Affaire Tapie : Stéphane Richard évoque un ordre de l'Elysée... puis dément

 |   |  320  mots
Stéphane Richard - Copyright Reuters
Stéphane Richard - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le choix de l'arbitrage privé dans l'affaire opposant Bernard Tapie à l'organisme chargé du passif du Crédit lyonnais (CDR) vient-il de l'Elysée? Stéphane Richard, ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde l'a affirmé au Canard enchaîné avant de se rétracter mardi. Pendant ce temps, le CDR s'est déclaré partie civile.

Quel a été le rôle de l'Elysée dans le choix de confier l'affaire Tapie - Crédit lyonnais à un tribunal d'arbitrage privé? Au Canard enchaîné paru ce mercredi, Stéphane Richard, l'ancien chef de cabinet de Christine Lagarde, a affirmé: "En juillet 2007, Jean-François Rocchi, président du CDR (Consortium de réalisation chargé de gérer le passif du Lyonnais-NDLR), et moi avons été convoqués par Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée. Il nous a donné pour instruction de recourir à un arbitrage. Le choix de l'exécutif était parfaitement clair". Selon l'hebdomadaire, cette affirmation date du 3 juin.

Démenti de Stéphane Richard

Mais, le lendemain, l'actuel patron d'Orange dément. "Il n'y a pas eu d'ordre donné par l'Elysée", a-t-il fait savoir à l'AFP et Reuters. D'autres personnalités, comme l'ancien patron du Crédit lyonnais, Jean Peyrelevade, ont estimé que la ministre de l'Economie avait agi sur ordre de la présidence de la République.

Une ex-ministre témoin assisté, un ancien juge mis en examen

Stéphane Richard doit être entendu le 10 juin par les juges d'instruction dans le cadre de cette affaire. Christine Lagarde, l'actuelle directrice générale du FMI, a été désignée témoin assisté par la Cour de Justice de la République. Tandis qu'un juge arbitre, Pierre Estoup a lui été mis en examen pour "escroquerie". A la suite de persquisitions, des documents attestant potentiellement de liens non déclarés avec l'homme d'affaire ont été retrouvés.

403 millions d'euros

Pendant ce temps, le Consortium de réalisation s'est constitué partie civile, comme l'avait prévu Bercy qui a indiqué être prêt à faire de même afin d'avoir accès au dossier et de "défendre les intérêts de l'Etat". Rappelons que Bernard Tapie a obtenu le versement de 403 millions d'euros à la suite de cet arbitrage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2013 à 16:24 :
Un arbitrage est souvent la meilleure façon de faire économiser du temps et de l'argent, sauf que là alors qu'il y a eu un jugement pour filer 150M? à Nanar (qui a été cassé par la cour de cassation, mais je ne me souviens plus s'il l'avait accepté), on lui file 400M?. Un arbitrage normal aurait du arriver à qcq approchant ce premier jugement à première vue. Ca sent quand même l'arnaque cette affaire. Nanar ayant planqué ses sous hors de France, on ne risque pas d'en récupérer grand-chose
Réponse de le 05/06/2013 à 18:29 :
Quand vous citez "Nanar" vous parlez de M. Tapie, nommé Ministre de la ville par M. Mitterrand, Président Socialiste ?
Réponse de le 12/06/2013 à 10:34 :
tout à fait , c'est bien le M Tapie Ministre sous Mr Mitterrand , est qui est devenu l' ami intime de Nicolas Sarkozy et son soutien aux dernières Présidentielles .
a écrit le 05/06/2013 à 15:30 :
@coyote Effectivement il aurait dû touché bien plus vu l'escroquerie dont il a été victime. Mais la vérité n'intéresse pas les jaloux, ils veulent seulement voir la déchéance de Tapie.
a écrit le 05/06/2013 à 14:37 :
A force de bouffer à tous les rateliers, il ne se rappelle plus ce qu'il doit dire et à qui. Flûte, qui m'avait posé la question?
a écrit le 05/06/2013 à 14:32 :
Tapie. Cahuzac...diner à 10 000? Sarko paye pour raconter 3 conneries 76 000 ? par Goldman Sachs ( quand je pense au show sarko contre la finance mondiale...) ....Notre Royaute repuplique Bananiere de France (RRBF) pue de plus en plus.....on dirait meme un tas de fumier avec un coq dessus.....
a écrit le 05/06/2013 à 12:47 :
Qu'il y ait aval implicite ou explicite de l?Élysée ne change pas grand' chose... Sarko doit répondre de ce choix d'arbitrage ! Maintenant dire que l'arbitrage n'est en soi pas possible, est totalement impossible...
a écrit le 05/06/2013 à 11:16 :
Il veule en donner plus à Tapie en fait, ce dernier pourrait bien toucher 7 milliards de plus :-)
Réponse de le 05/06/2013 à 12:18 :
Tapie n'a droit a rien voila la realite. il a faille et a ete saisi. Le fait que le gage apprehende par le creancier lui ait permis de realizer une plus value ne donne aucun droit a M. Tapie. Si maintenant des bonnes ames, comme NS, veulent lui render service qu'ils le fassent sur leurs deniers propres.
Réponse de le 05/06/2013 à 13:39 :
"Tapie n'a droit a rien voila la realité". Il y a des juges pour en décider et si les juges font défaut après 13 ans de procédure, il y a les arbitres internationaux. Dans tous les cas c'est une affaire de droit commercial suite à une affaire pénale d'abus de confiance.
a écrit le 05/06/2013 à 10:59 :
S.Richard créature adorée de Sarko... Orange-FT c'est lui..
Si je me souviens l'ordre est parti de la femme de chambre de l'Elysée....
Sarko a dit :toi aussi Brutus?voila que le filleul a confirmé que c'était la femme de chambre!!!!
Réponse de le 05/06/2013 à 11:24 :
Ca me fait mal de le dire, mais Stéphane Richard est le meilleur dirigeant que FT aie eu, depuis bien longtemps, y compris depuis M. Roulet.
Maintenant que Orange soit l'une des entreprises les plus détestées par les français, n'a rien à voir avec Stéphane Richard, c'est le cas depuis très longtemps, au moins depuis 13 ans.
Réponse de le 05/06/2013 à 17:23 :
Attendez un peu que quelqu?un de la bande a FH réclame le trône de S. Richard, et vous allez voir des affaires de fesses sortir a vitesse grand V. Vous pourrez ainsi vérifier s'il est aussi clean que ca l'animal :-)
a écrit le 05/06/2013 à 10:56 :
Faisons confiance à la justice INDEPENDANTE pour régler ce problème. La même que celle du mur des cons, ou celle qui a muté la juge qui a mis en examen MMe Aubry ou celle qui a reçu un courrier de M. Hollande et du Ministre de l'Intérieur dans l'affaire de Mme Trierweiler contre les auteurs de la "Frondeuse".
Réponse de le 05/06/2013 à 13:48 :
La justice n'est pas en cause. Il s'agit d'un procès politique dans le pur style socialiste.
Réponse de le 05/06/2013 à 14:12 :
Procès politique qui va être avalisé par la justice INDEPENDANTE car de gauche. On prend le pari ?
Réponse de le 05/06/2013 à 17:10 :
B. Tapie était bien le Ministre de Mitterrand quand tout à commencé?
a écrit le 05/06/2013 à 10:48 :
L'argent est déja dépensé et planqué, quoiqu'il arrive il n'y aura rien à récupérer...le concerné n'est pas stupide !
Réponse de le 05/06/2013 à 12:20 :
En connaissez vous suffisament pour certifier que c'est tapie qui doit rembourser et pas l'etat qui devrait une somme bien plus grosse ?
Réponse de le 05/06/2013 à 12:34 :
A peu près du même avis que Coyotte, avec le fait qu'on ignore tt du plan de cession ADIDAS. Si Tapie avait ses conseils autour de lui, sirtt le monde s'est mis d'accord sur un prix ferme et définitif alors Tapie doit accepter les conditions de vente. Sinon cela reviendrait à jouer au loto, demander un arbitrage pour refaire le tirage mais avec ses propres numéros ! Maintenant y avait-il des conditions de revente, de plus-value etc. ? Nul ne le sait.
Réponse de le 05/06/2013 à 14:02 :
peu importe qui a tort ou raison, l'argent est déja évaporé d'un simple clic de souris ....
a écrit le 05/06/2013 à 10:45 :
et si, c'est la partie qui est civile...
Réponse de le 05/06/2013 à 12:54 :
La partie civile se constitue pour avoir accès au dossier. Avec dépôt d'un fond qui est rendu généralement après la procédure.Moins des petits frais accessoires.
a écrit le 05/06/2013 à 10:35 :
Cette affaire d'arbitrage ,c'est la spoliation des biens de Tapie par le Crédit Lyonnais sur vente d'Addidas après avoir mis BTF en faillite le CL cassant le mémorandun signé avec Tapie afin de récupérer toutes les actions des nombreux petits porteurs. Le CDR était d'accord pour l'arbitrage en 2007 et signé en 2008 Il faut savoir que sur le montant accordé a Tapie le CL devait participer a hauteur de 12 millions d'euros ,ce qu'il n'a jamais fait ,personne n'en parle.Il fallait mettre fin a cette casserole socialiste qui commençait par coûter en frais et autres.
Réponse de le 05/06/2013 à 13:42 :
Ah ouais ? Et ça justifie qu'on lui verse 45 millions de préjudice, record historique à comparer à ce qu'on a versé pour des erreurs judiciaires comme celle de Patrick Dills (17 ans de prison et 1 million touché) ? Et ça justifie qu'on passe l'éponge sur les arriérés fiscaux de Nanard ? Vous plaisantez ou vous reprenez des éléments de langage des ringards de l'UMP ?
a écrit le 05/06/2013 à 10:13 :
Fin 2006, l'arrêt de la cour d'appel accordant 301 millios d'euros à BT est cassé pour une futilité. Cela fait 13 ans que la justice française est à l'oeuvre, en vain. Va-t-on remettre le couvert? non, il faut enfin tourner la page Mitterand-Tapie. C'est conforme à la "rupture".
a écrit le 05/06/2013 à 10:12 :
À prof pénible et Ortho :

Vous n'avez que ça à "fer" ?

Pro pénible, sauf erreur, les points de suspension, ce sont trois points et non quatre, suivis d'une espace.

a écrit le 05/06/2013 à 10:03 :
Une arnaque aussi grosse ne peut avoir l'aval que des plus hautes instances gouvernementales.
a écrit le 05/06/2013 à 9:40 :
partie civile avec un "e" final....merci
a écrit le 05/06/2013 à 9:31 :
"Pendant ce temps, le Consortium de réalisation s'est constitué partie civil" civilE s'accorde avec le sujet, "partie", qui est féminin. Les correcteurs sont déjà en vacances ?
Réponse de le 05/06/2013 à 10:16 :
"partie" n'étant pas le sujet dans cette proposition, vous en serez rendu compte...
Réponse de le 05/06/2013 à 11:57 :
@Gram,
Vous vous rendez compte que vous venez de démontrer que vous ne disposez pas de la culture juridique vous autorisant à corriger Ortho tout de même ? A votre décharge, le journaliste non plus n'a guère de culture juridique. Ce n'est pas important cela dit.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :