5.493.200, c'est le nombre exact de fonctionnaires en France

 |   |  401  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Fin 2011, selon une étude de l'Insee, il y avait 5.5 millions de fonctionnaires, soit 20% des emplois en France. Résultat de la politique de "révision générale des politiques publiques", les effectifs de la fonction publique ont diminué de 0,5% par rapport à 2010. Mais si la fonction publique d'Etat a perdu 2% de ses agents, ceux de la fonction publique hospitalière ont progressé de 1,3% et ceux du secteur territorial de 0.3%.

En France, au 31 décembre 2011, la fonction publique emploie très exactement 5.493.200 salariés, parmi lesquels 134.500 bénéficiaires de contrats aidés, c'est ce qui ressort d'une étude publiée par l'Insee. En un an, les effectifs se sont réduits de 0,5 % (- 0,4 % hors contrats aidés). Dans le détail, dans la fonction publique de l'État (FPE), les effectifs diminuent (- 2%), alors qu'ils augmentent dans la fonction publique hospitalière (FPH) (+ 1,3 %) et sont quasiment stables dans la fonction publique territoriale (FPT) (+ 0,3%).

Une baisse des effectifs de 0,5% due à la RGPP

Cette baisse des effectifs de la FPE est la conséquence du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux, décidé dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), adoptée par l'ancienne majorité UMP, et continuée sous une autre forme par l'actuelle majorité : la modernisation de l'action publique (MAP). La réduction des effectifs touche particulièrement les ministères dont certaines missions ont été transférées, dans le cadre de la RGPP, vers des établissements publics à caractère administratif.

>> Lire aussi : Le statut des fonctionnaires s'offre un toilettage

Les ministères de l'Enseignement supérieur et de la Santé particulièrement concernés

C'est le cas du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche avec le transfert de personnels vers les universités qui deviennent progressivement autonomes à partir de 2009. C'est aussi le cas du ministère du Travail, de l'emploi et de la santé (c'était son appellation en 2011) avec le transfert de personnels vers les agences régionales de santé créées en 2010. Dans la FPH, la hausse des effectifs est moins marquée dans les hôpitaux (+ 1,2 %) pour leurs activités sanitaire et médico-sociales que dans les établissements médico-sociaux non rattachés à des centres hospitaliers (+ 2,1%) et notamment dans les établissements publics d'hébergement pour personnes âgées (+ 3,4 %). En particulier, dans ces établissements médicosociaux, les effectifs d'aides-soignants augmentent fortement (+ 5,2 %).

>> Lire aussi : La France, championne du monde de la dépense sociale

En moyenne, un emploi sur cinq en France relève de la fonction publique. En métropole, cette proportion varie selon les régions, de 17% dans les Pays de Loire à 24% en Limousin. Dans les Dom, elle culmine à 32%. Enfin, c'est en Corse que se concentre la part d'agents âgés de 50 ou plus la plus élevée, 32%.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2015 à 0:19 :
Fichez moi toutes ces bonnes femmes à la porte!
a écrit le 17/06/2014 à 12:37 :
Les résultats sont incomplets. Vous ne prenez pas en compte les "assimilés -> assimilés a" ... par le biais de services externes maquillés en associations a lois 1901 ... On peut considérer qu'un nombre "inconnus" de postes ne sont pas pris en compte. Et nous pouvons observer que plus l'intention de résoudre la charge est avancé par ceux-la même qui occupent ces postes et plus ces assos .....
a écrit le 06/01/2014 à 14:53 :
bonjour,
j'ai été étonné du nombre de fonctionnaires au ministère de la culture, je pense avoir mal entendu son nombre. pouvez vous m'éclairer?
merci
a écrit le 06/01/2014 à 14:51 :
bonjour,
j'ai été étonné du nombre de fonctionnaires au ministère de la culture, je pense avoir mal entendu son nombre. pouvez vous m'éclairer?
merci
a écrit le 01/11/2013 à 10:53 :
5.5 millions auxquels il faut avoir le courage de rajouter les salariés des entreprises publiques (SNCF, RATP, Banque de France...) et ceux des associations qui ne vivent que par les subventions publiques...
Réponse de le 11/11/2013 à 3:41 :
Aaah, les habituels poncifs ignorants et simplistes.
On ne se lasse décidément pas de la connerie de ce pays et de ses habitants qui pataugent dans l'aveuglement idéologique et se répandent en âneries sur le net, sans rien comprendre pourtant du monde qui les entoure.
Réponse de le 27/11/2013 à 11:41 :
Les salariés des entreprises publiques sont de droit privé, la banque de France n'est pas une entreprise, les associations financées par l'Etat sont à but non lucratif, heuresement qu'on les aide vous en avez jamais marre de dire des c******** ?
a écrit le 10/10/2013 à 19:19 :
6 millions en France!!,
2 millions aux Usa pour 350 millions d Habitants
Pour etre au niveau de la France il en faudrait 36 millions, voila j ai réglé le chomage aux Usa
Réponse de le 15/01/2015 à 17:19 :
2000000 au niveau fédéral ,sans la poste, mais les états Unis compte 50 états et chacun a sa propre administration ! rien que pour la Californie 200000 de plus .et puis y a t'il des hôpitaux publics aux US ? Quant à avoir une assurance maladie je vous souhaite bien du plaisir .
a écrit le 05/09/2013 à 18:48 :
Des doublons, des triplons, aucune évaluation, des dépenses dans tous les sens sans aucune mesure de l'efficacité (la formation professionnelle par exemple). Avec le rétablissement de la clause de compétence générale pour chaque collectivité publique: Etat, Région, Département, Commune cela devrait continuer encore...et encore...


"La Cour des comptes a rendu public, le 11 juillet 2013, un rapport sur l?organisation territoriale de l?État. La Cour invite les pouvoirs publics à faire évoluer en profondeur l?organisation de l?État sur le territoire afin de répondre aux évolutions économiques et sociales. Cette organisation comprend les services déconcentrés des ministères et les opérateurs qui en dépendent. La Cour formule des orientations et recommandations visant notamment à simplifier et adapter cette organisation, en lui donnant une plus grande cohérence et une meilleure efficacité.

http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/L-organisation-territoriale-de-l-Etat
a écrit le 05/09/2013 à 16:56 :
Important : dans la plupart des pays, s'il faut changer une ampoule, réparer un lampadaire ou reboucher des trous sur la route, ce sont des fonctionnaires qui le font. En France, la plupart des tâches sont sous-traités, ce qui induit des frais considérables.
En plus des fonctionnaires qu'il faut payer 22% de plus que dans le privé...(rapport de la court des comptes)
Réponse de le 15/01/2015 à 17:15 :
allez voir le salaire d'un pilote d'une entreprise privée et celle d'un pilote de l'armée de l'air et nous verrons en faveur de qui penchera la balance.
a écrit le 23/08/2013 à 14:15 :
Bonjours,
Maintenant qu'on a bien supprimé le nombre des "fonctionnaires" (autant au niveau hospitalier, police, militaire...) il serait temps de commencer à supprimer des poste du haut de la pyramide! Qu'en allons nous commencer à supprimer des postes d'élus qui ne servent à rien? Quand on voit le nombre de politicien (sénat assemblée nationale, ministres...) toutes ces personnes qui finalement nous coute extrêmement cher et qui finalement cherche plus de moyen de détourner l'argent à leurs profit qu'a celui de leur peuple. A l'origine je pensais que le capitalisme ressemblais à une pyramide et non un sablier. Aujourd'hui on a l'impression qu'il existe plus de patronat et de chômeur que de travailleur "intermédiaire et du bas de l?échelle"!
a écrit le 01/08/2013 à 14:04 :
VOILA où réaliser des VRAIES économies et pas des emplâtres sur des jambes de bois comme en abuse le Gouvernement! Il y a 30% de fonctionnaires en plus en France qu'en Allemagne quand notre voisin compte 20% d'habitants en plus. Autre "particularité franco-française", la France compte PLUS de communes que l'ensemble des autres pays européens! De solides dégraissements dans ces domaines représente des colossales ECONOMIES PERRENNES !!!!
a écrit le 31/07/2013 à 9:07 :
Le seul vrai "objectif "de FH ,c'est de" durer " le plus longtemps possible et même d'être réélu Alors il ménage tous ceux qui ont contribué à son élection , notamment les fonctionnaires et assimilés , + une partie des retraités ex fonctionnaires La France , il s'en moque !
Réponse de le 17/10/2013 à 14:48 :
Si l'on considère les catégories socioprofessionnelles, M. Hollande est en tête dans les professions libérales et chez les cadres (52 %), les professions intermédiaires (61 %), les employés (57 %) et les ouvriers (58 %). Il est en revanche second chez les retraités (43 %) et, surtout, chez les artisans, commerçants et chefs d'entreprise (30 %)
a écrit le 30/07/2013 à 12:42 :
Ce chiffre tient-il compte de tous les acteurs dépendant directement de fonds publics tels agents de la CQ, et autres employés d'agences (pole emploi..)? quid des médecins, notaires ? Qu'en est-il également des salariés des grands groupes d'armement ou de nucléaire dont les contrats sont négociés par l'état français lorsque la France n'est pas le seul client?
a écrit le 30/07/2013 à 8:42 :
Plus 4 millions de retraités fonctionnaires. Faîtes le compte.
a écrit le 28/07/2013 à 17:45 :
Dès qu'une entreprise privée est dans la mouise, elle demande de l'aide à l'Etat "sauveur" , qui paye ? les contribuables . En fin de compte, c'est mieux de taper sur son voisin le fonctionnaire.
Réponse de le 05/09/2013 à 17:02 :
Quelle idée ! Manifestement vous ne connaissez pas le domaine !
Quand une entreprise est "dans la mouise", elle ne dispose d'aucune aide de l'état (à part une dizaine d'entreprises dites "stratégiques", genre militaire, aviation, etc...). Le patron, pratiquement toujours caution personnelle, paie de lui-même et finit ruiné. Il doit demander l'autorisation au tribunal de commerce de fermer sa boite. Ce n'est pas toujours accepté, et dans ce cas la descente aux enfers continue pour lui. Il est obligé de continuer à travailler, c'est la loi !! Il n'a pas le droit au chômage une fois que tout est fini.
Dans tous les pays les patrons sont considérés comme des héros, en France on les enterre en oubliant que sans eux, la France n'a pas d'argent.
a écrit le 28/07/2013 à 17:31 :
Sans changement radical politique, ce pays est contre un mur... Tous ces fonctionnaires votent a gauche toute... Le pays est donc coince... Moi qui travaillait dans le prive, je me suis barre de France... On y vit beaucoup mieux et on ne se fait pas déplumer par l'état tyran Francais. En bonus, on n'a pas de têtus bolcheviques autour de soit ce qui est fort appréciable mentalement...
Réponse de le 29/07/2013 à 14:21 :
c' est vous qui avez de la chance d' avoir pu vous trouver dans le prive et non le contraire et vous avez de la chance d' avoir pu vous "barrer" comme vous le dites car dans le public c' est le ministre de tutelle qui décide si vous avez le droit de partir et si vous passez outre vous pouvez perdre tous vos points de retraite acquis , ce qui est un "avantage" dont vous n' auriez certainement pas voulu -- de plus en cas d' atteintes au droit du travail dans le public la loi de 2000-2002 sur le harcèlement a inverse la charge de la preuve ,ce qui' est pas le cas dans le prive
autant dire que les fameux avantages du secteur public dit "protégé" sont imaginaires et e les agents du public y sont même en grand danger , n' ayant plus aucune défense juridique en cas d' agressions grave
vous avez donc de la chance de ne pas vous y trouver et non l' inverse

maintenant pourquoi rentre t' on dans le secteur public ?
parce que le prive veut conserver son gâteau et ne veut plus recruter - et cela en France dure depuis trente ans
la capitaine du bateau croit pouvoir naviguer seul et veut jeter son equipage à la mer
nous assistons à une immense comédie depuis des années - en fait les critères d'embauche officiels retenus et édites par le patronat français sont scandaleux car nous assistons à un patronat ringard ne voulant prendre aucun risque de pour permettre l' entrée en lice de la jeunesse -
nous voyons ainsi partout depuis des années fleurir das annonces exigeant des le départ une ' expérience de plusieurs années avec des diplômes exorbitants et souvent sans rapport avec les taches demandées comme conditions préalable d' embauche -

je me suis donc demande par quel miracle en France , comment et où ces jeunes pouvaient arriver à commencer quelque part ?
Aux USA , on vous prend à l' essai sans conditions et on vous vire quinze jours après si cela ne va pas mais au moins le premier salarié a sa chance

la pays de vieux veut conserver son gâteau et ne veut pas de sa jeunesse
nous en avons aussi marre des artisans de luxe avec leur 4/4 et leur piscine qui ne veulent pas embaucher de jeunes
enfin qui est rentable et qui ne l' est pas ? certains travailleurs du prive se croient eux mêmes rentables et font courir le bruit que les agents du public sont incompétents et non rentables alors que si tout arrivait à être privatisé à l' americaine ( chiche !) ce sont peut être les anciens travailleurs du public qui les prendraient à leur propre jeu et les vireraient à leur tout par leur compétence mais cette confrontation qui serait amusante sur ce terrain n" aura bien entendu jamais lieu en France , car ceux qui attaquant le public veulent conserver en France leur gâteau et ne voudraient en aucun cas une privatisation totale à l' américaine
Réponse de le 18/08/2013 à 11:28 :
YES, complètement d'accord.
a écrit le 28/07/2013 à 17:16 :
On se plaint des fonctionnaires, mais on est bien content d'en profiter (école publique, hôpitaux publics, pompiers, commissariat de proximité, gendarmes, la Poste en voie de privatisation bientôt le courrier sera distribué par le supermaché du coin, adieu france télécom et bonjour à orange on voit les service de maintenance loin d'être gratuit , erdf à moitié privatisé on verra la hausse des tarifs, les mairies pour les célébrations des mariages homo en prime, trésor public celui-là on pourrait s'en passer ben non alors, il faut bien que l'argent rentre pour le besoin de l'assistanat, la sécurité sociale, les allocations familiales,l'entretien des routes délabrées maintenant, la suppression de la DDE on voit ce que cela donne en cas d'intempéries, la SNCF où les voies ferrées sont entretenues pas le privé...) . Ben oui laissez tout au privé, on verra la suite.
Réponse de le 28/07/2013 à 17:35 :
On ne parle pas de les supprimer mais de le rationaliser. L'Etat Francais ne peut plus s'offrir une telle disproportion.
Réponse de le 28/07/2013 à 18:09 :
En parlant de DDE, pourquoi l'Etat laisse certains "spécialistes" de la DDE à ne rien faire dans un bureau plutôt que de les envoyer dans un autre ministère (ah oui, pour qu'ils puissent avoir leur retraite et ne pas avoir de conflit social (l'histoire de 3 propositions d'emploi n'est donc pas appliquée...).
Réponse de le 28/07/2013 à 19:22 :
effectivement, il n'y a aucun management, chacun reste à sa place même s'il n'a rien à faire, piire, il cherche à se rendre incontournable en emm... le citoyen. j'ai eu affaire à la DDE pour un permis de construire, une horreur ! "les textes ont encore changé, on prend 3 mois de plus pour donner une réponse, et si vous n'êtes pas content, votre dossier va passer sous la pile.." et je passe le reste, une caricature de la mauvaise administration...
Réponse de le 28/07/2013 à 19:29 :
à ben oui : le problème majeur est que ces services publics ne sont pas du tout gratuits, c'est le contribuable qui paye !!!! il faut le rabacher à l'infini pour arrêter cette manipulation et mensonges. Et en plus la dépense publique alimente la dette qui ne vient que du public : état collectivités, sécu, Et on a le record de dépense publique inefficace, effectifs pléthoriques et désorganisés, dirigés par les syndicats, ces annexes des partis politiques. donc il vaut mieux payer un certain prix au privé que 3 fois plus cher via ces dépense publiques innombrables, exponentielles, non maitrisées : un système à minima, totalement improductif, le gouffre qui tue l'emploi par les impôts et taxes record mondial !!! le public c'est le cancer de l'économie, et les services sont en baisse avec augmentation permanentes des coûts et de la masse salariale pour 35h max de présence !!!
Réponse de le 08/08/2013 à 14:50 :
Une DDE qui donne un permis de construire ? Etonnant vu que normalement c'est la mairie, vous vouliez construire une route ?
Le ministère de l'équipement, c'est 60 000 personnes. Les effectifs ont été taillés en pièces par les différents ministres. Ah au fait vous saurez que la France est un des pays les mieux équipés en route (au grand dame du fret ferroviaire d'ailleurs), ce qui est dû notamment à l'expertise en la matière de notre pays. Le plus vieux corps d'ingénieur est justement celui des routes, autrement dit celui des ponts et chaussées créé sous Louis XIV. Il a pas trop mal fait son boulot non ?
Réponse de le 05/09/2013 à 17:07 :
On est bien content d'en profiter ??? C'est une plaisanterie ?
Rien ne marche et tout est cher. Les fonctionnaires sont payés 20% de plus que dans le privé et sont 40% moins productifs. Dès que c'est "public" ça ne marche pas. Par exemple, l'école publique coûte 5000 euros / an / éleve, seulement 3500 euros / an/élève dans le privé. Avec la différence de niveau que l'on connait tous.
La poste ferme ses bureaux à la campagne les uns après les autres et explique qu'avec le privé, les bureaux seront fermés !! Il se moque de vous. Ils sont toujours fermés. 1 millions de colis sont volés chaque année. Bref, c'est TOUT pourri. Et ça vous plait ?? Vous êtes vraiment naif...
Réponse de le 03/10/2013 à 21:35 :
" Par exemple, l'école publique coûte 5000 euros / an / éleve, seulement 3500 euros / an/élève dans le privé." Imbécile... Bien sûr que c'est faux : les enseignants du privé sont payé aussi par l'Etat, même s'ils ne sont pas fonctionnaires au sens propre du terme. La Poste n'est plus publique mais privée, donc votre exemple est ridicule.
Et les fonctionnaires payés 20% de plus ?! 40% moins productifs ? Par rapport à qui ? à quoi ?
Réponse de le 11/11/2013 à 3:49 :
@ferlemm

A vous lire, on se demande qui, ici, est naïf.
Vous ne savez manifestement pas de quoi vous parlez et ne faites que ressassez vos fantasmes. Mais après-tout, si vous vous plaisez dans votre monde imaginaire, c'est votre problème.
a écrit le 28/07/2013 à 14:20 :
la cour des comptes ne cesse d'illustrer les lacunes énormes, un manque de pilotage et d'arbitrages, des gabegies à l'infini, mais aucune obligation de s'adapter, tout continue comme avant. il n'y a aucune gestion dans le domaine public et politique, aucune mesure d'efficacité, toujours plus de moyens, pas de paye au mérite : prévu dans les textes via les échelons mais l'autogestion syndicale a tout laminé, le management suit, tout cadre qui voudrait encourager l'efficacité se fait remettre en place par les sydicats et désavoué par la hiérarchie...aucune mlesure d'efficacité des dépenses, on saupoudre, on en rajoute, on fait plaisir à l'élu.... une vraie gabegie dont on a le record de niveau européen et avec un système inqualifiable, le trou noir de la dépense qui nous coûte notre dette colossale qui nous détruit tous les jours ... comment s'en sortir ? ils tiennent tous les leviers et saignent le privé pour se financer leurs confort et gabegie totale !!! est ce que les américains pourraient revenir nous libérer de cette dictature politico-administrative désastreuse ???
Réponse de le 28/07/2013 à 19:19 :
bien d'accord, ce sont les 2 lacunes majeures, si la fonction publique et l'état (assemblée, élus, ministres..) pilotaient avec de vrais objectifs, avec réactivité et adaptation permanente de l'organisation et avec un vrai management, le coût du secteur public global serait d'un tiers inférieur et avec de tés bons résultats, on en est à une année lumière, on n'est pas dans les pays nordiques ... hélas, à nos dépends !
Réponse de le 29/01/2014 à 15:09 :
certe
a écrit le 28/07/2013 à 13:41 :
faire comme en suéde, de grosses réformes pour être performant, supprimer les fonctionnaires, un seul régime de travail et de retraite, et ça repart comme aussi au québec qui a fait 20% de gains sur le public, la finlande... et avec de bien meilleurs résultats que nous malgré notre armée de fonctionnaires !!! mais il faudrait piloter par les objectifs, les résultats, toute une révolution au pays de Kafka !!!
Réponse de le 28/07/2013 à 14:04 :
on a une armée d'enseignants, or en finalnde le coût par élève est 30% inférieur, et j'ai entendu que la tadijikistan a moins d'illétréisme qu'en france !!!! la honte absolue !!! ce n'est pas un problème de moyens mais d'efficacité de capacité de remise en cause, de mesure de performance et paye au mérité, vocabulaire totalement incompréhensible par nos fonctionnaires !!! une usine de la médiocrité et de la dépense qui est le cancer de l'économie par les coûts, et donc impôts et taxes, et pas un politique pour faire le ménage, réorganiser, manager !!!! un tonneau des danaides inefficace et incontrolé !!
Réponse de le 11/11/2013 à 3:50 :
"et j'ai entendu"

Au café du commerce, comme d'habitude ?
a écrit le 28/07/2013 à 8:10 :
Il y a un déficit chronique d'agents de l?État. Par contre, il y a bien trop de fonctionnaire en collectivité territoriale suite aux transferts de compétence.
Réponse de le 28/07/2013 à 13:45 :
il n'y a pas de déficit d'effectifs, il y a un énorme besoin de rationaliser les organisatiuons, supprimer les doublons, travailler sur l'efficacité !!! j'ai lu récemment qu'un préfet doit lire at appliquer 80 000 page sde directives par an !!! notre code du travail fait 11000 articles quand celui de la suisse en fait 54 !!! on est le pays de l'intellectualisation des problèmes, des textes pléthoriques et inappliqués, il faut faire simple et efficace et on aura partout 30% d'effectifs de trop dans le public, d'où des économies trés salutaires pour la compétitivité (baisses des charges et impôts) !!!
Réponse de le 28/07/2013 à 13:48 :

C EST LA PURE VERITE...§.MALGRE LES TECHNOLOGIES NOUVELLES LE PERSONNEL DANS NOS MAIRIES NE CESSENT D AUGMENTER §!!! comme nos impots
Réponse de le 28/07/2013 à 14:09 :
100% d'accord, alors que les entreprises ont fait plus de 50% de gains dans les services administratifs par l'informatique, la justice et autres services se plaignent et recrutent !!! mais vous avez vu l'épaisseur de leurs dossiers papier ????? l'informatique n'a pas encore pénétré ce milieu fermé et suffisant !! au moins 50% de gains si on rationalise. il y a vraiment 2 france : celle du privé qui produit la richesse et s?adapte au quotidien, et le monde politico_administratif qui est encore à l'age de glace, ne pilote et ne manage rien, roue libre à tous les étages, 35h, pas d'obligation de résultats, pas de culture client mais d'usager, un gouffre financier qui ruine le pays !!! problème : même combat avec les politiques, pas touche au mille feuille...la faillite se poursuit à cause deux !!!
a écrit le 27/07/2013 à 17:15 :
Tiens, on en apprend tous les jours. Qu'est-ce que c'est que ces "établissements publics à caractère administratif" dont les employés ne sont pas des fonctionnaires ? Encore une invention de notre administration créative ?
Réponse de le 27/07/2013 à 19:38 :
L'Etat peut avoir intérêt a recruter des employés de droit privé (donc licencieables et sans retraite du public) plutôt que des fonctionnaires. Cela lui permet aussi de recruter de façon plus souple qu'en passant par des concours, notamment des profils spécifiques.
Réponse de le 28/07/2013 à 9:26 :
Il n'y a pas besoin de structure spécifique pour cela. La DGA (délégation générale à l'armement) par exemple emploie de nombreux civils contractuels.
Réponse de le 08/08/2013 à 14:53 :
Certaines écoles sont sous ce statut, il me semble que c'est le cas des Ponts et Chaussées.
a écrit le 27/07/2013 à 16:30 :
Bah, de toute façon, il ne reste plus que de l'emploi public en France, soit : 1. Les fonctionnaires ; 2. Les contractuels du public ; 3. Les entreprises qui vivent des contrats publics ; 4. Les entreprises qui vivent des subventions publiques et des aides d'Etats (dont les banques qui sont à plusieurs reprises sauvées par les Etats à coup de centaine et de centaine de milliards) ; 4. Le secteur médical et pharmaceutique privé qui vit des remboursements de la sécu ; 5. Le reste qui vit de la consommation des quatre précédents plus des revenus de l'assistanat qui provient lui aussi de l'Etat.
Réponse de le 28/07/2013 à 11:17 :
+1000
Réponse de le 28/07/2013 à 13:39 :
petite erreur, si vous dites vrai, alors d'où vient l'argent ???? il provient du secteur privé qui produit la richesse que le public dépense en créant la dette qui n'est que publique !! halte à la désinformation et bourrage de crâne, si on gérait bien le domaine public, on aurait au moins 30% de gains qu'on pourrait affecter à l'aide au privé pour booster l'emploi et le développement !!! et on aurait sans doute 3% de croissance et un excédent commercial qui permettrait de rembourser la dette !!!! un peu de logique de gestion et ça repart !!
Réponse de le 28/07/2013 à 14:24 :
100 ù d'accord, on n'arréte pas de nous bassiner avec la générosité de l'argent public et son système, comme s'il provenait d'une corne d'abondance !!! c'est le privé et le contibuable qui payent !!! le secteur public n'est qu'un service de redistribution de l'argent des autres !!! le notre !! ex : si on applique le modèle suédois, on passe de 120 000 employés en france à 8000 !!! et donc on a le record du coût de collecte de l'impôt d'europe, car il faut payer tous ces fonctionnaire sau passage, et qui n'arretent pas d'inventer de nouvelles règles pointillistes et inefficaces, au lieu de faire simple !!! on est dans la russie d'avant Gorbatchev !!! on tue l'énorme potentiel de la france par cette machine infernale !!!
Réponse de le 28/07/2013 à 14:33 :
L'argent provient simplement du crédit, d'où l'endettement de l'Etat (mais aussi la création monétaire par cette voie). Mais à qui profite le crime ? Au créancier (les banques en gros) ou au débiteur ? Encore une fois, le secteur privé vit de l'argent public.
Réponse de le 29/07/2013 à 11:25 :
raisonnement falacieux : effectivement on vit à crédit la dette explose mais encore une fois le public ne produit pas de richesse, il ne fait que dépenser la richesse qui est produite par le privé. Si on supprime le privé, le public est à sec !!! d'où l'utilité de s'attaquer aux vrais problèmes plutôt que la fuite en avant à chercher des boucs émissaires : si on supprime les au moins 30% de dépense publique improductive, on baisse les impôts et taxes, donc augmentation du pouvoir d'achat et développement de l'emploi et autant de finances pour aider les pme, le poumon de l'emploi !!! c'est ça la priorité évidente et absolument majeure qui est entravée par la gestion des privilèges, régimes spéciaux... des politiques et du monde public qui protège sons paradis sur le dos du privé qui est encore plus taxé et imposé et donc on tue encore plus l'emploi....
Réponse de le 29/07/2013 à 11:29 :
ça c'est la théorie de ceux qui veulent protéger leurs avantages en crachant sur le privé, mais il n'y a pas de corne d'abondance dans le public, c'est le privé qui finance même s'il est aidé par la finance du vide qu'est l'augmentation de la dette, car c'est le secteur de la vraie vie, le privé, le contribuable qui payent les intérets de la dette et la dette !! on a déjà remboursé le montant de la dette rien qu'en intérêt !!!! le privé est une charge, il ne fait que dépenser l'argent qu'il prend aux autres !!!!!! il n'y a qu'en france qu'on a encore des raisonnements pareils qui n'existent même plus en russie !!!
Réponse de le 08/08/2013 à 14:56 :
Le public ne crée pas de richesses ? L'éducation de vos mômes c'est pas une richesse ? Les hôpitaux ne servent à rien ? Les routes sont inutiles ? La police est superflue ?

En fait, pour vous tant qu'il n'y a pas écrit "chiffre d'affaires" et "rentabilité", il n'y a pas d'activité. Malheureusement pour vous, la réalité est un peu plus compliquée...
Réponse de le 08/08/2013 à 14:58 :
Le public ne produit rien... Les hôpitaux ne servent à rien ? L'éducation de vos mômes est superflue ? Les routes sont inutiles ? La recherche publique ne trouve rien ? la police est à supprimer ?

Pour vous, tant qu'il n'y a pas de chiffre d'affaires, l'activité n'existe pas. Malheureusement pour vous la vérité est un peu plus complexe...
Réponse de le 11/11/2013 à 3:56 :
@ à tout faux

La Suède aux prétendus 8000 fonctionnaires, c'est bien ce pays qui a 55 millions d'habitants de moins que la France, concentrés par ailleurs en grande majorité dans la partie sud du pays ?
Et le "privé" que vous fantasmez, vous pensez qu'il le prend d'où, l'argent qu'il gagne ? Vous croyez que "l'argent public" dort sous les matelas ? Désolé si je fissure vos fantasmes, mais il sert faire tourner l'économie. Vous n'en avez même pas conscience et en conséquence racontez n'importe quoi.

Allez, ça ne donne même pas envie de discuter ici, tant s'étalent les clichés, raisonnements fallacieux et stupidités du café du commerce dans ces commentaires. C'est désespérant. Pauvre France.
a écrit le 27/07/2013 à 14:21 :
A DEGAGER!!!!!!!!!
les engraisseurs sur les autres!!!
Réponse de le 28/07/2013 à 8:11 :
K's ki dit ?
Réponse de le 28/07/2013 à 14:28 :
elle dit qu'il faut dégager ces énormes bataillons de fonctionnaires et assimimlés qui vivent grassement sur le dos du privé, artisans, indépendants qui eux tavaillent 70h/s pour une retraite de misère !!! mais ce cosnt les fonctionnaires qui vont être augmentés alors qu'ils ont 4% d'augmentation de salaire par an contre 1% dans le privé, et 1700e de retraite par an contre 1100e pour le privé (source cour des comptes) alors que les indépendant ont fait deux vies de travail par rapport aux fonctionnaires qui n'ont aucune pression ni aucune obligation de résultats !!!! marre de payer des impôts pour un tel système qui tue l'emploi tous les jours par les impôts et taxes qu'il génère !!
Réponse de le 03/10/2013 à 21:41 :
Bin voyons. Je serais bien content d'avoir 4% par an alors qu'il y a le gel des barèmes depuis 2010 et que c'était une augmentation de même pas 1 % cette année-là. Et les artisans qui ne recrutent jamais pour gagner plus, qui ne veulent pas partager, et qui se retrouvent en liquidation judiciaire avec effacement de leurs impôts qui au final seront payés par leurs confrères ?... Ah oui, mais ça vous n'en parlez pas !
a écrit le 27/07/2013 à 12:48 :
non seulement on a le record de fonctionnaires et de services délégués mais aussi le record de dépenses !! ce qui asphixie totalement l'économie et les finances publiques, plombe le pouvoir d'achat et les charges par les impôts et taxes....il serait temps de s'attaquer à la rationalisation et performance de ce monstre afin de faire les économies qui permettraient de financer la relance, au lieu de continuer à s'endetter pour financer l'inefficacité et les résultats en chute libre ...
Réponse de le 28/07/2013 à 14:29 :
+ 10000000000000000000000000
a écrit le 27/07/2013 à 12:24 :
pléthore des services redondants et gabegie de la dépense, aucune mesure de performance, il y a au moins 30% de gains possible stout en apportant de meilleurs résultats, mais le monstre continue d'augmenter la dépense, indice bloqué mais les échelons et primes donnent 4% d'augmentation de salaires...et la masse salariale augmente...en finlande, le coûts par élève est de 30% inférieur tout en ayant la 3eme place en résultats contre 22eme en france .... que fait le gouvernement, il améliore la performance et le mérite pour baisser la dépense pour coller aux meilleurs ? non, il supprime le mérite et recrute.....le désastre de l'absence de toute gestion dans le monde politique et public, le cancer de la france qui détruit toute la richesse créée par le privé pour financer ce tonneau des danaides....c'est "l?exception culturelle française" qui devient le musée planétaire de la gabegie...
Réponse de le 27/07/2013 à 12:43 :
C'est 10% par an d'augmentation de salaire!!! 35 567? / mois sans payer d?impôt bien sûr. bon allez, je parts aux Maldives....et énervez-vous bien en vous montant le bourrichon entre vous.
Réponse de le 28/07/2013 à 13:36 :
toujours le déni de réalité, eh oui, la dette c'est la dépense publique, avec 3 composantes : état, collectivités locales, sécu mais à cause des régimes spéciaux que la sécu est obligée de renflouer, et effectivement une organisation qui n'a pas évolué depuis Kafka !
a écrit le 27/07/2013 à 12:05 :
Là ou l'Etat m'étonne c'est qu'il sait exactement combien de fonctionnaire il paie. Par contre il ne doit pas savoir combien de fonctionnaire travaillent.
Réponse de le 27/07/2013 à 16:45 :
j'en rigole tellement vrai...
a écrit le 27/07/2013 à 6:11 :
Voilà un rapport dans la pure tradition française dans lequel le personnel des agences ou instituts est dans cette politique de l'information tronquée, plus politique qu'économique car sur le fond le seul juge de paix est le coût des personnels dépendants directement ou indirectement de l'Etat, une phrase, montre toute cette ambiguité d'une information honnête pour le contribuable:
"La réduction des effectifs touche particulièrement les ministères dont certaines missions ont été transférées, dans le cadre de la RGPP, vers des établissements publics à caractère administratif".
autre point le rapport de l'IGF qui montre le mensonge politique de la RGPP car les dépenses sous le précédent gouvernement ont explosé:
RAPPORT DE L?INPECTION GENERALE DES FINANCES
Dans ce rapport commandé par le gouvernement Fillon à l'été 2011, l'Inspection générale des Finances (IGF) fustige un phénomène qui "s'est développé sans stratégie d'ensemble" et se révèle "inflationniste en termes de moyens humains et financiers".
Leurs moyens financiers, c'est-à-dire les crédits budgétaires et les ressources fiscales qui leur sont affectées (10 milliards environ), sont équivalents à 50 milliards d'euros, en augmentation de "15% entre 2007 et 2012". Cela représente "une croissance quatre fois plus rapide que celle des moyens de l'Etat", insiste l'IGF.
Quant aux effectifs, l'augmentation est à l'avenant: +6% dans ces agences sur la même période, contre -6% dans l'ensemble de la fonction publique.
Pour ce qui est du gouvernement actuel nous avons une EXPLOSION des dépenses hors budget, l'INSEE est une machine tenue par des formations identiques à celles de nos politiciens on ne peut pas sur des sujets aussi importants laisser cette institution politico administrative publier ce type d'information sans qu'elle soit validée par un institut privé.
L'information tronquée a encore de beaux jours devant elle, la France montre une nlle fois son rang de république bananière

Réponse de le 27/07/2013 à 12:08 :
100% d'accord, trés bonne analyse, ce qui compte c'est le coûts total pour le contribuable et les simples comparaisons avec les autres pays européens montrent qu'on est trés supérieur en effectifs, en dépense de fonctionnement et investissement, et ce pour des résultats en berne ( le seul coût n'est pas suffisant, c'est la performance qu'il faut mesurer)
a écrit le 27/07/2013 à 5:05 :
Lorsque la france sera sous tutelle du fmi et de la bce ( ce qu'elle merite ), ca fera du monde dans la rue...bref : on france on sacrifie l'innovation et on matraque le secteur prive au benefice des depenses sociales et de la fonction publique...créer votre boite, bam vous payez, travailler dans le prive bam que des desavantages, ( jour de carence, cotisation )et cotiser et cotiser pour finalement vivre avec un smic...on va droit dans le mur..le nombre de defaillances d'entreprises explose, le chomage augmente ...qui va financer le modèle ( le gouffre sans fond ) francais ? Parce que les enarques pensent emprunter indefiniment sur les marches ? Que vont faire les creanciers en cas de defaillance de la france ? Mais chut : le parti socialiste l'affirme : la crise est finie...
Réponse de le 27/07/2013 à 13:47 :
Pour l'instant le SMIC c'est dans quelques mois pour les fonctionnaires de catégorie C. Dommage pour eux qu'on ait décidé de les augmenter, ils auraient pu porter plainte contre l'état et obtenir des dommages et intérets...
Allez donc bosser dans le public, les concours sont ouverts à tout le monde. Mais attention : bam plus de RTT, bam heures supp non payées, bam plus de mutuelle payée, bam plus de 13ème mois, bam muté à 800Km de chez vous, bam début de carrière à 1000? en gros, bam comme vous dites...
Tellement de bam qu'on n'arrive même plus à recruter d'enseignants, pourtant un "métier en or" non ?
Réponse de le 27/07/2013 à 16:13 :
S'il y avait plus de résultats, il y aurait moins de fonctionnaires et peut-être seraient-ils mieux payés. Je ne dit pas que c'est une généralité, mais il y a nombre d'exemples qui prouve que certains coûtent cher pour 0 résultats. Je me rappelle d'un maire qui s'indignait d'un service (en faite deux, le service régional et de l'état, qui en faite faisait la même chose, déjà un doublon, super ...) qui coûtait 30 millions d? / an pour redistribuer 20 millions d'? de prêts aux entreprises.

Où cette jeune qui dégoûtée par le service publique où elle travaillait avait sortie ce livre "Comment travailler 35 heures ... par mois", ou elle dénonce les gens payé à rien faire, absolument pas productifs ect ...

Il ne faut pas s'étonner à force, que les gens soient exaspérés par les fonctionnaires lorsque l'on voit la mise en lumière de certains service, que l'on paie pour qu'ils glandent !
a écrit le 27/07/2013 à 1:07 :
et si on supprimé le Sénat ( qui ne sert strictement a rien ) et qu'on réduiré le nombre de députés on ferait déjà pas mal d'économie et si en plus on réduiré les planqués dans les préfectures et sous préfectures ,ça ferait un max d'économie ,et les retraités de fonctionnaires qui viennent dans les Dom Tom pour avoir une retraite Indexé en moyenne a 1'75% ça aussi ça ferait pal mal d'économie !!!
Réponse de le 27/07/2013 à 7:48 :
et il y en tellement d'autres, de bonnes idées(retraites accordées aux personnes n'ayant jamais travaillé et cotisé en France, etc, etc la liste est loin d'être exhaustive, suffirait de se pencher sur les dépenses inutiles, les gaspillages en tous genres(associations en tous genres, justement!), de ces faits multiples ressortiraient qu'il y a assez d'argent...même pour LES RETRAITES, et pour du BOULOT ! Gestion moribonde et surtout flamboyante" dans les mauvais sens du terme, évidemment, et l'on se retrouve dans ce cas précis, c'est à dire le souk" !
a écrit le 26/07/2013 à 23:46 :
Le nombre de fonctionnaires en France est celui des personnes sous ce statut, mais la majorité des fonctionnaire assurent des fonctions qui pourraient être assurée par le secteur privé : enseignement et santé notamment et pas seulement, et c'est ainsi dans la plupart des pays. Par contre les activité régaliennes de Police, Justice, Finances, Administration générale et Armées sont assurées en France par seulement 500 000 agents, c'est tout. 1/2 million d'agents pour les seules fonctions régaliennes c'est peu et bien moins qu'à l'étranger, Allemagne notamment : il faut comparer des choses comparables. La grande extension du secteur public en France est un choix de société qui peut être discuté, mais cette extension du secteur public dans des domaines non régaliens va de pair avec une sous-administration du pays, et la dissimule. Cette sous-admistration s'aggrave chaque année et atteint aussi maintenant les forces de Sécurité (police et armées ).
Réponse de le 27/07/2013 à 2:50 :
Bonjour Enric, je vous remercie pour cet éclairage. En effet il n'y a pas de débat en France sur le modèle de société. On ne dans un moule que l'on ne peut pas remettre en question. Le vrai choix de société est dans un débat entre libéralisme (inexistant en France) et démocratie sociale prônée par les partis conservateurs PS, UMP et même le FN. Quoiqu'il en soit, dans les deux cas, les fonctions régaliennes ne peuvent être bradées. Il faut rogner sur les autres secteurs de la fonction publique en les libéralisant et en réorganisant le territoire.
Réponse de le 27/07/2013 à 9:43 :
En réalité le ratio des fonctions régaliennes en France rapportées au PIB est dans la moyenne de l'OCDE. Par contre cela masque une grande disparité entre fonctions : nous nous payons le luxe de la dissuasion avec 2 points de PIB pour la défense (score le plus élevé d'Europe avec UK) et nous avons par contre "une justice mexicaine" avec un état de nos prisons dénoncé par les instances internationales.
Pour les autres fonctions il y a lieu me semble-t-il de reconstituer des budgets annexes pour bien identifier les livrables et leur coût : ainsi l'école publique ne doit pas être gratuite mais remboursée par un chèque scolaire normé comme l'école privée...on verrait alors que le tarif de l'année-élève du primaire est inférieur à la moyenne de l'OCDE (et très inférieur aux pays qui ont privatisé le secteur comme les US) alors que le même tarif pour le secondaire est au-dessus de la moyenne et en particulier au-dessus des pays comme la Suède et la Finlande qui ont de meilleurs résultats qualitatifs que nous...
Donc si on se mettait à gérer un peu en mettant les idéologies politiques au vestiaire, on progresserait dans la connaissance du réel et l'élaboration des plans d'action qui devraient s'en déduire...
Réponse de le 27/07/2013 à 10:37 :
Intéressant ! de nombreux rapports ont fait état de sureffectifs dans la fonction publique (un rapport établi sous le précédent gouvernement prétend que l'on pourrait économiser au moins 50000 fonctionnaires, ce qui n'est pas rien). Chiffre confirmé par la ratio très défavorable nbre de fonctionnaires/ population par rapport à d'autres pays. Question : où sont les sureffectifs ? Où y-a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Réponse de le 28/07/2013 à 12:28 :
Ce sont les procédures qu'il faut revoir pour éviter de devoir recruter des gens qui certes sont loin de ne rien faire: il y a tout un tas de choses inutiles ou rendues trop complexes: efficacité simplicité franchement quand je cimpare la France a d'autre pays que je la trouve en retard sur certains domaines: elle a besoin de se moderniser et vite, les gens en sont capables mais ils finissent découragés par cet héritage administratif trop lourd...
a écrit le 26/07/2013 à 22:28 :
le gouvernement a bien montré quels sont ses "chouchous", il va augmenter le traitement des fonctionnaires alors que depuis 10ans l'écart des salaires public/privé est largement passé en faveur du public ... il leur a conservé le mode de calcul des retraites (sur 6mois) et supprimé la seule journée de carence en cas d'arrêt maladie qu'on leur avait imposée.
Réponse de le 27/07/2013 à 2:07 :
C'est marrant, mais ceux qui s'amusent à comparer les évolutions des salaires entre public et privé tout en parlant de retraite se gardent bien de comparer les évolutions des salaires pour les jeunes et moins jeunes. Vous voulez l'évolution : Il y a 20 ans, un cadre du public ou du privé achetait une maison en région parisienne. Il y a 10 ans, les mêmes achetaient un appartement. Depuis 5 ans, ils louent des ruines à des gens qui se planquent derrière des calculs de pension de retraite pour faire diversion pendant qu'ils reportent l'intégralité de la crise sur les plus jeunes...
Réponse de le 27/07/2013 à 3:13 :
Bonjour Baboul55. Oui il y a une grande injustice pour les jeunes. Oui ils portent le fardeau des générations 68, et leurs enfants aussi porteront ce fardeau. il y en a pour 20 ans encore à digérer nos excès des 40 années passées de clientélisme, saupoudré de socialisme sirupeux qui servait d'alibi et d'opium du peuple. La bonne nouvelle est que les français se sont enrichis au cours de ces 40 dernières années et beaucoup, d'où la mise en place des impôts par le gouvernement actuel. La mauvaise nouvelle est que la fête est finie et que les jeunes vivront moins bien que leur parents et que le schéma d'évolution des carrières, d'évolution de vie est inédit. Un conseil, si vous êtes jeune, sachant parler l'anglais ou autres, quittez le navire et participez à la diaspora en cours. Si votre formation universitaire ou autre, n'offre que peu de débouché, optez pour une formation courte et professionnelle: métiers de bouches entre autre et partez. Observez les besoins des pays qui vous intéressent, formez vous en conséquence (pas besoin de grande formation) croyez en vous et laissez passer la tempête. Laissez ceux qui l'on instaure se débattre. Il y a des terres d'accueil en Europe ou plus loin ou il fait bon vivre. Pour réussir à vivre mieux que vos parents, il faut "simplement être au bon endroit au bon moment" Et suivez mon conseil peu civique.
a écrit le 26/07/2013 à 21:26 :
Moi je pense que notre société est prête pour une transition pour un système kolkhose qui résoudrait une bonne partie la demande d'emploi et d'approvisionnement avec une juste répartition des biens et un logement à vie.
a écrit le 26/07/2013 à 20:41 :
Vu le nombre de posts fustigeant l'Education nationale et les hôpitaux publics, j'en déduit qu'une grande majorité de CSP+ (lecteurs de la Tribune) est prête pour l'enseignement privé (non subventionné par l'Etat) dès la maternelle jusqu'à bac +5 et aux cliniques privées y compris pour les urgences (payables en cartes bleues)...
Réponse de le 27/07/2013 à 0:17 :
Bien sur ,si on recupere en reduction de charges le coût desdits fonctionnaires .Avec cet argent on se paiera des services privés et ça marchera bien mieux
Réponse de le 27/07/2013 à 9:49 :
Pure illusion que tout ceci : sans tenir compte du modèle, comparez simplement le coût de l'année-élève et les dépenses de santé par habitant aux US et chez nous (vous pouvez prendre la Suisse aussi) et vous verrez que les solutions "à l'emporte pièce" passent à côté de l'essentiel. Importons par contre les méthodes de gestion suédoises dans ces domaines : nous n'aurons pas moins de prélèvements mais à coup sûr moins de déficit pour une qualité identique voire meilleure...
a écrit le 26/07/2013 à 20:32 :
je ne savais pas qu'il y avait autant de rentier inutiles
Réponse de le 28/07/2013 à 8:16 :
et encore, tu ne t'es pas compté !
a écrit le 26/07/2013 à 20:24 :
20% des emplois directs, et avec els familles de ces fonctionnaires ca fait pres de 50% des francais qui sont concernés par l avenir de la fonction publique, expliquant qu aucun parti politique francais n ose s y confronter .
a écrit le 26/07/2013 à 20:22 :
Ouaaahhhhh !!! ça fait peur tout ce monde qui bosse...
a écrit le 26/07/2013 à 20:14 :
j'ai souvent indiqué, ici ou ailleurs, que la France compte 5,5 millions de fonctionnaires.J'ai été souvent critiqué pour la "fantaisie" ou l' "escroquerie" du chiffre que je donnais. Enfin, raison. J'ajoutais aussi que l'Allemagne compte 4,5 millions de fonctionnaires. Pour 83 millions d'Allemands. Soit 1 fonctionnaire pour 18 Allemands. Avec le même ratio, la France devrait compter 3,6 millions de fonctionnaires. Nous avons 1,9 millions de fonctionnaires de trop. Et qu'on ne nous parle pas de périmètre bien français. Avec leur périmètre les Allemands ont une fonction publique qui le fait, avec bien plus d'efficacité que le boulet fonctionnaire français. Pas la peine de chercher la source et l'origine de la crise française: tout simplement 1,9 millions de fonctionnaires de trop.
Réponse de le 26/07/2013 à 22:02 :
on comprend mieux pourquoi la France est un pays non compétitif car c'est le privé qui paye les fonctionnaires via les charges et autres taxes.
Réponse de le 26/07/2013 à 22:14 :
Votre estimation est tronquée car vous négligez (naïvement) les territoires ultramarins paradis des fonctionnaires planqués sous le soleil des tropiques.
Réponse de le 27/07/2013 à 9:55 :
Il faut raisonner fonction par fonction. Il y a probablement des pans entiers de notre administration (notamment territoriale) qui ne servent à rien. En Allemagne l'administration territoriale fait ce que font l'état et les agences nationales chez nous. Ne cherchez donc pas l'origine de nos déficits : ils existent depuis la loi Deferre (de l'ordre de grandeur des crédits délégués par l'Etat aux CT).
a écrit le 26/07/2013 à 19:53 :
Je devais investir dans une chaine de traitement de surface, un investissement de 700.000 euros avec 3 creations d'emplois dans un 1er temps. Je devais faire la demarche pour le dossier ICPE (installation clasee) qui est une demande d'autorisation obligatoire geree par la Prefecture. Delai annonce 12 mois minimum ... Et hop j'ai decide d'investir a l'etranger. Bravo la France !
Réponse de le 27/07/2013 à 13:55 :
Ben faut choisir, on ne peut pas se plaindre en même temps qu'il y a trop de fonctionnaires et aussi râler contre les délais d'attente...
Réponse de le 28/07/2013 à 12:40 :
Ben si c'est tout la le problème, trop d'inefficacité :le système qui se justifie de lui même. C'est lourd donc il faut des gens, ça devient lourd parce qu'il y a trop de gens etc
a écrit le 26/07/2013 à 18:36 :
ce que je trouve incroyable, c'est le nombre d'emplois improductifs au sens économique du terme ((important de dissocier) créer en France ...(pour info : par exemple quelqu'un travaillant dans le secrétariat est improductif en terme de rentabilité mais nécessaire ... un vendeur bien que ne produisant rien ...l'est )
Réponse de le 27/07/2013 à 10:00 :
Non un vendeur en boutique à l'heure de l'internet peut devenir improductif aussi (voir Virgin). En réalité avec la technologie peu d'emplois sont productifs avec les salaires pratiqués en Europe...
a écrit le 26/07/2013 à 18:25 :
On comprend mieux pourquoi François à promis une baisse du chômage ... et hausse des des impôts chutttttttttttt!
a écrit le 26/07/2013 à 18:11 :
Et si on réduisait également le nombre de communes en France?! == La France est le pays qui compte le plus de communes en Europe, avec 36 683 communes au 1er janvier 2011 (dont 36 568 en métropole) pour 65 millions d?habitants. La France possède, à elle seule, près de 40% des communes de l?Union européenne. == A titre de comparaison, l?Allemagne en a 12 196 (81,5 millions d?habitants) et l?Italie 8 101 (61 millions d?habitants). == Cherchez l'erreur ! == Source : http://www.urbanews.fr/2012/02/23/19339-et-si-on-reduisait-le-nombre-de-communes-en-france/#.UcgFJdhH2KQ
Réponse de le 27/07/2013 à 10:10 :
Etes-vous prêts à organiser un référendum pour faire ça ? (un peu comme le référendum alsacien récent dont personne n'ose plus parler). Non vraiment les français ont l'administration qu'ils méritent (et qu'ils ont choisie)...
a écrit le 26/07/2013 à 17:48 :
Enfin les chiffres...c'est certain qu'il existe 2 gisements électoraux qui sont couplés à 2 catégories sociales: celles des retraités et des fonctionnaires. M Hollande semble toujours être convaincu qu'il ne vas pas falloir réduire d'une manière drastique la voilure sur ces 2 principales variables d'ajustement? Les nouvelles d'aujourd'hui concernant la hausse des salaires pour 50 % des fonctionnaires en 2014 est une provocation. Il ne va pas pouvoir continuer ainsi. Le temps presse.
Réponse de le 26/07/2013 à 18:24 :
ne pas créer un ministere de l'innovation !!!!!!!!!!!
a écrit le 26/07/2013 à 17:47 :
voilà qui me parait présomptueux....le nombre exact, alors que dans un service publique de plus de 50 personnes ils ne savent pas exactement combien ils sont... s'il y avait quelqu'un de responsable, genre comme dans une entreprise, qui faisait les salaires à la fin du mois, là je pense que nous saurions combien ils sont...vivement que le mur arrive...mais même là je ne suis pas certain que les choses changeront...qui va enfin avoir du courage et une vision d'état et non politique? j'en vois pas malheureusement.
a écrit le 26/07/2013 à 17:23 :
Imaginons dans 20-30ans ... L'Europe et ses fonctionnaires devenus ... Fiction sur You Tube du parti Pirate : FILM - les taux d'intérêt exponentiel de la dette ont détruits l'économie réelle au seuls profits des Grands Groupes qui contrôlent tout et ne paient rien. Une enquête établie que la dette est un concept élaboré il y a 100ans et s'avère être une arme fabuleuse mise en place avec patience par les banques dont le tout pouvoir a été donné progressivement par toutes les politiques de gauche comme de droite (surtout depuis 30ans). Qu'une autre enquête établie que c'est sous l'impulsion et la volonté inébranlable depuis 80-100 ans des vrais fortunes (qui mettent en place les présidents) qui, après avoir paniqué en 1789, reprennent le contrôle petit à petit par le tour de force audacieux de faire transformer Bruxelles en un législateur unique, à leur bottes, qui centralise tous les pouvoirs des Nations et qui ne délègue aux Etats Membres que les seules sécurité/justice et Fiscal/ Impôts .... dans le but de virer les fonctionnaires au nom de la dette, de remplacer à leur profit le public par le privé ... et ne garder que police et contrôleur fiscal ... pour disposer comme bon leur semble de 20 millions de foyers transformés en esclaves super-surveillés et super-stressés qui raquent sans cesse en se disant riche du suffrage universel et d'une démocratie. MEDUSES - la fiction TV et les enquêtes font se soulever comme un seul homme les pseudo-citoyens ... la répression est sanglante, disproportionnée, les communications et les données des individus sont alors mises sous tutelle ... pour les calmer, BRUXELLES diffuse alors un documentaire à 20h30 en leur rappelant le temps ou un fonctionnaire payé par eux, faisait avec un salaire de misère la distribution des lettres d'amour à vélo de leur arrière - arrière grand-père englué dans les tranchées à défendre leurs monuments historiques et terres fertiles .... aujourd'hui propriétés du groupe MONEY&Cie qui les a transformé en Hotel de Luxe via un achat du Qatar ... NOSTALGIQUE la populace se sent coupable, d'avoir laissé tant de sacrifice devenir la propriété de quelques-uns et amère va se coucher pour rêver de fonctionnaires ...
a écrit le 26/07/2013 à 17:22 :
les parasites ont pris le pouvoir,nous sucent le sang et portent le Pays à la dérive..
a écrit le 26/07/2013 à 17:15 :
HILARES SONT MES AMIS EUROPÉENS ' le GRECQUE me fax quand vous dégraissez on OUVRE LE CHAMPAGNE .....
Réponse de le 27/07/2013 à 14:00 :
Il peut rigoler le grec, lui qui survit avec les subventions européennes issues de nos impôts et qui fraude de tous les côtés pour ne pas en payer !
a écrit le 26/07/2013 à 16:55 :
Est-ce que ce chiffre regroupe aussi les 900 000 contractuels (de droit public) ou non?
Réponse de le 26/07/2013 à 18:23 :
sauf erreur de ma part NON !
Réponse de le 26/07/2013 à 23:07 :
Il semble que sont également oublié les associations et entreprises du secteur privé qui ne vivent que des deniers de l?Etat!
Réponse de le 27/07/2013 à 11:39 :
il s'agit des agents exerçant une mission de service public, tout statut confondu

donc les contractuels de droit public sont biens pris en compte dans la stat (FPT, hopitaux...)
a écrit le 26/07/2013 à 16:21 :

La fonction publique représente 19,5 % de l?emploi total (salariés et non salariés) en France,
hors emplois aidés, et 20,0 % si l?on inclut les emplois aidés. Ces agents sont employés,
sous des statuts divers, par les services civils et militaires de l?État, les conseils régionaux, les
conseils généraux, les communes, les établissements publics nationaux et locaux à caractère
administratif, les hôpitaux publics, les maisons de retraite et les autres établissements
publics sociaux et médico-sociaux.
À ces organismes publics hors fonction publique s?ajoutent : des organismes privés financés
par les collectivités publiques (par exemple, les associations) ; des organismes privés dont
les personnels sont rémunérés par les collectivités publiques (par exemple les 142 000
enseignants de l?enseignement privé sous contrat) ; des entreprises publiques exerçant des
misions de service public (La Poste, la SNCF, la RATP, EDF, GDF, Aéroports de Paris, etc.).
L?ensemble de ce périmètre hors fonction publique représente 5,7 % de l?emploi total.
Soit un global de 24,2% de l?emploi en France. C?est le 1°employeur, et regardons les services rendus
Au pays Dans tous les domaines cités ci-dessus, lesquels serions susceptibles de nous passer ?,
Réponse de le 26/07/2013 à 16:43 :
L'administration peut-elle être plus efficace ?
http://www.eleves.ens.fr/pollens/seminaire/seances/administration/administration.doc
Réponse de le 26/07/2013 à 17:26 :
sylvestre a raison . Comment donner le BAC sans fonction publique . ...?
a écrit le 26/07/2013 à 16:21 :
Et cela malgré l'informatique déployée à grande échelle,(chiffre 2011) 65.430.000/hab/5.493.200 soit 1 fonctionnaire pour 12 habitants (arrondi),le record n'est pas loin à mon avis.
a écrit le 26/07/2013 à 16:13 :
Nous comparons souvent notre situation avec celle de l'Allemagne.Pourtant le pib par habitant de la France est égal à celui de l'Allemagne. Ce pays voisin représente à peine un peu plus de la moitié du nôtre. Plus étendu, plus agricole à l'origine, la France a besoin de plus de monde pour assumer la transition. Par ailleurs l'Allemagne est le pays le plus pollueur d'Europe, 50% de son énergie vient du charbon (bien qu'en voie de démontage) la "production" tant vantée ne fait pas plus avancer le pays ni le bonheur de ses habitants et a de fâcheuses contreparties nocives. Très endettées les collectivités locales allemandes ne seront en effet pas en mesure de financer les retraites que les entreprises qui en ont l'obligation abandonnent souvent pour cause de faillite. L'Allemagne est une énorme bulle. l'amortisseur social des fonctionnaires français n'est donc pas la plus mauvaise des solutions pour le moment. Elle devrait d'ailleurs être étendue à toute la population. Population active (calcul fictif) que l'on augmente par l'imigration. Un nombre de fonctionnaires qui augmente (faiblement mais qui ne baisse pas sauf en %) par rapport à une population en partie immigrée au chômage forme assurément un raisonnement circulaire néfaste. Il conviendrait de cesser le flux migratoire sans pertinence dont bizarement on ne parle jamais!!
Réponse de le 26/07/2013 à 17:05 :
Euh... vous avez pris vos info sur Libé ? Donnez des liens si vous voulez être crédible ! Ou peut-être êtes-vous conseiller économiste à Bercy ? Cessez de regarder chez le voisin allemand, qui n'a pas besoin de la France ! La bulle (sociale) est chez vous ! et elle ne va pas tarder à vous exploser dans la g..le ! Financer son modèle social que tout le monde vous envie et que paradoxalement personne n'adopte, en empruntant et en taxant à outrance trouvera très rapidement ses limites ! Tous les voyants sont au rouge sauf pour les daltoniens de Bercy, de Matignon et du palais de l'Elysée !
Réponse de le 26/07/2013 à 17:18 :
Si vous comparez la France et l'Allemagne, n'oubliez pas qu'il faut comparer avec l'Allemagne de ouest uniquement. L'Allemagne de l'Est est un boulet économique hérité d'un système où il y avait encore plus de fonctionnaires qu'en France et qui a coulé. L'Allemagne de ouest est assez loin devant la France pour tous les indicateurs économiques. Quant au bonheur des habitants, sachez que pour les Allemands la crise est quelque chose qu'ils voient dans les médias parce que ça existe à l'étranger mais pas chez eux. Les retraites pas financés sont votre invention.
a écrit le 26/07/2013 à 16:12 :
consternant...avec 2000 milliards de dettes , un chomage qui explose , LA FRANCE SE MEURT..RIP
a écrit le 26/07/2013 à 16:01 :
Et ben ... y'a pas de quoi être fiers. Voici qui explique pour beaucoup le niveau élevé des prélèvements directs et indirects, ainsi bien sûr que le peu de croissance, le chômage et le déclin de la France.
Réponse de le 26/07/2013 à 16:18 :
Le déclin de la France, c'est la main mise des rentiers immobiliers sur le pays au détriment des entrepreneurs qui seuls créent des vraies richesses !
Réponse de le 26/07/2013 à 16:22 :
ah que non il n'y a pas de quoi être fier !! Mais que voulez-vous nos politiques sont incompétents et véreux, en sus ils ne savent pas compter (excepté pour tout ce qui arrive dans leurs poches)
Réponse de le 26/07/2013 à 16:35 :
@cochon de rentier,
vous pointez une réalité que certains veulent cacher, citons le médef ou se complaisent
ceux du cac 40 , qui oeuvrent exclusivement pour que leurs actionnaires soient satisfaits,
n'ayant aucune reflexion économique sinon financière!
Réponse de le 26/07/2013 à 16:47 :
l'article passe sous silence les armées de CDD dont l'Etat use et abuse (certains passent leur vie au service de l'Etat en CDD) et qui n'ont ni le titre ni les privilèges des fonctionnaires.
Réponse de le 26/07/2013 à 17:13 :
@ cohon de cdd ,IL LE prend en compte , car il affiche 20% des emplois en france , incluant ainsi les 0,5%
de cdd aux 19,5% de fonctionnaires
Réponse de le 26/07/2013 à 17:19 :
j'en suis à 26 CDD de moins d'un mois pour une institution sanitaire relevant du département
Réponse de le 26/07/2013 à 17:35 :
sans nous,les fonctionnaires,vous seriez perdus!
Réponse de le 27/07/2013 à 11:56 :
@ Gaspard, "la fonction publique employait environ 898.000 contractuels en 2010. Cela représente 17,2% des effectifs...c'est la fonction publique territoriale qui est championne, avec près d'un agent sur cinq non-titulaires". Quand on ne sait pas, on la boucle.
a écrit le 26/07/2013 à 16:00 :
5.493.200, c'est le nombre exact de fonctionnaires en France qu 'il faut faire passer en contrat de droit privé avec obligation de productivité, obligation de résultat et évaluation, contrôle de l'absentéisme et augmentation du nombre d'heures de travail... en urgence !
Réponse de le 26/07/2013 à 16:25 :
un raisonnement sans arguments relevant d'une propagande destructrice de l'état FRANCAIS,
il ne faut jamais faire nonobstant des services rendus, a commencer par notre armée .
Réponse de le 26/07/2013 à 16:43 :
Hyppolite a une vue courte c'est sûre!
Réponse de le 26/07/2013 à 18:17 :
la fonction publique est figee elle est le boulet de notre pays .....
Réponse de le 26/07/2013 à 18:28 :
Le chiffre d'affaire de l'armée c'est combien ?????
Réponse de le 27/07/2013 à 11:43 :
augmentation du nombre heures de travail pour vous aussi

puisqu'à 16h00, vous êtes déjà en week-end
Réponse de le 27/07/2013 à 22:10 :
Les gendarmes sur le bord des routes, bien planqués avec les radars et pay?s au nombre d'amendes ! J'en rigole d'avance.
a écrit le 26/07/2013 à 15:38 :
Heureusement, tous les commentateurs haineux ne changeront pas le fait que, globalement, les Français sont satisfaits de leur fonction publique.
cf : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20110503trib000619165/ce-que-les-francais-pensent-des-fonctionnaires.html
Réponse de le 26/07/2013 à 16:02 :
Étude faite par un organisme de l'état...
Réponse de le 26/07/2013 à 16:12 :
A ce prix là encore heureux!
Réponse de le 26/07/2013 à 16:23 :
Donc bidon . Ils n'aiment que les chiffres qui leurs conviennent , qu'ils soient vrais ou faux.
Réponse de le 26/07/2013 à 16:30 :
les français ont bien compris ce que la fonction publique leur apporte, et ne veulent ni du modèle allemand , ni celui des anglais , et encore moins celui des anglo-saxons outre atlantique, c'est pourquoi le peuple en rigole encore dans les chaumières!
a écrit le 26/07/2013 à 15:00 :
Même qu'ils ont le droit ,vu la pénibilité de l'emploi ...de partir à la retraite à partir 55 ans ... pour laisser la place à d'autres fonctionnaires plus jeunes...
Réponse de le 26/07/2013 à 16:57 :
Dans tes rêves ! Mais j'aimerais bien partir à la retraite à 55 ans, pourtant je risque de partir à 63 ans s'ils n'ont pas encore augmenté le nombre d'années de cotisation d'ici là ! Je ne sais pas dans quelle bulle de préjugés vous vivez tous mais si vous supprimez les fonctionnaires c'est simple, ça fera autant de chômeurs à payer en plus avec vos cotisations et vous râlerez encore de la lenteur de l?administration et du manque de personnel dans l'éducation nationale et dans la fonction publique hospitalière. Quand vous arriverez aux urgences avec la tête sous le bras vous vous plaindrez encore qu'il n'y ait qu'une secrétaire et deux pauvres infirmières pour vous recevoir quand vous aurez le quota de fonctionnaires qui vous convient.
Réponse de le 27/07/2013 à 12:27 :
Y en a marre de vous entendre: Une etude de 2012 a prouve que les Cliniques privées etaient plus efficacent et moins couteuses que les hopitaux publics, la cours des comptes pointe tous les ans les sur-effectifs de fonctionnaires, la mauvaise gestion etatique, des collectivite territoriale..... On continue??? Ne doit rester au Statut de fonctionnaire que la Police, la Justice, l Administration central! le Reste doit voir ses contrat passer sous le prive! Et pout tout des prof aux agents EDF, SNCF..... Pour enfin revenir a la notion de "Au Service du Public" et pas payé de toute facon par le public dit "les usagers"
Réponse de le 27/07/2013 à 15:36 :
Vos chiffres datent un petit peu... Aujourd'hui, sauf pour certains régimes spéciaux qu'il faudrait revoir, l'âge de départ à la retraite à taux plein c'est ni 55 ni 63 mais 67. Et c'est dans le privé comme dans le public...
Et pour les hôpitaux publics c'est sûr qu'ils sont moins performants que dans le privé vu qu'ils ne sont pas soumis aux mêmes critères de rentabilité. Vous croyez qu'une clinique privée va accepter de vous prendre en charge si vous ne pouvez pas régler la facture ? L'hôpital public accueille tout le monde...
Réponse de le 30/07/2013 à 15:14 :
LES CLINIQUES AUSSI! de plus en plus en regions, les regroupement de cliniques assurent les §URGENCE et accueillent tous le monde ne vous en deplaise! la difference c est leur efficacite et j en ai des exemple concret: Mon pere a fait un malaise cardio-pulmonaire en Gare en revenant de londres et a ete conduit a l hopital la Riboisiere juste a cote, ou plutot a la cours des miracle: Infirmieres impolies et incompetente, interne ne parlant pas le Francais , Medecin "absent en pause"..... Ma mere et mon frere ont attendu toute la nuit, et mon pere a ete tres mal pris en charge!!!!!!!!!!!!!!!!! HOPITAL PUBLIC C est la nullite absolue, le lendemain matin j ai pris ma journee et je suis monté a Paris, je peux te dire que ca a ronfle, mon Pere a ete transferer dans une Clinique faisant parti de l HPHP, et la il a ete pris en charge de suite par du personnel aimable et competent!!!!!!!!!!! Le pire il a recu la facture des urgences et n a rien payer a la clinique!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Vous voulez continuez je pourrais vous parler de la prise en charge de l entaille de mon carpe-metacarpe par les "hopitaux publics", encore heureux qu au bout de 2H j ai ete transfere aux urgences mains assurés par une Clinique privée..... Alors cessez de nous raconter de c.... j en entend tous les jours sur les "errances, l inefficacité et le couts" de NOS CHERS hopitaux publics..... PRIVATISATION !!!!
Réponse de le 30/07/2013 à 19:54 :
Si vous dites que la clinique fait partie de la structure APHP, c'est qu'elle est publique, pas privée...
a écrit le 26/07/2013 à 14:55 :
L'expérience a montré qu'une coordination en matière de gestion du doctorat doit être développée à plusieurs niveaux :Gestion académique et administrative: en matière d'informations WEB compte tenu de la multiplicité des sources d'informations relatives au doctorat toute institution de formation qui aspire à répondre normes internationales de formation et satisfaire services moderne attentes de livraison a développé succès clé garantit ainsi piliers et principes qui guident résumées dans 6 valeurs fondamentales: L'intégrité, l'honnêteté et la confiance en soi Le travail d'équipe et la responsabilité collective méthodes de formation pratique et axées interactive répondant aux normes internationales. Industriousness, l'innovation et la résolution de problèmes la prestation de services axée sur le client professionnalisme, l'éthique et la discipline
formation pour les fonctionnaires affirme son engagement à fournir les services avec: intégrité judiciousness Courtoisie Comprendre L'objectivité et l'impartialité transparence Responsabilité Rapidité efficience et l'efficacité. Une identification claire du département pour être services spécifiques pressentis où peuvent être obtenu. De cette façon, les citoyens sauront qui bureau d'approcher et de gagner du temps et de l'énergie; énoncé clair du temps qu'il faut pour livrer chaque service. Cela donne aux citoyens informations utiles et les empêchera de dans les deux sens. Réglage du niveau de qualité de service par spécifiant les normes de service en terme de la rapidité, l'accessibilité, la précision, la fiabilité, l'accessibilité, la réactivité, l'équité, sensibilité et de courtoisie dans la prestation de services; Sur la base de cela, les citoyens peuvent attendre amélioration Des informations claires sur la nécessaire
Réponse de le 26/07/2013 à 16:08 :
Trop fort vous écrivez trop bien comme parle Franck Ribéry dans les guignols sur canal+
a écrit le 26/07/2013 à 14:49 :
Trop de commentaires sectaires et agressifs, parfois même frôlant la stigmatisation, beaucoup d'individualisme et d'idées préconçues, de clichés et de stéréotypes, un grand manque de tolérance et de bons sens, beaucoup de discours de la part de personne qui ne connaissent rien au sujet mais veulent néanmoins mettre leur grain de sel...

Les français m'écoeurent de plus en plus, et pourtant j'en suis un...

A quand le retour du Bons Sens Paysan?!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:17 :
JAMAIS ......ils ont été trop exploites ...voles.... humilies....réécoute la MONTAGNE de .J F ..
Réponse de le 26/07/2013 à 15:48 :
@carpatrick : sans aller jusqu'à citer Jean Ferrat, je suis tout a fait d'accord avec vous ! Et je bosse dans le privé !
Réponse de le 26/07/2013 à 16:01 :
Moi, je constate que les gens sont à cran, qu'ils ont de bonne raison de l'être et que si le bon sens paysan avait prévalu dans la gestion de l'état, nous n'en saurions pas là aujourd'hui.
Réponse de le 26/07/2013 à 16:23 :
Tout a fait d 'accord avec captrick ! je commence meme a avoir honte d'etre francais ! nous avons pourtant un pays magnifique ,plein de talents.....quel gachis !
Réponse de le 26/07/2013 à 16:42 :
Moi, j'ai honte des gens qui dirigent mon pays...pas de mon pays ou des français.
Réponse de le 26/07/2013 à 16:45 :
De quel gachis parlez-vous ? je crains le pire !
Réponse de le 27/07/2013 à 10:05 :
Les peuples ont les dirigeants qu'ils méritent...
a écrit le 26/07/2013 à 14:38 :
La France ne brille pas économiquement mais pour battre le record en nombre de fonctionnaires d'une inefficacité et paresse redoutable avec certains sans tâches de travail, elle sait faire. HOLLANDE COMME SARKOZY PAR MANQUE DE COURAGE DE REFORMER LA FONCTION PUBLIQUE ET TERRITORIALES Y COMPRIS PARLEMENTAIRES, LA DÉMONSTRATION EN EST FAITE AVEC LES 35 RETRAITES SPÉCIFIQUES QUI NE SERONT PAS REFORMES ENFONCENT ENCORE PLUS LA FRANCE DANS SON DÉCLIN... N'OUBLIONS PAS QU'UN FRANÇAIS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE TRAVAILLE 7 MOIS DE L?ANNÉE POUR PAYER CETTE CASTE DE NABABS ET L'ETAT AVEC SA DÉPENSE PUBLIQUE...
Réponse de le 26/07/2013 à 15:06 :
14 points de PIB pour payer les retraites des soixante-huitards qui n'ont eu de cesse dans la vie que de se barrer le plus tôt possible du taff ! Ils ont voté pour les pires démagogues pour y parvenir !!!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:24 :
Entièrement d'accord sans oublié que les baby-boomers se sont accaparés des meilleurs boulots et faisant venir les immigrés pour les travaux les plus pénibles.
Réponse de le 26/07/2013 à 15:56 :
et les baby-boomers traitent les jeunes d'être paresseux en ne voulant pas prendre le travail difficile et mal rémunérés.. des fainéants copie-coller des fonctionnaires
a écrit le 26/07/2013 à 14:32 :
Concernant les jeunes, barrez vous à l'étranger!L'avenir est là et pas dans ce pays qui sent de plus en plus le rance, et qui va tranquillement à la catastrophe!
Pour les plus vieux, il va falloir travailler très très longtemps, et plus , beaucoup plus en gagnant moins!
L'ambiance , et le comportement de nos politiques ne nous laissent aucun espoir sur l'avenir en France, et aucune envie de lancer des projets ou créer en France! Pauvre France!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:04 :
vous avez raison tirez-vous ! je ne vois pas très bien ce que vous faites encore là , un ressentiment peut-être vous auriez peut-être pu gravir les échelons d'un grand parti aux choix Socialiste ou autres. Pour, qui c'est attendre les portes s'ouvrent un jour, enfin c'est ce qu'on dit, courage faite un peu de sport !
Réponse de le 26/07/2013 à 15:12 :
+1000. Il faut les laisser se bouffer entre eux ... deja allonger la cotise de la retraite. Jeunes, soyez pas con !!! ne payez pas l'ardoise de cette generation 68 !!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:24 :
Il va mieux falloir pour eux qu'ils courent vite quand on va s'occuper sérieusement de nos amis les soixante-huitards dans quelque temps... hé hé hé
a écrit le 26/07/2013 à 14:13 :
Ce ne sont pas 5,4 millions de fonctionnaires (statut particulier) mais 5,4 millions d'agents publics (il y a des CDD de droit public, des emplois aidés?), différence.
a écrit le 26/07/2013 à 13:34 :
C'est vrai : pourquoi on paye des pensions aux vieux ? Ils ont 70% du patrimoine ! Largement de quoi vivre sur ses vieux jours !!! Y a des fonctionnaires qui bossent mais des vieux, pas beaucoup !!!
Réponse de le 26/07/2013 à 16:01 :
tout fonctionnaire paye des impots et les impots servent à quoi ? a payer tes alloc choamges , tes apl etc ! rigolo !
Réponse de le 26/07/2013 à 20:28 :
oui mais pas ou peu de valeur ajoutée pour le pays, donc utilité très marginale.
a écrit le 26/07/2013 à 13:20 :
et l'on apprend aujourd'hui que les fonctionnaires de la catégorie C (soit un peu plus de la moitié des fonctionnaires) va avoir 2 augmentations, une en 2014, l'autre en 2015, d'environ 30 euros par mois, cad 50 ? chargés. Le sujet ici n'est pas de savoir si c'est mérité ou pas (les catégories C sont les moins bien payés, une misère) mais de comprendre comment la semaine dernière Mr Ayrault nous annonce une baisse HISTORIQUE de la dépense publique (d'état, car en fait il s'agit d'un transfert de dépenses aux collectivités locales) de 1.5 milliards, et aujourd'hui il annonce cette mesure qui coutera en année pleine à partir de 2015 environ 3 milliards de plus par an !!!!! Ce gouvernement est incroyable : il annonce un truc et la semaine suivante fait son contraire !!!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:00 :
C'est ça la force des fonctionnaires : beaucoup de temps dans la journée pour faire des calculs d'apothicaires comme notre ami Jojo, commentateur d'honneur sur la Tribune ! C'est ainsi que ses collègues, les agents du fisc, arrivent à toujours nous ponctionner plus !
Réponse de le 26/07/2013 à 15:42 :
Révisez vos fondamentaux, l'Etat étant son propre employeur, les charges patronales sont fictives.
Plaisantin.
Réponse de le 26/07/2013 à 16:09 :
@@john galt : techniquement oui et non. Les charges patronales sont fictives au moment du versement du salaire, mais elles se matérialisent tout à fait réellement dès qu'il y a maladie et retraite du fonctionnaire.... Car la retraite du fonctionnaire est payée sur le budget de l'état, pas par une caisse autonome... ce qui fait que le cout réel des fonctionnaires est minoré de la retraite versée aux retraités de la fonction publique ... à plaisantin, plaisantin et demi.....................
Réponse de le 26/07/2013 à 16:21 :
Un vrai expert de la fonction publique le Jojo : normal ! Il y baigne depuis tout jeune sauf qu'avant il ne pouvait pas nous en faire profiter : il pionçait au bureau avant l'arrivée d'Internet !
a écrit le 26/07/2013 à 13:18 :
5,5 millions sans compter l ' outre mer ... ! Avec les retraités c'est un fardeau qui représente 45% de la population active . L' ENArchie dilapide la Gaulle .
a écrit le 26/07/2013 à 13:16 :
Tout le jeu de nos politiques est de gagner du temps : faire croire aux chômeurs que la croissance reviendra (elle se fait à crédit depuis 74) faire croire aux jeunes qu'ils auront une retraite (alors que les boomers ont siphonné le fonds de réserve censé garantir le système par répartition) et faire croire aux électeurs que la dette énorme n'est pas un problème (alors que quelqu'un la paiera : le débiteur ou le salarié par la déflation ou le rentier en perdant son épargne). Ce qui m'étonne c'est la naïveté des électeurs qui votent encore (ou qui croient qu'ils passeront entre les gouttes ?)
Réponse de le 26/07/2013 à 17:35 :
+1 excellent resume
a écrit le 26/07/2013 à 13:11 :
Les politiques vivant comme des seigneurs et affairistes + fonctionnaires + multinationales ne payant pas d impots....l addition est pour les autres + pourboire pour nos politiques
a écrit le 26/07/2013 à 13:04 :
1 sur 5 C'est incroyable !! Tout ca pour de la bureaucratie. Donnons des contrats au privé, cela sera mieux fait et moins cher.
a écrit le 26/07/2013 à 12:58 :
Lorsque la génération des cigales aura fini de se défausser sur ses boucs émissaires : les jeunes, les immigrés... vers qui se tournera-t'elle pour justifier le maintien de ses privilèges exhorbitants d'enrichis sans cause et à crédit ? Nos généreux bailleurs de fonds et créanciers étrangers ?
a écrit le 26/07/2013 à 12:44 :
Voila comment 5,5 millions de fonctionnaires regardent les entreprises mourir en conservant leur petit confort, jusqu'à...
5,5 millions de fonctionnaires dont certains payés à abrutir nos enfants à l'école avec des inepties, faire taire leur réflexion pour les conditionner à devenir de gentils moutons à servir les élites.
Mais on ne parle jamais des 600 000 hauts fonctionnaires qui gagnent entre 10 et 20 milles euros par mois soit entre 72 à 144 milliards d'euros par an (soit près de mille milliards de Francs lourd !) c'est colossal et bien sur sans oublier ceux déjà à la retraite qui spécule au CAC40, et tout ça en ponctionnant les PME/PMI et en laissant les multinationales payer avec une poignet de mains leur impôts sur les bénéfices, de fait leurs amis. Voilà la démocratie de l'UMPS.
En conclusion divisons par deux les fonctionnaires, quand il n'y aura plus d'entreprises, c'est 5,5 millions qui partirons au chômage. Sinon il y a les guerres, bien sur chez les autres pour se refaire une santé financière.
Et pour finir 75 milliards d'euros c'est le déficit de la balance commercial Française depuis des années, les gouvernements successifs nous ont tous trahis.

a écrit le 26/07/2013 à 12:32 :
Un peu de modération ne ferait pas de mal (pour une fois). Certes il faut des fonctionnaires pour assurer les missions régaliennes de l'état: sécurité extérieure comme intérieure, c'est à dire diplomatie, défense, police et justice. Curieusement, ce ne sont pas toujours les mieux lotis. Pour le reste, on pourrait presque tout privatiser, à condition d'avoir un corps de régulateurs et de contrôleurs efficaces et compétents. ,Pour ces dernières missions, fondamentales dans le monde moderne, une suggestion: que ces régulateurs et contrôleurs soient issus des branches qu'il vont contrôler (compétence), qu'ils aient plus de 50 ans (expérience) et qu'il ne puissent revenir dans le privé (absence de conflit d'intérêt).
Mais il n'y a pas que les fonctionnaires. N'oublions pas les élus, pléthoriques, eux aussi. Simple: pas plus de 5000 communes, suppression des départements (dont il faut rappeler que la délimitation date de l'époque où il fallait pouvoir aller et revenir de la Préfecture en carriole à cheval dans la journée!) et suppresion de tous les Comités Théodule.
Résultat de cette réforme (ou révolution comme vous voulez): pas plus de 2 millions de fonctionnaires, un budget en excédent et une croissance qui repart car on a pu diminuer les charges des entreprises de moitié.
Réponse de le 28/07/2013 à 12:45 :
Les fonctionnaires sont payés par les impôts, dont l'impôt sur le bénéfice, mais pas par les charges salariales des entreprises.
a écrit le 26/07/2013 à 12:26 :
Trop de fonctionnaires en France. J'en veux pour preuve tous ces chantiers avec des employés sans papier, ces restaurants dans lesquels des individus font la plonge sans fiche de paie, ces snacks qui refusent la carte bleue ET les chèques (tiens tiens...), ces scandales sanitaires à répétition, les délais d'attente aux urgences qui augmentent sans cesse, ces policiers "qui ne font que du chiffre" (L.O.L).
N'en jetez plus, vite, offrons tout ça au secteur privé moinscherplusmieuxlesactionnairessontgentilspascommelesponctionnaires.
a écrit le 26/07/2013 à 12:22 :
A l'attention de la rédaction
J'ai une question concernant ce chiffre de 5.5, s'agit-il uniquement des fonctionnaires qui dépendent directement d'un ministère d'état.
Les fonctionnaires travaillant dans les collectivités locales, la sncf, etc...sont-ils intégrés dans ces chiffres ?
C'est une précision très importante, car si ce n'est pas le cas, le ratio de 20% déjà affolant passerait à combien ?
a écrit le 26/07/2013 à 12:21 :
Pour comparer, l'exemple de l'Allemagne: 1,8 millions de fonctionnaires dans un état fédéral de plus de 81,8 millions d'habitants et pour un service qui est de meilleure qualité (sauf crèches et hôptitaux) et des salaires moyens bien supérieurs (du moins dans l'éducation). Il y a quelque chose qui cloche....
Réponse de le 26/07/2013 à 16:02 :
Le pib par habitant de la France est égal à celui de l'Allemagne. Ce pays voisin représente à peine un peu plus de la moitié du nôtre. Plus étendu, plus agricole à l'origine, la France a besoin de plus de monde pour assumer la transition. Par ailleurs l'Allemagne est le pays le plus pollueur d'Europe, 50% de son énergie vient du charbon (bien qu'en voie de démontage) la "production" tant vantée ne fait pas plus avancer le pays ni le bonheur de ses habitants et a de fâcheuses contreparties nocives. Très endettées les collectivités locales allemandes ne seront en effet pas en mesure de financer les retraites que les entreprises qui en ont l'obligation abandonnent souvent pour cause de faillite. L'Allemagne est une énorme bulle. l'mortisseur social des fonctionnaires français n'est donc pas la plus mauvaise des solutions pour le moment. Elle devrait d'ailleurs être étendue à toute la population....
a écrit le 26/07/2013 à 12:14 :
5 493 200 electeurs directs + conjoints, enfants, parents.....Cela fait beaucoup. Comme nos politiques ne sont interresses que par leurs reelection, le nombre n'est pas pres de baisser et la situation de la France n'est pas prete a s'ameliorer.
Réponse de le 26/07/2013 à 14:57 :
On ne nie pas qu'il y a des petites retraites, notamment chez les femmes mais il n'empêche que les faits sont têtus : un couple de retraités a un niveau de vie supérieur à celui d'un couple d'actifs salariés moyens du privé. Ce qui est en soit une anomalie compte tenu que la charge du logement n'existe plus chez une grande majorité de retraités, ni la charge d'enfants bien évidemment. Mais je vous rassure : cette anomalie ne va plus durer bien longtemps...A part ça, les statistiques électorales sont indéniables : plus on est vieux et plus on vote UMP. L'électorat du FN est principalement constitué des exclus de la mondialisation (ceux pour qui ça ne tombe pas tous les mois, contrairement aux retraités) et ils sont bien plus jeunes qu'à l'UMP...
Réponse de le 26/07/2013 à 15:40 :
@1789et a @alanjohn Justes analyses cependant , avec un peu de chance( ne pas mourir jeune), nous sommes tous des retraites en puissance, nous sommes tous aussi des assistes ( secu, retraites, allocations familiales, etc), par contre npus ne sommes pas tous des fonctionnaires et nous devons tous payes pour leurs salaires, leurs comites d'entreprises et leurs avantages en tout genre. Pourquoi sont ils plus nombreux en France qu'ailleurs ?
Réponse de le 26/07/2013 à 16:27 :
Vous plaisantez ? La retraite ce sera zobbi pour les jeunes ! Ils auront juste subi le plus grand hold up inter générationnel de tous les temps par leurs vieux, fonctionnaires ou pas !
Réponse de le 26/07/2013 à 21:04 :
Vous avez, helas, raison mais pourquoi personne ne se revolte ? Pourquoi les jeunes ne sont ils pas dans la rue ? La generation qui a eu 20 ans en 68 a eu le beurre, l'argent du beurre et la cremiere et eux ils se sont revoltes pour bien moins. Peut etre est parceque leurs enfants vivent souvent a leurs crochets ?
a écrit le 26/07/2013 à 12:11 :
Ponctionnaire est l'effet direct. L'effet indirect est le boulet que sont ces gens, qui plombent toute dynamique. En fait en France, tu vis pour entretenir sous la contrainte tous ces gens. Avec les retraités ils sont si nombreux, qu'ils réussissent à faire élire localement ou nationalement des élus de gauche ou de droite qui le leur rendent bien ...
a écrit le 26/07/2013 à 11:59 :
Voilà ou passent nos impôts...! financer l'électorat de gauche...! et la non-productivité...!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:03 :
Allons, allons ma bonne Ulrika : les réformes sarkoziennes comme celle des systèmes spéciaux de retraite finissent par coûter plus chères... L'imposture de ce monsieur a durablement dégouté des électeurs UMP comme moi, de continuer à voter pour ce genre de "personnage historique"
a écrit le 26/07/2013 à 11:56 :
A l?école du village de mon enfance il y a hélas presque un demi siècle, nous étions plus de vingt dans la classe tous niveaux et âges confondus. Il y avait un ou une instit qui faisait tout seul marcher cela. Il ou elle bossait beaucoup et attendait la retraite a 55 ans. Aujourd?hui pour le même nombre d?élèves entre la garde de la porte, la propreté, le pipi, le soutient, l?éveil, le dodo? Pardon j?ai oublié, lire, écrire, compter. Combien de personnes ? Et que diraient les parents en ne trouvant qu?une personne dans l?école ?
a écrit le 26/07/2013 à 11:55 :
il y a qques jours j'ai appelé 3 fois au centre des impôts pour un renseignement, je suis tombé les 3 fois à 1 heure d'intervalle sur une messagerie vocale qui disait que tout le monde était occupé et qu'il fallait rappeler ultérieurement. Quand j'ai fini par me rendre sur place, les mecs se faisaient chier comme des rats morts et il n'y avait pas un chat. Faire perdre leur temps aux gens, ils savent faire nos fonctionnaires
Réponse de le 26/07/2013 à 15:20 :
Quel mensonge! Dans un article du Monde (pas vraiment un Journal de droite, il me semble), du 10 juin dernier, on peut lire: "Quand on regarde les différents niveaux de pension, les retraites des fonctionnaires d'Etat apparaissent bien meilleures que celles du privé, comme le montre notre graphique."
Tout est dit!
Réponse de le 26/07/2013 à 15:54 :
Confondre taux de remplacement et montant en valeur, c'est vraiment petit, minable même.
Une chose est sûr, vous n'êtes ni fonctionnaire ni entrepreneur vous :D
a écrit le 26/07/2013 à 11:53 :
si je lis bien les commentaires précédents il faut plus de privé!plus d'entreprises créatrices de richesse comme goldman sachs,véolia ou dassault aviation.j'ai peur que l'état ne soit pas assez riche pour développer ce type de secteur privé
a écrit le 26/07/2013 à 11:43 :
"5.493.200, c'est le nombre exact de fonctionnaires en France" === "Ponctionnaires" serait le mot juste !
Réponse de le 26/07/2013 à 15:03 :
les chomeurs à vie, dignes dépositaires du RMI (rsa) et de la CMU, je les appelle les "juniors retraités".
Ils ont bien raison, être payés à rien foutre, c'est que du bonheur.
Faut bien profiter d'un pays d'imbéciles heureux.
Suffit de passer à pôle emploi à 16h (avant on dort) c'est tout.
a écrit le 26/07/2013 à 11:36 :
Soit 1 million de trop , mais avec les socialistes , ce chiffre n'est pas prêt de diminuer.
a écrit le 26/07/2013 à 11:16 :
la faustérité est passée par là
a écrit le 26/07/2013 à 11:16 :
P..TAIN plus de 5 millions de bras cassé...ça alors!!!!! puis on se demande pourquoi la France est en panne
a écrit le 26/07/2013 à 11:02 :
5 millions de fonctionnnaires et 5 millions de chomeurs ... C'est vrai c'est léquilibe serain...
Que demander de plus... Elle est pas belle la vie....
a écrit le 26/07/2013 à 11:02 :
mais c'est horrible ! tous ces fonctionnaires + les francais "de papier", les socialistes sont là
pour l'eternité !
a écrit le 26/07/2013 à 11:01 :
vive l'union soviétique de France !!!!!!!!
a écrit le 26/07/2013 à 11:01 :
Trop de fonctionnaires sans aucun doute... Néanmoins il manque des fonctionnaires à la répression des fraudes la multiplication des scandales alimentaires le démontre tous les jours,il manque aussi des inspecteurs du travail, le travail au noir se généralise de plus en plus etc etc mais ce gouvernement comme le précédent ignore le sujet dérangeant ...
a écrit le 26/07/2013 à 10:56 :
Moi socialiste assumé, j'en embaucherait encore 1 bon million pour l'égalité et la fraternité et aussi la tranquillité et aussi pour les élections et aussi pour faire travailler mes cousins et autre piston....
a écrit le 26/07/2013 à 10:54 :
VALEURS
Comme toute institution de formation qui aspire à répondre
normes internationales de formation et satisfaire services moderne
attentes de livraison a développé succès clé
garantit ainsi piliers et principes qui guident
résumées dans 6 valeurs fondamentales:
? L'intégrité, l'honnêteté et la confiance en soi
? Le travail d'équipe et la responsabilité collective
? méthodes de formation pratique et axées interactive
répondant aux normes internationales.
? Industriousness, l'innovation et la résolution de problèmes
? la prestation de services axée sur le client
? professionnalisme, l'éthique et la discipline
a écrit le 26/07/2013 à 10:51 :
formation pour les fonctionnaires
affirme son engagement à fournir les services avec:
? intégrité
? judiciousness
? Courtoisie
? Comprendre
? L'objectivité et l'impartialité
? transparence
? Responsabilité
? Rapidité
? efficience et l'efficacité.
 
? Une identification claire du département pour être
services spécifiques pressentis où peuvent être
obtenu. De cette façon, les citoyens sauront qui
bureau d'approcher et de gagner du temps et de l'énergie;
? énoncé clair du temps qu'il faut pour livrer
chaque service. Cela donne aux citoyens
informations utiles et les empêchera de
dans les deux sens.
? Réglage du niveau de qualité de service par
spécifiant les normes de service en terme de
la rapidité, l'accessibilité, la précision, la fiabilité,
l'accessibilité, la réactivité, l'équité,
sensibilité et de courtoisie dans la prestation de services;
Sur la base de cela, les citoyens peuvent attendre
amélioration
? Des informations claires sur la nécessaire
a écrit le 26/07/2013 à 10:49 :
Ben moi, je suis bien content d'avoir voté pour François : la société française est désormais apaisée, les français bien mois divisés que sous le vilain Sarkozy, je sens depuis mai 2012 une harmonie et une plénitude que je n'avais jamais connues....
a écrit le 26/07/2013 à 10:48 :
et combien de fonctionnaires retraités....?
a écrit le 26/07/2013 à 10:44 :
Le programme de réforme du gouvernement et dans l'esprit de l'être
réagissant à la livraison efficace des services, la transparence et
la reddition de comptes.
Cette service définit le rôle de l'Institut FRANCE
d'administration et de gestion, et met en évidence la
services offerts et prescriptions. Il dresse la liste des
centres de services à laquelle nos services sont accessibles et
les instruments juridiques de guidage.
L'élaboration de cette charte témoigne de notre engagement
pour servir nos clients en vue de créer un meilleur
la compréhension et l'amélioration de notre prestation de service
a écrit le 26/07/2013 à 10:44 :
5.493.200 mais, entre les burn-out, les dépressions, les accidents, les délégations syndicales, les formations, les séminaires, les 3 jours de carence payés,... combien au boulot tous les jours ?
a écrit le 26/07/2013 à 10:37 :
La plupart des universités sont en quasi faillite... L'état leur a donné les obligations de payer les salaires sans donner les sommes correspondantes... Le plus grand succès de Sarko, mettre les universités en failllite;.. Et il s'en vantait, de sa réforme...
a écrit le 26/07/2013 à 10:36 :
5,5 millions de fonctionnaires dont certains payés à abrutir nos enfants à l'école avec des inepties, faire taire leur réflexion pour les conditionner à devenir de gentils moutons à servir les élites.
Mais on ne parle jamais des 600 000 hauts fonctionnaires qui gagnent entre 10 et 20 milles euros par mois soit entre 72 à 144 milliards d'euros par an (soit près de mille milliards de Francs lourd !) c'est colossal et bien sur sans oublier ceux déjà à la retraite qui spécule au CAC40, et tout ça en ponctionnant les PME/PMI et en laissant les multinationales payer avec une poignet de mains leur impôts sur les bénéfices, de fait leurs amis. Voilà la démocratie de l'UMPS.
En conclusion divisons par deux les fonctionnaires, quand il n'y aura plus d'entreprises, c'est 5,5 millions qui partirons au chômage. Sinon il y a les guerres, bien sur chez les autres pour se refaire une santé financière.
Et pour finir 75 milliards d'euros c'est le déficit de la balance commercial Française depuis des années, les gouvernements successifs nous ont tous trahis.
a écrit le 26/07/2013 à 10:28 :
Il n'y a malheureusement pas de statistiques montrant le nombre de fonctionnaires utiles et le nombre d'inutiles.Car là reside la clé du problème.
a écrit le 26/07/2013 à 10:22 :
Quand l'Etat embauche un fonctionnaire, il engage une somme de 3,5 millions d'Euros, coût moyen pour l'Etat d'un fonctionnaire tout au long de sa vie (Cour des Comptes 2009).
Correspondant à un besoin du moment, est-t-on sûr qu'il sera toujours utile ?
a écrit le 26/07/2013 à 10:21 :
La France est tout de même #1 dans un domain !
a écrit le 26/07/2013 à 10:17 :
Cela fait un bon réservoir de votes garantis pour le pouvoir socialiste
Touche pas à mon pote !!! ou plutot Touchez pas pas au Grisbi socialiste
a écrit le 26/07/2013 à 10:17 :
Il n'en faudrait que 1% des emplois.
a écrit le 26/07/2013 à 10:16 :
Avec ce gouvernement le chiffre de fonctionnaires sera de 6 500 000 en mai 2017, vive la faillite socialiste !!!!
a écrit le 26/07/2013 à 10:14 :
bonjour
je souhaite devenir fonctionnaire, quelqu'un pourrait-il me citer les avantages par rapport aux salariés du privé, hormis eventuellement la protection de l'emploi?
Réponse de le 27/07/2013 à 11:57 :
Tout à fait exact , mais cela ne date pas d'aujourd'hui et des patrons l'ont bien compris : comme exemple , dans mon ancienne "boite" , l'organisme chargé de faire passer les tests dans le cadre de la GPEC ne voulait rien connaitre de notre parcours scolaire et professionnel , son président a été mis en cause dans une affaire de corruption , mais c'est une autre histoire !
En partant de rien , j'ai été reçu 1er du canton à mon premier examen , puis j'ai continué à étudier durant toute ma vie professionnelle , Arts et Métiers , etc... , pour terminer en fin de carrière à moins que rien , et menacé de licenciement pour faute grave si je n'acceptais pas la préretraite ,
a écrit le 26/07/2013 à 10:05 :
Cet article nous explique que le nombre de fonctionnaires diminue parce que des fonctionnaires sont transférés dans d'autres structures. Ça s'appelle quand même une baise ?
a écrit le 26/07/2013 à 10:05 :
INTRODUCTION GENERALE :

La coopération internationale représente un axe très important dans le développement et
la promotion du secteur de l?Equipement et des Transports.
En effet, l?ouverture sur l?international permet au secteur de s?enquérir de l?expérience
des autres et de s?en inspirer en termes de bonnes pratiques et des méthodes modernes
utilisées.
La coopération a joué, en outre, un rôle primordial dans la mobilisation des moyens
financiers pour la réalisation des projets inscrits dans les programmes d?infrastructures
stratégiques du France.
Dans cette vision des choses, le Ministère de l?Equipement et des Transport a
Développé . Ces relations touchent la coopération avec les pays du nord, la coopération
sud-sud et celle tissée avec les organisations internationales et régionales.
Ce rapport met en exergue les principales formes de coopération :
- La coopération financière,
- La coopération technique,
- La coopération culturelle,
- La coopération scientifique,
Le présent rapport essayera, de mettre en exergue, d?une manière synthétique, le
contour de cette coopération depuis l?année 2010.
Coopération internationale : cadre juridique
Le cadre juridique représente une ébauche importante pour la mise en place de la plateforme des programmes de coopération.
En effet, le Ministère de l?Equipement et des Transports est lié par de nombreux
Accords, Protocoles et Conventions de coopération conclus avec les différents
partenaires :
? Les Institutions Officielles Gouvernementales ;
? Les Organisations Régionales et Internationales ;
? Les Institutions Financières.
Ces accords de coopération concernent les domaines techniques, financier et de
formation couvrant les secteurs suivants :
? Routes et Autoroutes
? Ports
? Transport aérien
? Transport maritime
? Transport routier
? Transport ferroviaire
? Bâtiment et Travaux Publics.
Ainsi, durant la période 2012-2017, de nombreux accords ont été signés couvrant
différents secteurs permettant ainsi au Département de profiter d?une ouverture très
large sur l?international.
1. SECTEUR DES ROUTES
Le secteur des routes et des autoroutes représente le secteur de coopération par
excellence. Ceci se manifeste par l?importance des financements accordés au pays africains
et la confiance des bailleurs de fonds à ce secteur. La promotion de ce secteur
est matérialisée également par le développement, de plus en plus de la coopération SudSud et la Coopération Triangulaire.
En effet, le Département est souvent sollicité par des partenaires des pays du sud (pays
arabes et africains notamment) pour le transfert de technologie et d?expertise. Ce secteur
a développé un cadre de coopération triangulaire avec des partenaires comme le France
et la Belgique, matérialisé par la mise en place de programmes de formation et de mise
à niveau des ressources humaines qualifiées des pays du sud.

a écrit le 26/07/2013 à 9:58 :
Vivement la révolte des retraités contre les fonctionnaires ! Nous les gens du privé, on comptera les points mais on paiera le match aussi...comme d'hab !
a écrit le 26/07/2013 à 9:49 :
J'aime bien "le nombre exact". Dans un pays où la principale richesse est le gaspillage, où 20 millions de Cartes Vitale non identifiées circulent dans la nature, où l'on découvre chaque jour des escroqueries aux Assedic, à l'Urssaf et aux allocs diverses, où le ministre du budget lui-même est un grand fraudeur, avec la complicité des tous premiers de l'exécutif, oser parler de chiffres exacts est vraiment très...osé.
a écrit le 26/07/2013 à 9:47 :
plus les semi fonctionnaires des entreprises publiques ....nous en sommes a beaucoup plus
a écrit le 26/07/2013 à 9:46 :
et en plus ils peuvent se faire des week end de 3 jours ...prétextant un rhume vue que Mme lebranchu en toute confiance a décidé toute seule que eux contrairement aux autres n'avait pas a payer leur 1er journée de maladie
merci françois pour tes électeurs
a écrit le 26/07/2013 à 9:41 :
c'est aussi l'équivalent du nombre de chomeurs en France ..

Bravo François,
beau pays ou 6 millions de personnes qui votent bien vivent au frais des contribuables
6 millions recherche un emploi et sont financé aussi par les actifs
12 millions donc au frais des actifs
no comment
a écrit le 26/07/2013 à 9:40 :
Il serait utile d'y ajouter les effectifs de l'économie sociale subventionnés d'une façon ou d'une autre par les fonds publics, et également d'effectuer une comparaison internationale notamment avec l'Allemagne, la GB, les USA, et le Japon entre autres.
a écrit le 26/07/2013 à 9:35 :
Toujours plus de dépenses, toujours plus d'impôts, mais moins d'encaissement de TVA , moins de TIPP, moins d'impôts sur les sociétés ... voilà un cocktail qui va nous emmener loin !!! et avec ça c'est la reprise ...
a écrit le 26/07/2013 à 9:33 :
Il faudrait ajouter tout ce qui est annexe aux fonctionnaires : sécurité sociale, insee, météo, .....on s'arrêtera là, on y passerait la journée. Donc le nombre réel de fonctionnaires et pseudos fonctionnaires est au minimum du double du chiffre annoncé dans cet article.
a écrit le 26/07/2013 à 9:31 :
La génération des cigales endetteuses persiste à nier sa responsabilité historique dans le déclin français . Les futurs historiens décriront les anciens combattants barricadistes de 68 comme des hyper individualistes totalement irresponsables. Cependant ces narcisses contemporains sont suffisamment lucides pour comprendre que le bateau France prend eau de toutes parts. Ils cherchent donc à se défausser de plus belle sur les jeunes générations avec une cible toute trouvée : les ponctionnaires. Ils prennent également enfin conscience que leur rentes indues de l'enrichissement sans causes ainsi que leur état providence à crédit n'est plus tenable. Aussi il leur faut trouver une victime sacrificielle, l'agent public, pour tenter de sauver sinon leurs meubles, du moins leurs revenus. Ces attaques sont d'autant plus cocasses que parmi les jouisseurs sans entraves, on compte bon nombre d'anciens fonctionnaires ou d'anciens planqués des monopoles privés ou d'organisations non confrontées aux affres de la globalisation. Hélas, trois fois hélas, leurs pitoyables antiennes contre l'obésité de la fonction publique (à laquelle ils ont très largement contribué) ne suffiront pas à les préserver du triple effondrement qui se profile pour eux : krach obligataire, krach immobilier et défaut sur la dette souveraine européenne. Quelque part il existe une forme de justice immanente car ces hédonistes forcenés sont les seuls responsables du fardeau de 4.000 milliards de dettes qu'ils ont crées en trente ans de règne ...
Réponse de le 26/07/2013 à 16:34 :
les commentaires rancis de dénigrement montrent que non seulement vous ne connaissez pas l'histoire, mais que vos séries télévisées, dans lesquelles vous croyez l'apprendre, ou vos commentaires de pipols, vous ont complètement obscurci le cerveau. Dommage pour vous qui êtes condamnés à payer les retraites de vos parents. Vous êtes de pauvres malheureux qui pouvez vous permettre de taper sur un clavier, pour déverser votre bile, alors qu'en d'autres temps vos auriez été obligés de travailler. La rencoeur n'amène rien de bon pour vous. Vous êtes une génération perdue qui n'a rien compris et se retrouvera dans la merde, avec peut-être l'objectif d'une nouvelle guerre. On en voit les prémisses avec vos semblables le bras levé en singeant des nazis ...
a écrit le 26/07/2013 à 9:29 :
Le rédacteur de cet article aurait pu faire un petit effort : le titre parle de fonctionnaires et dans le texte de salariés .... qui ne sont pas tous fonctionnaires !!! certains sont contractuels par exemple ce qui n'est pas pareil .
a écrit le 26/07/2013 à 9:16 :
CF un article des Echos, Un fonctionnaire sur deux sera augmenté le 1er janvier 2014 : Le ministère a confirmé aux syndicats un geste envers les agents de catégorie C.
L'arbitrage précis sera rendu à la rentrée. Les syndicats évoquent de 200 à 300 euros de plus par an.

PS : désolé je n'ai pas accès à l'URL au boulot.
a écrit le 26/07/2013 à 9:16 :
Il serait intéressant de connaître les nombre, pourcentage, répartition des fonctionnaires des aotres pays occidentaux
a écrit le 26/07/2013 à 9:13 :
Pour inverser la courbe du chômage pour fin 2013,je parie que le nombre de fonctionnaires territoriaux va augmenter avec pour conséquence la hausse des impôts locaux. Quant à l'augmentation des fonctionnaires hospitaliers: cela ne me choque pas !Rendre APPLICABLE les préconisations de la cour des comptes seraient un minimum dans un premier temps!
a écrit le 26/07/2013 à 9:07 :
Peut être que nos dirigeants veulent laisser une marque dans le livre des records.... Mais peut être faut-il leurs dire qu'en fait il y a des records plus glorieux que le pays ayant le plus de fonctionnaires/habitants et ayant le plus haut taux de prélèvement du monde.... sic!
a écrit le 26/07/2013 à 8:59 :
5, 5 + 1, 8 retraités fonctions + assistés sociaux= 30 % , le chiffre des satisfaits
Réponse de le 26/07/2013 à 15:55 :
Si nos enfants ont de la mémoire, j'aurais une vieillesse plus sereine que la vôtre!
a écrit le 26/07/2013 à 8:57 :
ça fait juste environ 8,4% de la population. Je me trompe? Est-ce beaucoup?
a écrit le 26/07/2013 à 8:56 :
Entre les deputes, senateurs , RTT , journées d enfants malades , congés payés de 3 mois par ans pour les profs ... Et journées perdues pour maladies imaginaires ( pas de jour de carences ..) , semaine de 8 h par prof agrege ... on peut imaginer que quel que soit le jour de l année entre le lundi et le vendredi midi , seul 60 % des fonctionnaires bossent !! Soit près de 2 millions de fonctionnaires ( payes a vie ) totalement inutiles pour les mêmes services ... À l unité ça coûte combien un fonctionnaire en moyenne déjà ? 2 000 euros plus les charges , soit : 3 500 ? / mois à l unité ... Multiplié par un million par mois ( soyons sympa) : 3500 millions par mois , ou 100 millions par jour dilapidés pour rien ...
a écrit le 26/07/2013 à 8:45 :
Apres le record mondial des depenses sociales, la France s'illustre une nouvelle fois en ayant le record mondial de fonctionnaires par rapport a sa population totale ! re-champagne les amis !
a écrit le 26/07/2013 à 8:40 :
Et tout ce beau monde est complètement improductif !
En fait ce sont des chômeurs fictifs !
Mais rassurez-vous cela ne sera pas perpétuel, nous arrivons à la fin de ce système, comme l? URSS dans les années 80.
a écrit le 26/07/2013 à 8:35 :
vive les DOMs, où le fonctionnariat apparemment prospère ......
a écrit le 26/07/2013 à 8:29 :
La masse salariale représente combien ? avec un salaire moyen de 2000 ? cela fait environ 132 milliard ?/an !!! n'y aurait-il pas des économie à faire dans ce domaines ?
a écrit le 26/07/2013 à 8:21 :
5,5 millions de fonctionnaires, 15 millions de retraités : va falloir bosser jusqu'à la mort pour financer tout ce beau monde, les jeunes !
a écrit le 26/07/2013 à 8:20 :
Avec pareil reservoir d´electeurs (fonctionnaires et leurs familles, soit pres de 15 millions de personnes), la gauche francaise a atteint son but: se perpetuer au detriment du bien etre des travailleurs-createurs de richesses. Magnifique perspective pour le futur du pays!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :