La Tribune

Les pires métiers à exercer en 2013 ? Journaliste...et bûcheron

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  492  mots
Le site Careercast vient de publier son classement annuel de 200 métiers, classés du « meilleur » au « pire », en fonction de critères définis. Cette année, c'est le métier de journaliste qui est dernier de la liste.

Le pire métier du monde ? Journaliste !... C'est l'un des enseignements du classement du site Careercast, qui répertorie les «meilleurs » et « pires » métiers à exercer en 2013. Pour réaliser ce palmarès, Careercast a pris en compte un certain nombre de critères : le salaire, l'effort physique, le stress, l'environnement de travail et les perspectives d'embauches. Pour l'environnement et le stress, un point était attribué pour chaque condition de travail défavorable rencontrée, ce qui donne ensuite des scores que l'on peut classer entre eux.

Dans le « top 10 » des meilleurs métiers : ingénieur, conseiller, analyste...
Vous cherchez le métier idéal ? Tournez-vous vers la finance, le médical, ou l'informatique. Les dix professions qui sortent vainqueurs du classement se concentrent en effet sur ces trois domaines. Ce sont des métiers qui nécessitent un niveau d'études en moyenne plus élevé que les autres, et pour lesquels le revenu annuel est supérieur à 52 000 euros (soit environ 4300 euros par mois).Parmi eux, ingénieur en informatique, en troisième position, conseiller en investissements financiers, classé cinquième, ou encore opticien, huitième du classement. Les actuaires (spécialistes des statistiques et des probabilités financières) arrivent en première position, avec un salaire annuel moyen de 67 352 euros. Le médical semble être le domaine qui fournit le plus de « bons » métiers, avec un total de 6 professions parmi les 10 premières du classement.

Parmi les 10 « pires » métiers : journaliste, acteur et bûcheron
Contrairement aux 10 meilleurs métiers où 3 domaines sont mis en avant, les 10 métiers jugés les « pires » à exercer sont issus de corps de métiers très divers. On trouve des métiers manuels, comme couvreur ou bûcheron, mais aussi hôtesse de l'air, en dixième position, soldat, classé 3ème, ou encore journaliste, qui détient la première place. Peu de points en commun entre tous ce métiers, semble-t-il... Si ce n'est des perspectives d'avenir très mauvaises. C'est leur principal critère négatif commun: un pourcentage de recrutement de 4% seulement pour un acteur, et de 8% pour un technicien de plateforme pétrolière. Pour les 8 autres métiers, les perspectives d'embauches sont carrément négatives.

Une qualité de travail qui laisse à désirer
En plus des perspectives d'avenir peu encourageantes, les conditions de travail de ces métiers sont jugées défavorables. Niveau de stress élevé, efforts physiques fréquemment sollicités... Journaliste, avec de plus en plus d'heures de travail et un salaire moyen qui ne cesse de chuter, est considéré comme le pire métier à exercer... Il a même détrôné les bûcherons, dont le travail est jugé globalement moins éprouvant.

_____

Pour en savoir plus

>> LIRE AUSSI Les dix métiers que les Français aiment le moins
>> DIAPORAMA Le "up and down" des métiers en 2013

Pour aller plus loin, consultez nos offres d'emploi

Réagir

Commentaires

Toto  a écrit le 08/01/2014 à 16:32 :

C'est vrai qu'en tant qu'ingé informatique, je ne suis pas soumis au stress !
Et pour info, je gagne bien moins de 52K...

mario  a écrit le 09/12/2013 à 2:16 :

pire metier du monde s en hesiter ces mon metier bucheron

Barnousse  a écrit le 15/11/2013 à 16:55 :

Le pire métier du monde c est femme de ménage ou agent d entretien

Camille  a écrit le 01/11/2013 à 13:30 :

Comment un "journal" peut publier une telle étude ? Ah oui c'est vrai, la Tribune n'a plus d'édition papier quotidienne et tente de survivre tant bien que mal avec son édition numérique et une version hebdo. Faut vous remettre en question les gars...

Marsouin  a écrit le 01/11/2013 à 13:24 :

Ce classement est fumeux. Journaliste c'est un métier passionnant et qui peut être très rémunérateur... Et puis un bûcheron est certainement plus utile à la société qu'un énième analyste/ingénieur/je ne sais quoi, qui passe son temps le cul vissé sur sa chaise. Rangez-moi ces boîtes de classement au placard. Quel est l'intérêt de cette étude ? Sérieusement...

nounou219  a écrit le 27/10/2013 à 17:58 :

je partage parfaitement votre classement.le journaliste est un métier pénible, stressant, fatiguant,salaire faible, conditions de travail laissent à désirer.

Aurelie  a écrit le 12/09/2013 à 20:10 :

Le pire c'est femme de ménage

christine  a répondu le 05/03/2014 à 19:21:

C'est vrai c'est usant et mal payé.

Skacero  a écrit le 01/09/2013 à 17:36 :

pire métier 2013 APS ( agent de prévention et de sécurité ) métier sous payer vue le risque encourue et de la monter de la violence aucun moyen de ce défendre mis a part grâce a une lois mal adapter " la légitime défense "

Lala  a écrit le 25/07/2013 à 10:38 :

C'est une étude américaine, illustrée avec une photo Pole Emploi... Bon ben c'est pas si dur journaliste en France, surtout quand on n'est pas capable d'informer avec déontologie. C'est comme la facilité de généraliser á partir de cet article :) M'enfin faudrait se relire quand même, et éviter de pourrir encore un peu l'image de votre profession en associant images et textes non liés, cela éviterait que l'on vous pointe du doigt perpétuellement pour être plus bêtes que ceux que vous tentez de convaincre du contraire..

Maki  a écrit le 22/07/2013 à 4:44 :

Alors là franchement on touche le fond. Des articles comme ça on devrait les interdire ça m'énerve pour plusieurs raison :
- Parler du journalisme comme ça, c'est vraiment se foutre de la g***** du monde. Journaliste est un très beau métier, certes pas le plus beau loin de là. Mais en aucun cas le journaliste est mal payé, au contraire, ce n'est pas un métier stressant. Et l'environnement de travail ? Un journaliste travaille soit en reportage, soit dans son bureau devant un ordinateur comme la plupart des métiers d'ailleurs je n'ai pas compris ce critère, nos conditions de vie sont très bien comparée aux bûcheron. Parces que comparer un journaliste à un bûcheron je pense que tout le monde sera d'accord qu'il y a une grosse mais énorme différence. Et pour la perspective d'embauche ça dépend dans quel genre de journal tu vas je sais que dans les quotidiens le journal embauche un nombre de personne raisonnable, normal dans un quotidiens on a besoin de journaliste les chose vont vite. Et en plus quoi de plus beau comme métier que d'être au c?ur de l'actualité au c?ur d'événement qui marqueront l'histoire et que d'être en contacte avec la sociète en contacte avec les gens. Ça n'a rien du pire métier. Le pire métier doit être ennuyeux ça doit être un fardeau de l'exercer. Un journaliste ne s'ennuie jamais. JAMAIS.
Et la dernière chose qui me dérange : je connais des jeunes qui ont un rêve devenir journaliste avouez que cette article ne les encourage. Ça les incite à changer de voix, d'orientation par peur car quand on met un métier au même niveau que bûcheron ça fait un peu peur. Alors que ce métier est une source de culture, un journaliste a souvent un grand savoir une grande culture et sagesse grâce à le découverte de différents pays de différentes cultures. Il est souvent très prise au sérieux et beaucoup écouter en publique il est souvent aussi charismatique. Et pour nous des articles comme ça c'est une indignation. En pensant que cette article fut écrit par un journaliste.
Vous vous rendez compte !
P.s le métier de journaliste offre des voyage gratuit pays par le journal.

Nicolas  a écrit le 10/07/2013 à 10:49 :

On ne me la fait pas, "petits arrangements entre amis" c'est comme les petits boursicoteurs et les "gros" du CAC40, un petit reporter à la Tintin se tape tout le boulot ingrat, et se prend même une balle ou un shrapnel, ne dors que quand il peut, alors que le présentateur tv, pétant dans la soie de son plateau tv, ne risque rien, gagne 20 fois le salaire du reporter, et présente SON docu-reportage fait par d'autre... En fait, rien n'a changé depuis1789, ce son toujours les mêmes dynastes qui continuent de bénéficier de Privilèges, et le Tiers-(Etat)-Monde qui se tape le labeur à en crever la gueule ouverte. Faudra-t-il ressortir la Guillotine tout les 300 ans ? Troïka, je sais ce que tu prépares, je ne bosserais pas pour 3? de l'heure au noir dans la restauration comme en Allemagne ! Il va falloir que tout cela cesse, et il se fait déjà tard...

Sam  a écrit le 19/06/2013 à 0:33 :

En tant qu'aspirant journaliste, je ne peux que m'indigner face aux faibles perspectives d'embauches dans le secteur. Les rédactions "emploient" à tour de bras des stagiaires, non rémunérés (ou alors faiblement) lorsque les vacances d'été se pointent. La réalité, c'est que les jeunes doivent payer pour travailler, un comble ! Qu'est ce qu'un stage de 6 mois sur Paris, sinon d'une exploitation ? Qui peut se le permettre ? Une "rémunération à l'expérience", qui ne comblera pas les frais de logement ou de déplacement. Malheureusement, cela ne se limite pas au seul secteur de la presse. Une génération diplômée, motivée mais ... éc?urée !

Fourbyz  a écrit le 09/06/2013 à 21:11 :

Et grimpeur d'arbre alors ?

mozard  a écrit le 07/06/2013 à 14:34 :

il y en a qui ne savent plus quoi dire ,dire que le metier de journaliste est beaucoup plus epprouvant que bucheron c'est quand meme gonfler.venez sur le terrain pour voir la force physique qu'il apporte pour ce boulot ,les risques d'accident tres frequents,l'usure du corps,la fatigue,et surtout beaucoup de frais a leurs charges (essence,frais de tronconneuses,frais de voitures ce n'est pas l'employer qui paie tous cela comme dans d'autres secteur

Bob  a écrit le 03/06/2013 à 9:17 :

52000 euros pour les informaticiens... sans rire ? C'est un journal ou un tract du Medef, la Tribune ?

namana  a écrit le 29/05/2013 à 15:09 :

c'est du très beau travail.C'est dommage que le métier de journaliste soit classé en 1ère position.c'est une mauvaise image pour les journalistes.

Eliot  a écrit le 29/05/2013 à 10:40 :

Comme on l'a déjà signalé, il n'y a pas de sot métier. je l'affirme en connaissance de cause, j'ai 72 ans, j'en ai fait des métiers dans ma vie professionnelle, les plus bas métiers malgré mes diplômes élevés (deux ans des cours d'ingénieur en Australie).

praline63  a écrit le 29/05/2013 à 10:35 :

journaliste est un tres beau metier pas facile tous les jours

g  a écrit le 29/05/2013 à 3:03 :

Journaliste n'est pas le pire des métiers, par contre la profession la plus détestée c'est sur.

nathnath  a écrit le 29/05/2013 à 0:05 :

il ni y a pas de sot metiers car au jour d'aujourd'hui on ne nous laisse plus le choix.

Khorchef  a écrit le 28/05/2013 à 23:59 :

Le pire métier pour moi est celui que l on doit exercer tous les jours par obligation surtout quant on a pas la force physique pour le faire.

rachida  a écrit le 28/05/2013 à 23:32 :

le pire métier c'est celui quand fais malgré soit car pas le choix

kahidjadrame  a écrit le 28/05/2013 à 21:48 :

J' aimerais avoir le pire métier journaliste; salaire intéressant plus tous les avantage. Maintenant il n' y a pas de pire métier chaque métier a ses avantages et ses inconvénients. En tout cas vaut mieux avoir un métier que pas du tout.

Journaliste et pas malheureux  a écrit le 28/05/2013 à 18:41 :

Moi je suis journaliste débutant, je gagne plus de 2000e/mois, j'ai 8 semaines de congés par an, des RTT, des tickets restos, un abattement fiscal de 7650euros, je voyage aux frais de ma boîte dans tous les coins de France, d'Europe et du monde, j'assiste à tous les grands événements qui un jour entreront dans l'histoire. Et comble de tout ça, j'ai une carte de presse qui m'ouvre droit à tout un tas de réductions commerciales, et qui me permet de rentrer gratuitement dans tous les musées expos... Le pire des métiers du monde ?

marjorie02  a répondu le 01/07/2013 à 10:58:

Sérieusement ??!
quelle est ta boîte ? parce que là ça m'intéresse. Tu fais parti des exceptions vois-tu

ceanfady  a écrit le 28/05/2013 à 16:13 :

pauvre journaliste !!! venez travailler en maison de retraite.. sous effectifs.. mal payé... physique et moral et vous pensez toujours que c le pire métier

Lil  a répondu le 12/06/2013 à 8:38:

Tout a fait d'accord ... Si journaliste c'est difficile je ne sais pas ce que c'est de faire un métier ou tu n'es pas payé beaucoup , qui est difficile physiquement et moralement !!!! On inventera n'importe quoi ça me désole.

ceanfady  a écrit le 28/05/2013 à 16:10 :

venez travailler en maison de retraite et on ont verra !!!!

mitipili  a écrit le 28/05/2013 à 15:33 :

et prof dans les collèges et lycées des quartiers sensible c'est simple peut-être non mais je rêve la !!!!

Rougette  a écrit le 28/05/2013 à 15:28 :

..... Un métier comme un autre !!!!

riboule29  a écrit le 10/05/2013 à 14:47 :

je ne suis pas sûre que journaliste soit le pire des métiers enfin sait on jamais

MIMI  a répondu le 28/05/2013 à 14:56:

NON JE PENSE PAS NON PLU QUE LES JOURNALISTE SONT LES PIRE METIER YA LES POMPIERS POLICE ET MILITAIRE ECT QUI RISQUE LEUR VIE ET DONT EN DANGER A TOUT MOMENT

codii  a répondu le 16/06/2013 à 21:28:

Vous êtes obligée d'écrire en majuscules ?

titedouceur  a écrit le 09/05/2013 à 8:04 :

eh ben dis donc....

Freenew  a écrit le 09/05/2013 à 0:57 :

merci

seveu78  a écrit le 08/05/2013 à 22:29 :

rien à dire que tous les métiers sont durs et si déplorables pour être mal payés. D'autres bien placés comme caristes, ingénieurs, astro physicens sont très bien payés avec diplome bac + et ne trouvent pas de place dans la vie active. beaucoup d'ingénieurs ont une place d'intérim ou en cdd et ne sont pas embauchés. et je sais de quoi je parle. Même une secrétaire comme moi, on pense qu'il y a la facilité d'avoir un poste bien placé. et bien non, il y a bcp trop de secrétaire et on monopolise encore au lycée à former des secrétaires... dans 10 ans où iront les secrétaires ? A la rue parce qu'il n'y aura pas de place pour tout le monde. ces conditions de travail sont pr tout le monde pareil. La secrétaire se fait insulter, se fait lincher par ses collègues, voir même oser faire le ménage pour son patron et autres conditions qu'on ne devraient pas exécuter. malheureusement aujourd'hui, les secrétaires subissent de temps à autre le harcèlement moral et physique quand ces messieurs les patrons dirigent leurs affaires personnelles. c'est révoltant qu'une simple secrétaire qui fait son boulot tombe sur un gugusse de ce genre. et il y en a ... répugnant.

haouchemireille  a écrit le 07/05/2013 à 21:18 :

je suis à la retraite mais je suis concerné pour les enfants je pense qu'à l'heure actuelle tous les corps de métiers sont concernés par la crise

J.t'aise-Sert  a écrit le 06/05/2013 à 19:29 :

Pourtant, après les tempêtes de 1999, 4 arbres abattus dans mon jardin et au 'chaud'm'âge', j'ai fait bûcheron improvisé (avec une scie électrique non polluante) mouillant abondamment ma chemise de banlieusard stressé matin et soir, et, j'y ai découvert un niveau cellulaire sain et naturellement joyeux qui ne cessait de me faire rire... Trçs loin des A-A-A- de la bourse !
Pas de nouveaux métiers durables et sains, allons donc ! Et, ceux de parfaitement réintroduit correctement en pleine nature à reboiser, à redresser, pour y faire climato-paysagiste avec des arbres fruitiers en prime et des terrasses bordées de talus arborés qui retiennent l'eau, sans plus rien à sec au pire !
Voir le blog http://greenjillaroo.wordpress.com d'un ex cimentier et thermicien qui vous révèle tout sur la question des corrections naturelles de l'effet de serre...

Mais, reste à se retrousser les manches, se bouger en se disant bien perfection vitale de l'instant..., respirant de l'air propre..., sans manger trop de viande (comme toute l'Europe trop assise de nos jours - X:enius d'Arte)

titou  a répondu le 11/05/2013 à 16:30:

apres la tempete de1999 LES BUCHERONS ONT ETES mis a rudes épreuves,pour couper tous ce bois qui etait tomber en foret,couper ouvrir les chemins qui etaient extrement dangereux pour leur securité et qui a eut les honneurs de ce travail remarquable,pas les bucherons en tous cas ,mais plutot les gardes forestiers qui ne faisaient que commander et le bucheron aucuns remerciment

STONE1  a écrit le 06/05/2013 à 12:19 :

Il est vrai cependant qu'il n'y a de pire journaliste que celui qui manie la langue de bois !

val42  a écrit le 06/05/2013 à 11:02 :

etant donner la crise actuelle, les recruteurs devrait ouvrir les portes de l'emploi à tous
et ne doit surtout pas se baser sur les etudes qu'on a suivis car on est tout a fait capable, apres une formation, de faire le même métier qu'un dîplomé.Il faut arrêter de nous prendre pour des ignorants sous pretexte que l'on a pas de diplome ou on avait pas choisie la bonne branche (pour ma part c'est la couture CAP/BEP).
je signale que la couture ne vaut plus rien en france grace aux delocalisations (merci aux gouvernements; grrr)
tout ça pour vous dire qu'il n'ya pas d'emploi ou tres peu pour ceux et celles qui ont fait de la couture à l'ecole.
c'est révoltant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

lamia  a répondu le 06/05/2013 à 12:00:

attend le diplôme c'est la seule chose qui te reste quand t'es arabe ou noir, tu vas nous ôter notre seule et unique chance de survie
sans rancune aucune :)

Jozy  a écrit le 06/05/2013 à 9:09 :

Heu ! Je suis extrêmement dubitative. Peut-être que les mentalités changent. Pourtant ce métier est en lui même un enrichissement de l'esprit. Les rencontres que l'ont peut y faire. Les pays que l'ont peut visité. Bien sûre l'ont y voit parfois des choses atroces ou bien faire des reportages qui ne nous intéressent pas mais comme dans tous métiers il y a du bon et du mauvais. Il est évident que ce métier demande une bonne condition physique mais au même titre que auxiliaire de vie que je suis ou chef d'entreprise qui doit accumuler des heures. Et enfin pour ce qui est de la paie, je pense qu'elle se négocie et quand fonction de votre notoriété elle doit être en conséquence puis pour n'importe qu'elle profession il faut se donner un peu de peine pour prétendre à un meilleur poste. Autrefois les preuves d'une réussite était de démontrer ses capacités et l'on grimpait d'échelon au fur et à mesure de son ancienneté.

Cat.  a écrit le 06/05/2013 à 6:42 :

Journalistes : pire métier : ha ha ha ha ....De qui se moque t-on ? Et femmes de ménage ? Serveuse ? Tous les boulots dans la restauration ? Maçon ? Tous ces métiers très mal rémunérés, voir mal considérés et pourtant si dur physiquement ...C'est autre chose que journaliste, acteurs ( mais je rêve là ) , hôtesse de l'air ....De qui se moque t-on ????

robindesbois  a répondu le 06/05/2013 à 8:45:

Je pene que le métier de journaliste est "dur" car il doit savoir se maitriser, se taire pour
plaire et ne pas etre "viré". Quant à celui de bucheron, il est trés dur, il se déplace au
grés des fantaisie de l'employeur, avoir du matériel à soi, et être payé au tarif d'il y a dix
ans. Bien sûr Maçon etc sont pénibles

moi  a écrit le 05/05/2013 à 23:25 :

je pense que l essentiel aujourd'hui c'est d'avoir un travail dur ou non il faut l'avoir malheureusement ils y en a bien assez qui perde le leur chaque jour

marc.citi  a écrit le 05/05/2013 à 11:53 :

Bucheron, je comprends tout à fait. Journaliste? Pourquoi, parce que les gens ne les supportent pas? Quand on provoque à tout-va pour avoir de la news, faut pas demander à être adoré par tous! Quant à mettre "ingénieur" dans les meilleurs boulots, ce ne sont sûrement pas des ingénieurs qui ont dit ça. Un ingé bosse bien plus que 35h, doit respecter délais et coûts tout en produisant du travail de grande qualité, et qui y gagne? Les commerciaux qui n'y comprennent rien, ne fichent rien, mais sont payés plus pour discuter autour d'un café les 3/4 du temps. Et même dans la rue, combien voient les ingés comme des richards privilégiés? Non, nos salaires sont faibles comparés à ce qu'on apporte à notre boite, et surtout à notre pays.

porsche80@orange.fr  a répondu le 06/05/2013 à 9:07:

bonjour, tout à fait d'accord,sans compter les constantes remises à jour - courage.

toutafait  a répondu le 23/05/2013 à 18:27:

plus que juste !

ANOUSHKA35  a écrit le 05/05/2013 à 11:50 :

Pour le métier de journaliste, avoir une bonne mémoire et avoir une belle plume est nécessaire, à part cela!!! Savoir se documenter point final. Bien sûr l'article doit aussi être sorti à la bonne heure. Est-ce si difficile avec le temps? Quant au bûcheron, ce n'est pas tant la dureté du travail, mais surtout la passion qui pousse les hommes à s'y atteler. Prenez un comptable et travaillez avec les chiffres. Là la question du quoi dire et comment, lorsqu'il s'aperçoit qu'après moults efforts, on est obligé de dire au dirigeant, ton entreprise est entrain de couler. Pas facile d'une part. Puis prenez les périodes de déclarations fiscales, là le casse tête commence. Comme tout bonne société, la France a opté pour les déclarations en ligne. Alors quand vous passez un après midi sur l'ordi et qu'à la dernière seconde alors que vous allez appuyer sur la touche envoi, un sordide message pointe le bout de son nez et vous met, "le service est surchargé, veuillez recommencer plus tard". Prise de tête s'il en est. Enfin il vous reste toujours les relations avec les clients. Ce métier il me semble est plus contraignant que celui de journaliste...

Just2say  a écrit le 03/05/2013 à 20:52 :

A mon humble avis, il y avait un biais dans la question; et les sondés ont pensez que la question était "Quel est le métier que vous ne voudriez pas faire dans le contexte actuel?" - sinon à la question "Quel est le métier le plus dur ou le plus facile?" les réponses auraient grandement variés...

nimp  a répondu le 20/06/2013 à 16:39:

Pfffff!

jimmy  a écrit le 28/04/2013 à 20:21 :

pour le truc du bucheron qui est un métier moins physique que journaliste,je ni crois pas une seul seconde

titou  a répondu le 29/04/2013 à 14:58:

d'apres une etude (medecine du travail)un bucheron fait autant d'efforts qu'un sportif de tres haut niveau,tellement l'effort est très epprouvant

DV777  a écrit le 28/04/2013 à 10:59 :

Journaliste ? Non mais vous vous foutez du monde ?!

"Journaliste, avec de plus en plus d'heures de travail et un salaire moyen qui ne cesse de chuter, est considéré comme le pire métier à exercer... Il a même détrôné les bûcherons, dont le travail est jugé globalement moins éprouvant."

ça s'appelle du foutage de gueule de bobos complètement déconnectés de la réalité !
Rappel :
- Taux de suicides chez les agriculteurs : 32 pour 100.000.
- Taux de suicides chez les policiers : 32,4 pour 100.000.
- Taux de suicides chez les enseignants : 39 pour 100.000.
- Taux de suicides général en France : 17 pour 100.000.

Maintenant comparez aux journalistes...

RoiDesErables  a répondu le 28/04/2013 à 11:54:

TOTALEMENT DACCORD!!!
Qd je vois l'état de santé de mon père bûcheron à la retraite...qui payait lui mm tout le matériel pour travailler...essence huile tronçonneuses chaines limes vêtements de travail, utilisait sa propre voiture pour se déplacer dans les diverses forêts, payait sa nourriture...TOUT TOUT TOUT et en prime avait mm ses congés payés inclus ds son taux horaire....Le dos est cassé et il est passé de 1.78m à 1.74m de taille...donc s'est tassé de 4cm pour avoir tant porté de lourd....DONC a travaillé toute sa vie pour payer ses dettes...DE TRAVAIL!!! à la fin le journaliste aura tjrs la santé!!!

titou  a répondu le 29/04/2013 à 14:47:

enfin ,une personne qui ose dire ce que c'est le metier de bucheron,celui ci gagne peut etre bien sa vie ,mais en deduisant tous les frais a la fin du mois et sa santé d'etre par tous les temps dehors,le corps en prend en sacrè coup ,alors bucheron bien moins fatigant que journaliste que ces personnes viennent faire un tour en foret pour voir ce que c'est le metier

QUOIQUILDISE  a répondu le 05/05/2013 à 10:49:

TRES TRES DUR LA PROFESSION DE JOURNALISTES au moins pour certains qui sont à la botte soit de societe soit de politique et qui distilent les informations pour ne faire paraitre que ce qui semble bon à influencer l'opinion publique, certains les appellent "les fouteurs de merdes" rien qu'à ce titre on sent déja ce qu'ils degagent, de plus certaines campagnes électorales les on vu prendre des positions trés objectives(cela ne vous dit rien 72... COMME CREDIT D4IMPOTS) d4ailleurs j'ai acheté un drap de soie pour bien epancher mon chagrin........................

annick minatchy  a écrit le 27/04/2013 à 19:43 :

En avez vous trimé pour écrire cet article ?

sola  a répondu le 29/04/2013 à 15:01:

vous ne devez pas avoir un métier bien fatigant ,pour faire de telles réflèctions

lili17  a répondu le 03/05/2013 à 16:38:

je suis journaliste et je peux vous dire que c'est n metier strsessant et sans horaire de travail. On sait quand on part mais jamais quand on rentre. Etre journaliste ce n'est pas seulement Claire Chazal ou JPP, car il y a tous les autres, ceux qui ne sont pas des célébrités mais qui bossent info et qui gagne 1300? par mois avec au mieux, l'espoir d'atteindre 1600? avec les années.

le nain sur la buche de noeil  a écrit le 27/04/2013 à 18:15 :

les pires métiers au monde, mais pas les pires métiers en France, car les comédiens bénéficient d'un régime sympa de chomage, les couvreurs ne connaissent pas le chomage en France et pour ceux qui sont artisans, ils gagnent très bien leur vie car le client ne monte quasiment jamais sur le toit pour aller voir l'avant et l'après travail.

Libour  a répondu le 28/04/2013 à 3:08:

Les comédiens ne bénéficient du chômage que s'ils cumulent 507 heures de travail sur une période de dix mois. Il y'a donc une minorité de comédiens qui en bénéficient.

Thib  a répondu le 28/04/2013 à 9:29:

Je ne vais pas plaindre les comédiens, pour un salarié standard (35h) les 507h il doit les faire en 3,3mois. Il a donc besoin de travailler 3,3 fois moins qu'un simple employé pour toucher le chômage. Et tout le temps passer sur les plateaux sans tourner ou dans la loge en attendant sont tour il cotise le comédien. Et si on comparait le salaire ouvrier et comédien....

iota368  a écrit le 27/04/2013 à 16:20 :

Et tout-le-monde se plaint, quelle misère... Vous savez quoi? Le pire métier du monde c'est de ne pas en avoir... Alors arrêtons de pleurnicher, on est en Europe, on est en France et on a de la chance, croyez-m'en l'expérience... Même le plus vieux métier du monde est un luxe dans certains pays européens quand on compare ça à d'autres, où j'ai vu par exemple des gamines de 10 ans faire le trottoir pour moins qu'une bouchée de pain et des baffes dans le psyché autant que sur les fesses. Tant qu'on ne voit pas des misères ainsi dans nos belles contrées c'est que tout va bien et même très bien...

Fifi  a répondu le 06/05/2013 à 6:06:

Travailler pour soi cet cool et être au serviçe des gens... Moi agent de maintenance, c'est cool com métier... Jm fr ce job... Arrêtons pleurnicher...

iota368  a écrit le 27/04/2013 à 16:12 :

Les pauvres, pourquoi ne changent-ils pas de métier? Les journalistes (on le suppose) ont un titre, donc ils pourraient être profs (évidemment ça gagne nettement moins et c'est un métier pas très jojo, mais tant qu'à faire,puisque ça semble plus facile, on en demande partout...). Et puis les acteurs, ils peuvent aussi travailler dans le métro (là aussi ça paie moins et c'est nettement moins bien pour l'égo, mais quand on souffre...). Enfin, les bûcherons, une petite formation et hop, ils sont cuisiniers ou informaticiens, ce serait bien pour les arbres, on en manque... Arrêtez donc ces listes débiles et soyez contents d'avoir du boulot, il y en a qui crèvent dans les rues, même devant nos maison, il ne faut plus aller dans le tiers-monde pour en voir... Et vous savez quoi? Les chinois clament partout que l'occident (et hum, il placent la France en premier) est en décadence parce que les gens ne veulent plus travailler, se plaignent, etc, etc... Pensons-y, surtout en temps de crise... ou non?

Juju  a répondu le 28/04/2013 à 6:57:

Pour être professeur, un concours national très exigeant est nécessaire ...

iota368  a répondu le 28/04/2013 à 20:31:

Effectivement, étant moi-même agrégé et docteur d'état, je sais ce que c'est, mais ne préjugeons pas des capacités de nos journalistes tout-de-même, ils ont supposément fait des études universitaires ... ou alors le monde est vraiment très malade.

samba  a écrit le 27/04/2013 à 16:07 :

Il est beau, le sérieux de ce genre d'article, le top 10 du pire ou du mieux. Mais la tribune fait fort. Dans cet article, on peut lire que le métier d'ingénieur-informaticien fait partie du top 10 du mieux. Et puis, si l'on clique sur le lien plus bas, du même journal, "les 10 métiers que les français aiment le moins", on y apprend que le métier d'ingénieur-informaticien n'attire pas les candidats et qu'il est classé parmi les métiers les moins recherchés.
Alors, peut-être que le métier de journaliste n'a plus la cote, mais ce qui est sûr, c'est que cela manque de gens pertinent, sérieux et intègres. Il est où le journalisme d'enquête?

Rodriguez007  a répondu le 27/04/2013 à 16:46:

Eh poto t'excite pas, c'est une étude américaine ! Si tu ne comprends pas, je t'explique : les 2 choses que tu compares ne sont pas comparables. Tu as sûrement été induit en erreur par la photo du pôle emploi et le fait que ça ne soit pas précisé dans l'article (à raison), mais ça ne t'empêchait pas de cliquer sur le lien carrercast pour éviter de passer pour un donneur de leçons.

Leguman !  a écrit le 27/04/2013 à 14:45 :

Et le metier de Lapin alors, sans parler des couverts pour la table en argent massif !

Ce sondage est totallement scandaleux et ne reflete pas les metiers sofistiques comme tire-Bouchons de cuvees speciales !

De plus, tout le monde a un jour reve d'etre jardinier ou courgette !

mulder  a écrit le 27/04/2013 à 14:10 :

Pourquoi le métier de journaliste et le métier de bûcheron qui sont le plus pénible bûcheron est mille fois plus pénible qu'un journaliste, je ne vois pas ou est l'intérêt de cette article à moins que le journaliste qui à écris cette article à trouvé cela pénible de trouver les comparaisons de métier. Il aurais pût mettre les métiers les plus pénibles entre président de la république et le métier de patron.

iota368  a répondu le 27/04/2013 à 16:15:

Soyons honnête et objectif: la pénibilité n'a rien du tout à voir avec le fait qu'un métier soit plus ou moins manuel ou intellectuel... ça ce n'est que de l'arnaque médiatico/politique... Maintenant, travailler à 4 pattes au fond d'une mine 14h par jours, oui, là je pense qu'il y a de fait une pénibilité accrue. Surtout quand on a douze ans...

mulder  a répondu le 28/04/2013 à 17:55:

@ iota368 : pourquoi il existe encore des mines en France et on y embauche des gosses à partir de 12 ans, et vous avez connue des gosses qui ont travaillé et embauché à 12 ans, ils doivent être en retraite ou mort, ma comparaison était limite du ridicule et je jamais je ne pensais qu'un internaute y répondrais, enfin merci pour vôtre commentaire.

iota368  a répondu le 29/04/2013 à 19:15:

Evidemment que je n'en ai vu ni en France, ni en Europe, mais, oui, j'en ai vu autre part. C'est d'ailleurs assez insoutenable. Mais comme la même situation a existé chez nous, il n'est pas inutile de la rappeler pour nous repositionner et accepter que nous avons encore pas mal de chance... Ce qui ne veut pas dire qu'il faut dormir sur nos lauriers...

Fabien V.  a écrit le 27/04/2013 à 14:01 :

Conseiller en investissements financiers.... mais la blague quoi ! Les métiers de la banque sont payé une misère !
Un conseiller clientèle bonne gamme sera payé aux alentours de 1800?/mois. (pour un niveau bac+5 ou évolution interne...)
Un mec qui taf dans l'industrie à même pas niveau bac se fait 1400-1700?...

Camilla  a répondu le 27/04/2013 à 14:21:

Entièrement d'accord ! Sans parler de l'excellente image dont jouissent les métiers de la banque auprès du grand public... C'est vrai que ça ne joue pas du tout sur les nerfs...

Waldo  a répondu le 27/04/2013 à 22:29:

Malheureusement, le conseille clientèle est le bûcheron des professions de la banque!

Poy  a répondu le 28/04/2013 à 8:04:

Idem, les opticiens sont plus proche du smic que des 4000 et quelques mentionnes de façon floue pour nous faire penser que c'est ce que gagnent les 10 meilleurs job...

J'aimerai bien.. Ne serais ce que la moitié mais bon effectivement avoir un boulot c'est déjà top quel qu'il soit!

mulder  a répondu le 28/04/2013 à 18:36:

@ Poy + 100000

telephonemoi  a écrit le 27/04/2013 à 13:56 :

agent de securité ,

jack23  a écrit le 27/04/2013 à 13:55 :

le prie metier du monde c'est travailler dans un milieu exclusivement feminin, les femmes se tirent dans les pattes, sont medisante, susceptible, chieuses etc vudrait mieux pour elles de ne plus travailler et garder les gosses

Mike  a répondu le 27/04/2013 à 14:30:

Élu à l'unanimité, commentaire macho/misogyne de l'année 2013. Toutes mes félicitations !

christiane  a écrit le 27/04/2013 à 12:59 :

non c'est pas vrai le pire metier c'est president mdr

balzac  a écrit le 27/04/2013 à 0:04 :

j'ai cru tomber de ma chaise en lisant votre article , metiers penibles ( acteurs ?? ) bon on en a des connus qui s'exilent , les petits acteurs eux souffrent c'est vrai mais , bucheron bon on peut prendre un arbre sur la tete , mais conseiller banquier comme emploi c'est pertinent c'est mieux que voleur ou là vous risquez des peines de prisons réelles , il n'y a qu'a voir des procès bancaires aux états unis , responsables mais pas coupables , a part mr madoff qui lui a payé pour tous les autres , il y'a bien des métiers plus éprouvant , journaliste ? ah oui aller en syrie est actuellement dangereux et vu les grèves dans le secteur de la distribution de la presse vous etes pas a la joie et le stress aussi quand vous donnez des infos sur un ministre c'est le menteur qui vous sali , comme quoi on vit quand meme une drôle d'époque on va peut-être envier les magnats de l'industrie bientôt comme emplois mais ces emplois là sont rares et il faut être opportuniste un petit peu ..

Fifi62  a écrit le 26/04/2013 à 17:41 :

On croit rêver ! Les journalistes passent leur temps à retoquer de vieux articles et à reprendre des annonces des grandes agences. Il n'y a plus ou presque d'articles de fond qui sont le fait de professionnels tels des enseignants ou des économistes. Le monde se connecte et fait oeuvre de journalisme ni plus ni moins. A preuve le succès des blogs de tout poil. Bref, à part ceux qui ont le bon carnet d'adresses, les autres apparaissent surnuméraires !

Dju  a répondu le 27/04/2013 à 12:01:

Vous n'êtes pas non plus obligés de vous en tenir à la presse poubelle ou à la pseudo-presse gratuite...
C'est aussi à chacun de se prendre en main pour s'orienter vers les organes de presse les plus pertinents et les plus exigeants. Un petit tour du côté de votre kiosque à journaux, et vous verrez qu'il en existe encore pas mal...

so  a répondu le 29/05/2013 à 1:06:

bien écrit dju... c'est tellement vrai

titou  a écrit le 26/04/2013 à 15:20 :

le metier de bucheron bien moins epprouvant ,que le journaliste,quelle est la duree de vie quand le bucheron est a la retraite par rapport a un journaliste .est il aussi usee de tout son corps,si journaliste est aussi epprouvant ,il n'a qu'a faire bucheron il reprendra vite son metieret bien sur tous ses avantages qui suivent,il faut les plaindre ces pauvres gens qui bien souvent ne disent que ce qu'ils ont envie d'entendre

Youli Seas  a écrit le 26/04/2013 à 14:07 :

Encore une fois, le problème vient juste du journaliste de La Tribune (qui pour le coup mériterait d'être encore moins bien payé) qui a mal interprété l'article original : Bûcheron et Journaliste ne sont pas les pires métiers aux ÉTATS-UNIS (et non pas dans le monde), mais bien les 199è et 200è MEILLEURS métiers des ÉTATS-UNIS.
Il y a bien plus de de 200 métiers qui existent, dont évidemment beaucoup sont bien pires que bûcheron ou journaliste !

Youri D.  a répondu le 26/04/2013 à 14:36:

Plus précisément, ils ne disent pas que ce sont les 200 meilleurs métiers, mais bien 200 métiers classés du meilleur au pire. Et ils sont derniers de cette liste.
Bref, celui qui a écrit cette news aurait pu être plus précis, déjà en disant que c'est aux USA (ce qui change tout) et en essayant d'analyser plutôt que de se contenter de résumer. Ms je ne comprends pas bien pourquoi vous voudriez qu'il ou elle soit encore moins bien payé. Si cette personne est pigiste donc précaire, vous voudriez qu'elle le soit encore plus ? Drôle de façon de booster les gens à faire mieux...

Dédé35  a écrit le 26/04/2013 à 12:28 :

C'est une étude Américaine et non européenne ou française: cela met en évidence que nous n'avons pas les mêmes valeurs de part et d'autre de l'Atlantique!
Nos journalistes ne sont pas aussi mal traités que là-bas mais nos toubibs le sont bien moins,...

phil75  a répondu le 26/04/2013 à 12:42:

passez une heure dans une rédaction aujourd'hui et vous changerez d'avis

mulder  a répondu le 26/04/2013 à 16:03:

@ phil75, si vous me le permettez je rajouterais passez une demie-journée comme caissier, dans un commerce de grande distribution, bon il est vrai qu'il ne faut pas sortir de grande écoles pour passer et faire payer un article, c'est pas fatiguant physiquement mais moralement car il faut les supportez ces très chère clients qui lorsqu'on ne leur dit pas bonjour avec le sourire et au revoir, s'empressent d'aller en caisses centrale pour se plaindre de la lenteur de la caissière et de son comportement à chaque emploi ses avantages et ces inconvénients si on à signé pour un contrat d'embauche si on ne supporte pas le boulot qu'on fait c'est simple on change de crémerie

TacTac bien frais  a écrit le 26/04/2013 à 12:02 :

C'est tjrs la même histoire : sur 37 000 journalistes, une centaine sont des stars (TV/radio...) et gagnent royalement leur vie. C'est le petit arbre qui cache la forêt d'une grande précarité dont bcp ont rappelé les abus.
Certains disent que ce n'est pas physique ms ça dépend pour qui : qd tu es JRI (journaliste reporter d'images), entre la caméra, le pied et divers objets à trimballer, ça peut facilement monter à 20kg à déplacer seul et tous les jours. Bcp ont de gros problèmes de dos dès 35/40 ans, c'est une réalité de ce métier.
Oui, dc, le contenu de l'article dit vrai mais j'aurais aimé plus d'explication car en l'état, les gens qui ne connaissent pas ce métier n'en sauront pas plus après la lecture. Mais ds tous les cas, ce qui m'énerve un peu, c'est qd on dit que tel ou tel métier est précaire, il y a toujours des gens pr remettre en cause cet état de fait et dénigrer les gens qui y bossent. Moi, qd je lis ça, je suis simplement solidaire des bucherons, des couvreurs, des hotesses... Et j'espère qu'un jour, ça changera.

titou  a répondu le 26/04/2013 à 15:58:

merci pour votre commentaire,il y a encore des gens qui savent ce que c'est un metier tres dur et fatigant,quand un bucheron tire tous son materiel a longueur de journé il en a plein les pieds et les bras,ce n'est pas un metier que tous le monde peut faire,et quand ont dit que bucheron c'est des riches mais leur salaires ils le merite largement par rapport a d'autres qui sont payer grassement sans rien faire.

zylott  a écrit le 26/04/2013 à 7:54 :

Oh ... les pauvres journalistes de LA TRIBUNE ...

Paul  a écrit le 26/04/2013 à 7:07 :

Et pour lesquels le revenu annuel est supérieur à 52 000 euros, vu comme ça évidement.

Jeanne Hachette  a écrit le 25/04/2013 à 21:38 :

cet article me fait marrer . Les gens travaillant sur les plateformes sont de plus en plus ages car il est plus difficile de trouver des techniciens et ingenieurs experimentes. Bien sur , on travaille minimum 12 heues par jour et 7 jours sur sept mais on a entre 4 et 6 mois de vacances , le plus souvent exonere d ' impots. Ah j ' oubliais , il faut mieux parler Anglais!
Evidemment ce n ' est pas un milieu pour les glandeurs et les chochottes!

petit robert  a répondu le 25/04/2013 à 23:19:

il vaut mieux, pas il faut mieux

vercaud  a écrit le 25/04/2013 à 17:56 :

Sans oublier les décrypteurs et délayeurs de dépêches inutiles, ceux là on les plaint vraiment !

Fantoto  a écrit le 25/04/2013 à 17:31 :

Pigiste pour BFM : 100 euros bruts la journée, pour l'equipe 21 : 125 euros bruts...c'est en dessous du SMIC. Tant qu'il y aura des blaireaux pour croire qu'ils seront un jour reconnu en travaillant à ces tarifs, les salaires ne cesseront pas de diminuer. Perso, je vais faire une formation en soudure industrielle et après je ferais les reportages qui m'intéressent avec ma propre thune.

Ta24z  a répondu le 25/04/2013 à 17:59:

C'est 85 euros bruts à l'équipe 21

subcel  a répondu le 27/04/2013 à 12:28:

Le SMIC étant à 9,43 euros bruts, la journée de travail étant calculée sur 8H, ça fait un SMIC à 75,44 euros bruts... Une pige de journaliste n'est donc pas en dessous du SMIC... Et le smicards ont-ils des dégrèvements d'impôts comme les journalistes (qui pour beaucoup ne paient pas d'impôts...)... Les smicards rentrent-ils gratuitement dans les musées comme les journalistes avec leur carte de presse ? Partent-ils en voyage de presse à l'autre bout du monde ? Ont-ils des billets d'avions gratuits pour promouvoir l'ouverture d'une nouvelle ligne d'une compagnie ? Je ne crois pas... Et je sais de quoi je parle, je bosse avec des journalistes... Faut arrêter de les plaindre, qu'ils aillent bosser en usine...

mulder  a écrit le 25/04/2013 à 17:28 :

Les pires emplois à exercé en 2013 : ce sont qui triment le plus pour n'être payé qu'au smic et faire des heures supplémentaires sont les métiers d'aide à la personne les employés de bar et de restaurant, les employés du commerce de grande distribution, les employés des société de BTP et les ouvriers.

boss  a répondu le 25/04/2013 à 19:24:

+1 Rare sont les personnes qui connaissent ces metiers sur le forum de la tribune. J'ai bosse comme cadre dans la grande distrib à une epoque. Une grande partie des employes manutentionnaire bouffait des anti inflammatoire pour tenir le coup. Du reste le turn over etait important. Pour avoir travaille dans le batiment, je pense meme que la grande distrib (en ce qui concerne la mise en rayon) est encore plus difficile.

aloha  a répondu le 27/04/2013 à 14:03:

@ A Boss, completement d'accord. J'ai bossé 2 mois dans une grande surface en mise en rayon, et je peux vous dire que je pleurais tous les jours en allant au boulot. On subit une telle pression hiérarchique! Des collegues (ayant peur de se faire gicler a cause de leur CDD ) me balancer a chaque fois qu'il y avait des erreurs de faites, ou des produits ramenés par les clients pour faute de date de péremption dépassée. Avec les pointeuses, si on arrive 1 min en retard ou si on fait 1 min de pause en plus, c'est l'apocalypse! Pour moi, la grande distribution, c'est fini!

mulder  a répondu le 27/04/2013 à 14:28:

@ aloha vous avez bossé 2 mois et vous avez vu comme les métiers dans la grande distribution sont dure, vous avez vu les inconvénients mais quand on à besoin de bosser on prend le premier boulot qu'on trouve en pensant que l'on est enfin sorti du chômage et quand on est sur le terrain on s'aperçoit très vite comment cela ce passe moi j'ai bossé + de 10 ans comme employé libre service et ensuite caissier on ne peut pas imaginer dans quelle merdier et on se pose la question tout les jours si on va y retourner le lendemain moi même je me la suis posé après chaque journée que j'ai fait, se dire de changer de métier pour quoi de toute les façons possible les métiers qui sont en contact avec le public sont très dur, enfin vous avez eue le mérite d'avoir essayé et voir que ce métier c'est la jungle, j'espère que maintenant vous avez trouvé un métier qui vous correspond, car on ne fait pas les métiers dans la grande alimentation par vocation.

anselme  a écrit le 25/04/2013 à 17:17 :

c'est sûr, quand on voit un article pareil, qui voudrait être journaliste ?

ironie  a écrit le 25/04/2013 à 17:16 :

Nombre de français préfèreraient largement être bûcheron en plein air qu'aller marner dans une tour nauséabonde de la défense et être gavé d'air pollué ! Encore une étude bidon fondée sur des idées reçues...

savoyard  a répondu le 25/04/2013 à 17:45:

allez couper du bois par -15 degre et je parie que vs retournerez a votre bureau trtes vite

@savoyard  a répondu le 25/04/2013 à 18:11:

pour un savoyard vous avez l'air de mal connaître la profession... le métier est largement automatisé aujourd'hui, et je doute qu'il fasse -15 degrés à longueur d'année en france (première industrie du bois d'Europe, il n'y a pas que les canadiens à avoir des bûcherons). C'est précisément ce genre de méconnaissance de certains métiers qui fait qu'on ne s'y intéresse pas. C'est tellement mieux d'aller écrire des articles bidons pour closer payé au smic dans un open space peuplé d'abrutis et d'aller déjeuner chez flunch...

Labo  a répondu le 26/04/2013 à 8:36:

@ironie : On voit que n'allez pas souvent en forêt ! Les bucherons c'est tronçonneuse et merlin... Je n'ai jamais vu un arbre coupé autrement qu'avec une tronçonneuse et j'ai fait des milliers de km en foret par tous temps...

pemmore  a répondu le 26/04/2013 à 14:27:

Le métier de bûcheron est encore dur mais se mécanise de plus en plus, on commence a voir d'énormes machines qui coupent l'arbre directement, le tronçonnent et les rangent.
(vu en Bretagne)
Ou j'habite le département le plus boisé de l'ouest, ceux que je connais aiment leur métier et en sont fiers.
Quand au "fric!" le bûcheron du village (indépendant) est le 2 ème plus riche après l'éleveur de cochons.
Normal il était déjà riche, une maison magnifique qui surplombe le village, les enfants ont fait de bonnes études et comme la corde de bois a triplé c'est que du bonheur.

titou  a répondu le 26/04/2013 à 15:31:

a bon bucheron c'est etre riche'savez vous que si un bucheron gagne bien sa vie c'est qu'il estpayer au redement c'est a dire a la tache donc pas de redement pas de salaire correct,de plus vous citez d'enormes machines mais ce son des entreprises .quand au fric comme vous le dite savez vous combien coute un tronconneuse qui est a la charge de celui ci '1000 euros pour du bon materiel et les frais de voitures ,alors pemmore ne parle pas pour rien dire

Patrickb  a écrit le 25/04/2013 à 16:17 :

Sauf que le sondage est anglo-saxon et que par exemple en France, on obtient pas un poste de journaliste si on est pas affilié au parti politique du moment. On comprend aussi qu'un bûcheron au Canada n'a pas le même salaire qu'un bûcheron chypriote, etc. :-)

Elea  a répondu le 27/04/2013 à 0:36:

Je suis journaliste également et je confirme. Études longues, pas de carte dans aucun parti, pression permanente, 35 000 euros par an et mieux vaut ne pas compter ces heures sinon on se fait très très peur. Mais non...Ça ne s'appelle pas être idiot, ça s'appelle une vocation.

revenu social universel.  a écrit le 25/04/2013 à 15:57 :


ingénieur ? l'horreur.se farcir des plans et des chiffres pendant toute sa vie.
même pour tout l'or du monde je déconseille.
la finance ? citez moi un secteur plus horrible que celui de la finance.
et que dire de tous ces nouveaux métier à la con comme conseiller ou consulting de mes deux..
heureusement qu'il y a dans ce monde des individus qui pensent que ce n'est pas le revenu
qui fait l'intérêt de la profession.



ben voyons  a répondu le 25/04/2013 à 16:46:

C'est sur que psychologue ou artiste, c'ets plus sexy...

@revenu social universel  a répondu le 25/04/2013 à 23:55:

Avoir des défis à résoudre presque chaque jour, se faire des petites frayeurs en se demandant si on va y arriver, corriger le tir quand on se plante, etc... C'est peut-être à déconseiller à ceux qui aime se coucher la tête légère, pour les autres, ceux qui aiment faire vivre des systèmes : C'est un des métiers où on ne va pas bosser à reculons et ça, ça vaut tout l'or du monde! Accessoirement, vu les salaires de la technique en France par rapport à l'investissement personnel nécessaire : C'est pas franchement la bonne solution pour gagner beaucoup de pognon.

revenu social universel  a répondu le 26/04/2013 à 0:22:

Ceux dont vous parlez méritent effectivement mon respect.
psy ? exemple typique d'un job que les gens choisissent pour le fric.
artiste ? y'en a des sincères.
Mon respect profond au palefreniers,charpentiers,artisans,ouvriers du bâtiment,agriculteurs,
éboueurs etc...individus ayant une réelle utilité et sans qui la vie serait bien difficile.
sans oublier certains professeurs qui enseignent dans des quartiers difficiles pour un salaire de misère.respect à eux..



@ingenior  a répondu le 26/04/2013 à 0:29:

Ingénieur en france, maintenant ça signifie quoi ? C'est fini le bon vieux temps, si ce n'est pas dans une ssii (usine à viande), ils sont remplacés par les chinois et les indiens.

???????????????!  a écrit le 25/04/2013 à 15:56 :

.Du grand n'importe quoi ! mais qui sont il pour pouvoir juger de la sorte , des critères erronés, des salaire qui tire vers la sciences fictions, mais ce qui m étonne le plus c est qu? ils se sont oubliés franchement dans les gens qui n apporte rien je les met en tête , et dans le top dix des inutiles pas d inquiétude ils sont N° 1 . Remarquer c est sur qu?ils ne seront jamais fatiguer ni physiquement ni Intellectuellement

Larusso  a répondu le 25/04/2013 à 18:24:

Mon Dieu...

simple citoyen  a écrit le 25/04/2013 à 15:48 :

J'adore ce spin à la mode pour nous faire accepter comme vérités premières des approximations grotesques (pour rester cordial): "C'est l'un des enseignements du...". Non. Ce n'est pas un enseignement, tout juste le résultat d'un classement selon des critère parfois étonnants ou amusants, mais qui ne peuvent en rien prétendre à être autre chose que cela. Si vous voulez vous en convaincre, je vous suggère de lire la méthode de "l'étude": http://www.careercast.com/jobs-rated/jobs-rated-2013-methodology et ses passages savoureux. On peut aussi s'amuser à comparer le classement des ingénieurs aéronautiques (100 èmes payés 102 128$, environnement et stress à 46 et 20 respectivement) et des opticiens (22 èmes à 33148$, environnement et stress à 48 et 15 respectivement)... Ce que ne dit pas l'article, c'est que ce "classement" supondère le facteur demande (bien que le salaire soit supposé déjà fortement le refléter)... et sert de facto de site d'annonce en ligne.

plume  a répondu le 25/04/2013 à 16:46:

@simple citoyen +1 Vous avez fait un bon boulot d'investigation avant de publier votre commentaire.

Bubu  a écrit le 25/04/2013 à 15:43 :

Le métier d'actuaire offre de superbes opportunités de carrière à de jeunes diplômés avec de très bonnes écoles en France. Je regretterai toujours le choix des écoles de mes enfants, HEC (32 Keuros de frais de scolarité !) et Mines de Paris alors qu'ils étaient admis à l'ENSAE.

arf  a répondu le 25/04/2013 à 19:17:

ENSAE sortie d'école, 44K bruts mini (et encore ça peut être largement supérieur en finance)... c'est mieux qu'HEC, bien mieux ! Quand à HEC, les étudiants de l'ENSAE peuvent y étudier, des places leurs sont réservées. Quand on a la tête bien faite, mieux vaut aller à l'ENSAE, moins cher, plus prestigieux, et moins "grosse tête" que ces business schools qui marchent au chéquier, surtout concernant les "masters spécialisés", qui acceptent des étudiants passés par un BTS et des masters au rabais.

Bubu  a répondu le 25/04/2013 à 22:43:

@ arf: le conditionnement des classes prépas: mon fils reçu en 3/2 à Supelec et à l'ENSAE a fait une 5/2 pour avoir l'X et a eu les Mines et Centrale. Ma fille reçue à HEC et l'ENSAE a préféré emprunter 40 000 euros pour financer des études pipo... J'en suis encore malade !!!
Un conseil pour les parents dont les enfants passent les concours des grandes écoles: évitez de les laisser se faire influencer par les classements bidons et les a priori des profs.

@bubu  a répondu le 26/04/2013 à 8:40:

Un conseil à Bubu : laisser vos enfants (surtout à l'age qu'on les votres) choisir leur avenir. Deuxième conseil à Bubu : laissez leur mettre comme critère l?intérêt qu'ils portent au travail qu'il vont faire : le pognon c'est pas tout !

pire  a écrit le 25/04/2013 à 15:39 :

le pire : journaliste? grand mot que journaliste. quand on voit ou plutôt on entend Cabana le matin sur BFM débiter des âneries, on se dit que le mot journaliste ne convient pas c' journaleux, càd parler pour ne rien dire ou alors avoir fait qq poubelles le matin de bonne heure. lamentable.

momo  a répondu le 26/04/2013 à 21:17:

ces journalistes là sont bien planquer dans leur studio chaud l'hiver,frais l'ete

titouan  a répondu le 26/04/2013 à 21:24:

ces journalistes là sont bien au chaud en hiver et bien au frais en étè dans leurs studios
surtout pour entendre des conneries qui ne fait rire plus personnes

Reznor  a écrit le 25/04/2013 à 15:37 :

Ouh làlà, que de réactions véhémentes! Prenez cette étude pour ce qu'elle est, c'est-à-dire, quelque chose de marrant à lire!

letroll  a écrit le 25/04/2013 à 15:23 :

En même ce n'est pas évident, et c'est un gros facteur de stress que de recopier une dépêche AFP ! :o

titou  a écrit le 25/04/2013 à 15:19 :

le metier de bucheron ,pas dur .ok ces journaliste doivent venir une semaine faire un reportage en pleine montagne par exemple en alscace ,il verront qu'ils ont un mètier bien pépére et beaucoup moins de niches fiscales,pauvres petits journalistes

titou  a répondu le 26/04/2013 à 15:41:

les aneries,c'est bien les journalistes qui les ecrivent non,les bucheron travaillent aussi quand il y adela neige et meme quand il fait tres froid,c'est pas en faisant des intemperies qu'ils seront payer.savez vous quand un bucheron et mis office en intemperies il est payer l'annèe suivante pauvre garcon

Surfin' USA  a écrit le 25/04/2013 à 15:19 :

Etude faite aux USA...

titou  a écrit le 25/04/2013 à 15:00 :

cela me fait rire le journaliste metier dur et epprouvant .il devrait aller voir ce que etre bucheron,travailler par tous les temps ,la duretè ,la fatigue du corps et il ne peuvent prètendrent a la retraite a 62 ans car par reconnu comme dur mètier,je sais de quoi je parle car mon mari est bucheron alors taisez vous avant de raconter de telles bétises ,sans parler de tous les frais d'essence et de materiel a leur charges .pauvres journalistes

magic  a répondu le 25/04/2013 à 18:33:

La jalousie est un vilain défaut...

MOMO  a répondu le 26/04/2013 à 21:03:

dans quel sens pour la jalousie,pour le travailleur de force ou bien pour le journaliste?

dudulle38  a écrit le 25/04/2013 à 14:59 :

mais journaliste ne nécessite aucune formation (surtout sur le net): un copie collé des dépêches AFP et hop, je suis journaliste! Quand 99% des articles ne sont que des relais d'infos parus par un autre, je n'appelle plus ca du journalisme....

saufque  a répondu le 25/04/2013 à 23:25:

Sauf qu'il y a pas bc de dépêches à l'AFP. De très bonnes analyses et pas de bons scoops.

Stessless  a écrit le 25/04/2013 à 14:50 :

En autocratie de gauche à qui l'on sert la soupe, il est bizarre que le métier de journaliste, si ce terme aujourd'hui est encore valable car journaleux serait plus approprié, n'ai pas la cote. Vue les niches fiscales qu'ils conservent, 7.650 euros d'abattement sur leurs revenus pour encensés la "gôches" qui les protègent cela devrait attiré du monde pourtant. Quant au stress laissez moi rire quand on gère un conte à exploiter et non un compte d'exploitation c'est angoissant !

protaper  a répondu le 25/04/2013 à 15:37:

Le journalisme a perdu son impartialité, comme la classe politique, à vouloir trop fricoter avec elle. Elle a perdu toute sa crédibilité aux yeux d'une majorité de la population qui contemple d'air désespéré les gesticulations journalistiques pour faire le "buzz". Elle est responsable en partie du climat détestable qui règne en France où tout le monde est suspecté, jalousé, en voulant donner des leçons de morale à chaque secteur professionnel sans se regarder dans un miroir. Désolé, mais je n'arrive plus à avoir de compassion pour votre profession. Et concernant le niveau de stress ressenti, c'est tout bonnement risible et la preuve de la non-investigation, une fois ce sont les profs, une fois les journalistes, une fois les médecins, à qui le tour?

lune verte  a écrit le 25/04/2013 à 14:46 :

Oui, le métier de journaliste n'est plus du tout ce qu'il était. Surtout depuis l'avènement d'Internet, les rédactions n'embauchent que des stagiaires à 430 euros par mois, autant dire une misère. Un fichu métier, oui. Quant aux bûcherons... difficile d'en parler, mais ça ne doit pas être de la tarte non plus. Sinon, à quand une minute de silence à la chambre des députés et au parlement européen pour tous les chômeurs que leurs directives politiques laissent sur le carreau ?

Antedeus  a écrit le 25/04/2013 à 14:34 :

Vous irez expliquer aux familles des femmes du Bangladesh qui viennent de mourir sous les décombres d'un ateliers de confection... que finalement leur métier n'est pas pire que celui de David Pujadas...

papy  a écrit le 25/04/2013 à 14:26 :

et président? c'est pas dur comme métier?

pépère  a répondu le 25/04/2013 à 15:44:

très dur, surtout quand il faut aller au Mali et en Chine....

Patrickb  a répondu le 25/04/2013 à 16:21:

@pépère: pourvu qu'il n'essaie pas de se faire une femme de ménage de l'hôtel pékinois :-)

DSK  a répondu le 25/04/2013 à 18:26:

Pardon?

étonnant non ?  a écrit le 25/04/2013 à 14:25 :

Donc il est ingrat en 2013 de vouloir faire le meme metier que cohen,apathie,duhamel,badou ,denisot ou mouloud ? .....vraiment ?
Ne servir à rien et ne rien faire pour X milliers de $$$ par mois c'est donc le bagne ???
Mince alors et vous allez rire je suis bucheron ! (un vrai de vrai de la montagne )

PS:je pourrais aussi rajouter des femmes dans cette liste , ce sont justes les premiers auxquels j ai pensé et qui me foutent la gerbe .

Réducteur non ?  a répondu le 25/04/2013 à 14:59:

Si vous connaissez leur noms c'est précisément parce qu'ils sont mis en avant par leur médias respectifs. Mais vous ignorez certainement que le monde du journalisme (dont je ne fais pas partie personnellement, je le précise) compte des milliers de personnes qui n'ont pas ces revenus. Certains qui travaillent beaucoup sans être sûrs d'être payés (pigistes). D'autres encore qui savent d'avance qu'ils ne le seront pas (chroniqueurs radio, télé...). On prend toujours des risques à parler de ce que l'on connaît mal.

Chich  a répondu le 25/04/2013 à 18:18:

@étonnant no ? : commentaire typique de quelqu'un qui ne sait pas voir plus loin que le bout de son nez. Ne pas comprendre ni savoir que derrière ces noms se cachent des centaines de journalistes c'est hallucinant

Pas la même chose  a répondu le 25/04/2013 à 18:51:

Je suis journaliste et clairement, je considère votre métier comme 100 fois plus difficile que le mien. Mais si ce n'était pas une passion, mon boulot serait invivable. J'ai pris pour la première fois en 5 ans une vraie semaine de vacance en aout dernier (c'est à dire, sans l'ordi, sans une minute de boulot, sans regarder mes mails toutes les 5 minutes). Depuis que je fais ce boulot, je n'ai JAMAIS eu de véritable contrat, je ne sais jamais combien je gagnerais le mois prochain (brut, entre un peu plus de 3000? et 500?, encore à l'heure actuelle, à 28 ans), je ne sais pas si je travaillerais le mois prochain, pour qui et payé combien. J'adore ce que je fais, mais j'ai à vivre avec des crises d'angoisse et aucune possibilité de me projeter dans l'avenir tous les jours. C'est l'enfer pour me loger, je ne pourrais probablement jamais devenir propriétaire car aucune banque ne voudrait prêter de l'argent à quelqu'un dans ma situation. Alors oui, j'ai le droit à 7650? d'abattement sur mes revenus, la belle affaire. Je n'ai encore jamais gagné plus de 7650 ? de revenus salariés dans l'année depuis que je fait ce boulot (à priori, ça va être la première fois pour mes revenus 2012, j'ai eu la chance d'avoir 6 mois de pige dans une même boîte qui payait correctement, d'où les vacances), l'essentiel provenant en effet d'un statut d'auto entrepreneur qui n'est pas reconnu par les autorités de la profession (donc je n'ai pas le droit à la carte de presse) mais qui est indispensable car dans mon domaine, c'est ça ou rien.
Voila, nous sommes entre 20 et 35% de la profession dans ce cas. Et ça ne fait qu'augmenter. C'est à dire des milliers, face à la cinquantaine de "stars" que vous évoquez.
Et clairement, entre être 199ème et 200ème du classement, je pense que le message est le même : nous avons des boulots de merde. Pourtant nous continuons, on doit être un peu maso :)

étonnant non ?  a répondu le 26/04/2013 à 2:06:

Ayant pris l'article au second degré ,en plus au moment du café, mon commentaire était voulu de la meme veine.
je regrette donc que ma vocation forestiere ,qui ne m'a pas spécialisé en rhétorique, ne vous ai pas permis de bien le saisir.
Incident d'autant plus malheureux que je me serais bien passé des leçons de morales provenant de petits pédants patentés . pour CHICH et REDUCTEUR.

MOMO  a répondu le 26/04/2013 à 21:07:

HEUREUSEMENT QUE LE BUCHERON EST LA,POUR COUPER LE BOIS POUR EN FAIRE DU PAPIER POUR ECRIRE DE TELLES ANERIES

paco  a écrit le 25/04/2013 à 14:23 :

ce site est il réellement sérieux ?
http://www.careercast.com/career-news/least-stressful-jobs-2013-drill-press-operator

Oyé  a écrit le 25/04/2013 à 14:14 :

Et pour les demandeurs d'emplois?

momo  a écrit le 25/04/2013 à 14:03 :

Métier de journaliste plus dur que celui de bûcheron, Vous rêvez !!! Je voudrais bien voir un journaliste en train de débarder des arbres, le métier de journaliste est peut-être stessant, mais les avantages en natures, plus les salaires élevées ne sont pas comparables !!!

Jen-Yves  a répondu le 25/04/2013 à 14:44:

tu fais totalement erreur. Ma copine est journaliste , elle a un salaire de merdique, elle enchaine les CDD , sans jamais avoir de stabilité. Pour avoir un job stable et bien payé dans le journalisme il faut entre de 10 à 20 ans de galère. En plus ils se font insulter à longueur de journée par gens qui comprennent rien. Il y a qu' avoir les coms sur cette article. Moi par contre je suis ingénieur en informatique et c'est le top!

momo  a répondu le 25/04/2013 à 18:45:

Oui JY tu as raison ! Moi je parle des journalistes qui passent à la télévision, je me doute que ceux qui travaillent dans des journaux locaux sont exploités, c' est partout pareil, dans le journalisme si vous n' avez pas des connaissances pour vous faire rentrer dans la grande famille des médias vous resterez en bas de l' échelle très longtemps !! Mais l' article de la tribune s' exprime mal, prendre le métier de bûcheron en comparaison d' un métier intellectuel, d' un côté fatigue physique pour le bûcheron, et de l' autre le stress permanent , et la pression permanente sont des facteurs courants dans ce métier. Par contre vous dites que vous êtes ingénieur, je vous félicite, vous faites partis des élites que nous allons bientôt perdrent en France !! Les jeunes diplomés sont laissés au coin de la rue ! ! Actuellement, nos gouvernants donnent la priorité à ceux qui ne bosseront jamais de leur vie, c' est intolérable !! JY, je souhaite que votre copine réussisse dans sa carrière professionnelle ! Nous avons besoin de gens comme vous !

titou  a répondu le 26/04/2013 à 16:06:

le stress en etant bucheron est aussi present,toujours la pression a peine comencer le travail qu'il faudrait voir deja fini ,sans parler des ecolos qui se promene en foret qui les traitent d'assasiner la foret ,et ont ne parle meme pas des gardes forestiers grassement payer en faisant beaucoup moins que cela

khyu  a écrit le 25/04/2013 à 13:55 :

Pauvres chéri(e)s...

Rutabaga  a écrit le 25/04/2013 à 13:52 :

Ingénieur en informatique à 4200 par mois? Ridicule il faut diviser ce montant par deux et tenir compte du fait que c'est essentiellement en sous traitance qu'on trouve les emplois....

popolipo  a répondu le 25/04/2013 à 14:14:

+1, je suis ingé en informatique et vous pouvez effectivement diviser par deux mon salaire net. Par contre ma société de service gagne entre 400 et 600euros / jours... Quid de la différence?

Jagwar  a répondu le 25/04/2013 à 14:16:

Non non, ce n'est pas si difficile que ça de trouver un poste d'ingénieur en informatique payé entre 3000 et 4000 euros. Encore faut-il le vouloir.
Il n'y a pas que de la sous-traitance dans ce domaine.

PHC2908  a répondu le 25/04/2013 à 14:29:

Il me semble que c'est un indicateur international... en France de toute manière celui qui travaille pour gagner sa vie est de plus en plus maltraité et la hausse du chômage favorise cet état de fait. Après cela dépend aussi de l'entreprise et de la formation suivie.. y a ingénieur et ingénieur.

rb-vodka  a répondu le 25/04/2013 à 14:34:

Pas difficile, en charges. l'article doit parler de salaires brut.

euskadi  a répondu le 25/04/2013 à 14:44:

Et bien dans ce cas donnez nous des pistes car je suis également ingénieur en informatique mais dans un grand groupe pas une SSII et il faut également diviser par 2 pour avoir mon salaire mensuel net.

ruinaldo  a répondu le 25/04/2013 à 14:48:

+1, certainement un article rédigé par une journaliste sous payé et stressé !!
Cela manque un peu de précision :
-Un salaire de 52K brut ou net? Je pense que c'est du brut,
Salaire d'un nouvel embauché? ou moyenne? nouvelle embauché, cela doit tourner en moyenne autour de 37K brut... après quelques années çà peut monter mais pas aussi vite à 52K
Je pense surtout que les personnes sondées ne se rendent pas compte de la difficulté de certains métiers manuels..Bien que journaliste est certainement un métier stressant pour en vivre correctement, je ne crois pas que cela soit plus difficile qu'un maçon, qu'un ouvrier à la chaîne,...au dela du metier physique, il y a aussi l'impact psychologique... si vous avez plus de détails, on est preneur car cet article est trés trés light !!

ruinaldo  a répondu le 25/04/2013 à 15:03:

Depuis combien d'année es-tu ingénieur?
Quelle école?
Dans région en France?
Quel métier et responsabilité as-tu?
Il faut que tu prennes en comptes tout çà...pour un débutant, je pense que cela peut démarrer vers 32K, la moyenne doit être de 35K et en haut de 39K

kikoff  a répondu le 25/04/2013 à 15:21:

Etude faite aux U.S. :
http://www.careercast.com/jobs-rated/worst-jobs-2013

No comment la Tribune !

tataouine12  a répondu le 25/04/2013 à 17:09:

Aux ingé informatiques. Allez bosser chez IBM : le salaire moyen cadre y est de 5200 ? bruts par mois. Bon, on peut pas dire qu'ils soient en train d'embaucher ceci dit puisqu'il y a un plan de départs de 1200 personnes sur 2 ans.

Non mais lisez....  a répondu le 25/04/2013 à 17:58:

Vous devriez tous lire plus précisément: on parle d'une étude faite aux Etats-Unis, ou les ingénieurs sont bien mieux payés qu'en Europe, en particulier dans l'nformatique. Pas de quoi s'indigner sur nos salaires ici.

Bernard GOMBAULT  a répondu le 23/05/2013 à 17:42:

Je pense qu'il ont oublié dans leurs critères de prendre en compte les incroyables avantages fiscaux dont bénéficient les journalistes!
Le classement en aurait été très probablement différent....

jomazil  a répondu le 28/05/2013 à 15:52:

Vous me faites tous bien rire car ,je me demande si parmis vous il y en a beaucoup qui travaille vraiment !!!!!! le metier de bucheron est certainement plus difficille que journaliste , et meme si un journaleux se leve a 6 heures du matin vous n'etes pas le seul et les usines ???? Vous pensez qu un ouvrier fait quoi ????
ET IL N'A DROIT A AUCUN ABATTEMENT LUI et vous ne croyiez pas honteux ce que gagne certains journaliste !!!!!

dirkan  a répondu le 28/05/2013 à 21:43:

que les bucherons se plaignent ok mais pas les journalistes. Qu'ils viennent travailler dans les hopitaux .beaucoup trop de différence de salaires.

cuisinier  a répondu le 02/06/2013 à 20:57:

un des ,métiers les plus difficile est celui de Cuisinier un revenu dérisoire pour des horaires :::

excti  a répondu le 11/06/2013 à 16:23:

Le pire métier est d'écrire toutes ces conneries, je parle pas des commentaires mais du sujet.