La Tribune

La zone euro sera (encore) en récession cette année

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  485  mots
D'après les chiffres de la Commission européenne, la zone euro verra son PIB baisser de 0,3% en 2013. D'après l'institution, il faudra attendre 2014 pour renouer avec la croissance, qui devrait alors atteindre 1,4% en zone euro et de 1,6% pour l'ensemble de l'Union européenne.

Ces chiffres étaient attendus. Et ils ne sont guère optimistes. La Commission européenne a publié vendredi ses prévisions économiques pour les deux prochaines années. Dans son communiqué -intitulé diplomatiquement "sortie progressive de la zone de turbulences"-, l'exercice 2013 devrait une nouvelle fois s'achever dans le rouge, avec une baisse du PIB de la zone euro de 0,3%. D'après Bruxelles, la reprise n'interviendra qu'en 2014, avec une croissance de 1,4% pour les pays affiliés à la monnaie unique, contre 1,6% pour l'ensemble de l'Union européenne.

Une amélioration... "graduelle"

Ces chiffres ne sont donc guère rassurants puisqu'en novembre dernier, la Commission tablait encore sur une sortie de la récession de la zone euro cette année, avec une très faible croissance de 0,1%. En guise d'explications, l'institution évoque "la faiblesse de l'activité économique" à la fin de l'année 2012, qui se traduit par "un point de départ bas pour cette année". En conséquence, Bruxelles prend ses précautions, prédisant une amélioration "graduelle" cette année.

Le moteur de la demande extérieure

Et quels seront les moteurs de la reprise? Pour la Commission, celle-ci sera tirée par la demande extérieure. "Il est prévu que l'investissement et la consommation intérieurs reprennent plus tard dans l'année, et en 2014 la demande intérieure devrait prendre le relais comme principal moteur pour renforcer la croissance", précise le communiqué bruxellois.

Croissance nulle pour la France

La France, elle, ne sera pas épargnée. La Commission table en effet sur une croissance de 0,1% cette année, et de 1,2% pour 2014. Mais pour ses experts, ce rebond ne permettra pas au gouvernement d'atteindre son objectif initial de réduction de déficit public à 3% du PIB en 2013. Mais pour se prémunir de toute critique, Jean-Marc Ayrault a déjà tiré un trait dessus il y a plus d'une semaine, tout en maintenant, toutefois, l'objectif de zéro déficit à la fin du quinquennat.

L'Espagne à la peine

Parmi les pays les plus impactés par cette morosité économique, l'Espagne a été sérieusement épinglée par la Commission. Elle estime ainsi que le déficit public espagnol a explosé en 2012, à 10,2% du PIB. Ainsi, elle souligne que Madrid ne devrait pas atteindre ses objectifs de réduction budgétaire en 2013, mais aussi en 2014. Plus précisément, l'institution table que un le déficit public de 6,7% en 2013 de l'autre côté des Pyrénées, et de 7,2% en 2014, alors que Madrid qui avait promis de repasser sous le seuil de 3% de déficit... l'an prochain.

Le chômage continue de grimper

Dans ces conditions, la Commission juge que le chômage va encore s'aggraver dans la zone euro. Après 11,4% l'an dernier, il devrait ainsi grimper à 12,2% cette année et se stabiliser à 12,1% en 2014, avec des pointes à plus de 25% en Espagne et en Grèce.

Lire aussi : Croissance nulle en 2013 : et après ?

Réagir

Commentaires

Raul  a écrit le 14/03/2013 à 23:33 :

Mais voyons, tout le monde le sait. La crise, c'est cyclique (Kondratieff). Ca va passer.

Yaniv L.  a écrit le 26/02/2013 à 22:23 :

Je crains le pire le jour où seront dévoilés les chiffres du déficit public espagnol. Si le chiffre de 10,2% s'avère vrai, je crains une remontée brutale des taux d'emprunt espagnols.

Paul  a écrit le 24/02/2013 à 12:06 :

Il faut entrer dans l?hémicycle avec une pince à linge. La république est coupable de la désindustrialisation et du génocide des jeunes ! On y prône l?appauvrissement général ! Aux barricades!

momo  a écrit le 23/02/2013 à 14:20 :

la zone euro en récession ??? Donnez nous le montant des salaires de tout les députés européens, et leur avantages en nature. Ensuite donner leur un problème de mathématique de classe CM2, et attendons de savoir s' ils trouvent le bons résultat ?? Bien sur...sans calculette ?? Après les gens jugeront des capacités a redresser un pays.

Cool  a répondu le 24/02/2013 à 22:09:

Euh tous dépends si tu leur demande de calculer leur augementation de salaire je pense qu il vont trouver.

Sarkozy  a écrit le 23/02/2013 à 12:29 :

La zone euro encore en récession cette année. Euh, euh, euh...Hollande, moi président !!! Euh, euh, euh...

misenscene  a écrit le 23/02/2013 à 12:00 :

Pas de récession pour les vendeurs de drapeaux ...Quel orgueil tous ces drapeaux ...A part ça il y en a encore qui croit que c'est pas voulue cette récession.....que c'est la faute a pas de chance . Je propose soit c'est l?incompétence ces "gestionnaire" non élus soit c'est voulu ? Dans les deux cas le licenciments de ces gebns est obligatoire....
Bon we

@ misenscene  a répondu le 24/02/2013 à 9:11:

incompétents, sûrement, mais il est de bon temps d'affoler les citoyens de tous pays, les tenir par la "barbichette", de bien faire comprendre que leurs avenirs est entre les maisn de tous ces affairistes de tous poils, donc c'est VOULU; pour que tout le monde accepte tout, ne réclame plus rien, sous prétexte que le travail se fait rare etc, ils nous tiennent ainsi, et nous ne sommes que des pions sur l'échiquier mondial qui leur est réservé! bon dimanche...

Tee  a écrit le 23/02/2013 à 11:48 :

Quand je pense qu'on vient me gonfler pour mon budget prévisionnel dans ma boite pour un écart d'à peine 1 % ...

imbécile  a écrit le 23/02/2013 à 10:19 :

Ah bon on ne le savait pas?

Cap2006  a écrit le 23/02/2013 à 9:27 :

Finalement la France fait mieux que la moyenne de la zone.... loin du décrochage évoqué par les médias....
d'autant que depuis des lustres, la croissance française est tirée par la consommation interieure... en panne car financée par la dette...

Mais fondamentalement, au mieux on peut esperer un retour à une très forte de croissance de l'ordre de 1,5 à 2 % .... c'est à la fois normal dans des pays ultra riche, gavés de biens de consommations plus inutiles les uns que les autres....

Pas d'espoir sans changement de paradigme

Cyril  a écrit le 23/02/2013 à 6:54 :

De croissance il n'y en aura plus ou guère plus avec une taxation spoliation pareille. La croissance se ferra donc exclusivement dans les pays émergents. Notre Prix Nobel d'économie Maurice Allais n'a pas jamais été écouté et le résultat c'est un chômage qui explose, la pauvreté pour le plus grand nombre d'entre nous et pas d'avenir pour nos enfants. 2014 deviendra une véritable poudrière car "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la Révolution deviendra logique et inévitable" suivant "les corps indécents" livre d'une jeunesse sacrifiée, complètement perdue. Le détonateur des mouvements sociaux pourrait bien venir du désespoir de la jeunesse. Et cela en France comme ailleurs en Europe.

BOOM  a écrit le 23/02/2013 à 0:55 :

Eh les gars (salariés moyens), l?anglais il a pris un coup de 12, une torpille, un boulet des canons de Navarone. On pourrait dire : c?est ta famille ? Jolie famille? On a déjà 16% de chômage et 8% de déficit, près de 150 milliards d?euros? une jolie petite facture pour les riches. Vous avez été dégradés? Alors cette Europe n?a-t-elle pas un petit souci de croissance ? Pour mémoire, faudrait voir comment on emploie les gens, savez-vous combien de masters on a sur le carreau ? En France, on voit des ingénieurs faire des cours à des collégiens pour du mi-temps? c?est un système qui ne peut pas fonctionner.

Quitter l'Europe liberale  a écrit le 22/02/2013 à 23:12 :

Bruxelles et ses sbires technocrates commencent à serieusement gonfler les opinions europeennes.
La classe politique de gauche et de droite complice d'une Europe liberale qui a bradé ce qui restait de notre souveraineté économique en ayant signé des traites par lesquels nous sommes pieds et poings liés merite d'etret traduite devant la haute cour pour trahison économique !!
Ressaisissons nous et imposons aux politiques un referendum sur la sortie de carcan eurocratique infame et destructeur

MDR  a répondu le 23/02/2013 à 7:08:

Ouai, super libérale. Il est vrai qu'en France, avec des dépenses publiques qui représentent 57 % du PIB, c'est un système véritablement "ultra" libéral ! :)

Britannicus  a écrit le 22/02/2013 à 20:20 :

L'euro, tant qu'on l'aura, on en crèvera. On n'est simplement pas assez bons pour le supporter. On attend encore longtemps pour s'en rendre compte ?

pmxr  a écrit le 22/02/2013 à 18:25 :

l'idée d'une europe Germanique m' énerve !

TC  a répondu le 22/02/2013 à 19:39:

Moi, c'est l'idée d'Europe, tout court.

FoiEtLiberte  a répondu le 22/02/2013 à 22:19:

C'est sur qu'une europe greque c'est tellement mieux...

Cap2006  a répondu le 23/02/2013 à 9:23:

passons directement à une FUSION avec les USA... chacun des nations de la vieille europe rejoignant l'union.... et sa monnaie...

Ce serait plus réaliste face aux chinois et indiens...

Le féderalisme USA laisse une large place aux spécificités de chacun des etats....
Les couts de défense et de diplomatie serait efficacement mutualisés...

et finalement, nous serions egaux à etre mangé par l'ogre US....



melkome  a répondu le 24/02/2013 à 13:10:

ah parce que vous pensez que ce n est pas deja le cas?! nous faisons deja partie du casse dale americain. L integration europeene est un processus initié par les USa depuis le plan marshall...

IMPASSE !  a écrit le 22/02/2013 à 15:37 :

Hollande va devoir très vite choisir : soit la France reste dans l'Europe et remplit ses engagements, soit elle la quitte. Il ne pourra pas baratiner tout le monde en promettant de tenir les 3 % un jour, puis le lendemain refuser l'austérité. En d'autres termes, dire tout et son contraire. On est dans une impasse complète : quitter l'europe serait un chox énorme et entreprendre les réformes nécessaires pour tenir nos engagements revient à se tirer une balle dans le pied. Car Hollande ne réformera jamais l'état. C'est contraire à ses convictions profondes, il n'a pas la majorité politique pour cela et cela créerait à court terme du chomage supplémentaire. Sous la pression sociale, les engagements pour 2014 seront tenus comme ceux de 2013. En plus d'une crise économique, on va avoir une crise politique avec nos partenaires avant la fin de l'année et peut être une punition des marchés. Bref, un avenir à la Zapatero se dessine....

jkarl  a répondu le 22/02/2013 à 16:09:

Quel aveuglement !!!
Cette politique ne fonctionne pas, l'austérité nous amène dans une impasse, Hollande ou un autre appliquant cette politique serait dans la même situation. En Espagne un conservateur bon teint appliquant tout ce qu'on lui demande entraine l'Espagne dans un gouffre sans nom !!! Tôt ou tard il faudra faire de la relance mais plus on attendra plus cela coûtera cher !!! Si Hollande continue à réduire la dépense comme on lui demande, il sera comme Rajoy, comme Monti (lui il aura disparu car les italiens vont s'en charger !!!). Alors, messieurs de l'austérité à tout va, ouvrez les yeux CETTE POLITIQUE NE MARCHE PAS!!!

coco  a répondu le 22/02/2013 à 16:36:

@ jkarl : vous prenez où l'argent pour la relance ? on demande à l'allemagne de payer ? on tue les riches et on confisque leur biens ? Au cas ou l'ignorez, nous sommes RUINES !!!! IL N'Y A PLUS UN SOU !!! (sauf pour accorder des avantages aux fonctionnaires). Si Hollande fait la relance, on a des taux d'intérets qui doublent dans les six mois qui suivent.

jkarl  a répondu le 22/02/2013 à 17:20:

Il faudrait un sursaut européen et non pas ce à quoi on assiste actuellement à l'égoïsme de certains pays et notamment de l'Allemagne. Il faut que Mme Merkel comprenne que si elle souhaite continuer à vendre des mercédès, et des bmw elle a besoin de consommateurs qui sont essentiellement eu Europe. L'Espagne, la Grèce vont avoir un taux de chômage à plus de 27 %. Pensez-vous que cela est tenable. La Grèce vient d'achever sa 6ème année de récession. Politiquement et socialement cette situation est intenable. Pour l'argent, oui il y en a : il faut une relance au niveau européen de 500 ou 600 milliards d'euro. Pour cela il faut un vrai budget européen, avec des impôts européens. Cet argent doit être consacré à des investissements d'avenir, et croyez-moi il y a des projets. Mais malheureusement, il n'y a plus d'européens sans vision, nous sommes dirigés par de médiocres comptables ou notaires !!! Si on continue, cette discussion nous l'aurons de nouveau l'année prochaine car les objectifs de déficits n'auront pas été atteints et une fois de plus on devra revoir les prévisions de croissance à la baisse. Quand une politique économique ne fonctionne il faut la changer, et éviter de tomber dans le dogmatisme c'est pour cela que j'admire la capacités des dirigeants américains à s'adapter car vous le verrez dans très peu de temps AMERICA IS BACK !!!

pépin  a répondu le 22/02/2013 à 19:10:

Il faut bien assurer les finances sinon on part en défaut de paiement. Le traitement du déficit il est obligatoire. Reste qu'il faut rembourser plusieurs centaines de milliards pour dégager l'intérêt afin d'investir en technologies, 2 points de pib, 40 milliards par an.

TC  a répondu le 22/02/2013 à 19:38:

@jkarl : "Il faut que Mme Merkel comprenne que si elle souhaite continuer à vendre des mercédès, et des bmw elle a besoin de consommateurs qui sont essentiellement eu Europe" FAUX, l'industrie automobile allemande n'a pas besoin des consommateurs en Europe, depuis 11 ans, l'Allemagne exporte de plus de plus vers les pays hors UE (48% en 2011 contre 6% en 2000 - source Eurostat). Vous voyez, Mme Merkel n'a que faire du marché européen, d'ailleurs (comme tous les autres dirigeants des pays de l'UE), elle n'a aucune influence sur les exportations puisque l'UE que vous adulez est une zone de libre-échange.

Tahiti6  a répondu le 22/02/2013 à 23:41:

@ jkarl. Si on ne sort pas de l euro , il faut effectivement que l allemagne paie pour une solidarite europeenne. Mais alors il faut accepter une union politique plus poussee, le peuple francais est il d accord ? Chiche pour un president europeen elu au suffrage universelle ! :)

melkom  a répondu le 24/02/2013 à 13:28:

La seule solution à terme passe par plus de protectionnisme. Le libre echange mondialisé conduit inexorablement à la destruction progressive de nos acquis et nos standards sociaux. La competitivité ne peut etre que favorable aux pays moins disants sociaux..l exemple de l inde et de la chine qui paniquent a l idée que leurs salariés reclament des hausses de salaires et de meilleurs conditions de travail..d ailleurs les multinationales cherchent continuellement des pays moins regardants sur les droits sociaux economiques et meme polotiques comme le bangladesh ou la birmanie

Philippe Ségard  a écrit le 22/02/2013 à 15:34 :

@La tribune. Il serait de mon point de vue intéressant d'indiquer que la CE se plante régulièrement sur ses prévisions économiques. Il y a 1 an et demi à peine (prévision du 13 mai 2011), elle tablait sur une croissance pour 2012 de 2%.


Clyde  a répondu le 22/02/2013 à 15:56:

Et dire que ce sont ces gens de Bruxelles qui concentrent nombre de pouvoirs que nos dirigeants, UMP et PS réunis, leur ont transféré. Il ne faut plus s'étonner quand on constate les résultats.

pmxr  a répondu le 22/02/2013 à 18:27:

IMPASSE ! .... tu oublis que les dettes sont en euros !!!!!!!!!!!!!!

linus  a répondu le 24/02/2013 à 9:30:

A philippe Segard. Est-ce que la CE avait prévu que l'Allemagne ferait -0,6% de croissance au trimestre 4 2012?

Titou2013  a écrit le 22/02/2013 à 15:09 :

J'admire la ténacité et l'exemplarité des prévisionnistes et des éconmistes de notre gouvernement. Au moment du vote du budget 2012, la croissance était arrêtée à 1,2 % puis cela a été revu à 0,8 %, puis récemment nouvelle révision à 0,2 ou 0,3 % et maintenant 0,1 % ....jusqqu'au prochain épisode....
Le comble est représenté par les prévisions de 2014.....dans l'incapacité d'afficher une prévision de croissance sérieuse pour 20213, ces "hilarants prévisionnistes" osent avancer des chiffres pour 2014 et bientôt 2015 et même 2017.....et oui J.M Ayrault a déclaré que la France tiendrait un déficit budgétaire "ZERO" en 2017.....quel homme.....

Clyde  a répondu le 22/02/2013 à 15:55:

On appelle ça une fuite en avant, l'UE en étant le parfait symbole.

Tomibiker  a écrit le 22/02/2013 à 15:00 :

Et ce n'est pas fini, il faudra attendre 2020 pour commencer à sortir du creux, c'est long mais d'ici là Hollande aura passé et ne sera plus réélu.

vincent  a écrit le 22/02/2013 à 14:48 :

Notre Flamby national nous avait bien annoncé en 2012 que la crise était derriere nous,non ? incompétence & stupidité sont bien le maître mot de ce gouvernement fantoche

fred  a répondu le 22/02/2013 à 18:05:

notre sarko national avait annoncer la même chose !!!

paulo  a écrit le 22/02/2013 à 14:37 :

2014 ??? les arracheurs de dents sont de sortie ...

la pluie  a écrit le 22/02/2013 à 14:34 :

Quand on voit les gens opposés à marine le pen hier soir, qui font encore l'apologie de l'europe et de l'immigration massive, on ne peut être que écoeuré, mais ce sera de leur faute le jour ou le FN sera au pouvoir, ils apprendront à vivre comme ça.

la pluie  a répondu le 22/02/2013 à 14:56:

EXCELLENT !

l"AVERSE  a répondu le 22/02/2013 à 15:00:

ce n'est pas possible de raisonner à contre courant :apologie de l'EU et de l'immigration massive, si ce n'est que tout cela est prévu POUR !il y a sûrement avantage à tous cela, non pour nous, mais pour "eux"sinon comment comprendre de telles initiatives que l'on entretient par tous les moyens, et que l'on défend obstensiblement, becs et ongles ?!!! à méditer

@lapluie  a répondu le 22/02/2013 à 15:13:

Il y'a l'original et la copie. MLP étant la copie de l'UPR sur la question de l'UE/euro. L'UPR est lui un parti REPUBLICAIN (c'est d'ailleurs pour ça qu'ils ne sont pas invités).

la pluie  a répondu le 22/02/2013 à 15:30:

écouter je ne dis pas que vous avez tord, je dis simplement que risquons nous si dans cinq ans elle a merdé est bien on la vire c'est tout,depuis toujours c'est un coup la gauche un coup la droite,avec elle on sait que ce quelle dit elle le fera, tandis que les autres droite comme gauche il ne font que parler c'est tout, donc les français qui voteront pour elle savent à quoi s'attendre.

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 15:44:

Sortir du Gauche/Droite oui... Mais certainement pas grâce a un parti qui reste tout de même un extrême et qui propose de mauvaise réponses même si les questions posée sont les bonnes?

@ Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 16:09:

je rejoins la "pluie" pourquoi ne pas essayer? comme il est dit, au bout de 5 ans , si ça ne va pas "on la vire", que ne fait ond'autre avec des partis bonnet blanc, et blanc bonnet depuis toutes ces années?et l'on avance pas, au contraire !!!!!! on diabolise quelque chose, qui pourrait p_être nous apporter un peu " d'amélioration", pourquoi le refuser, ou ne pas vouloir l'expérimenter, au point ou l'on en est, franchement! de quoi avons nous si peur, alors que nous sommes au bord du GOUFFRE? !

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 16:36:

Simplement parce qu'une personne consciente ne ferait pas ça juste pour dire de faire autrement alors qu'elle sait pertinemment que le résultat ne pourrait en être que pire!!!

la pluie  a répondu le 22/02/2013 à 16:54:

Pourquoi vous pensez que ceux qui ont voté hollande sont conscient ou même ump, être contre l'immigration massive contre cette europe contre cette euros et ce mondialisme c est- être inconscient, êtes vous -vous même conscient de ce que vous dites, la france des manuels se meure, il n'y aura bientôt que les fonctionaires qui pourront se sentir à l'abri toute leur vie, c'est ceux que vous voulez, si vous êtes fonctionaire je comprends

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 17:25:

La mondialisation n'est pas provoqué elle coule de source elle arrive d'elle même et personne ne pourra la contrer... On dirais que vous vivez au 19Úme siÚcle... Alors il fait s'y adapter et même devenir incontournable dans le monde. Seul nous ne pouvons pas, l'euro est une bonne réponse... Encore fautil que nos dirigeants arrivent a admettre qu'on n'ont pas a intervenir partout tout le temps!!! Marine le pen prône l'inverse...

@ Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 17:49:

Pas du tout OK avec vous, la mondialisation va nous bouffer dans tous les sens du terme! elle coule de source pour les capitalismes à outrance, has been, p-etre selon vous, mais je n'en changerai PAS !! + 1000 à LA PLUIE !"

la pluie  a répondu le 23/02/2013 à 7:39:

A marvin pour ça réponse du 22/02 à 16h36, ce que vous dites c'est exactement ce que vous faites depuis toujours, avec ceux qui méttent un coup à droite on se disant ce sera mieux un coup à gauche en se disant ce sera mieux, et ça va de mal en pis,pas pour tous bien entendu mais pour plus de la moité des français pour ne pas dire les trois quarts, le salaire que je faisais il y a quinze ans et le même actuellement, par contre les dépenses courante elle ont augmenté considérablement,tenez au au passage l'essence est à plus de 1,60?

MASSA24560  a écrit le 22/02/2013 à 14:31 :

Qu'est ce que nous foutons encore dans ce merdier!Que la France en sorte ainsi que de l'euro et mêne une politique strictement française ce ne peut pas être pire et nous aurons fait sauter ce bordel. 50 000 eurocrates au chomage rien de grave surtout qu'ils se sont bien goinfrés à nos frais...

Danny  a écrit le 22/02/2013 à 14:25 :

En Europe, nous nous sommes tant aimés....pardon.....nous nous sommes tant dépensés...!!!

Gerard  a écrit le 22/02/2013 à 14:19 :

Heureusement que Moi President, roi des flambeurs, j'ai impose a l'Europe mon pacte de croissance. Sinon ou en serions nous

ou se cache t-elle ?  a écrit le 22/02/2013 à 14:11 :

j'ai un peu de mal à voir la crise .... les troquets du matin voient toujours les mêmes têtes partir au travail ! les gars ont du travail par dessus la tête ! trouvent personnes pour bosser ! dans les grandes surfaces c'est toujours la queue ! sur la route ça roule mais il y a du monde même tard ! les marchands de pizzas cuisent à tours de bras ! le ski a glisse pour eux ! au rest ! " vous avez réservé ? non ! et bien c'est complet ! chez le coiffeur , vous avez rendez-vous à quelle heure ? j'ai pas ....... c'est complet ! trouver un plombier ! même polonais c'est mission impossible ! visiter un déchetterie et vous comprendrez qua la crise du pouvoir d'achat est pas banale ! bref la liste est longue pas truquée et , on est en droit de se demander si tout n'est pas instrumentalisé pour calmer les esprits à la mise en place des impôts nouveaux ......quand j'étais petit pour ne pas aller à l'école et bien " j'ai mal au ventre maman " ça marchait ! à force de le dire nous allons y croire ... ou pas !.

ou se cache t-elle ?  a répondu le 22/02/2013 à 15:02:

Pas mal, votre énumération !

@où se cache-t-elle  a répondu le 22/02/2013 à 15:40:

Tout celà est vrai, et nos élus pourraient même parler de période d'abondance puisque on a le record du monde du nombre d'élus par habitants.

@ ou se cache-t-elle?  a répondu le 22/02/2013 à 16:42:

BIEN !

LINUS  a répondu le 24/02/2013 à 10:22:

Ce que vous dites au sujet de la fréquentation des magasins, coiffeur, troquets est exacte! Le salon de coiffure hier rempli et la facture encore plus chère (j'y suis allée hier et il y a quatre mois, le coiffeur est toujours aussi rempli mais encore plus cher)! Idem les pizzerias avec delais d'attente et pizza à prix d'or. Mais partout scooter en livraison, même le soir!! Tout ne doit pas aller si mal en France!!

Ecolob  a écrit le 22/02/2013 à 14:05 :

ZE en récession cette année et plus si affinité.

Gael  a écrit le 22/02/2013 à 13:43 :

Comme nous pouvons le constater, il n?y a guère que l?Allemagne comme grand pays à s?en sortir dans cette zone. Elle a pourtant encore beaucoup de chômage. Voyez comme en France, on empêche de travailler nombre de nos diplômés, aujourd?hui un tiers des masters sont emploi, on en fait délibérément des chômeurs à vie. Il n?est pas tolérable d?éliminer des gens de la vie active. Nous avons affaire à des naufrageurs!

Gael  a répondu le 22/02/2013 à 15:03:

...et des casseurs de la France !

VeriVera  a écrit le 22/02/2013 à 13:35 :

Ce n'est pas vraiment une surprise. Le gouvernement, quoi qu'il en dise, savait que la croissance serait nulle en 2013 dès son arrivée au pouvoir. Pas besoin d'être devin pour ça. Cela dit, ils auraient dû nous dire la vérité. Autre point: en novembre la commission européenne tablait sur une croissance de la zone euro de 0.1%. Je sais que ce n'est pas facile de faire des prévisions, mais étant donné que les prévisions changent tous les 2 ou 3 mois, autant parlé de constatation et pas de prévisions!

@verivera  a répondu le 22/02/2013 à 13:47:

non ce gouvernement ne pouvait pas dire la vérité car il a été élu (Hollande) par le mensonge et la diffamation et de ce fait toutes les promesses faites, baisse du chômage en 2013, croissance positive grâce à Superhollande, etc.....et de plus on peut penser qu'avec l'équipe de branquignolles (il suffit de voir Montebourg et ses déclarations lamentables pour un pseudo ministre de ...rien) il ne se doutait et ne se doute peut être pas encore de la catastrophe qui va s'abattre grâce à cette équipe de tartuffes en mal de postes et de pognon (voir Belkacem et ses revenus sur des postes qu'elle a quittés). C'est lamentable.

Ecolib  a répondu le 22/02/2013 à 14:07:

@VeriVera : et oui, nul n'est prophète en zone euro.

Patrice  a écrit le 22/02/2013 à 13:24 :

L?histoire de l?Europe du Sud pose la question du laxisme et de la compétitivité, voire de la monnaie. Si on fait entrer dans une monnaie forte une économie de basse valeur ajoutée parce qu?on n?investit pas en technologies, elle fonctionne sur les prix. Alors quand le commerce est bas, le pays ne vend plus? C?est donc une erreur des administrations de faire entrer dans la zone ces pays. Il est une loi de base en économie qu?on a méprisé c?est le lien monnaie forte économie compétitive. C?est bien ce que le traité de Lisbonne suggérait? on a bien entendu rien fait. Et voila le résultat, on envoie ad patres une génération. Voila qui est plus que coupable ! Ne parlons pas du trafic à la comptabilité en Grèce?

GILOU  a écrit le 22/02/2013 à 13:20 :

L'euro étant une aberration, il est logique que la zone euro coule.La logique est péremptoire.

@GILOU  a répondu le 22/02/2013 à 13:58:

+1000. Je rajouterai que l'UE est une abération.

Ecolib  a répondu le 22/02/2013 à 14:16:

@gilou "Se tromper est humain, persévérer est diabolique". Pourquoi ne pas tirer des enseignements des erreurs passées ? La stupidité serait-elle la chose la mieux partagée par les dirigeants de la zone euro..

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 14:27:

En quoi l'euro est une aberration? La crise n'est pas dû à l'euro mais bien au sur-interventionnisme de la plupart des gouvernements de la zone dans l'économie... L'euro est le garde-fou entre votre patrimoine et votre niveau de vie et la crise que nous sommes en train de vivre. Cessez d'attaquer le mauvais fautif et posez-vous les bonnes questions afin de comprendre d'où vient le problème...

vincent  a répondu le 22/02/2013 à 14:51:

Ecolib, reconnaître ses erreurs ? vous oubliez que avez à la tête du pays des socialistes,donc.

@En quoi l'euro est une aberration  a répondu le 22/02/2013 à 15:18:

"En quoi l'euro est une aberration?" Une monnaie doit correspondre au niveau de compétitivité d'un pays (pas plus, pas moins). Une politique monétaire doit correspondre aux forces et faiblesses d'un pays. Même monnaie et même politique monétaire pour 17 pays aux compétitivités différentes, c'est une même taille de chaussure pour 17 pointures différentes. Ca ne peut pas marcher ! (et encore moins courrir).

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 15:27:

@ Marvin : tout à fait d'accord avec vous. Le problème, c'est que quand on met en place une monnaie unique, il faut un gouvernement unique. Or, il n'y en a pas (heureusement d'ailleurs) et les gouvernements sont restés pour la plupart incompétents et clientèlistes. Et cela, avec une monnaie unique, cela ne pardonne pas. Donc ce n'est pasl a faute à l'euro, mais la monnaie unique est un révélateur et un amplificateur des différences de compétitivité des états qui sont beaucoup dûes à des gouvernements incompétents plus attachés à se faire élire qu'à favoriser la compétitivité de leurs pays.

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 15:38:

Ok, mais pourquoi toujours vouloir revenir en arrière et pas essayer autre chose. L?Europe nous apporte une force au niveau internationale. Avoir une monnaie unique est nécessaire. Certes, toutes les économies sont différentes et cela peut poser des soucis a certaine. Mais pourquoi ne pas adapter l'économie des pays concernés plutôt que de vouloir adapter l'euro. Une monnaie représente la richesse d'une zone concernée. L'euro est la seule monnaie internationale qui remplit pleinement cet objectif car toutes les autres sont manipulées par les gouvernements. Ce qui revient en quelques sorte a joué avec votre propre richesse. Vous voulez laisser les gouvernements jouer avec votre patrimoine juste pour que les chiffres s?améliorent ?

@john galt  a répondu le 22/02/2013 à 15:43:

"il faut un gouvernement unique. Or, il n'y en a pas (heureusement d'ailleurs)". Tout à fait d'accord avec vous. Je ne crois pas que la réponse à trop d'europe soit plus d'europe. Je crois qu'il faut respecter les cultures, histoires, et sensibilités des différents peuples européens. Et cela la passe par forcement par un éclatement de l'UE, n'en déplaise à la bande Bildelberg.

Clyde  a répondu le 22/02/2013 à 15:52:

@ Marvin: il est l'heure de vous réveiller. Tordre la réalité ne fonctionne pas. La réalité, elle vous été explique un peu plus haut donc je ne vais pas en rajouter une couche. 17 pays en zone euro mais 17 pays économiquement différents, 27 pays en UE mais 27 pays différents. Dans chaque donaine, des besoins et des intérêts différents, voire contradictoires. La réalité, c'est celle là et elle demeurera.

@Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 15:55:

"L'Europe nous apporte une force au niveau internationale". C'est faux. 27 pays aux intérêts divergeants ne peuvent pas avancer. C'est le triste spectacle que nous avons devant nos yeux depuis 20 ans. Sortez svp 2 minutes de vos dogmes et regardez la réalité en face. Quel est le bilan de l'UE depuis 20 ans ? "Mais pourquoi ne pas adapter l'économie des pays concernés plutôt que de vouloir adapter l'euro"C'est un non sens. Une monnaie est un outil/moyen d'améliorer l'économie d'un pays. C'est la monnaie qui s'adapte à la compétitivité d'un pays et pas l'inverse.

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 16:30:

Quand je parle d?Europe comprenez zone euro. Une monnaie s?adapte d?elle même, la manipulation monétaire ne mène nulle part. Reprenez l'histoire économique de ces 20 dernières années et regardez ce qu'il se produit quand on manipule une monnaie. On ne fait que différer le problème et la chute en est plus dure... Un exemple, en 1998 les pays émergents Russie et Brésil en tête se retrouve en galère. Le FMI et la FED décident d?assouplissement monétaire, une bulle se créé, 2001 : la débandade. Suite à ce crash, on recommence, on relâche encore plus de monnaie (et on dévalue donc ont créé de l?inflation donc les épargnants sont spoliés), bulle immo aux USA et 2007 : re-crash, et on recommence, 2011 et re-crash? Enfin bref, on ne manipule pas une monnaie? Donc je persiste, merci l?euro? C?est à tous les inconscients qui nous gouvernent de relâcher l?économie pour la laisser respirer et tout ira mieux. Mais pour ça, il faut être économe et ça, ils ne savent pas faire !

john galt  a répondu le 22/02/2013 à 16:53:

avoir une monnaie unique pour des zones économiques à la compétitivité différente et sans transferts d'une zone à l'autre n'est surtout pas nécessaire, c'est même très dangereux (cf ce qui arrive à l'europe du sud, le capital la quitte pour aller s'investir en europe du nord). Une monnaie commune est bien plus adaptée.

Marvin  a répondu le 22/02/2013 à 17:30:

Pourquoi pas... Mais je reste en faveur d'une zone qui s'unifie économiquement.... Les pays du nord sont bon gestionnaire et ne cherchent pas a tout contrôler. Contrairement au pays du sud. On est en Europe, marches libres, aux pays du sud de faire mieux pour capter les capitaux.... Et la, nous finirons avec une zone identique dans tout les domaines...

@@ en quoi l'euro est une aberration 15:18  a répondu le 22/02/2013 à 19:12:

votre comparaison avec la chaussure, EXCELLENT ! c'est exactement cela! et c'est pourquoi , en partie, ça ne peut marcher !

Tahiti6  a répondu le 23/02/2013 à 4:16:

@Marvin tu es un europhile , c ton droit , mais tu condamnes beaucoup de citoyens du sud au chomage, car dans une zone monetaire unique les ressources vont migrer vers les zones dynamiques ( le nord ). Normallement les citoyens doivent aussi migrer mais la barriere de la langue rend ce la quasi impossible.
Il faudrait une langue unique , en plus d un gouvenement unique.

Patrice V  a écrit le 22/02/2013 à 12:58 :

Rien d'étonnant, le bateau coule !