aux nombre de chômeurs (4 millions) et de salariés (25 millions).Ca va être dur, mais je pense qu'il y arrivera sans trop de peine d'ici 2017.

Euhhh...reka  a répondu le 22/02/2013 à 14:26:

En fait c'est très simple, il faut retourner le schéma et lacourbe descend au lieu de monter

rusé  a écrit le 22/02/2013 à 12:13 :

Ce gouvernement n'a pas été optimiste mais il a menti sciemment.

Céline  a répondu le 22/02/2013 à 13:01:

Merci de le dire, stop à l'hypocrisie. Et les journalistes pourraient égalemnt cesser de relayer les mensonges d'Etat.

H.56  a répondu le 22/02/2013 à 13:36:

Non non s'agissait sans doute par une fine stratégie de ne pas effrayer les marchés financiers, en tout cas je ne peux pas croire que ce n'était qu'un calcul électoral et politicien, notre élite politique si prompte à donner des leçon au monde entier n'en serait pas capable.

Mais Hélas ! évidemment il s'agissait d'un mensonge sinon comment comprendre que des hommes et femmes aussi bien formés aient pu croire à des histoires auxquelles le petit peuple ne croyait pas.

Hulot  a écrit le 22/02/2013 à 11:59 :

Encore heureux que les français n'aiment pas les riches et préfèrent mille fois mieux la misère...parce qu'ils vont être très copieusement servis !

Cher Hulot  a répondu le 22/02/2013 à 13:57:

..."Les Misérables", de V.Hugo....

désespoir  a écrit le 22/02/2013 à 11:12 :

qui pourrait nous débarrasser de cette clique gouvernementale avant la ruine complête de notre pays?

mf  a répondu le 22/02/2013 à 11:35:

Je crois à la pression que peut exercer la rue . Comment se fait il que nous acceptions tout ?!! Hier une nouvelle mesure en faveur des fonctionnaires ... suppression du délai de carence d'un jour en cas d'arrêt de travail pour maladie ... Pour information dans le privé ce délai est de 3 jours . Avait on besoin de ce type de mesure actuellement ? Bien sur que non. C'est à se demander s'ils le font exprès ?

janjoresse  a répondu le 22/02/2013 à 11:47:

réponse à @ désespoir : leurs copains, les camarades qui sortiront dans la rue pour les mettre à la porte de leurs ministères. 4 millions de chômeurs dans la rue avec tous les anti Hollande. Ce mauvais président justifie tous les commentaires de ses camarades de section qui l?avait jugé incompétent et farfelu.

Vision  a répondu le 22/02/2013 à 12:02:

Mais que croyez vous, les fonctionnaires est le terreau de la gauche alors ils faut toujours les satisfaire sinon gare aux élections!

@ mf  a répondu le 22/02/2013 à 12:20:

il y a longtemps que je pense comme vous, comment peut on se laisser traiter ainsi , sands broncher ? ! Vision dit que les fonctionnaires sont le terreau de la gauche, alors il faut les satisfaire, mais et NOUS, combien sommes nous? ne sommes nous pas plus nombreux , nous les oubliés, les relégués, a t-on oublier cet adage "que l'union fait la FORCE "? ! à nous, de nous bouger , bon sang !!

mf  a répondu le 22/02/2013 à 17:15:

Comment s'organiser ? Il y a tellement de mécontents ... du jeune au vieux , de l'actif à l'inactif (chômeur -retraité ) de .... La liste est tellement longue .Déjà le fait de s'exprimer est important mais pas suffisant .

MALO  a écrit le 22/02/2013 à 11:01 :

TROP OPTIMISTE ou menteur ????,en plus il annonce l'équilibre pour 2017 alors que trois mois avant il n'est pas fiable!!!!!!!!!!!

Remi  a écrit le 22/02/2013 à 11:01 :

heureusement nous avons les chances pour la France qui vont bien vite redresser le pays.

Plus que 4 ans  a écrit le 22/02/2013 à 10:47 :

Des amateurs, et en plus incompétents. 4 ans, ça va être long...

GE92  a écrit le 22/02/2013 à 10:47 :

Quand on voit les prévisions de croissance des dernières années, on peut avoir de sérieux doutes sur ces prévisions. On pourrait dire que pour cette année ce sera entre -0.5 et 0.7 et pour 2014 entre 0 et 4%. En prenant les écarts du simple au double entre le prévu et le réalisé (en plus ou en moins) pour la première année et du simple au quadruple pour la deuxième.

john galt  a écrit le 22/02/2013 à 10:42 :

la croissance en France est soutenue artificiellement depuis 40 ans par la dépense publique sur le dos de la production du secteur privé qui s'effondre depuis 40 ans. Le problème du multiplicateur keynésien, c'est que sans réelle innovation (cad investissment) pas de réelle hausse de la productivité globale (à quoi cela sert d'avoir 1 actif très productif s'il y en a 5 sur la paille au chomage ? la création de richesse est limitée par ce fait) il s'essoufle. Nous sommes arrivé au bout de cet essouflement, nous n'avons plus de croissance et des dettes énormes à venir (dette de l'état + les retraites, la dépendance, le chomage, la santé avec le vieillissement de la population). donc sans réaction rapide pour créer de la vraie croissance (cad par le secteur privé) et pour casser la zone euro, il y aura récession en France en 2013, en 2014, en 2015, etc .... plus dévaluation interne (car zone euro) plus chomage, plus troubles sociaux ... nous somnes arrivés (enfin !!) au pied du mur, mais nous regardons encore derrière nous sans le voir ... cela va être terrible (comme en grece, en argentine, etc etc ...) Merci nos chers gouvernements sociaux clientèlistes depuis 40 ans ... le socialisme, light (état providence) ou lourd (urss, corée du nord), cela ne marche pas ...

voltR  a répondu le 22/02/2013 à 11:05:

Hi John, qu'est-ce :"dévaluation interne", inflation ?

@john galt  a répondu le 22/02/2013 à 11:17:

Je suis d'accord avec vous sur un point : tant qu'on sera dans l'ue et la zone euro, nous ne retrouverons pas la croissance. Pour le reste comme d'hab c'est discutable.

John galt  a répondu le 22/02/2013 à 11:34:

@ voltR : une dévaluation interne veut dire une baisse des termes nationaux de l'échange en prix net. Je m'explique : comme en France on ne peut (veut ?) dévaluer l'euro de 20 à 30 % pour redevenir compétitif, c'est donc nos prix internes : cad salaires, charges, couts divers et variés (protection sociale, retraite, par ex) qui doivent baisser de 20 à 30 %. Cela va bien sûr susciter des troubles sociaux immenses. Pour rappel, la Grèce est lancée dans cette dévaluation interne compétitive. Ils sont à environ - 15 à - 20 % d'après les dernières études. ils faudraient qu'ils atteignent en moins de 2 ou 3 ans 60 à 70 % de dévaluation ... évidemment impossible, la grece sortira de l'euro et fera faillite, avec une possible révolution en prime. Bien cordialement,

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 11:35:

@@john : on peut retrouver la croissance en restant dans l'euro, mais par une énorme débvaluation interne et une baisse drastique du périmètre de l'état, ce qui mesemble impossbile à faire accepter aux français. Qu'est-ce qui serait discutable dans mon argumentation ? Que l'on en discute et que nous confrontions nos arguments respectifs ?

@john galt  a répondu le 22/02/2013 à 12:21:

"on peut retrouver la croissance en restant dans l'euro" Même avant la crise on avait une croissance en zone euro largement inférieure à la croissance mondiale. Et le prix à payer est beaucoup trop fort. Sortir de l'ue et de l'euro est vital pour les pays européens, d'un point de vue économique, politique et démocratique."Qu'est-ce qui serait discutable dans mon argumentation ?" Vous être un adepte de l'école de Chicago, alors que mes références sont plutôt Francois Asselineau et Maurice Allais (notre seul rix nobel d'économie) qui prone un retour à notre souveraineté monétaire et et une mondialisation "régulée". Des philisophies très différentes.

Didier  a répondu le 22/02/2013 à 12:57:

La "dévaluation interne" rappelle la chimère du retour dans les années 20 aux parités or d'avant la Grande Guerre.

Merci John  a répondu le 22/02/2013 à 13:21:

Merci pour celle belle leçon d'économie qui montre une érudition et une maîtrise parfaite des questions économiques. Par ailleurs, cette splendide explication est faîte en toute modestie. C'est tellement rare. Merci encore John.

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 14:10:

@@john : tout à fait d'accord, sans sortir de la zone euro, le prix à payer pour le retour de la croissance est bcp trop important. Je suis un adepte du libéralisme (plutôt même du libertarianisme) pas forcément de l'école de chicago, même si Friedman (le père) est un très grand économiste. Maurice Allais est lui aussi un très grand économiste mais il avait un problème avec le libre échange, il me semble bien moins moderne sur le sujet que Frédéric Bastiat par exemple, dont les raisonnements sur le sujet sont bien plus aboutis, bien qu'antérieurs. quand à François Asselineau, son parcours m'inspire peu de confiance et ses idées me semblent bien floues, pouvez vous m'expliquer son programme sa pensée, sa vision des choses ? merci !!!

@JOHN GALT  a répondu le 22/02/2013 à 14:46:

Francois Asselineau est homme du "serail" (haut fonctionnaire, ENA, HEC.....) qui a travaillé dans des cabinets ministériels (pour Pasqua entre autres) et surtout à l'intelligence économique aux ministère de l'économie. Il a crée un parti républicain en 2007, l'UPR, avec un programme qui n'a pas bougé d'un iota depuis : sortie de l'ue, de l'euro et de l'otan. La vocation de ce parti est de montrer aux français l'arnaque européenne (issue de l'imagination des US dans le seul intérêts des US) afin d'en sortir et de rendre aux français leur souveraineté politique, économique et monétaire. Je vous encourage à regarder ses conférences (www.u-p-r.fr) qui sont passionnantes et qui démontrent avec des arguments indiscutables sur la base de sources officielles que l'ue est néfaste pour la France (sur l'aspect économique, politique et démocratique) en particulier et pour les européens en général. Compte tenu de le pertinence et de la vérité des ses analyses, ce monsieur est boycotté par les médias à la botte de notre "oligarchie" (comme vous le savez) et on préfère laisser à Marine Lepen, le soin de développer ses idées pleines de bons sens, afin de mieux les discréditer (voir l'émission d'hier sur France2). UPR est un parti qui est ni de droite ni de gauche mais qui relève du CNR (et oui nous sommes en guerre). Les projets sociétales ne sont pas abordés car de seconde importance compte tenu de la m.... dans laquelle nous sommes. Pour plus d'infos, vous pouvez jeter un oeil sur son site. En ce qui concerne M. Allais, il n'a pas de problèmes avec le libre-échange, il démontre juste qu'il doit être régulé afin de compenser les déséquilibres salariaux, sociaux et politiques entre les différents pays. Il est ok pour la mondialisation à condition que tous les pays soient à égalité (grâce à la compensation des déséquilibres). Qu'est-ce qui ne vous inspire pas confiance dans le parcours de F. Asselineau ?

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 16:04:

je viens de regarder le blog et le site de l'UDR. C'est parfaitement creux. entre les théories du complot stupide (Schuman est un agent de la CIA) et les "ya qua fo kon" du genre : en sortant de l'europe, on aura de l'argent pour tout faire : du pouvoir d'achat, des logements, le bonheur de tout le monde sans effort et par l'état. Toujours le même discours, et très proche d'ailleurs du FN et de dupont aignan : c'est du pur socialisme national. Soyons sérieux. Lisez charles Gave sur l'institut des libertés, lisez contrepoints.org, lisez "capitalisme et liberté" de Friedman et vous aurez des explications d'une hauteur de vue et d'une pertinence (parce que libérale) sans comparaison. Vous allez me dire, et pourquoi le libéralisme serait plus pertinent que les autres schémas de pensée ? Mais tout simplement parce que c'est la seule philosophie issue de et basée sur la Raison ...

Merci John  a répondu le 22/02/2013 à 16:43:

C'est vrai il a raison : "Lisez charles Gave sur l'institut des libertés, lisez contrepoints.org, lisez "capitalisme et liberté" de Friedman et vous aurez des explications d'une hauteur de vue et d'une pertinence (parce que libérale) sans comparaison" : CELA DIFFERE VRAIMENT des discours du type "ya qua fo kon". Soyons sérieux tout de même. On sent bien ici les incultes en économie fourmillent sur le forum et osent contester les idées des vrais spécialistes de la question ...

Tahiti6  a répondu le 23/02/2013 à 3:46:

@j galt tu oublies la liberte de penser et vivre differemment, le liberalism ne cherche pas a changer l homme.
Je suis a l autre bout du monde et apprecie tes commentaires.

Pat34  a écrit le 22/02/2013 à 10:33 :

Optimiste? Non. Incompétent? oui. Et le fait d'insulter les entrepreneurs et de les assommer avec les impôts n'a fait qu'ajouter à cette incompétence économique criante. Le dogmatisme des socialistes, leur haine de l'entreprise et de tout ce qui n'est pas "fonction publique" détruit notre pays, met au chômage nos parents et nos enfants. 1.000 chômeurs de plus par jour en France, c'est ça Hollande au pouvoir.

Continuité  a répondu le 22/02/2013 à 10:49:

Le prédécesseur a fait au moins aussi bien.

@Continuité  a répondu le 22/02/2013 à 11:07:

C'est normal, il était socialiste aussi. Il n'a , que je sache, pas réduite le poids de l'État dans l'économie. Ce n'est pourtant qu'à cette condition que l'économie retrouvera du dynamisme. On est parti pour un million de chômeurs en plus à la fin du quinquennat.

eugenie  a écrit le 22/02/2013 à 10:27 :

Ne pas oublier que le conseil constitutionnel a raboté à juste titre au moins deux milliards d'euros après la prévision de croissance optisme du gouvernement.