Bandeau Présidentielle

Deux ans pour réduire le déficit : pas de quoi mettre vraiment fin à l'austérité en France

 |   |  929  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La France obtient un délai de deux ans, jusqu'en 2015, pour ramener son déficit public sous les 3% du PIB. Un délai plus important qu'attendu. C'est un vrai ballon d'oxygène pour Bercy, qui pourra afficher un budget 2014 plus crédible. Et sans doute éviter certaines hausses d'impôts. Mais pas question de remettre en cause le sérieux budgétaire, prévient François Hollande

« Olli Rehn, le vrai patron de François Hollande », titrait récemment l'hebdomadaire Le Point. Le commissaire européen chargé des affaires économiques et monétaires a prouvé ce vendredi, qu'il pouvait mériter un tel statut : il s'est réservé une annonce de première importance concernant la politique économique française, à savoir que la France obtient un délai de deux ans -jusqu'en 2015- pour ramener ses déficits publics sous les 3% du PIB. De quoi changer sensiblement la donne politique pour l'exécutif. Jusqu'à présent, il était prévu que Paris obtienne un délai d'une seule année, jusqu'en 2014. Ce nouveau report irait-il jusqu'à remettre en cause l'austérité budgétaire, comme le réclament la gauche du PS, et le front de gauche?

Moscovici ne s'avance pas
Ce n'est pas ce que dit Bruxelles, pas plus que le ministre français de l'économie, Pierre Moscovici. Dans un communiqué, il a réagi aux nouvelles prévisions de la commission européenne, mais sans appesantir outre mesure sur le ballon d'oxygène qu'apporte le nouveau délai. Va-t-on remettre en cause ou tout au moins assouplir la politique budgétaire ? Le ministre de l'Economie ne s'avance pas sur ce terrain.
Il évoque simplement une « flexibilité pour le calendrier de retour sous 3% pour mieux prendre en compte les risques sur la conjoncture économique ».
En termes plus concrets, cela signifie que le « programme de stabilité » que vient de transmettre Paris à Bruxelles, et qui prévoyait un déficit public de 3,7% du PIB en 2013, puis de 2,9% en 2014, était soumis à de forts aléas et... n'était pas forcément des plus crédibles.

Bruxelles dénonce l'optimisme français
C'est ce qu'affirme du reste le Olli Rehn : les prévisions du gouvernement français sont "excessivement optimistes", a tranché le commissaire chargé des Affaires économiques, Olli Rehn, ajoutant que "pour ramener le déficit sous les 3%, des efforts beaucoup plus importants et urgents sont nécessaires". C'est pourquoi, "étant donnée la situation économique, il serait raisonnable de prolonger de deux ans le délai" pour revenir dans les clous imposés par la Commission, soit 2015 et non 2014. Bruxelles table sur un déficit public français de 3,9% du PIB en 2013, non loin de la prévision de Bercy, mais, là où Olli Rehn s'écarte de Pierre Moscovici, c'est quand il prévoit sur un déficit aggravé pour 2014 (4,2% de la richesse nationale).
La commission se trompe, suggère fortement Pierre Moscovici: elle n'a pas pris en compte les mesures de redressement prévues pour 2014. Un argumentaire partiellement crédible. Le programme français de stabilité, transmis à Bruxelles, prévoit en effet qu'à politique inchangée (maintien des normes de dépenses, des hausses d'impôt déjà votées) le déficit serait ramené à 3,5% du PIB en 2014. Soit un écart non négligeable avec ce que prévoit Bruxelles (4,2% de déficit), toujours à politique constante.

Un calibrage plus réaliste
En fait, le délai de accordé par Bruxelles va permettre à Bercy de réajuster sa programmation du retour à l'équilibre budgétaire, en la calibrant de façon plus réaliste. Le risque était grand qu'en septembre prochain, le budget 2014, qui devait afficher un retour sous les 3%,  soit fortement contesté pour opmtimisme débridé... Le gouvernement peut désormais éviter cet écueil, en affichant un pour l'an prochain un déficit au dessus des 3%.

En outre, Une partie des hausses d'impôts envisagées pour 2014, destinées à combler la baisse de certaines recettes fiscales (liés à des rendements exceptionnels en 2013 des augmentations de prélèvements obligatoires) pourra être annulé. Pierre Moscovici avait évoqué 6 milliards d'euros de prélèvements en plus en 2014, ce pourrait être moins, compte tenu de la conjoncture encore dégradée.

Bruxelles demande des réformes structurelles, François Hollande approuve
Il ne faut pas s'attendre, pour autant, à un tournant politique majeur. Bruxelles ne lâchera pas de sitôt les rennes de l'austérité. En outre, la France doit mener des « réformes structurelles substantielles en matière de marché du travail, de système de pensions et d'ouverture des marchés" souligne Olli Rehn. En termes plus concrets, il faudra notamment réduire le niveau des retraites, suggère la commission européenne. François Hollande approuve cette orientation: la décision de Bruxelles, selon lui, est une opportunité de mener "des réformes structurelles indispensables pour la croissance" en matière de formation professionnelle, d'innovation, d'investissement ou de réforme des retraites, ainsi qu'il l'a déclaré ce vendredi devant des élus locaux. Pas vraiment l'heure de la distribution des cadeaux...

Hollande: "ne pas se dispenser pas du sérieux budgétaire"

François Hollande n'est donc pas près d'ouvrir les vannes du budget, de remettre en cause la maîtrise des dépenses, et les réductions de postes dans certains ministères, qui vont avec. Il l'a dit très nettement,  ce vendredi soir:  "ce serait une vue de l'esprit" d'imaginer pour autant que la France pourrait se "dispenser du sérieux budgétaire indispensable" parce qu'elle disposerait de "cette souplesse, de cette liberté". Et d'ajouter:"cette capacité, maintenant, qui nous est donnée d'engager notre politique sans avoir une contrainte qui nous empêche d'agir pour la croissance et l'emploi" ne doit pas être une incitation à s'écarter de ces objectifs, a-t-il insisté.
 

 

Les défenseurs, à gauche, d'une grande politique d'investissement au niveau européen n'auront sûrement pas gain de cause. Même si la pression politique va aller s'accentuant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2013 à 22:35 :
non, il n'y a pas du tout besoin d'austérité, c'est à dire de réduire les prestations, augmenterls impôts... si le pouvoir est courageux comme il l'a été en suéde, au québec.. il suffit de s'attaquer au monstre de la dépense publique, au moins 30% de gains sur la mauvaise dépense, le mille feuille, mettre des mesures d'efficacité et de performance, piloter par les objectifs, rationnaliser.... et ces 30% de gains permettent de baisser les impôts et charges, dopper l'emploi, dégager la trésorerie pour aider les pme, un vrai cercle vertueux évident !! arrétez de parler d'austérité pour vous autoriser à augmenter la dette, les impôts, les charges, c'est le cercle viscieux de l'absurdité de l'antigestion !! marre de ces discours mensongers et manipulateurs que relaient les médias sans la moindre contradiction !!! la france est le seul pays à être assis sur une mine d'or de potentiel de gains pour autofinancer la relance et renverser les tendances !! du courage les politiciens, vous êtes au service du peuple, pas dans une monarchie !!!
a écrit le 25/06/2013 à 22:35 :
non, il n'y a pas du tout besoin d'austérité, c'est à dire de réduire les prestations, augmenterls impôts... si le pouvoir est courageux comme il l'a été en suéde, au québec.. il suffit de s'attaquer au monstre de la dépense publique, au moins 30% de gains sur la mauvaise dépense, le mille feuille, mettre des mesures d'efficacité et de performance, piloter par les objectifs, rationnaliser.... et ces 30% de gains permettent de baisser les impôts et charges, dopper l'emploi, dégager la trésorerie pour aider les pme, un vrai cercle vertueux évident !! arrétez de parler d'austérité pour vous autoriser à augmenter la dette, les impôts, les charges, c'est le cercle viscieux de l'absurdité de l'antigestion !! marre de ces discours mensongers et manipulateurs que relaient les médias sans la moindre contradiction !!! la france est le seul pays à être assis sur une mine d'or de potentiel de gains pour autofinancer la relance et renverser les tendances !! du courage les politiciens, vous êtes au service du peuple, pas dans une monarchie !!!
a écrit le 08/05/2013 à 16:42 :
On se demande s?il faut fêter la victoire de 45 grâce aux alliés ou bien la déroute de 40? Aujourd?hui on a un Trafalgar, une Bérézina, une défaite de 70 ! C?est Waterloo morne plaine d?entreprises, un champ de chômeurs tombés, deux trous rouges au côté droit, dans un pays sans avenir et qui ne crée pas de richesses à partager ! L?austérité, c?est reculer pour mieux sauter, tout le monde sait que l?endettement n?est pas éternel. On est à 1882 milliards de dettes, est-ce soutenable ? Le gouvernement annonce un remaniement, c?est qu?il sent que la société de façon légitime attend du résultat et du bon travail. Prenons une publication du FMI, le PIB par tête, en 2012 nous sommes 20èmes et les allemands 19èmes? seulement la différence, c?est le déficit abyssal qu?on nous annonce ! Dites 31? au T1 pour 75 milliards d?impôts? voilà une déroute, les français ans travail jetés sur les chemins. Et pire, les valeurs se perdent, dans la presse on parle des suicides au travail chez FT? humanisme, progrès, fermetures d?usines, liberté du travail? à la trappe ! Comme en Espagne, la galère ne fait que commencer, on nous jette à bas. Et pourtant nous avons des qualifications qu?on ne veut pas utiliser. 5% de déficit, 0% de croissance? qui cautionne ?
a écrit le 06/05/2013 à 8:24 :
URGENT DE FAIRE LES REFORMES STRUCTURELLES DE LA FONCTION PUBLIQUE ET COLLECTIVITÉS TERRITORIALES AVEC RÉDUCTION DES EFFECTIFS PAR LICENCIENT SEC ALIGNEMENT DES CONTRATS ET RETRAITES SUR LE DROIT PRIVE FERMETURE DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES EN DOUBLON OU INUTILES ETC ETC ! LA FRANCE N'A JAMAIS ÉTÉ AUSSI INÉGALITAIRE ENTRE LE PUBLIC ET LE PRIVE DONT LE SECTEUR MARCHAND A SUFFISAMMENT CONTRIBUE A LA MODERNISATION DU PAYS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! REFORME LA FONCTION PUBLIQUE ET TERRITORIALE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/06/2013 à 22:39 :
vous avez totalement, raison, les source sde gains pour dégager la trésorerie qui va permettre de doper la croissance, l'emploi, la compétitivité sont inombrables et énormes, tout comme la dépense publique inutile !! au moins 30 de gains, un trésor !!! mais non, aucin courage, ils préfèernt emprunter encore plus alors qu'on est en déficit comercial, et donc tuer massivament l'emploi qui demande encore plus d'argent pour financer le chomage...ils sont en grève de gestion, il faut arréter leur salaire !
a écrit le 05/05/2013 à 18:13 :
c'est un cadeau empoisonné et non pas une victoire que d'obtenir ce délai. les problèmes restent les mêmes et le temps est compté.le temps, est ce qui est le plus précieux car c'est ce qui nous manque le plus et sur tous les plans. politiques de tous bords, arrêtez de nous rebattre les oreilles avec la crise. il n'y a pas de crise mais tout simplement un changement de société. il faut prendre les problèmes à bras le corps pour entrer dans cette nouvelle société comme nos ancêtres ont eu à le faire à la fin du 19 ° siècle pour entrer dans une ère économique nouvelle.
il faut réformer les structures et avoir une vision du monde moins étriquée et mieux adaptée à son évolution scientifique et économique.la politique de papa , c'est terminé. les enjeux sont ailleurs.
a écrit le 05/05/2013 à 17:37 :
Cette histoire du déficit et de la récession, sur fond de fermeture d?entreprises à tour de bras, montre que nous sommes dans un système biaisé. L?intérêt général qui consiste à produire de la richesse est contré par la fonction publique qui ne produit que des dettes et du chômage. Nous devons mettre en place, non pas une politique de récession, mais une politique de développement autre que la paperasserie en employant correctement nos diplômés, et ainsi faire de la croissance économique.
Lequel donne caution à la croissance à crédit ?
a écrit le 05/05/2013 à 17:05 :
Il faut différencier le bon grain de l?ivraie. Faire des fonctionnaires sur le déficit annoncé à 130 milliards et qui risque d?être pire, comme 27*6=162, en face 120 milliards de salaires et pensions de l?Etat. Une partie de ce déficit, c?est la sécu? 15 milliards, encore des déremboursements à venir. Et pire, le déficit des retraites avec un flux annuel de 700 000 retraités alors qu?on n?a pas créé de fonds, c?est un trou de 60 milliards tous les 5 ans. Qu?on ne plastronne pas sur le délai, ce qui décide des taux, c?est la confiance dans l?économie. Et là, ça flanche, les perspectives sont nulles pour les entreprises alors que le chômage galope et scandalise la société. Nous avons un Etat papier et de main d??uvre qui est un zéro de productivité et rien en investissement. Nous allons sur une situation à l?espagnole, bon ils ont 11% de déficit, c?est une affaire de malgouvernance qui n?est pas réglée. Quand les instits ne seront plus payés et que l?épargne du pays sera lessivée? on fait croire qu?on peut lever 200 milliards sur les riches et l?entreprise. C?est un mensonge. Voila les affaires pendantes de la république, n?oublions pas la récession, la bulle qui va nous tomber sur la tête et peut coûter entre 25 et 50 points de PIB, l?innovation dans les choux alors que nous n?avons pas de ressources naturelles, on annonce des problèmes de financement pour les entreprises, on risque donc un assèchement par la fuite des capitaux étrangers? Voila les réjouissances, on ferait bien de prévoir et de combattre les bêtes noires que sont les socialistes et qui incriminent l?Allemagne pour leur propre laxisme !
a écrit le 05/05/2013 à 13:17 :
OK rien ne va, mais ce sont toujours les mêmes qui payent des impôts!! Il faut que cela cesse au plus vite et MAINTENANT IL FAUT LES IMPOTS POUR TOUS sans discuter !!
Fini des 60% qui ne payent pas d'impôts sur le revenu et qui attendent tout de l'etat !! Où est la JUSTICE et l'EGALITE il n'y en a pas .. ce pays est foutu trop de personnes ne veulent rien payer ils préfèrent que cela soit les autres qui payent QUELLE HONTE !!
a écrit le 05/05/2013 à 11:28 :
il faut privatiser la poste et ses 250000 personnes, ce n'est pas un service essentiel à l'état, contrairement à la justice, la police, l'armée, la santé, la recherche, l'énegie,l'education.
Réponse de le 05/05/2013 à 11:59 :
ça fait au moins 30 ans que la poste est privatisé. Rappelle toi gg, ça s'appelait les PTT; On ne te l'avait pas dit ? Pour l'énergie, il y a moins longtemps, mais c'est aussi le cas. Ben dis donc, t'en aura appris des choses aujourd'hui. Tu habites où, dans une caverne ?
Réponse de le 05/05/2013 à 14:56 :
C'est une société anonyme avec un état actionnaire à 100% 2010, mouai ! :-) lol aucune différence, juste un changement de statut, qu'on me fasse pas rigoler. 0% ca sera parfait. merci de me faire rigoler.
Réponse de le 05/05/2013 à 19:24 :
La mauvaise foi vous va si bien.
a écrit le 05/05/2013 à 10:42 :
Tout en sachant que 2014 va être terrible .... la bataille est loin d?être gagnée !!!!!!!!!! Le plus dur est devant nous !
a écrit le 05/05/2013 à 9:41 :

Encore un titre biaisé !! Il n'y a pas d'austérité en France, mais un effort, insuffisant d'ailleurs, pour rétablir les comptes publics, sans quoi il n'y aura pas de solution pour la génération qui vient ( et même la génération actuelle). C'est simple à comprendre quand même qu'il y a une limite à l'endettement, et donc aux déficits , ou les français sont-ils complètement bouchés ? Alors, les média arrêtez de desinformer en utilisant des titres biaises.
a écrit le 05/05/2013 à 7:08 :
2 ans pour reduire le deficit:pas de quoi vraiment mettre en place l'austerite en france....
a écrit le 05/05/2013 à 0:25 :
il y a une reforme simple et qui rapporte beaucoup sans faire payer plus impots, qui va bénéficier aux seuls entreprises qui travaillent en France, qui va réduire le cout du travail, qui va réduire le chômage en permettant de partir a la retraite plus vite....... cette solution existe elle est de plus équitable tous devront faire le même efforts, elle rapporterai entre 22milliards par an, elle va également permettre de réduire le déficit la balance commercial et pour finir elle est déjà dans les texte donc légal, vous ne trouvez pas et bien c'est la suppression de 10 des jours chômés non légal seul le 1/05 est légal et oui rien que sur mai c'est 4 jours de perdu. Pour les grincheux la réduction de balance commercial c'est que les Français n'irons pas dépenser leurs Euro au soleil dans les pays du SUD. Pourquoi moins de chômage tous simplement en obligeant les chômeurs qui ont leurs trimestres a prendre leurs retraites au lieu de cumuler des point Agir et Arco, c'est une baisse de l'ordre de 8%. Voila tous le monde participe et c'est juste.
a écrit le 04/05/2013 à 22:28 :
Ce n'est jamais qu'accepter ce que le gouvernement français estime pouvoir faire .Réduire le déficit à 3% du PIB en 2 ans .C'est un petit effort mais ça fait quand même un budget de l'Etat qui reste à 50 % déficitaire .Ce n'est donc pas 3% que l'on doit viser mais 0,5% qui ramèrerait notre déficit dépenses/recettes à environ 10 % des dépenses .

Après, qd on aura atteint cet objectif,on aura les mains libres pour une relance économique de type Keynésien

Hollande fait petitement ;Mais il a raison de ne pas mettre la charrue avant les boeufs
a écrit le 04/05/2013 à 18:54 :
+1
a écrit le 04/05/2013 à 18:35 :
2ans, kool je vais pouvoir investir dans les cartouches de fusil et les boite de conserves!!!
a écrit le 04/05/2013 à 15:18 :
Les Français avaient contre eux la sphère politique et administrative qui endette le pays à son avantage,ils ont aussi maintenant Bruxelles qui laisse faire.
a écrit le 04/05/2013 à 14:15 :

Le délai ne changera rien à la faillite et au suicide collectif programmé. C?est une question de soutenabilité. La question de la spoliation des investisseurs étrangers et des épargnants nationaux se pose. Se pose aussi celle des salaires et pensions du public avec le déficit. Se pose aussi celle de la vraie fausse compétitivité. Dans la presse nous avons une information qui nous concerne tous : les retraites. Il se trouve qu?elles ne sont pas financées parce qu?on n?a pas voulu créer de fonds et qu?ainsi on condamne la population à la misère. 63% de la population souhaite une réforme, mais 76% ne fait pas confiance au gouvernément. Nous avons affaire à des individus fonctionnarisés, des fossoyeurs de la France, de bons bourreaux des jeunes générations et des janissaires de la déprédation économique qui démolissent l?industrie et font de pays dépassé technologiquement un désert, une terre brûlée, un enfer pour la population. L?exclusion pour les uns, dont nombre de nos diplômés et la sécurité pour les fonctionnaires insermentés, mais le déficit. L?injustice en terme de retraite soulève la population. Les français parlent aux français, ralliez la résistance ! Ici les FFL forces libres.
Réponse de le 04/05/2013 à 22:57 :
Présente-toi aux élections si tu penses être un génie méconnu !
Réponse de le 05/05/2013 à 0:30 :
@ah les beaux parleurs: c'est ça qui est particulièrement irritant, ils ne cessent de pleurnicher et ne font jamais rien, espérant que les autres vont faire pour eux !!! S'ils ont des diplômes, qu'ils créent leurs propres emplois, s'ils ne sont pas contents, qu'ils se soulèvent comme d'autres l'ont fait avant eux !!! Non, on jalouse et on pleurniche, c'est ça la jeunesse française actuelle !!!!!
a écrit le 04/05/2013 à 13:50 :
C'est un peu lassant de voir nos Zélites (élus ou pas) s'agiter en essayant de sauvegarder un système quasi mort et surtout devenu mortel.
Une video qui fait réfléchir:
http://www.zerohedge.com/news/2013-05-03/monarchs-money
a écrit le 04/05/2013 à 13:48 :
En coulisses, les protagonistes des deux camps se réjouissent de la décision du commissaire européen. La France est perçue comme incapable d'endurer l'austérité. De chaque côté de la frontière, les majorités en place peuvent exploiter distinctement ce même constat, avec des logiques politiciennes et électoralistes spécifiques. La trêve est signée. La confrontation trans-frontalière n'est plus nécessaire. Chacune des deux majorités peut désormais concentrer ses attaques sur son adversaire politique national dans la perspective des législatives en Allemagne et des municipales en France. L'axe franco-allemand prend un nouveau visage socialo-conservateur.
a écrit le 04/05/2013 à 13:41 :
Ils sont incapables de réduire leurs avantages injustifiés, leur surnombre et tous leurs privilèges de politiciens à gauche comme à droite la gamelle est trop bonne....Ils ne donneront jamais l'exemple. IIs utiliseront toujours les mêmes arguments pour diviser et opposer les uns aux autres. L'austérité ne sera jamais pour eux , diminutions de prestations sociales, des salaires, des retraites couplés aux impôts toujours plus élevés aux taxes et à la vie ordinaire plus chère eau gaz électricité carburants etc etc... Président ordinaire oui, comme les autres ces prédécesseurs,gagner du temps face aux magouilles , nommer des commissions d'experts avec les copains, faire de la communication, bref un grand coup de balai serait plus que nécessaire en France!
a écrit le 04/05/2013 à 11:46 :
Réduction de la dépense publique : François Hollande au pied du mur
http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/politique-eco-conjoncture/politique-economique/221171691/reduction-depense-publique
a écrit le 04/05/2013 à 11:17 :
Mais où est donc la fameuse austérité si ce n'est que sur nos feuilles d'impôts ? En effet, les dépenses, elles vont encore bon train.
a écrit le 04/05/2013 à 10:40 :
Baisser les pensions au dessus de 1200 euros par mois. Pas de raison de se crever pour des gens qui n'ont pas eu nos taux de cotisation et qui ont des retraites avec indexation au bout de 37,5 ans (sans parler de ceux qui sont partis au bout de 30 ans avec chequos et ASSEDIC pour patienter)
Réponse de le 04/05/2013 à 13:11 :
Il suffit d'un seul mandat de cinq ans pour qu'un député perçoive une retraite de plus de 1200 euros par mois. C'est la république exemplaire.
Réponse de le 04/05/2013 à 13:54 :
@Jo ... 1200 euros multiplié par le nombre de mandats de cinq ans: deux mandats 2400 euros, trois mandats 3600 euros, etc ...
Réponse de le 04/05/2013 à 20:36 :
Et même les 11 nouveaux députés représentant les expatriés auront droit à une bonne retraite.... alors que les expatriés sont tous soumis aux lois du pays d'accueil et non aux lois françaises !!!
Réponse de le 04/05/2013 à 22:15 :
Ne confondez pas tout:
Un expatrier est un salarié détaché par une entreprise entre autre française et donc soumis à l'imposition française.
À ne pas confondre avec un non résident qui a un contrat de travail avec une entreprise du pays dans lequel il travaille et n'est donc soumis qu'à l'imposition de ce pays.nuance!
a écrit le 04/05/2013 à 10:39 :
de quelle austerité parle t'on? de celle qui consiste a ecraser les individus et les entreprises sous les impots en ruinant tout avenir Celle-ci a commencé il y a longtemps et s'aggrave sévèrement en effet. Mais l'austérité qui consisterait à ne plus payer ce qui ne sert à rien et empeche la société de tourner, allegerait l'état et le para public a cotisations obligatoires des dépense colossales associées et de de plus d'un million de salariés sans que rien ne manque. Ce serait un chomage terrible mais bref , les deficits se transformeraient en excedents, les prelevements diminueraient, la croissance reviendrait et les exportations aussi, resorbant le chomage. L'investissement préparerait l'avenir. Cette austerité là n'a pas commencé! (employés de ministeres bidons, doublons et triplets des finances, administrations territoriales empilées,elus en surnombre, administrations de la santé en triple qui empile des feuilles et des données sans les utiliser, administrations des prelevements urssaf et mutuelles qu'il suffirait d'integrer à l'impot) l'economie peut atteindre plus de 60 milliards /an. De toute façon, ces emplois inutiles se multiplient et, plus il y en aura, moins on pourra payer l'ensemble des salaires. Au total en voulant resorber le chomage, on l'aggrave.
a écrit le 04/05/2013 à 10:00 :
Hollande va t'il savoir et aura t'il la volonté de profiter de cette aubaine pour faire très vite les réformes structuelles qui s'imposent à la France ,j'en doute. Egalité sur la retraite pour tous(fonctionnaires, SNCF, EDF...) age et calcul du montant..Moins de fonctionnaires comme vient de le décréter le Portugal chez lui.etc...Il n'y a pas de temps à perdre.
a écrit le 04/05/2013 à 9:27 :
depuis trente ans que bruxelles ne fait rien la commission n'est plus crédible.depuis un an où sont lés économies ???????????l'exemple type le double de ministéres que l'allemagne ou les états unis !!!!!!!! les retaites alignons déjà tout le monde , supprimons les cumuls emplois retraite ou elus indemnisés retraite SAUF pour les petites retraites .etcetc
a écrit le 04/05/2013 à 9:20 :
Etrange mépris de la presse pour cet oxygène offert par Bruxelles. C'est le moment de baisser les prélèvements sur les entreprises et de renforcer le secteur privé, avant la chute.
2 ans sont largement suffisant pour que le secteur privé investisse et relance l'activité.
Réponse de le 04/05/2013 à 9:35 :
@ oxygene .oui mais à condition que l'état fasse des économies pas un nouvel endettement .déjà en montrant l'exemple avec moitié moins de ministéres
Réponse de le 04/05/2013 à 9:43 :
+1000000000...
a écrit le 04/05/2013 à 8:54 :
La seule solution valable serait que FH dissolve , mais imbu comme il semble être ,d'avoir raison tout seul , il ne le fera pas Attendons donc , !
Réponse de le 04/05/2013 à 14:46 :
Certainement pas, les petits copains ne seraient pas réélus et le PARTI ne toucherait plus pour payer les salaires de tous les afficionados du PS!
a écrit le 04/05/2013 à 7:46 :
une austérité à peine , commencée, pour certaies catégories de français, et autres.....
a écrit le 04/05/2013 à 6:40 :
2 ans pour ramener le déficit courant à 3% du PIB. Ce n'est pas ça qui va nous sauver !
Il faut ramener le déficit à 0% du PIB (équilibre budgétaire) dans un premier temps. Puis avoir des excédents budgétaires pour rembourser la dette.

Dans le contexte actuel, la dette de la France (ou des Français) va continuer à exploser.
On sera bientôt dans le mur dès que les investisseurs n'auront plus confiance dans la capacité de la France à rembourser et que les taux d'emprunt vont augmenter.

Le gouvernement socialiste (comme le précédent gouvernement UMP) joue la montre avec les Français avec l'aide de Bruxelles. Quelle démagogie de la part de l'UMPS (on est toujours dans le tout va bien, on gère, ne vous inquiétez pas...). UMP = PS = pas crédible.
Réponse de le 04/05/2013 à 10:02 :
+ 10
a écrit le 04/05/2013 à 5:37 :
il non plus descuse pour ne plus faire de l austerite
si il font de l'austerite il ne peuve pas dire que c'est a cause de l'europe ou allemangne
a écrit le 04/05/2013 à 1:11 :
Les discours sur la France ressemblent presque à ceux sur la Grèce il y a 2 ans. Et pourtant la Grèce va afficher un taux de croissance positif l'an prochain. Heureusement que la nouvelle génération qui va arriver est moins dépressive et plus constructive que la précédente qui voit toujours le pire.
Réponse de le 04/05/2013 à 7:53 :
"la Grèce va afficher un taux de croissance positif l'an prochain" ?????
Quant à la nouvelle génération, il va falloir leur expliquer que malgré leurs diplômes, ils devront travailler pour une misère, ou s'exiler. C'est tellement plus constructif et pas déprimant du tout !
a écrit le 04/05/2013 à 0:51 :
L'Etat ne régule pas le marché immobilier ou bien il le détraque, donc les jeunes ne peuvent vivre, comme dans toute l'Europe, sauf l'Allemagne!
a écrit le 04/05/2013 à 0:43 :
La bas y a un gros fusil et si tu martirise l'humanité on te tire dessus, vu?
Réponse de le 04/05/2013 à 0:54 :
Pour le travail en Europe? Oui c'est une gageure, les retraités américains reprendront leurs billes
a écrit le 04/05/2013 à 0:39 :
Merci pour les ingénieurs qui vivent au RSA quand c pas confisqué. Qui parle d'un monde meilleur dans cette europe de la dette et de l'exclusion d'une génération.
a écrit le 04/05/2013 à 0:15 :
C'est une plaisanterie, c'est simplement pour donner de l'air a Merkel chantre de l'austérité qui risque sa réélection une bol d'air. En effet les Allemands tombe de leur nuage les indicateurs sont au rouge l'austérité fait des dégâts chez nos voisins, les ventes s'effondre -60% pour Mercedes en février ce n'est qu'un début et le surplus commercial sera dans deux ans qu'un souvenir. Comment expliquer aux Allemands après les sacrifices que c'est pour rien. Et encore l'addition pour Cameron va être encore plus lourde la perte du triple A est qu'une étape vu que cette note est largement surestimée. Le vrai problème c'est que le patron est toujours outre atlantique il n'y a que Lagarde pour ne pas comprendre et le patron veux de la relance.
a écrit le 04/05/2013 à 0:02 :
Bruxelles ne comprend pas que la baisse de popularité de F Hollande et des socialistes ne provient pas de 75% de gauchistes.
a écrit le 03/05/2013 à 23:58 :
En attendant, on creusera juste un trou lus grand.
Dde toute maniere, faire des trous qu'on espere faire reboucher par d'autres, c'est la pecialite preferee de al gauche.
Tant que les populos ne disent rien, ca passe, avec le support mediatique necessaire, car subventionne en plus.
a écrit le 03/05/2013 à 23:42 :
une petite baisse des impôts pour grignoter la cagnote fiscale offerte par Bruxelles serait vraiment la bien venue, renforcerait le secteur privé, donc serait favorable au retour à l'équilibre budgétaire.
a écrit le 03/05/2013 à 22:17 :
Un peu de calme SVP : nous héritons, hélas, des dettes, laissées par le gouvernement précédent et les transactions financières venues des Etats-Unis ne n'oubliez pas ! Cette crise boursière a enrichi certains qui en profitent bien et feront tout pour continuer d'exploiter la situation et nous avec?
a écrit le 03/05/2013 à 22:13 :
Merci nos bons maîtres à Bruxelles...Bruxelles ? La violence des homme ordinaires...Relisez Hanna Harendt et vous comprendrez de quoi des fonctionnaires "ordinaires" sont capables ...
a écrit le 03/05/2013 à 20:42 :
Bien joué Olli. Dans deux ans la France aura accumulé un paquet de dette en plus. La remontée des taux, combinée avec les contraintes du TSCG, sonnera l'hallali. RDV en 2015.
a écrit le 03/05/2013 à 20:36 :
Ce nouveau délai est la preuve manifeste que la France est en récession en 2013 mais maintenant on peut ajouter 2014.
Le pire dans ce scénario, c'est que notre gouvernement clairvoyant avait prévu + 8 en 2013 et + 1,6 en 2014 et ceci en décembre 2012 avec l'appui de notre gouverneur de la Banque de France !
Imaginons 30 secondes la suite si on devait maintenir la pression des 3 % en 2014 même le ministre Hamon se convertit au modèle libéral !
Peut être bientôt Melanchon ministre avec une vision Tatcherienne après quelques mois de responsabilités ! Le clou de la farce !
a écrit le 03/05/2013 à 20:29 :
L'abîme est devant nous, plus Hollande fait de promesses plus le déficit augmente, plus le taux d'emprunt baisse plus on dépense sans renflouer la cagnotte, est-ce suffisant pour encore croire, pour 51% des votes exprimés en 2012 l'espoir se transforme en désespoir, la pauvreté augmente et la délinquance va croissante voila le résultat d'un homme normal qui n'a pas lu "Un président pour les nuls"
Réponse de le 03/05/2013 à 23:11 :
@demo vous avez tout dit hollande conduit la France directement dans le mur c'est le président qui tient la palme de la nullité.
a écrit le 03/05/2013 à 20:18 :
Parlez pour vous, moi je suis radin !
a écrit le 03/05/2013 à 20:17 :
Quelle métamorphose en 1 an. Un vrai caméléon. Le peuple de gauche ne doit plus rien y comprendre.
a écrit le 03/05/2013 à 20:04 :
vu la recession en vue,ca ne va ne les exonerer de rien...
a écrit le 03/05/2013 à 19:56 :
Quelle honte!
Ainsi le flan et ces bras casser n'auront ?aire aucun m?ge dans le mille feuille. Juste attendre la reprise mondiale de 2015! Bien sur la France sera le boulet!
Quelle honte!
a écrit le 03/05/2013 à 19:47 :
Qu'il demande conseil à Thomas FAB IUS, le fils de Laurent FABIUS, son Ministre des Affaires Etrangères. A 31 ans, alors qu'il est non-imposable il vient de réussir à s'acheter 1 appartement de 7 millions d'euros ! Celui-là sait comment on fait des économies et pourrait lui donner des conseils !?
a écrit le 03/05/2013 à 19:45 :
C'est pas un cadeau pour F. Hollande l'Europe, en lui donnant un délai, lui enlève toutes les excuses pour ne pas mener les réformes structurelles nécessaires.
Réponse de le 03/05/2013 à 22:38 :
Voilà ce qui est voir juste dans le "brouillage" ... effectivement ce n'est pas un cadeau de Bruxelles à Hollande !
a écrit le 03/05/2013 à 19:42 :
dans alternative économique on voit que la position de la France est enviable et très dans la moyenne pour beaucoup de domaines cout des services publiques un des plus bas d?Europe //et oui ..faut lire un peu les revues spécialisées !!je vous recommande alternative économique de ce mois !!!
pour ce qui est du baratin de la gauche au pouvoir sur le déficit ; c'est simplement du "fouttage" de gueule !! la France a voté (c'est rare) à gauche pour une (comme le périodique) une alternative économique:!!! ben non rien ne change et les "couillons" sont très contents....en plus.; excusez la vulgarité du propos mais ..La gauche m'inspire en ce moment ////Même Chevenement est l'ombre de lui même!!
Bon WE à tous!!
a écrit le 03/05/2013 à 19:35 :
Foutage de gueules et mythomanie. Raboter les pays pour qu'ils soient tous au même niveau, et si possible au plus bas pour la compétitivité. Ce mot me sort par les trous de nez, 20 ans que je l'entends. Oui, le déficit de la France va s'aggraver tant que l'austérité régnera dans les pays voisins, c'est mécanique. Le système social Français, durement acquis va être réduit brutalement car nous sommes tous entrés dans un cercle vicieux. Que reste-t-il de la démocratie ? Qui détient notre dette ? À qui et pour qui a-t-elle servi ? Peut-on changer notre système de financement qui apparemment ne répond plus aux besoins des états ? Peut-on arrêter d'étouffer les peuples sous l'austérité au nom d'une dette déloyale ? Si vous ne ressentez pas l'austérité c'est que vous êtes bien logé, pour le moment.
Réponse de le 03/05/2013 à 20:00 :
Pourquoi l'Europe est comme elle est
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

Pierre Yves Rougeyron est l?auteur d? ?Enquête sur la loi du 3 janvier 1973.
http://www.youtube.com/watch?v=8olADkBzjeE
Réponse de le 03/05/2013 à 20:09 :
vous avez 900 milliards hors bilan pour votre systeme social... soit ca arrive sur la table et vous etes morts, soit vous arretez de croire que vous avez une exception culturelle qui justifie la retraite a 30 ans payee par personne via eurobonds et vous vous sortez les doigts... la balle est dans votre camp.. arretez de gemir, trouvez des solutions a vos pbs
a écrit le 03/05/2013 à 19:29 :
L'allégorie de la grenouille prend ici tout son sens. Les eurocrates en tout genre ont décidé de mettre la grenouille dans l'eau froide et de faire chauffer jusqu'à ébullition !
a écrit le 03/05/2013 à 18:55 :
Super on peut continuer à dépenser sans compter et dans 2 ans ce sera le même problème mais avec 500 milliards de dette en plus
a écrit le 03/05/2013 à 18:49 :
je me demande si c'est moi qui pense mal ou si c'est tout le monde qui est fou incompétent ou idiot.... nous dire que la prévision et le but c'est de réduire LE DEFICIT A MOINS TROIS POUR CENT; je pensais betement qu'il fallait etre en équilibre.... et meme avoir des budgets excédentaires pour pouvoir rembourser la dette.... NON on nous raconte cette bétise de réduire a trois pour cent cela fait chaque année 60 MILLIARS de dettes en plus....nous aurons en fin 2013 1920 ME de dettes soit 96 % de déficit nous aurons en 2015 2000 MDE de dettes soit 100 M revons si nous arrivons a - 3 nous aurons 2060 ME de dettes en 2016 et 2120 en 2017 en espérant une baisse des taux.... voila ce qui est repris par les gazettes .... c'est de la désinformation il faudra faire payer quelqu'un (les retraités, c'est commece dépuis 2002 reforme fillon les entreprises c'est fait, les petits riches - assurances vie.... et autres donation ;.... ne pas oublier que 60 MD de déficit cela est audessus de l'impot sur le revenu percu......
Réponse de le 03/05/2013 à 20:01 :
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
a écrit le 03/05/2013 à 18:49 :
Quand les journalistes et politiques cesseront ils de nous mentir? Nous ne sommes pas en période d'austérité, mais en période de gaspillage et dépenses non maîtrisées. Les vannes du budget sont loin d'être fermées.
a écrit le 03/05/2013 à 18:41 :
Mesdames et messieurs issues d'un "enrichissez vous", le système de la double contrainte rend fou, alors arrêtez de tirer sur l'ambulance dans le même temps que vous prétendez lui ouvrir la route.
a écrit le 03/05/2013 à 18:39 :
SORTONS DE L'EURO !
Réponse de le 03/05/2013 à 19:06 :
si vous pensez que cela va régler la solution , vous vous trompez.
Etant donné que nous n'aurons pas changé de cap , nous contiunerons à aller dans le mur.
Et ce n'est pas l'Europe qui nous a mis dans cette situation mais bien nous 40 années de laxisme budgétaire!
Réponse de le 03/05/2013 à 19:42 :
Essayons Marine Le Pen. On ne va continuer à faire 1 coup de balancier à droite, et 1 coup de balancier à gauche puisque les députés ne peuvent pas être élus à la proportionnelle ! Et ce n'est pas près de changer : nos élus politiques ont TELLEMENT de PRIVILEGES qu'ils font tout pour que rien ne change (dans leurs intérêts). Ils ne sont pas là pour nous, mais POUR LEURS INTERETS A EUX
Réponse de le 03/05/2013 à 20:05 :
Du laxisme oui, mais pas seulement !
1. Pourquoi l'Europe est comme elle est
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
2. Pierre Yves Rougeyron est l?auteur d? ?Enquête sur la loi du 3 janvier 1973
http://www.youtube.com/watch?v=8olADkBzjeE
Réponse de le 04/05/2013 à 16:49 :
Grâce a la protection de l euro mark, du solide, on emprunte à taux quasi nuls.
Maintenant si pour la première fois en 30 ans un gouvernement maîtrise ou baisse d un point par an ses depenses, on est bon. Allez hollande, 10ans avec ce sérieux et la France recouvrera la santé économique!
Réponse de le 04/05/2013 à 17:58 :
@merci l'euro : la protection de l'euro mark ? C'est une plaisanterie j'espère ? Ce n'est pas l'euro qui nous protège mais plutôt les européistes qui protègent la monnaie commune, laquelle serait déjà remplacée s'ils n'avaient pas choisi de mener partout une politique d'austérité. L'euro ce n'est pas une monnaie au service de l'économie des pays de la zone mais l'inverse et vous trouvez ça normal ?
Réponse de le 04/05/2013 à 19:58 :
L euro n est pas un pb en soi, n est pas un pb pour les pays performants,par contre il a permis à certains pays mal gouvernés de s endetter à taux bas, de depenser a tout va , de se donner l illusion d être riche, et le retour à la réalité est rude. C est le sevrage douloureux ou la faillite. Certes un peu d inflation aiderait, la BCE s y essaye subtilement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :